close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Apport de l*écho-endoscopie bronchique en oncologie thoracique

IntégréTéléchargement
+
Apport de l’écho-endoscopie
bronchique en oncologie thoracique
Notre expérience à l’Hôpital Privé Sainte Marie
Dr Aurélie GROUET – Dr Olivier JARRY
FMC du chalonnais – 21 mai 2015
+
Evolution des techniques en
endoscopie bronchique

Endoscopie souple (années 70)

Amélioration des techniques (années 90)


Autofluoresnce

Narrow Binding Imaging
Couplage avec les techniques d’ultrasons

Mini sonde d’échographie radiale

Echoendoscopie bronchique
+
Les principes

Technique de ponction ganglionnaire transbronchique à
l’aiguille fine échoguidée

Apparue en 2001, suite au développement des ponctions
ganglionnaires transoesophagiennes

Indications :

Staging médiastinal des néoplasies bronchiques

Diagnostic de sarcoïdose ou autres granulomatoses

Diagnostic de pathologies néoplasiques extra-thoraciques
+
Conditions de réalisation de l’examen


Sous AG au BO

Masque laryngé ou sonde IOT

De 40 min à 1h30 d’intervention

Opérateur à la tête du patient
Matériel

Sonde d’échographie 7,5 MHz

Contact direct avec la paroi bronchique (ballonnet rempli d’eau)

Aiguille de ponction 21 ou 22 G

Vision à 30°

2 moniteurs
+
Aires ganglionnaires accessibles

En EBUS-TBNA

Aires 2R et 2L, paratrachéale

Aires 4R (loge de Baréty),
4L (fenêtre aorto-pulmonaire)


Aire 7, sous-carénaire

Aires 10R-10L et 11R-11L
(hilaires)
En médiastinoscopie

Aires 2R et 2L

Aires 4R et 4L

Aire 3 rétrosternale

Aires 5 et 6 para-aortiques
+
Rôle du pathologiste

Matériel cytologique

Type de traitement


Utilisation d’un milieu liquide spécial (cytolyt)

Centrifugation et élimination du surnageant

Inclusion en paraffine puis analyse comme une biopsie
Ce que l’on peut en tirer

Diagnostic positif

Analyse en biologie moléculaire
+
Staging en cancérologie
thoracique

Par EBUS en première intention (recommandations InCa)

Prélever en premier le ganglion faisant classer le patient
dans le plus haut stade TNM


N3N2N1

la même aiguille est utilisée pour toutes les ponctions
Au moins 3 passages par site ganglionnaire
+
Indications de l’EBUS
Recommandations CHEST ACCP 2013

Adénomégalie (petit diamètre > 10 mm), quelque soit le SUV

Hyperfixation médiastinale du FDG, quelque soit la taille des
ganglions

Tumeur proximale, quelque soit le médiastin

Adénopathie hilaire controlatérale, quelque soit le médiastin

Médiastinoscopie en cas de résultat négatif en EBUS et que la
suspicion de N2ou N3 reste haute

Le but est de prouver le N2 ou le N3
+
Conclusion

Technique peu invasive qui a fait la preuve de son efficacité

En première intention avant le staging médiastinal en
médiastinoscopie

Indications larges, pas seulement en cancérologie
thoracique

Les contre-indications sont les mêmes qu’en fibroscopie
bronchique, examen possible sous aspirine
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
970 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler