close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

5 5 eqv m inc man 5 le materiel incendie copie

IntégréTéléchargement
F I
E Q U I P I E R
M O D U L E
FC N°5
S P V
I N C E N D I E
CONNAISSANCE DU MATERIEL ET DES ENGINS DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES
1 - LES ENGINS D'INCENDIE
1.1. Sigles des engins :
Feux urbains :
- FPTL: Fourgon Pompe Tonne Léger
- FPT : Fourgon Pompe Tonne
- EPS : Echelle Pivotante à actions Séquentielles (anciennes EPSA)
- BEA : Bras Elévateur Articulé
- ER : Echelle Remorquable
Feux ruraux et de végétation :
M O D U L E
S E C O U R S
- CCR : Camion Citerne Ruraux
- PSHR : Premier Secours Hors Route
- CCF : Camion Citerne Feux de Forêts
Secours Routier :
- V.S.R.S : Véhicule de Secours Routier Super (ancien FSR)
- V.S.R.M. : Véhicule de Secours Routier Moyen
- V.S.R.L. : Véhicule de Secours Routier Léger
Engins mixtes :
-P.S.R. : Premier Secours Routier (incendie et secours routier)
R O U T I E R
F I :E
Autres engins et cellules incendie
QUIPIER
-D.A.L. : Dévidoir Automobile Léger
-C.C.G.C. : Camion Citerne Grande Capacité
-CE.D.A. : Cellule Dévidoir Automobile
-CE.EM : Cellule Emulseur
-M.P.R. : Motopompe Remorquable
- L.C.R. : Lance Canon Remorquable
SPV
1.2. Le Fourgon Pompe-Tonne :
DESCRIPTION
Missions
Lutte contre les feux urbains
Personnel
6 sapeurs-pompiers (chef d’agrès,
conducteur, 2 binômes)
Réserve en eau
3 000 l minimum + émulseur +
mouillant
Pompe
1500 l/min à 15 bars
Possibilités d’établissement
600 m de tuyaux de diam 70 mm
200 m de tuyaux de diam 45 mm
( dont 100 m sur dévidoir
tournant)
Le F.P.T. est l'engin de base pour lutter contre l'incendie. Il se décline en Fourgon Pompe-Tonne
Léger (FPTL), en Premier Secours Hors Route (PSHR ou CCR) ou Premier Secours Routier (PSR). Ces
différents types d'engins sont présents au sein du corps départemental.
Les F.P.T des centres mixtes sont équipés de tuyaux en écheveau.
1.3. Les échelles aériennes et bras élévateurs articulés (moyens aériens)
DESCRIPTION
Missions
Sauvetage, incendie
Personnel
2 à 3 sapeurs-pompiers
Hauteur
De 18 à 32 mètres
Equipements
Plateforme ou nacelle
Les moyens aériens sont destinés à :
-Effectuer des sauvetages dans les étages supérieurs des immeubles
-Permettre d’attaquer des feux en les dominant
-Créer des exutoires en partie haute des bâtiments
-Faciliter le point de reconnaissance en offrant un point haut
d’observation
-Permettre le brancardage de victimes lorsqu’ils sont munis d’un
dispositif complémentaire.
-Les moyens aériens servent également de moyens d’accès pour les reconnaissances et
l’établissement de tuyaux. Sous certaines conditions, ils peuvent être utilisés comme pont de
franchissement de tuyaux ou comme pylône d’éclairage.
On distingue les Echelles Pivotantes à Actions Combinées (E.P.C. : 3 mouvements simultanés) des
Echelles Pivotantes à Actions Séquentielles (E.P.A.S. :1 mouvement à la fois), ces dernières équipent
le département.
2 - LES PIECES DE JONCTION
Les pièces de jonction permettent de relier différents éléments d'un établissement. On distingue :
- les raccords (intermédiaires et de réduction)
- les retenues
- les coudes d'alimentation
- les divisions
- les vannes
- les collecteurs d'alimentation.
2.1. Les raccords :
Ils servent à relier deux tuyaux entre eux, un tuyau à une pièce de jonction ou à un accessoire
hydraulique. Un raccord est composé de deux demi-raccords assemblés entre eux. Ils sont de trois
types :
- D.S.P. (Dubois Spécial Paris) : tuyaux de 70 et 45 mm par exemple
- G.F.R. (Gros Filet Rond) : tuyaux de la L.D.T.
-A.R. (Aspiration Refoulement) semblables aux raccords D.S.P., destinés aux tuyaux d'aspiration et
d'alimentation. La différence par rapport aux raccords D.S.P. vient de la virole et des verrous qui
forment une vague, assurant un serrage progressif.
tenons
verrou
virole
joint
raccord G.F.R.
raccord D.S.P.
Les raccords intermédiaires permettent l'assemblage de deux pièces de même diamètre mais avec
un demi-raccord différent.
Les raccords de réduction permettent l'assemblage de deux pièces de diamètre différent.
2.2. Les retenues :
Elles sont composées d'un demi-raccord de diamètre 100 mm de type Keyser, qui se positionne sur
une bouche d'incendie et de deux ouvertures de 65 mm munies de vannes à robinet.:
2.3. Les coudes d'alimentation :
Ils se composent d'un demi-raccord de type Keyser se positionnant sur la bouche d'incendie et
d'une ouverture de diamètre 100 mm. Les coudes servent à alimenter l'engin à moins de 20 m ou
un établissement de 110 mm.
2.4. Les divisions :
Elles permettent de ramifier un établissement en plusieurs établissements secondaires. Les
divisions peuvent être munies de vannes à robinet ou quart de tour. Les divisions sont de plusieurs
types :
- 40 mm - 2 X 20 mm
- 40 mm - 40 mm, 2 X 20 mm (division feux de forêts)
- 65 mm - 2 X 40 mm
- 65 mm - 65, 2 X 40 mm (division mixte)
- 65 mm - 3 X 40 mm
- 65 mm - 2 X 65 mm
- 100 mm - 2 X 65 mm
- 100 mm - 3 X 65 mm
- 100 mm - 100 mm, 2 X 65 mm (division mixte)
2.5. Les vannes :
Elles servent à couper l'arrivée de l'eau dans les établissements. Elles peuvent être munies d'une
purge latérale. On les appelle alors vannes de pied d'échelle. On les dispose au pied d'un
établissement vertical ou rampant et permettent sa vidange en fin d'utilisation. On place la purge
du côté de la lance.
3 - LES ACCESSOIRES HYDRAULIQUES
Les accessoires hydrauliques sont toutes les pièces qui vont aider à la distribution de l'eau et à
l'établissement de tuyaux.
la clé de poteau : permet l'ouverture et la manœuvre
des poteaux d'incendie
la clé de barrage : permet la manœuvre des bouches
d'incendie
la polycoise : permet le serrage des demi-raccords
sangle à fuite et obturateur de fuite : permettent de
parer en urgence à une fuite sur un tuyau sans avoir à
changer ce dernier.
étrangleur : permet de couper l'alimentation en
amont en vue de changer un tuyau percé.
le dispositif de franchissement de tuyaux : permet le passage d'un
véhicule sur l'établissement en eau.
Les bouchons obturateurs : se trouvent sur les poteaux d'incendie,
les colonnes et les pompes des engins.
La crépine d'aspiration : empêche les corps étrangers de remonter
jusqu'à la pompe dans la ligne d'aspiration
Le flotteur : maintient la ligne d'aspiration entre deux eaux. Relié
par une chaîne et un mousqueton à la crépine.
Le crochet d'amarre : constitué à une extrémité d'un crochet et à
l'autre d'une boucle de métal reliés par une sangle de toile. Permet
d'amarrer un tuyau sur un établissement vertical.
Le collier d'amarre : amarre les établissements de tuyaux aux
échelons des échelles aériennes.
L'écope : réceptacle à main pour enlever de petites quantités de
liquide
Le seau-pompe : d'une contenance de 20 l, il est équipé d'une
pompe à main et permet l'extinction de fumerolles
4 – MATERIEL DIVERS DU FPT
Le Ventilateur Thermique (VET) : aide à la ventilation, facilite les
sauvetages et mise en sécurité, améliore la sécurité des sapeurs
pompiers en apportant de l’air frais
Le Ventilateur Hydraulique (VEH) : moyen de ventilation à circuit
d’eau fermé, anti déflagrant, fonctionne à l’aide un engin pompe.
La Tronçonneuse à disque : création d’ouvrant pour accès ou
évacuation de fumées et gaz chauds
L’élagueuse : permet d’effectuer des trouées dans des parties de
constructions en bois
La caméra thermique : outils de détection de points chauds dans la
matière
L’Halligan Tool : outils de forcement
L’Outils de Forcement et Déblais (OFD)
Le Lot « feu de cheminée » : matériel nécessaire pour l’extinction
des feux de cheminée (hérissons, chaîne + boulet, miroir, sceau et
pèle métallique, gants de protection)
5 - LES TUYAUX
Les tuyaux permettent l'acheminement de l'eau jusqu'aux lances. On distingue trois catégories de
tuyaux.
5.1. Les tuyaux de refoulement :
- diamètre 22, 45 ou 70 mm
- tuyaux souples avec revêtement interne imperméable (P.I.L. : paroi interne lisse)
- permettent l'acheminement de l'eau depuis la prise d'eau (motopompe, engin pompe ou
hydrant) vers les lances
- Les tuyaux en écheveau sont pliés en « Z » ou en « O » avec une LDV 500
5.2. Les tuyaux d'alimentation :
- diamètre 70 ou 110 mm
- tuyaux souples avec revêtement identique aux tuyaux de refoulement
-permettent l'acheminement de l'eau depuis l'hydrant jusqu'à la prise d'eau (motopompe, engin
pompe, division, colonne sèche)
5.3. Les tuyaux d'aspiration :
- Diamètre 70 et 110 mm
- tuyaux semi rigides en toile caoutchoutée renforcée de spires métalliques.
-permettent la mise en aspiration de la motopompe ou de l'engin pompe.
TABLEAU DE SYNTHESE DES TUYAUX
Petits
tuyaux
Gros
tuyaux
*P.I.L. : Paroi Interne Lisse
Diamètre
extérieur
Nature du
tuyau
Longueur
Débit
nominal
22 mm
haute pression
20 m / 2 m
58
45 mm
souple (P.I.L.*)
20 m
250
70 mm
souple (P.I.L.*)
20 m / 40 m
500
70 mm
semi-rigide
2m/4m
500
110 mm
souple (P.I.L.*)
10 m / 20 m /
40 m
1000
110 mm
semi-rigide
2m
1000
VI - LES LANCES
6.1. lances à débit variable (L.D.V.) :
Egalement appelées lances automatiques, ces lances proposent une plage multi débits de 37 à 925
l/min à pression constante réglable au robinet d'ouverture. Une bague pivotante permet d'adapter
la forme du jet (bâton à diffusé).
lances à débit variable à pression régulée :
Ces lances ont une régulation automatique et s'ajustent en fonction du débit fourni par l'engin.
Elles gardent la même pression quelles que soient les circonstances et permettent aux équipiers de
travailler en sécurité.
Caractéristiques des lances à débit variable
classe de lance
débit en l/mn
pression en bars
LDT
0 à 145
12
LDV 500
0 à 500
6à7
LDV 1000
0 à 1000
6à7
6.2. autres lances :
D'autres lances, dites spéciales, permettent de
faire face à des situations spécifiques.
Les lances canon ont une grande portée et
permettent une attaque efficace sans exposer les
équipiers à un rayonnement important. En diffusé
elles permettent d'obtenir un rideau d'eau de
grande surface.
Les lances auto-propulsives (dites gerico ou
Bourgeois) permettent l'extinction au cœur d'une
masse en ignition. Elles s'enfoncent dans la masse
et en refroidissent le centre.
Les lances monitor ont les même capacités que les
lances canon et sont positionnées sur les échelles
aériennes. Elles sont alimentées par une colonne fixe
positionnée sur l'engin.
Les lances « queue de paon » ou écran ont pour objet
de créer un rideau d'eau. Utilisées en incendie pour
empêcher une propagation, elles permettent aussi
d'empêcher des vapeurs toxiques de se propager sous le
vent.
Il existe encore de nombreux autres types de lances, telles les lances pivotantes, destinées à
éteindre les feux de sous-sol, les lances à brumisation....
7 - LES DEVIDOIRS
7.1. Les dévidoirs tournants :
Ils équipent les engins pompe. Le plus répandu est le dévidoir tournant armé de 4 tuyaux semirigides de de 22 mm/20m, plus une longueur supplémentaire de 2m qui sert à faire la liaison entre
les tuyaux et la ligne de refoulement fixe de la pompe. Une lance dite « LDT » est fixée au bout.
Par ailleurs, les camions citernes feux de forêts, sont également équipés d'un dévidoir tournant de 6
tuyaux de 45mm/20m.
Les FPT équipés en tuyaux en écheveau n’ont qu’un dévidoir tournant, à l’arrière du véhicule, de 4
tuyaux de 45mm/20m + 1 tuyaux en O avec une LDV 500, à l’arrière ou dans un coffre latéral.
7.2. Les dévidoirs mobiles :
Ils équipent les engins de lutte contre les feux urbains. Ces dévidoirs peuvent se détacher de l'agrès
et sont tirés par le personnel chargé de l'alimentation de l'engin. Le dévidoir mobile du FPT est
armé de 200 mètres de tuyaux de 70mm et d'une division mixte 65 / 65 - 2 X 40 mm. Son utilisation
est définie dans le guide national de référence relatif aux manœuvres du binôme.
7.3. Les dévidoirs automobiles :
Ils sont utilisés sur les sinistres importants ou lorsque le point d'eau est éloigné d'une distance
supérieure à 400m. Ces engins transportent des tuyaux de 110mm rangés en écheveau. Les
possibilités en établissement peuvent être de plusieurs milliers de mètres.
8 - LES MOYENS MOUSSE
La mousse est un agent extincteur qui agit sur le sinistre par refroidissement et étouffement.
Utilisée notamment dans la lutte contre les feux d'hydrocarbures, elle nécessite des matériels
spécifiques.
8.1. l'injecteur - proportionneur :
C'est un appareil qui fait le mélange eau / émulseur grâce à un effet Venturi. Il se place entre la
lance et la prise d'eau.
8.2. les lances à mousse :
La lance à mousse fabrique de la mousse à bas foisonnement. Elle fait le brassage final en
apportant une grande quantité d'air au passage de la solution moussante et en faisant passer
l'ensemble au travers d'un tamis.
+
+
La lance à déversement produit de la mousse à moyen foisonnement. Elle a une portée maximale
de 10.
Le générateur de mousse est un gros ventilateur muni d'un tamis. Il produit de la mousse à haut
foisonnement et est utilisé en espace clos ou pour les cales de navires.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
6 066 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler