close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Approches des territoires du quotidien (12 heures)

IntégréTéléchargement
Nouveaux programmes de Premières
Approches des territoires du
quotidien (12 heures)
Thème 1 : Comprendre les territoires
de proximité (6 heures).
Thème 2 : La région, territoire de vie,
territoire aménagé. (6 heures)
V. DOUMERC
L’absence de
références dans le
programme précédent,
un sujet nouveau au
lycée ?
Par définition ,les
manuels sont
inopérants pour fournir
des documents.:
quelles ressources
documentaires
consulter?
La mise en place d’une
évaluation et quelle
utilisation pour le bac ?
Quel espace choisir ?
Comment définir le
territoire proche dans
lequel doit se situer
l’aménagement
Les questions
face à la mise en
œuvre de ce
thème
Peut-on mettre en
place une démarche
systématique
d’analyse ?
Comment construire une
représentation
cartographique d’un
territoire non représenté
dans les manuels.
Comment faire le lien
avec la question
générale « acteurs et
enjeux de
l’aménagement des
territoires » ?
L’absence de références dans le programme précédent, un sujet nouveau au
lycée ?
- Pas vraiment un sujet nouveau : une étude d’aménagement sur un territoire répondant aux règles
habituelles d’une analyse de territoire.
-La seule nouveauté réside dans le choix de l’aménagement qui n’est pas imposé et qui doit être situé
dans un espace de proximité.
- Dans tous les programmes de lycée des études à grande échelle : ex.: étude du HUB de Singapour,
de son port par exemple = un espace de proximité pour les habitants de Singapour.
Ce problème n’en est pas un et le terme de proximité ou de
territoire proche ne constitue pas un blocage.
Quel espace choisir ? Comment définir le territoire proche dans lequel doit se
situer l’aménagement ?
-Une réalisation concrète, un projet terminé pour pouvoir en dégager les résultats et les impacts sur
l’organisation de l’espace (plus intéressant, plus problématisé et plus dense).
-Des aménagements récents= avoir la possibilité de trouver de la documentation et de répondre à des
logiques actuelles d’aménagement (ne pas se consacrer aux opérations d’aménagement de la DATAR
années 60 par exemple).
-Un aménagement situé à proximité du lycée : ancrer dans la vie des élèves, fréquentés par eux (dans
quelle fréquence ?, le programme ne le précise pas).
-Un aménagement suffisant pour être exploité pendant plusieurs séances : éviter le rond-point du bout de la
rue, le chemin forestier, 500m de piste cyclable…
Source : rapport publiée en
ligne sur le site de mairie de
Léguevin
Difficulté à mettre en place une démarche systématique d’analyse
Les étapes essentielles d’une analyse d’un aménagement choisi dans un territoire proche du lycée:
-la localisation.
-les enjeux de l’aménagement.
-les acteurs de l’aménagement et leur(s) logique(s) d’intervention : une liste des acteurs est à
proscrire si elle se limite à une simple énumération de leurs compétences.
-l’impact et le bilan de cet aménagement : positif ou négatif : un aménagement implique des choix,
implique une modification de l’espace vécu par les gens, des débats antérieurs et postérieurs à la
réalisation
Une obligation majeure : une étude multi scalaire dans toutes
les étapes de l’analyse.
Par contre, pas d’ordre défini (contrairement à certains
manuels) : chaque aménagement permet une entrée multiple et
différente selon le cas (même une possibilité de démarrer sur
le bilan si les résultats constituent les éléments les plus
représentatifs).
I)
La localisation.
Répondre à la question : quelles sont les différentes échelles pertinentes pour analyser la
réalisation de cet aménagement ?
1) Une grande échelle (1/50000) : l’espace de l’aménagement.
Source : site de la mairie de Léguevin
2) L’échelle de l’agglomération.
3) L’échelle régionale.
2,5 Km
Source : google image
Source: schéma régional des infrastructures et des transports, juin 2008
II)
Les enjeux de l’aménagement.
Répondre à la question : pourquoi un tel aménagement a-t-il été envisagé? A quel type
de problèmes répond-il? Quelle(s) solution(s) doit-il apporter?
1) A grande échelle, les enjeux communaux.
« Lorsque la déviation de Léguevin sera ouverte en mai ou
en juin prochain, cela va faire tout drôle dans notre
commune où il passe près de 40 000 véhicules/jour. Il y
aura peut-être comme un ressenti de sinistrose. Mais, bien
vite, on rebondira car on a déjà pris les mesures
nécessaires ». Stéphane Mirc, le maire de Léguevin attend
avec impatience l'ouverture de cette voie express de 13 km
qui va contourner sa cité. Et la libérer d'un trafic routier
devenu, au fil des années, de plus en plus perturbant.
La Dépêche du Midi, 28/02/2009
-La saturation des moyens de communication, en
particulier la n 124
-Un centre ville répulsif, un axe central constituant une
véritable fracture urbaine.
-Problème de sécurité.
-Problèmes environnementaux.
2) A l’échelle de l’agglomération toulousaine.
Milliers d'habitants
Croissance de population entre 1975 et 2007 de 4
communes de l'ouest toulousain
9000
8000
7000
6000
5000
4000
3000
2000
1000
0
Leguevin
S’adapter à la croissance démographique
de l’agglomération toulousaine.
Problème accru dans l’ouest toulousain avec
les pôles d’activité de Blagnac et Colomiers
Brax
Pibrac
Fontenilles
1975
1982
1990
1999
2007
Source : www.INSEE.fr
Source : www.INSEE.fr
Source : www.INSEE.fr
Gestion des migrations pendulaires liées à
l’attractivité toulousaine et l’étalement du périurbain
3) A l ’échelle de la région.
-Mise en évidence d’un goulet d’étranglement
sur l’axe Toulouse/Auch
-Importance du trafic journalier.
-Auch : unique préfecture qui n’est pas reliée à
Toulouse par une portion d’autoroute : un
enclavement régional fort pour le Gers.
Source: 1er rapport d’activités de la DIR Sud-Ouest, 2007
Source: schéma régional des infrastructures et des transports, juin 2008
III)
Les acteurs et leur logique d’intervention.
Répondre à la question : quelles sont les structures, les instances et les citoyens qui influent
sur la mise en place d’un aménagement.
1) Les financiers, les premiers acteurs d’un projet d’aménagement : décentralisation,
coopération et premiers problèmes.
Millions d'euros
Les acteurs financiers de la déviation de
Léguevin
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0
10,02
Département
8,6
34,7
23,29
23,29
Investissements
prévus en millions
d'euros (2004)
Région
Etat
32,9
Investissements
réalisés en millions
d'euros (2009)
Coût total : 77,1
millions d’Euros
Extrait lettre du ministre Gilles de Robien au maire
de Léguevin, 7 avril 2005
Extrait du SRADDT de Midi-Pyrénées (01/2009)
2) Des acteurs extérieurs au financement du projet mais concernés par sa réalisation :
« le poids des lobbies ».
 L’influence positive d’autres élus: Discours de Philippe Martin, président du Conseil Général du
Gers, 6 juillet 2009, Inauguration de la déviation de Léguevin
Monsieur le Préfet de Région,
Monsieur le Président du Conseil Régional, cher Martin,
Monsieur le Président du Conseil Général de la Haute-Garonne, cher Pierre,
Monsieur le maire de Léguevin,
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais tout d’abord m’excuser pour cette entorse au protocole qui me voit intervenir sur un sol qui n’est pas le mien, et pour
un équipement auquel la collectivité que j’ai l’honneur de présider n’a pas apporté de contribution financière. Leur geste signifie
qu’ils savent que si cette inauguration est un grand jour pour Léguevin, un grand jour pour la Haute Garonne, un grand jour pour
Midi-Pyrénées, elle est aussi un jour important pour le Gers.
Cette inauguration du premier maillon important décidé dans le cadre du XXIIème Contrat de Plan Etat Région symbolise
l’aspiration de tout un département à rompre avec un isolement qui l’a parfois éloigné du développement économique auquel il
pouvait prétendre.
La déviation de Léguevin était une des clés de cet élan qui, dix ans plus tard, malgré les retards, a déjà apporté au Gers un
renouveau économique et démographique inespéré.
Aujourd’hui je ne formule qu’un seul souhait : que ce grand chantier ne s’arrête plus.
La tâche est encore colossale. Songez qu’il nous faut encore réunir 215M€ pour achever la section entre Auch et Aubiet, réaliser la
déviation de Gimont et raccorder Gimont à la rocade de L’isle-Jourdain.
 Des élus plus réservés : le projet de carrière lié à la réalisation de la déviation:
Source: Procès verbal du Rapport d’enquête publique, décembre 2005
Les modifications apportées au projet à l’issue du rapport du
commissaire enquêteur
Action de
l’association
« Midi-Pyrénées
Nature »
Source : site web mairie de Léguevin
IV) Les impacts de l’aménagement aux différentes échelles d’étude : premiers bilans,
réussites et nouveaux débats.
Répondre à la question : quels sont les effets sur le territoire de la mise en place de
l’aménagement ? Les objectifs initiaux ont-ils été atteints ? Cet aménagement a-t-il
provoqué d’autres problèmes dans la gestion du territoire ?
1) Les impacts de l’aménagement à l’échelle de la commune
La première mesure importante préparée par la municipalité, c'est l'aménagement du centre, dès que le calme sera revenu.
De ces premiers travaux, il ressort que la circulation pourrait se faire fin 2010, début 2011, à sens unique dans la traversée de
Léguevin. Un flux emprunterait la RN 124 actuelle et l'autre, pour le retour, par l'avenue des Pyrénées.
Sur la nationale, les feux de la pharmacie et du stade pourraient être supprimés, ainsi que celui de l'avenue de Bouconne. Et les
rues de centre seraient retraitées, avec suppression des trottoirs, aménagement du stationnement avec zone bleue, plantation de
nombreux arbres, création d'une zone 30.
L'ouverture de la déviation va aussi ouvrir des opportunités de développer les zones d'activités. Une première est prévue dans la
continuité de la zone commerciale et artisanale de Lengel, située entre celle de l'Escalette de Pibrac et celle de la Ménude ; et une
autre près de l'échangeur de Peyroutets.
La Dépêche du Midi, 28/02/2009
Source : site web mairie de Léguevin
Source : PLU de Léguevin
3) Les impacts de l’aménagement sur l’espace local.
La rocade de Léguevin, le bouchon se décale à Pujaudran
Les jours de pointe, 1 000 véhicules dans le sens Toulouse-Auch s'ajoutent à 600 en sens inverse selon le maire Roger Heiniger. Dans Pujaudran, des
voitures, des camions et des motos « comme s'il en pleuvait » depuis l'ouverture de la rocade de Léguevin, le 6 juillet 2009 ! « La vie du village en est
très perturbée. Bruit, insécurité… Des poids lourds et tout un flot de voitures déroutés par des GPS ne prenant pas en compte l'existence de la rocade
viennent s'ajouter à tous les véhicules du secteur dont les conducteurs trouvent désormais plus pratique de traverser le village ». Avant la rocade,
l'agglomération de Pujaudran avait accès direct à l'axe routier Toulouse-Auch distant de moins d'un kilomètre du cœur du village où seuls circulaient
alors « ceux qui avaient quelque chose à y faire ». Depuis la rocade qui elle n'est pas en accès direct, les habitudes, les facilités de circulation de
nombreux automobilistes du secteur (Léguevin, Mérenvielle, Brax, Pibrac etc...) ont été chamboulées. Et pour ces centaines de conducteurs qui eux ne
se fient pas à leur GPS mais à leur bon sens, passer « dans » Pujaudran est la meilleure trajectoire.
La Dépêche du Midi, 18/01/2010
Comme sa voisine Léguevin, Fontenilles va bientôt avoir sa déviation. Les travaux devraient être terminés à l'été prochain. Le
tronçon de 5 km à 2x2 voies de la nouvelle RD 37 fait partie du contournement Saint-Lys-Fontenilles , long de 11 km.
Il était temps de construire cette nouvelle route : le trafic augmente en permanence dans la localité du fait de l'ouverture de la
déviation de Léguevin, empruntée de plus en plus par les habitants du canton de Saint-Lys.
Or, la population de ce secteur ne fait que grossir. À Fonsorbes, par exemple, elle a plus que doublé entre 1982 et 1999 pour
atteindre 13 000 habitants.
À Saint-Lys, elle a subi une augmentation de 56 % et à Fontenilles de 63 %. Bref, le canton qui comptait 20 000 habitants il y a dix
ans devrait en héberger 35 000 en 2015. Et selon les prévisions, la nouvelle RD 37 sera empruntée chaque jour selon les tronçons
par 3 000 à 14 000 véhicules.
La Dépêche du Midi, 30/10/2010
2) Les impacts de l’aménagement sur l’espace de l’agglomération
On a testé la déviation de Léguevin
Quatre fois moins de temps pour aller de la sortie de Colomiers (En Jacca, à Pujaudran). C'est ce qu'ont constaté
deux journalistes de «La Dépêche» qui ont effectué le parcours par le nouveau tronçoni et par la nationale actuelle
traversant Léguevin.
Location T1
Léguevin - T1 dans
résidence fermée
avec tennis et
piscine, accès rapide
rocade, cuisine
américaine équipée,
bar, placard, parking,
balcon, très bon état,
loyer 263E ). Proximité : Rocade
commerce
Source : seloger.com
7'55'' par la déviation
Le tronçon à 2x2 voies qui mène à l'échangeur Est de Pibrac, vrai point de départ de la déviation est déjà ouvert. Une
grande courbe et je suis près de la tuilerie. Vitesse autorisée sur la voie express : 110 km/h.
La déviation part sur la droite et entame une montée.
La route redescend vers l'échangeur de Pyroutets qui recevra les usagers de Léguevin, Fonsorbes, Saint-Lys. Le
demi-échangeur de Pujaudran est en vue. Top chrono. 13 km en 7'55 et sans dépasser les vitesses autorisées.
28'33'' par la nationale
Jj'avance par à-coups, à peine engagée sur la voie, premiers bouchons. Après le rond-point de Pibrac, la circulation
passe sur une voie, et est limitée à 70 km/h. Après 12 minutes, montre en main, c'est l'entrée dans Léguevin. J'ai le
temps d'admirer la commune, à la sortie de Léguevin, on en est à 6 km et 24 minutes de trajet. Les voitures
accélèrent, à 70 puis 90 km/h, mais toujours en accordéon. Enfin j'arrive dans le Gers ! Onzième kilomètre, j'atteins le
lieu du raccordement. Il aura fallu 28'33.
La Dépêche du Midi, 5 juillet 2009
Dans quartier
résidentiel, très récent, très belle
maison de standing lumineuse T6
140m² sur beau terrain bien
proportionné de 715m². Bel
agencement optimisé et pensé, avec
partie jour et 2 parties nuits bien
distinctes... LOYER 1350E HC eau,
électricité, ordures ménagères sont à
la charge du locataire. Caution un mois
de loyer. Frais d'agence 1296E à
charge du locataire et 1296E à charge
du bailleur. Maison libre le premier
Juillet. - Proximité : Toulouse, airbus,
Fontenilles, Pibrac, la Salvetat,
Colomiers
Location Maison 6 pièces -
Source: seloger.com
4) Les impacts de l’aménagement sur l’espace régional
Cette inauguration du premier maillon important décidé dans le cadre
du XXIIème Contrat de Plan Etat Région symbolise l’aspiration de tout un
département à rompre avec un isolement qui l’a parfois éloigné du
développement économique auquel il pouvait prétendre.
La déviation de Léguevin était une des clés de cet élan qui, dix ans plus tard,
malgré les retards, a déjà apporté au Gers un renouveau économique et
démographique inespéré.
Discours de Philippe Martin, président du Conseil Général
du Gers, 6 juillet 2009, Inauguration de la déviation de
Léguevin
Schéma : la rocade de
Léguevin et son
inscription dans le
territoire régional
Blagnac
1)La localisation:
commune de Léguevin
Léguevin
Pujaudran
Toulouse
les grandes villes
Auch
un centre d’activités
majeur
les grands axes de
transport routiers de
la région
la banlieue toulousaine :
la 1ère couronne.
Fontenilles
le périurbain toulousain et
auscitain.
2)Les enjeux de l’aménagement:
3)Les impacts de cet aménagement.
une liaison Toulouse/Auch peu développée
la réduction des temps de circulation dans l’agglomération toulousaine.
le goulet d’étranglement de Leguevin
une croissance économique et urbaine : renforcement de la périurbanisation
la gestion de la croissance périurbaine de
l’agglomération toulousaine
le désenclavement d’une partie du Gers
le désenclavement d’un territoire rural : le
Gers
l’aménagement, la déviation de Léguevin
les nuisances locales pour les riverains
le déplacement des embouteillages sur d’autres communes demandant de
nouveaux aménagements.
Référence d’échelle : Toulouse/Auch = 80 km
Par définition, les manuels sont inopérants pour fournir des documents:
quelles ressources documentaires consulter?
-les publications de collectivités locales : rapport du SRADDT (conseil régional
avec sa dimension transport le SRIT), SCOT (document réalisé par les
intercommunalités comme à Toulouse le SMEAT), PLU (mairie de Léguevin)…
-les sites internet de ces collectivités territoriales documents officiels, rapport
d’activités, les enquêtes, les délibérations des différentes instances, les
discussions nées des réunions d’information..
-les médias locaux ou régionaux.
-le site de l’INSEE.
-des sites divers : se loger.com, associations diverses (« Midi-Pyrénées
nature »)…
-les rencontres avec les acteurs de terrain: possibilité de mener cette étude de
cas sur toute la durée de l’année pour prévoir ces sorties sur le terrain : une
difficulté réelle de mise en œuvre et de continuité pour les élèves cependant.
Comment faire le lien avec la question générale « acteurs et
enjeux de l’aménagement des territoires » ?
4 grands thèmes à généraliser et à mettre en relation avec l’étude de cas :
-le développement durable.
-la recherche d’équité sociale et spatiale.
-la défi de la compétitivité pour les territoires.
-l’intégration européenne.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
5 244 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler