close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

15-12-2014 cours Mr Pazart TRAUMATOLOGIE suite

IntégréTéléchargement
Lésions du bourrelet glénoïdien
COMPLICATIONS GENERALES :

Traumatisme associé
 Décompensation des antécédents
COMPLICATIONS TARDIVES :

Péri arthrite scapulo humérale
 Syndrome algoneurodystrophique
(SAND)
 Luxations récidivantes
TTT = URGENCE :
Réduction orthopédique
Contention 4
semaines : Dujarrier /
Echarpe Mayo
surveillance
Puis
rééducation fonctionnelle
Chir.
: Irréductibilité / Syndrome
ischémique persistant après réduction
La méthode de réduction progressive sans
anesthésie
1
2
3
4
Traction
Rotation externe
Adduction
Rotation interne

Réduction sous AG

Traction dans l’axe
du membre avec
contre-appui dans
l’aisselle (avec un
aide de préférence)
FRACTURE DE LA
DIAPHYSE HUMERALE

Mécanisme indirect : chute sur le coude
 Trait oblique ou spiroïde / Angulation à
sommet antéro-externe et RI du fragment
inférieur
SIGNES FONCTIONNELS :

Triade habituelle
 Impotence fonctionnelle ABSOLUE
INSPECTION :

Déshabillage doux et prudent !
 Angle à sommet antéro-externe
 Raccourcissement du bras
 RI du fragment inférieur
 Gonflement et ecchymose
La déformation est parfois évidente
PALPATION :

Inutile et dangereuse !
COMPLICATIONS LOCALES :

Nerveuses : Paralysie radiale primitive
ou secondaire (chir. J + 45)
 Vasculaires :Artère humérale
Lésion du nerf radial
COMPLICATIONS GENERALES :

Traumatisme associé
 Décompensation des antécédents
TTT ORTHOPEDIQUE :
Réduction
Immobilisation
Dujarrier ou plâtre
pendant (Caldwell) 6 à 8 semaines
Surveillance
Puis
rééducation fonctionnelle
Plâtre pendant
Le plâtre dit “pendant” réduit la fracture par son seul poids.
Le réglage de la longueur de l’attache est essentiel.
La nuit, il faut ajouter une traction douce sur le plan du lit.
TTT CHIRURGICAL :

Fractures instables, déplacement important
 Echec du traitement orthopédique
 Ostéosynthèse foyer fermé ou ouvert
 Immobilisation 3 à 6 semaines
 Puis rééducation
 A j + 45 paralysie radiale persistante
Enclouage élastique
Clou central
2 clous latéraux
Enclouage centro-médulaire à foyer fermé
Ostéosynthèse par plaque
Inconvénients :
• Abord chirurgical large
• Dévascularisation des
fragments
• Exposition du radial
• Retarde la consolidation
Plaque postérieure
Plaque externe
FRACTURE DES DEUX
OS DE L’AVANT BRAS

Urgence : fonction de prono-supination
 Mécanisme indirect : chute sur la main
ou flexion forcée de l’avant bras
Fr. peu déplacée
Fr. très déplacée
SIGNES FONCTIONNELS :

Douleur +++
 Impotence fonctionnelle ABSOLUE
 Attitude des traumatisés du membre
supérieur
INSPECTION :
Déformation évidente
Gonflement /
Ecchymose
Oedème
/ Hématome
PALPATION :
Douce
/ Prudente
Inutile
au foyer de fracture
Repère
du coude en place
COMPLICATIONS LOCALES :

Cutanée
 Vasculo - nerveuse Syndrome des loges
musculo-aponévrotiques
Prévenir le syndrome de Volkman
Rétraction ischémique des fléchisseurs
annoncée par :
Douleurs de l’avant -bras
Fourmillements des doigts
Oedème
Déformation avérée



Flexion du poignet
Hyperextension des MP
Flexion des IPP
Fracture de Monteggia
Fracture du cubitus +
Luxation de la tête du radius
Fracture de Galeazzi
Fracture du radius +
luxation distale du
cubitus
COMPLICATIONS GENERALES :

Traumatisme associé
 Décompensation des antécédents
COMPLICATIONS
SECONDAIRES :

Déplacement secondaire
Déplacement sous plâtre
ostéosynthèse par plaques
COMPLICATIONS TARDIVES :

Pseudarthrose (Absence de cal > 3 mois)
 Cals vicieux : limite la prono-supination
Les impératifs de la prosupination
(Destot)
• La longueur des os doit être
intacte
• Courbure pronatrice du radius
intacte
• Pas de décalage d’un des 2 os
• Espace inter-osseux libre
• 2 articulations radio-cubitales
mobiles
TTT URGENCE:
Orthopédique
: non déplacé +
immobilisation 6 semaines BABP
Chirurgical :
Réduction + ostéosynthèse +
immobilisation selon stabilité du montage
Puis
rééducation fonctionnelle
Surveillance
Fractures en bois vert non déplacées
Déplacement faible :
Plâtre
Ostéosynthèse des 2 os au tiers distal chez
un enfant
Interposition musculaire
FRACTURE DE
L’EXTREMITE
INFERIEURE DU RADIUS

Fréquente ++
 Mécanisme indirect : chute sur la main
 Fracture de Pouteau – Colles = sus
articulaire + déplacement externe et
postérieur de l’épiphyse
 Lésions associées : radio-ulnaire /
scaphoïde
L’interligne radio-carpien est oblique
Classification (Castaing)
Fracture de Pouteau-Colles peu
déplacée
SIGNES FONCTIONNELS :

Triade habituelle
 Impotence fonctionnelle parfois absente
INSPECTION :
Désaxation en
dehors, inclinaison
radiale, horizontalisation de la ligne
bistyloïdienne
Déformation en
Œdème
dos de fourchette
/Hématome
Déformation en dos de fourchette
Inclinaison radiale
PALPATION :
Ascension
de la ligne bistyloïdienne
Ascension
de la styloïde radiale
Saillie
en dehors de la tête ulnaire
COMPLICATIONS IMMEDIATES :

Cutanée
 Vasculaire : Artère radiale
 Neurologique : Nerf médian
COMPLICATIONS
SECONDAIRES :

Déplacement secondaire
COMPLICATIONS TARDIVES :





Pseudarthrose (Absence de cal > 3 mois)
Cals vicieux
Raideur des doigts et du poignet
Syndrome algoneurodystrophique (SAND)
Arthrose post traumatique
TTT ORTHOPEDIQUE :
Réduction
Immobilisation
BABP / Manchette 6
semaines
Surveillance
Puis
rééducation fonctionnelle
Réduction
TTT CHIRURGICAL :

Fractures instables, déplacement important
 Echec du traitement orthopédique
 Ostéosynthèse foyer fermé +++ ou ouvert
 Immobilisation 6 semaines
 Puis rééducation
Traitement des fractures marginales
Plaque-butée antérieure
Technique de kapandji
2 broches, ou même 3, sont placées ainsi
REEDUCATION
Immédiate
des doigts
Technique de kapandji
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
7
Taille du fichier
2 872 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler