close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Comment aller de l`avant

IntégréTéléchargement
Prévalence et prévention du
harcèlement à l’école :
Comment aller de l'avant ?
Benoit Galand
benoit.galand@uclouvain.be
SONET-BULL – Mai 2015
Plan

Qu’est-ce que le harcèlement à l'école ?

Cette situation est-elle courante en Belgique ?

Quelles en sont les conséquences ?

Effet-école, effet-classe ?

Acteurs de la prévention

Quelques observations

Conditions d'efficacité

Questions en suspens
Qu’est-ce que le harcèlement scolaire?

La plupart des chercheurs s'accordent sur trois éléments communs
(bullying) :
– l'intention de faire du tort à autrui,
– la répétition des faits,
– un déséquilibre de pouvoir entre les protagonistes.

≠ acte accidentel, bagarres entre amis, incident isolé.

atteintes verbales, physiques, matérielles, relationnelles, ou numériques.


Ce n'est pas la forme ou le contenu d'un comportement qui définit le
harcèlement, mais sa répétition et la nature de la relation entre agresseur(s)
et victime(s).
= actes négatifs délibérés répétés à l'égard d'une personne qui ne voit pas
comme y mettre fin
Cette situation est-elle courante en Fédération
Wallonie-Bruxelles?

Manque d'études systématiques en Belgique

Health Behaviors in School-aged Children (HBSC)
– Enquêtes internationales sous la direction de l'OMS, 2 questions sur le
harcèlement
– 10-20% des élèves se déclarent victimes, 8-15 % harcèlent (2010).
Chiffres plus élevé en Communauté française qu’en Communauté
flamande.

Enquêtes récentes en 2011, 2012 et 2013 ; 6ème primaire,
secondaire 1, 2 et 3 ; plusieurs milliers d'élèves.
5
Prévalence ponctuelle
6
Evolution avec l'âge ?
Différences de genre ?
8
Le harcèlement à l'école n'est pas lié

À la langue parlée à la maison

À la nationalité des parents

Au niveau de diplôme des parents

À la situation professionnelle des parents

Aux possessions matérielles de la famille

À la filière

...
Quelles sont les conséquences
du harcèlement à l'école ?
• Études longitudinales
• Victimes
– détresse psychologique : dépression, anxiété, sentiment de
solitude, voire tentative de suicide; absentéisme
• Auteurs
– vécu scolaire négatif, risque d’évolution vers d’autres conduites à
risque
– Si agressions répétées dans la durée et dans plusieurs milieux de
vie : échec scolaire et délinquance
• Témoins
– Insécurité, stress, perception négative du climat d'école
Pourquoi s'en préoccupe-t-on si peu ?



prend souvent place dans des espaces peu supervisés
nombre de victimes craignent ou estiment inutile d'en
parler, en particulier aux enseignants
déni ou de minimisation
– éléments de preuve peu tangibles
– ce n'est pas mon rôle de me préoccuper de la qualité
des relations entre élèves
– socialisation juvénile normale
– cela a toujours existé
– cela ne porte pas vraiment à conséquences
Effet-école, effet-classe ?



En Belgique, les analyses multiniveaux ne
montre aucun effet-école et un faible effetclasse sur le harcèlement et la victimisation.
Au niveau classe, les effets de composition
sont très faibles à nuls.
L'intervention directe et une structure de buts
compétitive rendent compte d'une bonne part
des variations inter-classes de harcèlement et
de victimisation.
Acteur de la prévention

Centres psycho-médico-sociaux (CPMS)

Médiateurs (SMS, services prévention, ...)

Équipes mobiles

Services d'aide en milieu ouvert (AMO)

Lignes vertes

Centres locaux de promotion de la santé (Clps)


Associations (Université de paix, Habbekrats,
Education globale et développement, Kies kleur tegen
pesten …)
...
État des lieux en Belgique







Beaucoup d'initiatives et de projets locaux
Créativité, bonne volonté, construction d'expertise, début
de mise en réseau
Pas de définition « légale », politique de prévention peu
élaborée
Pas d'outils de monitoring, pas de coordination des
financements
Ressources diverses mais dispersées, peu visibles/lisibles
Tendance à multiplication des intervenants plutôt qu'au
renforcement de l'existant
La prévention du harcèlement reste fragmentée et
marginale.
Une initiative en FWB



2013 – Groupe de travail informel intersectoriel
(enseignement, promotion de la santé,
jeunesse, aide à la jeunesse, administration,
éducation permanente)
Colloque participatif (février 2014)
Sous-groupes de travail thématiques : parents,
groupes-classes, équipes éducatives,
programmes de prévention (± 50 pers.)

Publication + journée d'étude (novembre 2015)

Structuration d'un réseau de prévention ?
Quelques observations
Sensibilisation croissante des acteurs éducatifs,
médiatisation
Demande croissante de prévention « proactive » et pas
seulement « réactive »
Tendances persistantes au saucissonnage et à
l'externalisation
Faible capacité et outillage des écoles dans la gestion de
projet (analyse des besoins, priorisation, planification,
communication, ...)
Difficultés de mise en oeuvre communes à travers
différents formats de programme et types
d'intervenants
Conditions d'efficacité
Partir de la demande de l'école plutôt que d'un
programme « clé sur porte »
Analyse concertée de la situation
Travailler l'adhésion de l'équipe éducative :
communication, procédure de décision
collective, groupe de pilotage, cavenas clair et
structurant, tableau de bord, ...
Rôle crucial du soutien et de l'accompagnement
des équipes, relation de confiance avec
intervenant « extérieur »
Questions en suspens
Prévention spécifique ou générale ?
Articulation entre intervention de « crise » et prévention à
plus long terme ?
Objectif : réduction du nombre d'incidents ou meilleure
gestion par les professionnels ?
Tension entre valeurs/normes des actions de prévention
et routines/habitudes des établissements scolaires
(discipline, évaluation, ...) > particularité du
harcèlement ?
Organisation des services de prévention ?
Références
Currie C, Griebler R, Inchley J, Theunissen A, Molcho M, Samdal O and Dür W, eds. Social determinants of health and wellbeing among young people. Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) study: international report from the
2009/2010 survey. Copenhagen, WHO Regional Office for Europe, 2012.
Durlak, J., & DuPre, E. (2008). Implementation Matters: A Review of Research on the Influence of Implementation on
Program Outcomes and the Factors Affecting Implementation. American Journal of Community Psychology, 41(3-4),
327-350.
Galand, B. (2011). Pédagogie et prévention des violences à l’école. Les Cahiers de la sécurité, 16, 39-45.
Galand, B., Carra, C., & Verhoeven, M. (Eds.) (2012). Prévenir les violences à l’école. Paris : Presses Universitaires de France.
Galand, B., Dernoncourt, O. & Mirzabekiantz, G. (2009). Caractéristiques relationnelles et émotionnelles des auteurs et des
victimes de violences à l’école. Revue suisse des sciences de l’éducation, 31, 33-56.
Galand, B. & Hospel, V. (2013). Peer Victimization and School Disaffection: Exploring the Moderation Effect of Social
Support and the Mediation Effect of Depression. British Journal of Educational Psychology, 83, 569-590.
Galand, B., Hospel, V. & Baudoin, N. (2014), Prévenir le harcèlement via les pratiques de classe? Une étude multiniveaux.
Revue Québécoise de Psychologie, 35(3):137-156.
Galand, B., Philippot, P. & Frenay, M. (2006). Structures de buts, relations enseignants-élèves et adaptation scolaire des
élèves : Une analyse multiniveaux. Revue française de pédagogie, 155, 57-72.
Galand, B., Philippot, P., Petit, S., Born, M. & Buidin, G. (2004). Regards croisés sur les phénomènes de violence en milieu
scolaire : Elèves et équipes éducatives. Revue des sciences de l’éducation, 30, 465-486.
Jimerson, S.R., Swearer, S.M., & Espelage, D.L. (2009). Handbook of bullying in schools: an international perspective.
Abingdon, England: Routledge.
Reijntjes, A., Kamphuis, J. H., Prinzie, P., & Telch, M. J. (2010). Peer victimization and internalizing problems in children: A
meta-analysis of longitudinal studies. Child Abuse & Neglect, 34(4), 244-252.
Ttofi, M. M., Farrington, D. P., Lösel, F., & Loeber, R. (2011). The predictive efficiency of school bullying versus later
offending: A systematic/meta analytic review of longitudinal studies. Criminal Behaviour and Mental Health, 21(2), 8089.
Wilson, S. J., & Lipsey, M. W. (2007). School-Based Interventions for Aggressive and Disruptive Behavior: Update of a MetaAnalysis. American Journal of Preventive Medicine, 33(2), S130-S143.
Merci pour votre attention !
Avez-vous des questions?
http://www.enseignement.be/index.php?page=27002
http://www.ond.vlaanderen.be/antisociaalgedrag/default.htm
http://www.uclouvain.be/violence-ecole.html
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
551 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler