close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Appareil locomoteur - 2015 Joint Congress on Medical Imaging

IntégréTéléchargement
Revue de la littérature
musculosquelettique
VÉRONIQUE FREIRE
Congrès conjoint sur l’imagerie médicale et
les sciences de la radiation
Montréal – mai 2015
Skeletal Radiol (2014) 43:1515–1527
MRI of subchondral fractures
• Intérêt pour ces fractures car elles ont été
impliquées dans certaines destructions
articulaires jusqu’alors indéterminées :
– Ostéolyse distale de la clavicule
– Arthrose rapidement destructrice de la hanche
– Ostéonécrose spontanée du genou (SONK)
– Freiberg adulte
MRI of subchondral fractures
• Vue la haute sensibilité et bonne spécificité de
l’IRM, celle-ci a permis de déceler ces petites
fractures sous-chondrales au tout début de
pathologies douloureuses, qui progressaient
parfois en collapsus et destruction articulaire
(implosion)
MRI of subchondral fractures
Fracture sous chondrale
clavicule distale
Fracture sous chondrale
condyle fémoral
MRI of subchondral fractures
MRI of subchondral fractures
• Trouvailles :
– Œdème osseux étendu **red flag**
– Ligne de fracture hypointense adjacent à la
surface articulaire (souvent parallèle)
– Hypersignal T2 ou T1+gado entre la ligne
hypointense et la surface articulaire
 Par opposition à l’ostéonécrose
• FR : femme, âgé, faible densité osseuse
MRI of subchondral fractures
• Comment différencier avec ostéonécrose (ON)
– Facteurs de risques d’ostéonécrose à rechercher
– Multifocal et bilatéral = ON
– Contours géographiques, double ligne T2
Skeletal Radiol (2015) 44:519–527
Nerve root sedimentation sign
• Le diamètre AP et l’aire du sac dural (données
morphologiques) ont une corrélation pauvre
avec la présence de symptômes cliniques
• Aspect morphologique de sténose, même
sévère, est présent chez plusieurs patients
asymptomatiques
Nerve root sedimentation sign
• Méta analyse sur la valeur diagnostique de ce
test (décrit en 2010 par Barz et al)
– Peu d’études incluses : 7, hétérogènes
– Sensibilité 80%, spécificité 96% (ROC 0.76)
– Sous-groupe sévère : sens 90% et spéc 99%
• Pour le sous-groupe sévère (aire <80mm2)
ROC 0.96 suggérant excellente précision
diagnostique de ce signe
Nerve root sedimentation sign
• Le signe est positif pour sténose spinale
lorsque absence de sédimentation
Barz et al Spine 2010;35:892-7
Nerve root sedimentation sign
• Ce signe devrait être utilisé comme argument
pathomorphologique supplémentaire, en
combinaison avec les autres trouvailles,
cliniques et radiologiques
New Zealand Journal of Physiotherapy 2014 42(2): 94-100
Labrum glénoidien : variantes liées
à l’âge
• Fréquence élevée des anomalies du labrum
supérieur et antérosupérieur :
– Récessus (11h-1h), foramen (1h-3h)
– Buford
– Labrum mobile (arthroscopie)
• Question = Variantes liées à l’âge ou
adaptatives aux activités vs réelle pathologie
symptomatique?
Labrum glénoidien : variantes liées
à l’âge
• Un labrum supérieur mobile (arthroscopie)
considéré normal si absence de
déchirure/détachement et cartilage intact
– Entre 10h et 1h puis entre 9h et 3h avec âge
• Augmentation de signal seul (IRM) : plutôt
dégénératif. Point de départ = ancrage du
biceps car zone de stress biomécanique
Labrum glénoidien : variantes liées
à l’âge
• Des anomalies du complexe labroligamentaire inférieur est pathologique et
indépendant de l’âge
– Donc traumatique a priori et peut nécessiter
chirurgie
• Des changements apparaissent à partir de 30
ans, voire à l’adolescence chez le sportif, pour
lesquels la signification clinique est incertaine
Lumbar disc nomenclature 2.0
• Mise à jour sur l’article de Fardon et Milette
de 2001
• Toutes les définitions n’implique AUCUN
facteur étiologique externe ni aucune relation
avec symptômes ni traitement spécifique
recommandé
Lumbar disc nomenclature 2.0
• Dégénératif
– Fissure annulaire : « déchirure » n’est plus
recommandée car soulève notion de
blessure/lésion
Lumbar disc nomenclature 2.0
• Dégénératif
– Hernie : déplacement focal/localisé de matériel
discal, <25% circonférence (versus <50% 2001)
• Protrusion
• Extrusion : inclut migration et séquestre
• Localisation
– Bombement : adaptation à une déformation,
• symétrique : circonférentiel
• asymétrique : >25%, <100%
Lumbar disc nomenclature 2.0
Hernie discale
Bombement discal
Lumbar disc nomenclature 2.0
• Localisation :
Lumbar disc nomenclature 2.0
• Dégénératif, distinction entre :
– spondylose deformans : préservation de la
hauteur discale et ostéophytose marginale,
probablement vieillissement normal
– ostéochondrose intervertébrale : pincement discal,
vide, changements réactionnels des plateaux
(œdème, remplacement adipeux, sclérose),
probablement pathologique
Spondylose deformans
Ostéochondrose intervertébrale
Articles
• Viana SL, Machado BB, Mendlovitz PS, MRI of subchondral fractures: a
review. Skeletal Radiol (2014) 43:1515–1527
• Zhang L, Chen R, Xie P et al, Diagnostic value of the nerve root
sedimentation sign, a radiological sign using magnetic resonance
imaging for detecting lumbar spinal stenosis: a meta-analysis, Skeletal
Radiol (2015) 44:519–527
• Gillespie N, Northcott J, Due L et al, Age-related changes of the glenoid
labrum: a narrative review, New Zealand Journal of Physiotherapy
2014 42(2): 94-100
• Fardon DF, Williams AL, Dohring EJ, Lumbar disc nomenclature :
version 2.0 Recommandations of the combined task forces of the
North American Spine Society, the American Society of Spine
Radiology and the American Society of Neuroradiology, The Spine
Journal 14 (2014):2525-2545
MERCI
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
6 974 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler