close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Artère Maxillaire Interne

IntégréTéléchargement
Artère Maxillaire Interne
Dr.KIMAKHE
Alexandra FOURNEL
Alexandra LEFEVRE
PLAN :
•
•
•
•
•
•
Introduction
Embryologie
Anatomie descriptive
Méthodes d’investigation
Pathologies et Chirurgie
Conclusion
I-Introduction:
L’artère maxillaire est une artère sinueuse d’où émerge un grand
nombre de collatérales vascularisant ainsi un très vaste territoire.
II-Embryologie
Le premier arc aortique donne :
-artère maxillaire interne
-une partie de l’artère carotide externe
III-Anatomie descriptive
Origine :
L'artère carotide externe naît près du cartilage thyroïde
se divise et donne deux branches terminales :
- l’artère maxillaire interne (la plus volumineuse)
- L’artère temporale superficielle
Trajet: divisé en 3 parties
court trajet parotidien => passe dans la boutonnière rétro-condylienne =>
gagne ainsi la région ptérygo-maxillaire et se dirige en avant et en dedans
=>gagne ensuite le trou sphéno-palatin
Rapports :
AU NIVEAU DE LA FOSSE
PTERYGOPALATINE:
Médialement :
Latéralement :
Le ligament sphénomandibulaire
Le fascia ptérygomandibulaire
Le nerf mandibulaire
(V3) et ses branches
Le condyle de la
mandibule
Le ptérygoïdien médial
Les veines maxillaires
plexus ptérygoïde
- En dehors: le corps
adipeux de la joue, et le
processus temporal de
l'os malaire
- En haut: le nerf
maxillaire supérieur (V2)
- En bas: la veine
maxillaire
- En avant:
- En arrière : nerf /
la tubérosité
maxillaire ( courbe à
ganglion sphéno-palatins
convexité antérieure)
Collatérales :
Dans son court trajet de 4 à 5 cm, l’artère maxillaire émet en moyenne 14 branches / collatérales.
5 collatérales descendantes
l'artère masséterique
l'artère alvéolaire inférieure
l'artère buccale
Rameau ptérygoïdien
l'artère palatine descendante
2 collatérales antérieures
6 collatérales ascendantes:
l'artère alvéolaire supéropostérieure
l'artère infra orbitaire
l'artère tympanique antérieure
l'artère méningée moyenne
un rameau méningé accessoire
l'artère temporale profonde
l'artère temporale antérieure
l'artère temporale postérieure
2 collatérales postérieures
l'artère du canal ptérygoïdien
l'artère pharingienne supérieure
Territoires d’irrigation:
- Dents
-Oreilles
–glande
lacrymale
-fosses
- dure mère
nasales
- Palais mou
- sinus du nez
- Pharinx supérieure
-m. buccinateur
- Amygdales palatines
-muscle masséter
--m.des yeux
IV-Méthodes d’investigation
1-L’artériographie
A.
occipitale
3 METHODES
2.L'Angiographie par Résonance
Magnétique (ARM)
--m.temporal
3. Le scanner injecté
A. maxillaire
A. carotide interne
A. carotide externe
A. carotide commune
A. faciale
A.
maxillaire
Produit radio opaque injecté :
système vasculaire visible
V-Pathologie et Chirurgie
- Malformation, hypertension, anévrysme, tumeurs ……………;
Epistaxis :
pathologie spécifique
hémorragie (bénigne ou grave) issue de la cavité nasale
causes de ces saignements :
- traumatisme iatrogène et maxillo-faciaux (fracture)
- maladies hémorragiques.
- hypertension artérielle.
- fibrome nasopharyngien (tumeur bénigne).
-
Traitement
ligature de l’artère maxillaire interne
- Complications liées à la
« chirurgie maxillo-faciale »
lors de
Espoir
- Germectomie des dents de sagesse
- Ostéotomie maxillaire
- Risque hémorragique et de lésion
lors d’une tubérositaire haute si
contact osseux
RECONSTITUTION (greffe) DU PALAIS PAR
LE LAMBEAU DU MUSCLE TEMPORAL +
PEDICULE DE L’ARTERE INTERNE
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
7
Taille du fichier
2 708 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler