close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communication sur la vulnérabilité des femmes handicapées face

IntégréTéléchargement
UMAFH
CNLPAL UNREC
MALI
Présentée par Mme Djikiné Hatouma Gakou Présidente de l’Union
Malienne des Associations et Comités de Femmes Handicapées
(UMAFH)
Sensibilisation sur le cadre législatif national et la convention
CEDEAO sur les ALPC 19,20,21Février 2015 maison des ainés
APERÇU GENERAL SUR LES PERCEPTIONS DU
HANDICAP AU MALI
 Le mali est un grand pays caractérisé par une diversité
ethnique (coexistence de l’islam ,du christianisme et
l’animisme ) qui ne peuvent qu’avoir des répercussions
sur la façon dont le handicap est perçu .
Perception du handicap au Mali au plan
socioculturel

l’influence des autres (regard et parole ) pèse
lourdement sur le comportement des familles vis à vis
de leurs membres handicapés .c’est ainsi que selon les
cas la personne handicapée peut être victime de
stigmatisation, d’exclusion de privation ou alors objet
d’une surprotection.
Perception du handicap au Mali sur le plan
religieux
 Il est vrai que les religions musulmanes et chrétiennes
prônent toutes la solidarité envers les groupes les plus
vulnérables mais les fidèles partagent beaucoup plus
l’assistanat (qui favorise la dépendance) que la
reconnaissance des droits des personnes handicapées
au même titre que les personnes valides.
Perception du handicap au Mali sur le plan
psychologique
 La personne handicapée face aux difficultés liées à sa
situation, l’attitude négative de sa famille et de la
communauté, est gagnée par le découragement,
s’entoure de complexe d’infériorité ou d’inutilité qui ne
favorise pas son épanouissement et la participation à la
vie de la communauté.
 Le Mali compte 2 325 000 personnes handicapées soit
15.5% de la population dont 51% sont des femmes selon
l’OMS.
 Le Mali est un pays dont le poids de la tradition est
très fort. La femme en général joue un second rôle
dans la société. Alors si cette femme est handicapée
elle subit une double discrimination le fait d’être
femme et handicapée. Rejetée en général par cette
société elle était dans la rue aux abords des mosquées a
la merci de tous les abus et violences et surtout sujettes
a des préjuges sociaux. Elles côtoient la violence
quotidiennement.
HISTORIQUE UMAFH
 Les femmes handicapées au Mali sont les plus
pauvres des pauvres et donc les plus exposées aux
maladies et autres fléaux sociaux. La situation des
femmes handicapées mérite une attention plus
particulière car elles ont difficilement la chance
de voir leurs droits respectés par la communauté
toute entière.
HISTORIQUE UMAFH
 Elles ont difficilement accès à la nourriture, à la santé, à
l’éducation, à la protection, à un habitat, à la formation, à
l’information,
aux
nouvelles
technologies
de
communication, à l’emploi, à une bonne rémunération, à
un foyer, à la procréation et subissent les préjugés
sociaux, à la participation aux décisions etc. Ayant vu leur
chance très réduite, les femmes handicapées ont pris
conscience de leurs conditions de vie et se sont
organisées en associations autonomes de femmes
handicapées ou en comités de femmes au sein des
organisation mixtes de personnes handicapées.
Actuellement elles œuvrent pour la promotion de leurs
droits et la participation à tous les niveaux.
PRESENTATION UMAFH
 L’Union Malienne des Associations et comités de
Femmes Handicapées (UMAFH) a été créée en 1999.
Elle est composée de 8 comités et 3 associations
autonomes de femmes handicapées avec tous les types
de handicap (Physique, visuel, auditif, intellectuel et
polyhandicap).
 Elle a ses antennes à Kayes, Koulikoro, Sikasso,Ségou et
Tombouctou.
On a été longtemps tenté de réduire les questions de
violences faites aux femmes en général et aux femmes
handicapées en particulier à des spécificités religieuses,
sociales ou économiques. On mesure désormais qu'elles
sont permanentes et universelles. À cause des crises
sécuritaires, les rebellions.
Pourquoi les femmes handicapées sont-elles
particulièrement vulnérables à la violence ?
 Depuis plus d’une décennie, les violences faites aux
femmes constituent un sujet de préoccupation
majeure pour la communauté internationale. Les
enquêtes menées au Mali sur la question en 2001 ont
montré qu’aucune femme malienne n’échappe à
toutes les formes de violences.
 La situation des femmes handicapées est plus
préoccupante puisque celles-ci sont très souvent
victimes de violences sexuelles que se soit en milieu
domestique ou public.
Pourquoi les femmes handicapées sont-elles
particulièrement vulnérables à la violence ? (suite)
 Le facteur unique le plus important touchant
l'incidence de la violence contre les femmes
handicapées est probablement la situation de
handicap de ces femmes. Les femmes
handicapées doivent souvent dépendre de
diverses personnes qui les aident à vivre leur vie
quotidienne. Pour cette raison, leur «famille»
est censée inclure non seulement les parents, le
mari ou le compagnon et d'autres personnes
apparentées, mais aussi les amis, les voisins. Ce
grand nombre de personnes et les contacts
physiques et émotifs rapprochés augmentent
grandement le danger de violences.
Pourquoi les femmes handicapées sont-elles
particulièrement vulnérables à la violence ? (suite)
 Les femmes handicapées peuvent avoir plus de
difficultés à éviter les mauvais traitements ou à les
dénoncer, mais en même temps les attitudes sociales à
l'égard des femmes handicapées sont probablement un
facteur plus important expliquant leur vulnérabilité
accrue à la violence.
Pourquoi les femmes handicapées sont-elles
particulièrement vulnérables à la violence ?
(suite et fin)
 L’UMAFH travaille avec les cliniques juridiques des femmes
pour la défense des droits des femmes handicapées victimes ou
survivantes de viol
 La crise sécuritaire au Nord du Mali n’a pas épargnée les
femmes handicapées, elles ont été violentées, déplacées,
violées et ces viols sont perpétrés dans l’anonymat le plus
complet car elles ont peur des représailles et du regard de la
société.
 Les femmes handicapées sont vulnérables à toutes les étapes de
leur vie parce qu'elles sont des femmes et parce qu'elles sont
handicapées.

Djénèbou
Diarra après
les soins
Cas d’une fille handicapée
physique sourde muette
(Polyhandicapée)
Djénèbou Diarra une adolescente
de 18 ans est née handicapée
physique et sourde muette.
Elle vit à Moribabougou
Gabakoro Droit avec sa mère.
Toujours agitée, elles ont été
rejetées par des colocateurs à
cause des bruits nocturnes de
Djenebou qui fait l’objet de
moquerie et de railleries des
voisins. Sa mère l’a alors logé
seule
dans
une
petite
maisonnette. Seule la nuit elle
a été violée agressée par des
individus qui ont après aspiré
son sang pour des causes de
sorcellerie. L’UMAFH s’est
beaucoup investie pour sa
prise en charge
En conclusion
 Comment nous pouvons travailler à l'élimination
des violences faites aux femmes handicapées
La violence contre les personnes et les femmes
handicapées est un problème systémique. Empêcher
Cette
violence
nécessitera des changements
fondamentaux dans les attitudes sociales. Il faut
apprendre à apprécier les différences, à considérer les
autres gens comme des égaux et à devenir des
partenaires responsables dans la collectivité.
En conclusion (suite)
Beaucoup de changements sont nécessaires pour améliorer
la situation actuelle des femmes handicapées qui sont
victimes de violence armée et pour cela:
 des séances d’information et de sensibilisation doivent
être données et rendues accessibles aux femmes
handicapées (par exemple des cours
d'autodéfense(exemple avoir de la poudre de poivre sur
soi) , d'affirmation de soi et d'éducation sexuelle).
 Les sensibiliser sur la prolifération des armes légères et
de petits calibres, de leurs méfaits;
 Ne pas se fier à tout le monde à cause de la pauvreté
En conclusion (suite et fin)
 les femmes handicapées doivent pouvoir disposer d'un
counseling approprié en matière de violence qui
réponde à leurs types de handicap(physique visuel,
auditif, intellectuel et polyhandicapé);
 Les physiques parce qu'elles ne peuvent pas s’enfuir, les
visuelles parce qu’elles ne voient pas , les auditives parce
qu’elles n’entendent pas.
 Une vigilance accrue pour les femmes handicapées
albinos et de petite taille.
 les femmes de tous les milieux doivent travailler
ensemble à l'élaboration d'une approche coordonnée
afin de venir à bout de la prolifération des ALPC;
PLUS RIEN POUR NOUS SANS
NOUS
JE VOUS REMERCIE DE
VOTRE AIMABLE ATTENTION
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
1 350 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler