close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

05 mars 12h Mmes REMY - DEVOS - Portail Action Sociale et Santé

IntégréTéléchargement
L’hospitalisation à domicile: un défi pour l’avenir?
Dr Remy Isabelle
Coordinatrice médicale
Mme De Vos Valérie
Coordinatrice infirmière
Namur- 5 mars 2015
Mots clés
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Origine du projet : l’HAD en
Belgique

En France, le concept d’HAD existe depuis début
années 50, développement jusqu’en 2003,
croissance rapide depuis 2003

> 280 structures HAD sur l’ensemble du territoire
Français (15 000 places soit 24 places /100 000
hab)

Sur base du modèle français, un projet
d’Hospitalisation à Domicile mis en place à
Bruxelles par Arémis en 1988
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Origine du projet : l’HAD en
Belgique

Arémis Bruxelles: HAD « expérimentale » innovante:
Complexité des actes techniques
Disponibilité 24h / 24h et 7j / 7j
Continuum curatif et palliatif
Coordination entre Hôpital, médecins généralistes et
Arémis
 A la création, destiné notamment aux patients atteints du
SIDA puis extension à la prise en charge des patients
atteints de cancers, soins palliatifs et pathologies lourdes





Création ASBL Arémis-Ath en décembre 2012
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Contexte
•
Problématique Epicura/Ath : Croissance d’activité continue
depuis plusieurs années
– 2012 : 9.953 patients admis avec 62.000 journées réalisées
– 2013 : 10.142 patients admis avec 63.109 journées réalisées
– Soit 189 admissions /1.109 journées d’hospitalisation de plus en 1
an
11,000
10,000
9,000
8,000
7,000
2004
•
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Source : Service de la gestion des lits
Admissions par an Epicura Ath
Accueil croissant du nombre des patients : des durées de
séjour mais à un rythme moins soutenu qu’il y a des années
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Contexte
But du projet
Transférer la prise en charge des soins d’un
nombre limité de patients volontaires, porteurs
d’une pathologie spécifique, à la structure HAD
afin de réduire le séjour hospitalier tout en
maintenant la surveillance indirecte de l’hôpital
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Dispositions légales et
financement

Une proposition de loi relative à l’HAD soumise au Sénat en 2003 par Mme
LALOY. Cette proposition est pour le moment restée sans suite (dissolution
de la chambre)

Impact sur le budget de l’AMI?

1 journée onco en France: 150-180 € HAD/ 400-1000 € Hospitalisation classique

Volonté actuelle de la Ministre fédérale des affaires sociales et de la santé
de relancer les projets d’HAD et développement de différents projets
pilotes nationaux

Reconnaissance des structures HAD, cadre légal, financement récurrent en
vue d’1 prise en charge globale efficiente et d’1 intervention dans les
coûts de santé

KCE: étude en cours
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Missions et fonctionnement de
l’HAD

Définition: « prise en charge globale et continue d’un bénéficiaire
à domicile dont l’état justifierait le maintien au sein de la
structure hospitalière si cette prise en charge n’existait pas »

Choix du bénéficiaire/ contraintes médicales et techniques au
domicile

L’HAD est un établissement de santé, c’est à dire qu’elle est
soumise aux mêmes obligations que les CH, CHU, Cliniques, …

L’HAD concerne des malades de tous âges, atteints de pathologies
curables/incurables, aiguës ou chroniques qui, en l'absence d'un tel
service, seraient hospitalisés de façon traditionnelle
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Missions et fonctionnement de
l’HAD

Les HAD permettent d'assurer au domicile du malade, pour une
période déterminée/révisable en fonction de l'évolution de son
état de santé, des soins médicaux et paramédicaux continus,
coordonnés et complexes

Intervention de l’HAD sous la responsabilité médicale du médecin
généraliste du patient qui doit donner son accord

Les médecins hospitaliers ont régulièrement des retours sur
l’évolution des patients qu’ils ont adressés à l’HAD

Une fois que l’HAD n’est plus nécessaire (patient ne présentant
plus de soins très techniques par exemple), un relais est organisé
avec les autres dispositifs de prise en charge à domicile
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Bénéfices du projet

Pour le patient: Qualité de vie, autonomie

Eviter/raccourcir l'hospitalisation en services de soins
aigus ou de soins de suite et de réadaptation =>
économies sécurité sociale

Possibilité d’accroître l’offre de soins

L’HAD pourrait être 1 réponse :



Infections nosocomiales
Désorientation personnes âgées
Dénutrition hospitalière
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation du projet





Volume d’activité
Type de pathologies
Qualité des soins
Bénéfices
Bilan économique
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Comité de coordination/ Retour






Objectif: évaluer l’organisation, l’évolution du projet,
retour des différents intervenants
Composition : 2 médecins généralistes, 1 représentant
de la CSD, 1 représentant de la croix jaune et blanche ,
1 représentants EPICURA et AREMIS, coordinatrice
médicale, coordinatrice HAD
3 réunions à ce jour
Retour positif de la part des différents intervenants
Appel téléphonique systématique du médecin
spécialiste responsable au médecin traitant dès
l’admission du patient à l’ HAD
Pas de difficulté lors de la redistribution des patients
aux infirmières de ville/ Passage par coordination
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath

L’équipe:

1 infirmière coordinatrice

1 médecin coordinateur

3 infirmières, possédant une expérience hospitalière

1 secrétaire
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath

Quel patient peut bénéficier de l’HAD?




Volontaire de cette prise en charge
Hospitalisé au sein d’un service de l’hôpital Epicura
Ne nécessite plus le plateau technique de l’hôpital
Ayant une capacité d’autonomie et/ou aide de l’
entourage
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath
Les domaines d’activités



Les soins de plaies complexes
L’antibiothérapie par voie intraveineuse
Les soins techniques accompagnant les soins
palliatifs, notamment l’alimentation
parentérale

Dans tous les cas, il s’agira de soins dont la
prise en charge à domicile ne peut être
assurée par d’autres opérateurs de soins, de
manière à ne pas les concurrencer
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath
Organisation générale d’une prise en
charge HAD
Médecin
spécialiste propose
HAD au patient
Acceptation du
patient
Médecin spécialiste
contacte
coordinatrice
Rencontre et
évaluation du
patient par la
coordinatrice
Contact avec le
médecin
coordinateur
Contact avec le
médecin traitant
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath
Organisation générale d’une prise en
charge HAD
Evaluation au
domicile du
patient si besoin
Sortie du patient
05 mars 2015
Réalisation de
l’anamnèse et du
plan de soins
Suivi du
bénéficiaire
Prise en charge
globale
Préparation de
l’HAD : pharmacie
économat, dossier
Coordination des
différents acteurs
et échanges avec
le milieu
hospitalier et le
MT
Dr Remy – Mme De Vos
Le cas d’Arémis Ath
Organisation générale d’une prise en
charge HAD
Relais vers SD si néc
Evaluation HAD
Rapport MT, Spécialiste
Fin HAD
Réhospitalisation
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Cas clinique 1 : Laura 26 ans,
néoplasie colon ,fistule grêle

Motif d’admission HAD:



Antibiothérapie IV 4 fois par jour, antidouleur
iv, alimentation parentérale, soins de plaies
complexes
Sortie au J4 post op en accord avec les
différents collaborateurs
Temps de la prise en charge complète:
4h/j
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Cas clinique 1 : Laura

Plan de soins:









Préparation/administration/surveillance de l’antibiothérapie
Gestion de l’alimentation parentérale
Surveillance et pst vc
Prise des paramètres
Gestion de la douleur
Réfection du pansement (points totaux)
Bilan des 3 drains
Commande et gestion du matériel économat et pharmacie
Tenue du dossier
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Cas clinique 2: Martine, 56 ans


Motif d’admission HAD: pyélonéphrite,
infection urinaire germe multi R
Temps de la prise en charge

1/2h le matin, 1/2 h le soir
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Cas clinique 2: Martine

Plan de soins:





Surveillance des paramètres
Surveillance de la douleur
Préparation et administration de
l’antibiotique via VC
Pst vc 2 fois par semaine
Surveillance kt VC
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Cas clinique 3: Jean, 59 ans

Motif d’admission HAD: ostéite sacro-iliaque
avec abcès de la fesse et septicémie à MRSA.
Antibiothérapie durant 6 semaines. Poursuite
Vancomycine à la sortie afin de limiter la durée
du ttt par Zyvoxid (toxicité)

Temps de la prise en charge
 1h le matin, 1h le soir
05 mars 2015
Cas clinique 3: Jean
•
Plan de soins:
–
–
–
–
–
–
–
–
Préparation et administration ATB IV via voie
centrale.
Dosage Vancomycine sur prescription médicale.
Surveillance de la voie centrale.
Pansement voie centrale 2x/sem.
Suivi de la douleur.
Suivi des paramètres.
Gestion des commandes pharmacie et économat.
Gestion et rédaction du dossier infirmier
05 mars 2015
Evaluation du projet
177 patients suivis depuis le début du projet, principalement pour des ATB et suivi de
plaies complexes; le tout pour un total de 3.762 jours de prise en charge HAD.
Nombre
177
ATB
100
Plaie complexe Alim. Parentérale
66
8
Alim.
Parentérale, 8
Plaie complexe,
66
Autres
3
Autres, 3
ATB, 100
Source : Base de données HAD
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation du projet
La majorité des patients ont été référencés par la chirurgie viscérale.
La durée moyenne de prise en charge est de 21 jours.
Pathologie HAD par service d'origine
Nombre de jours moyen de suivi
HAD par pathologie
visc
Méd B
Soins pallia
osseux
pédiatrie
Plaie compl
méd A
dialyse
Parentérale
maternité
baudour
ATB IV
Gériatrie
0
20
ATB IV
05 mars 2015
40
Parentérale
60
Plaie compl
80
Soins pallia
100
-
20
40
60
80
100
120
Source : Base de données HAD
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation du projet
73% des patients pris en charge génèrent un gain en terme de journées justifiées.
Gains/pertes par rapport aux jours justifiés des patients pris en charge par l'HAD
50
100%
100%
45
96%
45
93%
86%
Nombre de patients HAD
40
80%
76%
35
67%
30
60%
25
25
20
20
17
16
41%
18
40%
27%
15
12
11
10
21%
6
7
4<Gain<=5
5<Gain
20%
5
11%
0
0%
-20<=Perte<-5 -5<=Perte<-1
-1<=Perte<0
Gain = 0
0<Gain<=1
1<Gain<=2
en jours
Nbre de patients HAD
05 mars 2015
2<Gain<=3
3<Gain<=4
73%
%age de patients HAD (cumulés)
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation du projet
Les antibiothérapies IV constituent la pathologie la plus représentative du groupe
patients « pertes »
Focus sur les pertes
25
20
Plaie compl
Nombre de patients HAD
20
17
15
11
Parentérale
10
5
ATB IV
0
-20<=Perte<-5
-5<=Perte<-1
-1<=Perte<0
-
5.00
10.00 15.00 20.00 25.00 30.00
en jours
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation du projet
Les antibiothérapies IV constituent la prise en charge majoritaire dans le groupe
patients « gains »
Focus sur les gains
50
45
Nombre de patients HAD
45
Soins pallia
40
35
30
Plaie compl
25
25
20
16
18
15
Parentérale
12
10
6
5
7
ATB IV
0
-
20.00
40.00
60.00
80.00
en jours
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Evaluation des patients
Bonne
communication
Flexibilité des
horaires
Sécurité, écoute
et confort
Résultats très bons à ce stade, mais sur base d’un échantillon limité
Adapté aux besoins du
patient
05 mars 2015
Collaboration
avec l’hôpital
Dr Remy – Mme De Vos
Conclusion - Discussion
 Résultats positifs après 1 an d’exercice
mais il subsiste encore des difficultés:
 Objectif premier reste perfectible (Limiter la durée
de séjours qui dépasseraient les journées justifiées
/Augmentation du turn-over)
 Méthode de financement (subsides)
 Délivrance produits pharmaceutiques
 Projet pilote (Etude en cours)
05 mars 2015
Dr Remy – Mme De Vos
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
7
Taille du fichier
513 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler