close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

atelier_BU2014 - Cursus

IntégréTéléchargement
Ateliers de la BU
Mise en forme du mémoire
28 novembre 2014
Laurence Leroux
Scd Rennes 2
Plan
- Conseils de typographie
- Conseils de présentation
- Conseils de structuration
Conseils de typographie
1 Abréviations
2 Chiffres
3 Sigles
4 Majuscules
5 Ponctuation
1 Abréviations
• Une abréviation portant sur le début d’un mot prend un point
(ex. : vol., réf., bibliogr.)
• Une abréviation contenant la 1ere et dernière lettre du mot ne
prend pas de point (ex. : St)
• Monsieur = M.
• Madame = Mme
Messieurs = MM.
Mesdames = Mmes
• Etc. n’est jamais suivi de …
• Pour répéter les références : ibid. ; id. ; op. cit. : art. cit.
2 Chiffres
• En chiffres arabes : les dates = (2013)
• En chiffres romains : les siècles (XIXe siècle), les régimes
politiques (Ve République)
• En toute lettres dans le texte : les chiffres de moins de trois mots,
les chiffres en début de phrase, les expressions (années
cinquante, classe de troisième)
• On ne dit second(e) que si l’énumération s’arrête à ce chiffre, et 2e
et non 2ème
• 1er, 1re, au pluriel 1res
3 Sigles
• Pas de point entre les lettres quand les sigles sont épelés
(ex. : CGT)
•
Les sigles prononcés s’écrivent en minuscules, seule la
première lettre est en majuscule (Onu, Unesco)
•
Attention à l’emploi des majuscules : Union européenne et
non Union Européenne
•
Utiliser le correcteur d’orthographe (clic droit)
4 Majuscules
•
Au début d’une phrase, d’une citation
•
Au début des noms propres, des prénoms, des noms de
peuples (les Français, les Américains), de pays, une nation ou
son autorité souveraine (l’État français, et non l’état français)
•
L’accent sur les majuscules est une norme typographique
française (Moyen Âge, Être)
• CTRL + ALT + 7, MAJ +a = À
• CTRL + ALT + 7, MAJ +e = È
• Faire des petites majuscules : taper xix, sélectionner, aller dans
menu Format / police / cocher « petites majuscules ».
5 Ponctuation
Avant
Signes simples
virgule, point,
points de
suspension
Signes doubles
2 points, pointvirgule, point
d’exclamation,
point
d’interrogation :
Après
Un espace
Un espace
Un espace
Un espace
Un espace
Trait d’union
apostrophe
Parenthèses et
guillemets
Conseils de présentation
1 Espaces insécables
2 Veuves et orphelines
3 Choix et taille de polices
4 Format (marges, interligne, justification )
5 Pagination
1 Espaces insécables
(CTRL + Maj + Espace)
• A prévoir avant :
• les ponctuations doubles ( ; : ! ?)
• les sigles
• un appel de notes
• autour des guillemets, des tirets
2 Veuves et les orphelines
• Menu Format / Paragraphe / Enchaînements
3 Choix de polices
• Polices à empattements (serif)
• Polices sans empattements (sans-serif)
• Polices à chasse fixe (monospace)
Taille des polices de caractères
•
•
•
•
Titre de partie : 18 pts
Titre de chapitre : 14 pts
Texte :12 pts
Notes de bas de page : 8 pts
Usage de l’italique, du souligné, du gras
•
Italique : réservé pour les noms d’œuvres, les mots traduits ou cités
•
Souligné : utilisé pour les liens hypertextes, peu pour les documents
(barres de soulignement coupent les jambages)
•
Gras : réservé aux titres
dans une langue autre que le français, les fonctions algébriques
4 Format
•
•
•
•
Marges : 2,5 cm (gauche et droite), 1,5 cm ( haut), 2 cm (bas)
Interlignes : 1 à 1,5 pt
Paragraphes : justifier et séparer par un interligne double.
Retrait pour les citations longues (plus de 5 lignes) : 1 cm à
gauche et à droite (citations courtes toujours encadrées de
guillemets si insérées dans le texte)
5 Pagination
• Elle doit démarrer dès la page de titre, mais n’apparaître
qu’après celle-ci.
• Elle est continue, que le document soit en un seul volume ou
en plusieurs (les parties annexes font partie de la pagination).
6 Présentation physique
• Couverture rigide de couleur claire, protégée par une
couverture plastique transparente
• Reliure collée ou à spirale pleine
• Papier A4, grammage 80 g
• Couverture de fin cartonnée
• Ecriture recto / verso
– Fichier / Mise en page / onglet Marges /cocher pages en vis-à-vis
– Insertion / Numéros de page / alignement Intérieur - Extérieur
Conseils de structuration
1 Les différentes parties
2 Pour l’impression et la mise en ligne
3 Utiliser la feuille de style
1 Les différentes parties
1. couverture plastifiée O
2. page de garde O
3. Page de titre O
4. Pages liminaires (épigraphe, dédicace, remerciements, avant-propos,
liste des abréviations) F
5. Sommaire ou table des matières O
6. Corps du mémoire (introduction, parties, conclusion) O
7. Annexes F
8. Index, liste des sigles, lexique F
9. Bibliographie O
10. Table des matières (si sommaire) O
11.Résumé O
1 Couverture
Université Européenne de Bretagne
Université Rennes 2 + logo
Titre et sous-titre
Prénom NOM de l’auteur
Sous la direction de (Prénom NOM du directeur de mémoire)
Année de soutenance
3 Page de titre
Université Européenne de Bretagne
Université Rennes 2 + logo
Equipe de recherche
Master (Mention Spécialité Parcours)
Titre et sous-titre
Prénom NOM de l’auteur
Sous la direction de (Prénom NOM du directeur de mémoire)
Année de soutenance
4 Dédicace ou épigraphe
• La dédicace est un hommage à une ou plusieurs personnes
• L’épigraphe est en général une citation courte vouée à
introduire ou qualifier les propos à suivre
• Chacune a sa propre page, et le style utilisé est par
convention l’italique
4 Les remerciements
• Fortement recommandés, ils peuvent être nominatifs, et varier
en longueur.
• L’expression et le style peuvent être personnels et
relativement neutres…
4 Avant-propos ou préface
• On peut y expliciter l’intérêt porté à la thématique, ou la
démarche de recherche suivie dans ce mémoire
4 Liste des abréviations
• Située en début de mémoire, elle peut être utile à la lecture
5 Sommaire ou table des matières
• Un sommaire est une table des matières succinte qui ne
comprend pas tous les niveaux de titres.
• Si l’on fait le choix d’un sommaire, la table des matières
complète est insérée à la fin.
6 Introduction
• Elle sert à situer dans son contexte la problématique
développée dans le mémoire, les hypothèses posées, la
démarche suivie et la méthodologie.
6 Développement
• Structuré en ensembles hiérarchisés (partie / chapitre / souschapitre / paragraphe).
• Défini par une numérotation claire des titres (attention à la
longueur, ne pas finir par un point) .
6 Développement
• Les citations courtes peuvent figurer dans le corps du texte en
italiques, encadrée par des guillemets simples. Elles font
l’objet d’un appel de notes.
• Les citations longues doivent être placées en retrait par rapport
au texte, suivies de leur renvoi bibliographique entre
parenthèses ex. : (Montaigne : 123).
• Pour toute citation ou emprunt , on doit mentionner le nom et
le prénom de l’auteur, la source.
6 Développement
• L’’insertion d’images, de cartes, d’illustrations dans le texte
doit être assortie d’une légende et d’une numérotation
continue : (ex. : figure n°1 : carte de la population bretonne en…)
• Dans le texte doit figurer l’indication de renvoi (voir figure n°1)
• A la différence d’un tableau, qui doit être précédé d’un titre
permettant de ‘l’identifier
• Toujours citer les auteurs et les sources des documents qui
ne vous appartiennent pas.
6 Développement
• Les notes de bas de page , explications ou citations courtes,
sont en caractères inférieurs (- 2 pts) à celui du texte.
• Leur numérotation est continue (menu Insertion / références /
notes de bas de page, ou raccourci Alt + CTRL + B).
• Toute référence complète ou abrégée doit figurer en
bibliographie.
6 Conclusion
• Sert à rappeler les résultats et leurs orientations , avec leur
portée, les questions qui servent à prolonger la problématique…
7 Annexes
• Les annexes contiennent tous les documents susceptibles
d’éclairer ou d’illustrer votre travail.
• Il est conseillé de les numéroter, de les faire commencer sur
une nouvelle page.
• Une table des annexes les introduit.
8 Index
• Ils peuvent être généraux ou thématiques (noms propres, etc.)
• Une feuille de style permet de les créer automatiquement,
soit par marquage manuel, soit par fichier de concordance
9 Bibliographie
•
Classement possible par ordre alphabétique auteur, par ordre
d’apparition dans le texte, par type de documents.
•
•
Il est recommandé d’utiliser un outil de gestion des références
bibliographiques dès le début de votre travail (cf. Zotero)
http://methodoc.univ-rennes2.fr/zotero
•
•
Exemples de présentations sur cursus :
http://cursus.univ-rennes2.fr/mod/page/view.php?id=17875
10 Table des matières
• Elle doit être complète et intégrer les annexes, le matériel
d’accompagnement éventuel
• Une feuille de style permet de générer automatiquement une
table des matières
11 Résumé et mots clé
• Un résumé en français de 1700 caractères (espaces compris)
• Mots clé qui serviront à signaler votre mémoire dans
Mémorable ou le cas échéant dans Dumas
2 Pour l’impression et la mise en ligne
• Enlever les marques de paragraphe avant de lancer l’impression
• Convertir son travail en format pdf avant de procéder à
l’impression
• Toujours faire une double sauvegarde
• Respecter le droit d’auteur : pour tout document dont vous n’êtes
pas l’auteur (images, citations, tableaux, etc.), et qui n’est pas
tombé dans le domaine public (70 ans après le décès de l’auteur),
il faut citer la source et l’auteur du document concerné
(application du droit de paternité).
• Pour une diffusion sur Internet, utiliser des documents libres de
droits ou autorisés dans le cadre des licences Creative Commons)
• Formulaire de diffusion
3 Utiliser une feuille de style
• Plus qu’une feuille de style, c’est un modèle de document qui
permet de gérer automatiquement des tâches comme :
– Réaliser une table des illustrations, un index, une table des
matières et faire une mise à jour rapide
– Unifier et mettre à jour sa présentation des titres par niveau
– Insérer des légendes et gérer leur numérotation
Utiliser une feuille de style est une aide à la structuration et un gain de
temps appréciable…
3 Utiliser une feuille de style
Un modèle
• définit la structure de base d'un document et contient les
paramètres fixes du document (mise en page,insertions
automatiques, styles).
• La notion de modèles est liée à celle de style (le modèle par
défaut d'un document Word est le fichier Normal.dot.)
Un style
• ensemble de caractéristiques de mise en forme applicable au
texte, aux tableaux et aux listes de votre document afin de
modifier rapidement leur aspect.
• Un style est donc un formatage (police, taille des caractères,
retraits, numérotation, etc.) qui s'applique à une partie précise du
document.
• 2 catégories : style de caractère et style de paragraphe
3 Utiliser une feuille de style
– Chaque élément de votre travail doit obligatoirement se voir
appliquer l'un des styles proposés dans la barre d'outil
spécifique à la feuille de style.
– Par défaut, un style est appliqué à l'ensemble d'un paragraphe.
– Il est possible de modifier à volonté les paramètres de mise en
page associés à chaque style (police, taille, alignement, etc.).
• Attention néanmoins à NE JAMAIS MODIFIER LE NOM DES
STYLES
Place à la pratique…
• Créer un dossier sur le bureau « memoire+ses initiales, y
télécharger la feuille de style ainsi que le fichier exercices de
style disponibles sur :
Cursus / Formation continue et autres enseignements / Outils
et guides / Outils pour la recherche / Redacthese / section 2 /
Feuilles de style mémoire Rennes 2
– choisir le modèle correspondant au logiciel et au système
d'exploitation que vous utilisez couramment (Office, Word, Mac…)
• Pour en savoir plus
– Petites leçons de typographie / Jacques André
– Feuille de style : la vie facile / Université d’Angers
– Guides d’aide – logiciels / Université de Montréal
– Utiliser Word pour de longs documents / Olivier
Lebeau
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
1 893 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler