close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chapitre 2 : LE FONCTIONNEMENT DES APPAREILS …

IntégréTéléchargement
Les glandes génitales (ovaires chez la Femme et testicules chez
l’Homme) ont pour fonction la production des gamètes (ovules
et spermatozoïdes).
Ces deux types de glandes sont aussi sécrétrices d’hormones.
Déf : Une hormone est une substance libérée dans le sang par
une cellule dite endocrine. Elle est véhiculée par le sang et va
agir à distance sur une cellule cible d’un organe.
• Comment sont constituées les glandes génitales de l’Homme et celles de la
Femme ?
• Comment est contrôlé le fonctionnement de l’appareil reproducteur chez
l’Homme et chez la Femme ?
I / Le contrôle du fonctionnement de l’appareil reproducteur masculin.
(Cf.TP.2)
A) L’anatomie du testicule et sa double fonction.
Cellule de Leydig
Lumière du tube
(tissu interstitiel)
séminifère
Spermatozoïde
Vaisseau sanguin
Le testicule produit des gamètes (spermatozoïdes) au niveau des tubes
séminifères
Cette production est
continue
tout au long de la vie de l’individu.
Les cellules de Leydig , situées entre les tubes séminifères produisent
l’hormone testostérone
.
Le rôle de cette hormone est de maintenir possible la production de
spermatozoïdes (spermatogenèse) mais aussi de maintenir les caractères sexuels
mâles.
B) Le contrôle hormonal du testicule par le complexe hypothalamohypophysaire. (CHH)
L’hypophyse antérieure est une glande endocrine (sécrétrice d’hormones) reliée
elle-même à l’hypothalamus situé à la base de l’encéphale.
L’hypothalamus sécrète une hormone appelée GnRH .
Les cellules de l’hypophyse antérieure reçoivent cette hormone
hypothalamiques et sécrètent en réponse 2 types d’hormones LH etFSH
Ces deux hormones sont des gonadostimulines
.
La LH stimule les cellules de Leydig qui produisent alors de la testostérone
spermatogénèse
La FSH stimuleles tubes séminifèreset active directement la
Remarque : la production des hormones GnRH, LH et FSH se réalise par
« pulse
».
Un pulse est une libération par à coup d’hormones.
C) La régulation de la testostéronémie (= concentration de testostérone dans le
sang).
Lorsque la sécrétion de testostérone est trop importante
, cette testostérone
agit sur le CHH afin de
sa propre concentration.
réduire
rétroaction négative
On parle de
. (Rétrocontrôle négatif)
Sous l’action d’une forte concentration de testostérone, l’hypothalamus produit
moins
de GnRH.
L’hypophyse est donc moins stimulée : elle produit moins de LH et de FSH
ce qui entraîne une diminution de la production de testostérone.
Grâce à ce système, la testostéronémie est donc maintenue à une valeur moyenne,
relativement stable
. On parle de système autorégulé
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
1 472 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler