close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Cm rscb - V.F.T. 47

IntégréTéléchargement
CHAFFOTEAUX ET
MAURY
Celtic 2.20 RSc b
J-M R. D-BTP
2006
1
Caractéristiques techniques
Fonctionnement régulation chauffage
Fonctionnement régulation sanitaire
Mise en service
Dépannage
2
Caractéristiques techniques
3
Cycle d’allumage
Allumage brûleur et sécurité
Cycle d’allumage identique en chauffage et en
sanitaire
1
La veilleuse permanente (3) allume l'ensemble du
brûleur (5) dès que Ie passage du gaz est autorisé
par les électrovannes.
La sécurité se fait par un thermocouple (1) chauffé
par la veilleuse. Celui-ci retient Ie bouchon
magnétique en position ouverte tant que la
veilleuse fonctionne.
En cas de dysfonctionnement, Ie refroidissement
du thermocouple verrouille l'arrivée du gaz au
brûleur et à la veilleuse.
4
Régulation de température
Sécurité de surchauffe:
commune au chauffage et au sanitaire.
La sécurité de surchauffe est placée sur le support brasé
sur l’échangeur du corps de chauffe. (indiqué par la flèche
sur la photo).
Elle est placée en série sur le circuit électrique alimentant
le bouchon magnétique du thermocouple.
Coupure de l’alimentation en gaz de la veilleuse par
hausse de température : 110°C +- 5 °C.
Réarmement automatique de la sécurité mais il faut malgré
tout rallumer la veilleuse pour mettre en route la
chaudière.
Caractéristique technique
Pouvoir de coupure : 250 m A sous
40 v
5
Fonctionnement régulation chauffage
Fonctionnement en chauffage
Cycle d’allumage
Régulation de température
6
Fonctionnement en chauffage
Schéma de principe chauffage
7
Fonctionnement en chauffage
-La veilleuse est allumée, chauffe le thermocouple qui
alimente électriquement le bouchon magnétique et maintient
ouvert le clapet de sécurité gaz (4).
- La vanne distributrice (14) étant en position repos, le
microcontact inférieur du boitier est fermé, Ie fluide
caloporteur mis en mouvement par Ie circulateur (13) est
orienté vers l'installation de chauffage.
- La thermistance (11) contrôle la température de chauffage
et commande l'allumage du brûleur en fonction du point de
consigne (réglage de 40° a 85° C).
- L'allumage du brûleur se fait par l'ouverture successive des
électrovannes (8) correspondant au tiers de la puissance
nominale et (7) correspondant à la puissance maximum
réglée par l'installateur.
- Le réglage de la puissance maximum se fait par action sur
l'organe (6) qui permet de limiter Ie passage du gaz entre 1/3
et 3/3 de la puissance nominale.
- Si la régulation est faite par un thermostat d'ambiance,
celui-ci intervient soit par arrêt du bruleur et de la pompe
(13), soit par coupure du brûleur par les électrovannes (8) et
(7).
Dans ce cas, la pompe tourne en permanence.
8
Régulation de température
Régulation de la chaudière
La régulation chauffage est assurée par :
Le thermostat chauffage avec possibilité de raccordement à un
TA équipé éventuellement d'une résistance anticipatrice.
La fonction puisage sanitaire est prioritaire à la fonction
chauffage
9
Régulation de température
Régulation de la température de la chaudière
TC = température de consigne du thermostat chauffage.
Elle est réglée par l’utilisateur entre 40 °C et 85 °C.
ΔT = Hystérésis de régulation donné par la position du
shunt sur la carte électronique.
ΔT 1 = 7 K.
ΔT 2 = 12 K.
ΔT 3= 20 K.
Le réglage du ΔT sera réalisé en fonction de l’inertie de l’installation et du bâtiment.
Le réglage du ΔT est réalisé par l’installateur en déplaçant le shunt sur J17, J18 ou J19 sur le circuit électronique de
la chaudière.
Dans le cas d’une température extérieure douce, la chaudière après la première montée en température fonctionnera
uniquement en 1/3 pour éviter au maximum le phénomène d’allumages répétés.
10
Régulation de température
Dans le cas d’une température extérieure basse, les déperditions sont suffisamment
importantes pour que la chaudière fonctionne en permanence entre le 1/3 et la
puissance maximum réglée par l’installateur.
11
Régulation de température
CTN chauffage
Quelques valeurs
A 85 °C, la résistance est d’environ 1500 Ω
A 45 °C, la résistance est d’environ 6500 Ω
A 20 °C, la résistance est d’environ 15000 Ω
La coupure s’effectue par hausse de la température à 85 °C +/- 5 °C, elle assure
aussi la fonction de limiteur.
En fonction de la position du potentiomètre de réglage de la température de chauffage, le
circuit électronique permet après mesure des variations de la résistance de la CTN, de
régler la température de consigne chauffage entre 40 °C et 85 °C.
12
Régulation de température
CTN chauffage
La sonde est en placé dans un doigt de gant sur le tube de
départ d’eau du chauffage en sortie du corps de chauffe.
C’est un élément dont la résistance électrique varie en fonction de la température,
lorsque la température augmente sa résistance diminue d’où son nom Thermistance à
coefficient de température négative.
13
Régulation de température
Diagramme de la régulation de la température de la chaudière en chauffage
14
Fonctionnement régulation sanitaire
Détection de débit
Inversion de cycle
Cycle d’allumage
Fonctionnement en production d’ ECS
15
Détection de débit
Fond de la valve distributrice
1 Logement pour clapet
mobile
2 Accès au venturi
3 Arrivée d’eau froide
4 Trou de purge de la VD
5 Sortie pour tuyau de
remplissage
6 Passage d’eau pour le
venturi
7 Tube de mise en dépression
de la membrane
Le venturi est conçu pour permettre un débit d’allumage faible (débit seuil).
Le clapet mobile permet d’obtenir le débit spécifique de l’appareil soit 11.1 l/mn sous une
pression comprise entre 1 et 6 bar avec un ΔӨ de 30 °K conforme à la norme en vigueur.
Ce système sert de by-pass au venturi
16
Détection de débit
Boîtier micro rupteur
1 Boîtier
2 Microcontacts (sanitaire)
3 Ensemble de cames et levier
4 Ressort
5 Vis de réglage
6 Bague « R »
7 Joint
8 Bague « R »
9 Bouchon presse étoupe
10 Câblage
Il faut respecter la couleur des fils pour réaliser la raccordement des micro-rupteurs.
1 Noir
2 Bleu
3 Orange
4 Noir
17
Inversion de cycle
La valve distributrice permet de réaliser l’inversion du cycle de fonctionnement de la
chaudière dans le cas d’un puisage d’eau chaude sanitaire.
1 Corps de VD
2 Tige de poussée
3 Clip d’arrêt partie eau / V3V
4 Membrane
5 Joint
6 Fond de VD équipé
7 Vis
8 Clapet à jupe
9 Ressort
10 Rondelles
11Boitier micro-rupteur
18
Fonctionnement en production d’ ECS
Schéma de principe puisage ECS
19
Fonctionnement en production d’ ECS
Lors d'un puisage, Ie passage de I'eau dans la valve à
eau (14) met la valve distributrice en position recyclage,
libère le microcontact inférieur et enclenche le
supérieur, la régulation sanitaire et Ie démarrage de la
pompe sont activés.
Ainsi l'eau de chauffage est entraînée vers I'échangeur à
coupelles (26) afin de réchauffer l'eau chaude sanitaire.
La priorité ECS fait qu'a chaque puisage Ie chauffage est
arrêté
L’aquastat sanitaire régule la température de l'ECS par
action sur les électrovannes (8) et (9) correspondant
respectivement à 1/3 et 2/3 de la puissance nominale.
A partir d'une eau à 15° C, iI est ainsi possible d'obtenir
un débit d'eau à 57° C allant de 1,5 L/min a 8 L/min.
Au-delà, la température est fonction du débit jusqu‘à
40° C à 13 L/min.
L’aquastat limiteur 85°C au primaire arrête le bruleur
par coupure des électrovannes
A l'arrêt du puisage, la vanne distributrice (14) revient
en position « chauffage ».
En position "ÉTÉ" Ie circulateur (13) est arrêté.
20
Régulation de température
Régulation de la chaudière
La régulation sanitaire est assurée par :
- L'aquastat sanitaire qui commande le fonctionnement de l’électrovanne 2/3
sanitaire.
- L'aquastat limiteur qui commande le fonctionnement de l’électrovanne 1/3 commune.
21
Fonctionnement en production d’ ECS
Diagramme de la régulation de la
température eau chaude sanitaire
Aquastat sanitaire 57°C
température secondaire
TS
Aquastat limiteur 85°C
température primaire TP
22
Fonctionnement en production d’ ECS
Aquastat sanitaire 57 °C
Il régule la température de l’eau chaude
sanitaire, dès que la température de l’eau atteint
57 °C l’électrovanne 2/3 sanitaire ne sera plus
alimentée et le brûleur fonctionnera à 1/3 de sa
puissance.
La sonde est placée dans le tube de départ d’eau
chaude sanitaire en sortie de l’échangeur (repère
18 sur la photo)
Caractéristiques techniques:
1 - Coupure par hausse de température à 57 °C +/2.5 °C
2 - Différentiel de coupure par rapport à la
température d’enclenchement maxi : 4 k
3 - Tenue accidentelle à 110 °C pendant 5 mn
23
Fonctionnement en production d’ ECS
Aquastat limiteur
Il limite la température de la boucle primaire, dès que la
température de l’eau du chauffage atteint 85 °C l’électrovanne
1/3 commune ne sera plus alimentée et le brûleur s’éteint.
La sonde est en applique sur le tube de départ d’eau du chauffage
en sortie du corps de chauffe (repère 1 sur la photo) .
Caractéristique technique
Coupure par hausse de la température
à 85°C +/- 4 °C .
24
Mise en service et entretien
Mise en service
Entretien
25
Mise en service
Opérations de mise en service
Allumer la veilleuse.
Positionner I'interrupteur sur ETE
Effectuer un puisage sanitaire.
- La pompe tourne,
- L'allumage s'effectue,
- Le brûleur s'allume en 1/3 puis en 1/3+2/3 après un temps d'environ 2 secondes.
- Vérifier Ie débit gaz par une lecture au compteur ou I'utilisation d'un manomètre en U afin de
contrôler la puissance nominale.
- Vérifier la température de coupure de I'aquastat sanitaire 57°c,
- Régler la vis de réglage du débit ECS pour obtenir un ΔT de 30 K.
Positionner I'interrupteur sur HIVER.
La pompe tourne (sauf si elle est coupée par Ie TA)
Selon la demande de I'aquastat chauffage et du thermostat d'ambiance.
- L'allumage s'effectue
- Le brûleur s'allume en 1/3 puis en 1/3+2/3 après un temps d'environ 2 secondes.
26
Mise en service
Opérations de mise en service
- Vérifier la coupure du thermostat chauffage sur les EV 2/3 CH et EV 1/3.
- Adapter la vitesse de la pompe au circuit de chauffage.
- Vérifier les indications du thermomètre et du manomètre de la chaudière.
- Contrôler et régler le débit de gaz de la puissance chauffage pour I'adapter à I'installation.
- Vérifier le bon fonctionnement de I'installation de chauffage.
- Vérifier la fermeture du bouchon magnétique par soufflage de la veilleuse.
- Vérifier le bon habillage de la chaudière.
- Expliquer le fonctionnement et I'utilisation de la chaudière au client.
- Remplir les dossiers divers ( Bon de garantie, Fiche d'intervention, Fiche client, etc...)
- Informer Ie client sur I'entretien annuel obligatoire.(contrat d'entretien, etc...)
27
Mise en service
Allumage brûleur et sécurité
La veilleuse permanente (3) allume l'ensemble du
brûleur (5) dès que Ie passage du gaz est autorisé
par les électrovannes.
1
La sécurité se fait par un thermocouple (1) chauffé
par la veilleuse. Celui-ci retient Ie bouchon
magnétique en position ouverte tant que la
veilleuse fonctionne.
En cas de dysfonctionnement, Ie refroidissement
du thermocouple verrouille l'arrivée du gaz au
brûleur et a la veilleuse.
28
Raccordement électrique
A Porte fusibles
B Capot donnant accès aux connections
électriques pour l’alimentation en 220
v et au raccordement du thermostat
d’ambiance.
1 Bornier de raccordement 220 v
2 Bornier de raccordement du
thermostat d’ambiance avec possibilité
de sonde anticipatrice en 24 v.
Le boîtier est protégé par 2 fusibles 2 A montés sur le porte fusible A.
29
Réglages lors de la mise en service
Réglages lors de la mise en service
Le réglage de la vitesse de la pompe s’effectue sur JP 1, deux possibilités de vitesse: grande
vitesse ou petite vitesse.
Le réglage de l’action du thermostat d’ambiance s’effectue sur JP 2, deux possibilités:
action sur pompe et brûleur ou action sur brûleur.
Le réglage de l’hystérésis s’effectue sur JP 26, trois possibilités :
ΔT 1 = 7K bâtiment et installation à faible inertie.
ΔT 2 = 12K bâtiment et installation à inertie moyenne.
ΔT 3= 20K bâtiment et installation à forte inertie.
30
Le connecteur est placé sur la position désirée en fonction du cas de figure
Contrôle avant la mise en service
- Raccordement au secteur
Vérifier la tension d'alimentation 220v et Ie
raccordement à la terre.
Respecter les polarités par rapport au bornier de
connection 220v, phase sur Ph, neutre sur N et la
terre. Contrôler la protection de la ligne électrique
d'alimentation de la chaudière.
- Raccordement du thermostat d'ambiance
Pour un thermostat simple: (2 fils)
Connecter Ie contact du thermostat sur les bornes A
et B après avoir retiré Ie shunt.
Pour un thermostat équipé d'une résistance
anticipatrice 24v : (3 fils)
Dans ce cas connecter Ie commun au contact et à la
résistance sur Ie B, Ie fil du contact sur Ie A et Ie fil
de la résistance sur Ie C.(comme I'indique Ie dessin
sérigraphie sur la carte au dessus du bornier). Retirer
également Ie shunt.
31
Entretien
Opérations d’entretien
L’entretien de la chaudière doit être effectué obligatoirement une fols par an.
Essais préliminaires
- Vérifier la combustion, I'aspect de la flamme, Ie fonctionnement des électrovannes gaz 1/3 et 2/3 en
chauffage et sanitaire.
- Vérifier la coupure de I'aquastat chauffage sur I'EV 2/3 CH.
- Vérifier visuellement la pression et la température du circuit de chauffage lues sur Ie manomètre et Ie
thermomètre de la chaudière.
- Vérifier Ie bon fonctionnement de la valve distributrice en chauffage et ECS.
- Vérifier Ie bon fonctionnement du bouchon magnétique et du thermocouple en soufflant la veilleuse.
Démontage de I'habillage
Nettoyer complètement I'appareil.
Circuits hydrauliques
Fonction sanitaire :
-Vérifier la puissance nominale.
-Vérifier Ie débit minimum d'allumage
-Vérifié le ΔT de 30 °C pour un débit d’eau chaude sanitaire de 11 l/mn.
-Vérifier Ie bon fonctionnement du I'aquastat sanitaire 57°c et du thermostat limiteur 85°c.
-Vérifier Ie bon fonctionnement de chaque poste de puisage d'eau chaude concerne.
32
Entretien
Opérations d’entretien
Fonction chauffage
- Vidanger Ie circuit.
- Nettoyer Ie filtre retour chauffage.
- Nettoyer Ie siège de la soupape de sécurité.
- Vérifier la pression du vase d’expansion.
- Nettoyer Ie corps de chauffe (brosser les lamelles au pinceau nylon)
Circuit gaz
- Nettoyer Ie brûleur.
- Nettoyer la nourrice.
- Nettoyer la veilleuse et son injecteur .
Essai final :
- Mettre en pression la chaudière.
- Contrôler I‘étanchéité générale.(gaz et eau).
- Vérifier Ie bon fonctionnement du thermostat chauffage et de la régulation d'ambiance.
- Contrôler Ie réglage de la puissance chauffage.
33
Interface utilisateur
Tableau de contrôle
22 - Bouton d'armement du bouchon magnétique
23 -Thermomètre indiquant la température de
I'eau du circuit de chauffage
24 - Poussoir d'allumage pièzo
26 - Interrupteur été / stop / hiver
27 - Bouton de commande de réglage de la
température chauffage
28 - Manomètre indiquant la pression du circuit
chauffage
29 - Orifice donnant accès au lanceur de pompe
30 - Porte fusibles
34
Adaptation de la puissance chauffage
Le bloc armature gaz
1 - Bougie d'allumage
2 - Veilleuse
3 - Connections avec la nourrice
4 - Prise de pression gaz en chauffage
5 - Accès a la vis de réglage de la puissance
chauffage
6 - Électrovanne 2/3 chauffage de couleur orange
7- Électrovanne 1/3 commune de couleur bleue
8 - Électrovanne 2/3 eau chaude sanitaire de
couleur noire
9 - Bouchon magnétique commande par Ie
thermocouple 10 Poussoir d'armement du
bouchon magnétique
11 Support du thermocouple
35
Adaptation de la puissance chauffage
Réglage de la puissance chauffage
La vis 5 sur Ie schéma ci-dessous permet d'ajuster la puissance chauffage de la
chaudière à I'installation. Le tableau vous permet de contrôler la puissance de la
chaudière en fonction de la pression du gaz au point de mesure 4.
4 - Prise de pression gaz en chauffage
5 - vis de réglage de la puissance chauffage
6 - Électrovanne 2/3 chauffage de couleur orange
7 - Électrovanne 1/3 commune de couleur bleue
8 - Électrovanne 2/3 eau chaude sanitaire de couleur noire
9 - Bouchon magnétique commande par Ie thermocouple
10 - Poussoir d'armement du bouchon magnétique
36
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
8 742 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler