close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Accueil tuteurs FOSTAG

IntégréTéléchargement
Accueil des tuteurs des
Fonctionnaires Stagiaires en E.P.S
ORLÉANS
Lundi 21 septembre 2015
Inspection Pédagogique Régionale d’ E.P.S.
Académie d’Orléans-Tours.
Les missions du tuteur
Arrêté du 1er juillet 2013. JO du 18 / 07 /2013
3 missions pour le tuteur
Accueillir
Former
Évaluer
Le cœur de la mission consiste à aider un jeune
collègue à construire sa professionnalité
en passant d’un statut d’étudiant
à un statut d’enseignant professionnel
Accueillir
« L’entrée dans le métier »
Pour une prise de fonction sécurisée
Ce que vous allez faire ou déjà fait au cours des premières semaines :
• S’intéresser aux conditions matérielles personnelles d’installation ( logement,
déplacements) et professionnelles (démarches administratives).
• Aider à la prise de contact avec les différents acteurs de la communauté
éducative.
• Présenter l’établissement, aider le professeur stagiaire à s’approprier les
objectifs de la politique de l’établissement et sa mise en œuvre au travers du
projet d'établissement.
• L’alerter sur les temps forts dans un établissement à l’aide de l’annexe 6 du livret
du tuteur (P32)
• Mettre les documents pédagogiques existants à disposition pour une prise de
fonction contextualisée: projet pédagogique EPS, mallette pédagogique,
règlement intérieur, modalités de fonctionnement spécifiques à l’E.P.S, à l’A.S…
Former
« Le conseil et l’aide à l’analyse de sa pratique »
• Entretenir, réactiver, renforcer les savoirs théoriques en les articulant avec la pratique
professionnelle dans un rapport « pratique-théorie-pratique ».
• Suivre l’évolution de sa professionnalisation au travers du livret tuteur.
1.
2.
Conseiller et accompagner le stagiaire dans la conception et la formalisation de
son enseignement en amont.
Conseiller et aider le stagiaire dans la gestion des classes
•
•
3.
à la prise en mains des classes en identifiant les profils et caractéristiques des
élèves, la singularité des filières (lycée, LP);
pour installer immédiatement des gestes professionnels efficaces.
Observer le stagiaire en situation et l’aider à analyser sa pratique pour
•
lui faire prendre conscience de son style pédagogique;
• lui faire analyser la pratique pédagogique en classe (événements, points positifs,
points à faire évoluer);
• lui donner et contractualiser des axes de travail, de transformation à court, moyen
et long termes (passer par l’écrit éventuellement);
•
l’aider progressivement à dépasser la situation d’urgence face à la classe.
Un cadre de travail entre les tuteurs et
le stagiaire.
« L’ aide et le conseil pédagogique dans le cadre d’un tutorat mixte
entre le tuteur établissement et un tuteur ESPE. »
Pour cela:
•
•
•
•
•
•
PLANIFIER des visites d’observations réciproques régulières de séquences d’enseignement, tout au long de
l’année  Formaliser vos demandes auprès du stagiaire et les retours réalisés après chaque visite.
ÉCHANGER avec le tuteur ESPE afin de croiser les regards sur le stagiaire pour lui offrir une formation
complémentaire.
ACCOMPAGNER la conception :
•
des projets de classes prenant en compte les caractéristiques des élèves;
•
des projets de cycle et des leçons au travers d’objectifs clairs, adaptés et réalistes;
•
des situations pédagogiques logiquement articulées en vue d’atteindre des apprentissages
centrés sur les besoins des élèves.
AIDER le stagiaire à comprendre le sens et l’esprit des programmes
OBSERVER avec une grille d’analyse sur les compétences professionnelles et /ou un domaine particulier et
contractualisé en fonction des besoins du stagiaire.
SYSTÉMATISER l’entretien post-leçon pour permettre le retour et l’analyse de pratique
Il ne s’agit pas simplement de vérifier que « tout va bien ».
Planifier une dizaine d’observations dans la classe du stagiaire entre septembre et
décembre puis une observation toutes les 3 semaines entre janvier et les
vacances de printemps.
Évaluer
•
•
Apprécier l’évolution de la valeur professionnelle tout au long de l’année au travers de l’acquisition
progressive des compétences professionnelles définies par l’arrêté du 1er juillet 2013.
Une évaluation régulière pour réguler les apprentissages du stagiaire
Cibler les compétences à renforcer plus particulièrement pour faire progresser le stagiaire sur ce registre,
lui permettre d’aller voir un autre collègue pour croiser les points de vue sur cette compétence
particulière. (au fur et à mesure de l’année scolaire)
• Une visite commune avec le tuteur ESPE
Alerter très tôt l’ inspecteur en cas de difficulté avérée:
–
–
Premières alertes à la Toussaint
Au plus tard en janvier



•
Mise en place d’une visite-conseil par un chargé de mission ou un enseignant référent si besoin.
Adaptation du plan de formation aux besoins spécifiques par rapport à l’acquisition de cette
compétence professionnelle.
Un bilan à mi-parcours le 18 janvier 2016 avec auto-positionnement du stagiaire en amont.
Une évaluation la plus objective possible et fondée sur des éléments factuels au regard des compétences
professionnelles à acquérir par le stagiaire.
Porter un avis en fin d’année sur le degré d’acquisition de ces compétences ( 4 niveaux *), sur les progrès
réalisés et les éventuelles difficultés persistantes, cela au travers d’un rapport écrit transmis aux IA- IPR
référents.**
L’inspection pédagogique fonde son avis sur ce document qui est versé au dossier soumis au jury
académique qui délibère en fin d’année.
Le tutorat mixte :
Tuteur terrain et Tuteur ESPE
Objectifs : Complémentarité entre la formation de terrain et la
formation à l’université.
 Les tuteurs doivent se mettre en contact dès le début de l’année.
 Tout au long de l’année, ces deux tuteurs doivent échanger au sujet du
stagiaire qu’ils suivent et de la formation.
 Ils veilleront à faire une visite commune, sur les deux visites réalisées
par le tuteur ESPE, afin que le stagiaire puisse bénéficier d’un regard
croisé et complémentaire.
 Moodle outil de communication entre les acteurs :
–
–
–
–
–
–
Maquette de formation + calendrier.
Planning des visites en ligne afin d’éviter des télescopages.
EDT des stagiaires avec absences liées aux projets.
Outils de suivi des compétences professionnelles.
Diaporamas des interventions.
…
Les ressources disponibles
pour le tuteur :
Le site académique : http://www.ac-orleans-tours.fr
Pour placer votre action de formation en cohérence avec la politique académique.
(Projet académique 2013 / 2017)
- Le livret d’accompagnement du fonctionnaire stagiaire.
Il vous permettra de consulter un certain nombre d’outils. C’est un document que nous vous
invitons à consulter régulièrement sur l’année afin de positionner le stagiaire
Le site EPS de l’ académique : http://eps.ac-orleans-tours.fr
Vous y retrouverez :
- les différents textes réglementaires qui organisent notre discipline.
- L’actualité disciplinaire et les diaporamas supports de nos différentes animations pour vous
permettre de mieux comprendre notre politique disciplinaire académique.
- Des ressources pédagogiques ….
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
•
Un processus long intégré à une démarche de développement professionnel tout
au long de la vie.
 S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement
professionnel (C14)
•
Inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif
et dans le cadre règlementaire de l'école (C2)

•
•
•
Cela nécessité de :
Connaître les élèves et les processus d'apprentissage (C3)
Prendre en compte la diversité́ des élèves (C4)
Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques (C6)
 Passer du statut d’étudiant au statut de professionnel, d’adulte référent dans la
classe. (Travail sur soi et sur sa posture professionnelle)
Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l'exercice de son
métier (C9)
•
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
Compétences communes à tous les professeurs : le
cœur du métier :
Les priorités en ce début d’année :
CP1
CP3
CP4
CP5
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
Compétences communes à tous les professeurs : le cœur du métier
• P 1. Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur
didactique :
• Connaître et mettre en oeuvre les programmes, les activités
supports et les compétences du socle. (1)
• Intégrer à son enseignement les différents types de
compétences à enseigner en EPS (2)
• Situer les compétences attendues dans un continuum de
formation pour les élèves. (3)
• Contribuer à la mise en place de projets interdisciplinaires.
Caractérisation des niveaux des
compétences professionnelles en EPS.
COMPÉTENCE P1 : Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique.
Principaux liens avec les compétences communes : CC2 - CC5 - CC9 - CC10 - CC14
Connaissance très approximative des programmes et des compétences du socle commun.
Insuffisant
Méconnaissances didactiques avérées. Les contenus proposés ne permettent pas de transformations motrices sociales ou méthodologiques
chez les élèves.
Peu de connaissance sur les programmes des autres disciplines.
Les compétences des programmes et du socle sont affichées, mais pas enseignées.
À développer
Les connaissances didactiques permettent de faire fonctionner les leçons sans être efficaces sur les apprentissages des élèves.
L'enseignant connaît les grandes caractéristiques des programmes des autres disciplines, sans réaliser de lien dans son enseignement.
La compétence attendue pilote la planification et l’organisation des contenus sur le cycle d’enseignement. Les compétences du socle sont
enseignées de façon ponctuelle.
Satisfaisant
Les connaissances didactiques permettent de transformer la majorité des comportements moteurs méthodologiques et sociaux des élèves de la
classe.
Connaît les enjeux des programmes des autres disciplines et établit des liens dans la conception de son enseignement.
Les différentes compétences des programmes et du socle commun sont articulées au sein de chaque leçon, les trois dimensions de la
compétence attendue sont prises en compte dans la démarche d’enseignement.
Remarquable
Les connaissances didactiques permettent de faire progresser efficacement les élèves dans toutes les dimensions.
Participe à la conception de projets interdisciplinaires, basés sur des compétences transversales.
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
Compétences communes à tous les professeurs : le cœur du métier
• P 3. Construire, mettre en œuvre et animer des
situations d'enseignement et d'apprentissage
prenant en compte la diversité́ des élèves :
• Concevoir et planifier son enseignement. (1)
• Différencier son enseignement en fonction des rythmes
d’apprentissage et des besoins de chacun. (2)
• Sélectionner des approches didactiques appropriées au
développement des compétences visées.
• Favoriser l'intégration de compétences transversales et le
transfert des apprentissages par des démarches
appropriées.
Caractérisation des niveaux des
compétences professionnelles en EPS.
COMPÉTENCE P3 : Construire, mettre en œuvre et animer des situations d'enseignement et d'apprentissage
prenant en compte la diversité́ des élèves.
Principaux liens avec les compétences communes : CC1 - CC3 - CC4 - CC9 - CC10 - CC14
Le projet de classe est absent ou formel.
Le projet de cycle définit des contenus partiels. Leur planification est absente ou se résume à une suite cumulative de thématiques
Insuffisant
L’intervention pédagogique n’est pas maîtrisée, la conduite de la classe ne favorise pas les apprentissages.
La différenciation des apprentissages n’est pas envisagée, la leçon est la même pour tous malgré l’hétérogénéité.
Externalise le traitement des élèves en situation de handicap.
La démarche d’enseignement n’est pas identifiable. Les compétences transversales absentes.
Le projet de classe est présent à travers la détermination d'objectifs éducatifs larges.
Le projet de cycle liste des contenus afférents aux différents registres de la compétence attendue des programmes. Ils sont planifiés, mais restent peu opérationnels et en
décalage avec le niveau réel des élèves.
A développer
L’intervention ne permet pas un équilibre des différents temps pédagogiques. Le temps de pratique est réduit. Les apprentissages en sont perturbés
La différenciation est guidée par la mise en place de groupes de niveaux, sans prendre en compte les besoins en termes d’apprentissage, l'intégration des élèves en situation
de handicap est perfectible en termes d'efficiente.
La démarche d’enseignement se résume à une mise en activité des élèves, parfois associée à une logique transmissive des contenus. Les compétences transversales sont
affichées.
Le projet de classe est opérationnel, les objectifs éducatifs visés sont précis et adaptés aux élèves. Des leviers pédagogiques sont identifiés pour y contribuer.
Le projet de cycle a fait l'objet d'une sélection des contenus adaptés partiellement aux élèves et aux différentes compétences enseignées en EPS. Ils sont planifiés et
opérationnels
Satisfaisant
L’organisation des temps pédagogiques et de l’espace de travail permet l'investissement des élèves. Les temps de pratique sont favorables aux apprentissages.
Des variables de simplification et de complexification sont proposées au sein des situations. L'inclusion des élèves en situation de handicap est en cohérence avec le projet
personnalisé de scolarisation, des évaluations adaptées sont prévues.
La démarche d’enseignement favorise une pratique réflexive chez les élèves mais la logique cumulative des apprentissages reste à l'oeuvre. Les compétences transversales
sont enseignées.
Le projet de classe est efficient, les objectifs éducatifs visés sont précis adaptés et contractualisés avec les élèves. Des procédures d'intervention sont mises en œuvre dans
chaque leçon pour y contribuer. Les contenus choisis au sein du projet de cycle sont adaptés aux élèves, planifiés, relèvent des compétences disciplinaires et transversales et
sont articulés entre eux au service d'une éducation complète.
Remarquable
L’intervention pédagogique articule finement temps de consignes, temps de pratique et temps de régulation pour favoriser les apprentissages de façon optimale.
Différenciation envisagée dans plusieurs dimensions (simplification/complexification, mode de groupement, modalité de communication, tâches différenciées…). L'inclusion des
élèves en situation est complète à tous les niveaux.
La démarche permet aux élèves de donner du sens à leurs apprentissages notamment à travers une logique spiralaire de l'enseignement. Les compétences transversales sont
articulées avec les compétences disciplinaires au cœur de chaque leçon.
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
Compétences communes à tous les professeurs : le cœur du métier
P 4. Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe
favorisant l’apprentissage et la socialisation des élèves :
•
•
•
•
•
•
•
Installer les élèves dans une relation de confiance et de bienveillance.
Maintenir un climat propice à l'apprentissage et un mode de
fonctionnement efficace et pertinent pour l’ensemble des élèves et des
activités.
Rendre explicites pour les élèves les objectifs visés et construire avec eux
le sens des apprentissages à travers une démarche d’enseignement
adaptée. *
Favoriser la participation et l'implication de tous, créer une dynamique
d'échanges et de collaboration entre pairs. **
Gérer les différents espaces et temps de la leçon.
Instaurer un cadre de travail et des règles assurant la sécurité de chacun.
Recourir à des stratégies adéquates pour prévenir l'émergence de
comportements inappropriés et pour intervenir efficacement s'ils se
manifestent.
Caractérisation des niveaux des
compétences professionnelles en EPS
COMPÉTENCE P4 : Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l’apprentissage
et la socialisation des élèves.
Principaux liens avec les compétences communes : CC1 - CC3 - CC4 - CC6
Les conditions de sécurité active et passive sont régulièrement en défaut.
Insuffisant
La posture professionnelle n’est pas construite, ce prérequis ne permet pas d’organiser le travail dans la classe.
Les différences ne sont pas prises en compte, les valeurs de mixité, d’égalité et de respect mutuel ne sont pas véhiculées par l'enseignant.
Le climat de classe n’est pas propice aux apprentissages. La relation éducative est empreinte de défiance.
Les conditions de sécurité active et passive sont parfois en défaut
A développer
La posture professionnelle est en construction, l’autorité est superficielle et parfois contestée.
Les valeurs de mixité, d’égalité et de respect mutuel sont affichées, mais pas opérationnalisées dans l'enseignement.
Le climat instauré permet à la classe de fonctionner, mais les apprentissages sont aléatoires. La relation éducative est installée partiellement.
Les conditions de sécurité sont réfléchies dans la conception de chaque leçon, les mises en œuvre sont maîtrisées.
Satisfaisant
La posture professionnelle est construite, l'enseignant joue son rôle d’adulte référent au sein de l’EPLE
Les valeurs sont enseignées, parfois de manière déconnectée des contenus proposés dans la leçon.
Le climat de classe est favorable aux apprentissages. Les compétences professionnelles font autorité.
Les conditions de sécurité active et passive sont articulées et efficaces dans leurs mises en œuvre.
La posture professionnelle est assise sur des compétences larges reconnues par les élèves et les membres de la communauté éducative.
Remarquable
Les valeurs enseignées sont articulées finement avec les contenus de chaque leçon.
Le climat de classe est propice à tous les types d’apprentissages (moteurs, méthodologiques, sociaux…).
La relation éducative est basée sur une confiance réciproque favorable à l’acquisition de l’autonomie.
La construction des compétences
professionnelles
BO N°30 du 25 juillet 2013 : Référentiel des compétences professionnelles des
métiers du professorat et de l’éducation.
Compétences communes à tous les professeurs : le cœur du métier
P 5. Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves :
• En situation d’apprentissage, repérer les difficultés des élèves afin
de mieux assurer la progression des apprentissages . *
• Construire et utiliser des outils permettant l’identification des
besoins, des progrès et l’évaluation du degré d’acquisition des
compétences.**
• Analyser les réussites et les erreurs, concevoir et mettre en œuvre
des activités de remédiation et de consolidation des acquis
• Faire comprendre aux élèves les principes de l’évaluation afin de
développer leurs capacités d’auto-évaluation ***
• Communiquer aux élèves et aux parents les résultats attendus au
regard des objectifs et des repères contenus dans les programmes.
Caractérisation des niveaux des
compétences professionnelles en EPS
COMPÉTENCE P5 : Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves.
Principaux liens avec les compétences communes : CC2 - CC3 - CC4 - CC5 - CC6 - CC9 - CC10 - CC12
Les critères de réussite ne sont pas envisagés ou explicités aux élèves avant leur mise en activité.
Les comportements des élèves ne sont pas « lus » par l'enseignant, la régulation de ces derniers est donc très rare.
Insuffisant
Les outils d’évaluation ne sont pas pertinents. Les référentiels sont interprétés ou redéfinis.
L’auto et la co-évaluation sont peu mobilisées, les élèves ne connaissent pas les attendus.
Les critères de réussite sont explicités partiellement ou ne portent pas sur l’objet d’apprentissage.
Certains comportements d'élèves sont identifiés, mais les régulations apportées ne sont pas efficaces.
A développer
Les outils d’évaluation sont pertinents partiellement, ils permettent de révéler une ou deux dimensions des compétences attendues visées. Les
référentiels sont appliqués sans discernement.
Les outils et principes de l’évaluation sont présentés aux élèves, des phases de co ou d’auto-évaluation sont utilisées épisodiquement en fin de cycle.
Les critères de réussite sont pertinents, définis et explicités aux élèves.
Des comportements sont régulièrement identifiés, les régulations proposées permettent à la majorité des élèves de dépasser les problèmes rencontrés
dans leurs apprentissages.
Satisfaisant
Les outils d’évaluation sont pertinents, ils permettent de révéler l’ensemble des dimensions des compétences attendues. Les référentiels sont appliqués
avec discernement.
Les élèves connaissent et comprennent les principes et outils de l’évaluation, ils les utilisent régulièrement à de fins de formation.
Les critères de réussite sont pertinents par rapport à la compétence attendue, explicités aux élèves au sein de chaque situation. Ils leur permettent de
se situer régulièrement dans un continuum.
Les comportements sont systématiquement identifiés, les réponses apportées sont adaptées et différenciées, elles favorisent les apprentissages de
tous les élèves.
Remarquable
Les outils d’évaluation sont pertinents et efficients. Les référentiels sont intégrés.
Les élèves sont impliqués et participent à l’évaluation régulièrement et progressivement sur le cycle. Les outils sont intégrés au processus
d’apprentissage.
Leurs priorités de rentrée :
• Dès leur prise de fonction, ils entrent dans une institution qu’ils doivent représenter avec loyauté.
 On attend d’eux qu’ils soient des adultes référents porteurs et garants des valeurs de l’école de la
république.  Notion d’exemplarité par rapport aux élèves dont ils ont la charge.*
•

•

La prise en main de la classe :
le premier contact avec une classe détermine souvent la nature des relations d’une année scolaire**
La première leçon, le premier cours :
C’est le moment où ils vont poser leur fonctionnement en EPS et leurs exigences en termes
d’apprentissages.  Positionnement professionnel. ***
• La préparation écrite des cours.  c’est une exigence institutionnelle ****
• Chaque leçon doit répondre aux besoins spécifiques de tous les élèves.
 les leçons ne doivent pas être une suite de situations prises dans les livres ou sur internet sans aucun
lien logique.
 Nécessité de connaître rapidement les élèves individuellement et collectivement pour établir un projet
de classe éducatif.
 Impact dans les choix de Compétences Méthodologiques et Sociale à travailler particulièrement, les
modes de groupement, mode de communication…..
 Cette compétence à gérer et à « faire fonctionner » la classe doit être en place aux vacances
de Toussaint pour être en mesure d’approfondir les contenus et les modalités de
différenciation dans un deuxième temps.
En conclusion
Pour résumer 3 missions :
- Accueillir
- Former
- Évaluer.
Cependant, la base de cette fonction est constituée par
le partage de ses savoirs professionnels et de son
expérience.
L’année de stage est le départ d’une professionnalisation
qui se poursuivra tout au long de la carrière, soit
quelques années!...
Merci de votre attention
Le calendrier annuel d’un EPLE
•
Page 32 du livret tuteur.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
7
Taille du fichier
781 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler