close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

(91). 54 logements à énergie positive.

IntégréTéléchargement
54 LOGEMENTS à ENERGIE POSITIVE
Lot B1b
ZAC Clause Bois Badeau
91220 Brétigny-sur-Orge
CAUE 92- Transition Energétique
11/06/2015
Anna Cremnitzer, responsable de l’Architecture et du Développement Durable, Immobilière 3F
1. SITUATION
Brétigny-sur-Orge –ZAC Clause Bois Badeau
gare
parc
lot I3F NRJ 0
42 ha, 2 000 logements, 16 000 m² d’activités et des équipements à 35 km au
sud de Paris
Un projet labellisé NQU par la région Ile de France : 50% d’espaces publics, une
chaufferie bois, un socle minimum de performance énergétique BBC, 1 projet
phare
ZAC Clause Bois Badeau – lot B1b
N
tissu pavillonnaire existant
école
parc
lot I3F NRJ 0
Lot I3F -BBC
gare
Le contexte
• Choix d’un contexte urbain favorisant la réalisation d’une opération énergie 0
• Projet d’aménagement ambitieux en termes de DD (labellisation NQU par
la région Ile-de-France en 2009
• Présence d’une chaufferie bois pour l’ensemble de la ZAC
•Une charge foncière adaptée
• un travail partenarial amont :
• la fiche de lot a été élaborée en concertation entre l’architecte-urbaniste
(JAM) et le BET DD (Tribu) pour permettre au projet de remplir ses objectifs
énergétiques
• et complétée par notre BET énergie Ener-Tech (Olivier Sidler) qui nous
accompagné tout au long du projet (du lancement de l’opération au suivi
des consommations énergétiques sur 2 saisons de chauffe)
• une procédure particulière pour un projet novateur : la conception réalisation
•Travail amont entre la maîtrise d’œuvre et l’entreprise
•Maîtrise des coûts
Les objectifs énergétiques
Un cahier des charges (établi en partenariat par l’AMO de l’aménageur et notre
AMO Ener’Tech) fixant une obligation de résultat :
• une réduction drastique de tous les usages : 5 usages RT + électroménager lave-linge, lave-vaisselle, frigidaire, congélateur, micro ondes,
téléviseurs, ordinateurs etc…)
• compensé par la production d’énergie renouvelable
Avec des « passages obligés » pour guider la maîtrise d’œuvre :
• raccordement obligatoire au réseau de chaleur bois (avec un coef de 0.6)
• plafonnement du Ubat
• des besoins de chauffage < 15 kWh/m²/an
• une ventilation double flux avec échangeur
• uniquement du rafraîchissement naturel en été
• une consommation totale, tous usages confondus < 100 kWhep/m²/an
Bilan énergétique conventionnel du projet
100%
5 usages RT 2005+ELECTRODOMESTIQUE
90%
80%
70%
67
ventilation et autres
auxiliaires
60%
Eclairage
50%
40%
electro-ménager
5
ECS
Consommation
conventionnelle totale =
110 kWh ep/m²shon /an
3
chauf f age
30%
20%
10%
20
15
5 usages RT 2005
0%
• Une consommation de chauffage très faible
• l’électro-ménager représente plus de 4 fois les consommations de chauffage
• une sur-toiture de panneaux photovoltaïques
• à comparer aux consommations réelles par le suivi des consommation sur deux
saisons de chauffe
Le déroulement du concours
• 33 dossiers de candidatures recevables ont été réceptionnés
• 7 groupements composés d’une équipe de maîtrise d’oeuvre (architecte + BET) et
d’une entreprise générale ont été admis à remettre une offre :
• Agence Arc/Pôle - SLH Ile de France / Paris Ouest Construction
• Atelier Yves Lion Architectes Urbanistes - Berim / CBC (Groupe Vinci)
• Atelier Pierre Dubus - Betom - Cap Terre / Eiffage Construction
• Christian Devillers - EVP Ingénierie - INEX - ATEEC / Léon Grosse
• Lipa Goldstein et Serge Goldstein - Pénicaud - Scyna 4 - Synapse - Alp Ingénierie /
Ferracin Frères
• Agence Tectône - EGSC - RFR Eléments / Les Maçons Parisiens
• Jean & Aline Harari - Delta Fluides - Terao - Tekhné Ingénierie / Legendre IDF
Le projet lauréat
Architectes : Lipa Goldstein et
Serge Goldstein (mandataires),
Pénicaud (architecte
environnement)
BET : Scyna 4 - Synapse - Alp
Ingénierie
Entreprise : Ferracin Frères
MOE : Lipa Goldstein et Serge Goldstein - Pénicaud (architecte environnement)
BET : Scyna 4 – Synapse (fluides) - Alp Ingénierie
Entr : Ferracin Frères
• Livraison : juin 2013
• Coût de construction : 7 900 000
• Soit 2 131€/m² shab yc PV
Suivi des consommations
• Accompagnement des locataires avec une association spécialisée (Solli Cité) :
pédagogie et sensibilisation, réunions « Tupper Watt » et porte-à-porte
• Livret geste Verts
• Instrumentation du bâtiment et suivi des consommations pendant 2 ans afin :
• de vérifier les consommations d’énergie réelles,
• d’évaluer le confort d’hiver et d’été des logements en lien avec la
température extérieure,
• de détecter les éventuelles dérives ou dysfonctionnements des
équipements,
• d’évaluer l’influence des comportements sur les consommations,
• de suivre les niveaux de consommation et de production en EnR en
temps réel.
Le système de comptage permet au locataire
de suivre les consommations de :
• Eau froide
• Eau chaude
• Électricité
• Chauffage
• Ainsi que le température intérieure
Résultats
OBJECTIF IMPOSE
PAR LA ZAC
THEMES
QUALITE DE
L’ENVELOPPE
PERFORMANCE DES
MENUISERIES
EXTERIEURES
OBJECTIF 3F
entre 0,40 et 0,35 W/m².K
Uw : 1,1 W/m².K
-35% par rapport à
l’objectif ZAC
RESULTATS
OBSERVATIONS
entre 0,35 et 0,43
W/m².K
OBJECTIF ATTEINT
-25% par rapport
l’objectif de la ZAC
à
OBJECTIF ZAC
DEPASSE
/ OBJECTIF 3F NON
ATTEINT
POURCENTAGE DE
VITRAGE/ SHAB
PERMEABILITE A L’AIR
DES BATIMENTS
16%/SHAB MINIMUM
Niveau réglementaire
17%/SHAB
OBJECTIF DEPASSE
Niveau réglementaire
Niveau réglementaire
OBJECTIF
REGLEMENTAIRE
DEPASSE
divisé par 3
divisé par 2
OBJECTIF 3F NON
ATTEINT
Double flux avec
échangeurs
VMC
double flux avec échangeurs
OBJECTIF DEPASSE
(80% d’efficacité)
(75% d’efficacité)
Résultats des mesures
•
•
Le poids de la consommation finale réelle des équipements électrodomestiques dans le
bilan représente plus de 45%
=> Dépend uniquement du comportement de l’usager
•
La consommation réelle des auxiliaires (moteurs de VMC+pompe) représente 15 % du
total
=> Cela confirme le poids de la consommation des moteurs de ventilation double flux
•
La consommation importante de l’éclairage des parking (9% du total)
=> Consommation significative qui devra être rectifiée
•
La température intérieure moyenne des logements était supérieure de 26% par rapport au
scénario d’usage (24° au lieu de 19° dans le calcul)
=> Calage de la courbe de chauffe après le premier hiver
•
Le volume de consommation d’ECS est trois fois plus important que les ratios prévus
dans la simulation en phase conception
=> Constat inexpliqué, tendance à vérifier.
•
Les panneaux photovoltaïques produisent un peut plus que prévu
Mise en place d’un plan d’actions correctif : régulation de la température de chauffage,
diminution du niveau d’éclairage des parties communes, réglage des ventilations…
Politique énergétique de 3F
Une progression régulière et anticipée des objectifs :
• Mise en place d’objectifs progressifs pour anticiper la règlementation : toutes les
opérations passées en BBC dès 2010 et en RT 2012 depuis 2012
• Depuis le 1er janvier 2013, RT 2012 -10% pour toutes les opérations
• Puis exigences accrues pour tendre vers le BEPOS 2020 : perméabilité à l’air,
calorifugeage des réseaux, qualité de l’air intérieur
• Des opérations pilotes pour progresser : 2 opérations BEPOS en cours de
consultation (label Bepos Effinergie 2013)
• Opérations de réhabilitations : politique globale de remise à niveau du
patrimoine : étiquette C (consommation inférieure à 150 kWh ep/m²/an).
Carte du patrimoine 3F en Ile de France
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
7
Taille du fichier
12 002 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler