close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

***************C***********C*******C****** ***B***B***C***C***C***C

IntégréTéléchargement
De la membrane synoviale normale à la
membrane synoviale inflammatoire
(synovite)
Alain CANTAGREL
Service de Rhumatologie, Hôpital Larrey, Toulouse
Module Appareil Locomoteur – 25/03/08
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
récessus
Insertion sur le
périoste extraarticulaoire
Diarthrose
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
L’arthroscopie
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
L’histologie
Capsule articulaire
Couche bordante
ou intima
Couche profonde
ou subintima
Subsynoviale
CA
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
L’intima
Epaisseur : 20 à 40 µm.
1 à 4 assises de synoviocytes, cellules de surface qui s’entrelacent
et forment un feutrage bordant l’intérieur de l’articulation. Pas de
membrane basale
Cellules endothéliformes avec prolongements cytoplasmiques dirigés
vers la lumière articulaire.
Cellules riches en enzymes oxydatives (enzyme de la glycolyse, du
circuit du pentose-phosphate…).
Cellules riches en enzymes hydrolytiques (phosphatase acide,
catheptase…).
Grande richesse en acide hyaluronique du milieu intercellulaire.
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
L’intima
Synoviocytes de type A
Synoviocytes de type B
Nombreuses
Moins nombreuses
Appareil de Golgi développé
Forme massive avec peu de
prolongements cytoplasmique
Grandes vacuoles et lysosomes
(fonction phagocytaires)
Vésicules localisées prés des
membranes plasmiques
Appareil de Golgi réduit
Mitochondries et vacuoles peu
abondantes
Ergastoplasme très développé
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
PhysiologieHistologie de
la membrane
synoviale
normale
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
La subintima
Couche vascularisée. Nombreux capillaires, artérioles et vaisseaux
lymphatiques.
Riche en cellules: fibroblastes (50%), histiocytes, mastocytes.
Fibres collagènes.
Substance fondamentale
mucopolysaccharides.
du
milieu
intercellulaire
riche
en
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
La subsynoviale
Peu de cellules: cellules conjonctives banales et cellules adipeuses.
Substance fondamentale riche en mucopolysaccharides et en fibres
cllagènes lâches.
Se confond avec les éléments capsuloligamentaires sous-jacents.
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
Fonctions de la membrane synoviale:
1. Rôle sur la trophicité de
l’articulation: synthèse d’acide
hyaluronique.
2. Barrière de filtration et
d’échanges: constitution du
liquide synovial.
3. Défense contre les agressions
extérieures
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
1 - Rôle sur la trophicité de l’articulation :
la synthèse de l’acide hyaluronique
Macromolécule polysaccharidique de la
famille des glycosaminoglycanes.
Possède une structure bi-hélicoïdale
résultant de la polymérisation de
disaccharides ou hyaluronan.
PM élevé: 4 à 5 millions de Daltons.
Acide
glucuronique
N-acetyl
glucosamine
Hyaluronan
Synthétisé par les synoviocytes.
Intervient dans la trophicité du cartilage et
des structures ligamentocapsulaires
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
1 - Rôle sur la trophicité de l’articulation :
la synthèse de l’acide hyaluronique
Propriétés de l’acide hyaluronique:
• Propriétés viscoélastiques: avec l’eau, forme un gel déformable
élastique. Rôle de lubrification et d’absorption de choc.
• Propriétés antalgiques et anti-inflammatoires par inhibition des
prostaglandines E2 dans le liquide synovial, en inhibant le
chimiotactisme et la migration des polynucléaires neutrophiles et en
diminuant la production de redicaux libres dans le liquide synovial.
• Propriétés chondroprotectrices en stimulant l’activité métabolique
du chondrocyte.
• Propriétés sur la cicatrisation : stimulation du tissu de granulation.
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
2 - Barrière de filtration et d’échanges :
constitution du liquide synovial
Dans les 2 sens, sous l’effet des pressions hydrostatiques et osmotiques
et sous l’effet de barrières capillaires et interstitielles propres à la
membrane synoviale.
La concentration en électrolytes est peu différente de celle du sang
La concentration en sucres est plus faible
Les protéines sont 3 fois moins présentes dans le liquide articulaire que
dans le sang. Les IgM sont absentes. Les protéines de haut poids
moléculaires sont habituellement absentes.
L’acide hyaluronique intervient dans le pouvoir de retention d’eau.
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
2 - Barrière de filtration et d’échanges :
constitution du liquide synovial
Liquide synovial normal:
Peu abondant
Très visqueux
Transparent
Ultrafiltrat du plasma avec composition ionique identique
Pauvre en protéines
Pauvre en cellules
Riche en hyaluronate provenant des synoviocytes de type B
Physiologie-Histologie de la membrane synoviale normale
3 - Défense contre les agressions extérieures.
Synoviocytes de type A = cellules macrophagiques
Appareil de Golgi développé et présence de lysosomes.
Expression d’antigènes HLA de classe II sur 30% des cellules.
Expression d’antigènes membranaires habituellement associés à la lignée
macrophagique:
• CD11b = phagocytose de particules couvertes d’IgG et de C3
• CD14 = récepteur des LPS
• CD16, 32 et CD64 = récepteur au Fc de type I, II et III
•…
La membrane synoviale inflammatoire
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
La membrane synoviale inflammatoire
La Polyarthrite Rhumatoïde
La synovite



Initiation
Perpétuation (chronicité)
Mécanismes de destruction articulaire
La synovite : initiation
Recrutement des leucocytes
circulants
Récepteur spécifique CXCR4
sur HVE
Stromal cell-derived factor 1
chemokines
Stimulus X ?
Synoviocytes
La synovite constituée
Lymphocytes T
Lymphocytes B
Cellules
macrophagiques
Synoviocytes
Les lymphocytes T de la synovite rhumatoïde
Description phénotypique :
En majorité CD4+
Mémoires : CD45RO+
Avec marqueurs d ’activation précoces : CD69+
Avec marqueurs d ’activation tardifs : DR+,
VLA4+
Faible expression de CD25
Les lymphocytes T de la synovite rhumatoïde
Infiltrat polyclonal + présence de clones dominants
Les lymphocytes T de la synovite rhumatoïde
Activité :
Peu de prolifération
Faible production de
cytokines : un peu
d ’IFNg et d ’IL17
(plutôt Th1)
Firestein G, Tak PP
IL1 Ra
TGFß
Radicaux
oxygènes
(P Romagnoli)
(-)
Lymphocytes T « anergiques »
(réversibilité in vitro)
Les lymphocytes B de la synovite rhumatoïde
Facteurs rhumatoïdes
Production d ’(auto)anticorps
Divers
Ac anti-Protéines citrullinées
Activation des cellules endothéliales
migration des leucocytes
Activation
des leucocytes
Moelle
Osseuse
IL8
TNFa
GM-CSF
IL6
Sécrétion de
métalloprotéases
Cartilage
TNFa
IL1b
IL1b
IL6
Prolifération des fibroblastes
sécrétion de métalloprotéases
FOIE
Inhibition de l’érythropoièse
stimulation des cellules
myéloïdes
Synthèse des protéines
production de plaquettes
de l’inflammation
Prolifération
et maturation
des lymphocytes
Les cytokines dans la synovite rhumatoïde :
Cytokines antiinflammatoires
Cytokines proinflammatoires
IL1
TNFa
IL6
Métalloprotéases
IL1 Ra
Récepteur soluble de
l ’IL1
TNFa récepteurs solubles
IL4
IL10
TIMP
La destruction articulaire
1 - La constitution du pannus
Action des cytokines : IL1, TNFa, IL6 et TGFß
Défaut d ’apoptose : mutation de p53
La destruction articulaire
2 - Les lésions du cartilage :
Pincement
articulaire
Métalloprotéases:
MMP3 : stromélysine
MMP1: collagénase
La destruction articulaire
3 - Les lésions osseuses :
Erosions
Déminéralisation
RANKL
Receptor Activator
of Nuclear Factor kB Ligand
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
8 654 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler