close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Canal du Midi

IntégréTéléchargement
Cliquer pour avancer
Construit sous le règne de Louis XIV, le Canal du Midi est le plus ancien
canal d'Europe encore en fonctionnement. Cette voie d'eau, imaginée par
l'ingénieur Pierre-Paul Riquet, comporte des ouvrages remarquables qui
lui confèrent un intérêt patrimonial exceptionnel. Son importance est
maintenant reconnue au niveau international. L'Unesco a, en effet, décidé
de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de
l'humanité. Ce prestigieux label est le résultat d'un combat collectif d'une
Région qui a tenu à faire reconnaître l'un de ses fleurons.
Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l'étang de Thau, près de
Sète, et Toulouse. Il est prolongé jusqu'à l'Atlantique par le canal latéral à
la Garonne sur 193 kilomètres.
1681 inauguration
1996 inscription au patrimoine mondial de l'Unesco
2 m profondeur
12 ans durée des travaux
328 ouvrages d'art (dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux
et 6 barrages)
45 000 platanes et cyprès plantés le long des berges.
De 2 000 ouvriers engagés au départ en 1667, ils furent jusqu'à 12 000, autant de
femmes que d'hommes, répartis en 12 divisions composées chacune d'équipes de 50
personnes, à venir sur le chantier au grès de leur disponibilité.
Plusieurs métiers se rencontrent sur les chantiers, en plus des ouvriers saisonniers
qui sont le plus souvent des agriculteurs. Les maçons et les tailleurs de pierre sont
chargés de la construction des ouvrages d’art (ponts, écluses, épanchoirs). Les
forgerons et les niveleurs sont chargés de l’entretien de l’outillage. Les charretiers
et les voituriers, les maréchaux-ferrants et les propriétaires de moulins à scies
sont aussi réquisitionnés pour les travaux.
Le ruisseau d’Alzeau juste avant sa captation
Source principale du Canal
Le ruisseau d'Alzeau après la prise d'eau
Début de la rigole vers le Canal
Rigole de la Montagne
La rigole de la Montagne au nord de Saissac
Rigole de la Montagne - Lieu de mémoire
En janvier 1748, on avait perdu la rigole de la Montagne. Plus d’eau ! Cette
inscription commémorative raconte l’événement à l’endroit où elle avait disparu.
Voûte de Vauban
C’est le 1er tunnel au fil de l’eau
Il permet à la rigole de changer de versant
3 m de largeur - 122 m de longueur
Vers le Laudot et le bassin de Saint-Ferréol
Sortie de la Rigole
Bassin de Saint-Ferréol – 1667-1672 - 780 de longueur – 120 m de largeur à la base –
La plus grande réserve d’eau destinée au Canal, sans laquelle il ne pourrait exister.
L’épanchoir du Laudot
Il s'agit à la fois d'un déversoir (magnifiquement décoré par deux arches) et d'un épanchoir. La
fonction déversoir, c'est le trop plein qui s'évacue automatiquement quoi qu'il advienne. La
fonction épanchoir nécessite l'utilisation de vannes, ici l'eau s'écoule de l'épanchoir.
L’excédent d’eau est dirigé côté Atlantique et le reste va alimenter la canal.
La Rigole de la Plaine et le ruisseau Laudot
Rigole de la Plaine
Arrivée de la rigole de la Plaine dans le bassin de Naurouze
Source principale d'eau du Canal du Midi
Au seuil de Naurouze, la rigole de la Plaine se déverse dans le bief de partage
des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée.
Le seuil de Naurouze est le point le plus élevé du canal avec une dénivellation de 58 m entre le
seuil et Toulouse (franchie au moyen de 16 écluses) et 110 m entre le seuil et Sète (franchie au
moyen de 48 écluses).
Epanchoir de Naurouze construit par les tailleurs de pierre
Ecluse du port de Négra avec ses bajoyers arrondis caractéristiques du Canal du Midi
Toulouse - le Canal de Brienne
Toulouse - L'arrivée du Canal du Midi aux Ponts jumeaux
Toulouse - les Ponts jumeaux - Début du Canal de la Garonne
Toulouse - les Ponts jumeaux
À gauche : l’extrémité occidentale du Canal du Midi – à droite : le Canal de Brienne
Bas relief réalisé par François Lucas, professeur à l‘Académie royale. Il représente la
province de Languedoc, ordonnant au canal, qui atteint la Garonne en aval de Toulouse, de
recevoir à son tour les eaux du fleuve pour mieux communiquer avec la cité.
Carcassonne, en venant de Toulouse et Naurouze, vers le port
Carcassonne
Ecluse de Trèbes
Ecluse de l’Aiguille
L'épanchoir de l'Argent-double
Un chef-d’œuvre d’architecture !
L'épanchoir de l'Argent-double : pavés sur le chemin
L’aqueduc de Répudre, terminé en 1676
Le plus ancien Pont-canal du monde
Le tunnel de Malpa a été percé en seulement 6 jours, sur une longueur de 170 m, dans des grès
sableux, avec un risque permanent d’effondrement, dans l’hiver 1679-1680. Ses dimensions sont
condidérables : 8 m de largeur pour 8 m de hauteur. Ce tunnel a été le premier qui ait été réalisé
pour un canlal. Un exploit technique du XVIIe siècle !
Le tunnel de Malpas est un ouvrage majeur du Canal du Midi. C’est le plus ancien tunnel
canal au monde destiné à la navigation. Il est encadré par deux profondes tranchées
d'accès. C'est le premier tunnel réalisé à l'explosif. L’ensemble des travaux est manuel et
le creusement du canal se fait à la pellle et à la pioche. La main d’œuvre est constituée
de paysans et d’ouvriers locaux. L’outillage est très limité : pioches, houes et pelles pour
creuser, paniers et civières pour le transport des matériaux, et les ouvriers doivent en
assurer l’entretien. La poudre est utilisée pour faire exploser la roche.
Situé à 10 km de Béziers, il offre une illustration remarquable du savoir-faire des
ingénieurs et ouvriers à l'époque du roi Soleil.
C'est à l'obstination de Pierre-Paul Ricquet que l'on doit cet ouvrage car, initialement, le
plan traçait un large détour. Colbert, sur ordre de Louis XIV, avait sommé Riquet de
respecter ce plan et avait envoyé une équipe pour le lui signifier. Quand ces hommes
arrivèrent sur place, ils découvrirent, à la lueur des chandelles, le tunnel de 8m de haut
totalement achevé !
Ce tunnel symbolise depuis le XVIIe siècle la capacité humaine à s'affranchir des
difficultés posées par la nature.
L’origine du nom viendrait de la difficulté d’exécution du creusement (« Malpas » signifie: mauvais passage)
L’ouvrage franchit une colline incontournable.
Sortie du tunnel de
Les fameuses 9 écluses de Béziers.
Elles sont impressionnantes car elles
compensent un dénivelé de 21 mètres
sur le Canal du Midi
L’un des sites majeurs du canal
Fonserannes
Escalier d'écluses de Fonséranes
La descente de Fonsérannes
Ecluse ronde d’ Agde – Un type d’écluse très rare
L’embouchure - l'extrémité orientale du Canal
Le Canal du Mid,i ou Canal des Deux Mers, relie la Garonne à la mer Méditerranée. Il
fournit, avec le canal latéral à la Garonne, une voie navigable de l’Atlantique à la mer
Méditerranée. Il a été prolongé par le canal du Rhône à Sète. D’abord nommé canal
royal en Languedoc, les révolutionnaires le rebaptisent en canal du Midi en 1789. Il a
été considéré par ses contemporains comme étant le plus grand chantier du XVIIe
siècle.
Riquet mit 15 ans à mûrir son projet, puis 4 ans pour convaincre Colbert et Louis XIV.
Enfin, le 1er janvier 1667, les travaux débutent. Il faudra 14 ans, 12.000 ouvriers et 7
millions de m3 de terre maniés à la main, sans parler des 17 millions de livres que
coûta le Projet : en comparant cette somme au salaire annuel d’un bon artisan de
l’époque – 100 livres – cette somme représenterait vraisemblablement autour de 1
milliard d’euros de nos jours !
Riquet ne verra jamais la fin du chantier : il meurt en 1680 après avoir dépensé toute
sa fortune, alors qu’il ne reste plus qu’une lieue à creuser. Ses successeurs
poursuivirent les travaux et s’enrichirent jusqu’à la Révolution qui nationalisa le Canal.
Les majestueux platanes du Canal du Midi !
Les bergesdu canal sont actuellement plantés d’environ 60.000 arbres
Cet arbre peut vivre plus de 1.000 ans ! Il pousse très vite et peut prendre plus de 50cm par an.
Il peut atteindre facilement 25 à 30m de hauteur.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
5 040 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler