close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chez les Coptes d`Egypte - Reseau

IntégréTéléchargement
Visite chez les
Coptes d’Égypte
Felouque sur le Nil à Louxor
V
endredi 6 novembre : vol Egyptair
pour Louxor via Le Caire ; sur notre
mini-écran TV, la mosquée Mohamed
Ali et, avant de décoller, une lecture de sourates. Nous ne visiterons
pas de mosquées ; le but
de ce voyage avec l’œuvre d’Orient - « les chrétiens de France au service
des chrétiens d’Orient » ce sont des rencontres
avec les communautés
coptes catholiques et
leurs hiérarchies pour les
conforter, évaluer leurs
besoins, fortifier le lien
entre les Églises orientale
et occidentale.
« Les plus religieux des
hommes »
Avec le Louxor que nous avions connu en
2000, trois ans après le massacre de la vallée
des Reines et celui que
nous découvrons, le
contraste est tragique : temple de Louxor, illuminé
comme pour des sons et
lumières, mais désert, rues
sombres, bateaux de croisière immobilisés le long
de berges du Nil ; mais des
minarets aux phosphorescences vertes, et des églises,
souvent orthodoxes, dont
les croix blanches illuminent la nuit. Louxor qui viLes autorités ayant misé
vait essentiellement du tousur un risque minimum,
risme – et 50 % des agences
Temple de Karnak
et le moindre incident réétaient coptes – est une
percuté par les médias menaçant d’achever
ville sinistrée. Et le repas au décor fastueux
un tourisme moribond, nos déplacements en
que nous offre l’évêché sur un de ces hôtels
car se font en convois escortés par la police :
flottants convertis en restaurants, a quelque
pick-up avec gyrophares et sirènes, remplis
chose de surréaliste.
de jeunes recrues avec gilet pare-balles et
Antoine, notre guide égyptologue, grandi
fusil d’assaut, sauf au Caire, où la circulation
chez les frères des Écoles chrétiennes, et qui
démente les rendait impossibles.
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
1/8
campagne, son culte était si
nous montre au Caire le ciprégnant qu’il fut cause au
metière orthodoxe où sont
Concile d’Éphèse (431) de
enterrés les membres de
la dissidence de Nestorius,
sa famille, est très fier de
qui refusait à Marie le titre
son pays, et tient à nous dire
de Théotokos, trop proche
son Égypte. Civilisation sude celui d’Isis « mère de
périeure, depuis la magnifiDieu ». Car Horus, leur fils,
cence des temples pharaoest aussi l’enfant du miracle,
niques jusqu’à l’invention du
et témoigne de la permafoie gras, en passant par le
nence, chez les anciens
canal de Suez dont l’idée
Égyptiens, des triades, trois
vint d’abord de Sésostris III,
étant le nombre du pluriel,
l’Égypte conjugue le miracle
Notre guide Antoine à Abydos
deux celui du duel. Le primat
et le travail des hommes. Miracle du Nil qui creuse son chemin dans le de l’au-delà, nous le retrouverons dans les
désert sur 6 600 km, favorisant une civilisation tombeaux creusés dans la montagne, aux
maritime, bédouine, agricole - « l’Égyptien est bas-reliefs somptueux, où les corps conservés
le premier agriculteur du monde » - culminant par la momification attendaient la résurrection,
en une religion, pierre d’attente du christia- alors que les maisons en terre cuite pour
vivre ont depuis longtemps disparu. Les phanisme, qui pressent la résurrection.
« Les Égyptiens sont les plus religieux des raons, fils de Dieu, étaient mégalomanes au
hommes », disait Hérodote. Le miracle per- point de se bâtir une gloire posthume par
leurs statues géantes, répétées,
manent du soleil qui se lève
souriant d’une éternelle jeuet se couche avait suscité le
nesse, codifiées à l’extrême,
culte de la déesse-mère Nout,
ce qui nous fit préférer les
sœur-épouse de Geb (la
tombeaux de Beni Hassan,
terre), représentée sous la
où les scènes de la vie quotiforme d’une femme courbée
dienne suscitaient des gestes
au-dessus de la terre qu’elle
souples, naturels, ordonnés
touche de ses mains et de
aux travaux des champs, à la
ses pieds, et qui chaque soir
chasse, aux jeux… ou à l’égoravale le soleil et chaque magement d’un taureau de matin l’enfante.
nière toute halal.
Au nord de Louxor, l’un
Touchant presque Le Caire,
des plus beaux temples, Abyles pyramides de Guizèh
dos, est voué au culte d’Osi(« Chéops, 147 mètres de haut,
ris, tué par son frère, ressusle plus haut monument avant
cité grâce à sa sœur-épouse
la Tour Eiffel », nous dit AnIsis. Lié au Nil dont les crues
Temple d’Abydos
toine) confirment cette imprespériodiques revivifiaient la
consacré à Isis et Osiris
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
2/8
sion de mégalomanie, et
leur site, plus animé que
celui de Louxor, avec ses
chevaux, ses calèches,
ses dromadaires, témoigne que l’Égypte, en
attendant le retour d’hypothétiques touristes
étrangers, a misé sur le
tourisme intérieur.
Pyramide de Képhren
Des anciens Égyptiens
aux Coptes
S’il déprécie le judaïsme - « les Égyptiens
n’avaient pas besoin de Joseph pour savoir
que sept années de fertilité étaient suivies de
sept années de sécheresse » - et doute que
les Hébreux aient été soumis à l’esclavage,
mais suggère que le veau d’or était une représentation d’Hathor, la déesse de l’amour,
Antoine dégage en revanche le fil d’Ariane,
qui relie l’ancienne Égypte à la Grèce, puis à
l’art copte.
représentés de face – alors
que les bas-reliefs représentaient de profil dieux
et pharaons – aux yeux
grands ouverts pour voir
la gloire de Dieu, sont
une annonce de l’art byzantin plutôt qu’un rappel
de la magnificence pharaonique.
Une autre continuité s’opère lors de la
messe de saint Basile le Grand selon le rite
copte d’Alexandrie avec l’évêque de Louxor.
Hommes à gauche, femmes à droite, communion sur la langue. La coutume, qui n’est
plus guère pratiquée, était de quitter l’église à
reculons, comme jadis dans les temples au
temps des pharaons. Et – nous ne l’expérimenterons que dans les monastères orthodoxes
– on se déchausse avant d’entrer, comme au
temps des pharaons et plus tard de l’islam.
Ce qui frappe dans la liturgie copte, c’est
la volonté d’incarner concrètement les réalités
Alexandre, fondateur d’Alexandrie, ne né- surnaturelles. Ainsi l’iconostase est-elle moins
gligea pas les dieux égyptiens, leur présenta une séparation qu’une transition du visible à
des offrandes et, assimilé à un pharaon, entra l’invisible, le prêtre ôtant le voile qui sépare
seul dans le temple, et reçut des dieux une la nef du chœur, à l’image du voile déchiré
du temple à la mort du Christ. Ainsi le pain
prophétie : « Mon emeucharistique est-il un
pire jusqu’où ? Le
vrai pain, entouré de
monde. Quand mourlinge comme un nourai-je ? Jamais ».
veau-né, avec lequel
Quant à l’art copte,
le célébrant fait le tour
s’il imite au début les
de l’autel, comme Sianciens Égyptiens, et
méon portant l’enfant
adopte l’ankh, croix
Jésus. Puis ce pain est
de vie des pharaons,
partagé entre les fique nous voyons soudèles et reconstitué
vent dans les églises,
par la communion, à
ses personnages naïfs,
Liturgie de Saint-Basile
l’image du corps et
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
3/8
égyptienne de la djellabah, - et où s’activent les enfants, montant leurs ânes à cru.
La vallée du Nil, seule
féconde, n’occupait
que 4 % du pays ;
grâce aux barrages et
Nous sommes étonaux canaux d’irriganés à la fois par l’imtion, elle en occupe
portance du christiaCampagne de Moyenne Égypte
aujourd’hui 12 %. Le
nisme – plus de dix
pour cent de chrétiens, certains nous disent terrain cultivable gagné sur le désert n’emmême quinze millions – et par le manque de pêche pas l’émigration vers les villes, surtout
visibilité des chrétiens ailleurs que dans les Le Caire où l’explosion démographique est
communautés. En revanche beaucoup de plus sensible qu’ailleurs : seize à dix-sept milfemmes voilées, parfois intégralement et des lions de Cairotes sur une population égypfilles sortant de l’école, mines réjouies – tienne qui est passée de douze millions avant
l’école est une conquête avec 45 % d’anal- Nasser à quatre-vingt-dix millions aujourd’hui.
du sang du Christ, séparés à la mort et réunis à la Résurrection,
et doit être consommé
entièrement sans qu’il
en reste rien au tabernacle.
phabètes – vêtues de jupes ou pantalons marine, et voilées de blanc. Sauf chez les enfants,
très peu de chevelures au vent.
Communautés
coptes catholiques
Entre Louxor et Le Caire, en traversant les
villages, enfants et adultes nous accueillent
comme le Messie, voyant en ces touristes improbables des hirondelles qui annonceraient
le printemps. Des hommes assis aux terrasses
fument la chicha, un
café devant eux, ou
immobiles,
se
contentant d’exister.
La campagne est
verte de champs
morcelés en parcelles entourées de
rigoles qui retiennent l’eau, où travaillent lentement
les fellahs portant la
galabieh – version
Les communautés catholiques, surtout féminines, sont multiples : cent soixante-huit
maisons religieuses, sœurs de la Charité de
Besançon, sœurs du Sacré-Cœur, sœurs de
saint Vincent de Paul, franciscaines, carmélites,
etc. Elles nous rappellent que l’Égypte
est une terre sainte,
où plusieurs villes se
disputent l’honneur
du passage ou de
l’installation de la
Sainte Famille : grottes près d’Assiout, de
Minya, et, dans le
vieux Caire, la crypte
de la très belle église
Saint Serge.
…avec une sœur égyptienne
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
4/8
L’antichambre du
tation, pour ceux qui
ciel : c’est l’impression
le peuvent.
que donnent les comAu Caire, au Colmunautés féminines
lège Saint-Vincent-dede Moyenne Égypte,
Paul tenu par les Filles
parfois réduites à trois
de la Charité, nous
ou quatre religieuses,
assistons à une matisans que des postunée ordinaire : alilantes viennent assurer
gnées dans la cour
la relève. Aidées par
mais rieuses et fières
l’œuvre d’Orient, elles
de se voir admirées,
refont les gestes simLa Sainte Famille (église Saint-Serge)
les élèves entonnent
ples de l’Évangile : prol’hymne
national
téger les enfants, donner à boire à ceux qui égyptien (« Vive la république arabe
ont soif, à manger à ceux qui ont faim, soigner d’Égypte ! »), puis rentrent en classe, attentives
les malades, soutenir les familles. Certaines et se disputant l’honneur de lever le doigt
disposent d’un dispensaire, avec salle d’écho- sans craindre d’être traitées de bouffons. Nous
graphie, pharmacie et distribution des vaccins remarquons dans chaque classe quelques
obligatoires, cabinet de dentiste, et même filles voilées : « Des parents musulmans nous
salon de coiffure, « car il n’y en a pas dans le demandent à genoux d’accueillir leurs envillage ». « Aucune subvention du gouverne- fants ». « Je suis, nous a dit un père, musulment, nous dit-on, ce sont
man-catholique ! ».
elles qui subventionnent
Cette évangélisation
le gouvernement et le rempar les œuvres ne peut
placent grâce à l’aide des
manquer de susciter des
associations, puisqu’il n’y
vocations. À ma question
a pas d’aides sociales ».
simple : « Comment réagit
Elles offrent ainsi une mél’Église à des demandes
decine de proximité oude baptême ? » Les réverte aux chrétiens et aux
ponses des prélats et des
musulmans – la salle d’atlaïcs sont prudentes. « Les
tente est remplie de
conversions sont intéfemmes voilées – avec
rieures » me dit l’un d’eux.
l’aide de médecins qui
Un autre: «l’Église répond
viennent ici exercer béavec sagesse ». Un troinévolement quelques
sième, plus explicite :
heures par jour, ce qui
«Ceux qui désirent le bappermet la quasi-gratuité
tême, nous les envoyons
des soins : cinquante cenen Europe ou au Liban,
times d’euro par consulMonseigneur Zacharia, évêque de Louxor
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
5/8
où la liberté religieuse
existe encore ; les protestants sont plus courageux que nous ». Avec
cette constante : « Tu
peux entrer facilement
dans l’islam ; tu ne peux
pas en sortir ».
Égypte
orthodoxe
Une visite au
quartier des chiffonniers, dans le vieux
Caire, où vivaient jadis des familles chrétiennes très pauvres,
Le patriarche du Caire
transformé par Sidonne une jolie définiméon, copte orthoMonastère orthodoxe du Wadi Natroun
tion de la vie chrétienne
doxe, en gigantesque
en Égypte : « Notre vie
centre de triage et de recyclage des déchets,
est comme le GPS : il faut toujours consulter :
où Sœur Emmanuelle œuvra, relayée auque dois-je faire pour arriver au bon chemin ? »
jourd’hui par Sara, religieuse orthodoxe, nous
Il ne croit guère au dialogue théologique. Sa
donne une idée de la force du christianisme
perspective : « Respecter les musulmans, les aiorthodoxe. Soixante mille personnes y vivent,
mer, prier pour eux, et, s’ils ont tort, que Dieu
vingt mille assistent régulièrement à la messe,
les illumine ! »
tous les enfants vont à l’école, et beaucoup,
Dieu, paraît-il, ignore deux choses: le nombre devenus adultes, sont aujourd’hui médecins,
des congrégations féminines, et ce que va dire architectes, ou prêtres.
un dominicain quand il monte en chaire. Un
Ce sont les monastères du Ouadi Natroun,
dominicain français de l’IDEO (Institut domià l’ouest du Caire, qui déploient le mieux la
nicain d’Études orientales) nous explique la
splendeur orthodoxe, avec leur allure de fortevocation de l’Institut : œuvrer à la compréhenresses du désert, donjons équipés de ponts-lesion mutuelle, ouvrir son immense bibliothèque
vants pour vivre en autonomie lors des attaques
aux musulmans comme aux chrétiens, pour
bédouines, coupoles
qu’ils « apprennent à
ocre, croix encadrées
être vigilants sur leurs
par de hauts palmiers.
traditions ». PropoTout est miracle ou
sant une « théologie
symbole ici : depuis
du pluralisme relile corps retrouvé ingieux », notre domitact de saint Bishoï
nicain se refuse à
et le bâton de pèlerin
« essentialiser l’isde saint Ephrem delam ». À la veille des
venu immense tamaattentats parisiens,
rinier, jusqu’au cuson discours sur
rieux bonnet des
« l’hystérisation de
moines, symbole
l’islam en Occident »
Moines du Wadi Natroun
d’une vie recommensonne étrangement.
Classement : 2M37
mise en ligne 15-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
6/8
cée à la manière des
tout-petits, orné de
chaque côté de six croix
représentant les apôtres
et d’une autre sur la
nuque empêchant le
diable de venir les importuner.
Chenouda et propose
l’unification de la fête
de Pâques.
Nouvelle
Constitution
Au Caire, les affiches
électorales fleurissent,
Avec
ses
cent
arborant parfois des vimoines, qui ne prononsages de candidates à
Les enfants de l’école Saint-Vincent-de-Paul
cent pas de vœux, le
la chevelure libre – Anchantent l’hymne égyptien avant d’entrer en classe
monastère Saint Matoine nous dit que des
caire vit en autonomie. Riche d’arbres fruitiers, femmes ministres sont d’anciennes élèves de
d’oliviers, de palmiers, d’élevages de volailles collèges catholiques.
et de vaches, il conjugue la pauvreté individuelle
Les prochaines élections ont pour but la raet l’aisance collective.
tification par le Parlement d’une nouvelle
En voyant des enfants écrire des petits mots Constitution. Pour la préparer, ont été conviés
pour recommander leurs défunts aux saints des salafistes, des sunnites, des chiites, des orfondateurs, nous prenons conscience que la thodoxes, des catholiques, des protestants.
séparation orthodoxes-catholiques ne réside Mgr de Guizeh y a participé, avec pour message
pas dans la querelle du Filioque ou la définition du patriarche de défendre les droits de tous les
du Purgatoire, mais dans l’autorité du Pape.
Égyptiens, pas seulement des chrétiens. Depuis
Chenouda III, dont nous voyons les photos le temps de Sadate qui se prenait pour un phaun peu partout, qui fut pape de l’Église ortho- raon (« Ramsès le deuxième ») jusqu’aux Frères
doxe, ne facilitait pas les relations avec les ca- musulmans, l’article deux stipulait que « les
tholiques, considérant comme nul le baptême principes de la charia sont la source de la lécatholique et faisant rebaptiser les enfants selon gislation ». Depuis deux ans, la nouvelle Constile rite orthodoxe, lorsque des catholiques, par tution prévoit dans son article deux que « les
exemple, se convertissaient à l’orthodoxie pour principes de la charia sont une des sources de
se remarier. Mais on
la législation, compte
garde de lui le mot
tenu de la liberté des
célèbre : « l’Égypte
autres cultes ».
n’est pas une patrie
Après Moubarak
dans laquelle nous viqui « incitait chacun à
vons, la patrie vit en
mettre sa main dans
nous ». L’actuel pape,
la poche de l’autre »,
Tawadros II, cherche
et dont la Constitution
à se rapprocher des
« à trous et à fissures
catholiques, a suppermettait
l’islaAffiches électorales
primé la mesure de
misme », après Morsi
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
7/8
avec lequel on peut
et les Frères musulmans
prendre ses distances,
– « On ne voulait pas
nous dit Antoine. Le mude Morsi, il nous a vensulman lui, est volontiers
dus à Daech, pour lui
anhistorique : il est apla patrie ne comptait
pelé à appliquer, hic et
pas », le maréchal Fatnunc, les prescriptions
tah Al Sissi suscite chez
du Coran et à imiter le
les chrétiens un improphète ». Alors, les slomense espoir. Il a reçu
gans qu’invoquent les
trois fois les confessions
Visite surprise du Premier Ministre
Coptes: «la religion pour
chrétiennes ; il a demandé à l’université Al Azhar de faire l’exégèse Dieu, la patrie pour tout le monde », et « chréde leur enseignement ; tout en reconnaissant tiens, musulmans, tous Égyptiens » sont-ils une
qu’Al Azhar a refusé de prononcer une fatwa belle utopie ?
contre les terroristes. « Les femmes adorent
Au retour, dimanche 15 novembre, l’hypothèse
Sissi, dit Antoine, et réciproquement ». La ré- de Mgr Gollnisch, sans vraiment nous convainpression contre les Frères musulmans est dure, cre, fait en nous son chemin : « Si vous êtes
mais pouvait-on faire autrement ? Seul notre partis en Orient avec des idées simples, et en
dominicain réprouve « le non-respect des droits revenez avec des idées compliquées, un progrès
de l’homme ». Quand un membre de l’Ambas- aura été accompli ».
sade de France vient nous faire une conférence,
Danièle Masson
il se félicite que l’Égypte, ayant pris ses distances
avec les USA qui soutenaient les Frères musulmans, se soit rapprochée de la France, et se réjouit de « la relation bilatérale francoégyptienne ».
La veille de notre départ, dans le vieux Caire,
des berlines noires, aussitôt assaillies de photographes et de micros tendus, s’arrêtent devant
nous : le premier ministre, au lendemain des
attentats parisiens, vient nous présenter ses
condoléances.
Nous longeons les cimetières des églises arméniennes, syriennes catholiques, grecques catholiques, grecques orthodoxes. Chaque communauté a son évêque ; richesse de la diversité
ou danger de la dispersion ?
En face, et malgré la haine entre sunnites et
chiites, un Coran que l’on refuse de contextualiser. « La Torah rapporte un récit historique
Au pied des pyramides
Classement : 2M37
mise en ligne 12-2015
Aller à => dossier origine de ce texte – Retour à l’accueil => reseau-regain.net
8/8
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
425 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler