close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

25 février 2015 - Journal Servir

IntégréTéléchargement
Au choix
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
>1432-15S12
mois
No de convention 40012192
Vol. 21 - No 15
25 février 2015
>1829-15S12
www.journalservir.com
Car and Truck Rentals
Exercice Quorum Nordique
Du 6 au 8 février 2015, quelque 600 membres du 34e Groupe-brigade du Canada
ont pris part au dernier de quatre entraînements collectifs communément appelés
GPE (Groupe principal à l’entraînement). Sous le commandement du Groupe-bataillon
territorial Montréal, il visait à entraîner les troupes aux opérations offensives dans
un contexte hivernal austère.
8
19
Un exercice hivernal pour
les élèves-officiers du Collège militaire
3
GMC SIERRA SLE 2014
Modèle haut de gamme, groupe Z71,
4x4, 5,3L, sièges baquets chauffants,
cabine double, marchepieds.
108$ /semaine
*
Financement 84 mois
*Taxes en sus, transport, préparation et rabais militaire
inclus. Photo à titre indicatif. Détails chez Racine.
Prix rég.
- rabais Racine
Prix d’achat
au comptant
48 370$
13 400$
34 970
*
$
>1800-15S15
6
Le Championnat
régional se tient
à Saint-Jean
Photo: A. Ventura-Giroux
Photo: cpl Nédia Coutinho, Imagerie Saint-Jean
Sonia Butt d’Artois
Un parcours
remarquable
Photo: cpl Myki Poirier-Joyal
600 réservistes
s’entraînent
à Valcartier
Centre de service des
ressources humaines civiles (Est)
À l’approche de la dernière étape du cycle
annuel de gestion du rendement du personnel
civil, l’examen de fin d’exercice, nous trouvons
opportun de vous rappeler les divers avantages du nouveau Programme de gestion du
rendement, autant pour les gestionnaires/
superviseurs que pour les employés.
Les 10 principaux avantages pour
les employés
1. En établissant des liens entre votre travail
et les priorités de votre organisation et/ou les
travaux courant au moyen des objectifs de travail SMART qui figurent dans votre entente de
rendement, la gestion du rendement précise
votre rôle au sein de votre équipe et vous situe
dans le contexte du mandat de votre
organisation.
2. Votre gestionnaire/superviseur travaille
avec vous pour s’assurer que vous comprenez
les attentes à votre égard et pour vous donner
les directives claires, le soutien et les encouragements dont vous avez besoin pour réussir.
publique doivent avoir une entente de rendement annuelle et sont évalués au moyen du
même système, du même processus et de la
même échelle de cotation.
sont régulièrement documentées.
5. La gestion du rendement favorise la transparence en établissant un cadre de dialogue
continu au sujet de votre rendement, y compris
vos réussites et vos défis.
1. La gestion du rendement renforce la légitimité de votre rôle : vos pouvoirs subdélégués
en matière de rendement sont énoncés dans
une directive approuvée par les ministres du
Conseil du Trésor et soutenus par un processus
rigoureux et un système normalisé.
6. Vous recevez de la rétroaction – exigéé
pour l’évaluation de mi-exercice qui a lieu
six mois avant l’évaluation de fin d’exercice,
de sorte que vous ayez suffisamment de temps
pour résoudre tout problème de rendement.
7. Votre gestionnaire/superviseur discute
avec vous de tout changement important ayant
une incidence sur votre travail et sur les
échéances à respecter, afin de modifier vos
objectifs en conséquence et de tenir votre
entente de rendement à jour.
8. Votre gestionnaire/superviseur vous aide
à résoudre vos écarts de rendement au moyen
de mesures précises et concrètes énoncées
dans un plan d’action.
3. Les indicateurs de rendement associés à
vos objectifs de travail et les comportements
efficaces en ce qui concerne les compétences
essentielles vous permettent de suivre et d’évaluer vos progrès.
9. Votre gestionnaire/superviseur favorise
votre perfectionnement professionnel en discutant avec vous des objectifs et des activités
pour votre plan d’apprentissage annuel. Si
vous avez surpassé les attentes en matière de
rendement, votre gestionnaire établit avec vous
un plan de gestion des talents.
4. La gestion du rendement favorise l’équité,
puisque tous les employés de la fonction
10. Grâce à la gestion du rendement,
vos réalisations en matière de rendement
Les 10 principaux avantages pour les
gestionnaires et les superviseurs
2. En établissant des objectifs de travail liés
aux objectifs opérationnels et/ou aux activités
continues pour chacun de vos subordonnés
directs, vous pouvez suivre la manière dont les
employés contribuent au quotidien à l’atteinte
des priorités organisationnelles et stratégiques.
3. La gestion du rendement permet de clarifier les attentes au moyen de normes et d’indicateurs de rendement liés aux objectifs de
travail ainsi que de comportements efficaces
en ce qui concerne les compétences
essentielles.
4. La gestion du rendement vous aide à
améliorer vos compétences en gestion des personnes pour ce qui est de maintenir le dialogue avec les employés au sujet de leur rendement au travail.
équipe solide et réceptive. Cela vous aide en
outre à atteindre vos objectifs de rendement et
vos objectifs opérationnels.
6. La discussion continue au sujet du rendement vous permet de découvrir ce qui motive
vos employés et d'apprendre comment améliorer votre propre rendement en tant que gestionnaire grâce aux observations de vos employés.
7. Vous disposez du soutien de la haute
direction pour ce qui est d’aider vos employés
à résoudre leurs problèmes de rendement au
moyen de plans d’action et à faire avancer
leur carrière au moyen de plans de gestion des
talents.
8. Les indicateurs de rendement et les comportements attendus favorisent l’objectivité
dans la reconnaissance des réalisations au travail et des forces des employés.
9. Vous avez l’occasion de reconnaître le
bon rendement tout au long de l’année, en
temps réel, et non seulement au moment de
l’évaluation de fin d’exercice de l’employé.
10. La gestion du rendement vous fournit
des données utiles qui facilitent la planification
des ressources humaines et du travail ainsi que
la planification stratégique des ressources
humaines pour votre organisation.
5. Puisque vous comprenez mieux les capacités de vos employés et êtes davantage en
mesure de les apparier aux besoins de votre
équipe et votre organisation, une gestion du
rendement efficace vous aide à bâtir une
Cet article est également publié dans le numéro
de février de La Feuille d’érable par la sous-ministre
adjoint (Ressources humaines - Civils)
Performance Management:
What’s in It for Employees, Managers and Supervisors?
Civilian Human Resources Service Center
(Eastern Region)
The final stage of the annual performance management cycle, the year-end assessment, draws nearer.
We wish to take this opportunity to remind you that
the new Performance Management Program has
numerous benefits for both managers/supervisors and
employees.
Top 10 Benefits for Employees
1. Clarifies your role in your work team and
connects you to your organization’s mandate by linking your work to your organization’s priorities and/
or ongoing business through SMART work objectives
in your performance agreement.
2. Makes your manager/supervisor responsible for
working with you to ensure you understand what you
are expected to achieve at work, and to give you clear
direction, support and encouragement to succeed.
3. Gives you a way to track and assess your own
progress using the performance indicators for your
work objectives and the effective behaviours for core
competencies.
4. Supports fairness by requiring that all public
service employees have annual performance agreements, are assessed using the same system and processes and the same rating scale.
5. Enhances transparency by establishing a framework for ongoing, two-way conversations about
your performance including achievements and
challenges.
6. Ensures you receive feedback by requiring
you have a mid-year review up to six months before
your year-end assessment; providing time to
address any performance issues you may be
experiencing.
7. Requires that your manager/supervisor discuss with you any significant changes affecting
what you are working on and expected to accomplish in a timely manner, in order to modify your
work objectives accordingly and keep your performance agreement up to date.
8. Makes your manager/supervisor responsible for
helping you resolve performance related shortfalls,
through specific, concrete actions outlined in an
action plan.
9. Makes your manager/supervisor responsible for
working with you to support your career development
by discussing learning objectives and activities with
you for your annual learning plan, and if you have
surpassed your performance expectations, by developing with you a talent management plan.
10. Ensures that your performance accomplishments are documented on an ongoing basis, providing
a record of what you have achieved in your work.
Top 10 Benefits for Managers
and Supervisors
1. Increases the legitimacy of your role in performance management, through a common Directive
approved by Treasury Board Ministers that sets out
• Repas à l’ancienne & menu à volonté
• Beignes chauds gratuits en matinée
• Danse et animation
• Cabane à bouillir & tire sur neige
• Promenade en voiture avec chevaux GRATUITE
• Ferme d’animaux
• Modules de jeux extérieurs
(taxes incluses)
Groupe âge d’or : ................. semaine
Adulte : .............................. semaine
Adulte : ............... samedi et dimanche
15,00$
17,00$
20,00$
>1963-15S15
25 février 2015 / SERVIR - Page 2
Quels sont les avantages de la gestion du rendement
pour les employés, les gestionnaires et les superviseurs?
your sub-delegated authorities for performance
management supported by a rigorous process and
standardized system.
2. Enables you to monitor day-to-day employee
contributions to organizational and strategic priorities
and/or ongoing business through work objectives for
each of your direct reports, which are linked to business objectives.
3. Clarifies expectations through the development
of performance standards and indicators for work
objectives, and the effective behaviors for core
competencies.
4. Helps to enhance your people management
skills for ongoing dialogue with employees about
their work performance.
5. Helps you to build a strong and responsive team
through a better understanding of the capacities of
your employees, enabling you to better match these
capacities to the needs of your team and your organization. This in turn will aid you in meeting your performance/business objectives.
6. Through ongoing conversations about performance, enables you to discover what motivates your
employees and to learn how to improve your own
performance as a manager through the observations
of your employees.
7. Commits senior management to support you in
assisting employees to address performance issues
through action plans and to progress in their careers
through talent management plans.
8. Enhances objectivity in the recognition of work
achievements and employee strengths, through performance indicators and expected behaviours.
9. Provides ongoing opportunities to recognize
performance throughout the year allowing you to
acknowledge performance in real time, not just on the
date of the employee’s year-end assessment.
10. Provides meaningful data to support both your
human resource and work planning needs as well as
strategic HR planning for your organization.
This article is also published in the February issue of
The Maple Leaf by the Assistant Deputy Minister
(Human Resources - Civilian).
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
www.deniseanctil.ca
ST-JEAN
Agence immobilière
FRANCHISÉE INDÉPENDANTE ET
AUTONOME DE ROYAL LEPAGE
VRD? Toujours disponible pour vous!
HHT? Always available!
Le capitaine Francis Bourret, commandant de l’escadron Richelieu, supervise un
élève-officier lors d’un atelier pratique sur l’utilisation de la lampe à l’huile.
Les élèves-officiers de l’escadron Richelieu arrivent à la base d’opérations avancée.
365, du Séminaire
St-Jean
450 348-1191
>1928-15S12
514-347-1724
>2046-15S12
Royal Lepage St-Jean
Salle à manger
Resto-Bar (St-Jean)
Comptoir
Livraison
9, rue Moreau
secteur St-Luc
450 348-1192
Le maître de 2e classe Patrick Lefrançois, sergent d’escadron à la Division des
élèves-officiers, donne des indications aux élèves-officiers.
Exercice Blizzard Nordique 2015
Les élèves-officiers au coeur de la guerre hivernale
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
S
urvivre et travailler en
équipe, voilà, en peu de
mots, un résumé de l’exercice
Blizzard nordique 2015, qui se déroulait les
21 et 22 février derniers au centre d’entraînement de Farnham et auquel prenaient
part quelque 185 élèves-officiers du Collège
militaire royal Saint-Jean (CMR Saint-Jean).
Une équipe solide était au rendez-vous afin de
guider les élèves-officiers lors de cette fin de
semaine fort chargée. Parmi eux, les sergents
d’escadrons, épaulés par des adjudants, qui leur
feront profiter de leur expertise en matière de
survie hivernale. Comme l’explique le maître de
2e classe Patrick Lefrançois, sergent d’escadron
Photo : A.Ventura-Giroux
Malgré un thermomètre qui indique -23°C, les
officiers en devenir des Forces armées canadiennes (FAC) demeurent plus déterminés que
jamais à progresser dans leur apprentissage de la
vie militaire. Premier arrêt : le quartier maître du
centre d’entraînement, où ils recueillent tout le
matériel nécessaire à un week-end en forêt
durant la saison froide : tente, lampe à l’huile,
marteau, piquets, toboggans… En effet, ils
seront dix à s’entasser sous la fameuse tente. «Si
elle est mal installée ou mal isolée contre le
temps glacial, ils le regretteront amèrement»,
indique le lieutenant de vaisseau Serge Tsoto,
officier des affaires publiques au CMR
Saint-Jean.
Les élèves-officiers s’affairent à préparer leur matériel à la
base d'opérations avancée du centre d’entraînement de
Farnham.
à la Division des Élèves-officiers, c’est un partage égal des tâches qui les attend. «La journée
de samedi est consacrée à l’apprentissage», précise-t-il. «Dès leur arrivée à leur base d’opérations avancée, les élèves seront divisés en sousgroupes qui se relayeront aux différentes stations.
Un groupe suivra un cours de trucs et conseils
sur la survie en forêt, pendant que l’autre sera
initié à l’utilisation de matériel, par exemple»,
ajoute le m 2 Lefrançois.
Après une nuit qui a sans aucun doute été bien
courte pour plusieurs d’entre eux, les élèvesofficiers ont dû mettre en pratique ce qu’ils ont
appris par le biais d’une compétition entre les
trois escadrons du Collège. L’épreuve, que l’on
pourrait qualifier de «course contre la
montre» était composée d’une marche de trois
kilomètres avec deux checkpoint et du montage
d’une tente. C’est finalement l’escadron Iberville
qui a raflé les grands honneurs avec un total de 6
heures 10 minutes, suivi de l’escadron Richelieu
qui terminé deuxième avec un temps de 7 heures
et 22 minutes. Quant à l’escadron Tracy, il a
cumulé 7 heures et 59 minutes au compteur, ce
qui lui donne la dernière place.
Tous ont recueilli les commentaires élogieux
de leurs mentors au terme de ces deux jours
d’effort marqué. «L’hiver, le rythme est différent,
tout est toujours plus long : l’habillement, les
déplacements, la préparation. Et il faut prendre
la météo en considération», a pour sa part commenté le major Alain Proulx, directeur de la
Division des Élèves-officiers au CMR SaintJean, qui a assisté aux prouesses des élèvesofficiers aux côtés du colonel Jennie Carignan,
commandant du Collège.
Une fin de semaine
éducative
«Le but de
cette fin de
semaine est de
nous faire
découvrir la
guerre hivernale et les
conditions dans
lesquelles on
risque d’évoluer. Pour bien
s’y préparer,
L’élève-officier William
une introduction
Carpentier de l’escadron
aux différents
Richelieu.
équipements,
c’est-à-dire les
tentes, les toboggans, les réchauds, est
nécessaire. On apprend à assurer sa
propre survie de même que celle de son
équipe. Je m’attends à bien réussir malgré
l’ampleur de la tâche. Et avec la compétition de dimanche, ce sera une confirmation de tout ce qui aura été assimilé au
cours de la fin de semaine. Bref, je m’attends à ce que ce week-end soit éducatif», raconte l’élève-officier William
Carpentier, de l'escadron Richelieu.
Massothérapie / Kinésithérapie / Orthothérapie
Hypodermologie (soins aux infrarouges longs)
Facial / Spa Ionique / Endermologie / Bioline
Lipo-light / Pressothérapie / Osthéopathie
Endermolift (soins anti-âge) / Hormonal Science
Épilation NUFREE au soya
NOUVEAU SERVICE
Reçu pour assurances, forfaits et
certificats-cadeaux disponibles
450 359-6161
1005, boul. du Séminaire Nord, local 103
Saint-Jean-sur-Richelieu
Vivien Miguet
Benjamin Pacqueu
www.massotherapie-st-jean.com
>1071-15S15
Distributeur SOLIDEA (bas de support)
Page 3 - 25 février 2015 / SERVIR
Denise
Anctil
Courtier Immobilier Agréé
Lieutenant Guy Bernard
Officier des affaires publiques, 438 ETAH
En entrevue, l’adjudant-maître Dutil, historien du 438 ETAH, raconte : «Une si
grande partie de notre patrimoine qui franchit la grande porte après tant d’années.
C’est une partie de qui nous sommes tous et
toutes au 438 qui nous quitte. Il laisse un
grand vide». Il ajoute : «Je suis content
d’avoir pris le temps de le visiter pour une
dernière petite jasette à l’hôpital. Son sourire de cette journée-là demeurera dans mes
souvenirs les plus chers de lui. Il était si
énergique, je lui demandais à la blague s’il
préférait aller faire du patin à roulettes ou du
parachute suite à son congé de l’hôpital.»
C’est avec regret que le 438e Escadron tactique d’hélicoptères (438 ETAH) de SaintHubert annonce le décès de son plus jeune
centenaire, M. Léo Blanchette.
Quatrième membre à s’être enrôlé à la
118e escadrille en 1937 (ancien nom du
438 ETAH) il a fait revivre toute l’histoire de
l’unité à lui seul. Guide au sol du tout premier
appareil militaire arrivant à Saint-Hubert, il a
travaillé sur tant d’avions qu’il serait difficile de
tous les énumérer. Notons entre autres les
Norseman, Albatros, Lysander, T-33 Silver Star
et Sabre F-86. Jamais à court de projets, il envisageait de voler dans un avenir rapproché sur les
ailes de son avion préféré : le Harvard.
Journal
+
Internet
+
Intranet
Photo : cpl Marie Dumas
Âgé de 100 ans et 8 mois, celui que tous
surnomment «la mémoire vive du 438», s’est
éteint le 6 février dernier, à Laval.
Monsieur Léo Blanchette lors de son 100e anniversaire
de naissance, en juin dernier.
de la sensibilisation à la sécurité du 9 au
13 février dernier. À cette occasion, des
kiosques de la Police militaire ont été mis en
place aux Garnisons Saint-Jean et Montréal
afin d’informer les membres de la communauté militaire et civile de l’importance de
respecter les protocoles de sécurité.
Ainsi, le lundi et le vendredi, c’était à l’édifice
193 de la Garnison Montréal que les membres de
À la Garnison Montréal, on répondait aux questions des
curieux à l’entrée du bâtiment 193.
Garnison Saint-Jean, B.P. 100
Succursale bureau-chef
Richelain (Québec) J0J 1R0
Téléphone: 450 358-7099
la section sécurité
du 5e Régiment de
Police militaire ont
rencontré les usagers, alors que le
mardi et mercredi,
ils ont fait de même
à la rotonde de la
Garnison
Saint-Jean.
Inaugurée en
2003, la Semaine
de la sensibilisation à la sécurité
est née d’une initiative conjointe
entre le Secrétariat
du Conseil du
Trésor, le Bureau
du Conseil privé et
de plusieurs ministères et organismes À la Garnison Saint-Jean, M. Bernard Gamelin, conseiller à la sécurité matérielle du 5e Régiment de
du gouvernement Police militaire, discute avec le caporal-chef Patrick Beaudry de la Division C de l’École de leadership
fédéral. «Nous et des recrues des Forces canadiennes.
avons voulu éveiller les consciences
systèmes informatiques du réseau du MDN. En
tant chez les membres des Forces armées cana- plus de rappeler les conseils de base en matière de
diennes que les employés civils du ministère de sécurité lorsqu’on utilise un ordinateur, on y
la Défense nationale (MDN)», explique mon- apprend comment protéger son identité numérique
sieur Bertrand Bouchard, chef de la section sécu- ainsi que les tactiques utilisées par les pirates du net
rité à la Police militaire de la Garnison Saint- pour récupérer des informations personnelles.
Jean. «En gardant en tête les tristes événements «L’information est disponible pour se prémunir
qui se sont déroulés à Saint-Jean-sur-Richelieu judicieusement contre les menaces, il suffit de la
l’automne dernier, il faut se rappeler que nul consulter!», de conclure monsieur Bouchard.
n’est à l’abri d’un incident mettant en péril la
sécurité, d’où l’importance d’être vigilant en
Pour consulter des liens et des vidéos sur le site du
toutes circonstances», poursuit-il.
Photo: cplc Martin Long, Imagerie Saint-Jean
’est sous le thème «La sécurité n’est pas
C
une option…c’est une nécessité» que
s’est déroulée la Semaine nationale
www.journalservir.com
Édition du 25 février 2015
Les bureaux du journal Servir
sont situés à la Garnison Saint-Jean
(bureau K-125, secteur orange de la
Mégastructure)
Adresse postale:
M. Blanchette laisse dans le deuil ses filles
Annette (Yves Moreau), Diane (feu Guy
Lemaire), sa bru Lise DeChamplain (feu
Raymond), ses petits-enfants, arrière-petitsenfants, plusieurs autres parents et amis
ainsi que tous les membres du 438 ETAH à
qui il servira toujours de modèle.
Également, des courriels contenant des vidéos et
des liens forts utiles ont été envoyés aux usagers des
Journaliste
Alexandra Ventura-Giroux, poste 7330
alexandra.ventura-giroux@forces.gc.ca
Réception - Abonnement et petites annonces
Bélinda Raîche, poste 6346
Éditeur
belinda.raiche@forces.gc.ca
Colonel Hercule Gosselin
Commandant du Groupe de soutien Conseiller en publicité
François Ménard, 450 346-2300
de la 2e Division du Canada
servir@tictactoecommunication.com
Gestionnaire
Société canadienne des postes
Guylaine Fortin, poste 7426
Envois de publications canadiennes :
guylaine.fortin@forces.gc.ca
No de convention 0040015998
Conseiller militaire
Photocomposition
Lieutenant de vaisseau Marco Chouinard Les Ateliers Graphiques du Haut-Richelieu inc.
450 358-7099, poste 6163
Imprimerie
marco.chouinard@forces.gc.ca
Hebdo Litho
Télécopieur: 450 358-7423
Courrier électronique:
servir@forces.gc.ca
(Intranet) : +journal servir
Directeur général – sécurité de la Défense, vous pouvez
vous rendre à l’adresse suivante : http://vcds.mil.ca/
sites/intranet-fra.aspx?page=17891.
Servir est un journal non officiel autorisé
et publié bimensuellement avec la permission du commandant du Groupe de soutien
de la 2e Division du Canada. Les opinions
et les points de vue exprimés ne sont pas
nécessairement ceux de Services Bien-être
et moral des FC/Personnel des FNP, du
MDN et des Forces armées canadiennes.
Toute correspondance doit être adressée à
la rédactrice en chef.
Les demandes de publication doivent être
acheminées en Word par courrier électronique. La rédactrice en chef se réserve le
droit de rejeter, de modifier ou de publier
tout matériel rédactionnel ou publicitaire.
Tirage: 3300 copies
ISSN 0384-0417
Les articles publiés dans ce journal sont la
propriété de Servir et ne pourront être publiés,
utilisés ou reproduits sans l’autorisation de
la rédactrice en chef ou de l’auteur.
Répertorié dans
Membre du
Membre de
Prochaine parution: 11 mars 2015
Date de tombée: 27 février 2015
Next edition: March 11th, 2015
Deadline: February 27th, 2015
>001-15s15
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
450 346-2300
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
Plusieurs membres de l’escadron sont allés lui
rendre un dernier hommage les 14 et 15 février
derniers à Laval, avant qu’il ne soit porté à son
dernier repos, veillé par les sentinelles de l’escadron et salué par le Last Post interprété par
le sergent Acevedo. Le lieutenant-colonel
Martineau, ami de longue date et ancien
commandant du 438 ETAH, a présenté le drapeau canadien à la famille alors que le major
Pesant, commandant adjoint du 438 ETAH,
leur a remis le drapeau de l’escadron.
Parce que se protéger est une obligation
Annonceurs,
faites-vous voir!
François Ménard
Conseiller en publicité
Pour sa part, le lieutenant-colonel McCauley,
commandant du 438 ETAH confie : «Il y a
quelques mois, il prenait part au bal du
80e anniversaire de l’unité. Fier et posé. Pour
nous tous, c’est un exemple de force tranquille».
Il souligne : «Je tiens également à transmettre
mes plus sincères condoléances à sa famille.
Avec le soutien de ses filles, il a participé à
toutes nos cérémonies. C’est grâce à elles que
nous avons pu entretenir ce lien unique avec lui
et je leur en suis très reconnaissant.»
Semaine nationale de la sensibilisation à la sécurité
>1980-15S12
25 février 2015 / SERVIR - Page 4
La mémoire vive du 438e Escadron tactique
d’hélicoptères n’est plus
Page 5 - 25 février 2015 / SERVIR
Remise de certificats de reconnaissance
de la CCMTGC à la Garnison Montréal
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
mardi 17 février dernier au mess
LlieueExcalibur
de la Garnison Montréal avait
une cérémonie de remise de certificats
de reconnaissance de la Campagne de
charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC). Lors de cet
événement, le major Noël Dufresne, coordonnateur de la Garnison Montréal et de la
CCMTGC pour la Garnison, était accompagné d’Isabel Dallaire, chef de campagne
CCMTGC – Garnison Montréal afin de
féliciter les efforts de tous ceux et celles qui
ont contribué au succès de la campagne.
de 500$ ou plus), ce qui porte leur total à
58, comparativement à 48 l’année précédente.
«À cela, notons sept “leaders” qui ont offert
1000$ à la cause», précise Isabel Dallaire.
Autre fait à noter, les dons prélevés sur la
solde ou le salaire ont connu cette année une
forte popularité. «Grâce aux retenues à la source,
on limite les frais bureaucratiques, ce qui a poussé les gens à donner davantage de cette manière»,
explique Isabel Dallaire. Également, on a
observé une hausse des grands donateurs (dons
En terminant, le travail acharné de tous a été
louangé, et le souhait que cette collaboration se
poursuive lors de la prochaine campagne de la
CCMTGC a été formulé. «Chaque don a
grandement pesé dans la balance afin de faire
une différence dans la vie d’autrui», ont conclu
madame Dallaire et le major Dufresne.
Photo: Claude Tourville
Madame Dallaire et le major Dufresne ont
souligné que l’objectif de départ de 120 000$
pour la Garnison Montréal avait été dépassé de
16%, atteignant 139 259,53$. Tout cela aurait été
impossible sans l’apport précieux des 29 unités
participantes de la Garnison Montréal, parmi
lesquelles on dénombrait 29 organisateurs ainsi
que 66 solliciteurs/collaborateurs. «Toutes ces
personnes dévouées ont permis d’aider un
nombre important de gens vulnérables, et c’était
le but premier de la campagne», explique la chef
de campagne. La créativité, le leadership, de
même que l’entregent des participants a été
remarqué, tout comme la bonne humeur qui a
régné tout au long de la campagne.
Les personnes présentes à la remise à la Garnison Montréal. Parmi elles, on retrouve madame Isabel Dallaire, chef de campagne CCMTGC – Garnison Montréal (3e, rangée du haut) et le major
Noël Dufresne, coordonnateur de la Garnison Montréal et de la CCMTGC pour la Garnison (9e, rangée du haut).
Mon nom est Dominic Hutchinson et je suis
originaire de la Jamaïque. Je suis un grand
fan de soccer et je saute sur chaque occasion
pour jouer à ce sport que j’aime tant. En fait,
j’aime beaucoup le sport en général… et je
ne fais pas seulement suivre le rugby et le
football à la télévision, je joue aussi au
tennis et au cricket! Je suis dans l’armée
depuis 2013 et j’apprécie beaucoup mon
expérience jusqu’à présent. Je me suis enrôlé
dans l’armée parce qu’on y offre d’excellentes opportunités sur le plan professionnel
et que c’était le meilleur choix pour moi.
Photo: CMR Saint-Jean
My participation in the Military Training and
L’élève-officier Dominic Hutchison
responsabilités. Je suis une personne simple,
mais qui a l’ambition de mener à bien tout ce
que je fais; et donc, cette expérience en est
une que j’apprécie grandement!
Photo: cplc Brunet, Imagerie Saint-Jean
La Veille du monument de
l’Afghanistan au CMR Saint-Jean
Le Collège militaire royal Saint-Jean (CMR Saint-Jean) accueillera
l’installation commémorative de la Veille du monument de l’Afghanistan. L’exposition aura lieu à l’édifice Saint-Maurice du 11 au 13 mars
de 12h à 20h ainsi que le samedi 14 mars de 8h à 16h.
La Veille souligne la bravoure, le dévouement, la vaillance
et le professionnalisme de tous les membres des Forces armées
canadiennes qui ont servi en Afghanistan et appuyé la mission.
www.cabaneasucre.com
Ma participation au Programme d’instruction et de coopération militaires au Collège
militaire royal de Saint-Jean est une autre
étape dans ma formation militaire. Ce séjour
d’études me permet non seulement d’approfondir mes connaissances et de développer
mes compétences, mais il constitue aussi
une occasion en or pour tisser des liens qui
pourraient vraisemblablement favoriser une
plus grande coopération entre les pays
puisqu’éventuellement les jeunes hommes et
femmes qui suivent cette formation continueront de se développer professionnellement
et seront appelés à prendre plus de
My name is Dominic Hutchinson and I come
from Jamaica. I am a soccer fan and play it as
often as I am able. Actually, I enjoy sports very
much… and besides being a television fan of
rugby and football, I enjoy playing tennis and
cricket. I have been in the military since 2013
and it has been a good experience so far. I enrolled in the Army because it provides excellent
professional opportunities and so it was the best
choice for me.
Réservez tôt
Cooperation Program at Royal Military College
in Saint-Jean is another step in the completion of
my military training. It will not only increase my
knowledge and skill set, but also provide me with
additional opportunities to forge bonds that
could quite possibly foster greater cooperation
between countries as the young men and women
on this course continue to grow professionally
and take on more responsibility. I am but a
simple person who has ambition to do well in
everything I do; and therefore, this experience is
one that I value very much.
150, chemin Sous-Bois
Mont Saint-Grégoire
du 27 février au 26 avril 2015
• Repas pour emporter au comptoir
• Repas traditionnel
• Dessert au choix à volonté
Boutique La Sucrerie
• Tire d’érable sur neige à volonté
• Balade gratuite pour les 8 ans et moins.
pour votre sortie cabane à sucre 450 460-4069
mariage, party de bureau, réceptions de tous genres, baptême, etc.
>2063-15S14
Bonjour! Je suis l’élève-officier Hutchinson!
Hi! I Am
Officer-Cadet Hutchinson!
Le 8 mars marque chaque année la Journée
internationale de la femme. Officialisée par les
Nations Unies en 1977, cette journée trouve son
origine au début du XXe siècle dans les luttes des
femmes pour obtenir de meilleures conditions de
travail et le droit de vote. Au sein du ministère de
la Défense nationale, cette journée nous rappelle
la persévérance des femmes qui leur a permis
d’avoir accès à tous les métiers non traditionnels
ainsi qu’aux postes de gestion supérieure. Pour
nos militaires et civils de la Défense, le droit des
femmes et l’égalité sont maintenant des principes reconnus et certains peuvent être enclins à
croire que le 8 mars n’a plus sa raison d’être.
Toutefois, cette journée revêt toute son importance quand nous pensons aux sacrifices de
celles qui ont fait évoluer cette cause au Canada.
Par conséquent, en cette journée, nous nous
devons de célébrer ces
femmes qui sont
toujours actives
aujourd’hui et qui
continuent d’ouvrir la
voie. Il ne faut surtout
pas oublier que le chemin parcouru jusqu’à
maintenant a été long
et difficile et qu’il
reste encore des défis
à surmonter pour Colonel Hercule Gosselin
atteindre la pleine équité. Encore aujourd’hui,
nous devons continuer de souligner l’apport de
ceux et celles qui contribuent à ce que la réalité
des femmes canadiennes devienne celle de toutes
les femmes du monde.
Au cours des derniers mois, nos capsules ont permis de
mettre en évidence
plusieurs femmes
inspirantes dans le
cadre de l’équité en
matière d’emploi du
groupe des femmes.
Vous avez répondu
en très grand nombre
Adjudant-chef Éric Gravel
en nous présentant
des femmes qui
contribuent de
manière marquante au succès de la mission par
leur dévouement et leur détermination exceptionnelle. Nous tenons donc à vous remercier
pour votre participation à cette belle initiative, et
dans la foulée, nous vous encourageons à continuer de souligner les personnes d’exception de
notre grande Équipe de la Défense.
En terminant, il est important de se rappeler
que cette journée souligne le droit des femmes,
une chose qui est loin d’être acquise à l’échelle
mondiale. L’égalité est une valeur canadienne
que nous continuons de promouvoir, ici comme
à l’étranger. Prenons donc quelques moments, le
8 mars, pour souligner les femmes de notre organisation et célébrons cette journée spéciale dont
le thème de l’Équipe de la Défense cette année
est «Incarnez le changement ».
Colonel Hercule Gosselin, commandant du
Groupe de soutien de la 2e Division du Canada
Adjudant-chef Éric Gravel, sergent-major du
Groupe de soutien de la 2e Division du Canada
Message from the Champions for Employment Equity for Women of Joint Task Force (East)
Every year on March 8th we celebrate
International Woman’s Day. Established in 1977
by the United Nations, this day originates in the
early 20th century when women fought for the
right to vote and for better working conditions.
For the Department of National Defence, this day
reminds us of the tenacity that allowed women to
have access to all non-traditional occupations as
well as senior management positions.
For our military and civilians personnel,
women’s rights and equality are now recognized
principles, which may lead some people to
believe that celebrating March 8th is a thing of the
past. However, the importance of this day is
anchored in the sacrifices made to break down
barriers and move this cause forward in Canada.
For this reason, we need to celebrate the
women that are still active today, who continue to
lead the way. Let’s not forget that the road that
led us here was long and difficult, and that there
are still challenges to overcome in order to get full
equity. Even today, we must continue to
acknowledge the contribution of those who are
determined to make our Canadian women’s reali-
this day celebrates women’s rights, something
that has yet to reach many other countries.
Equality is a Canadian value that we continue to
promote here and overseas. Let’s take a few
moments on March 8th to think about the women
in our organization and commemorate this special day under the theme “Be the Change”.
ty the reality for all women around the world.
In the past few months, our vignettes on
Employment equity for women allowed us to
show many inspiring women. You responded in
great numbers, introducing us to women that
contribute to the mission’s success in an exceptional way by their devotion and determination.
Therefore, we would like to thank you for your
participation in this great initiative, and we also
encourage you to continue to highlight the
exceptional members of our Defence team.
Colonel Hercule Gosselin, Commander of
2nd Canadian Division Support Group
Chief Warrant Officer Éric Gravel, SergeantMajor 2nd Canadian Division Support Group
In conclusion, it is important to remember that
Sonya Butt-d’Artois, 1924 – 2014
Dernière espionne britannique et femme d’exception
Michel Denis
Président, succursale #15 Guy D’Artois,
Brossard, Association des Forces
aéroportées canadiennes
.D.L.R. Sonya Butt-d’Artois était la marraine de la succursale #15 Guy D’Artois,
N
Brossard, de l’Association des Forces aéroportées canadiennes. Suite à son récent
décès et à l’approche du 8 mars, Journée
internationale de la femme, les membres de
la succursale présentent ce texte afin de
rendre hommage à cette femme au parcours
exceptionnel.
Sonya Butt naquit le 14 mai 1924 à
Eastchurch, dans le Kent, en Angleterre, mais
passa la majeure partie de son enfance en
France où elle apprit à parler la langue de
Molière. Mieux connue sous son alias «Agent
Blanche», cette audacieuse adolescente
britannique infiltra les Nazis pendant la
Seconde Guerre mondiale.
Lorsque la guerre éclata en septembre
1939, elle retourna en Grande-Bretagne et, en
1941, à 17 ans, elle rejoignit la Force de l’Air,
auxiliaire féminin, dans l’espoir de prendre part
à l’action. À sa grande déception, la même
année, on interdit aux femmes de servir en première ligne et on les cantonna aux formalités
administratives de dépôt. Désespérée par ce
revirement, Sonya fut finalement recrutée en
1943 par la Special Organization Executive
(SOE), une organisation ultrasecrète créée pour
infiltrer et occuper l’Europe avec un réseau
d’espions. Environ 13 000 personnes travaillèrent pour le SOE, dont 3 200 femmes.
Au cours de sa formation, Sonya tomba
amoureuse de la recrue canadienne Guy
d’Artois, parachutiste de 26 ans et membre du
Royal 22e Régiment, faisant également partie
de la SOE. Le couple se maria en Écosse avant
d’être largué en France le 28 mai 1944, neuf
jours avant le jour «J». Elle n’avait que 19 ans
quand elle atterrit au nord de la France afin
d’agir comme intermédiaire entre les troupes
alliées et la Résistance française.
Sa mission
Sonya débuta sa mission avec un départ
chaotique. Le conteneur transportant sa
garde-robe fut intercepté par une patrouille
allemande, alertant les Nazis de la présence
d’un nouvel agent féminin. Sonya refusa de
laisser ce malencontreux événement la décourager et commença immédiatement à entraîner
et instruire les résistants français au maniement
des explosifs.
Sonya a souvent utilisé sa beauté pour
séduire les soldats allemands et obtenir plus de
renseignements; elle en profitait pour en recruter secrètement, former de nouvelles cellules de
résistance et les former à la guérilla. Malgré sa
jeunesse, Sonya était une spécialiste en explosifs et son expertise a été très en demande
dans les villes rurales et les villages défaits
par la guerre. La jeune femme audacieuse se
gagna une réputation d’intrépidité lors du
sabotage de ponts et en piégeant les convois
allemands. Un soir, elle dévoila sa couverture,
lorsqu’au beau milieu d’une chaude conversation dans un café avec un officier allemand,
elle laissa tomber son sac à main contenant un
Sonya Butt-d’Artois et son mari, Guy d’Artois,
parachutiste du Royal 22e Régiment.
pistolet. Le sac atterrit avec un bruit sourd,
révélant qu’elle transportait une arme à feu,
mais elle réussit à convaincre l’officier un peu
rond de la légitimité son arme, en lui montrant
un certificat falsifié de permis, signé par la
Gestapo.
Pendant ce temps, son mari réalisait lui aussi
des exploits audacieux, plusieurs centaines de
milles plus loin, où il menait une armée forte de
600 combattants de la Résistance française.
L’unité de combat perturba l’armée allemande
en détruisant des ponts stratégiques, des lignes
de chemin de fer et en attaquant les positions
ennemies.
En août 1944, après la libération de Paris,
Sonya et son mari furent enfin réunis, mais elle
refusa l’offre d’un retour à la maison. Au lieu
de cela, elle fit équipe avec les Américains et
fournit des renseignements vitaux qui exposèrent grandement les positions allemandes.
Elle fut même capturée par des soldats français
Photo: MDN / Bibliothèque & Archives Canada / PA-206260
25 février 2015 / SERVIR - Page 6
Mot de l’équipe des champions de l’équité
en matière d’emploi pour les femmes de la FOI (Est)
qui avaient aperçu son cabriolet avec des
soldats allemands et la menacèrent de lui
raser la tête, punition qu’on infligeait aux
«collabos». Heureusement, l’incident vint
aux oreilles des membres de la Résistance
qui expliquèrent son rôle au sein de
l’organisation. Immédiatement, on la libéra.
Sa vie au Canada
La guerre terminée, Sonya et Guy revinrent
au Canada, s’installèrent à Hudson, près de
Montréal, où ils élevèrent six enfants. Elle
devint femme au foyer et centre aimant de la
famille, tandis que Guy fit carrière dans les
Forces armées canadiennes.
L’histoire remarquable de cette femme a
récemment été racontée dans un livre intitulé
«Les femmes qui espionnaient pour la GrandeBretagne». Dans sa vie d’après-guerre au
Canada, Sonya Butt-d’Artois a toujours hésité à
parler publiquement de son intrépide et dangereux travail en temps de guerre. Elle ne voulait
pas être glorifiée, confiait sa fille Nadya.
Sonya Butt-d’Artois s’est éteinte le
21 décembre 2014 à l’Hôpital général du
Lakeshore, à Pointe-Claire, à l’âge de 90 ans.
Le 10 janvier 2015, un service religieux avait
lieu à l’église Saint-Thomas d’Aquin, à Hudson.
Plusieurs militaires étaient présents et lui ont
rendu hommage, notamment le colonel
honoraire du Royal 22e Régiment, le
major-général (ret) Alain Forand, le major-général (ret) Terry Liston, le brigadier-général
Gaston Coté, un officier britannique
représentant le Royaume- Unis, et cinq
membres de la succursale #15 Guy d’Artois.
Capitaine Karine Roy
Officier d’information, 2 GPRC
L
es 13 et 14 février 2015, les patrouilles
de Rangers juniors canadiens (RJC) de la
Baie James ont accueilli le lieutenant-colonel
Bruno Plourde, commandant du 2e Groupe
de patrouilles des Rangers canadiens
(2 GPRC), l’adjudant-chef Yves Proulx,
sergent-major, le lieutenant-colonel Richard
Hone, directeur des cadets et RJC 4
(Instruction) ainsi que d’autres membres
de l’état-major du 2 GPRC. Cette première
visite dédiée aux RJC a permis aux visiteurs
de constater la diversité des activités
offertes aux jeunes de la Baie James en plus
de rencontrer les Rangers et membres de la
communauté qui supportent le programme.
Le premier arrêt de cette visite était à
Chisasibi. En après-midi, le caporal-chef Rubin
McNeely, chef de la patrouille RJC et enseignant
à l’école secondaire, a fait visiter son établissement scolaire, accompagné du Ranger junior
Lucas Spencer-Otter. Questionné à savoir ce
qu’il aimait le plus du programme, Lucas a mentionné les activités de plein air et pour résumer le
programme, il n’avait qu’un mot, «Amazing!»,
répondu sans hésitation et rempli de conviction.
Puis, en soirée, les RJC et les visiteurs se sont
retrouvés pour réaliser une course à relais basée
sur un scénario de premiers soins où le travail en
équipe était la clé du succès, sous l’œil attentif
du Chef Davey Bobbish, chef de La Nation Crie
de Chisasibi.
lorsque l’on prend le temps d’enlever le gras et
d’y ajouter un peu de sel!
Réunis pour une séance de tir à la carabine à
air comprimé, les RJC de la patrouille de
Wemindji ont accueilli les visiteurs le samedi en
avant-midi. La séance dirigée par le caporal-chef
Katherine Georgekish, chef de la patrouille, a
permis aux RJC de démontrer leurs habiletés en
tir. Le Ranger junior Gerald Mark, participant de
la session d’instruction supplémentaire nationale
à Vernon tenue l’été passé, avait hâte de connaître
les prochaines possibilités de cours nationaux ou
d’expédition internationale afin d’être en mesure
de déposer sa candidature et il a pu adresser ses
questions au capitaine Hélène St-Louis, officier
d’état-major du Programme Rangers Junior.
Le programme des Rangers juniors canadiens
permet aux jeunes de faire des activités variées
en lien avec les trois objectifs du programme
soient : transmettre des aptitudes traditionnelles
de la collectivité, transmettre des connaissances
élémentaires et transmettre des aptitudes des
Rangers canadiens (RC). Il est rendu possible
grâce à la supervision des RC et l’appui de la
communauté.
Cette visite fort appréciée de tous les participants a permis de constater le dynamisme des
jeunes, mais aussi le dévouement de tous les
adultes impliqués. Un constat que le lieutenantcolonel Plourde a souligné lorsqu’il s’est adressé
à chacune des trois patrouilles tout en réitérant
son appui dans la conduite d’activités diversifiées et stimulantes pour les RJC.
À Waskaganish, sous la supervision de plusieurs Rangers, les
Rangers juniors ont préparé un repas traditionnel dans le tipi
de la communauté, aménagé en cuisine.
Dernière patrouille visitée, les RJC de
Waskaganish. Supervisés par plusieurs Rangers,
ils avaient préparé un repas traditionnel dans le
tipi de la communauté aménagé en cuisine. Au
menu : orignal, castor, bannique et thé. Une
expérience gastronomique fort appréciée et dont
on retient unanimement le conseil reçu des
Rangers : le castor, c’est bon, mais encore plus
Pour voir des photographies de cette visite et en
connaître plus sur les activités des RJC et du 2 GPRC,
consultez la page Facebook au lien : www.facebook.
com/2gprc.2crpg.
Grand carambolage sur l’autoroute 20
Des militaires à la rescousse des automobilistes
dernier, alors que les troupes du
Ldanse348lafévrier
Groupe-brigade du Canada revenaient
région après une fin de semaine
e
d’exercice à Valcartier, une tempête de neige
s’abattait sur le Québec. Sur l’autoroute 20,
le blizzard réduisait de beaucoup la visibilité
et la chaussée était glissante. De nombreux
accidents ont eu lieu et les automobilistes
ont pu compter sur des membres de la
51e Ambulance de campagne (51 Amb C)
et du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment
(6 R22eR) pour leur prêter secours.
C’est alors qu’ils venaient d’être avisés d’un
carambolage sur l’autoroute 20 et qu’ils s’apprêtaient à prendre une route alternative que des
membres de la 51 Amb C se sont retrouvés au
cœur d’un nouveau carambolage, occasionnant
une vingtaine de sorties de route et une collision. Un véhicule d’Urgence santé est venu sur
place avec un répartiteur et un ambulancier.
C’est alors que l’équipe médicale de la
51 Amb C n’a pas hésité à prêter assistance aux
ambulanciers sur place. Le major Parisot
(médecin), le sergent Payeur, le caporal-chef
Lafleur, les caporaux Guillemette et Leclerc
ainsi que le soldat Germain-Gauvin se sont mis
au travail sans attendre. Ils ont évalué les différentes victimes et établi l’ordre de priorité. Le
cas prioritaire était celui d’un homme impliqué
Robbie Burns : une soirée très
divertissante au CMR Saint-Jean
Photo: élof David Zhao
C’est le vendredi soir 30 janvier dernier,
qu’a eu lieu la soirée Robbie Burns au
Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR
Saint-Jean). Tous les élèves-officiers (élof) y
étaient conviés, en plus de certains élèvesofficiers du Collège militaire royal du
Canada. L’évènement était organisé par des
élof et des membres du personnel civil et
militaire.
La soirée organisée au Collège a débuté
avec la dégustation de deux scotchs. C’était
alors l’occasion pour plusieurs de découvrir
cet alcool, dont la dégustation est une tradition bien présente lors de telles soirées. Les
convives ont d’ailleurs eu la chance d’en
apprendre davantage autant sur l’origine
culturelle que l’origine chimique du scotch.
Par la suite, le haggis, ce repas traditionnel
particulier composé de poumons, de foie, de
reins, d’intestins et d’épices (!), a été accueilli
Une fois la situation stabilisée, l’équipe,
surexcitée, a repris la route avec le sourire et la
satisfaction du travail bien accompli. Pour plusieurs de ses membres, c’était la première fois
qu’ils intervenaient sur un cas «live» et d’autant
plus improvisé. Le cpl Leclerc n’est pas prêt
d’oublier cette histoire de guerre : «C’est pour
ce genre d’histoire que je me suis joint aux
Forces armées canadiennes. C’est pour ce genre
d’histoire que je suis “médic”. Et c’est ce genre
d’histoire qui me rend fier du métier que je fais.»
«En tant que militaire, il est de notre devoir
d’arrêter et de prendre connaissance de la situation dans pareilles circonstances, afin de proposer notre aide aux autorités concernées», rappelle le sergent Pierre-Olivier Lavoie, membre
du 6 R22eR et policier à la Sûreté du Québec
pour la MRC des Maskoutains. Au moment où
les membres du 6 R22eR se sont arrêtés, un seul
policier était sur les lieux. Voyant le nombre de
véhicules impliqués, le sergent Lavoie a proposé
son aide au policier en attendant que les autres
secours arrivent. Le sergent Lavoie a ensuite
demandé au caporal-chef Pierre-Yves
Villeneuve d’aller voir les victimes pour évaluer
Élève-officier Antoine Viscardi
Mais qui était donc Robbie Burns et pourquoi le fête-t-on? Burns est un poète et romancier écossais du milieu du 18e siècle, connu
pour son célèbre chant Auld Lang Syne (Ce
n’est qu’un au revoir, mes frères) ainsi que
son poème A Red Red Rose. Ses œuvres lui
ont valu le surnom de «fils préféré de
l’Écosse». Dans les jours avoisinant le 25 janvier, sa date de naissance, des soirées en son
honneur ont lieu à travers le monde afin de
célébrer sa vie et sa poésie.
dans la collision. Il saignait au niveau du front,
avait beaucoup de douleur et était le plus susceptible de souffrir d’une blessure au cou ou à
la colonne. Pour le cpl Leclerc, c’était la première fois qu’il appliquait un pansement de
campagne sur une vraie victime. L’équipe a fait
le nécessaire afin de garder les victimes au
chaud et assister les ambulanciers pour le transfert de ce blessé prioritaire.
Pendant ce temps, le sergent Lavoie a récolté
l’information personnelle des passagers des
véhicules impliqués tout en leur donnant des
conseils et en leur expliquant la suite des événements. Il a également installé des fusées
éclairantes et dirigé la circulation en attendant
les secours.
Le chauffeur du système de véhicule de soutien moyen, le caporal-chef Samuel Fortin, a
prêté assistance aux passagers d’autres véhicules situés à 100 mètres de l’endroit où l’impact majeur s’était produit. Lorsque les ambulanciers sont arrivés, le sergent Lavoie et le
caporal-chef Villeneuve les ont aidés à immobiliser les blessés, avant leur transport vers
l’hôpital.
Un peu plus tard, lorsque les pompiers sont
arrivés sur les lieux, l’un d’eux a fait ce commentaire qui restera gravé dans la mémoire des
membres du 6 R22eR: «Si les gars du Royal 22e
sont là, ils sont déjà entre bonne mains. Je les
connais, ils sont fiers!» Voilà effectivement de
fiers soldats qui ont eu une journée bien remplie, et qui sont repartis à la maison avec le sentiment du devoir accompli!
Bravo Zulu à la 51 Amb C et au 6 R22eR!
COACH PERSONNEL
Vous êtes dans un processus de développement
personnel, familial ou de carrière. Optimisez vos
chances de réussite grâce au coaching. Je vous
accompagne dans votre chemin de vie et vous
donne des outils de communication, d’estime de
soi ou d’affirmation. Qu’elle que soit votre besoin,
mon savoir être sera là pour vous.
Le haggis a été poignardé, comme le veut la tradition.
et célébré avec la récitation du poème Adress
to a Haggis. Suite au repas, d’autres scotchs
ont été servis pour le plaisir des amateurs.
Ont suivi une démonstration de danse traditionnelle et un concours de récitation de poésie. La soirée s’est terminée alors que tous ont
chanté en chœur Auld Lang Syne.
Cet événement est une occasion unique
pour les élèves-officiers d’en apprendre
davantage sur les traditions écossaises dans
une ambiance des plus plaisantes. Cela fait
maintenant six ans que cette soirée est organisée au CMR Saint-Jean. Que la tradition se
poursuive!
leur état physique. Fort de son diplôme en technique ambulancière, ce dernier a su effectuer un
triage méticuleux, qui a facilité le travail des
ambulanciers, et au cours duquel les membres
du bataillon ont réconforté une mère mal en
point et ses quatre enfants en état de choc.
PREMIÈRE
RENCONTRE GRATUITE!
+ 15% de rabais à la
communauté militaire
Stéphane Masson
26 ans de carrière dans les FC
Coach de vie individuel en PNL
514 266-9260
www.travailinterieur.ca
>2049-15S15
Capitaine Isabelle Rousseau, représenantant
des affaires publiques de l’unité, 51 Amb C
Sous-lieutenant Nathalie Dubé, officier des
affaires publiques, 6 R22eR
Page 7 - 25 février 2015 / SERVIR
Les Rangers juniors de la Baie James accueillent des visiteurs!
25 février 2015 / SERVIR - Page 8
Des fantassins de la compagnie B du Groupe-bataillon territorial Montréal lors d’une mission de combat.
Photo: cpl J. Schwartz
Photo: cpl M. Poirier Joyal
Exercice QUORUM NORDIQUE
Un fantassin de la compagnie A du Groupe-bataillon territorial Montréal, jouant la force ennemie, est prêt face à l’assaut
imminent des membres de la compagnie B.
Exercice Quorum nordique
Capitaine Pierre Leblanc
Officier d’affaires publiques, 34 GBC
opérations de secours et d’aide humanitaire de
débuter.
’est par un froid glacial que plus de
C
600 militaires du 34 Groupe-brigade
du Canada (34 GBC) se sont entraînés à
Pour ce faire, les forces ennemies, jouées par
une des compagnies d’infanterie, devaient être
repoussées jusqu’à la ligne de cessez-le-feu
pour ensuite prendre et tenir deux objectifs.
C’est grâce à la rapidité et à une combinaison
d’actions offensives et de patrouilles de reconnaissance constantes que le but a été atteint.
Chaque opération était conduite avec une compagnie d’infanterie comme élément de
manœuvre alors que le peloton de reconnaissance effectuait simultanément des patrouilles
et des opérations de sécurité.
Photo: cpl J. Schwartz
e
Un fantassin de la compagnie B du Groupe-bataillon territorial
Montréal fait feu sur les belligérants dans le but de prendre un
objectif stratégique.
Valcartier du 6 au 8 février 2015 dans le
cadre de l’Exercice Quorum nordique.
Cet exercice était le dernier de quatre entraînements collectifs communément appelés GPE
(Groupe principal à l’entraînement) qui font
office de montée en puissance pour les réservistes du 34 GBC. Le GPE 4 et était sous le
commandement du Groupe-bataillon territorial
(GBT) Montréal. Son but était d’entraîner les
troupes aux opérations offensives, incluant la
construction et la traverse d’un pont de corde,
dans un contexte hivernal austère. Ces opérations consistaient à prendre et tenir des objectifs
militaires dans une zone de conflit fictif entre
deux groupes ethniques afin d’y établir un environnement sécuritaire et permettre aux
Déployer tout l’équipement et le personnel
nécessaires pour mener à bien un exercice d’une
telle envergure engendre son lot d’imprévus,
mais aussi son lot d’apprentissages. En y ajoutant le froid, tous les ingrédients étaient réunis
pour préparer le soldat à combattre sur tous les
fronts. Mission accomplie!
Photo: cpl J. Schwartz
Combattre sur tous les fronts
Un fantassin de la compagnie A du Groupe-bataillon territorial
Montréal, jouant la force ennemie, monte la garde aux
premières lueurs du jour.
Les GPE 1, 2 et 3 ont eu lieu cet automne
en une progression allant de l’entraînement au
niveau de section, pour ensuite évoluer au
niveau de peloton pour aboutir enfin à l’entraînement au niveau de compagnie. Quant au
dernier GPE, il s’effectue au niveau de bataillon. C’est à ce moment que le GBT, commandé cette année par le Régiment de
Maisonneuve, prend le contrôle des
opérations.
Un signaleur de la compagnie B du Groupe-bataillon territorial Montréal attend les
ordres de son commandant lors du GPE 4.
Un fantassin de la compagnie A du Groupe-bataillon territorial
Montréal, jouant la force ennemie, engage un militaire dans
sa ligne de mire.
Photo: cpl J. Schwartz
Photo: cpl M. Poirier Joyal
La structure du pont de cordes réalisée par les ingénieurs de
combat du Groupe-bataillon territorial Montréal à la tombée
de la nuit.
Le concept des GPE est de regrouper les
unités par groupe professionnel (infanterie,
arme blindée, artillerie, etc.) afin d’ajouter
de la profondeur aux entraînements collectifs et favoriser la cohésion au sein de la
brigade. Chaque unité reçoit à tour de rôle
le commandement d’une compagnie tandis
qu’une autre reçoit le commandement du
Groupe-bataillon territorial (GBT).
Photo: cpl J. Schwartz
Photo: cpl J. Schwartz
Qu’est-ce qu’un GPE?
Des membres de la compagnie AI (activités d’influences) tentent de calmer des
manifestants et négocier une conclusion pacifique aux débordements en cours.
Deux officiers du poste de commandement du Groupte-bataillon territorial Montréal
discutent de planification et de stratégie.
Page 9 - 25 février 2015 / SERVIR
Photo: cpl J. Schwartz
Photo: capt Werleigh
Exercice QUORUM NORDIQUE
Des gens d’affaires de la région de Trois-Rivières ont découvert avec enthousiasme les réservistes du 34e Groupe-brigade du
Canada et leur travail lors de la visite de familiarisation, appelée EXECUTREK.
Des visiteurs avides
Par un froid polaire de -35° C, de connaissances
Le soldat Djordan-Bram Turcotte (premier à gauche) et le caporal Jasmin Bibeau (à droite) guident les autres sapeurs vers
l’emplacement où sera déposé le billot de bois servant à construire le pont de corde.
Construire un pont de corde en hiver sur un
sol instable de neige requiert un savoir-faire
très spécifique et des habiletés hors normes.
Les nouveaux sapeurs du 34 RGC qui ne possèdent pas encore leurs qualifications pour le
métier d’ingénieur de combat, tout comme les
anciens qui sont les plus expérimentés, ont
grandement apprécié leur expérience.
Bravo… Bravissimo… Chimo!
La visite a permis de démontrer la compétence
et le leadership des réservistes ainsi que leurs
rôles spécifiques au sein des Forces armées canadiennes. Les visiteurs ont pu se familiariser avec
les vêtements arctiques qu’ils ont portés et les
rations dures qu’ils ont mangées tout en en
apprenant davantage sur la logistique et les équipements nécessaires à l’exécution d’un tel
entraînement.
Les
visiteurs
ont
pu
rencontrer
Un homme d’affaires venu visiter l’exercice GPE 4 déguste sa
première ration de combat.
divers intervenants et leur poser des questions,
démontrant leur grand intérêt pour le travail de
la Réserve. Après une journée d’activités bien
remplie, ils sont repartis enthousiastes et mieux
informés sur notre travail.
hoto: capt Werleigh
Une cinquantaine d’ingénieurs de combat
du 34 e Régiment de génie de combat
(34 RGC) ont pris part au quatrième Groupe
principal à l’entraînement (GPE 4). L’exercice
avait pour but de mettre en pratique, dans un
contexte d’entraînement opérationnel, la
capacité pour les ingénieurs de combat de
construire un pont de corde à l’intérieur d’un
temps donné, et ce, afin de permettre aux
autres unités du 34 e Groupe-brigade du
Canada de pouvoir traverser d’une rive à une
autre en l’absence d’un pont conventionnel et
standard.
Le défi était de taille. La température se
situait entre -25°C à -35°C, avec un vent tempétueux soufflant vers les quatre points cardinaux. Malgré tout, les sapeurs des détachements de Montréal et Rouyn-Noranda ont
démontré beaucoup de courage et de persévérance pour accomplir leur mission dans des
conditions extrêmement difficiles.
Le temps d’une journée, l’exercice a accueilli
25 visiteurs venus se familiariser avec le travail
des réservistes. Le Conseil de liaison des Forces
canadiennes avait invité 14 employeurs de la
région de Trois-Rivières, tandis que le Bureau
des affaires publiques de la Défense nationale –
région Québec avait invité 11 relayeurs d’opinion de la communauté universitaire et du milieu
des affaires.
Photo: cpl J. Schwartz
Capitaine Wetson Werleigh
Officier d’affaires publiques, 34 RGC
Capitaine Pierre Leblanc
Officier d’affaires publiques, 34 GBC
Photo: cpl J. Schwartz
courage et détermination pour
les sapeurs du 34 RGC
Les sapeurs se préparent à repousser une attaque de l’ennemi.
REJOIGNEZ PLUS D’UN MILLION DE PERSONNES!
Les membres actifs et libérés des FAC et du ministère de la Défense nationale: un groupe de grands consommateurs.
18 journaux, un seul point de contact!
450
346-2300 • servir@tictactoecommunication.com
François Ménard
représentant publicitaire national
>0980-15S14
Les deux groupes de visiteurs posent fièrement dans leur habit du jour en déployant le drapeau du Conseil de liaison des Forces canadiennes.
Padre (capitaine) Raphaël Liboneye
Aumônier, Garnison Saint-Jean
En tant que padre à l’École de leadership et de
recrues des Forces canadiennes, j’ai l’occasion de
rencontrer les candidats et de discuter avec eux sur
la manière de s’y prendre pour terminer leur entraînement avec le souvenir doux d’avoir accompli
leur rêve. L’image qu’on a de soi joue pour beaucoup dans la confiance en soi et celle-ci reste le
moteur dont on a besoin pour vivre positivement
l’entraînement et, par conséquent, pour profiter de
tous les enseignements reçus durant la formation.
Le cours est tout une aventure, pleine d’inconnus auxquels le candidat ne s’attend pas du tout et
qui lui apparaîtront comme un paysage parsemé
de fleurs, mais aussi d’arbrisseaux qui portent
parfois des épines. Le candidat est appelé à se
laisser guider par les instructeurs qui sont là pour
lui faire découvrir les chemins les plus sûrs afin
d’éviter les ravins qui parfois peuvent être à pic et
profonds.
Ma première rencontre avec les candidats
est une occasion unique pour sonder les différentes peurs dues aux fausses perceptions sur
l’entraînement de base. Sans minimiser le
caractère unique et épique de cette formation, je
mets beaucoup d’insistance sur eux-mêmes, sur
ce qu’ils ont de solide et aussi sur ce qu’ils ont
de fragile, pour qu’ils se regardent réellement
en train d’évoluer allègrement dans le cours et
non en le subissant.
Photo :A.Ventura-Giroux
Le plus grand défi des candidats qui s’entraînent
à la Garnison Saint-Jean est de garder le moral
assez haut pour surmonter tous les défis. En fait, le
plus grand défi n’est pas de passer à travers le
cours, mais de croire en soi, de croire qu’on en est
capable.
Le capitaine Raphael Liboneye s’adresse aux recrues du peloton R0067E à la chapelle de la Garnison Saint-Jean.
Le rôle de padre consiste à chercher leurs points
forts et à les aider à en faire des certitudes sur lesquelles s’appuyer au fur et à mesure que leur
confiance en soi sera mise à rude épreuve par l’entraînement. Ceci est possible en identifiant l’objectif qu’ils se sont fixé, même s’il est encore flou au
début. Cet objectif devient l’étoile qui les guidera
tout au long de leur entraînement, sans laquelle il
leur serait difficile d’accepter, par exemple, les
ordres, de les exécuter et d’en ressentir l’accomplissement. Avoir un objectif précis est assurément
le moyen le plus efficace de puiser en soi tout le
potentiel dont on dispose, car tant et aussi longtemps qu’on sait utiliser le meilleur en soi, on reste
motivé. Il est essentiel que le candidat découvre
que personne ne souhaite le couler, mais que les
instructeurs sont là pour mettre à sa disposition
tous les outils nécessaires pour qu’il progresse et
puisse passer du civil qu’il était à un militaire
entraîné. La confiance en soi est la fenêtre de communication par laquelle circule l’élément
transformateur.
Il m’arrive d’aborder le lien entre leur adaptation
et leur spiritualité qui, bien entendu, n’est pas
nécessairement religieuse. Comment faire pour
mieux s’adapter sans perdre de temps? La réalité
est que les candidats sont arrachés à leur routine
habituelle lorsqu’ils commencent leur cours et
introduits dans un horaire plein qui ne leur laisse
aucun moment à eux. Ils doivent faire preuve
d’abandon, de lâcher prise et de confiance en
Ce printemps, le Centre d’orientation et de
sélection du personnel (COSP) et le Bureau
de la reconnaissance des acquis et des
compétences (RAC) du Cégep Marie-Victorin
s’associent pour proposer aux militaires une
démarche très intéressante dans le cadre
d’un projet-pilote. Vous vous êtes peut-être
déjà dit «est-ce que mes expériences militaires valent quelque chose dans le monde
civil?» Eh bien, la reconnaissance des acquis
et des compétences peut vous servir!
La Musique des Fusiliers Mont-Royal s’est exécuté sur la glace du Centre Bell.
On souligne les 50 ans
du drapeau canadien
Le samedi 14 février, la Musique des Fusiliers
Mont-Royal, augmentée de musiciens provenant
de la Musique du 6 e Bataillon, Royal
22e Régiment et du Black Watch Pipes and
Drums, a interprété l’hymne national au Centre
Bell à l’occasion d’un match opposant deux
équipes canadiennes, les Maple Leaf de Toronto
et les Canadiens de Montréal. «C’est une sensation incroyable que d’être présent sur la glace
aux côtés des joueurs et devant une foule aussi
imposante. De même, jouer l’hymne national
accompagné de plus de 20 000 spectateurs chantant à l’unisson est une expérience que chaque
musicien gardera en mémoire très longtemps», a
mentionné le capitaine Pierre Leblanc, directeur
musical aux Fusiliers Mont-Royal.
Le lendemain, à l’École de leadership et de
recrues des Forces canadiennes, les recrues du
peloton R0060E honoraient pour leur part le drapeau en entonnant l’hymne national.
Vos expériences de travail et de vie seront
prises en compte afin d’obtenir une
Attestation d’études collégiales (AEC) en
Gestion de groupe et organisation du travail
(GGOT). La démarche s’adresse à ceux qui
possèdent de l’expérience en supervision de
personnel et s’avère donc particulièrement
pertinente pour les militaires qui détiennent le
grade de caporal-chef et plus (Force régulière
et Réserve). Il ne s’agirait que d’un début
pour ce partenariat, puisqu’il est prévu de
répondre également au besoin de qualification des commis en leur proposant une attestation d’études collégiales leur permettant de
mieux intégrer le monde civil une fois leur
carrière militaire terminée. À suivre!
Compétent et reconnu
Les recrues du peloton R0060E ont entonné l’hymne national.
l’autre pour accepter d’entrer dans cette nouvelle
routine. Leur capacité de s’adapter aux changements déterminera la facilité avec laquelle ils réussiront ou non. Comme l’horaire est un outil étudié
pour permettre aux candidats d’atteindre les
objectifs d’entraînement, il va de soi que la
confiance en soi doit devenir leur outil personnel
pour répondre aux différentes exigences de cet
horaire qu’ils apprennent à s’approprier, dans le
but de mieux performer. Celui qui s’accroche à la
routine qu’il n’a plus à sa portée finit irrémédiablement par abandonner. C’est cette routine qui
constitue sa spiritualité quotidienne et qui l’aidera
dans son nouvel horaire.
En guise de conclusion, c’est avec la souplesse
d’un guépard que le candidat pourra trouver l’horaire acceptable et vivable, car le manque de souplesse alourdit tout et essouffle rapidement. La
spiritualité habilitera le candidat à découvrir le
meilleur en lui et lui ouvrira en même temps le
chemin vers une solide confiance en soi. Le meilleur en soi est cet état dans lequel on se sent soimême, prêt à tout entreprendre, à pardonner
nonobstant la gravité de l’acte et à accepter les
autres tels qu’ils sont, pour être prêt à vivre avec
eux.
La confiance nous habilite à retrouver plus
facilement le meilleur de nous-mêmes, même si le
rythme de l’horaire nous rend étranger à nousmêmes, en nous éloignant de nous-mêmes. Il est
bon de constater que le moral grandit avec la
confiance en soi et vice versa. Bref, il est évident
que l’un ne va pas sans l’autre.
Faites reconnaître officiellement votre
expérience militaire en supervision
par le biais d’une démarche en RAC !
Catherine Dagenais, Cégep Marie-Victorin
Geneviève Dupont, COSP
Photo: cpl M. Poirier-Joyal
25 février 2015 / SERVIR - Page 10
La confiance en soi, source par excellence du maintien du moral
Les avantages de la démarche de la RAC
sont nombreux. Plusieurs y trouveront l’opportunité d’obtenir un diplôme pour leurs compétences acquises sur le terrain et ainsi devenir
d’encore meilleurs superviseurs qui progresseront dans leur carrière, alors que d’autres y
verront l’occasion de démontrer à un
employeur civil que leur expérience correspond aux besoins de l’entreprise. L’objectif
de la reconnaissance des acquis et des compétences est d’éviter qu’un adulte assiste à
des cours pour acquérir des compétences
qu’il possède déjà. Elle permet également au
candidat de faire une prise de conscience de
sa valeur et de faire le point sur son bagage.
On remarque d’ailleurs qu’au terme de la
démarche, celui-ci est plus apte à parler de
ses compétences, notamment en entrevue
d’embauche.
Un contenu qui correspond
à l’expérience militaire
Les huit compétences du programme
réfèrent aux connaissances et habiletés qui se
rapportent à la supervision, l’organisation et
la gestion. Si vous êtes intéressé par cette
démarche, vous devez dans un premier
temps assister à la rencontre d’information
offerte au COSP le 20 mars prochain. Vous
serez ensuite invité à faire valider vos acquis
et vos compétences par le biais d’un questionnaire d’autoévaluation et d’une entrevue.
Lors de cette dernière, les spécialistes de
contenu se positionneront afin de valider que
la démarche répond bien à vos besoins et
que votre bagage est suffisant pour vous soumettre à la démarche d’évaluation qui s’ensuit. Qu’il s’agisse de démontrer que vous
savez faire une évaluation de rendement ou
appliquer les règles et procédures en santé et
sécurité du travail, la plupart des militaires
intéressés remarqueront qu’ils possèdent plus
de compétences qu’ils le perçoivent.
De la formation manquante pourrait être
offerte au besoin. Il est donc de votre responsabilité de valider si votre implication dans
cette démarche est réaliste en fonction de vos
obligations professionnelles et personnelles.
À la fin de votre démarche, un relevé de
notes et une attestation d’études collégiales
(AEC) reconnus vous seront remis.
En ce qui concerne les coûts, le COSP
vous informera quant aux programmes de
remboursement des frais de scolarité pour les
militaires (Force régulière et Réserve).
Pour plus d’information, visitez le site rac.
collegemv.qc.ca et venez nous rencontrer lors
de la séance d’information du 20 mars
prochain, à 9h au COSP! Veuillez prendre
note que l’inscription est obligatoire, les
places étant limitées.
Pour joindre le COSP : 450 358-7099, poste 7308.
Page 1- CRFM
Photo: MFRC
Photo: CRFM
Les bénévoles du CRFM : MFRC Volunteers’
un apport inestimable
Invaluable Contributions
Notre groupe de Saint-Hubert prend la pose!
L
e vendredi 30 janvier
dernier, le CRFM conviait
tous ses bénévoles à son
premier événement officiel
de 2015 : un souper de reconnaissance
en leur honneur. C’était l’occasion pour les
membres de notre équipe de remercier ces
précieux collaborateurs et de souligner leur
implication tout au long de l’année.
Après tout, c’est en bonne partie grâce à nos
bénévoles que nous sommes en mesure d’offrir
des services et des activités diversifiés!
Nous avons aussi profité de cette soirée pour
remercier plus particulièrement une de nos
indispensables bénévoles, Michelle Reith, qui
a accumulé plus de 160 heures de bénévolat.
Merci du fond du cœur à tous nos
bénévoles!
Donner un peu de votre temps, ça vous dit?
Members of our group from Saint-Jean.
Connaissez-vous nos matinées bénévoles?
Ces rencontres hebdomadaires permettent à
plusieurs collaborateurs du CRFM d’effectuer
des tâches en groupe, dans une atmosphère
détendue. De plus, la halte-garderie est offerte
gratuitement aux parents d’enfants d’âge préscolaire lors de ces matinées. C’est un rendezvous les mardis à Saint-Hubert et les jeudis à
Saint-Jean, de 9h à 11h30.
n Friday, January 30, the MFRC
O
invited all its volunteers to its first official event of 2015—an appreciation din-
Si l’envie vous dit de vous impliquer comme
bénévole, nous vous invitons à communiquer
avec Catherine Bourassa, directrice des ressources humaines, qui se fera un plaisir de vous
rencontrer.
Bénévolat jeunesse
N’oubliez pas que les jeunes de la communauté militaire ont aussi l’occasion de faire du
bénévolat, ce qui peut représenter une excellente occasion de développer leur autonomie et
leur leadership. Ils peuvent notamment s’impliquer activement dans l’élaboration des activités
du Loft en siégeant à son comité consultatif,
formé de jeunes élus par leurs pairs.
De nombreuses nouvelles venues se sont jointes à nous au cours de la dernière année.
Pour obtenir plus
d’information sur le bénévolat
jeunesse, communiquez
avec Alexandre Gagné,
coordonnateur Jeunesse et
événements, au 450 4628777, poste 6824 (SaintHubert), au 450 358-7099,
poste 6118 (Saint-Jean), ou
à alexandre.gagne7@forces.
gc.ca.Pour les autres occasions
de bénévolat, communiquez
avec Catherine Bourassa au
450 462-8777, poste 6812
(Saint-Hubert), au
450 358-7099, poste 6066
(Saint-Jean), ou à
catherine.bourassa
@forces.gc.ca.
Noémi Trépanier
Childhood Coordinator
ner in their honour. It was a time for our
team members to thank these valuable
people and recognize their involvement
throughout the year.
After all, it’s in large part thanks to our
volunteers that we can offer diverse services
and activities!
The evening also served to offer special
thanks to one of our indispensable volunteers,
Michelle Reith, who has put in over 160 hours
of service.
A heartfelt thank you to all our volunteers!
Interested in volunteering?
We are constantly looking for new volunteers
to help with our different programs. There are
always jobs to be done like data entry for new
arrivals, manual labour or odd jobs, or even
management duties for those wanting to sit on
our board.
Are
you
familiar with
our volunteer
mornings?
These weekly
meetings allow
a number of
MFRC contributors to perform tasks in a
relaxed, group
setting. Plus
there is free
childcare available for parents
of preschool-
aged children during these mornings. The meetings are on Tuesday in Saint-Hubert and
Thursday in Saint-Jean between 9 a.m. and
11:30 a.m.
If you would like to volunteer, we invite you
to contact Catherine Bourassa, Director of
Human Resources, who will be pleased to meet
with you.
Youth volunteers
Young people in the military community can
also volunteer, which can be an excellent
opportunity to develop independence and leadership ability. For example, they can actively
help develop Loft activities by sitting on its
advisory committee, made up of young people
elected by their peers.
For further information on youth volunteering,
please contact Alexandre Gagné, Youth and Events
Coordinator, at 450-462-8777, ext. 6824
(Saint-Hubert), at 450-358-7099, ext. 6118
(Saint-Jean), or at alexandre.gagne7@forces.gc.ca.
For other volunteer opportunities, contact
Catherine Bourassa at 450-462-8777, ext. 6812,
at 450-358-7099, ext. 6066, or at catherine.
bourassa@forces.gc.ca.
Many new faces joined our ranks over the past year.
SERVIR / 25 février - February 25 th 2015
Photo: CRFM
Sachez que nous sommes toujours à la
recherche de nouveaux bénévoles pour aider à
la mise en œuvre de nos différents programmes.
Les tâches ne manquent pas : par exemple de la
saisie de données pour l’accueil des nouveaux
arrivants, des travaux manuels et de bricolage, ou
même des tâches de gestion pour ceux et celles
qui désirent siéger au conseil d’administration.
Photo: MFRC
Noémi Trépanier
Coordonnatrice Enfance
Noémi Trépanier
Coordonnatrice Enfance
The Loft’s New Look!
du nouveau logo!
C
’est grâce à la participation active des jeunes que
le nouveau logo officiel du Loft
a vu le jour. Toutes leurs idées,
mises sur papier esquisse après esquisse,
ont permis d’obtenir un résultat final coloré
et dynamique!
Ces jeunes ont travaillé de concert avec les
animateurs du Loft afin de bien transposer
sur papier leur conception de ce à quoi devait
ressembler le logo. Un processus qui s’est
étendu sur plusieurs jours.
Cette initiative a été soulignée par un
lancement officiel, avec la coupe du ruban et un
dévoilement de l’affiche par les membres du
comité consultatif du Loft, formé de jeunes
qui fréquentent régulièrement ce lieu de
rassemblement.
Nous tenons à remercier les jeunes et les
animateurs du Loft et à les féliciter pour ce beau
projet. Bravo à vous toutes et vous tous!
Pour plus d’information, n’hésitez pas
à communiquer avec Alexandre Gagné, notre
nouveau coordonnateur Jeunesse et événements,
à l’adresse alexandre.gagne7@forces.gc.ca.
Noémi Trépanier
Childhood Coordinator
he Loft’s new official logo was made posTyoung
sible thanks to the active participation of
people. All their ideas, in the form of
many sketches, resulted in a vivid, dynamic
final product!
These young people worked with Loft facilitators to transpose their ideas on what the logo
should be onto paper. The process took a number
of days.
They then worked with a professional graphic
artist to put the final touches on the project and
created something that pleased everyone. It’s a
logo where each little object is representative of
the Loft and its participants.
Puis, la collaboration
avec un graphiste professionnel leur a permis de
mettre la touche finale au
projet et d’arriver à ce
résultat qui a su plaire à
tous : un logo où chaque
petit objet qui apparaît est à
l’image du Loft et de ses
participants.
Impossible to miss!
Located at 40 La Vérendrye, in the heart of
Saint-Hubert’s PMQ, the Loft is now hard to
miss with the large sign we recently installed
right in front in the colours of the new logo!
This initiative was marked with an official
launch: a ribbon cutting and the unveiling of the
sign by members of the Loft advisory committee
comprised of young people who regularly use
the meeting place.
Plus possible de passer
à côté!
CRFM
For more information, please contact our new Youth
and Events Coordinator, Alexandre Gagné,
at alexandre.gagne7@forces.gc.ca.
MFRC
We would like to thank the young people and
Loft facilitators and congratulate them on this
wonderful project. Bravo everyone!
Domicilié au 40 rue La
Vérendrye, au cœur des
logements familiaux de
Saint-Hubert, le Loft est
maintenant bien difficile à
manquer, avec la grande
affiche que nous avons
récemment installée tout
juste devant, aux couleurs L’attente est presque terminée!
The sign is finally unveiled by members of the Loft advisory
committee
Qui seront nos prochains gardiens?
u cours des prochaines semaines, le
A
CRFM offrira aux jeunes de 11 ans et
La semaine de relâche au Loft
plus la formation Je sais garder.
manuel et un certificat de réussite.
Conçu par Ambulance Saint-Jean, ce cours
de gardiennage d’une journée aura lieu de
8h30 à 16h, avec une pause d’une heure le
midi, aux dates qui suivent :
Soirée Dégustation
de la Corporation du Fort St-Jean
- le samedi 14 mars, à notre point de
service de Saint-Hubert;
VENDREDI 27 MARS 2015
AU PAVILLON DEXTRAZE
À COMPTER DE 17 H 30
- le samedi 28 mars, à notre point de
service de Saint-Jean.
Le cours sera aussi donné en anglais le
dimanche 15 mars (à Saint-Hubert) et le
vendredi 27 mars (à Saint-Jean).
30 $ / PERSONNE (taxes incluses)
Veuillez noter que ce cours comporte des
frais d’inscription de 10$, qui incluent un
SUR RÉSERVATION SEULEMENT
ALORS, NE TARDEZ PAS!!!
RÉSERVEZ VOS PLACES DÈS
MAINTENANT EN TÉLÉPHONANT
AU 450 358-6600
Le Loft promet d’être un lieu qui déborde
d’énergie, du 2 au 6 mars, avec au
programme plusieurs activités gratuites
présentées par nos animateurs. Restez à
l’affut de ce qu’ils préparent pour les 5 à
17 ans, en consultant notre site web, au
www.familyforce.ca, ou notre page
Facebook.
Pour vous inscrire au cours Je sais garder ou
pour toute autre information, communiquez
avec Alexandre Gagné, coordonnateur Jeunesse
et événements, au 450 462-8777, poste 6824
(Saint-Hubert), au 450 358-7099, poste 6118
(Saint-Jean), ou par courriel à alexandre.gagne7@
forces.gc.ca.
Who will be our next babysitters?
ver the next few weeks, the MFRC
O
will offer the What Every Babysitter
Should Know course to young people
LES PLACES ÉTANT LIMITÉES,
NOUS SOUHAITONS UNE RÉPONSE
DE VOTRE PART AVANT
LE 13 MARS 2015
Please note that there is a registration fee
of $10 that includes a manual and certificate
of completion.
aged 11 and older.
March break at the Loft
A St. John Ambulance program, this oneday babysitting course will take place from
8:30 a.m. to 4:00 p.m. with a one-hour lunch
break on the following dates:
The Loft promises to be an energy-filled
place from March 2 to 6, with a number of
free programs lined up by our facilitators.
Stay up to date on activities for 5 to 17 year
olds by visiting our Website at
www.familyforce.ca or our Facebook page.
- Sunday, March 15, at our Saint-Hubert
location;
- Friday, March 27, at our Saint-Jean
location.
>2052-15S15
25 février 2015 / SERVIR - Page 2
Le Loft fait peau neuve!
The course will also be offered in French
on Saturday, March 14 (Saint-Hubert) and
Saturday, March 28 (Saint-Jean).
To register to the What Every Babysitter Should
Know course or to find out more, contact
Alexandre Gagné, Youth and Events Coordinator,
at 450-462-8777, ext. 6824 (Saint-Hubert),
450-358-7099, ext. 6118 (Saint-Jean), or
alexandre.gagne7@forces.gc.ca.
Estelle Auger
Employment and Education Coordinator
re you a military spouse with a small atA
home business? The MFRC, through its
Employment and Education Services, wants
V
ous êtes conjointe ou
conjoint de militaire et
possédez votre petite entreprise
à domicile? Sachez que le CRFM, par l’entremise de son secteur Emploi et éducation,
souhaite contribuer à votre réussite.
Vous avez des idées ou des besoins à partager?
Nous vous invitons vivement à faire partie de ce
comité et à en parler à votre entourage.
Se lancer en affaires : ne brûlez pas les
étapes!
L’idée de démarrer votre petite entreprise vous
emballe? Voici quelques pistes de réflexion qui
pourront vous guider si vous comptez vous lancer en affaires.
Afin de vous assurer que votre expérience soit
un succès, il est essentiel de bien vous informer
avant de débuter le tout. À cet effet, nous vous
invitons à vous renseigner auprès de la commission scolaire de votre région : vous pourrez y
suivre une formation en lancement d’entreprise
qui vous aidera à mettre sur pied votre plan d’affaires. Véritable fondement de votre entreprise,
ce plan d’affaires vous permettra de vérifier si ce
que vous avez à offrir est en demande sur le marché, si vous aurez de la concurrence, quels sont
les coûts liés au démarrage de vos activités et à
l’achat de matériaux, et bien plus encore.
Il faut se poser les bonnes questions. Par
exemple, est-il préférable de lancer une nouvelle
entreprise ou d’en acheter une déjà en place?
Peut-être est-il possible d’acquérir uniquement
la clientèle d’une entreprise? Donc, à l’étape un :
une bonne réflexion et de la recherche!
Ce qu’il faut savoir
Parmi les éléments plus techniques à la base
de vos débuts en affaires, retenons le numéro
d’entreprise du Québec (NEQ), qui est attribué
lorsque vous immatriculez votre nouvelle entreprise. Le NEQ vous permet d’établir votre
We have therefore decided to create a new
committee to assess the needs of entrepreneurs
and the self-employed in our community. It’s an
excellent way to talk to other military family
members about your experiences as entrepreneurs and discuss ways to effectively promote
your services.
CRFM
Pour ce faire, nous avons décidé de mettre sur
pied un nouveau comité afin d’évaluer les
besoins des entrepreneurs et des travailleurs
autonomes de notre communauté. Une excellente façon d’échanger avec d’autres membres
de familles militaires sur vos expériences en
entrepreneuriat et de discuter de moyens pour
promouvoir efficacement vos services.
to help you succeed.
Afin de vous assurer que votre expérience soit un succès, il est
essentiel de bien vous informer avant de débuter le tout.
identité lorsque vous communiquez avec les différents ministères et organismes gouvernementaux du Québec.
Un autre élément important à prendre en
considération est qu’il existe une nette différence
entre devenir un petit entrepreneur et posséder
une entreprise de plus grande envergure. Cette
différence se situe principalement dans la gestion de la fiscalité. Par exemple, si vous payez ou
prévoyez payer un salaire à un ou des employés,
vous devez être inscrit comme employeur au
fichier des retenues à la source. Pour plus de
détails sur la fiscalité des entreprises, consultez
le site gouvernemental www.revenu.gouv.qc.ca.
Vous y trouverez notamment diverses brochures
comprenant de précieux conseils.
Vous pouvez aussi faire une visite au Centre
local de développement (CLD) le plus près de
chez vous pour profiter de programmes d’aide au
démarrage d’entreprise. Vous trouverez ses coordonnées sur le site www.acldq.qc.ca.
Babillard du CRFM
Pour annoncer votre entreprise auprès des
familles militaires de la région, n’oubliez pas le
babillard de services de notre site web, accessible à l’adresse www.forcedelafamille.ca /sites/
montreal/fr. Il s’agit là d’un moyen facile et efficace de vous faire connaître dans votre
communauté.
Vous pouvez joindre Estelle Auger au 450 358-7099,
poste 6084 (Saint-Jean), au 450 462-8777, poste
6827 (Saint-Hubert), ou à estelle.auger@forces.gc.ca.
Do you have ideas or needs you would like to
share? We strongly encourage you to join the
committee and talk about it with those around
you.
Starting a business—don’t cut corners!
Do you want to start your own small business?
Here are a few things to think about to guide you
if you plan on starting a business.
To ensure success, it is crucial to be well informed before starting anything. We suggest you
check out the school board in your region: you
could take training through them on starting a
business that would help you develop your business plan—the true foundation of your business.
It allows you to see if what you are offering is in
demand on the market, if you will have competition, the costs associated with the start-up and
the purchase of materials, and much more.
to you when you register your new business. The
NEQ is used to establish your identity when dealing with the various Quebec ministries and
government organizations.
Another important consideration is the big
difference between owning a small business and
owning a larger one. This difference lies mainly
with how taxes are handled. For example, if you
pay or plan on paying a salary to one or more
employees, you must register as an employer for
source deductions. For more information on corporate taxation, visit the government site www.
revenu.gouv.qc.ca where you will find various
brochures with invaluable advice.
You can also visit your closest centre for local
development (CLD) to take advantage of the
business start-up assistance programs. Contact
information is listed at www.acldq.qc.ca.
MFRC billboard
To advertise your business among military
families in the region, don’t forget the services
billboard on our Website at the following
address: www.forcedelafamille.ca/sites/
montreal/en. It’s an easy and effective way to
gain recognition in your community.
You can contact Estelle Auger at 450-358-7099, ext
6084 (Saint-Jean), 450-462-8777, ext 6827 (SaintHubert), or by email at estelle.auger@forces.gc.ca.
You have to ask the
right questions. For
example, is it better to
start a new company or
buy one that already
exists? Maybe it’s possible to acquire only the
customer base of a
business? So, step one:
serious thinking and
research!
What you need to
know
Among the more
technical considerations for starting your
business is the Quebec
Preparing your business plan will help you focus on how to operate your new business and give
enterprise number it the best chance for success.
(NEQ) that is assigned
CFO IMPÔTS INC.
Pour des déclarations bien préparées!
Spécialités: • Impôts hors province
• Impôts américains
10% de rabais aux militaires actifs ou retraités
Appelez dès maintenant!
Lyzane Hamel
Comptable - Accountant
228 B, rue Champlain, St-Jean-sur-Richelieu
450 376-7117
cfoimpots@gmail.com
>2051-15S14
Estelle Auger
Coordonnatrice
Emploi et éducation
Page 3 - 25 février 2015 / SERVIR
Entrepreneurs et travailleurs autonomes : Entrepreneurs and the Self-Employed: the
le CRFM est là pour vous!
MFRC Is Here for You!
Les obstacles à l’affirmation de soi
sentiment de bien-être.
Si plusieurs peuvent éprouver un sentiment amer après s’être fait «marcher sur
les pieds», en raison de leur difficulté à
dire non à des gens persuasifs, d’autres
peuvent au contraire se sentir coupable
d’avoir blessé quelqu’un, en lui adressant
spontanément une remarque empreinte de
colère.
Une attitude affirmée
Il existe bien entendu plusieurs manières
de communiquer nos besoins aux autres.
Notre communication peut être marquée
par une tendance à adopter une attitude
plutôt passive ou, à l’opposé, plutôt agressive. Entre les deux, on retrouve ce qu’il est
convenu d’appeler une attitude «affirmée».
Cette attitude est la clé pour favoriser un
bon climat dans les échanges et créer des
situations gagnant-gagnant. S’affirmer,
c’est tenir compte de ses besoins et du
droit de notre interlocuteur au respect.
Avoir une telle attitude nous permet «d’agir
au mieux de nos intérêts, d’exprimer nos
sentiments librement et sans détour, et
d’exercer nos droits sans nier ceux des
autres», comme nous l’apprend le best-seller S’affirmer – Savoir prendre sa place (de
Robert E. Alberti et Michael L. Emmons).
Eh oui! S’affirmer, c’est d’abord parler
au Je.
MFRC
os comportements peuvent avoir
N
des impacts très variés sur nos
relations avec autrui et sur notre
Parmi les obstacles les plus fréquents à
l’affirmation de soi, on note la peur ou
l’angoisse à l’idée de s’affirmer, ainsi que
la croyance de ne pas avoir le droit de
s’affirmer ou de ne pas détenir les aptitudes
nécessaires pour le faire.
An assertive attitude is key for fostering good interactions and creating win-win situations.
Assertiveness: It’s All in
How You Look at It!
Plusieurs de ces croyances sont issues de
nos perceptions de la réalité et il faut savoir
que celles-ci peuvent souvent être modifiées.
Un exercice simple à pratiquer
quotidiennement
Notez sur un papier les contextes ou les
personnes avec lesquelles vous avez le plus
de facilité à vous exprimer librement. Dans
quelle situation avez-vous exprimé vos
besoins sans détours, de manière franche,
tout en respectant les besoins de votre interlocuteur? En visualisant cette réussite et comment vous vous sentiez à ce moment, vous
serez à même d’identifier les facteurs qui ont
favorisé votre affirmation et il sera ainsi plus
facile de reproduire le même genre de situation dans le futur.
Stéphanie Maurice
Social work intern
ur behaviour may have very different
O
impacts on our relationships with
others and our sense of well-being.
Many people may feel bitter after being
pushed around if they were unable to say no to
someone persuasive. Others may feel guilty
about hurting someone after blurting out an
angry comment.
Lorsque vous vous sentez dépassé, exprimez vos émotions sur le coup, en utilisant la
formule «Je me sens… (en colère, stressée,
irritée, triste, etc.)», plutôt qu’en attaquant
l’autre, verbalement ou par le langage nonverbal. De manière générale, lorsqu’on arrive
à nommer notre émotion, la tension intérieure
que l’on vit tend à diminuer drastiquement et
notre interlocuteur est plus attentif à notre
propos.
An assertive attitude
There are a number of ways of expressing our
needs to others. We can communicate in a manner that is rather passive or, on the other end of
the spectrum, rather aggressive. Between the
two, there is an attitude known as “assertive.”
REER
Barriers to assertiveness
Among the biggest barriers to assertiveness is
the fear or anxiety of being assertive and the
belief that you don’t have the right to stand up for
yourself or have the abilities to do it.
Le REER est un type d’épargne qui vous aide à accumuler des fonds pour votre retraite.
A number of these beliefs stem from our perceptions of reality. These can often be changed.
Les cotisations que vous y faites peuvent réduire votre impôt annuel.
+ Votre argent fructifie à l’abri de l’impôt
= Le REER est un véhicule d’épargne puissant
A simple exercise to do on a daily basis
Write down the situations where or the people
with whom you feel most comfortable expressing yourself freely. In what situations were you
able to be straightforward and frank about your
needs while respecting the needs of the person
you were speaking to? By visualizing that
La date limite pour contribuer à un REER est le 2 mars 2015.
Faites travailler votre argent. Je peux vous aider.
Services financiers et d’assurance G. Boudreau inc.
Gilles Boudreau *
La vie est plus radieuse sous le soleil
Conseiller en sécurité financière, Services financiers et d’assurance G. Boudreau inc., cabinet en assurance de personnes, distributeur autorisé par la Sun Life du Canada,
compagnie d’assurance-vie, et cabinet partenaire de Distribution Financière Sun Life (Canada) inc.† *Représentant en épargne collective, Placements Financière Sun Life
(Canada) inc.†, cabinet de courtage en épargne collective †Filiales de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie. © Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie, 2015.
To reach Stéphanie Maurice, please use the email address of Katherine Bourdon, Prevention, Support and
Intervention Coordinator: catherine.bourdon-gill2@
forces.gc.ca.
Yes! Being assertive starts with talking in
terms of I.
EN BREF
M. Boudreau a 22 ans de carrière militaire.
When you feel overwhelmed, express your
emotions using statements like “I feel… (angry,
stressed, irritated, sad, etc.),” rather than attacking the other person with words or non-verbal
language. In general, when we can name our
emotions, the interior tension we are experiencing tends to diminish drastically and the person
we are speaking to pays more attention to us.
This attitude is key for fostering good interactions and creating win-win situations. This kind
of attitude enables “us to act in our own best interests…to express feelings honestly and comfortably, to exercise personal rights without denying
the rights of others,” like it says in the best seller
Your Perfect Right by Robert E. Alberti and
Michael L. Emmons.
Pour joindre Stéphanie Maurice, veuillez écrire
à l’adresse courriel de Katherine Bourdon, coordonnatrice Prévention, soutien et intervention :
catherine.bourdon-gill2@forces.gc.ca.
7055, boulevard Taschereau, bureau 400
Brossard, QC J4Z 1A7
Tél. : 450 923-3711, poste 2211
gilles.boudreau@sunlife.com
www.sunlife.ca/gilles.boudreau
successful exchange and how you felt at that
moment, you will be able to identify the factors
that helped you be assertive so you can more
easily recreate that kind of situation in the future.
MFRC
Stéphanie Maurice
Stagiaire en travail social
>2018-15S13
25 février 2015 / SERVIR - Page 4
Savoir prendre
sa place :
une question d’attitude!
One of many assertiveness training books that can help
readers to develop more effective self-expression.
Pour nous joindre / To Reach Us
Saint-Hubert
Saint-Jean
Montréal
450 462-8777
poste/ext. 6810
450 358-7099
poste/ext. 7955
514 252-2777
poste/ext. 4984
À l’URSC (Est)
Le capitaine François Hébert
a reçu la 1re agrafe à la
Décoration des Forces canadiennes pour ses 22 années
de bons et loyaux services
ainsi qu’un certificat de
reconnaissance pour son rôle
d’organisateur lors la CCMTGC
2014.
Le capitaine Michel Lavoie a
reçu la 1re agrafe à la
Décoration des Forces
canadiennes pour ses
22 années de bons et loyaux
services.
À l’École
de leadership
et de recrues
écemment, le lieutenant-colonel Dave
R
Abboud, commandant de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes
(ELRFC), a remis des décorations et des promotions à des membres de l’unité.
Le caporal-chef Flibotte,
Division Avancée, a reçu la
Décoration des Forces canadiennes pour 12 années de
service.
Captain Palavicino, Support
Division, was promoted to
the rank of Major.
Le caporal-chef Houle,
Division Avancée, a reçu la
Décoration des Forces canadiennes pour 12 années de
service.
Le bombardier-chef Paquet,
Division A, a été promu au
grade de sergent.
Le capitaine Claude Bérubé a
reçu la 2e agrafe à la Décoration
des Forces canadiennes pour ses
32 années de bons et loyaux
services
Mme Kathleen Bouchard a
reçu un certificat de reconnaissance pour son rôle de
collaboratrice lors de la
CCMTGC 2014.
Le capitaine Sébastien
Campeau a reçu un certificat
de reconnaissance pour son
rôle de solliciteur lors de la
CCMTGC 2014.
L’adjudant Chantal Flamand a
reçu un certificat de reconnaissance pour son rôle de
solliciteuse lors de la
CCMTGC 2014.
Le capitaine Carole Gignac a
reçu un certificat de reconnaissance pour son rôle de
solliciteuse lors de la
CCMTGC 2014.
Le capitaine Normand
Gonthier a reçu la 2e agrafe
à la Décoration des Forces
canadiennes pour ses
32 années de bons et loyaux
services.
Le capitaine Guillaume Lebel a
reçu un certificat de reconnaissance pour son rôle
de solliciteur lors de
la CCMTGC 2014.
Le capitaine Daniel Marier a
reçu la 1re agrafe à la
Décoration des Forces
canadiennes pour ses 22
années de bons et loyaux
services.
Le major Sonia Nadeau
a reçu la 1re agrafe à
la Décoration des Forces
canadiennes pour ses 22
années de bons et loyaux
services.
Le caporal (retraité) René
Savoie a reçu la 2e agrafe à la
Décoration des Forces
canadiennes pour ses 32
années de bons et loyaux
services.
Le sergent Éric Truchon a reçu
un certificat de reconnaissance
pour son rôle de solliciteur lors
de la CCMTGC 2014.
Le sergent Carolina Widmer a
reçu la 2e agrafe à la
Décoration des Forces
canadiennes pour ses 32
années de bons et loyaux
services.
Au Collège militaire royal
de Saint-Jean
Le sergent Bordeleau,
Division C, a reçu la
Décoration des Forces
canadiennes pour 12 années
de service.
Monsieur Lafreniere, Division
Opérations, a reçu un certificat en reconnaissance de ses
25 années de service au sein
du Gouvernement du
Canada, dont 20 à titre de
militaire.
Le caporal-chef Pelletier,
Division Avancée, a reçu la
Décoration des Forces
canadiennes pour 12 années
de service.
Le 4 février dernier, lors de son café, le colonel Jennie Carignan, commandant du Collège
militaire royal de Saint-Jean, a procédé à des
remises.
Madame Virginie Vézina
Coupal a reçu un certificat de
reconnaissance pour avoir
contribué au succès de la
Campagne de charité en
milieu de travail du gouvernement du Canada 2014.
Le capitaine Jean-Marc
Cousineau, coordonnateur du
programme, a reçu un certificat de reconnaissance pour
avoir contribué au succès de
la Campagne de charité en
milieu de travail du gouvernement du Canada 2014.
Madame Francine Daunais a
reçu un certificat de reconnaissance pour avoir contribué au succès de la
Campagne de charité en
milieu de travail du gouvernement du Canada 2014.
Le major Luc Hamel, Division
des Études, a reçu la
2e agrafe à la Décoration
des Forces canadiennes pour
32 ans de bons services.
Le caporal-chef Donald
Martel a reçu un certificat de
reconnaissance pour avoir
contribué au succès de la
Campagne de charité en
milieu de travail du gouvernement du Canada 2014.
L’adjudant-maître Denis
Nadeau a reçu un certificat
de reconnaissance pour avoir
contribué au succès de la
Campagne de charité en
milieu de travail du gouvernement du Canada 2014.
L’adjudant Edwin Nairne, de
l’Institut de la profession des
armes Adjudant-chef Osside,
a reçu la 2re agrafe à la
Décoration des Forces canadiennes pour 32 ans de bons
services
Le lieutenant de vaisseau
Benoît Painchaud a reçu un
certificat de reconnaissance
pour avoir contribué au succès de la Campagne de charité en milieu de travail du
gouvernement du Canada
2014.
Le caporal-chef Ferlotte,
Division Soutien, a reçu la
Décoration des Forces
canadiennes pour 12 années
de service.
L’adjudant Lapointe, Division
des Normes, a reçu la première agrafe de la
Décoration des Forces
canadiennes pour 22 années
de service.
L’adjudant Rhéaume,
Division A, a reçu la première agrafe de la
Décoration des Forces
canadiennes pour 22 années
de service.
Alcoholics Anonymous at Saint-Jean Garrison
T
Bombardier RinguetteFarrell, Forward Division,
was promoted to the rank of
Master Bombardier.
L’adjudant-maître Roy,
Division Avancée, a reçu la
deuxième agrafe de la
Décoration des Forces
canadiennes pour 32 années
de service.
he MegaChapel continues the only
English AA meeting in our area.
Meetings are every Friday evenings at
7:00 pm. Pass it on - don’t keep it a
secret.
The AA meetings take place in the Chapel
conference Room. When you enter the
base turn left and park in the first parking
lot on your left. Go in the Blue Doors
#113 on the bottom just opposite the
parking lot. As you enter, you’ll see the
chapel on the left. Continue to the end of
the hall to the chapel offices and the AA
meeting. See you there!
For more information contact the secretary at 450 358-7099, extension 7152.
THÈQUE MO
O
BI
SC
LE
I
D
JACQUES BISAILLON
Animation • Karaoké • D.J.
450 346-0606
>2053-15S13
Le 29 janvier 2015, lors du café du commandant de l’Unité régionale de soutien aux cadets
(Est) (URSC Est), le lieutenant-colonel Jean
Laprade, a remis des décorations et des certificats d’appréciations pour la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du
Canada (CCMTGC).
Page 15 - 25 février 2015 / SERVIR
Promotions - décorations - mentions
25 février 2015 / SERVIR - Page 16
To your health!
À votre santé!
Objectif 10 000 pas
10,000 Steps a Day
Etienne-David Fortin
Specialist, Health Promotion
Like a lot of people, I consider
myself to be pretty active. I work
out regularly, I play with my kids,
and I try to teach them how to do sports. I help
them in their day-to-day lives, and I also do
chores around the house, such as making meals,
cleaning, etc. I always take the stairs at work, and
I park my car a ways from the entrance so that I
have to walk a bit farther. But am I doing enough
exercise to reap any health benefits?
The theory is that, to be considered truly
active and counter the negative effects of a
sedentary lifestyle, a person needs to walk
10,000 steps a day and, even more importantly,
avoid sitting for extended periods of time.
Equipped with a pedometer, I put myself to the
test, confident that I would easily hit the
10,000-step mark. Imagine my surprise to find
that, on average, I walk only 8,000 to 9,000 steps
per day, and that there are times when I sit at my
desk for three hours at a stretch.
What else can I do?
La théorie dit que pour être considéré actif et contrer l’effet négatif de la sédentarité, il faut marcher 10 000 pas par jour.
Surtout, il faut éviter la position assise pour des périodes prolongées.
Etienne-David Fortin
Spécialiste, Promotion de la santé
Comme bien des gens, je me considère actif.
Je m’entraîne de façon régulière, je joue avec
mes enfants et j’essaie de leur apprendre à faire
du sport. Je les assiste dans leur train-train quotidien, sans compter les tâches ménagères : préparation des repas, ménage, etc. Je choisis toujours l’escalier au travail et stationne ma voiture
plus loin pour faire quelques pas de plus. Mais
est-ce que j’en fais assez pour en retirer des
bénéfices pour ma santé?
La théorie dit que pour être considéré actif et
contrer l’effet négatif de la sédentarité, il faut
marcher 10 000 pas par jour. Surtout, il faut éviter la position assise pour des périodes prolongées. Muni d’un podomètre, je me suis prêté au
test, confiant que j’allais franchir facilement les
10 000 pas. À ma grande surprise, j’ai fait en
moyenne de 8 000 à 9 000 pas par jour, et j’ai eu
des périodes de trois heures où je suis resté assis
à mon bureau.
Deuxième obstacle : comme plusieurs, j’estime que plus vite je finis une tâche, plus vite je
peux passer à une autre. Il me faut donc beaucoup de discipline pour prendre une pause toutes
les heures. Voici les trucs que j’ai essayés :
- utiliser tous les prétextes pour bouger. Par
exemple : aller chercher n’importe quoi dans
l’entrepôt à l’autre bout de la Méga.
Taking time to be active during work hours
will improve productivity, foster a positive work
environment and reduce absenteeism. It’s a
win–win scenario. I didn’t have to convince my
- m’imposer une marche quand je terminais
une tâche.
Encore une fois, cela n’a pas été trop difficile,
mais il m’arrive encore, lorsque je suis dans ma
bulle, d’oublier le temps et d’espacer mes pauses
actives. La prochaine étape sera d’utiliser une
minuterie réglée aux heures ou les technologies
mobiles.
Ce que les études démontrent, c’est que s’entraîner pour compenser le fait que nous sommes
assis la majeure partie de la journée n’apporte
que de minimes bénéfices santé puisqu’il existe
des risques réels à demeurer assis pendant des
périodes prolongées. C’est comme si un fumeur
voulait compenser les effets négatifs du tabagisme en faisant attention à son alimentation.
- les employés actifs prennent moins de
congés de maladie comparativement à ceux qui
sont inactifs ou fumeurs.
Somme toute, s’octroyer le droit d’être actif
durant les heures de travail améliorera notre productivité, l’ambiance au travail et réduira l’absentéisme. C’est gagnant-gagnant. Je n’ai pas eu
à convaincre mon gestionnaire, puisqu’il est pro
activité physique.
- Studies have shown that people who are
active at work perform better.
- remplir ma bouteille d’eau à moitié pour
avoir l’occasion de la remplir plus
fréquemment.
Deux options possible : opter pour le bureau
«tapis roulant» ou être actif de 5 à 10 minutes par
heure de travail assis. Le contexte économique me
dicte d’oublier la première option! J’opte donc
pour la deuxième, car ce n’est pas trop compliqué.
Il y a cependant des obstacles bien réels.
- selon les études, les gens actifs au travail
sont plus performants dans leurs tâches.
- Workplaces tolerate people taking smoke
breaks; therefore, employees who want to take
care of their health should be encouraged.
- Employees who are active take less sick days
than employees who are inactive or who smoke.
Quelles sont nos options?
- on accepte que les gens fument alors on devrait
encourager un employé qui prend soin de sa santé.
For one, how do I get my manager on board with
the idea? He might view it as a loss of productivity,
because if the workday is, on average, eight hours
long, I won’t be working for 40–80 minutes. My
arguments in favour of it are as follows:
- au lieu de téléphoner ou d’envoyer des courriels, me déplacer pour rencontrer les gens.
Que faire de plus?
Le premier, vendre l’idée à mon gestionnaire.
De mon point de vue, il y verra une perte de
productivité, car si on travaille en moyenne huit
heures par jour, je ne travaillerai pas pendant
40 à 80 minutes. Quels sont les arguments à
évoquer?
There are two possible options: buy a treadmill desk or be active five or ten minutes every
hour that I spend sitting. The first option is out of
my reach, financially speaking, so I am left with
the second one, which is fairly simple but comes
with some real obstacles.
Présentement, il n’y a pas de consensus sur le
nombre de minutes que l’on peut passer assis et
qui est néfaste pour la santé. On nous suggère
donc d’adapter notre bureau pour pouvoir travailler debout, de se procurer un bureau «tapis
roulant» ou être actif de 5 à 10 minutes par heure
de travail assis.
Pour les intéressés, avec mes nouvelles habitudes, je franchis entre 9 000 et 10 000 pas par
jour. Je vous invite à relever le défi des
10 000 pas par jour. Si vous êtes intéressés, vous
pouvez emprunter des podomètres au bureau de
la Promotion de la santé.
Pour joindre l’équipe de la Promotion de la santé à
la Garnison Montréal, composez le 514 252-2777,
poste 2639. À la Garnison Saint-Jean, composez le
450 358-7099, poste 7207.
manager, however, as he is very supportive of
people being more physically active.
Another obstacle is that, like a lot of people, I
tend to think that the faster I can finish a task, the
faster I can move on to another one. I therefore
need a lot of discipline to take breaks every hour.
Here are some things that I have tried:
- I seize any opportunity to move around, such
as going to pick things up in the warehouse at the
other end of the Mega.
- Instead of phoning or sending emails, I walk
over and talk to people.
- I only fill my water bottle up half way so that
I have a reason to get up and fill it more often.
- I force myself to take a walk when I have
finished a task.
None of these things are very difficult, but
sometimes, when I am in the zone, I lose track of
time and forget to space out my active breaks.
The next step might be to use an hourly timer or
some sort of mobile technology to help with that.
What are our options?
Studies show that working out to compensate
for the fact that we spend most of the day sitting
has only minimal health benefits, as there are
real risks associated with sitting for extended
periods of time. An apt analogy might be that of
a smoker who tries to compensate for the negative effects of smoking by watching what he eats.
Currently, there is no consensus on how many
minutes we can remain sitting before it becomes
harmful to our health. It is therefore suggested
that we adapt our desks so that we can stand
while working, get treadmill desks or take active
breaks of five to ten minutes every hour that we
spend sitting at work.
As a result of my new habits, I now walk
between 9,000 and 10,000 steps per day. I encourage you to take up the 10,000-step-per-day challenge. If you are interested, you can borrow a
pedometer from the Health Promotion office.
You can reach the Health Promotion at Saint-Jean
Garrison at 450-358-7099, extension 7207, and at
Montreal Garrison at 514-252-2777, extension 2639.
Les offices religieux à la
Garnison Saint-Jean
Religious Services at
Saint-Jean Garrison
Le dimanche :
On Sundays:
- messe catholique à 9h
- Catholic mass at 9:00 a.m.
- «Coffee Hour» à 10h
- Coffee Hour at 10:00 am.
- célébration protestante à
10h30
(1er dimanche du mois:
service pour les familles)
- Protestant service at 10:30 a.m.
(1st Sunday of the month: family
service)
Le mercredi :
On Wednesdays :
- Anglican communion
service from 12:00
to 12:30 p.m.
- célébration anglicane de
12h à 12h30
Pour information, joindre Lynn
Pelletier au 450 358-7099,
poste 7152.
For information, please call Lynn Pelletier au 450-358-7099, ext 7152.
De la difficulté à arrêter?
Le groupe d’entraide «Les mercredis Longue-Pointe» peut
vous offrir une oreille attentive et du soutien si vous désirez
mettre un terme à votre consommation. Il se réunit tous les
mercredis, de 19h30 à 21h, au bâtiment 154 (mess des officiers) à la Garnison Montréal. Au même moment, le groupe
Al-Anon se réunit dans la salle voisine.
Pour information : 514 222-3938.
Page 17 - 25 février 2015 / SERVIR
SPORTS ET LOISIRS
Défaite crève-cœur à Bagotville
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
e n’est pas cette année que l’équipe
C
de hockey junior de la région Montréal
pourra ajouter la bannière du Championnat
Lors de cette compétition qui regroupait les
athlètes de 35 ans et moins, tous ont voulu donner leur maximum afin de surclasser leurs adversaires. «Tout d’abord, nous nous sommes retrouvés face aux grands favoris du tournoi, les
Hornets de Bagotville», explique le caporal
Alexandre Grenier, qui endosse les rôles d’assistant capitaine et de responsable de l’équipe de la
région Montréal. «Même si nous avons dominé
une partie de la rencontre, nous nous sommes
inclinés 5-4», poursuit-il. Un autre affrontement
au cours de la même journée contre l’équipe de
Valcartier n’a pas donné les résultats escomptés,
alors que nos athlètes ont été vaincus par la
marque de 11-6. «La fatigue se faisait sentir à ce
moment», poursuit le commis des Services techniques de la Garnison Saint-Jean.
Le jour suivant, la malchance était toujours au
rendez-vous puisque les hockeyeurs ont essuyé un
L’équipe masculine de la région Montréal.
revers 8-7 contre Ottawa. «L’indiscipline nous a
sans doute coûté la victoire», concède le militaire.
La demi-finale a mis fin au parcours de la formation alors qu’ils affrontaient les Lions de
Valcartier, qui se sont montrés plus féroces que
jamais avec leur offensive plus que parfaite. Les
félins ont d’abord pris leurs aises en marquant
cinq buts lors des deux premières périodes, alors
que la région Montréal n’en avait inscrit que
trois. Puis, ces derniers ont déstabilisé les fauves
en créant l’égalité 5-5, ce qui a entraîné une
Suivez des cours de chasse
Loisirs communautaires
Encore une fois cette année, le club de chasse
de la région de Montréal organise différents cours
pour 2015. Au Québec, ces cours sont nécessaires
pour l’obtention du certificat du chasseur, certificat obligatoire pour l’achat des permis de chasse.
Ils seront donnés au bâtiment H-104 de la Garnison
Photo: mat 1 Alex Roy, Imagerie Bagotville
régional, qui s’est déroulé du 1er au 5 février
derniers à Bagotville, à son palmarès. En
effet, nos hockeyeurs ont connu une fin de
parcours abrupte lors de la demi-finale
contre les Lions de Valcartier.
Saint-Jean et il faut avoir 12 ans (le jour où débute
le cours) pour les suivre.
Cours canadien de sécurité en maniement
des armes à feu (CSMAF)
Ce cours est valide pour toutes les provinces
et territoires.
- cours en français: 14 mars, 18 avril,
Initiation à la chasse avec armes à feu
(ICAF)
Il faut avoir complété au préalable le cours
CSMAF.
- cours en français: 15 mars, 19 avril,
Initiation à la chasse avec arc ou arbalète
(ICAA)
Ce cours comporte un test pratique pour l’arc.
- cours en français: 15 mars, 13 avril
prolongation, à la surprise générale. «Voilà la
preuve qu’il ne faut jamais cesser de croire en
ses chances», renchérit le caporal.
énormément appris au cours de notre séjour au
Saguenay. Nous sommes définitivement une
meilleure équipe à présent», assure le militaire.
Les efforts des hommes de la région montréalaise ont été assombris par un but en prolongation de la part de Valcartier. «Honnêtement, je
pense que nous avons disputé notre meilleur
match depuis les trois dernières années. Malgré
cette conclusion déchirante, nous avons
Quant aux Lions de Valcartier, ils ont eu le dessus
sur les Hornets lors de la finale au cours de laquelle
ils ont triomphé 8-4. Ces derniers ont ainsi mis la
main sur le titre régional et obtenu leur laisser-passer
pour le Championnat national de hockey junior, qui
se tiendra à Borden du 9 au 13 mars prochain.
Take Hunting Courses
Community Recreation Department
Introduction to Hunting with
a Firearm (IHF)
Once again this year, the Montreal region
hunting club is organizing various courses for
2015. In Quebec, these courses are required
to obtain the hunter’s certificate, which is
mandatory to purchase the hunting licence.
They will be given in building H-104 of the
Saint-Jean Garrison and participants must be
at least 12 years old (the first day of the
course).
You must have completed the CFSC as a
prerequisite.
- Course in French: March 15, April 19
Introduction to Hunting with a Bow
or Crossbow (IHBC)
This course includes a practical bow proficiency test.
- Course in French: March 15 and April 13
The Canadian Firearms Safety Course
(CFSC)
Dates may be subject to change without
notice.
This course is valid in all the provinces and
territories.
For information please contact Mr. Robert Dominique at 450-469-1606 (evening). To register and
pay, go to the Sports Center reception desk at the
Saint-Jean Garrison.
- Course in French: March 14, April 18,
Pour information: joindre M. Robert Dominique au
450 469-1606 (le soir). Pour inscription et paiement,
s’adresser au comptoir du centre des sports de la
Garnison Saint-Jean.
• Repas traditionnel,
service à votre table à
volonté
Érablière
Fore!
L’assemblée générale annuelle du Club
de golf Région Montréal se tiendra
le jeudi 19 mars 2015 à 13h30
à l’auditorium de la Garnison
de Saint-Jean. Tous les
membres du club et futurs
membres sont priés d’y participarticiper, car de grands changements sont prévus dans notre
organisation cette année. Lors
de cette rencontre, nous discutediscuterons entre autres des catégories de
membres et des cotisations. Plusieurs
autres points sont aussi à l’ordre du
supjour. Venez en grand nombre pour supporter votre club.
Fore!
The Montreal Region Golf Club will be
hosting its Annual General Meeting
on Thursday March 19th,
2015 at 1:30 pm at the
audito
Saint-Jean Garrison auditorium. All club and future
par
members are invited to participate as many changes
will affect our organisation
this year. During this meecate
ting, we will discuss the catemem
gories of membership and membership fees. Many other discussion
points are on the agenda. Come on
down and support your club.
• Tire sur la neige incluse
• Concours de coloriage sur
place
nés
Vendredis aî
55 ans et +
12.60
$ plus taxes
Toute la journée
i soir
samed e
Musiqu
REPAS
Érablière du Golf
Ouverture des sucres
27 février au 19 avril 2015
OUVERT du jeudi au dimanche
IT
GRATU
votre fête
le jour de
(avec preuve)
Fin de semai
ne
Maquillage,
mini-fermette.
Prix de grouPe
e • Près de la Base militaire
1145, chemin du Petit-Bernier • www.erablieredugolf.com
Saint-Jean-sur-Richelieu • 450-346-3442
>1964-15S15
Les dates peuvent être sujettes à changement
sans préavis.
Le sous-lieutenant Vokey
s’illustre en taekwondo
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
près avoir délaissé la compétition
A
durant une année, le sous-lieutenant
Jasmine Vokey, membre du 2 Régiment
e
d’artillerie de campagne, a effectué son
grand retour en prenant part successivement au Greek Open de taekwondo ainsi
qu’au US Open de taekwondo.
La réserviste explique qu’une blessure est à
l’origine de son retrait de la compétition : «une
déchirure complète du ligament croisé a nécessité une opération d’envergure au début de l’année dernière, ce qui m’a empêché de continuer à
évoluer sur le circuit», explique-t-elle.
Le 31 janvier dernier, dix élèves-officiers du
Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR
Saint-Jean) sont allés au centre récréatif de
Saint-Lambert avec leur entraîneur, Darrell
Henegan, afin de participer aux Jeux du Québec
de la région de la Rive-Sud.
Somme toute, la performance de l’équipe a été
remarquable puisque trois élèves-officiers, soit
l’élof Caron-Lavoie, l’élof Renault et l’élof
Venne, ont remporté l’or avec fierté. Six autres
se sont vu décerner une médaille d’argent et un
autre s’est mérité une médaille de bronze. Pour
la majorité d’entre eux, il s’agissait d’une deuxième participation à une compétition de
taekwondo. Ils se sont tous entraînés sans relâche
depuis le début de l’année scolaire, et leurs
efforts ont porté fruit. Dans moins d’un mois, ils
participeront à leur troisième compétition. Ils
ont tous bien hâte à leur prochaine opportunité
de se démarquer
RMC Saint-Jean OCdts Participate
in a Taekwondo Tournament
Officer Cadet Cédric Caron-Lavoie
On January 31, ten officer cadets from the
Royal Military College Saint-Jean (RMC SaintJean) journeyed to Saint-Lambert with their
coach, Darrell Henegan, to participate in the
Rive-Sud Regional Quebec Games’
Taekwondo Tournament held in the town’s
Recreation Centre.
At the end of the day, all of the officer
cadets were victorious in earning a medal.
Puis, à peine le tournoi terminé, elle met le
cap vers Orlando, sous le chaud soleil de la
Floride, afin de disputer l’US Open de takwondo, qui a eu lieu du 20 au 25 janvier dernier.
Compétition d’envergure, la Canadienne se
retrouve parmi des athlètes provenant de plus de
80 pays. Elle démarre en lion en remportant son
premier duel 16-18 contre l’Américaine Lakin
Louiso. Elle subit ensuite un revers contre une
autre Américaine du nom de Lauren Hamon, qui
la neutralise 28-10. Elle réussit néanmoins à se
frayer un chemin jusqu’en demi-finale, où une
autre athlète des États-Unis mettra fin à sa participation avec un score de 2-0.
Bref, dans l’adversité, le slt Jasmine Vokey
garde son sourire et espère retrouver ses rivales
très bientôt lors d’événements sportifs. On ne
peut que lui souhaiter de continuer ainsi sur sa
lancée!
Congratulations to OCdts Caron-Lavoie,
Renault and Venne for each achieving first
place in their category and bringing home
the gold. Six others were awarded silver
medals and a bronze medal was also obtained. For most, this was their second taekwondo tournament to date. Having trained a
great amount since the beginning of the academic year, their efforts have definitely paid
off. Their next competition is in less than a
month from now; all are anxious to compete
again.
Un nouvel entraîneur de cardiovélo
Loisirs communautaires
Athlète universitaire, Jérôme Boucher est
un ancien membre de l’équipe militaire canaLe département des Loisirs est heureux d’ac- dienne de triathlon. Il a également fait partie
cueillir Jérôme Boucher, un nouvel enseignant de l’équipe élite du Rouge et Or en crosspour les cours de cardiovélo (spinning).
country, athlétisme et triathlon. Il est présentement membre de l’équipe de vélo Specialized
Québec.
Photo: slt Vokey
Élève-officier Cédric Caron-Lavoie
Néanmoins, ayant retrouvé ses forces, la jeune
femme reprend du poil de la bête en s’inscrivant
au Greek Open de taekwondo, qui a lieu dans la
ville de Thessaloniki du 16 au 18 janvier. Même
si ce grand retour l’angoissait, le slt Vokey
affronte ses peurs et se lance tête première dans
la mêlée. «J’étais très contente de revenir enfin
sur une scène devant public, mais je ressentais
aussi de la nervosité, étant donné ma longue
absence», confie-t-elle. « En Grèce, j’ai eu
l’opportunité de me remettre en jambe.
Malheureusement, j’ai perdu 11-7 contre une
adversaire de la Croatie», poursuit-elle. Malgré
ce revers, la jeune femme conserve son optimisme. «Le plus important pour moi était de
pouvoir briser la glace», renchérit-t-elle avec
philosophie.
Photo: élof Hyukhyun Kwon
Le sous-lieutenant Vokey pose avec ses partenaires lors de l’US Open de taekwondo. De gauche à droite: soldat Bernard Lorde
(32e Régiment des transmissions), soldat Angelica Bertucca (32e Régiment du génie de combat), soldat Kaitlin Blankeau
(41e Bataillon des services), Maître Young Su Choung, coach principal, sous-lieutenant Jasmine Vokey, 2e Régiment d’artillerie de
campagne, matelot de 3e classe Yvette Yong (NCSM York), soldat Matthew Stewart (32e Bataillon des services).
CFLRS: A Pond Hockey Story
Lieutenant Navy Greg Atkinson,
2IC DL Division, CFLRS
With an average goals-scored of 3.5 and
an average goals-against that is not worth
mentioning, five daring, young officers from
Canadian Forces Leadership and Recruit
School (CFLRS) took to the bone-chilling ice
for charity in the Montreal Pond Hockey
Festival on 7-8 February 2015.
The tournament, which is held annually
on Historic Lac Saint-Louis in Lachine, offered its participants eight sheets of ice for
friendly 4-on-4 competition. Local vending
booths were available with warm beverages
and various hearty food options.
The CFLRS team, anointed the Bags of
Ice, accompanied by the largest fan base of
the tournament, played three hard-fought
round-robin matches but did not advance
past the divisional round.
Although the Bags of Ice failed to bring
home the championship, the objectives of
being physically active, strengthening comradery, and supporting a great charitable cause
were achieved. All proceeds generated from
the tournament went in support of the
Leukemia & Lymphoma Society of Canada.
Bien connu à la Garnison Saint-Jean, il
s’entraîne depuis longtemps et a participé à
plusieurs entraînements de cardiovélo avec
divers enseignants. Ses cours ont lieu tous les
lundis, de 18h30 à 19h30.
Nous lui souhaitons la bienvenue dans
l’équipe des Loisirs et espérons que plusieurs
participants viendront prendre part à ses
cours. Les sessions de cardiovélo sont conçues
autant pour les débutants que pour les
athlètes.
Jérôme Boucher.
Pour information, joindre le centre des sports au
450 358-7099, poste 7262.
Photo: Capt Greg O’Neil
25 février 2015 / SERVIR - Page 18
Des élèves-officiers
participent à un tournoi
de taekwondo
Team “the Bags of Ice”. Back row, left to right: Captain Greg O’Neil, Lieutenant Navy Greg Atkinson, Captain Bret
Butler (team leading scorer), Player-Coach Captain D.J. Verroen. Front row: Captain Jan Kool.
Collation santé
et premiers soins
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
u 12 au 15 février derniers, la Garnison
D
Saint-Jean accueillait le Championnat
régional de volleyball des Forces armées
Photo: cpl Coutinho, Imagerie Saint-Jean
Le major Pierre Boiteau, coordonnateur de la
Garnison Saint-Jean, a effectué le service d’envoi au gymnase de la Méga afin de lancer officiellement le début du tournoi, le tout sous le
regards des équipes masculines et féminines de
volleyball de la région Montréal, de Valcartier,
de Bagotville et d’Ottawa. L’officier a rappelé
lors de son discours l’importance du respect et
de l’esprit sportif lors de telles rencontres.
L’équipe masculine de la région Montréal. Rangée du haut, de gauche à droite: caporal Mirel Sivic, caporal Pascal Dejoie, sergent
Pierre Audet, adjudant-maître Bruno Brown et adjudant Yannick Poirier. Rangée du bas: caporal-chef Alex Raymond-Larocque,
caporal-chef François Couture, adjudant Bruno Boucher, capitaine François Campeau et caporal-chef Olivier Wong Wai Kee.
En dépit de sa combativité, l’équipe féminine
de la région Montréal a dû se contenter du dernier rang au classement, avec une fiche de trois
défaites puisqu’elle a été éliminée lors de la
demi-finale de consolation en deux manches
14-25 et 16-25 contre Bagotville. Malgré tout, le
Avec des collègues!
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
our certains, l’activité physique se pratique avec ceux qui parPcommandant
tagent notre quotidien au travail. Le capitaine David Durand,
adjoint au Détachement Saint-Jean de l’École de lan-
gues des Forces canadiennes (Dét Saint-Jean ELFC), participe les
jeudis au cours de «bootcamp» donné sur l’heure du lunch au
gymnase de la Garnison Saint-Jean avec sa collègue Sylvie
Kucharski, conseillère pédagogique principale ainsi qu’avec le
commandant du détachement, le major Marco Lacasse.
Lors de son arrivée à la Garnison Saint-Jean à l’été 2013, le capitaine
Durand a accueilli la naissance de son troisième enfant. L’officier avoue
alors s’être accordé une pause sur le plan de l’entraînement physique afin
de se consacrer pleinement à ses nouvelles responsabilités professionnelles ainsi qu’à sa famille. Puis, l’automne dernier, le militaire décide de
reprendre le chemin du conditionnement physique afin de se sentir mieux
tant sur le plan personnel que professionnel. «J’ai recommencé à m’entraîner pour améliorer ma condition physique et être en meilleure santé.
En tant que leader, il est impératif de paver la voie à nos subordonnés et
de leur montrer le bon exemple si l’on veut qu’ils prennent soin
d’eux-mêmes.» explique-t-il.
Outre le hockey qu’il pratique depuis plusieurs années, il prend maintenant le temps de se joindre à ses collègues trois fois par semaine pour
jouer au badminton et faire l’entraînement du bootcamp. La plage horaire
du midi leur permet de glisser une séance aisément dans leur emploi du
temps chargé sans affecter leur travail. Également, le cours de bootcamp
donné par les moniteurs des Programmes de soutien du personnel (PSP)
connaît un vif succès auprès de la communauté militaire et civile en raison
de sa grande accessibilité. Il s’agit d’un entraînement intensif organisé
sous forme de circuit. Les enchaînements d’exercices permettent d’augmenter l’endurance cardiovasculaire, mais aussi de renforcer et de tonifier tous les muscles du corps. Les moniteurs PSP expliquent en détails la
marche à suivre et supervisent les adeptes afin d’assurer leur sécurité.
Photo:A.Ventura-Giroux
Au bout du compte, comment se sent-on après 45 minutes d’effort
continu, soit la durée du
cours de bootcamp?
«C’est un sentiment d’accomplissement et de fierté», lance Sylvie
Kucharski. «C’était son
idée de venir au bootcamp, et elle m’a converti. Elle est une personne
qui m’inspire beaucoup»,
affirme pour sa part le
capitaine Durand.
Comme quoi de bons collègues peuvent nous
pousser à adopter de
Le capitaine David Durand, commandant adjoint au Détachement Saint-Jean dede de nouvelles activités et un
l’École de langues des Forces canadiennes (Dét Saint-Jean ELFC), accompagné de sa
mode de vie sain!
collège Sylvie Kucharski, conseillère pédagogique principale au Dét Saint-Jean ELFC,
font l’échauffement du cours de bootcamp donné à la Garnison Saint-Jean.
major Sonia Nadeau, qui endossait à la fois les
rôles d’entraîneur et de joueuse, demeurait
optimiste et surtout très fière de sa formation.
«Nous avons connu un départ difficile, mais nous
avons gagné en assurance», a-t-elle lancé.
Quant aux hommes de la région Montréal, ils
ont bataillé tout au long de leur parcours afin de
garder la tête hors de l’eau. Leurs efforts n’auront pas été vains, puisqu’ils se sont mérité la
troisième place de la compétition grâce à une
victoire en trois manches 25-9, 22-25 et 15-12
lors de la finale de consolation contre
Bagotville. «Encore une fois, nos représentants
ont fièrement porté les couleurs de la région
Montréal et nous les félicitons», a déclaré le
sergent Pierre Audet, entraîneur de l’équipe.
Luttes serrées
Lors d’une finale électrisante, l’équipe féminine de Valcartier a eu le dessus sur les joueuses
d’Ottawa en trois manches serrées 25-23, 25-22
Photo: cpl Coutinho, Imagerie Saint-Jean
Et vous, comment bougez-vous?
Qui dit sport de haut niveau dit nombreux petits creux! Afin de répondre à la
demande des voraces appétits des sportifs, la Promotion de la santé a distribué
bon nombre de collations santé, dont des
fruits et des barres énergétiques maison.
«C’est une recette maison exempte de
sucre transformé», explique Valérie
Gauthier, spécialiste à la Promotion de la
santé. La recette était également disponible pour ceux qui aimeraient la refaire
à la maison. L’équipe des soigneurs des
Programmes de soutien du personnel
(PSP) était aussi à l’affût des moindres
douleurs des sportifs. Supervisés par
Mélanie Cyr, monitrice PSP, ils ont prodigué massages et «taping» sportif aux
participants.
Photo: cpl Coutinho, Imagerie Saint-Jean
Émotions et camaraderie au rendez-vous!
canadiennes (FAC). C’est au terme de trois
jours enlevants de compétition que les
joueuses de Valcartier ont mis la main sur le
titre convoité de championnes, alors que du
côté des hommes, les Stingers d’Ottawa ont
pu ramener la bannière chez eux après une
chaude lutte.
L’équipe féminine de la région Montréal. Rangée du haut, de
gauche à droite: lieutenant Kiera Palmer, caporal-chef AnnieLine Bernard, major Sonia Nadeau, sergent Anne Lévesque et
soldat Carolynn Jones. Rangée du bas: capitaine Vicki-Anne
Ménard et lieutenant de vaisseau Elizabeth Eldridge.
Mélanie Cyr, monitrice PSP et chef des soigneurs, offre
un service de «taping» sportif à un athlète militaire.
et 25-20. Les championnes ont célébré sous les
applaudissements soutenus de la foule présente
dans les gradins. Chez les hommes, la tension est
demeurée palpable tout au long de l’ultime
affrontement entre les Lions de Valcartier et les
Stingers d’Ottawa. Bien que les félins semblaient
au départ filer vers une victoire certaine en remportant la première manche 25-23, ils ont plié
l’échine lors des trois suivantes, qui ont été remportées 25-15, 25-11 et 25-16 par Ottawa. Ces
derniers ont ainsi raflé la précieuse bannière et
mettront les voiles aux côtés des Lionnes de
Valcartier sur le Championnat national de volleyball des FAC, qui aura lieu du 25 au
29 avril à Borden.
Au terme de ces trois journées palpitantes, on
a remis le prix du joueur le plus utile aux athlètes
féminines suivantes: capitaine Françoise Blanc
(Valcartier), caporal Emma Porter (Ottawa), lieutenant Melissa McCoy (Bagotville), lieutenant
de vaisseau Elizabeth Eldridge (Montréal). Chez
les hommes, le soldat Pier-Alain Coulombe
(Valcartier), le caporal-chef Ivan Karin (Ottawa),
le caporal Sébastien Grenier (Bagotville) ainsi
que l’adjudant Yannick Poirier (Montréal) ont
remporté cet honneur.
Durant la cérémonie de clôture, Sébastien
Despars, coordonnateur des sports militaires, a
tenu à remercier tout le personnel impliqué tout
au long du championnat: officiels, entraîneurs,
membres du jury d’appel, moniteurs des
Programmes de Soutien du personnelPSP, soigneurs, Promotion de la santé, personnel aux
installations, tous ceux venus applaudir leurs
favoris dans les gradins, sans oublier les
grandes vedettes: les membres des équipes
représentatives.
A New Spinning Teacher!
Community Recreation Department
The Recreation Department is pleased to
welcome Jérôme Boucher, a new teacher for
the spinning classes.
A varsity athlete, Jerome Boucher is a
former triathlete on the Canadian military
team. He was also part of the elite Rouge
et Or team in cross country, track and field
and triathlon. He is currently a member of
the cycling team Specialized Quebec.
Page 19 - 25 février 2015 / SERVIR
Championnat régional de volleyball des Forces armées canadiennes
Well known at the Garrison, he has been
training for a long time and has participated
in several spinning courses with various teachers. His spinning classes are every
Monday from 6:30 p.m. to 7:30 p.m.
We welcome him in the team and hope
that many participants will take part in his
class. The spinning sessions are designed for
both beginners and athletes.
For information, please contact the Sport Center
at 450-358-7099, ext 7262.
Capitaine Vincent Gagnon
CGG
incent Massey Collegiate (VMC), une
V
école de la Commission scolaire EnglishMontréal, s’est mobilisée pour une 3 année
e
M. Pascal Fleury, le seul basketteur québécois à avoir joué
avec les Harlem Globetrotteurs, a pris la pose en compagnie
des élèves, du personnel du Vincent Massey Collegiate et des
membres des Canadian Grenadier Guards.
L’équipe d’escrime du CMR Saint-Jean
compétitionne à Newport
Contribution importante des FAC
Les membres du régiment sont devenus des
visages familiers pour les étudiants de cette école
en raison de leur constant et fidèle soutien à
diverses activités scolaires dont les visites au
musée régimentaire, la présence des militaires
comme invités-conférenciers dans les classes, la
cérémonie commémorative du Souvenir de
l’école et la campagne annuelle de sensibilisation contre l’intimidation.
Les militaires peuvent s’impliquer de diverses
manières dans la communauté, où ils sont considérés comme des modèles à suivre, faisant la
promotion de grandes valeurs canadiennes. Les
organisateurs estiment que leur participation a
renforcé considérablement le message que
l’école a transmis à ses étudiants. Selon le lieutenant-colonel Micheal Canavan, commandant
des CGG, cette vague de conscientisation célébrée à l’école ce jour-là a permis aux membres
des GCC de s’engager concrètement, en tant que
citoyen-soldat, dans leur collectivité afin de
relier leur service à la culture canadienne.
Photo: élof Jungeun Park
consécutive afin de promouvoir la réussite
éducative, la persévérance et la ténacité
dans un environnement scolaire sain et
sécuritaire. Le 4 février dernier, dans le
cadre de cette journée de sensibilisation, le
VMC a eu la chance de recevoir la visite inspirante d’un brillant athlète, M. Pascal
Fleury, ainsi que de quelques membres des
Canadian Grenadier Guards (CGG).
Le basketteur Pascal Fleury est très sensible à
l’importance de soutenir au quotidien chaque
jeune afin qu’il progresse avec confiance vers la
réussite. Lors de son allocution, il a insisté sur
l’importance d’avoir des rêves, la persévérance
pour les réaliser et il a parlé des valeurs véhiculées dans sa discipline. Il a exposé son propre
parcours et parlé de toutes les étapes qu’il a dû
franchir pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé
30 ans plus tôt. Ensuite, le caporal James
Alexander Santos s’est adressé aux quelque 500
élèves réunis. Son témoignage saisissant de courage, de témérité et d’altruisme a captivé l’audience. Suite aux tragiques évènements du
Collège Dawson, cpl Santos a fait acte de bravoure, ce qui lui a valu l’Étoile du courage, une
décoration qui lui a été décernée par la gouverneure générale du Canada en 2008.
Ce match amical et divertissant entre les
membres des CGG, M. Fleury et l’équipe de
VMC a été un moment apprécié de la journée. M.
John Pevec, directeur de l’école, a tenu à féliciter
l’initiative de plusieurs intervenants, dont celle
de M. Rocco Speranza, animateur à la vie spirituelle et communautaire, et M. Vincent Gagnon,
enseignant, deux organisateurs des activités de
valorisation de la persévérance scolaire et de
promotion d’un environnement sain et sécuritaire pour tous. «Cet événement se concentre non
seulement sur la promotion d’un environnement
sécuritaire à l’école, mais aussi sur la nécessité
de sensibiliser tous les groupes et secteurs d’activité concernés, milieux scolaires et communautaires, à l’importance de la persévérance scolaire», explique M. Gagnon, également président
du comité Équipe d’action pour la sécurité dans
les écoles.
Des élèves-officiers du CMR Saint-Jean au
Défi Pierre Boivin pour le CHU Sainte-Justine
Plusieurs élèves-officiers ont bien performé lors de la compétition.
Élève-officier Jean-Sébastien Bouchard
Élève-officier Jungeun Park
Le 6 février dernier, plusieurs élèves-officiers
du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR
Saint-Jean) ont pris part à l’édition 2015 du Défi
Pierre Boivin, une activité-bénéfice unique organisée au profit de la Fondation CHU
Sainte-Justine.
Le 7 février dernier, 18 élèves-officiers de
l’équipe d’escrime du Collège militaire royal
de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) se sont rendus
à Westport, dans l’état de New York, pour
participer à une compétition.
Comme dans les années précédentes, des
élèves-officiers ont pris part à ce triathlon d’hiver.
L’événement, qui a eu lieu au parc Maisonneuve,
regroupait 80 équipes, soit 30 équipes de plus que
l’an dernier. Celle du Collège était composée des
élèves-officiers Élise Thivierge (capitaine
d’équipe), Jean-Sébastien Bouchard (adjoint au
capitaine d’équipe), Nelson Drolet (patineur),
Sébastien Généreux (skieur de fond) et Matthew
Bolverk Hidasi (coureur). Cette belle équipe a
remporté la quatrième place dans la catégorie
compétitive homme. «Ce fut une belle expérience
enrichissante et très plaisante à faire. Nous avons
bien mis en pratique notre travail d’équipe pour
y arriver», a dit l’élève-officier Élise Thivierge
après leur extraordinaire course contre la montre.
Le CMR Saint-Jean a permis à certains de ses
Photo: CMR – Division des élof
25 février 2015 / SERVIR - Page 20
Un match de basketball amical entre des membres du
CGG et l’équipe RAMS de Vincent Massey Collegiate
L’élève-officier Sébastien Généreux.
athlètes de participer à cette 9e édition du défi
Pierre-Boivin afin de leur donner l’opportunité
de se démarquer lors d’un évènement sportif tout
en contribuant à une bonne cause. Le Défi Pierre
Boivin a permis d’amasser 600 000 $ qui serviront à financer le Centre d’excellence en soins
intensifs du nouveau-né du CHU Sainte-Justine.
Ce centre offrira aux enfants de meilleures conditions de développement pour leur assurer un avenir en santé.
Lorsque l’équipe est arrivée à la Westport
Central School, la compétition a tout de suite
commencé et s’est poursuivie à un rythme
accéléré. En enfilant leur tenue en vitesse
pour se préparer au combat, certains élèvesofficiers étaient excités et d’autres dissimulaient bien une certaine fébrilité. En tout,
quarante escrimeurs ont pris part à la
compétition. Pour la première partie, les
joueurs se sont affrontés au sein de six
divisions. Les élèves-officiers ont compétitionné contre de nombreux escrimeurs puisqu’ils
devaient affronter chacun des athlètes dans
leur division. Comme ils ne connaissaient
pas leurs adversaires, ils ont dû chaque fois
analyser rapidement leur opposant et trouver
des stratégies adaptées à chacun. Cela a
nécessité de la part des joueurs de faire
preuve d’un bon sens de l’observation et
d’une détermination agile.
Ensuite, les escrimeurs ont pris part à la
phase d’élimination. Les élèves-officiers ont
combattu avec brio et les résultats obtenus en
témoignent. L’élève-officier Lévesque s’est particulièrement démarqué et a retenu l’attention
de toute l’équipe en traçant son chemin vers
la finale; tout le monde a pu constater qu’il
était à son meilleur.
Bien qu’il ait disputé un combat honorable,
malheureusement, il n’a pas été en mesure de
décrocher la victoire en finale. Il a terminé la
compétition avec une médaille d’argent autour
du cou et s’est vu également décerner une classification E 15. D’autres membres de l’équipe
se sont aussi démarqués : l’élève-officier
Poirier-Benoit a terminé en 11e place, l’élèveofficier Baluyot en 12e place, l’élève-officier
Friedman en 13e place, et l’élève-officier
Morisette-Leclair en 14e place. En bref, tous les
membres de l’équipe d’escrime du CMR
Saint-Jean ont donné leur cent pour cent
lors de l’évènement!
près avoir sillonné l’Europe et les ÉtatsA
Unis au cours des derniers mois, le
lieutenant Jean Lelion, de la 2 Division du
e
Canada (2 Div CA), continuera son périple
alors qu’il représentera les Forces armées
canadiennes (FAC) lors de compétitions
d’escrime, qu’il pratique depuis plus de
deux décennies. Il a fait le point sur ses
défis à venir avec Servir.
Tant à l’aise avec les compétitions nordaméricaines qu’outre-mer, le lt Lelion a pris
part à de nombreuses rencontres du circuit de
la 44e Coupe du monde d’escrime, dont le
The RMC Saint-Jean Fencing Team
to participate in a Competition
in Westport, New York
Officer Cadet Jungeun Park
On 7 February 2015, 18 officer cadets from the
Royal Military College Saint-Jean (RMC SaintJean) fencing team went to Westport, NY, to participate in a fencing competition.
When the fencing team arrived at Westport
Central School, the competition started and proceeded quickly. As they changed into their fencing gear and prepared to fight, some officer
cadets were excited and others were hiding their
nervousness. Forty fencers, including the officer
cadets, took part in the competition. For the first
stage, the forty fencers were divided into six
pools. The officer cadets fought against many
different fencers, as they fought everyone in their
pool. Since they knew nothing about their opponents, they had to quickly analyze their opponents and come up with specific strategies for
date du calendrier de la Coupe du monde, le
lt Lelion demeure déterminé à faire rayonner le
Canada, qui n’est pas parvenu à se classer depuis
les dernières années. Avec une 14e place, le militaire affirme avoir réussi à «profiter du momentum», ce qui le réjouit au plus au haut point.
calendrier s’étend d’octobre 2014 jusqu’à la fin
de l’été prochain. Avant les Fêtes, l’athlète
globe-trotter a ainsi pris part au Grand Prix du
Qatar, l’une des compétitions de ce circuit.
«Ayant terminé 88e sur plus de 150 participants, j’étais satisfait», a-t-il déclaré. La pause
hivernale aura été brève pour l’athlète militaire, qui a pris le chemin de Salt Lake City en
Utah le 8 janvier à l’occasion de la Coupe
Nord-américaine d’escrime. À ce moment, il
avoue avoir livré une «contre-performance».
«J’étais déçu du résultat, c’est le moins qu’on
puisse dire», indique l’officier. «Je me suis
retrouvé face à un adversaire dont l’attaque
m’a mis peu à l’aise lors d’un match à 15
touches. Normalement, j’aurais dû l’emporter
facilement, mais le sort en a voulu autrement.
Photos :lt Jean Lelion
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
Le lieutenant Lelion pose avec sa médaille d’argent remportée
lors du Championnat du Québec senior.
each one. This required careful observation and
quick determination.
After the pools, the fencers moved onto the
direct elimination stage. The officer cadets fought
brilliantly and achieved good results. Especially
Officer Cadet Levesque, who surprised the whole
fencing team by making his way to the final match.
As the team watched him fight towards the final,
everyone could see that he was at his best condition. Although Officer Cadet Levesque fought well,
unfortunately, he was not able to win the final
match. He finished the competition with a silver
medal around his neck and earning an E 15 classification. Also, Officer Cadet Poirier-Benoit finished
in 11th place, Officer Cadet Baluyot in 12th place,
Officer Cadet Friedman in 13th place, and Officer
Cadet Morisette-Leclair in 14th place. In short, all
members of the RMC Saint-Jean fencing team
gave their hundred percent at the competition!
Une qualification locale
de badminton fort courue
Cela m’a blessé à l’orgueil, comme on dit, mais
avec le recul, je suis heureux d’avoir commis
cette erreur, car elle m’a permis de cheminer»,
poursuit l’épéiste. Ce dernier ajoute que les
Américains possèdent un nombre impressionnant de tireurs, une expression qui englobe les
escrimeurs qui s’affrontent lors d’un match.
Ne se laissant pas abattre, le réserviste met le
cap vers l’Allemagne, pour la Coupe d’Heidenheim, qui a eu lieu du 17 au 25 janvier dernier.
Alors que plus de 275 compétiteurs de haut
calibre se livrent une chaude lutte sur cette autre
N’oubliant pas ses racines locales, il s’inscrit au Championnat du Québec senior, organisé par la Fédération d’escrime du Québec,
qui s’est déroulé le dimanche 1er février dernier
au Centre sportif Claude Robillard de Montréal.
D’entrée de jeu, il perd ses deux premiers
matchs, ce qui ne le rebute pas. «J’occupais un
classement peu enviable après la première
ronde, mais je me suis repris par la suite»,
assure-t-il. Il dispose de plusieurs gros canons
lors du tour suivant, alors qu’il suit les conseils
de son mentor, qui, ironiquement, sera son
adversaire en finale. C’est par la marque de
15-14 en faveur de son rival que le lt Lelion
s’incline, non sans en retirer de grandes leçons.
«Les victoires comme les défaites contribuent à bâtir ma confiance. L’expérience me
permet de relever mon niveau d’un cran, en
plus de développer mes aptitudes mentales, car
avant d’être un sport, l’escrime requiert une
stratégie sans faille», explique-t-il.
Avec des compétitions à venir au Canada, en
Hongrie et aux Pays-Bas, le lt Lelion poursuit
son ascension vers les sommets de sa discipline, tout en bénéficiant du soutien inconditionnel de son commandant d’unité.
WO Pelletier gets moving at midday
Health Promotion team
Warrant Officer Johanne Pelletier, who
works in the Standards Division at the
Canadian Forces Leadership and Recruit
School, takes a break every weekday at
noon to get some exercise. She’s made it a
habit for years, and she intends to keep
doing it for the rest of her life. Whether she
chooses spinning, circuit training, or another activity, the important thing for her is to
work out while having fun.
Congratulations, Warrant Officer
Pelletier, for your commitment to your
health! You are definitely a role model for
the whole military community.
We can be reached at promotiondelasante@
forces.gc.ca.
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
Photos :A.Ventura-Giroux
ont tenté de se tailler une place lors de la
qualification locale de badminton.
«La compétition d’aujourd’hui a pour but de
mener les joueurs dominants au championnat
régional des FAC qui se déroulera à la Garnison
Saint-Jean du 16 au 19 mars prochain»,
explique Claudie Bussières, adjointe à la section des Sports militaires de la Garnison
Saint-Jean.
Photo: cpl Nédia Coutinho, Imagerie Saint-Jean
e vendredi 20 février dernier au gymnase
Lquinzaine
de la Garnison Saint-Jean, plus d’une
d’athlètes de la région Montréal
Au cours de l’avant-midi, les sportifs se sont
affrontés afin de se faufiler dans l’une des trois
catégories suivantes : masters (45 ans et plus),
senior (35 ans et plus), open hommes et open
femmes.
Le caporal-chef François Couture, de la Division avancée de
l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes,
dispute un match lors de la qualification locale de badminton.
Au terme de la compétition, le caporal-chef
Sylvain Faucher, du Groupe de soutien de la
2e Division du Canada (GS 2 Div CA) et le capitaine Catalin Colacel, de l’École de leadership
et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC)
ont pris la première ainsi que la deuxième place
chez les hommes de 45 ans et plus (master).
Chez les senior, le sergent Julien Boudreau des
Services techniques (svc Tech) et le capitaine
Duc-Hoang Tran de la Division C de l’ELRFC
ont occupé le premier et le second rang. Enfin,
dans la catégorie open, le caporal-chef
Frédérick St-Hilaire, du Détachement SaintJean de l’École de langues des Forces canadiennes, a terminé en première position. Il est
suivi du sous-lieutenant Pierre-Luc BélangerMelancon, des svc Tech au second rang, du
major Jacques Ricard, du Quartier général du
4e Groupe des services de santé, qui occupe la
troisième place, ainsi que du caporal-chef
François Couture, de la Division avancée de
l’ELRFC, qui clôt le classement.
Du côté des femmes, dans la catégorie open,
le sergent Sarah Bureau des Sherbrooke Hussars
a remporté la première place, suivie du major
Sonia Nadeau, de l’Unité régionale de soutien
aux cadets – Est.
Enfin, précisons que le classement n’est pas
définitif, puisque plusieurs personnes n’ont pu
se présenter à la qualification locale pour des
raisons opérationnelles. Ces derniers pourront
néanmoins tenter leur chance lors de matchs qui
auront lieu à une date ultérieure.
L’adjudant Johanne Pelletier.
Bouger tous les midis!
L’équipe de la Promotion de la santé
L’adjudant Johanne Pelletier, de la
Division des Normes de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, met son travail sur pause chaque
midi de la semaine pour aller bouger. Une
habitude qu’elle possède depuis plusieurs
années et qu’elle conservera toute sa vie.
Cardiovélo (spinning) ou circuit d’entraînement (boot camp), peu importe l’activité,
l’important pour elle est de s’entraîner et
d’avoir du plaisir.
Félicitations, Adjudant Pelletier, pour
votre engagement pour la santé! Vous êtes
assurément un modèle pour toute la communauté militaire!
Pour nous joindre : promotiondelasante@
forces.gc.ca.
Page 21 - 25 février 2015 / SERVIR
De nombreuses compétitions d’escrime pour le lieutenant Lelion
Résultats de la LHIRM
Community Recreation Department
ÉQUIPES
PJ VIC
2 GPRC1
13
Our pontoons can comfortably seat 10 to
Voici les résultats de la ligue de hockey
intra-muros de la région de Montréal, en date
du 18 février 2015.
12 adults. Both pontoons are equiped with
a barbecue, a cooler,
two sinks, a counter,
several storage spaces,
and all the necessary
navigational instruments, including a
depth gauge and navigation lights. You can
have a comfortable
seated picnic while
Nos deux pontons peuvent asseoir confortablement 10 adultes. Ils sont équipés d’un
barbecue, de plusieurs espaces de rangements ainsi que de tous les instruments de
navigation tels que profondimètre et feux de
navigation. Il vous sera possible d’y faire un
pique-nique assis confortablement, tout en
profitant du merveilleux paysage qu’offrent
les rives de la rivière Richelieu. Il est possible
taking in the beautiful scenery along the
Richelieu River. It is also possible to rent tubes
and water skis at the outdoor boutique and bring
fun to this outing.
de louer des chambres à air et skis nautiques
à la Boutique plein air pour agrémenter cette
sortie.
Courtier immobilier agréé
www.accesimmobilierplus.com
Carole Mercier
173. Bungalow très propre, tout brique avec 3
chambres, plancher de bois franc, salle de bain
rénovée, beau terrain aménagé. Bien situé près
des écoles.
175. Jolie maison mobile. Plusieurs
rénovations au cours des ans: fenestration,
isolation, recouvrement extérieur, planchers,
salle de bain, etc. Poêle à bois au salon, près
des services.
325-St-Alexandre. Situé dans un secteur recherché :
propriété tout briques, 3 chambres au rez-de-chaussée,
sur terrain de 14 000 pc. Maison impeccable entretenue
avec soin par les mêmes propriétaires depuis sa
construction. Plusieurs rénovations apportées au fil des
ans. À voir absolument!
Francine 450 542-1363
324-St-Alexandre. Charmant bungalow de 5
chambres situé dans le village près de tous les
services. S-sol entièrement aménagé, 2 salles
de bains, terrain clôturé et enclos pour chien.
Francine Choinière
Francine 450 542-1363
1
57
86
11
11
0
75
92
10
Svc Trans2 15
5
ELRFC #2 16
5
Joueurs
Équipe PJ Buts Pas Points
1 Cplc Chabassol ELRFC #1 15
25 16
41
2 Adj Harik
ELRFC #1 11
18 14
32
3 Capt Butler
ELRFC #1 12
17 12
29
4 MWO Cayouette ELRFC #1 16
11 16
27
5 Sgt Manz
ELRFC #1 15
12 14
26
6 Cplc Marchand ELRFC #2 13
12 11
23
7 Sgt Trolio
ELRFC #2 14
11 9
20
8 Cpl Grenier
2 GPRC1 7
10 9
19
9 Sgt Bélanger
ELRFC #2 16
8
11
19
10 Cplc Boyd
ELRFC #2 15
5
14
19
LA MOYENNE DES GARDIENS
Équipe
PJ
Buts
Moy
Cplc Hardy
2 GPRC1
9
44
4.8
Lt Atkinson
ELRFC #1
16
66
4.13
Cplc Leclerc
Svc Trans2
10
49
4.9
Cplc Noel
ELRFC #2
4
20
5.00
L’équipe 2 GPRC compte des joueurs du 2 GPRC,
des Svc Tech, de l’ELFC, des CTSE, de la 4 UCMFC et
du 41 C Svc S FC.
1
L’équipe Svc Trans compte des joueurs du Svc Trans,
du 438 ETAH, du 5 Regt PM et du CRHM.
2
ous cherchez une manière amusante
V
et efficace de faire un exercice cardiovasculaire sans vous emmurer?
Courtier immobilier
Carole 514 244-4749
21
9
5
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
5
N1 E
IRO BAS
ENV DE LA
S
MTE
$
500
106 66
ELRFC #1 16 10
Du ski à la Garnison Saint-Jean!
SÉ
ÉVI E
X R CABL
I
R
P PEC
IM
S
18
1
63
To reserve or for more information, please contact the
Saint-Jean Outdoor store at 450 358-7099, ext 6450
Pour réserver ou obtenir plus d’information,
joindre la Boutique plein air de Saint-Jean au
450 358-7099, poste 6450.
Courtier immobilier agréé
514 244-4749
You must complete the Boat Operator
Accredited Training if you wish to navigate on
Quebec waterways. In addition, you must also
take a familiarization course on operating and
maintaining the pontoon. To be able to rent
the pontoon these courses are mandatory.
Familiarization training will be organized by the
out door store personnel.
Vous devez détenir le brevet de navigation
de plaisance reconnu par Transports Canada
ainsi qu’un cours de familiarisation sur la
conduite et l’entretien du ponton. Ceux-ci sont
obligatoires pour faire la location. La formation de familiarisation sera organisée par le
personnel de la Boutique plein air.
Carole 514 244-4749
123
The pontoon will be available for rent from
May 16th to October 12th 2015. Military personnel can book in priority from March 1st. On
April 1st, booking will be opened to all.
Les pontons seront disponibles pour
location du 16 mai jusqu’au lundi 12 octobre
2015 inclusivement. Les militaires pourront
effectuer leur réservation en priorité à partir
du 1er mars 2015. À compter du 1er avril, les
réservations seront ouvertes à tous.
OLE
ÉC
PTS
57
0
Pos
>1402-15S15
V
ous désirez apporter de la nouveauté
à vos vacances, vos activités de cohésion ou vos fêtes familiales? Le temps est
venu de penser à réserver vos sorties en
ponton! Le service des Loisirs communautaires de la région Montréal offre à
toute la communauté militaire et civile la
possibilité de faire la location d’un
ponton.
BC
4
LES MEILLEURS COMPTEURS
C’est bientôt la saison du ponton!
Loisirs communautaires
DÉF NUL BP
9
Pourquoi ne pas profiter de la piste de
ski de fond de la Garnison Saint-Jean!
Avec toute la neige reçue depuis le début
de l’année et la vague de froid qui
semble (enfin) tirer à sa fin, les conditions
gagnantes sont réunies pour passer un
bon moment.
«Nous possédons une piste circulaire de
1,2 km qui s’étend autour du terrain de balle
molle où les gens peuvent skier», explique
Mathieu Gloutnay, commis à la Boutique
plein air de la Garnison Saint-Jean. La boutique peut vous prêter le matériel requis pour
le ski de fond, ce qui inclut les bâtons et les
bottes, et ce, tout au long de la journée et
gratuitement. Cette offre s’adresse aux mili-
Photo:A.Ventura-Giroux
W
ould you like to liven up your meetings, sports afternoons, family gatherings, or vacation? The time has come to
make your pontoon reservation. The
Montreal Community Recreation
Department offers to all the military and
civilian community the opportunity to rent a
pontoon.
Mathieu Gloutnay, commis à la Boutique Plein Air de la
Garnison Saint-Jean, vous invite à essayer la piste de ski
de fond!
taires ainsi qu’aux employés civils du ministère de la Défense nationale.
Pour plus de détails, vous pouvez joindre la
Boutique plein air au 450 358-7099, poste 6450.
450 542-1363
267 500$
>2020-15S15
25 février 2015 / SERVIR - Page 22
Pontoon Season
is Starting Soon!
Statistiques
319 000$
349 000$
475 000$
PLATINE
Agence immobilière
Marie-Claude Génie
(LL.B., M.Sc.)
Courtier immobilier
Spécialisée en relogement militaire et GRC, membre accrédité Brookfield
514 882-1929
www.condomaison.info
St-Luc. Petit plain-pied coquet, 3 St-Luc. Grand plain-pied de 4 CAC + Très grand plain-pied de 4 CAC + garage
CAC+garage. Aucun voisin à l’arrière. garage. Rue en cul-de-sac. Construc- + piscine creusée. Construction 2003.
Construction 2005. MLS 9850800
tion 2005. MLS 22228847
MLS 11762399
Carignan. Immense cottage de 4 CAC +
garage double sur terrain de 28 000pc.
Construction 1997. MLS 13235841
269 000$
199 900$
234 900$
329 900$
339 000$
Magnifique centenaire 1880,
rénovée. MLS 22287196
MAISON DE VILLE avec terrain
intime et paysager. MLS 19786400
Super beau jumelé, ensoleillé à
aire ouverte. MLS 13116003
Super plain-pied moderne,
construction 2013 avec garage.
MLS 17578708
Très belle propriété dans un
secteur enchanteur du Mont-SaintGrégoire. MLS 11581465
PLUS INC.
Agence immobilière
Courtier immobilier
514 778-8363
www.lynenolet.com
>2067-15S15
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
450 358-7099
poste 6346
servir@forces.gc.ca
Grand condo rez-de-jardin, à 2 min.
de la Garnison St-Jean
Construction 2009, 2 cac, planchers bois/céramique.
Foyer gaz naturel, grande terrasse, 2 stats, remise.
Réservoir eau chaude loué, au gaz. Garde-robe de chambre
type walk-in. Salle de lavage, bain podium, douche
séparée. Animaux tranquilles non nuisibles tolérés.
Contacter: 450 350-0222/ 450 358-7099 poste 7643.
Condos à louer
Grand 3 ½ à deux pas de la base de St-Jean,
Saint-Jean, deux 4 ½ rue Lasalle, près de la Base. 2e et 3e étage,
pas de chien, enquête de crédit, libre. 600$/m. Deux 3 ½ rue
McMillan. 480$/m. Contacter : 450 348-5186 ou 514 705-8506.
4 ½ à louer, Saint-Jean
CONDOS DE LUXE À LOUER
3 ½ meublé – Piscine extérieure chauffée – Gym – Stat.
ext/int $ - Plafond 9’ – Planchers de bois et céramique.
Entre le Collège militaire et la Garnison Saint-Jean.
514 578-9910 ou 514 846-2475.
LUXURY CONDOS FOR RENT
3 ½ furnished – Outdoor heated pool – Gym – In/
Out parking $ - 9’ Ceilings – Wood and Ceramic floors.
Between the Military College and the Saint-Jean Garrison.
514-578-9910 or 514-846-2475.
Très grand condo neuf (3 ½) meublé
+ rangement - Idéal pour RI
2 ½ style loft à 5 min. de la Garnison Montréal
Fraîchement rénové, très tranquille, semi-meublé, poêle,
frigo, lave-vaisselle, laveuse / sécheuse, douche en
céramique. 550$/ mois. Contacter : 514 999-2026.
St-Jean 3 ½ luxueux, ascenseur, A/C, garage souterrain (100$),
entièrement meublé, chauffé, éclairé. Libre immédiatement,
1090$/mois. Info : 450 358-5737.
bsrnotaires@notarius.ca
www.notairevaudreuil.ca
3323, boul. de la Gare, Vaudreuil-Dorion
L’ATTESTATION
D’EXCELLENCE
ATTESTATION
DIAMANT
ATTESTATION
PLATINE DU
DIRECTEUR
PALME
D’OR DU
PRÉSIDENT
514 605-5091
cst.jacques@videotron.ca
3 ½ moderne en face de la Base de Longue-Pointe. Garage
intérieur, tout équipé, chauffé/éclairé. Idéal pour militaire.
Courriel pour info et photos: ludovic8772@hotmail.com.
Moving to
Ottawa ?
NOUVEAU À ST-LUC!
Free Report shows average
neighbourhood prices and
highest crime areas.
SITUÉ FACE À UN PARC, charmant jumelé de 3 chambres à l’étage,
sous-sol fini, superbe s/bain avec douche en céramique, et plus!
TRANSFERT! 219 000$ MLS 11444974
PhoenixScriptFLF
Don’t buy before you read this.
DU HAUT-RICHELIEU INC.
Agence immobilière
Visit: OttawaHereWeCome.com
FORTIN
or call: Michel Brissette, Broker,
Courtier immobilier agréé
Beau 3 ½ neuf, près du golf dans le secteur St-Eugène, à
5 min de la Base de Saint-Jean. Libre immédiatement. 440$/
mois. Contacter: 450 347-6295.
613-668-1445
514 999-9491
450 349-5868
Farnham - 3 ½ et 4 ½
Exit Realty Matrix, Brokerage
Tout inclus. Centre-ville, bord de rivière, appartement
style condo neuf. Idéal pour R.I.
All include. Downtown Riverside. New condo-style
apartment. Ideal for I.R. 450-534-3776.
SERVICES ET AUTRES
Sablage, pose, teinture et vernissage de planchers de
bois franc et escaliers. Service rapide, évaluation gratuite,
spéciaux pour militaires. Contacter 514 216-2436.
Mini entrepôts & garages, chauffés et éclairés à partir de 45$
par mois. Contacter : 514 292-8744.
WWW.CAROLINEFORTIN.CA
BILINGUAL SERVICES
POUR VENDRE
OU ACHETER
ST-JEAN
Agence immobilière
FRANCHISÉ INDÉPENDANT ET AUTONOME DE ROYAL LEPAGE
Voir mes inscriptions au
www.michelbenoit.com
ALAIN BROWN
Courtier immobilier
ESTIMATION DE LA VALEUR
MARCHANDE DE VOTRE
PROPRIÉTÉ
NOUVEAU • 266 000$
HAUT-RICHELIEU
AGENCE IMMOBILIÈRE
Courtier immobilier
20 ans d’expérience
dans la vente
Livraison GRATUITE
514 998-5221
À deux pas du Collège militaire
Relogement militaire
450 347-5348
10, rue Jacques-Cartier Sud,
Saint-Jean-sur-Richelieu
www.stjeanpizz.com
MEILLEUR VENDEUR
>1776-15S12
>2065-15S15
Vente/Hypothèque
Testament/Mandat
Médiation familiale
Succession
Homologation
Mariage
Convention entre conjoints
Société de notaires | Notarial Company English Services
450 455-5611
Secteur tranquille. Lav./ séch., batterie cuisine, câble,
internet haute vitesse, foyer au propane au salon, accès
au terrain et stationnement privé. Non-fumeur, pas
d’animaux, libre immédiatement. 850$ / mois, contacter:
450 348-1157.
Sablage perfection
Entre le Collège et la Garnison Saint-Jean. Stationnement,
électricité et cabanon inclus. Planchers et murs en béton.
Respecte les normes FAC. Français ou anglais, contacter:
514 444-4464.
Courtier immobilier agréé
Représente 0 à 3 %
des meilleurs courtiers
immobiliers de
Royal LePage au Québec
www.facebook.com/claudestjacques • www.claudest-jacques.com
Beau 3 ½ parfait pour RI
Entièrement rénové, tout meublé, vous aurez besoin
uniquement de vos effets personnels. Situé à Val-Bélair, à
15 min. de la Base de Valcartier. # 31653603 lespac.com.
Contacter : 418 847-6634.
3 ½ tout équipé à 4 km de la Garnison St-Jean
Situé dans un quartier recherché, à proximité de la
Base et du cégep, 2 stationnements, balayeuse centrale,
système intercom, rénové en 2012. Libre immédiatement,
contacter : 450 359-5998.
CLAUDE
ST-JACQUES
dans un 4 plex rez-de-chaussée, 2 portes patios, terrasse
intime, non-fumeur, pas d'animaux, 1 stat. asphalté,
intercom. Possibilité meublé, chauffé, éclairé, climatisé.
Faites vos choix. Recherche locataire respectueux(euse).
Contacter : 514 713-8363.
>1870-15S15
Superbe grand condo 4½
Situé dans un quartier tranquille, à Pointes-aux-Trembles,
à 20 min. de la Base de Longue-Pointe. Au 3e étage pas de
voisins au-dessus, garage + 1 stationnement sur la rue,
2 grandes chambres, walk-in dans la chambre des maîtres,
beaucoup de rangements, 1 grand patio à l’arrière. Une
visite vous séduira! 214 900$ MLS 11997565.
À louer
21. Très belle propriété dans un secteur paisible, vue sur le Richelieu, terrain de 9 200 p.c. Elle vous offre 4 chambres dont une qui
est convertie en bureau. Cuisine fonctionnelle avec armoire de bois.
Plusieurs rénovations faites au fil des années. Beaucoup de rangements. Un grand garage isolé et chauffé pour les bricoleurs. Une visite
vous séduira! MLS 15745876
>1435-15S15
1080 p2, premier plancher, rénové nov. 2012, planchers
bois/céramique, foyer électrique, A/C central,
stationnement intérieur, salle communautaire, piscine
creusée chauffée, remise intérieure. 194 300$. Contacter :
450 895-2560.
343. Splendide résidence dans un secteur exceptionnel. Tout à été
conçu pour vous charmer et vous rendre la vie agréable. Un grand
terrain de 10 700pi, remise, patio. Possibilité de rajouter 2 chambres
au sous-sol. Plusieurs arbres matures ont été conservés. Un foyer
au gaz réchauffe davantage cette chaleureuse demeure. Bonne visite.
MLS 25251200
>2008-15S12
À vendre par la propriétaire
grand 4 ½ St-Jean
>1160-15S12
Condo à vendre
>1401-15S15
Date limite pour l'édition
du 11 mars :
jeudi 5 mars 2015
Denise Anctil
St-Jean. Magnifique propriété située dans un secteur familial, 3 chambres au
même niveau. Terrain entièrement clôturé et agrémenté d’une piscine creusée.
Remise 10’x12’. À voir! MLS 25821820
2005-2006(2 ) - 2007-2008 - 2009(3 )
2010 - 2011(2 ) - 2012(2 ) - 2013(2 )
e
e
e
L’ATTESTATION
D’EXCELLENCE
ATTESTATION
DIAMANT
e
ATTESTATION
PLATINE DU
DIRECTEUR
e
PALME
D’OR DU
PRÉSIDENT
450
190 000$
347-7766 • 514 990-8911
alainbrown@royallepage.ca
À 10 min. de la base militaire
Courtier Immobilier Agréé
Royal Lepage St-Jean
514-347-1724
www.deniseanctil.ca
ST-JEAN
Agence immobilière
FRANCHISÉE INDÉPENDANTE ET
AUTONOME DE ROYAL LEPAGE
>2068-15S15
00$
Condo 2008. Salle à manger et salon aires ouvertes, foyer au gaz, salle
de bain avec bain et douche de céramique. 2 cac. Terrasse, porte patio,
2 stationnements, 1 rangement. MLS 18091566
PERFECTLY BILINGUAL
Venez me voir maintenant au kiosque
du Carrefour Laplante à Iberville!
St-Luc. Bungalow inter génération avec abri d’auto. Offre un rez-de-chaussée de 2 cac,
salle à manger et cuisine aires ouvertes, sdb, salle d’eau, rangement. Inter génération: accès
ext. coté, cuisine et coin repas, porte patio, chambre, salon et sdb. MLS 26818840
>2043-15S15
Avec bachelor, terrain de 13 000 pc!
Centris 23298084
>2059-15S14
immeubles.bdumas@gmail.com
418 956-8219 ou à frais virés/or call collect
INTER GÉNÉRATION
9
279
VALCARTIER
Appartements/Condos pour RI. Accommodation for IR.
À moins de 10 minutes de la base.
Bungalow tout brique avec abri très bien entretenu près des écoles,
parcs, golf et moins de 10 min. de la base militaire. 3 chambres 1er
niveau plus 1 au sous-sol. MLS 19109321
HAUT-RICHELIEU
Agence immobilière
Visitez mes propriétés au
Spécialiste en
relogement
militaire
514 791-5883
Courtier immobilier
www.manondelisle.com
>1197-15S15
BUR.: 514 644-0000
CELL.: 514 213-4343
patricia.leveillee@remax-quebec.com
Page 23 - 25 février 2015 / SERVIR
P ET IT ES
A N NONCES
À PARTIR DE
TAUX
TAUX
ANNUEL
ANNUEL
TAUX
ANNUEL
LOUEZ POUR UN
LOUEZ LOUEZ
POUR UN
POUR UN
ÉQUIVALENT DE
ÉQUIVALENT
DE
ÉQUIVALENT
DE
%
$
%%
$@
$@
@
259
0
259
0
119
119
AUX DEUX
AUX
DEUX
AUX DEUX
SEMAINES
SEMAINES
SEMAINES
BASÉ SUR UNE LOCATION MENSUELLE DE 48 MOIS :
BASÉ BASÉ
SUR UNE
MENSUELLE
DE 48
:
SURLOCATION
UNE LOCATION
MENSUELLE
DEMOIS
48 MOIS
:
$
$ $
*
*
Frais de transport et taxe sur le climatiseur inclus. Taxes en sus.
Frais deFrais
transport
et taxe et
surtaxe
le climatiseur
inclus. inclus.
Taxes en
sus.en sus.
de transport
sur le climatiseur
Taxes
995
$
995995
$ D’ACOMPTE
D’ACOMPTE
$ D’ACOMPTE
TAUX
TAUX
TAUX
ANNUEL
ANNUEL
ANNUEL
*
LOUEZ
POUR
UN UN
LOUEZ
POUR
LOUEZ
POUR
UN
ÉQUIVALENT
DE DE
ÉQUIVALENT
ÉQUIVALENT
DE
280 00
129
129$$ $ 280
AUXAUX
DEUX
DEUX
AUX
DEUX
SEMAINES
SEMAINES
SEMAINES
*
* *
%
$
%
%
$ $@
@
@
TAUX
TAUX
TAUX
ANNUEL
ANNUEL
ANNUEL
Frais Frais
de transport
et taxe
sur lesur
climatiseur
inclus.
Taxes
en sus.
de transport
et taxe
le climatiseur
inclus.
Taxes
en sus.
Frais de transport et taxe sur le climatiseur inclus. Taxes en sus.
995
$
995
$ D’ACOMPTE
995
$ D’ACOMPTE
D’ACOMPTE
%
%
C’EST
C’ESTFACILE
FACILE
D’EMBARQUER
D’EMBARQUER
AVEC
AVECFORD
FORD
FUSION
S
2015
FUSION
SS
2015
FUSION
2015
-- AIDE
AU
DÉMARRAGE
EN
CÔTE
AIDE
AU AU
DÉMARRAGE
ENEN
CÔTE
- AIDE
DÉMARRAGE
CÔTE
-- SYSTÈME
DE
COMMUNICATION
ET
DE
SYSTÈME
DE DE
COMMUNICATION
ETET
DEDE
- SYSTÈME
COMMUNICATION
DIVERTISSEMENT À
À COMMANDE
COMMANDE VOCALE
VOCALE SYNC
SYNC®® ®
DIVERTISSEMENT
DIVERTISSEMENT À ®COMMANDE VOCALE SYNC
ASSISTANCE
911
AVEC
MYFORD
TOUCH
® ET
®
ETET
ASSISTANCE
911911
AVEC
MYFORD
TOUCH
ASSISTANCE
AVEC
MYFORD
TOUCH
SYSTÈME D’ENTRÉE
D’ENTRÉE SANS
SANS CLÉ
CLÉ À
À TÉLÉCOMMANDE
TÉLÉCOMMANDE
-- SYSTÈME
- SYSTÈME D’ENTRÉE
SANS CLÉ
À TÉLÉCOMMANDE
-- CAMÉRA
DE
RECUL
CAMÉRA
DE DE
RECUL
- CAMÉRA
RECUL
BASÉ
SURSUR
UNE LOCATION
MENSUELLE
DEDE
48 MOIS
: :
BASÉ
LOCATION
MENSUELLE
MOIS
BASÉ
SUR UNEUNE
LOCATION
MENSUELLE
DE 4848
MOIS
:
-- CLIMATISATION
CLIMATISATION
- CLIMATISATION
-- RÉGULATEUR
DE VITESSE
RÉGULATEUR
- RÉGULATEURDE
DEVITESSE
VITESSE
-- SYSTÈME
DE
REMPLISSAGE
DE
SYSTÈME
- SYSTÈMEDE
DEREMPLISSAGE
REMPLISSAGEDE
DE
CARBURANT
SANS BOUCHON
EASYFUEL
CARBURANT
CARBURANTSANS
SANSBOUCHON
BOUCHONEASYFUEL
EASYFUEL
-- GLACES
À
COMMANDE
ÉLECTRIQUE
GLACES
ÀÀCOMMANDE
- GLACES
COMMANDEÉLECTRIQUE
ÉLECTRIQUE
ESCAPE
SE
2015
ESCAPESE
SE2015
2015
ESCAPE
CAMÉRA
DE
RECUL
- CAMÉRADE
DERECUL
RECUL
-- CAMÉRA
-- ENTRÉE
ENTRÉE
SANS
CLÉ
––CLAVIER
CLAVIER
D’ENTRÉE
- ENTRÉE
SANS
CLÉ–
CLAVIERD’ENTRÉE
D’ENTRÉE
SANS CLÉ
SANS
CLÉ
SECURICODEMC
SANS
CLÉSECURICODEMC
SECURICODEMC
SANS
CLÉ
®®
MYFORD
AVECÉCRAN
ÉCRANCOULEUR
COULEURDE
DE4
PO
- MYFORD
® AVEC
AVEC
ÉCRAN
COULEUR
DE
44PO
PO
-- MYFORD
-- SIÈGES
CHAUFFANTS
CÔTÉS
CONDUCTEUR
SIÈGES
CHAUFFANTS
CÔTÉS
CONDUCTEUR
SIÈGES CHAUFFANTS CÔTÉS CONDUCTEUR
ET
PASSAGER
PASSAGER
ETET
PASSAGER
quebecford.ca
quebecford.ca
quebecford.ca
OLIVIER DUPONT
OLIVIER DUPONT
OLIVIER DUPONT
IL N’Y A AUCUNE COMPARAISON NI AUCUN COMPROMIS. SEULEMENT CHEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE FORD.
IL N’Y A AUCUNE COMPARAISON NI AUCUN COMPROMIS. SEULEMENT CHEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE FORD.
IL N’Y A AUCUNE COMPARAISON NI AUCUN COMPROMIS. SEULEMENT CHEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE FORD.
450 359-3673| dupontford.com
| dupontford.com | uncamion.com
450
450 359-3673
359-3673 | dupontford.com || uncamion.com
uncamion.com
190-200, rueMoreau,
Moreau, Saint-Jean-sur-Richelieu
190-200,
190-200, rue
rue Moreau, Saint-Jean-sur-Richelieu
Saint-Jean-sur-Richelieu
LES
LES
ACHETEURS
AVISÉSLISENT
LISENTLES
LESPETITS
PETITSCARACTÈRES.
CARACTÈRES.Les
Les
Lesvéhicules
véhicules
véhicules
illustrés
illustrés
peuvent
peuvent
être
être
dotés
dotés
d’équipements
d’équipements
offerts
offerts
enoption.
option.
Les
Les
concessionnaires
concessionnaires
peuvent
peuvent
vendre
vendre
ou
oulouer
louer
ààprix
prixmoindre.
moindre.
Cesoffres
offres
s’adressent
s’adressent
àdes
desparticuliers
particuliers
admissibles
admissibles
uniquement,
uniquement,
sur
surapprobation
approbation
du
dupar
crédit
crédit
par
parCrédit
Crédit
LESACHETEURS
ACHETEURSAVISÉS
AVISÉS
LISENT
LES
PETITS
CARACTÈRES.
illustrés
peuvent
être
dotés
d’équipements
offerts
enen
option.
Les
concessionnaires
peuvent
vendre
ou louer
à prix
moindre.
Ces Ces
offres
s’adressent
à desàparticuliers
admissibles
uniquement,
sur approbation
du crédit
Crédit
Ford.
Ford.
Certains
clientspourraient
pourraientne
nepas
pasêtre
êtreadmissibles
admissiblesau
autaux
taux
tauxd’intérêt
d’intérêt
d’intérêt
annuel
annuel
lele
plus
plus
bas.
bas.
Un
Un
dépôt
dépôt
de
de
sécurité
sécurité
pourrait
pourrait
être
être
exigé
exigé
par
par
Crédit
Crédit
Ford
Ford
selon
selon
lestermes
termes
etetconditions
conditions
régissant
régissant
lelecontrat
contrat
de
decrédit
crédit
du
duclient.
client.
Ces
Cesoffres
offres
excluent
excluent
les
les
frais
fraisd’immatriculation,
d’immatriculation,
les
lesassurances,
assurances,
leplein
plein
de
decarburant,
carburant,
Ford.Certains
Certainsclients
clients
pourraient
ne
pas
être
admissibles
annuel
le
plus
bas.
Un
dépôt
de
sécurité
pourrait
être
exigé
par
Crédit
Ford
selon
lesles
termes
et conditions
régissant
le contrat
de crédit
du client.
Ces offres
excluent
les frais
d’immatriculation,
les assurances,
le pleinlede
carburant,
des
des
frais
maximumde
deRDPRM
RDPRMde
de44
44$$$pour
pourles
lesvéhicules
véhiculesloués,
loués,
loués,plus
plus
plus
des
des
frais
frais
de
de
services
services
externes
externes
de
de
4$,les
$,les
les
droits
droits
spécifiques
spécifiques
sur
sur
lespneus
pneus
neufs,
neufs,
lalaTPS
TPS
etet
lalaTVQ.
TVQ.
Tous
Tous
lesprix
prix
etetrabais
rabais
sontappliqués
appliqués
ààpartir
partir
du
du
prix
prix
de
dedétail
détail
suggéré
suggéré
parleleconstructeur
constructeur
(PDSC).
(PDSC).
Pour
Pourobtenir
obtenir
tous
tous
les
lesdétails,
détails,consultez
consultez
desfrais
fraismaximum
de
RDPRM
de
44
pour
les
véhicules
des
frais
de
services
externes
de
44$,
droits
spécifiques
sur
lesles
pneus
neufs,
la TPS
et la
TVQ.
Tous
les les
prix
et
rabais
sontsont
appliqués
à partir
du prix
de
détail
suggéré
par lepar
constructeur
(PDSC).
Pour obtenir
tous les
détails,
consultez
votre
votre
détaillant
Ford,ou
ouappelez
appelezle
leCentre
Centredes
desrelations
relationsavec
aveclalaclientèle
clientèle
clientèle
Ford
Ford
au
au
1800
800
565-3673.
565-3673.
Pour
Pour
les
les
commandes
commandes
ààl’usine,
l’usine,
unclient
client
admissible
admissible
peut
peut
se
seprévaloir
prévaloir
desprimes/offres
primes/offres
promotionnelles
promotionnelles
de
deFord
Ford
en
envigueur
vigueur
soit
soit
au
aumoment
moment
delalacommande
commande
ààl’usine,
l’usine,
soitau
aumoment
moment
de
delalalivraison,
livraison,
mais
maisnon
non
votredétaillant
détaillantFord,
Ford,
ou
appelez
le
Centre
des
relations
Ford
au
11800
565-3673.
Pour
les
commandes
à l’usine,
unun
client
admissible
peut
se prévaloir
desdes
primes/offres
promotionnelles
de Ford
en
vigueur
soit au
moment
de la de
commande
à l’usine,
soit ausoit
moment
de la livraison,
mais non
des
des
deux.
deux.
Lesoffres
desdétaillants
détaillantsne
nepeuvent
peuventêtre
êtrecombinées
combinéesà
ààl’assistance-compétitivité
l’assistance-compétitivité
l’assistance-compétitivité
des
des
prix,
prix,
àlaréduction
laréduction
réduction
de
prix
prix
aux
aux
gouvernements,
gouvernements,
aux
aux
primes
primes
pour
pour
lalalocation
location
quotidienne,
quotidienne,
au
auprogramme
programme
d’encouragement
d’encouragement
aux
auxmodifications
modifications
commerciales
commerciales
ouau
auprogramme
programme
de
deprimes
primes
aux
aux
parcs
parcscommerciaux.
commerciaux.
des
deux.Les
offresdes
des
détaillants
ne
peuvent
être
des
prix,
ààla
dede
prix
aux
gouvernements,
aux
primes
pour
la location
quotidienne,
au programme
d’encouragement
aux modifications
commerciales
ou au ou
programme
de primes
aux
parcs
commerciaux.
* **
Jusqu’au
Jusqu’au
2015,louez
louezun
unvéhicule
véhiculeFord
Ford2015
2015neuf
neufparmi
parmiles
les
les
modèles
modèles
suivants
suivants
[Fiesta
: [Fiesta
SE
SE
àboîte
boîte
automatique]
automatique]
/ /[Fusion
[Fusion
SS
ààtraction
traction
avant]
avant]
/ /[Escape
[Escape
ààtraction
traction
avant
avant
équipé
équipé
du
dumoteur
moteur
de
deL2,5
2,5
LLetl’ensemble
etde
del’ensemble
l’ensemble
de
dechargement
chargement
utilitaire]
utilitaire]
/ /[F-150
[F-150
XLT
XLTSuperCrew
SuperCrew
4x4
4x4équipé
équipé
du
dumoteur
moteur
de
3,5LLetet
Jusqu’au3131mars
mars2015,
2015,
louez
un
véhicule
Ford
2015
modèles
suivants
: :[Fiesta
SE
ààboîte
automatique]
/ [Fusion
Sà
traction
avant]
/ [Escape
SE SE
àSE
traction
avant
équipé
du moteur
de 2,5
et de
de chargement
utilitaire]
/ [F-150
XLT SuperCrew
4x4 équipé
du
moteur
de
3,5 Lde
et3,5
du
grouped’équipements
d’équipements300A]
300A]
d’une
valeur
de
[17
$]
//[26
764
$]
//[34
351
$]
ààun
taux
d’intérêt
annuel
dede
[0
%]
/ [0
%]
/ [0
%]
/%]
[0,49
%]%]
pour
un terme
maximal
de [48]
/ [48]
/[48]
[48]
/[48]
[24]
mois
sur
approbation
du crédit
par
Crédit
Ford.
clientsclients
peuvent
ne pasne
être
admissibles
du
du
groupe
groupe
d’équipements
300A]d’une
d’unevaleur
valeurde
de[17
[17214
214$]
$]/ /[22
[22814
814
814
$]
$]
/[26
[26
764
764
$]
$]
/[34
[34
351
351
$]
$]
àun
un
taux
taux
d’intérêt
d’intérêt
annuel
annuel
de[0
[0%]
%]
/ /[0
[0%]
%]
/ /[0
[0%]
/ /[0,49
[0,49
%]pour
pour
un
unterme
terme
maximal
maximal
de
de[48]
[48]
/ /[48]
/ /[48]
/ /[24]
[24]mois
mois
sur
surapprobation
approbation
du
ducrédit
crédit
par
parCrédit
CréditCertains
Ford.
Ford.Certains
Certains
clientspeuvent
peuvent
nepas
pas
être
êtreadmissibles
admissibles
au
tauxd’intérêt
annuel
plus
bas.
La
mensualité
cas
où
un
acompte
de
[995
$]
/ /[995
$]$]
//
[995
$]$]
/$][1
850
$]$]
est
versé
ouou
qu’un
véhicule
d’une
valeur
équivalente
est offert
en échange,
et déduction
faite faite
du
rabais
du constructeur
de [0 de
$]
/ [0
[500
/ [0$]
$]/ /[0
[5
500
$]
et
incluant
les
au
au
taux
taux
d’intérêtannuel
annuellele
leplus
plusbas.
bas.La
Lamensualité
mensualitéexigible,
exigible,dans
dans
dansle
lele
cas
cas
où
où
un
un
acompte
acompte
de
de
[995
[995
$]
$]
/[995
[995
$]
/[995
[995
/ /[1
[1850
850
$]est
est
versé
versé
ouqu’un
qu’un
véhicule
véhicule
d’une
d’une
valeur
valeur
équivalente
équivalente
est
estoffert
offert
en
enéchange,
échange,
etetdéduction
déduction
faite
du
durabais
rabais
du
duconstructeur
constructeur
de[0
$]
$]/ /$]
[500
[500
[0$]
$]/ /[5
[5500
500
$]
$]etetincluant
incluant
les
les
fraisde
detransport
taxe
sur
le
climatiseur
d’une
// [1
700
$]
//[1
750
$]
/ /[1/[1800
$],
est
dede
[193
$]$]
/$][259
$]$]
/$]
[280
$] $]
/$]
[349
$] $]
pour
uneune
obligation
locative
totale
de [10
$]
/ $]
[13
/ $]
[14
/ [10
$],
et$],
la
de rachat
optionnel
sera de
[7 187
$]
/187
[8$]
711,64
/
frais
frais
de
transportetet
etlala
lataxe
taxesur
surle
leclimatiseur
climatiseurd’une
d’unevaleur
valeurde
de[1
[1[1665
665
665$]
$]
$]
/[1[1
700
700
$]
$]
/[1[1
750
750
$]
$]
[1800
800
$],
$],
est
est
de
[193
[193
/ /[259
[259
/ /[280
[280
/ /[349
[349
$]pour
pour
une
obligation
obligation
locative
locative
totale
totale
de
de259
[10
[10259
259
$]/427
/[13
[13$]
427
427
$]/435
/[14
[14$]
435
435
$]
$]/226
/[10
[10
226
226
$],valeur
etetlalavaleur
valeur
de
derachat
rachat
optionnel
optionnel
sera
sera
de
de[7
[7187
$]/ /[8
[8$]
711,64
711,64
$]
$]/ /
[10763,61
763,61$]
[22541,48
541,48
$].
[Les
mensualités
sont
présentées
fins
de
comparaison
seulement
etetet
sont
calculées
comme
suit
: les
sonson
annualisées
(multipliées
par par
12),
puis
divisées
par la
période
de comparaison
(26 pour
paiements
aux deux
semaines
et 52 pour
les
paiements
[10
[10
763,61
$]/ /[22
541,48$].
$].[Les
[Lesmensualités
mensualitéssont
sontprésentées
présentéesàààdes
des
des
fins
fins
de
de
comparaison
comparaison
seulement
seulement
sont
sont
calculées
calculées
comme
comme
suit
suit
: les
: mensualités
lesmensualités
mensualités
son
annualisées
annualisées
(multipliées
(multipliées
par12),
12),puis
puisdivisées
divisées
par
par
lalapériode
période
de
decomparaison
comparaison
(26
(26les
pour
pour
les
lespaiements
paiements
aux
aux
deux
deuxsemaines
semaines
etet52
52
pour
pour
les
lespaiements
paiements
hebdomadaires)].Par
Par
exemple,
([193
$]
[259
$]
$]
X
12)
//26
périodes
de
paiement
==[89
$]$]
/ [119
$]$]
/$]
[129
$]$]
/$]
[161
$]),
l’obligation
totale
locative
est est
de
259
$]
/$]
[13
$]
/ $]
[14
$]
/ $]
[10
les
frais
location
sont de
[0 de
$]
/ [0
[0
$]/ //[0
[8$]
[267
ou [0
%]
/ [0
[0%]
%]/ /[0
hebdomadaires)].
hebdomadaires)].
Parexemple,
exemple,([193
([193$]
$]///[259
[259$]
$]/ /[280
[280$]$]/ /[349
[349
[349
$]
$]
XX
12)
12)
/26
26
périodes
périodes
de
de
paiement
paiement
=[89
[89
$]
/ /[119
[119
/ /[129
[129
/ /[161
[161
$]),
$]),
l’obligation
l’obligation
totale
totale
locative
locative
est[10
de
de[10
[10259
259
$]/ /427
[13
[13427
427
$]/435
/[14
[14435
435
$]/226
/[10
[10$],
226
226
$],
$],
les
lesde
frais
frais
de
delocation
location
sont
sont
de[0
$]
$]
[0
$]/ /[8
[8$]
$]/$]
/[267
[267
$]
$]
ou
ou[0
%]
[0%]
%]/ /[0
[0
%]/ //[0,49
[0,49%].
Certaines
conditions
et
une
limite
kilométrage
64
000
km
//64
000
km
/ /64
000
km/
40
000
km
pendant
4848
/48
48
/48
48
/48
24
mois
s’appliquent.
LesLes
frais
de kilométrage
excédentaire
sontsont
de
0,12
par$km
pour
les
modèles
Fiesta,
Fusion
et Escape;
0,16 $ 0,16
par
km
pour
les
modèles
de
%]
%]
[0,49
%].Certaines
Certainesconditions
conditionset
etune
unelimite
limitede
dekilométrage
kilométragede
de
de
64
64
000
000
km
km
/64
64
000
000
km
km
/64
64
000
000
km/
km/
40
40
000
000
km
km
pendant
pendant
/ /48
/ /48
/ /24
24mois
mois
s’appliquent.
s’appliquent.
Lesfrais
frais
de
dekilométrage
kilométrage
excédentaire
excédentaire
sont
de
de$
0,12
0,12
$par
par
km
kmpour
pour
les
lesmodèles
modèles
Fiesta,
Fiesta,
Fusion
Fusion
etetEscape;
Escape;
0,16
$$par
parkm
km
pour
pour
les
lesmodèles
modèles
de
de
††
©
2015
Sirius
Canada
»,
le
logo
SiriusXM,
de
même
que
les
noms
etet
logos
des
stations
sont
des
marques
de de
commerce
de SiriusXM
Radio
Inc. Inc.
utilisées
en vertu
d’une
licence.
© 2015
Ford
Canada
Limitée.
Tous droits
réservés.
SérieF,F,
F,plus
taxes
en
vigueur.
Série
Série
plusles
lestaxes
taxesen
envigueur.
vigueur.††††©
©2015
2015Sirius
SiriusCanada
CanadaInc.
Inc.««SiriusXM
SiriusXM
SiriusXM
»,»,
lele
logo
logo
SiriusXM,
SiriusXM,
de
de
même
même
que
que
les
les
noms
noms
etlogos
logos
des
des
stations
stations
sont
sont
des
des
marques
marques
decommerce
commerce
de
deSiriusXM
SiriusXM
Radio
Radio
Inc.utilisées
utilisées
en
envertu
vertu
d’une
d’une
licence.
licence.
©©2015
2015du
Ford
Ford
du
duCanada
Canada
Limitée.
Limitée.
Tous
Tousdroits
droitsréservés.
réservés.
MODÈLES 2015
MODÈLES
À PARTIR DE2015
>1650-15S15
25 février 2015 / SERVIR - Page 24
QUAND VOUS POUVEZ
QUAND
VOUS
POUVEZ
AUTANT
DE NOUVEAUX
LOUER
LOUER AUTANT DE NOUVEAUX
De série
série pour
De
pour la
la
De série
la
plupart
despour
véhicules
plupart
des
véhicules
plupart
véhicules
Ford
avecdes
abonnement
Ford
avec
abonnement
††
Ford
avec
abonnement
de
6
mois
prépayés
de 6 mois prépayés††..
de 6 mois prépayés††.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
77
Taille du fichier
8 938 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler