close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

à lire ici - Champ Social

IntégréTéléchargement
Devenir des ITEP :
de la
métamorphose à la
mutation
institutionnelle
Hervé Benoit
Sylvie Canat
INS HEA / GRHAPES
UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
Remerciements à l’AIRe
et à son président pour un
partenariat d’édition
fructueux et réussi !
Sylvie Canat et Hervé Benoit
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
1. ITEP : métamorphose ou mutation
On entend par métamorphose
 1/ un changement de forme, de nature ou de
structure, telle que la personne ou l’objet peut ne
plus être reconnaissable ;
 2/ un ensemble des transformations morphologiques
que subissent certaines espèces (batraciens,
insectes) au cours de leur développement : par
exemple la chenille devient papillon.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
1. ITEP :métamorphose ou mutation
(suite)
 Ovide, dans un long poème de 15 livres écrit au
siècle d’Auguste, rapporte 250 fables dans
lesquelles figurent un bon nombre de
métamorphoses.
 Deux exemples :
1/ La déesse Thétis, qui, pour échapper aux
assiduités de son soupirant Pélée, se transforme ou
en oiseau, ou en arbre, ou en en tigresse.
2/ Pygmalion qui s'éprend de la statue idéalement
belle qu’il a sculptée et qui obtiendra de Vénus que
son œuvre prenne vie…
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
1. ITEP :métamorphose ou mutation
(suite)
 De ces deux récits mythologiques rapportés par
Ovide, on peut dégager deux formes de
mutations pour le devenir des ITEP :
1/ la mise à distance d’une histoire celle des IR,
dont on veut s’émanciper ;
2/ la projection dans l’avenir d’un désir, celui de
répondre au mieux aux besoins des jeunes.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
1. ITEP :métamorphose ou mutation
(suite)
 Le dispositif ITEP apparaît en effet comme un
projet institutionnel qui implique un changement de
paradigme à la fois conceptuel et stratégique.
 Face aux enfants et adolescents que leur
comportement troublé a rendus insupportables
dans le cadre scolaire, le dispositif ITEP s’éloigne
d’une approche normative en se démarquant de la
rééducation et de la commande sociale pour
préférer un accompagnement tissé dans les vécus
relationnels de l’environnement naturel.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
2. De qui le dispositif ITEP doit-il prendre
soin ?
Les troubles sont partagés :
 il y a l’enfant et sa batterie de troubles ou de
tentatives d’autoguérison face à un tas
d’incohérence sociale ;
 et il y a aussi les troubles défensifs du système
éducatif ordinaire et du secteur spécialisé campant
sur des positions dites différentes mais semblables ;
 enfin, il y a des troubles liés à la dimension
institutionnelle où chacun défend son instance
psychique : le pédagogue, le cognitif ; l’éducateur le
moi social ; le psy, le réservoir des pulsions.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
2. De qui le dispositif ITEP doit-il prendre
soin ? (suite)
Les questions qui se posent à travers et grâce à la
mise en place du dispostif ITEP sont les suivantes :
 Qu’est-ce que le dispositif ITEP apporte par défaut
ou par choix ?
 Quel bénéfice pour l’enfance en troubles ou que l’on
a troublée ?
 Quelle critique le dispositif adresse-t-il aux itep (s) ?
 Enfin, s’il y a gain ? Quel voile faut-il lever afin de
déloger des répétitions de modèles, de
fonctionnements ou de paradigmes existants ?
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
2. De qui le dispositif ITEP doit-il prendre
soin ? (suite)
 Le pari du dispositif ITEP est de soigner l’institution
de ce qui l’a mise en place (de son origine) et qui
peut conduire à du double bind.
 il est de soigner les dérives de l’institution et de
prendre soin de l’enfant hypersensible aux
messages que lui adressent nos imaginaires et
nos classifications des bien classés et des
déclassés,
 il est enfin de penser l’invisible du dispositif ITEP :
c’est-à-dire un travail en réseau afin de construire
de la cohérence et de la permanence pour mettre
en place le projet de l’enfant.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
2. De qui le dispositif ITEP doit-il prendre
soin ? (suite)
 Le dispositif ITEP accepte de sortir des murs et
de ne pas se refermer sur une culture locale, sur
une organisation interne ;
 Si à travers le trouble il y a un vouloir dire, le
dispositif ITEP doit impulser un vouloir
comprendre, un vouloir accompagner au plus
près des besoins non pathologiques de l’enfant
en développement à la recherche de contenant
symbolique au sens de Bion. C’est-à-dire au sens
d’une rêverie maternelle ou éducative lui
permettant de transformer l’impossible, la
turbulence, l’archaïque, en lien pacifié !
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
3. La classe, l’établissement, le dispositif
Qu’est-ce qu’un dispositif ?
 Dès le premier texte sur les RASED (1990), le
dispositif désigne un ensemble de dispositions et
de moyens mis au service d’une alternative à
l’enclassement des élèves en difficulté ;
 A ce titre, les ULIS, les UE sont des dispositifs et
non pas des classes…
 car le fonctionnement du dispositif est par
définition hétéroréférencé (décentré par rapport à
lui-même), au contraire de la classe qui est
autoréférencée (projet de classe, maître de
laclasse)
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
3. La classe, l’établissement, le dispositif
(suite)
Qu’est-ce que la précarité scolaire ?
 Un élève en inclusion partielle dans une classe
relève d’un statut de précarité scolaire :
 il est, comme un travailleur précaire en contrat à
durée déterminée ;
 il est, comme un travailleur étranger placé sous la
menace d’une reconduite à la frontière (en
l’occurrence celle du milieu scolaire ordinaire), s’il
n’est pas capable de s’adapter ;
 il ne peut pas endosser le rôle social, la position
statutaire d’élève à part entière, ce qui fait obstacle
à la construction de son identité sociale et
personnelle et qui compromet son affiliation.
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
3. La classe, l’établissement, le dispositif
(suite)
Quelles sont les résistances à l’inclusion ?
 l’inclusion implique « un processus de
transformation des systèmes éducatifs et des
cultures » garantissant à tous de bénéficier sans
restriction d’un enseignement ordinaire ;
 MAIS la notion d’inclusion peut être ramenée à
celle d’intégrabilité et inféodée à un discours sur
les troubles à rééduquer plutôt que sur
l’accessibilisation des situations scolaires.
 Le dispositif ITEP a vocation à concourir à
l’inclusion MAIS il pourrait produire un repli frileux
sur des cloisonnements invisibles…
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
En conclusion
Le dispositif ITEP révèle les impensés de nos
systèmes éducatifs, MAIS
 il ne faudrait pas que le dispositif ITEP masque et
cache les questions de fond qui se posent à nos
sociétés à savoir :
 Qu’en est-il de l’éducation ? Où ? Par qui ?
Comment ?
 Qu’en est-il de la transmission ?
 Qu’en est-il du soin ?
 Qu’en est-il des fonctions parentales, de l’Etat et
de ses choix politiques par rapport aux plus
démunis ?
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
Merci de votre attention
Journées nationales de l'AIRe
Biarritz - 5 décembre 2014
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
518 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler