close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

1reCours de revision au bac blanc de février

IntégréTéléchargement
COURS DE REVISION AU BAC BLANC
DE FÉVRIER
Comment réaliser une
composition?
POUR DEMAIN
• Amenez les croquis remplis pour qu’on puisse regarder ensemble si ils sont bons.
• Préparer le plan et l’introduction de l’analyse de document p. 160 du manuel
d’histoire.
CHAMP DU BAC BLANC D’HISTOIRE-GÉOGRAPHIE
Histoire :
•Les mutations des sociétés – l’exemple de la France (manuel p. 44-63)
•La Première Guerre mondiale : l’expérience combattante dans une guerre totale (manuel p. 78-87)
•La Seconde Guerre mondiale : guerre d’anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes (manuel p. 94105)
•Espoirs de paix (manuel p. 90-93 et 106-107)
•La guerre froide, conflit idéologique, conflit de puissances (p. 114-135)
•De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide (p. 142-159)
Géographie :
•Les régions en France et en Europe (manuel p. 50-57)
•De l’espace européen aux territoires de l’Union européenne (manuel p. 202-215)
Croquis :
L’Union européenne, une union d’Etats à géométrie variable
EXEMPLES DE SUJETS DE COMPOSITIONS
RE
1
S
Les bouleversements de la population active en France de 1850 à nos jours
L’expérience combattante pendant la Première Guerre mondiale
L’ONU, une organisation plus efficace que la SDN?
1962: la crise des fusées de Cuba
Depuis la fin de la guerre froide, un nouveau désordre mondial? (1991-2003)
Les régions en France et en Europe
Une Europe ou des Europes?
Etc.
MANUEL P. 140-141
Synthèse
COMMENT RÉDIGER UNE COMPOSITION?
Taille: de 4 à 7 pages! (vous avez 2h30)
La composition propose une réponse (conclusion) organisée et hiérarchisée (le plan) à
la question soulevée par l’énoncé et reformulée (introduction)
Dans quel ordre procéder?
 Extraire la problématique
 Préparer le plan
 Rédiger la composition
LA PROBLÉMATIQUE
Pour choisir la problématique, il faut saisir quel est le sujet central de l’énoncé. Il peut s’agir d’un
mot-clé présent dans le titre de l’énoncé ou sous-entendu par celui-ci.
Quand le sujet central de l’énoncé est présent dans l’intitulé de la composition, alors la
problématique est une reformulation sous forme de question du sujet de la composition. Si ce
n’est pas le cas, il suffit de reformuler le sujet mais en ajoutant le sujet central.
Avant de commencer votre plan, fixez déjà l’idée principale de votre conclusion qui doit
caractériser le mot-clé repéré dans le sujet. Cela vous aidera à réaliser votre plan.
LA PROBLÉMATIQUE
Exemples:
 « Berlin, un enjeu de la guerre froide »
 « La crise de Cuba, apogée de la guerre froide »
 « La guerre du Vietnam, un conflit idéologique »
Pour chacun de ces exemples:
•
•
•
Quel est le sujet central?
Quelle problématique suggérez-vous?
Quelle serait l’idée principale de votre conclusion?
LA PROBLÉMATIQUE
« Berlin, un enjeu de la guerre froide »
 Sujet central: enjeu
 Problématique: en quoi Berlin est-elle un enjeu majeur de la guerre froide?
 Réponse: Berlin est le lieu de la guerre froide qui cristallise le plus durablement les tensions entre l’Est et
l’Ouest
« La crise de Cuba, apogée de la guerre froide »
 Sujet central: apogée
 Problématique: En quoi peut-on affirmer que la crise de Cuba représente l’apogée de la guerre froide?
 Réponse: La crise de Cuba représente l’apogée des tensions entre les deux blocs car les soviétiques y
prennent le risque d’un affrontement direct avec les États-Unis.
« La guerre du Vietnam, un conflit idéologique »
 Sujet central: conflit idéologique
 Problématique: La guerre du Vietnam est-elle un conflit idéologique?
 Réponse: La guerre du Vietnam est un conflit idéologique, mais c’est aussi un conflit de puissance entre les
deux blocs dans le cadre de la guerre froide.
LE PLAN
Attention: les titres qu’on vous demande de formuler dans un plan ne doivent pas figurer dans vos copies! Sautez
juste des lignes entre les différentes partie.
Les types de plans :
Le choix du plan dépend du type de conclusion et/ou de sujet.
 Le plan chronologique présente des périodes successives; on le choisi pour montrer une évolution et est adapté aux
sujets d’histoire couvrant une longue période historique (plus de 30 ans). Exemple: « Berlin, un enjeu de la guerre
froide »
 Le plan thématique permet d’aborder un sujet sur toutes les facettes possibles à un moment donné, pour faire le
bilan ou évaluer une situation. Exemple: « Les régions en France et en Europe »
 Le plan antithétique oppose des points de vue (des opinions ou des approches différentes d’un même sujet).
Généralement il est présenté en deux parties (“le pour et le contre”) et est à privilégier quand l’énoncé se présente
sous forme interrogative suggérant l’idée d’un débat. Exemple: « L’ONU, une organisation plus efficace que la
SDN? »
 Le plan didactique (fait-cause-conséquence) est à utiliser quand on veut mettre en valeur des liens de cause à
effet. Exemple: « La crise de Cuba, apogée de la guerre froide »
LE PLAN
En général, un plan comporte donc 2-3 grandes parties, elles-mêmes divisées en
sous-parties qui suivent elles-aussi une logique chronologie, thématique ou
antithétique. Les parties ne doivent pas se développer dans le désordre et il faut
éviter les présentations “catalogue”, c’est-à-dire qui présentent une énumération de
données. Du coup, il est préférable d’éviter de mettre des sous-parties thématiques
dans un plan thématique ou des sous-parties chronologiques dans un plan
chronologique.
Il faut prévoir des TRANSITIONS ENTRE LES GRANDES PARTIES. La transition est une
phrase en deux temps: elle conclut la partie achevée (énonce l’argument qui répond
à la question du sujet) et introduit la suvante (elle repose la question du sujet et
annonce le domaine ou la période d’analyse).
LE PLAN
Exemple: « Berlin, un enjeu de la guerre froide »
Quel type de plan?
 Quelles grandes parties?
 Quelles sous-parties?
I. Berlin de 1945 à 1949
a. La division en quatre
b. Une division qui réveille de fortes rivalités
c. Le blocus de Berlin
II. Les deux Allemagnes
a. La RFA, une vitrine du monde libre
b. La RDA, de la répression à l’exode
c. Le mur de Berlin
III. De la détente à la réunification
a. Les premiers traités (années 1970)
b. La politique d’ouverture de Gorbatchev
c. La chute du Mur et la réunification allemande
L’INTRODUCTION
1. L’accroche
2. Problématique
3. Définition des termes
4. Annonce du plan
Attention: évitez les introduction trop longues! Une demi-page est amplement
suffisante!
L’ACCROCHE
 L’accroche sert à éveiller l’intérêt du lecteur, sous forme d’un constat, mais elle amène aussi la
problématique (« nous pouvons donc légitimement nous demander… »)
Deux possibilités en histoire (souvent):
parler de ce qui se passe avant (rapide résumé en 2-3 phrases de ce qui se passe avant la Guerre
Froide): La ville de Berlin, capitale allemande, détruite à 40% à la fin de la Seconde Guerre mondiale,
est un enjeu majeur du conflit multiforme qui oppose les Etats-Unis à l’URSS.
parler de la situation au départ, et à l’arrivée, et se demander ce qu’il s’est passé entre: Dès les
débuts de la guerre froide, Berlin est l’enjeu de tensions majeures qui commencent avec le blocus de la
ville en 1948 et s’achève avec la chute du mur qui la coupe en deux en 1989.
LA DÉFINITION DES TERMES
Cette définition concerne essentiellement le sujet central de l’énoncé (population
active, régions, Europe…). Elle n’est pas toujours nécessaire, mais la plupart du temps
oui!!!!
Pour savoir : si dans l’énoncé il y a un terme définit dans l’introduction de la fiche de
cours sur le sujet, alors il faut forcément le définir!
Exemple: On appelle cette période la Guerre Froide car les deux principaux
adversaires (URSS et Etats-Unis) ne s’y affrontent jamais directement.
L’ANNONCE DU PLAN
Celle-ci évoque seulement les 2-3 grandes parties et ne détaille pas les sous-parties!
Elle s’introduit généralement avec la phrase: « Pour répondre à cette question… »
INTRODUCTION:
[Accroche] Dès les débuts de la guerre froide, Berlin est un lieu de tensions majeures entre les deux blocs, qui
commencent avec le blocus de la ville en 1948 et s’achève avec la chute du mur qui la coupe en deux en 1989.
[Problématique] En quoi Berlin est-elle un enjeu majeur de la guerre froide?
[Définition des termes] C’est que, cette période est appelée la Guerre Froide car les deux principaux adversaires
(URSS et Etats-Unis) ne s’y affrontent jamais directement. Les tensions, ripostes et affrontements se situent dans les
marges et s’effectuent souvent par alliés interposés, ce que le cas berlinois illustre bien.
[Annonce du plan] C’est ce que nous allons voir en montrant d’abord comment Berlin est un lieu des premières
rivalités entre les deux blocs dans l’immédiat après guerre (1945-1949), puis nous verrons en quoi la division de
l’Allemagne en deux, symbolisée par le mur de Berlin, cristallise ces tensions. Enfin, nous verrons comment la
Détente et l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev ont permis la réunification de l’Allemagne en 1990.
LE DÉVELOPPEMENT
Le développement expose vos connaissances de manière à démontrer la justesse de votre
conclusion. Gardez-là donc toujours en tête! Le corps du travail est une démonstration.
Sautez deux lignes entre chaque grandes parties et une ligne entre chaque sous partie. Les
transitions se trouvent à la fin de chaque grande partie.
Respectez la règle de une idée = un paragraphe!
Attention:
 Ne jamais utiliser “je” et éviter l’usage du “on”!
 En histoire, même si on parle de quelque chose qui est au passé, on le formule généralement au présent, c’est
moins lourd. Dans tous les cas, on n’utilise jamais le futur.
LA CONCLUSION
Réponse à la question posée dans l’introduction
Résumé de tout ce qui a été dit avec maximum une phrase par grande partie.
Ouverture: formulation d’une nouvelle problématique que peut soulever votre
résultat.
CONCLUSION
[Réponse à la problématique] Berlin est donc le lieu de la guerre froide qui cristallise
le plus durablement les tensions entre l’Est et l’Ouest.
[Résumé] La présence de la ville dans la partie soviétique de l’Allemagne est une des
premières causes des tensions entre les deux blocs dans l’immédiat après guerre et
débouche sur le blocus de Berlin. La division de l’Allemagne en deux, puis la
construction du mur reflètent ensuite la radicalisation de la rivalité entre soviétiques et
occidentaux. Enfin, le pays est un des principaux acteurs de la Détente, tandis que la
chute du mur, en 1989, est souvent perçu comme le symbole majeur de la fin de la
guerre froide.
[Ouverture] La réunification allemande, et donc de la ville, et son statut retrouvé de
capitale, en font un symbole du « nouvel ordre mondial » et des espoirs de paix nés
du nouveau contexte international du début des années 1990.
RÉDIGEZ L’INTRODUCTION
« La crise de Cuba, apogée de la guerre froide »
 Sujet central: apogée
 Problématique: En quoi peut-on affirmer que la crise de Cuba représente l’apogée de la guerre
froide?
 Réponse: La crise de Cuba représente l’apogée des tensions entre les deux blocs car les soviétiques y
prennent le risque d’un affrontement direct avec les États-Unis.
« La guerre du Vietnam, un conflit idéologique »
 Sujet central: conflit idéologique
 Problématique: La guerre du Vietnam est-elle un conflit idéologique?
 Réponse: La guerre du Vietnam est un conflit idéologique, mais c’est aussi un conflit de puissance entre
les deux blocs dans le cadre de la guerre froide.
POUR LE BAC BLANC
• N’oubliez pas vos crayons de couleur et surtout…
• N’OUBLIEZ PAS VOS TPE
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
105 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler