close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

accès au sens lecture 3 m@gistère

IntégréTéléchargement
L’accès au sens
Temps : 10 mn
Après avoir décomposé les différentes compétences de la
compréhension écrite, nous développerons particulièrement
l'enseignement des stratégies de compréhension, l'étayage du
maître pour la lecture, puis des exemples d'activités
d'entraînement et de systématisation.
Nous partirons enfin de l'exemple d'un texte
pour vous faire construire des questions de compréhension
développant les stratégies de lecture.
5 compétences spécifiques de la
compréhension écrite
• Compétence de décodage : automatisation des procédures
d’identification des mots écrits
• Compétence linguistique : syntaxe, lexique
• Compétence textuelle : énonciation, ponctuation, cohésion
• Compétence référentielle : connaissances sur le monde,
encyclopédiques sur le texte
• Compétence stratégique : créer une représentation mentale
provisoire, contrôle et évaluation : autorégulation
Enseigner explicitement
les stratégies de compréhension
●
•
•
•
•
•
•
•
Avant de lire, chercher des indices et faire des hypothèses
sur le document (source, support, typographie, illustration..)
sur le texte (disposition, chiffre, taille caract., ponctuation)
Rendre les élèves actifs et capables de réguler leur lecture en
cours d’activité,
Inciter à construire une représentation mentale, « faire un film »
et la faire évoluer au fur et à mesure du déroulement
Inviter à suppléer aux « blancs du texte », construire à partir des
données du texte, l’implicite, faire les liens
S’interroger sur les pensées des personnages
Faire rappeler et reformuler pour mémoriser les idées et non les
mots du texte, « lire c’est traduire »
Aider à traiter la cohésion textuelle en faisant réfléchir
Ajuster les stratégies aux buts fixés (intention différente donc type
de lecture varié : sélective, partielle, intégrale...)
Aides à la lecture
- Le maître, facilitateur, doit aider l'enfant dans son cheminement personnel ;
- Les interactions entre enfants sont essentielles ;
- faire expliciter à l'enfant ses hypothèses et les indices pris
pour s'expliquer, se justifier et argumenter
- aider l'enfant à choisir le mode de lecture le plus pertinent
(sélective, partielle ou intégrale)
- aider à découvrir et utiliser les outils méthodologiques existants :
sommaire, table des matières, ordre alpha, titres et sous-titres...
- élaborer et utiliser des outils de référence, la mémoire classée du groupe :
capital de textes affiché en classe, fichiers à classement thématique puis
alphabétique collectifs, et cahier de vie, carnet répertoire individuel
Activités d'entraînement
et de systématisation
● Entraînement à formuler des hypothèses et à anticiper :
imaginer la suite d'une histoire, poster à caches, montrer une histoire dans une
autre langue que le français, textes à trous, lecture d'un texte avec choix
fréquent entre deux mots, reconstitution de phrase et de textes avec étiquettes...
● Entraînement à la discrimination visuelle rapide et à
l'identification de mots : Jeux d'observation, retrouver un mot étiquette
observé 5 secondes dans un texte, chercher un mot dans une liste verticale ou
horizontale, reconnaître parmi des formes voisines, trouver l'intrus dans une
liste...
● Entraînement au balayage rapide et à la lecture discontinue :
Entourer le mot correspondant au dessin dans une liste, compter combien de
fois on rencontre un mot dans une page de dico, repérer les mots en italique...
A partir d'un texte,
trouver des questions pour travailler
plusieurs stratégies de compréhension :
Extrait de Fifi Brindacier de Astrid Lindgren :
« A la limite de la toute petite ville, il y avait un vieux jardin envahi par les mauvaises
herbes. Une vieille maison se trouvait dans ce jardin et c'est dans cette maison que vivait
Fifi Brindacier. Elle avait neuf ans et elle y vivait toute seule, sans papa ni maman.
C'était plutôt chouette car il n'y avait personne pour lui dire d'aller se coucher au moment
où elle s'amusait le plus, personne pour l'obliger à avaler une cuillerée d'huile de foie de
morue quand elle avait surtout envie de manger des bonbons. »
- se faire une représentation mentale : Décris la maison de Fifi, son jardin
- suppléer aux blancs, implicite du texte : Pourquoi vit-elle seule ? Où
sont ses parents ? Que leur est-il arrivé ?
- imaginer ce que pensent les personnages : Fifi est-elle triste, contente ?
- lire c'est traduire : Comment sais-tu qu'elle préfère? A quel moment
surtout ?
Travailler la compréhension écrite
• Recherche silencieuse d’indices dans le texte
avant de poser des questions, formulation d’hypothèses de sens à partir
des indices prélevés
• Identification des différentes formes d’écrits
(histoire, poésie, manuel scolaire, article journal, recette…)
• Travailler la compréhension explicite
associations de phrases et d’images, questions simples sur un texte
(qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi)
• Travailler la compréhension implicite
à partir de phrases simples contenant des infos sous-entendues, du type
des devinettes, des histoires simplifiées
• Découverte et compréhension d’un dictionnaire, d’un
manuel scolaire
Gestes facilitateurs
de la lecture et l’écriture
•
•
•
•
Appui sur le lexique et la syntaxe connus
Oralisation et dictée collective par et à l’enseignant
Favoriser le conflit cognitif par les interactions entre E
Recourir aux outils référentiels collectifs ou individuels
pour lire et écrire (lexiques illustrés de mots et d’expressions,
tableaux de correspondances phonies-graphies, alphabet, phrasestypes, tableaux de conjugaison)
• Créer une grille de relecture et un code de correction clair
• Lire, observer différents types de textes et écrire « à la
manière de » un portrait, un article de journal, un dialogue
• Partir d’un texte existant à transformer, d’une structure à
compléter (texte à trous, suite d’une histoire connue)
• Enseigner l’usage du brouillon, procéder par jets et
résoudre les difficultés au fur et à mesure (cf situation
problème).
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
113 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler