close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2015.04 le réseau périnat Aquitaine

IntégréTéléchargement
Introduction
Le Réseau Périnat d’Aquitaine
Mme Caroline Le Dû
Cadre sage femme, coordinatrice du RPA
Mme Martine Blasquiz
Sage-femme de Coordination de Territoire 33 du RPA
Introduction
Sommaire
-En Aquitaine
-Le Réseau Périnat Aquitaine
-Le fonctionnement en réseau
-Les sages-femmes coordinatrices de territoire
-La RCP de la Recherche Action « Périnatalité-Grande
Vulnérabilité
En Aquitaine
3 119 778 hab pour 41 309 km², 5 départements, 7
territoires de santé
33 628 naissances, 28 maternités :
• 3 type III,
• 4 type IIb,
• 2 type IIa,
• 17 type I.
6
Un réseau régional de santé en périnatalité depuis 2001,
Structuré en GCS depuis mai 2007, association loi 1901
depuis 2012
Sous la présidence du Pr Dominique Dallay
Avec une Cellule d’Orientation des Transferts Périnataux
d’Aquitaine depuis novembre 2007
Des SF de territoires depuis 2012
CH
LIBOURNE
CHU
PELLEGRIN
CH BLAYE
CH
PERIGUEUX
CL MUTUALISTE DU MEDOC
CL BORDEAUX
NORD
CH BERGERAC
SAMU 33
COTPA
CL WALLERSTEIN
SAMU 24
CH SARLAT
4 PAVILLONS
MSP BAGATELLE
CL ST MARTIN
CL J VILLAR
CH LANGON
CH ARCACHON
CH MARMANDE
CH VILLENEUVE
SUR LOT
CL ESQUIROL-ST HILAIRE
SAMU 47
CH DAX
SAMU 40
CH MT DE
MARSAN
CL LAFOURCADE
SAMU 64 A
SAMU 64 B
POLYCLINIQUE DE NAVARRE
HOPITAL ST PALAIS
CL OLORON
CH BAYONNE
CH PAU
CH AGEN
Type 3
Type 2A
Type 2B
Type 1
Le Réseau Périnat
Aquitaine
Introduction
Composition actuelle de l’équipe de coordination:
• une pédiatre, coordinateur médical 50%
• une coordinatrice sages femmes 50%
• une coordinatrice administrative 100 %
• une secrétaire 100%
• un obstétricien 50 %
• un médecin de santé publique 40%
• 7 sages femmes de coordination de territoires:
Dordogne : 0,5 ETP
Gironde : 1ETP
Landes : 0,4 ETP
Lot et Garonne : 0,5ETP
Côte Basque : 0, 3ETP
Béarn-Soule : 0,3ETP.
Introduction
Les acteurs :
Les acteurs et professionnels de santé :
Sages-femmes, gynécologues obstétriciens et
gynécologues médicaux, anesthésistes
réanimateurs, SMUR, SAMU, SAMU social,
urgentistes, pédiatres, médecins généralistes,
diététiciennes, médecins de rééducation
fonctionnelle, radiologues, échographistes,
biologistes, généticiens, foeto-pathologistes,
puéricultrices, auxiliaires de puériculture,
kinésithérapeutes, psychologues, psychiatres,
pédopsychiatres, consultants en addictologie.
Introduction
– Les acteurs et professionnels sociaux :
Assistantes sociales, services d’aide au
domicile, services sociaux et travailleurs
sociaux.
– Les structures :
Établissements de santé publics et privés,
CAMSP, HAD, PMI, ASE, services sociaux
polyvalents départementaux, centre de
planification familiale, centres maternels, CHRS.
– Les usagers.
Le fonctionnement en réseau, c’est
quoi6 ?
Une “nouvelle façon de soigner” qui permet de penser la globalité,
La globalité du système de santé par la connaissance et la
reconnaissance de l’ensemble des acteurs = vision d’ensemble,
La globalité dans l’accompagnement proposé avec la participation
possible de l’ensemble des acteurs nécessaires, présents et à venir, et
choisis avec la femme et/ou le couple = être ensemble,
La globalité dans la construction du projet de soins, dans une
approche et une participation transversale qui donne sa place à
chacun et la parole à tous = penser ensemble.
Permettre aux professionnels de ne plus être seuls face aux vulnérabilités,
De les entendre et des les accueillir,
en sachant qu’une solution pourra être cherchée collectivement
Offrir aux professionnels un lieu neutre :
De rencontre, de travail et d’invention,
À distance des identités institutionnelles,
Sans hiérarchie,
6
Construire :
Des projets et des outils communs, harmonisés, partagés, au
service de tous,
Des formations, des informations, des sensibisations, pas
compagnonnage
Permettre aux professionnels :
De se coordonner dans leurs interventions auprès des
femmes, des couples et de familles,
De s’entendre avec leurs différences de regard et d’approche,
De trouver leurs places et leur complémentarité.
Permettre aux professionnels de ne plus porter seuls
la complexité de certaines situations
Les sages-femmes coordinatrices de
territoire
• Connaitre les ressources “humaines” du territoire
•Faciliter les coordinations médico-psycho-sociale des parcours de
santé,
• Plus particulièrement pour les femmes en situation de
vulnérabilité,
• Impulser ou soutenir l’animation des acteurs au sein des
territoires,
• Etre en appui à l’offre de santé de premier recours.
Introduction
Des outils de coordination
L’entretien prénatal précoce,
Les réunions de concertation pluridisciplinaire
(RCP) , en particulier pour les situations de grande
vulnérabilité.
Les staffs médico-psychosociaux dans les maternités
Le SRPP : staff régional en psychiatrie Périnatale
Les reprises de cas cliniques
Introduction
Recherche Action en Santé Publique
et Action Sociale
« Périnatalité –Grande Vulnérabilité »
Contexte et enjeux
Dans l’ensemble des grandes ville France, hausse de la précarité
avec exposition des femmes avec enfants en bas âge ou enceintes
à la rue présentant bien souvent des critères de précarité,
d’isolement social, de carence de soin.
Constat des acteurs d’une raréfaction des moyens d’intervention
publique qui rend plus que jamais nécessaire le mise en
cohérence des politiques publiques dans le but de prioriser et
d’ améliorer les interventions vers ceux qui nécessitent le plus d’
être soutenus et accompagnés et notamment le public des femmes
enceintes
La grossesse, période vulnérable en soi, dans un contexte
complexe et précaire, peut fragiliser et avoir des conséquences sur
la santé physique et psychologique des mères et des enfants et sur
la construction des liens d’attachement mère-enfant.
Contexte et Enjeux
L’ approche globale du suivi de la future mère, avec
notamment l’Entretien Prénatal Précoce, constitue une
véritable opportunité de mettre en œuvre des
collaborations médico psycho sociales, qui doivent tenir
compte des propres ressources des parents, en les
associant à la prise de décision, pour réfléchir avec eux à
leurs priorités et leurs possibles, et ainsi de leur garantir
de vivre la naissance dans une sécurité émotionnelle,
essentielle au développement harmonieux de leur enfant
Problématique et justification du projet
Groupe « femmes à la rue »
Sur Bordeaux et sur la CUB, constats partagés des acteurs des champs
de l’action sociale, de l’hébergement d’urgence, de la protection de
l’enfance et du soin d’un nombre important de femmes enceintes en
situation de grande vulnérabilité
Cumul de critères de précarité, d’isolement social, de carence de soin:
différents acteurs de l’action sociale, de l’hébergement d’urgence, de la
protection de l’enfance et du soin
Les constats
6
Partage des critères de priorisation difficile car référentiels
différents selon les champs d’intervention
Connaissance et coordination des interventions difficile ou
obtenue dans l’urgence, parfois au prix d’un surinvestissement
professionnel.
Enjeu de priorisation et d’amélioration des interventions
Anticipation concertée de l’accueil du bébé
Convergence et cohérence des prises en charge indispensables
==> Projet recherche-action
« femmes enceintes en grande vulnérabilité »
Promoteurs du projet
•
•
•
•
•
•
•
Département de Médecine Générale de l’Université Bordeaux
Groupe précarité du CHU
Conseil Général de la Gironde: MDSI, PMI, ASE et CDEF
SIAO 33
MANA
Groupement des établissements hospitaliers du CCAS de Bordeaux
Réseau périnat Aquitaine
Le réseau Périnat Aquitaine est porteur du projet en tant que
structure indépendante et fédératrice de l’ensemble des acteurs
de la périnatalité
Public cible: Femmes enceintes
Précarité d’hébergement
Précarité administrative de par un parcours de migration +
barrière linguistique
Difficulté d’accès aux soins ou en matière de continuité des
soins
Risque potentiel, au plan aussi bien médical que psychique ou
social, pour l’enfant à naître
Risque de rupture conjugale ou isolement social
La situation de cette femme a-t-elle un impact sur son suivi de
grossesse?
Questions et axes de recherche
Axe 1: Quels sont les critères de vulnérabilité propres à chaque
domaine d’intervention: sanitaire, hébergement, social,
protection de l’enfance)
Axe 2 : Quelle amélioration de la coordination entre services
peut être organisée pour mieux accompagner ces publics ?
Montrer qu’on arrive à travailler ensemble,
quelque soit notre champ d’intervention,
notre métier, notre institution
Méthode de recherche
Travail de thèse de médecine générale à partir d’un questionnaire qui vise à recueillir
les critères de vulnérabilité propres à chaque domaine d’intervention
Critères d’observation recueillis aux différentes étapes des contacts avec les
professionnels avec un focus sur les étapes clés: entrée dans le dispositif, naissance et
6 mois de l’enfant
Mise en place d’un groupe d’observation et de coordination, composé des différents
corps professionnels, se réunissant à un rythme mensuel autour des situations repérées,
dans le but d’améliorer la coordination et le suivi de ces femmes:
Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP)
L’entretien prénatal précoce (EPP) est une des portes d’entrée de l’étude et sera
proposé systématiquement
Recueil de la fiche de transmission EPP par la SFCT 33 du RPA
Calendrier visé: Juin 2014 à juin 2015
Les intervenants
Professionnels sollicités pour la mise en œuvre
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Maternités
Réseau de psychiatrie périnatale
Sages femmes de PMI, SF libérales
Professionnels PMI petite enfance
SIAO
MANA
MDSI
Centres d’hébergement (Leydet, Tregey, APAFED, CHRS…)
Centres maternels (Repos Maternel de Gradignan et Foyer des
Douves de Bordeaux, Centres Maternels du CDEF Talence et
Bordeaux)
• CADA
• Médecins du Monde …..
Moyens mis à disposition
Interne en médecine générale
Sage-femme de coordination en périnatalité du
RPA
Médecin épidémiologiste du RPA
Outils du RPA : « Staffs MPS et RCP », EPP
Résultats attendus en matière de santé
Analyser les problèmes de santé du groupe observé et de
cerner ses besoins
Établir les priorités d’intervention en matière de santé
Identifier les causes et les facteurs modifiables de l’état de santé
des individus observés
Concevoir et de mettre en œuvre des interventions
coordonnées de prévention de la maladie et de promotion
de la santé auprès des individus ciblés
Etudier la faisabilité et l’intérêt de l’EPP auprès de ce public en
grande précarité
Résultats attendus
en matière d’intervention sociale
Repérer les publics fragiles en matière d’accès au logement, de
précarité sociale ou psychologique
Prioriser l’accès de ces publics à des conditions d’hébergement
stabilisantes et propices à l’arrivée de l’enfant
Mobiliser et organiser l’étayage éducatif et psychologique
favorables à l’arrivée de l’enfant
Accompagner prioritairement ces publics vers le logement, vers
l’accès aux dispositifs d’aide de droit commun et d’insertion
Evaluation quantitative et qualitative
• Résultats et analyse du recueil des questionnaires dans le travail de
thèse pour une photographie des publics rencontrés
• Des RCP: nombre de RCP, nombre de situations , nombre et qualité des
intervenants, types et suive des décisions, évolution des situations
• Des EPP: nombre réalisés, ayant donné lieu à des RCP, concordance
entre les besoins énoncés des parents et la connaissance de la situation
par les professionnels
Montrer l’impact d’une coordination autour des situations des
femmes enceintes en grande vulnérabilité
Tant du côté des parents que du côté des professionnels
Décider de la pérennisation et des suites à donner à cette recherche.
La RCP dans le cadre de la rechercheaction
• Fréquence: Mensuelle, le 3ème vendredi de chaque mois,
de 9h 00 à 12h00
Dates pour le dernier trimestre 2014 : Vendredi 21 Novembre et Vendredi 19 Décembre
• Modalités pour présenter un dossier en RCP
Contacter, suffisamment en amont, la sage-femme de coordination
de territoire du RPA, qui est chargé de l’organisation de la RCP
Coordonnées : Martine BLASQUIZ, Sf33b.perinat@orange.fr
TEL 06 95 65 96 51
• 4 situations présentées par RCP
Pourquoi une RCP?
• Temps de rencontre et de coordination pluridisciplinaire, organisé
dans l’objectif d’élaborer un parcours personnalisé de soins, centré et
adapté aux besoins de la patiente et du couple
• Outil d’aide à la coordination des acteurs, dès lors qu’une situation
nécessite l’intervention et le lien entre plusieurs professionnels
• Tout acteur du suivi d’une grossesse, quelques soient sa profession et
son mode d’exercice, qu’il exerce dans le domaine médical, social,
médico-social ou psychologique, peut être à l’initiative de la mise en
oeuvre d’une RCP, à la condition qu’il en ait reçu l’accord par la
patiente concernée
• Présence de professionnels invités à titre d’experts n’intervenant pas
dans le parcours de la femme
Principes pour la présentation d’un
dossier en RCP
• Connaissance par la femme et/ou le couple de cette organisation
de travail en réseau
• Proposition de sa mise en œuvre en précisant les objectifs
• Recueil préalable du consentement de la patiente (Fiche de
consentement éclairé),
• Choix des participants en partenariat avec la femme et/ou le
couple, en tenant compte des professionnels déjà en place autour
d’eux
• Sollicitation de l’ensemble des participants retenus pour
l’organisation de la première rencontre par la sage-femme de
coordination de territoire
• Préparation préalable par chacun des participants de leur
intervention
Objectifs d’une RCP pour les professionnels
• Connaissance mutuelle des acteurs entre eux,
• Tissage de liens de confiance autour de la patiente et du couple,
• Construction d’un parcours personnalisé et coordonné pour le suivi
de la grossesse, en anticipation de l’accouchement et de la naissance,
ainsi que du post partum et de l’accompagnement de la famille,
• Aide à la décision, concernant des orientations ou des modalités de
prises en charge ou d’accompagnement,
• Prévention des complications et/ou de leur gravité potentielle,
qu’elles soient d’ordre médical, social ou psychique,
• Dans un objectif global de continuité et de cohérence impliquant le
renforcement des partenariats
Objectifs d’une RCP pour la femme
enceinte, son couple et sa famille
• Un soutien précoce et de qualité à la parentalité,
• La meilleure sécurité affective possible pour leur l’enfant
qui passe par celle de ses parents, laquelle passe,
notamment, par celle des professionnels qui les
entourent.
• Ce travail collectif doit permettre d’améliorer le
continuum de soins : repérer les femmes, suivi de
grossesse, éviter les ruptures, éviter les passations
douloureuses entre les professionnels et pour elles,
anticiper l’arrivée de leur enfant
En quoi cela peut-il être un axe d’amélioration
et comment ?
• Par l’amélioration de la cohérence des parcours de soins :
Inutile pour une femme de répéter des éléments de son histoire
Savoir pour une femme qu’ elle est connue, attendue et sera accueillie
par l’ensemble des acteurs prêts à l’accompagner
• Par l’amélioration de la continuité des parcours de soins :
Savoir pour une femme que l’accompagnement continue après la
naissance sans avoir à tout recommencer
• Par l’amélioration de la sécurité au travail des professionnels :
Avoir les numéros de téléphone des collègues ou d’un référent
Solliciter une nouvelle coordination des acteurs pour se réajuster tous
ensemble
Information donnée à la personne pour un
consentement éclairé à la participation à une
Réunion de concertation pluridisciplinaire(RCP)
(Annexe 2)
Madame,
L’ensemble des professionnels qui se mobilisent autour de vous et de votre grossesse
ont besoin, avec votre accord, d’ un temps de rencontre pour évoquer ensemble votre
situation, afin de se coordonner et d’élaborer la prise en charge qui vous sera la plus
adaptée.
Cette réunion respecte le secret professionnel et seules les informations nécessaires à
votre accompagnement, et choisies avec vous préalablement, seront échangées.
Daté et signé par la patiente :
Daté et signé par le professionnel
Introduction
Un site internet :
www.reseauperinat-aquitaine.fr
35
36
Textes législatifs réseaux périnatalité:6
Décrets du 9 octobre 1998, n°98-899 et n°98-900, imposent
l’organisation en réseau de soins périnataux,
Plan Périnatalité 2005-2007 « Humanité, proximité, sécurité,
qualité »,
Circulaire DHOS/DGS/02/6c/2005/300 du 4 juillet 2005 relative à la
collaboration médico-psychologique en périnatalité,
Circulaire DHOS/01/03/CNAMTS/2006/151 du 30 mars 2006 relative
au cahier des charges national des réseaux de santé en périnatalité.
Nouveau cahier des charges 2015
Circulaire DHOS/01 n°2006-273 du 21 juin 2006 relative à
l’organisation des transferts périnatals des mères,
Recommandations HAS du 20 avril 2010, « grossesses à risque :
orientation des femmes enceintes entre les maternités en vue de
l’accouchement »,
Introduction
Merci de votre attention
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
7
Taille du fichier
2 937 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler