close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Agropastoralisme basco bearnais

IntégréTéléchargement
Les activités agropastorales
basco-béarnaises sous le prisme
des changements (climatiques)
16 décembre 2014
Jean-Marc Arranz
(jm.arrranz@pa.chambagri.fr)
Canicule et sécheresses entre 2003 et 2006 :
prise de conscience… et changement de regard
Juillet 2007 colloque sur les changements
Climatiques à Ordiarp
Début de la sensibilisation du monde
agricole (Entraid’oc, Le Sillon)
3 niveaux de préoccupations
• Résilience aux aléas
• Adaptation aux changements
• Réduction des impacts des activités agropastorales
Sècheresse
Pâturage hivernal sur RGI
Epandage lisier
Les prairies changent…
• Ce qui est perçu: « dégradation » des prairies:
• Mise en cause des pratiques (surpâturage..)
• Bio agresseurs (noctuelle des graminée)
• Ce qui est observé et commence à être mesuré:
• développement des graminées en « C4 »
• développement d’espèces annuelles
• Instabilité et évolution des communautés végétales
(programme CASDAR ATOUS)
C4: 3 espèces très visibles
Paspale dilaté
Paspale distique
Haux
Banca
Sporobole tenace
Garindein
Plantes en C4: une meilleure
efficacité de la photosynthèse
• Avantage des C4:
• fixent plus de CO2 (production + de biomasse)
• moindre photo-respiration (efficacité photosynthèse)
• utilisent moins d’eau (fermeture des stomates)
• Limites des C4 :
• coût énergétique plus élevé (besoin d‘une forte intensité
lumineuse)
• Différentiel C4/C3 se réduit si teneur CO2 atmosphérique
s’accroît
Orge (C3)
Maïs et sorgho (C4)
Un bio-agresseur des prairies
la noctuelles des graminées
-Description en Pays Basque : années 50
-Extension large: Amérique du Nord, hémisphère sud
- Cycles d’infestation majeure 1x/5-6 ans « armyworm »
Espèce décrite dans le sud de l’Europe
Sud Ouest
Ainhice
Açores
Italie
Corse
Diversité=adaptabilité
• Diversité des
milieux
• Diversité des
espèces
Typologie des prairies (CASDAR ATOUS)
Une mosaïque de milieux :PT, PP, IAE, parcours, estives
• Diversité
génétique intraspécifique
Diversité des populations de lotiers des PP (SPid)
Hivers plus doux=atout
• Evolutions attendues:
• allongement de la période de « pousse » des prairies et
des cultures, croissance hivernale des plantes
• Conséquences:
• Part du pâturage hivernal accrue
• Fauche précoce ou très tardives (difficulté de séchage)
• « Bonus » pour les petits ruminants
Baïgorri
Lohitzun
La différenciation des modes
d’élevages et des races en réponse aux
contraintes pédo-climatiques
En Méditerranée, des espèces, des races et des
systèmes d’élevages adaptés aux contraintes
climatiques (5 mois sans eau)
« désaisonnement » permettant de faire coincider
besoins de production et ressources
Menorca
Sardegna
Corse
Ελλάδα
D’aujourd’hui à demain..
• Un point de vue à partager
• Les activités agropastorales ont de réelles capacités
d’adaptation
• Elles peuvent (doivent) réduire leur empreinte
écologique
• Leur fragilité est avant tout d’ordre économique et social
(sociétal)…
• Poursuivre ..
• Privilégier des approches systémiques (services ES et
trade-off) et décloisonnées (co-construites)
• S’appuyer sur l’expérience et les savoirs du Sud
(méditerranéen et subtropical)
Le rythme de croissance de l’herbe diffère
selon la zone climatique et le type d’espèce
Continental
Océanique
Méditerranéen
Printemps
Saison
Eté
Automne
C3
C4
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
8
Taille du fichier
9 972 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler