close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BudgetCommunal - Association des Maires du Morbihan

IntégréTéléchargement
Réunion AMF 56
du 10 avril 2015
Le budget communal
Le budget communal
• 1) Eléments réglementaires relatifs au budget
communal (définition, calendrier, principes, contrôle,
notions spécifiques)
• 2) Eléments de fonds relatifs au budget communal
(principaux contenus, rapide focus sur la fiscalité et les
dotations)
2
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
• Définition du budget :
• Selon l ’article 7 du décret 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion
budgétaire et comptable publique, le budget c ’est « l ’acte par lequel sont
prévues et autorisées les recettes et les dépenses »
•
* Acte : voté par l ’assemblée délibérante (le conseil municipal)
•
* de prévision : caractère évaluatif des recettes
•
* d ’autorisation : caractère limitatif des dépenses
• => Avant le vote, le budget est préparé par l ’ordonnateur (le maire),
• => Après le vote, le budget est exécuté conjointement par l ’ordonnateur et le
comptable public (2 principes : séparation ordonnateur/comptable, et
responsabilité personnelle et pécuniaire du comptable)
3
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
Les rôles respectifs de l ’ordonnateur et du comptable :
E n m a tiè re d e d é p e n s e s
L 'o rd o n n a te u r
. Engage
. L iq u id e
E n m a tiè re d e re c e tte s
L 'o rd o n n a te u r
. L iq u id e
. T itre
. M a n d a te
L e c o m p ta b le
L e c o m p ta b le
. C o n trô le
. C o n trô le
. P a ye
. R e co u vre
L 'o rd o n n a te u r
. T ie n t u n e co m p ta b ilité e n d ro its co n sta té s e t p a rtie sim p le
L e c o m p ta b le
. T ie n t u n e co m p ta b ilité e n p a rtie d o u b le
. E st se u l h a b ilité à m a n ie r le s fo n d s
4
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
• Préparation, vote et exécution sont soumis à :
•
* un calendrier budgétaire
•
* des principes budgétaires
•
* des contrôles spécifiques
5
Calendrier budgétaire
Date limite
Transmission du
compte
administratif au
Préfet
Vote Budget
primitif N+1
1/1/N
15/4/N
31/12/N
21/1/N+1
31/1/N+1
Dernière Décision
modificative N
31/5/N+1
15/4/N+1
31/12/N+1
30/6/N+1
15/3/N+1
Vote Budget
primitif N
Date limite de la
journée
complémentaire N
15/7/N+1
Objectif Remise
Compte de
Gestion N au
Maire
Date limite Vote
Compte
administratif N
Date limite Remise
Compte gestion N
au Maire
6
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
Les principes budgétaires :
•
* Annualité
•
* Antériorité
•
* Unité
•
* Universalité
•
* Equilibre réel
•
* hiérarchisation des dépenses
•
* non affectation des recettes au dépenses
• … viennent s ’ajouter aux principes comptables (image fidèle, prudence,
permanence des méthodes, indépendance des exercices)
7
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
Les principes budgétaires : l ’équilibre réel
C h a rg e s d e fo n c tio n n e m e n t
P ro d u its d e fo n c tio n n e m e n t
A u to fin a n c e m e n t
T O T AL D F
R e m b o u rs e m e n t
e m p ru n ts
D épenses
d 'in v e s tis s e m e n t
=
<
T O T AL R F
A u to fin a n c e m e n t
R e s s o u rc e s
R e c e tte s
p ro p re s
d 'in v e s tis s e m e n t
D épenses
E m p ru n ts
d 'é q u ip e m e n t
T O T AL D I
=
T O T AL R I
T O T AL D épenses
=
T O T A L R e c e tte s
Les 5 conditions de l ’équilibre réel :
1 - Evaluation sincère des dépenses et des recettes
2 - Equilibre par section
3 - Remboursement du capital des emprunts par des ressources propres
4 - Reprise des déficits antérieurs
5 - Présence des dépenses obligatoires
8
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
Le contrôle des actes budgétaires (budget, vote des taux, compte administratif) :
• Donnant lieu à délibération, les actes budgétaires sont soumis au contrôle de
légalité (délai de convocation, quorum, régularité du vote…)
• Ils sont également soumis à un contrôle spécifique : le contrôle budgétaire,
qui porte sur :
• => la date de vote (budget, DM, taux)
• => l ’équilibre réel (budget, DM), dont l ’inscription des dépenses obligatoires
• => la présence de déficits importants (CA)
• Le contrôle budgétaire se distingue du contrôle de légalité / 3 points :
•
* il se déroule dans le délai d ’1 mois (contre 2 mois le contrôle de légalité)
•
* il confère au Préfet un pouvoir de substitution (inscription d ’office)
•
* Il prévoit l ’intervention d ’une juridiction financière et non du Tribunal administratif
9
1) Eléments réglementaires relatifs au budget communal
Quelques notions budgétaires :
•
Niveau de vote : chapitres / Articles
•
Présentation / vote : nature / fonction
•
Débat d ’orientation budgétaire
•
Dépenses imprévues
•
Opérations réelles / d ’ordre
•
Restes à réaliser
10
2) Eléments de fonds relatifs au budget communal
C o m p te s d e s c o m m u n e s fra n ç a is e s C G 2 0 1 2
C h a rg e s d e fo n c tio n n e m e n t M o n ta n t
%
P ro d u its d e fo n c tio n n e m e n t
A c h a ts e t c h a rg e s e x te rn e s
1 6 6 8 6 2 1 ,3 % F is c a lité d ire c te e t re ve rs é e
F ra is d e p e rs o n n e l
3 4 0 5 5 4 3 ,5 % F is c a lité in d ire c te
S u b ve n tio n s e t c o n tin g e n ts
9 6 6 1 1 2 ,4 % D o ta tio n s E ta t
A u tre s c h a rg e s
2 638
3 ,4 % S u b ve n tio n s e t p a rtic ip a tio n s
C h a rg e s fin a n c iè re s
2 251
2 ,9 % A u tre s p ro d u its
A u to fin a n c e m e n t
1 2 9 2 0 1 6 ,5 %
T O T AL
7 8 2 1 1 1 0 0 ,0 % T O T A L
D é p e n s e s d 'in v e s tis s e m e n t M o n ta n t
%
R e c e tte s d 'in v e s tis s e m e n t
R e m b o u rs e m e n ts d 'e m p ru n ts
5 3 4 1 1 7 ,3 % A u to fin a n c e m e n t
D é p e n s e s d 'é q u ip e m e n t
2 1 4 4 5 6 9 ,4 % F C T V A
S u b ve n tio n s d 'é q u ip e m e n t
1 371
4 ,4 % S u b ve n tio n s e t d o ta tio n s
A u tre s d é p e n s e s
849
2 ,7 % A u tre s re c e tte s
V a ria tio n F o n d d e ro u le m e n t
1 914
6 ,2 % E m p ru n ts
T O T AL
3 0 9 2 0 1 0 0 ,0 % T O T A L
M o n ta n t
41 004
6 409
19 231
2 963
8 604
78 211
M o n ta n t
12 920
2 618
5 287
3 032
7 063
30 920
%
5 2 ,4 %
8 ,2 %
2 4 ,6 %
3 ,8 %
1 1 ,0 %
0 ,0 %
1 0 0 ,0 %
%
4 1 ,8 %
8 ,5 %
1 7 ,1 %
9 ,8 %
2 2 ,8 %
1 0 0 ,0 %
11
Focus sur la fiscalité directe locale
Elle représente environ 50% des recettes de fonctionnement des
communes
Elle repose sur 4 taxes historiques sur lesquelles les collectivités
disposent d ’un pouvoir de vote de taux :
. La taxe d ’habitation (TH)
. Les taxes foncières bâties (TFB) et non bâties (TFNB)
. La cotisation foncière des entreprises (CFE), qui a succédé en 2011
à la taxe professionnelle supprimée en 2010, complétée par d ’autres
taxes sur lesquelles les collectivités n ’ont pas de pouvoir de taux
(cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, impositions
forfaitaires sur les entreprises de réseaux…)
Les communes qui adhèrent à un EPCI à fiscalité professionnelle
unique, ne perçoivent que les taxes ménages (TH, TFB et TFNB).
12
Focus sur la fiscalité directe locale
Le montant de chaque taxe dépend :
. D ’une base d ’imposition notifiée par la DDFiP (état 1259)
. D ’un taux d ’imposition voté par la commune (porté sur le 1259)
Le vote des taux est encadré par des règles :
* de plafonnement
* de lien (qui ne s ’appliquent qu ’aux variations différenciées de
taux, car elles sont automatiquement respectées en cas de variation
proportionnelle des taux)
Les communes peuvent également jouer sur leurs bases en
délibérant, généralement avant le 1/10/N-1, pour modifier les
exonérations, les abattements ou les bases minimum applicables.
13
1-LA VARIATION PROPORTIONNELLE
1 700 000
1 700 000
1.036943
13.72
13.72
838 018
19.38
19.38
834 115
47.33
47.33
27 925
1 700 058
14
Modèle Etat 1259 commune membre d ’un EPCI à FPU
Verso
15
Focus sur la DGF
La diminution prévue par la LFI 2015 s ’inscrit dans une dynamique de
baisse pluriannuelle :
. -1.5 milliards en 2014
. -11 milliards de 2015 à 2017 (-3.67 milliards en LFI 2015)
La DGF 2017 serait donc nationalement réduite d ’environ 30% par
rapport à celle versée en 2013.
La DGF représentant pour les communes environ 25% des recettes de
fonctionnement, l ’impact de cette baisse sur ces dernières serait
donc en moyenne de -7,5% des recettes de fonctionnement, étalée sur
4 ans.
16
Focus sur la DGF
Exemple de simulation adressée fin 2014 à chaque comptable pour
l ’ensemble de ses communes et EPCIFP :
T O T AL D G F
C o n trib u tio n a u re d re s s e m e n t d e s fin a n c e s p u b liq u e s - E S T IM AT IO N S
(F O R F AIT AIR E + D S U +
DSR + DNP)
Nom
c o lle c tiv ité
XXX
Pop
Pop
IN S E E
DGF
C o n trib
2014
2014
5 500
5 610 1 194 994 1 200 816
2013
2014
2014
2014 % D G F
2013
-3 8 1 0 8
-3 ,2 %
2015
(2 0 1 4 x 3 ,4 5 )
-1 3 1 4 7 3
C o n trib
2015 % D G F
2013
-1 1 ,0 %
2016
(2 0 1 4 x 5 ,9 )
C o n trib
2016 % D G F
2013
-2 2 4 8 3 7
-1 8 ,8 %
2017
(2 0 1 4
x 8 ,3 3 )
-3 1 7 4 4 0
C o n trib
2017 % D G F
2013
-2 6 ,6 %
C e tte s im u la tio n n e m e s u re q u e l'im p a c t s u r la D G F d e l'é v o lu tio n d e la c o n trib u tio n a u re d re s s e m e n t d e s fin a n c e s p u b liq u e s
D 'a u tre s c o m p o s a n te s d e la D G F p e u v e n t é v o lu e r p a ra llè le m e n t (p o p u la tio n , p o te n tie l fis c a l o u fin a n c ie r… )
P a r a ille u rs , c e tte s im u la tio n n e tie n t p a s c o m p te d 'é v e n tu e lle s v a ria tio n s d u p o id s re la tif d e s re c e tte s ré e lle s d e fo n c tio n n e m e n t d e la c o lle c tiv ité
Pour 2015, un calcul individuel plus précis peut être fait en prenant un pourcentage des recettes réelles
de fonctionnement :
. 1.9% pour les communes
. 2% pour les EPCIFP
. 1,77% pour les conseils généraux
RRF moins les atténuations de produits et hors produits exceptionnels et provenant des refacturations de
mise à disposition de personnel dans le cadre de convention de mutualisation de service communes/EPCI
17
Focus sur la DGF
La nouvelle architecture de la dotation forfaitaire.
Situation 2014
Situation 2015
Composition de la
dotation forfaitaire des
communes
Critères utilisés
Composition de la dotation
forfaitaire des communes
Critères utilisés
Dotation de base
POP DGF - tarifs logarythmiques
figés
Dotation forfaitaire perçue en 2014
figée
Dotation superficiaire
Superficie - tarifs figés
POP DGF - Tarifs log…
Complément de garantie
Figé ou écrêté suivant PF/hab
(Maximum -6%)
Compensation part salaires
Figé ou écrêté
Part variable suivant évolution
population
Ecrêtement de la dotation forfaitaire
de manière péréquée (ex
écrêtement complément garantie)
Contribution au redressement des
finances publiques de 2015
Dotation Parc naturels
Superficie
Contribution au redressement
des finances publiques de 2014
Recettes réelles de
fonctionnement (0,7% RRF)
PF/Hab (Maximum -3%)
RRF (1,9%)
18
Focus sur la DGF
Les dotations de solidarités et de péréquation
Dotation de solidarité urbaine et de
cohésion sociale
Règles de répartition
Eligibles : 75% communes > 10000 hab et 10%
communes 5000-10000, suivant indice lié au
PF(45%), au logements sociaux et aides
associées (45%) et revenu moyen (10%)
Communes > 10000 : 25%, sans évolution,
25%, +1,3%, 25% +1,3% et DSU cible (sans
évolution pour les communes de 5000-10000
sauf 30 premières, qui ont la DSU cible)
Dotation de solidarité rurale
Critères utilisés
Part bourgs centre
Part péréquation
Part cible
Dotation nationale de péréquation
Part principale
Part majoration
Eligibles : chefs lieux de canton et communes
dont pop > 15% du canton.
Communes < 10000 dont PF < double de la
moyenne
10 000 premières communes < 10000,
classées suivant indice (70% PF, 30% revenu)
Critères utilisés
Communes < 10000 dont PF < 105% moy et
Communes
EF > Moy
>10000 dont PF<85% Moy et EF>85% Moy
Etre éligible à la part principale + Pop < 200
000 hab + PF entreprise <85% moy
19
Focus sur la DGF
Premières indications chiffrées relatives à la DGF 2015 des
communes et EPCIFP du Morbihan :
E v o lu tio n 2 0 1 5 /2 0 1 4 d e la D G F
N o m b re d e
des c om m unes du 56
c om m unes
%
G a in
47
18%
P e rte < 1 0 %
153
59%
P e rte 1 0 % à 2 0 %
53
20%
p e rte > 2 0 %
8
3%
TOTAL
P e r te m o y e n n e (% D G F 2 0 1 4 )
B a is s e d o ta tio n fo r fa ita ir e
H a u s s e d o ta tio n s p é r é q u a tio n
T a u x d e c o m p e n s a tio n
261
-6 ,6 2 %
-1 3 9 6 4 0 2 5
3 264 411
2 3 ,4 %
E v o lu tio n 2 0 1 5 /2 0 1 4 d e la D G F
N o m b re d e
d e s E P C IF P d u 5 6
c om m unes
G a in
P e rte < 1 0 %
P e rte 1 0 % à 2 0 %
p e rte > 2 0 %
TOTAL
1
3
14
3
21
P e r te m o y e n n e (% D G F 2 0 1 4 )
-1 0 ,6 1 %
%
5%
14%
67%
14%
20
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
471 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler