close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2.2.2. Mode de transmission série

IntégréTéléchargement
1. Introduction
Le traitement informatisé de données requiert un dialogue,
une communication entre l’homme et la machine, et
parfois, entre plusieurs machines entre-elles. De
nombreux problèmes se posent alors :
• Comment fournir une information brute à la machine ?
• Comment récupérer une information traiter par la machine ?
• Comment transmettre une information entre deux machines ?
2. Les périphériques
Instaurer un dialogue entre l’utilisateur et la machine.
Clavier, souris : périphériques d’entrées
Ecran, imprimante : périphériques de sorties
2.1. Connexion des périphériques
d’interfaces dédiées (clavier, souris, écran) ou standard
(ports parallèles, séries, USB, IDE, SCSI, ISA, PCI, …)
2.2. Mode de transmission des données.
• Parallèle pour un éloignement inférieur à 2m
• Série pour un éloignement inférieur à 50m
• Au-delà de cette longueur, modes de transmissions particuliers
(réseaux,…)
La transmission des données peut se faire de manière :
• unidirectionnelle (simplex)
Emetteur
Recepteur
• alternée (half-duplex)
E ou R
E ou R
• simultanée (full-duplex)
E et R
E et R
2.2.1. Mode de transmission parallèle
• CENTRONICS
: 1 Mo/sec
• GPIB ou IEEE 488 : 8 Mo/sec
2.2.2. Mode de transmission série
Modes de transmission asynchrone ou synchrone
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série asynchrone
Vitesse de transmission en bauds (bits/s)
1 bit de start
7 ou 8 bits de données
1 ou 2 bits de stop
1 bit de contrôle (parité)
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série asynchrone
Horloge
0
1,145ms
Repos
Stop
Donnée
Parité
Start
Message
Repos
Exemple :
1 bit de Start / 1 bit de Stop
8 bits de Données : 00010011 -> h13
Parité Paire
Vitesse 9600 bauds
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série asynchrone
+40V
NLB
+8V
0V
-8V
NLH
TXD
TXD
RXD
RXD
Processor1
Masse
Processor2
-40V
Norme RS232C ou V24/V28 : +12V NLB / -12V NLH
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série synchrone
Liaison I2C: Inter Integreted Circuit
et SPI : Serial Peripheral Interface
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série synchrone
Liaison I2C: Inter Integreted Circuit
et SPI : Serial Peripheral Interface
SDA : Adresse du destinataire et données à transmettres
SCL : Horloge de transmission
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série synchrone
Liaison SPI : Serial Peripheral Interface
SDO : Serial Data OUT / SDI : Serial Data IN
2.2.2. Mode de transmission série
• Transmission série synchrone
Liaison SPI : Serial Peripheral Interface
2.2.2. Mode de transmission série
Modes de transmission asynchrone
• 1 bit de start
• 4 à 8 bits de données
• 1 ou 2 bits de stop
• Vitesse de transmission de 110 à 921600 bauds (bits/sec)
• Parité paire ou impaire
• Controle de flux Xon/Xoff, matériel
3. les réseaux
3.1. Topologie d’un réseau
3.1.1. Topologie en bus
3.1.2. Topologie en étoile
3.1.3. Topologie en anneau
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.1. Le modèle de référence OSI de l’ISO
7
6
5
4
3
2
1
Application
Présentation
Session
Transport
Réseau
Liaison
Physique
• Couches 1, 2, 3 et 4 sont dites basses
• Couches 5, 6 et 7 sont dites hautes
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.2. La couche physique
Fournit les moyens mécaniques, électriques, fonctionnels
et procéduraux nécessaire à la communication
3.2.2.1. Modes de transmission
Bande de base
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.2. La couche physique
3.2.2.1. Modes de transmission
Transmission modulée
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.2. La couche physique
3.2.2.1. Modes de transmission
Le multiplexage
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.2. La couche physique
3.2.2.2. Supports de transmission
La paire torsadé
Ondes Hertziennes
Le cable coaxiale
La fibre optique
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.2. La couche physique
3.2.2.3. Exemple de l’ADSL
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.3. La couche liaison
Fournit les moyens fonctionnels et procéduraux nécessaires à
l'établissement, au maintien et à la libération des connexions de liaison
de données entre entités du réseau (interface avec les cartes réseau).
De plus, elle détecte et corrige, si possible, les erreurs dues au support
physique et signale à la couche réseau les erreurs irrécupérables.
3.2.3.1. Détection et correction d'erreurs
• parité
• codes à redondance cyclique (CRC)
• code de Hamming
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.3. La couche liaison
3.2.3.2. Protocoles de liaison de données
le protocole BSC (Binary
Synchronous Communications)
send and wait
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.4. La couche réseau
La couche réseau assure toutes les fonctionnalités de relais et
d'amélioration de services entre entité de réseau, à savoir :
l'adressage, le routage, le contrôle de flux et la détection et
correction d'erreurs non réglées par la couche 2
• Norme X25.3 (également norme ISO8208)
• Protocole IP
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.4. La couche réseau
3.2.4.1. Le routage
Destination
finale
Voie de
sorties
D1
A1 – A2
D2
A2
D3
A2 – A3
D4
A3
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.4. La couche réseau
3.2.4.2. Le problème de congestion
Saturation de leurs files d'attente
Performances du réseau s'écroules
Paquet autorisé à ne rester dans le réseau qu'un temps limité
3.2.4.3. Le contrôle de flux
Eviter les problèmes de congestion du réseau
contrôle par crédits avec un jeton
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.5. La couche transport
Assure un transfert transparent de données entre utilisateurs
de service réseau en leur rendant invisible la façon dont les
ressources de communication sont mises en oeuvre
TPDU (Transport Protocol Data Unit)
dont la taille peut varier de 128 à 8192 octets
fragmentation-réassemblage
3.2. Fonctionnement d’un réseau
3.2.5. La couche transport
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.2. Architecture des protocoles TCP/IP
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.2. Architecture des protocoles TCP/IP
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
Principe de l’encapsulation
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.3. Adressage
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.3. Adressage
Classe
Réseaux
privés
Adresses
A
0.0.0.0 à 127.255.255.255
B
128.0.0.0 à 191.255.255.255
C
192.0.0.0 à 223.255.255.255
D
224.0.0.0 à 239.255.255.255
E
240.0.0.0 à 247.255.255.255
classe A de 10.0.0.0 à 10.255.255.255
classe B de 172.16.0.0 à 172.31.255.255
classe C de 192.168.0.0 à 192.168.255.255
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.3. Adressage
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.3. Adressage
masque de sous-réseau :
Mot de 32 bits contenant :
• des bits à 1 au lieu de l'identificateur de réseau et de sous-réseau
• des bits à 0 au lieu et place de l'identificateur de machines
Masque
255 . 255 . 255 . 0
Adresse
128 . 1
. 0
sous-réseau
. 81
machine
4. Le réseau Internet et les protocoles TCP/IP
4.4. Nommage
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
1 122 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler