close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

ANALYSE LOGIQUE

IntégréTéléchargement
ANALYSE LOGIQUE
Analyse logique
analyse grammaticale
 Différence entre ces deux analyses :
Analyse grammaticale : on analyse des mots ou
des groupes de mots.
Analyse logique : on analyse des phrases (des
propositions)
Une proposition ?
Une unité de sens autour d’un sujet et
d’un verbe conjugué.
Il y a autant de propositions dans une
phrase que de verbes conjugués
Exemple :
Je bois les paroles de mon professeur, mais je
préfèrerai boire un coca-cola.
(2 vbs conjugués = 2 propositions)
PHRASE SIMPLE
Elle contient UNE seule proposition = donc un seul verbe
conjugué !
Ex: Ma voisine me fait craquer.
1vb conj. = 1prop. = phrase simple
PHRASE COMPLEXE
Elle contient plusieurs propositions = donc plusieurs verbes
conjugués !
Ex: Ma voisine me fait craquer mais elle en aime un autre.
2 vbs conjugués = 2 prop. = phrase complexe
LES TYPES DE
PROPOSITIONS
Les propositions indépendantes
------------------------------------------------Les propositions principales
Les propositions subordonnées.
PROPOSITIONS INDEPENDANTES
 NATURES :
juxtaposées : séparées les unes des autres par un signes
de ponctuation (, ; … etc) ex : Il mange, il boit.
coordonnées : séparées les unes des autres par une
conjonction de coordination (mais, ou, et … )
ex : Il mange et il boit.
incises : au discours direct
ex : « Non merci ! » lui dit-il = prop. indépendante incise.
interrogative directe : ex : Comment te nommes-tu ?
exclamative : ex : Il aurait fait cela !
 FONCTION : les prop. indépendantes n’ont pas de fonction !
LA PROPOSITION PRINCIPALE
 Elle ne dépend d’aucune autre proposition.
 … mais elle n’existe que si elle est rattachée à
une autre proposition dite « subordonnée ».
DONC
- elle ne dépend d’aucune proposition,
- …mais une proposition dépend d’elle.
- Exemple :
Je lis souvent // quand j’ai du temps libre
prop. princ.
prop. subordonnée
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
NATURES :
relative (introduite par un pronom relatif)
conjonctive complétive (introduite par
« que »)
conjonctive circonstancielle (introduite par
une conjonction de subordination)
infinitive
participiale
Interrogative indirecte
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
RELATIVES
Elles sont introduites par un
pronom
relatif
pronoms simples : qui / que / quoi /
dont / où
pronoms relatifs composés : lequel /
laquelle / par lequel / duquel /
desquelles / pour lesquels ….
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
RELATIVES
Elles ont, à 99%, toujours la même fonction
soit :
complément de l’antécédent !
Sauf dans les proverbes : les propositions
subordonnées relatives peuvent être
« sujet » du verbe de la principale :
 Qui veut voyager loin (sujet) / ménage sa
monture.
 Qui part à la chasse (sujet) / perd sa place.
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CONJONCTIVES COMPLETIVES
Elles sont introduites par la conjonction
« que » ou « à ce que »
Elles complètent le verbe, le nom ou
l’adjectif.
Exemples :
Caroline m’a écrit / qu’elle ne viendrait pas.
Il faut / que je lui dise la vérité.
L’essentiel est / que tu viennes.
Je suis content / que tu viennes demain.
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CONJONCTIVES COMPLETIVES
Exemples d’analyse de ces phrases :
Caroline m’a écrit / qu’elle ne viendrait pas.
 elle m’a écrit quoi ? qu’elle ne viendrait pas
 Prop.sub.conj.comp. / COD de « a écrit »
Il faut / que je lui dise la vérité.
 ATTENTION : « il » = pronom impersonnel
 donc risque de sujet réel !
 qu’est-ce qu’il faut réellement ? que je lui ….
 Prop.sub.conj.compl./ sujet réel de « faut »
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CONJONCTIVES COMPLETIVES
L’essentiel est / que tu viennes.
 Attention, présence du verbe « être » !!!
 L’essentiel = que tu viennes
 DONC prop.sub.conj.comp. / attribut du sujet
« l’essentiel »
Je suis content / que tu viennes demain.
 la proposition subordonnée va avec un adjectif
 DONC prop.sub.conj.compl. / cpt de l’adj. « content »
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
INTERROGATIVES INDIRECTES
Une interrogation exprime une demande
d’information.
Il existe deux types d’interrogations :
1) l’interrogation directe : Viens-tu ?
2) l’interrogation indirecte : Dis-moi si tu viens.
PROPOSITIONS
INTERROGATIVES INDIRECTES
Lorsqu’il y a une subordonnée interrogative
indirecte, le verbe contenu dans la principale
est …
un verbe exprimant l’ignorance ou
l’interrogation (se demander, savoir, chercher,
ignorer, examiner … )
un verbe rapportant un contenu de paroles ou
de pensées (dire, raconter, expliquer, …)
 Je me demande / s’il va venir.
(prop.interr.ind. / COD de « me demande »)
 Explique-moi / comment on s’y rend.
(prop.interr.ind. / COD de « explique »)
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES
LISTE :
-
Prop. sub. circonstancielle DE TEMPS
Prop. sub. circonstancielle DE CAUSE
Prop. sub. circonstancielle DE CONSEQUENCE
Prop. sub. circonstancielle DE BUT
Prop. sub. circonstancielle DE CONDITION
Prop. sub. circonstancielle D’OPPOSITION
Prop. sub. circonstancielle DE COMPARAISON
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE TEMPS
Elles répondent à la question « QUAND » ?
- RAPPORTS DE TEMPS :
- Antériorité : l’action de la subordonnée a lieu
avant celle de la principale
-
Les pompiers sont intervenus / après que le feu a tout détruit.
Principale (2)
/ (1)
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE TEMPS
- Simultanéité : l’action de la subordonnée a lieu en
même temps que celle de la principale
-
Lorsque le feu a pris / les pompiers sont intervenus
immédiatement.
- Antériorité : l’action de la subordonnée a lieu
après celle de la principale
-
les pompiers sont intervenus / avant que le feu ait tout détruit.
Principale (1)
(2)
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de temps
+ INDICATIF
quand
lorsque
après que
dès que
comme …
+
SUBJONCTI
F
avant que
jusqu’à ce que
en attendant
que
…
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE CAUSE
- Elles répondent à la question « pourquoi »
- Les propositions subordonnées de cause indiquent
la raison, l’origine, la cause d’une action. Le résultat
de cette cause sera exprimé dans la proposition
principale.
-
EXEMPLE :
- Repose-toi ; tu es fatigué.
(notion de cause)
- Repose-toi puisque / parce que / vu que tu es
fatigué.
Attention, « car » n’est pas une conjonction de
subordination mais de coordination !!!
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de cause
+ INDICATIF
comme
puisque
parce que
étant donné
que
vu que …
+
SUBJONCTI
F
(cause niée)
non que …
soit que … soit
que …
Distinguer la notion de cause de la
notion de conséquence
- Il pleut / Je prends mon parapluie.
- (cause(1))
(conséquence (2))
- La bille roule sous la table / Elle tombe
- (conséquence (2))
(cause (1))
- Jean n’a pas vu la marche / Il est tombé
- (cause (1))
(conséquence (2))
- Il a pris du sirop / Il tousse
- (conséquence (2)) (cause (1))
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE
CONSEQUENCE
- Elles répondent à la question «quel résultat »
- Les propositions subordonnées de conséquence
indiquent le résultat, la conséquence d’une action
-
EXEMPLES :
- Il a beaucoup travaillé / Il est fatigué
(notion de conséquence)
- Il a tellement travaillé qu’il est fatigué.
- Il a beaucoup travaillé si bien qu’il est fatigué.
- Il a beaucoup travaillé de sorte qu’il est fatigué.
Attention, « donc » n’est pas une conjonction de
subordination mais de coordination !!!
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de
conséquence
+ INDICATIF
+ SUBJONCTIF
de telle sorte que
de telle manière que
au point que
si … que
tellement … que …
de façon que …
sans que …
de manière que …
trop … pour que …
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE BUT
- Elles répondent à la question « dans quel
but » « pour quoi faire »
- Les propositions subordonnées de but sont
toujours utilisées avec le subjonctif !!!
-
EXEMPLE :
- Téléphone-moi dès ton arrivée afin que je sois
rassuré.
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de but
+ SUBJONCTIF
pour que …
afin que …
de crainte que …
de peur que …
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE
CONDITION
- Elles répondent à la question « sous quelle
condition ? »
- La condition permettrait la réalisation d’une action,
l’hypothèse, la supposition d’un fait !
-
EXEMPLES :
- Au cas où tu ne saurais pas faire ton exercice,
téléphone-moi
- Même si tu le pouvais, tu n’achèterais pas cette
sublime Ferrari.
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de condition
+ INDICATIF
si
+
CONDITIONN
EL
au cas où
quand même
même quand
+ SUBJONCTIF
à supposer que …
pour peu que …
en admettant que
…
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES
D’OPPOSITION
- Elles expriment une opposition «  »
- Entre deux faits, il peut y avoir une opposition qui
peut s’exprimer dans des subordonnées !
-
EXEMPLES :
- Bien qu’il soit prudent, Paul tomba dans la rigole.
- Même s’ il pleuvait, tu jouerais dehors.
- Quelqu’ adroites qu’elles soient, les fillettes se
piquèrent avec cette aiguille.
- Tout adroites qu’elles sont, les fillettes se piquèrent
avec cette aiguille.
Conjonctions de subordinations
introduisant la circ. de condition
+ INDICATIF
même si, sauf
que tandis
que
+
CONDITIONN
EL
alors que
quand même
+ SUBJONCTIF
quoique / quoi que
bien que
malgré que
quelque que
loin que …
PROPOSITIONS SUBORDONNEES
CIRCONSTANCIELLES DE
COMPARAISON
- Elles expriment une ressemblance, une
analogie, une comparaison, voire une identité
entre deux êtres, deux objets, deux
phénomènes … « = »
-
EXEMPLES :
- Paul jouait aussi bien que jouerait un champion.
- Nous avons cueilli moins de cerises que nous n’en
avions cueillies l’an dernier.
- Il tire au jugé comme s’il lançais le fusil.
- Le vent fait claquer les draps comme des voiles de
bateau (elliptique du verbe / sont claquées par le
vent)
LA PROPOSITION INFINITIVE
- Elle a pour noyau un VB à l’infinitif qui a son sujet
propre (c’est-à-dire un sujet qui n’est pas le même
que le verbe conjugué)
-
EXEMPLES :
- Je vois les animaux s’entretuer.
- Je vois / les animaux s’entretuer.
sujet de « s’entretuer ».
DONC :
Je vois = proposition principale
les animaux s’entretuer = proposition infinitive.
LA PROPOSITION INFINITIVE
ou GROUPE INFINITIF ???
- J’entends pousser des soupirs.
soupirs n’est pas sujet donc Ginf.
- Je vois pousser les arbres.
arbres est sujet donc proposition infinitive
- Je vois les enfants jouer.
enfants est sujet de jouer donc proposition infinitive
- Je les vois jouer.
les est sujet de jouer donc proposition infinitive
LA PROPOSITION PARTICIPIALE
- Elle a pour noyau un VB au partiipe présent ou
passé qui a son sujet propre (c’est-à-dire un sujet
qui n’est pas le même que le verbe conjugué)
-
EXEMPLES :
- Marie étant sortie, Paul fit le ménage
- Marie étant sortie = Marie est sujet de « étant sortie »
DONC :
Paul fit le ménage = proposition principale
Marie étant sortie = proposition participiale.
LA PROPOSITION PARTICIPIALE
analyse de phrases
- Le vent ayant soufflé fort, nous dûmes rentrer.
- Le vent ayant soufflé fort = proposition participiale /
cpt circonstanciel de CAUSE
- nous dûmes rentrer = proposition principale
- Les prix étant montés rapidement, elle n’acheta
rien.
- les prix étant montés rapidement = proposition
participiale / cpt circonstanciel de CAUSE
- elle n’acheta rien = proposition principale
LA PROPOSITION PARTICIPIALE
analyse de phrases
- Juin venu, il prit ses vacances.
- Juin venu = proposition participiale / cpt
circonstanciel de TEMPS
- il prit ses vacances = proposition principale
- Une fois le printemps arrivé, les fleurs poussèrent
- Une fois le printemps arrivé = proposition
participiale / cpt circonstanciel de TEMPS
- les fleurs poussèrent = proposition principale
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
2 916 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler