close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

7 JAN. 25 FEV. 2016 - Maison de la Poésie

IntégréTéléchargement
7 JAN.
25 FEV.
2016
Lectures-rencontres
Performances
Concerts littéraires
Vidéo-poèmes
Siestes acoustiques
Exercices d’admiration
Poésie sonore
Conférences artistiques
Littérature live
Passage Molière
157, rue Saint-Martin
75 003 Paris
www.maisondelapoesieparis.com
01 44 54 53 00
EDITO
La littérature agit parfois comme une sonde qui parviendrait à ausculter
les couches profondes d’une société. Elle éclaire ainsi sur ses tensions, sur
la violence et ses origines. C’est particulièrement frappant avec Édouard
Louis et son Histoire de la violence, avec Leslie Kaplan qui songe à un
désir de révolution aujourd’hui, avec Pascale Kramer et son subtil roman
sur le basculement politique et la tentation du repli sur soi, avec Charles
Robinson et son archéologie sociale dans une cité, avec Marie Redonnet
qui suit le chemin d’une femme libre dans un monde hostile, avec Ta-Nehisi
Coates et son analyse du racisme structurel aux États-Unis, avec Sergueï
Chargounov et Zakhar Prilepine face aux options libérales du pouvoir en
Russie, avec Don DeLillo et son monde angoissé et mélancolique…
Dans cette façon de saisir l’époque par les mots, la poésie n’est jamais
loin. Elle invite le monde à sa table et rêve d’inventer une forme de
diplomatie artistique avec Joëlle Naïm, elle convoque l’arbre et la forêt
dans l’imaginaire en ces temps d’incertitude climatique, elle évoque l’art
comme moyen de survivre avec Michel Butor…
Une maison poétique et vivante,
curieuse et foisonnante,
Au-delà de cette plongée, parfois sombre mais toujours vitale, ce début
d’année nous permet de poursuivre notre exploration de la littérature
en scène dans toute sa diversité : les mots de Marguerite Duras portés
par la voix de Natalie Dessay, la fantaisie de David Wahl, la littérature
à la rencontre de l’image avec Alain Rey, l’écriture et la musique avec
Michka Assayas, le groupe Grand Blanc ou les siestes acoustiques de
Bastien Lallemant, avec Sarah Murcia qui fait le lien entre Greil Marcus et
les Sex Pistols, avec Camélia Jordana & Raphaële Lannadère, avec Eiffel
et Denis Lavant pour une variation autour de l’œuvre de Michel Tournier…
Enfin, 2016 sera l’occasion d’entamer un cycle régulier pour le jeune
public avec, pour commencer, Alice au pays des merveilles par Véronique
Ovaldé ou encore la lecture du bel album Os court !
dont le programme se renouvelle
chaque jour ou presque.
Un lieu réactif, sensible à l’actualité
et ouvert au monde,
qui s’adresse aussi bien à ceux qui
ont toujours un livre en poche qu’à ceux
qui découvriront le texte porté autrement,
par la scène, la voix, la musique, l’image...
Olivier Chaudenson, Directeur
Maison de la Poésie / Scène littéraire
Passage Molière - 157, rue Saint-Martin - 75 003 Paris
01 44 54 53 00 du mardi au samedi de 14 h à 18 h
M° Rambuteau - RER Les Halles - Bus 29, 38, 47, 75
Une scène de lectures et de créations,
de rencontres et de débats dédiée
à la voix des poètes et des écrivains.
www.maisondelapoesieparis.com
©Mathieu Faluomi
CALENDRIER
JANVIER
JEU. 7 - 19h
Rencontre Sofia #8
Alain Rey & Alain Absire
« La langue à la rencontre
de l’image »
SAM. 9 - 16h
Lecture musicale
Alice au pays des merveilles
par Véronique Ovaldé
DIM. 10 - 17h Goûter d’écoute
Goûter d’écoute Arte Radio
MAR. 12 - 19h30Rencontre
Joëlle Naïm - Nappes Mondes,
Pour une géopoétique de la relation
Avec Georges Didi-Huberman,
André S. Labarthe, Hubert
Haddad & autres invités
MAR. 12 - 20h Lecture musicale
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
MER. 13 - 19h Lecture musicale
Delphine de Vigan
D’après une histoire vraie
JEU. 14 - 19hLecture-rencontre
Édouard Louis
Histoire de la violence
Lecture par Stanislas Nordey
VEN. 15 - 19h Lecture d’auteur
Christine Angot
Un amour impossible
SAM. 16 - 17h
Entretien de Po&sie
Denis Guénoun
MAR. 26 - 20h Lecture musicale
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
LUN. 18 - 19hRencontre-lecture
« Dadelsen en hiver ! »
Avec Baptiste-Marrey,
Jacques Darras, J.-P. Klée
& Patrick Beurard-Valdoye
MER. 27 - 19h
MAR. 19 - 20h Lecture musicale
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
Rencontre, lecture & projection
MER. 20 - 19h Lecture musicale
Carole Zalberg - À la trace
VEN. 22 - 19hRencontre
Leslie Kaplan
Mathias et la Révolution
Lecture-performance
Anne-James Chaton
Elle regarde passer les gens
VEN. 29 - 20h
« L’arbre et la forêt dans
l’imaginaire littéraire et pictural »
Avec Martin Rueff, Christine
Planté, Aurélie Foglia, Céline
Flécheux, Fabienne Raphoz
& Bertrand Fillaudeau
SAM. 30 - 15h
Sieste acoustique et littéraire
SAM. 23 - 20h Concert littéraire
Grand Blanc
« La forme d’une ville »
Avec Bastien Lallemant,
Mathieu Pelgag, le Quatuor
Hypérion, le Jeune Chœur
de Paris & Alice Zeniter
DIM. 24 - 16hLecture-projection
Jean-Luc Fromental
& Jöelle Jolivet - Os court !
Lecture par Nicolas Martel
SAM. 30 - 18hRencontre
Max Porter - La douleur
porte un costume de plume
LUN. 25 - 19hRencontre
Pascale Kramer
Autopsie d’un père
MAR. 26 - 19h
Rencontre & concert
Michka Assayas
Un autre monde
DIM. 31 - 15h et 17h
Sieste acoustique et littéraire
Avec Bastien Lallemant,
Mathieu Pelgag, le Quatuor
Hypérion, le Jeune Choeur
de Paris & Marie Richeux
FÉVRIER
LUN. 1er - 20h Lecture musicale & rencontre
Michel Butor & Catherine
Warnier - APPEL, suite
pour un violoncelle en détresse !
MAR. 9 - 19H
MAR. 16 - 19h
Rencontre, lecture & concert
Lecture & rencontre
Anna Enquist - Quatuor
Lecture par Édith Scob
Concert du Quatuor Vertigo
JEU. 11 - 19h
Carte blanche
Lancement de la revue Apulée
MAR. 2 - 19hLecture-rencontre Avec Yahia Belaskri,
Marie Redonnet
Jean-Marie Blas de
La Femme au colt 45
Roblès, Hubert Haddad,
MAR. 2 - 20hRencontre Abdellatif Laâbi,
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly Catherine Pont-Humbert...
« Et vivre était sublime »
MER. 3 - 20h
Lecture
Les Petits Chevaux de Tarquinia
de M. Duras par Natalie Dessay
JEU. 4 - 19hRencontre
Ta-Nehisi Coates
Colère noire, Lettre à mon fils
VEN. 5 - 19hRencontre
« Les enfants de Limonov »
Sergeï Chargounov
& Zakhar Prilepine
SAM. 6 - 17h Entretien de Po&sie
Hédi Kaddour - Les Prépondérants
DIM. 7 - 17h Goûter d’écoute
Goûter d’écoute Arte Radio
VEN. 12 - 19h Lecture musicale
Olivier Apert
« Upperground 2016 »
SAM. 13 - 15h
Sieste acoustique et littéraire
Bastien Lallemant, Mathieu
Pelgag, le Quatuor Hypérion,
le Jeune Chœur de Paris
& Alice Zeniter
SAM. 13 - 20h
Lecture-performance
Olivia Rosenthal
& Antoine Oppenheim
Toutes les femmes sont des Aliens
DIM. 14 - 15h & 17h Sieste acoustique et littéraire
Rencontre avec Don DeLillo
Lecture par Mathieu Amalric
MAR. 16 - 20h Lecture musicale
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
MER. 17 - 19h
Performance & concert
Soirée Sex Pistols
Fanny de Chaillé
Sarah Murcia
« Never mind the future »
JEU. 18 - 20h Soirée remue.net
« Typographie et poésie »
Avec Yohanna My Nguyen,
Éric Pesty & Georges Mishuga
SAM. 20 - 20h Lecture musicale
Camélia Jordana
& Raphaële Lannadère (L)
« Wanda »
DIM. 21 - 17h Lecture à goûter
Paul Fournel - Le Bel Appétit
Avec Katherine Khodorowsky
MAR. 23 & MER. 24
20h30
Concert littéraire
LUN. 8 - 20h Lecture & rencontre
Marie Nimier - La Plage
Lecture par Nathalie Richard
Bastien Lallemant, Mathieu
Pelgag, le Quatuor Hypérion,
le Jeune Chœur de Paris
& Alice Zeniter
Eiffel & Denis Lavant
Vendredi ou les limbes
du pacifique de Michel Tournier
DU LUN. 8 AU VEN. 12 - 20h
LUN. 15 - 20h
Lecture musicale & vidéo
Spectacle
Causeries de David Wahl
La Visite curieuse et secrète
Cycle « Édition alternative »
Yves & Ada Rémy, Philippe
Curval, Alain Damasio
JEU. 25 - 19h
Charles Robinson
Fabrication de la guerre civile
1
2
RENDEZ
VOUS
janvier
2016
JEUDI 7/01 - 19h
Les rencontres de la Sofia #8
Alain Rey en conversation avec Alain Absire
« La langue à la rencontre de l’image »
Projection des calligraphies de Lassaâd Metoui
Grand passionné de langue française, le lexicographe et maître d’œuvre du dictionnaire Le Robert Alain Rey
s’entretiendra avec Alain Absire, critique littéraire, romancier et nouvelliste, sur l’importance de la langue dans leur
expérience d’homme et d’écrivain. Le calligraphe Lassaâd Metoui projettera simultanément les créations que ce
dialogue lui inspire. Une expérience originale et enrichissante.
Alain Rey et Lassaâd Metoui dédicaceront, à l’issue de la conversation, leur dernier ouvrage.
À lire - Alain Rey, calligraphies de Lassaâd Metoui, Pourvu qu’on ait l’ivresse, Robert Laffont, 2015.
Entrée gratuite sur inscription : communication@la-sofia.org
1. Lassaâd Metoui ©Éric Brun 2. Alain Rey ©W.de Tera/Opale/Leemage/R. Laffont
1
SAMEDI 9/01 - 16h
3
Lecture musicale-Jeune public
MARDI 12/01 - 19h30Rencontre
Alice au pays des merveilles
par Véronique Ovaldé
Joëlle Naïm - Nappes Mondes,
Pour une géopoétique de la relation
Accompagnée de Bertrand Soulier (musique)
& Véronique Dorey (illustrations)
Avec Georges Didi-Huberman, André S. Labarthe,
Hubert Haddad & autres invités
En 1865, Lewis Carroll publiait les aventures mythiques d’Alice, petite fille en
proie à l’ennui qui suit un lapin dans son terrier et pénètre dans un monde
aussi inattendu, désarçonnant que merveilleux : pays de l’absurde, du temps
déréglé, de la cruauté (incarnée bien sûr par la Reine de Cœur)... Ce conte,
adapté au cinéma par Walt Disney ou plus récemment par Tim Burton, fête
cette année ses 150 ans. Nous avons donc proposé à la romancière Véronique
Ovaldé, dont l’univers littéraire a souvent emprunté au conte, de nous le
faire entendre. Elle sera accompagnée en musique par Bertrand Soulier.
L’illustratrice Véronique Dorey, quant à elle, dessinera le décor... en direct.
Une lecture musicale et dessinée pour toute la famille.
Nappes Mondes, Pour une géopoétique de la relation est la mémoire
de dix ans de rencontres, d’échanges, poétiques, artistiques et humains,
nourri par la vie parisienne de Joëlle Naïm, son auteur. Inspiré du format
du livre d’artiste, il réunit fictivement et réellement, autour d’une nappe de
bistrot en papier, des femmes et des hommes de bonne volonté, proches et
inconnus, amis et ennemis. Ils sont des quatre coins du monde, mais surtout
Euro-méditerranéens et Moyen-Orientaux (neuf langues s’y côtoient). Autour de
ce fragile carré de papier, Joëlle Naïm, entremetteuse nomade, a rêvé d’« inviter
le monde à sa table » (Hubert Haddad). Rêve ambitieux d’inventer une forme
de diplomatie artistique, pour donner à penser un monde ouvert, métis, et offrir
une horizontalité fragile, fraternelle, contre toutes les verticalités de béton.
À lire - Véronique Ovaldé, La grâce des brigands, L’Olivier, 2013.
Tarif : 10 € / adhérent et enfant : 5 €
Véronique Ovaldé
À lire - Joëlle Naïm, Nappes Mondes, Pour une géopoétique de la
relation / Towards a geopoetics of the relationship, éd. Artefiz, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Goûter d’écoute
Arte Radio
DIMANCHE 10/01 - 17h
Goûter d’écoute
MARDI 12/01 - 20h
Joëlle Naïm
Goûter d’écoute Arte Radio
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly - « Et vivre était sublime »
Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly
Animé par Silvain Gire & les auteurs
Le rendez-vous du « cinéma pour les oreilles ». Référence de la jeune création
radiophonique, ARTE Radio propose chaque mois une séance d’écoute gratuite
suivie d’un goûter. Une heure pour découvrir une sélection de documentaires
et créations sonores, assis(e) dans la salle ou allongé(e) sur scène.
Des courts-métrages audio de 2 à 30 minutes, ludiques, politiques ou
érotiques, présentés par leurs auteurs et l’équipe de la radio web d’ARTE.
Lecture musicale
Mise en scène : Emmanuel Noblet
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une
boite à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline,
Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada, David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé
dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Dylan, Sinatra,
Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé
très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amours.
D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà
comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste
bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
Responsable éditorial : Silvain Gire. Chargées de production : Chloé
Assous-Plunian & Sara Monimart. Réalisateurs : Samuel Hirsch & Arnaud
Forest.
À découvrir - 2000 courts-métrages sonores sur www.arteradio.com
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
1. Véronique Ovaldé ©Christian Kettiger 2. ©Nicolas Bérat 3. Les ombres
de la mémoire ©S Natour, Y. & L. Mizrahi 4. N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
2
4
1
MERCREDI 13/01 - 19h
3
Lecture musicale
VENDREDI 15/01 - 19h
Lecture d’auteur
Delphine de Vigan - D’après une histoire vraie
Accompagnée par Maëva Le Berre (violoncelle)
& Isabel Gonzalez (voix)
Christine Angot
Un amour impossible
« Quelques mois après la parution de mon dernier roman, j’ai cessé d’écrire.
Pendant presque trois années, je n’ai pas écrit une ligne. » Ainsi s’ouvre le
nouveau livre de Delphine de Vigan. La narratrice vient de rencontrer le succès en
publiant un roman familial qui n’a pas manqué de lui attirer également quelques
foudres (et des lettres anonymes virulentes). Il est temps d’avancer et, sans
doute, de se remettre à écrire. Certains prétendent qu’elle a écrit le livre de sa
vie et qu’elle est condamnée à ne publier dorénavant que des ouvrages mineurs ;
d’autres attendent une suite, un nouveau récit autobiographique. La narratrice ne
veut rien de tout ça : elle a une idée de fiction pure qui aurait trait à la télé-réalité.
C’est alors qu’elle rencontre L. : femme fascinante, gracieuse, redoutablement
fine... Une amitié naît, fusionnelle. La romancière traverse une passe dépressive :
L. vient s’installer chez elle, la seconde en tout, jusqu’à répondre à ses mails
et jouer le rôle de l’écrivain en certaines circonstances professionnelles.
L. prétend que sa nouvelle amie, et désormais hôte, doit aller plus loin dans le
péril autobiographique. Exit la fiction. L. est convaincante, omniprésente, bientôt
indispensable. Trois ans comme ça. Bien sûr, ça va mal finir.
« J’aime bien cette phrase de Duras :
“Trouver quoi écrire encore.” Entre deux
livres, j’ai toujours pensé, à un moment
ou à un autre : ma mère, faire un livre
où on la verrait. Où on verrait ce que
c’est, avoir une mère. Dire ce qu’est cet
amour. Et ce qu’il devient. Écrire ce que
je sais depuis que je suis à son contact,
c’est-à-dire toujours. Je pense à un
tel livre depuis trente ans, depuis que
j’écris. Pas un livre sur ma mère. Ça, ce
n’était pas possible.
“Vous faites un livre sur quoi ?” On
entend souvent les gens dire ça. Je ne
comprends pas, un livre sur quelque
chose, ou sur quelqu’un, un livre
au-dessus, en surplomb, le discours
sur, l’auteur au-dessus de la chose.
Non. Essayer d’écrire, pour moi, c’est
essayer de me souvenir que j’ai été
dedans. Dans les choses. À l’intérieur
des moments. Sans surplomb. En train
de vivre. Pas d’avoir un discours sur. »
Lors d’une conférence à la Maison de
la Poésie en septembre, Christine Angot
expliquait par ces mots le cheminement
littéraire, intellectuel et sensible qui
l’a menée du projet d’écriture au livre
lui-même, en l’occurrence Un amour
impossible. Pour faire entendre un tel
texte, bouleversant et d’une incroyable
justesse, la voix de l’auteure s’imposait.
Delphine de Vigan
Édouard Louis
Christine Angot
À lire - Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, JC Lattès, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
JEUDI 14/01 - 19hLecture-rencontre
Édouard Louis - Histoire de la violence
Lecture par Stanislas Nordey
Rencontre animée par Raphaëlle Leyris
« J’ai rencontré Reda un soir de Noël. Je rentrais chez moi après un repas avec
des amis, vers quatre heures du matin. Il m’a abordé dans la rue et j’ai fini par
lui proposer de monter dans mon studio. Ensuite, il m’a raconté l’histoire de son
enfance et celle de l’arrivée en France de son père, qui avait fui l’Algérie. Nous
avons passé le reste de la nuit ensemble, on discutait, on riait. Vers six heures
du matin, il a sorti un revolver et il a dit qu’il allait me tuer. Il m’a insulté, étranglé,
violé. Le lendemain les démarches médicales et judiciaires ont commencé.
En revenant sur mon enfance, mais aussi sur la vie de Reda et celle de son père,
en réfléchissant à l’émigration, au racisme, à la misère, au désir ou aux effets du
traumatisme, je voudrais à mon tour comprendre ce qui s’est passé cette nuit-là.
Et par là, esquisser une histoire de la violence. » Après le très marquant En finir
avec Eddy Bellegueule, Édouard Louis publie son deuxième roman.
Lecture créée aux Correspondances de
Manosque 2015.
À lire - Christine Angot, Un amour
impossible, Flammarion, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
À lire - Édouard Louis, Histoire de la violence, Le Seuil, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
2
1. D.de Vigan ©N. P. Stefanovitch 2. Édouard Louis ©John Foley
3. Christine Angot ©J.L Bertini-Flammarion
1
SAMEDI 16/01 - 17h
3
Les entretiens de Po&sie
MARDI 19/01 - 20h
« Théâtre et Poésie » - Denis Guénoun
Lecture musicale
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly - « Et vivre était sublime »
en dialogue avec Michel Deguy, Martin Rueff
& autres invités
Mise en scène : Emmanuel Noblet
« L’écriture théâtrale est d’essence poétique. Voici la thèse qu’on voudrait
soutenir et mettre en discussion, pas seulement dans ses évidences
(d’Eschyle à Claudel), mais même pour la comédie (entre Molière et Beckett),
même lorsqu’il s’agit de prose (en se référant à l’époustouflant paradoxe de
Walter Benjamin : « L’idée de la poésie, c’est la prose »). Et même lorsque, le
texte parlé jouant le second rôle, c’est une poésie visuelle et spatiale, une
écriture et une poésie proprement scéniques qu’il s’agit d’approcher. »
Denis Guénoun
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une
boite à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline,
Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada, David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé
dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Dylan, Sinatra,
Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé
très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amours.
D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà
comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste
bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
Entrée libre dans la limite des places disponibles
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
LUNDI 18/01 - 19h
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
Denis Guénoun
Rencontre & lecture
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
Jean-Paul
de Dadelsen
« Dadelsen en hiver ! »
Avec Baptiste-Marrey, Jacques Darras, Jean-Paul Klée
& Patrick Beurard-Valdoye
MERCREDI 20/01 - 19h
Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly
Il y a soixante ans, Jean-Paul de Dadelsen quitte le Centre européen de la
Culture, après avoir œuvré pour une « Europe des cultures », avec Denis de
Rougemont. À 42 ans, Il poursuit l’écriture de Jonas. Il envoie à Gottfried Benn,
Thomas Stearns Eliot et Wystan Hugh Auden (notamment) un exemplaire de
la Nouvelle Revue Française où vient de paraître son Bach en automne, à
l’initiative d’Albert Camus et de Jean Paulhan. Il lui reste dix-huit mois à vivre.
Jonas, inachevé, paraîtra en édition posthume chez Gallimard.
Baptiste-Marrey, Jacques Darras, Jean-Paul Klée et Patrick Beurard-Valdoye
confirment ce soir la singularité, l’éloquence évocatrice et l’actualité de
Dadelsen, poète européen, dont ils lisent des fragments choisis, ainsi que
leurs poèmes en lien avec son œuvre.
Lecture musicale
Carole Zalberg
À la trace - Journal de Tel Aviv
Accompagnée du pianiste et batteur Stanislas Grimbert
Carole Zalberg
Au printemps dernier, Carole Zalberg séjourne un mois à Tel Aviv dans le
cadre des missions Stendhal, missions soutenant des auteurs ayant un projet
d’écriture à l’étranger. Elle retourne alors pour la première fois en trente ans
dans ce pays « complexe et magnifique » pour un projet de fiction autour de
ses trois cousins, nés en Israël entre 1955 et 1963. Pour sa famille vivant en
Israël, c’était une évidence, elle viendrait un jour s’installer là, « chez elle ».
À travers « À la trace », journal de bord et prémices du roman, Carole Zalberg
explore l’ambiguïté de son lien avec cette « terre promise ». Elle interroge les
malentendus d’une famille que l’exil rassemble et éloigne à la fois. Elle en lira
des extraits en dialogue avec le pianiste et batteur Stanislas Grimbert.
À lire - Jean-Paul de Dadelsen, Jonas, Gallimard, 1962.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
À lire - Carole Zalberg, À la trace, éd.Intervalles, 2016.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1. Denis Guénoun ©Charles Habib-Drouot 2. Jean-Paul de Dadelsen ©D.R.
2
4
3. N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet 4. Carole Zalberg ©Melania Avanzato
2
VENDREDI 22/01 - 19hRencontre
Leslie Kaplan - Mathias et la Révolution
Le dernier roman de Leslie Kaplan est le récit d’une journée prérévolutionnaire. Mathias traverse Paris, il y a
des émeutes, il fait des rencontres, il pense à la Révolution Française pour imaginer une révolution possible
aujourd’hui : comment s’extirper du capitalisme néolibéral pour prendre en compte le collectif et le commun ? Dans
ce roman polyphonique, personne n’est un révolutionnaire professionnel mais chacun essaie d’agir différemment
dans son domaine. Comment vivre ensemble ici et maintenant ? Dans une époque déprimée et cynique, ce roman
politique met l’accent sur le désir de mouvement, de changement, et sur la joie de ce désir.
Depuis L’Excès-l’Usine en 1982, salué par Duras et Blanchot, Leslie Kaplan a publié seize récits et romans. Elle
anime régulièrement des ateliers dans des écoles, des cafés, des prisons ainsi qu’à l’université.
À lire - Leslie Kaplan, Mathias et la Révolution, POL, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1
SAMEDI 23/01 - 20h
Concert littéraire
Grand Blanc - « La forme d’une ville »
Fraîchement débarqué de l’Est froid, Grand Blanc mêle cold wave rocailleuse et mélodies pop, dans des
compositions entêtantes, qui convient autant les fantômes de Joy Division que ceux de The Cure ou de Bashung.
Bercés d’ennui et de littérature, entre cathédrales et hauts fourneaux, les quatre Messins distillent des ambiances
abruptes qui évoquent tout à la fois urbanisme terne, petites frappes, filles faciles et peines de coeurs, tours en
ronds et terrains vagues. Rapidement repéré par le label Entreprise, fer de lance de la nouvelle scène française
(Moodoid, Jérôme Echenoz, Bagarre...), le groupe Grand Blanc sort son premier EP et s’impose incontestablement
comme la sensation rock de 2015. Durant ce concert littéraire, accompagnés de voix qui leur sont chères, ils nous
parleront de la forme de leur(s) ville(s).
À écouter - Grand Blanc, EP « Grand Blanc », 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1. Leslie Kaplan ©H. Bamberger-P.O.L. 2. Grand Blanc ©Philippe Mazzoni
1
3
Lecture-projection
DIMANCHE 24/01 - 16h
Jeune public
MARDI 26/01 - 19h
Rencontre & concert
Michka Assayas - Un autre monde
Jean-Luc Fromental & Jöelle Jolivet
Os court !
Concert accompagné d’Antoine Assayas
Rencontre animée par Hubert Artus
Lecture par Nicolas Martel
Michka est critique rock, écrivain et scénariste. Il a, a priori, toutes les
qualités d’un père cool. Pourtant, lui et son fils, un ado de 16 ans, jusque-là
très liés, glissent petit à petit dans une incompréhension mutuelle. Aux
petits « emprunts » familiaux, téléphone, ordinateur portable, succèdent les
absences. Le fils déserte les cours et disparaît des journées entières. Le
dialogue est rompu. Naît alors une idée folle. Michka Assayas n’a jamais fait
de musique. Il va tout de même proposer à son fils de créer avec Louise, une
étudiante néo-punk, un groupe de rock : Suis Bomba.
Un autre monde raconte comment cette idée folle a sauvé sa relation
avec son fils et apporté un nouveau départ à sa vie. Ils feront part de cette
expérience avant de jouer ensemble certains des morceaux qu’ils ont appris !
La tranquille ville d’Ostende - 1 275 âmes, 270 300 os -, est soudain
frappée d’un mystérieux péril : une créature non identifiée dérobe des os aux
squelettes terrifiés... Heureusement le fameux détective Sherlos, armé de sa
pipe (et d’une calculette) mène l’enquête et découvre sans tarder de quoi il
retourne ! Truculence et vers de mirliton pour cette drôle d’affaire qui a reçu la
« pépite France Télévision » au salon du livre jeunesse de Montreuil. Ça va secouer les sacs d’os dès 6 ans ! Un goûter (sans os) sera offert après
la lecture.
Jean-Luc
Fromental
& Jöelle Jolivet
À lire - Jean-Luc Fromental & Joëlle Jolivet (illustrations), Os court !,
Hélium, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent et enfant : 5 €
À lire - Michka Assayas, Un autre monde, éd. Rivages, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Pascale Kramer
MARDI 26/01 - 20h
LUNDI 25/01 - 19hRencontre
Michka Assayas
Pascale Kramer - Autopsie d’un père
Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly
Rencontre animée par Sophie Joubert
Lecture musicale
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly - « Et vivre était sublime »
Mise en scène : Emmanuel Noblet
Ania n’a pas vu son père Gabriel depuis quatre ans. Elle décide de lui rendre
visite mais l’entrevue tourne court. Quelques jours plus tard, elle apprend qu’il
s’est suicidé.
Le jour de l’enterrement, les passions se déchaînent, chacun prenant position
pour ou contre le défunt : Gabriel avait provoqué un scandale en défendant
deux jeunes ayant massacré un Comorien... En auscultant une France sous
tension et au bord de l’explosion, Pascale Kramer nous offre un puissant
roman sur le basculement politique et le repli sur soi, qu’elle met en scène de
manière intime et collective.
Pascale Kramer est née en Suisse en 1961. Elle a publié neuf romans dont
Les Vivants en 2000, L’Implacable Brutalité du réveil (Grand Prix du roman de
la SGDL, prix Schiller et prix Rambert, 2005) ou, plus récemment, Un homme
ébranlé et Gloria.
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une
boite à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline,
Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada, David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé
dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Dylan, Sinatra,
Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé
très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amours.
D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà
comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste
bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
Avec le soutien de Pro Helvetia.
À lire - Pascale Kramer, Autopsie d’un père, Flammarion, 2016.
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
1. ©D.R. 2. Pascale Kramer ©D. Ignaszewski -Flammarion
2
4
3. Michka Assayas ©Mathieu Zazzo 4. N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet
1
MERCREDI 27/01 - 19hLecture-performance
Anne-James Chaton
Elle regarde passer les gens
Poète sonore, plasticien et performer, Anne-James Chaton a publié plusieurs
recueils et albums dont Vies d’hommes illustres d’après les écrits d’hommes
illustres (Al Dante, 2011). Le revoici avec Elle regarde passer les gens, un livre
résolument féminin puisqu’il s’attache à restituer dans une écriture haletante
et envoûtante le destin de treize femmes ayant marqué l’imaginaire du XXe
siècle. Leur nom ne sera dévoilé à aucun moment par l’auteur ; à vous de
deviner (tout de suite, en cours de chapitre ou tardivement) de quelle célébrité
il s’agit. Une chose est sûre : vous les connaissez toutes mais sans doute
pas sous ce jour, dans leur quotidien intense, dans leur rapport à l’Histoire et
au monde. Anne-James Chaton livre une épopée moderne et fascinante à la
troisième personne du féminin singulier et, in fine, pluriel.
SAMEDI 30/01 À 15h &
DIMANCHE 31/01 À 15h ET 17h
Sieste acoustique
Siestes acoustiques
et littéraires
À lire - Anne-James Chaton, Elle regarde passer les gens , Verticales, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
VENDREDI 29/01 - 20h
Anne-James
Chaton
Rencontre, lecture & projection
« L’arbre et la forêt dans l’imaginaire
littéraire et pictural »
Avec Martin Rueff, Christine Planté,
Aurélie Foglia, Céline Flécheux,
Fabienne Raphoz & Bertrand Fillaudeau
Martin Rueff,
Christine Planté,
Aurélie Foglia,
Céline Flécheux...
Soirée conçue par Jean-Patrice Courtois
Siestes
acoustiques
et littéraires Des Métamorphoses aux Correspondances, en passant par Le Roi des
Aulnes, les forêts, tour à tour dangereuses ou accueillantes, lieux de paix
ou d’angoisse, ont joué un rôle prépondérant dans l’œuvre des poètes.
Martin Rueff, Christine Planté et Jean-Patrice Courtois exploreront, à travers
l’étude d’Ovide, de Georges Sand ou encore de Paul Claudel, les rapports
qu’entretiennent nature et création, arbres et poésie. Puis ils donneront la
voix aux poètes contemporains Aurélie Foglia, Fabienne Raphoz et à Bertrand
Fillaudeau, directeur de collection chez Corti, qui continueront d’interroger ces
liens et la résonance particulière qu’ils prennent dans leurs travaux.
Céline Flécheux évoquera également la place qu’occupent les arbres et les
forêts dans la peinture, du classique à nos jours, par le biais de projections.
Une rencontre forte de sens en ces temps d’incertitudes climatiques.
Avec Bastien Lallemant,
Mathieu Pelgag, le Quatuor
Hypérion, le Jeune Chœur
de Paris, Alice Zeniter (le 30)
& Marie Richeux (le 31)
Dans la continuité des Siestes
acoustiques et littéraires, Bastien
Lallemant revient à la Maison de la
Poésie, proposer une série de six
siestes classiques. Il sera accompagné
par les écrivains Alice Zeniter et Marie
Richeux, le Quatuor Hypérion (cordes),
le Jeune Chœur de Paris ainsi que par
le compositeur Mathieu Pelgag. Un
concert-lecture, mêlant les répertoires
de chacun, à découvrir allongé
confortablement, dans la pénombre.
Une expérience d’écoute inédite
pendant laquelle il n’est pas interdit de...
s’endormir.
À écouter – Bastien Lallemant,
« La Maison Haute », Zamora Label /
L’Autre Distribution, 2015.
Soirée proposée par le Groupe des Histoires des Forêts Françaises (GHFF).
La journée d’études 2016 du GHFF aura lieu le 30 janvier 2016 à la Maison de la
Recherche Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente, PARIS, 6e. www.ghff.hypotheses.org
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. Anne-James Chaton ©Andy Moor 2. ©D.R.
2
©Ch. Berberian
SAMEDI 30/01 - 18hRencontre
Max Porter - La douleur porte un costume de plume
Rencontre animée par Kerenn Elkaïm
Interprète : Marguerite Capelle
Dans La douleur porte un costume de plumes, Max Porter convoque une figure bien connue des poètes. Tour à
tour thérapeute, tyran, nourrice et farceur, le Corbeau, fantasme croassant du père et des enfants, leur permet de
faire face à la perte d’un être aimé - la femme et la mère - et de continuer à vivre dans leur maison vide, hantée
par le souvenir.
Entre roman et poème-fleuve, La douleur porte un costume de plumes jette un regard singulier, drôle et acide
autant que tendre et touchant, sur l’un des plus grands drames personnels que l’on puisse vivre : la disparition
d’un être cher. « Tournez la page, le concept, c’est pour les idiots, toute personne sensée sait que la douleur est un
projet à long terme. » Une rencontre saisissante placée sous le signe de l’originalité.
RENDEZ
VOUS
À lire - Max Porter, La douleur porte un costume de plume, Le Seuil, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
février
2016
Max Porter ©Lucy Dickens
1
MARDI 2/02 - 19h
Marie Redonnet - La Femme au colt 45
LUNDI 1ER/02 - 20h
Lecture musicale & rencontre
Rencontre animée par Sophie Joubert
Agrégée de lettres modernes et spécialiste de Jean Genet, Marie Redonnet
consacre une partie de sa vie à l’écriture depuis le milieu des années 1980 :
théâtre, poésie, roman, elle construit une œuvre plurielle loin des modes
éphémères. Dans chacun de ses textes, elle déploie un imaginaire puissant
remettant en question le monde dans lequel nous acceptons de vivre.
Après plusieurs années de silence, Marie Redonnet est de retour avec un
roman - la Femme au colt 45 - qui suit le chemin d’une femme libre, Lola
Sander. L’Azirie, pays imaginaire, est tombé sous le joug d’une dictature.
Lola Sander décide de fuir ce pays où sa vie de comédienne est devenue
impossible. Elle prend le chemin de l’exil et rejoint l’État limitrophe de
Santarie, munie de son colt 45. Le lecteur est invité à la suivre dans cette
épopée qui la mènera du bord d’une falaise à une station de taxi....
Michel Butor
accompagné par
Catherine Warnier
(violoncelle)
APPEL, suite pour
un violoncelle
en détresse
Entretien animé
par Damien Baldin
Né en 1926, Michel Butor est célèbre
pour son roman La Modification (1957),
ouvrage majeur du Nouveau roman,
pour la part de son œuvre consacrée
aux livres d’art, et pour ses travaux
universitaires sur la littérature française.
Ce soir, il propose une lecture musicale
de son ouvrage Appel : suite pour un
violoncelle en détresse. Ces poèmes ont
été créés pour l’Historial de la Grande
Guerre, musée et un centre de recherche
consacré à la Première Guerre mondiale
situé à Péronne. Il y évoque l’histoire du
musicien François Gervais qui, grâce
à sa découverte d’un violoncelle dans
les tranchées, a réussi à survivre à ces
années de guerre.
Michel Butor s’est inspiré des suites
pour violoncelle seul de J.S Bach pour la
construction de ce recueil.
La violoncelliste Catherine Warnier
l’accompagnera dans sa performance en
interprétant La Suite n° 4 de J.S. Bach.
À lire - Marie Redonnet, La Femme au colt 45, Le Tripode, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
MARDI 2/02 - 20h
Lecture musicale
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly - « Et vivre était sublime »
Michel Butor
Mise en scène : Emmanuel Noblet
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une
boite à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline,
Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada, David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé
dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Dylan, Sinatra,
Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé
très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amours.
D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà
comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste
bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
Marie Redonnet
Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly
À lire - Michel Butor, Appel : suite
pour un violoncelle en détresse,
Dumerchez, 2000.
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
Michel Butor ©D.R.
Rencontre & lecture
2
1. ©Jules Stromboni 2. N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet
1
2
JEUDI 4/02 - 19hRencontre
Ta-Nehisi Coates
Colère noire, Lettre à mon fils
Interprète : Marguerite Capelle
Aux États-Unis, le livre de Ta-Nehisi Coates fait l’effet d’un choc. La révélation
qu’il porte sourdait pourtant, mais elle n’avait jamais été écrite avec autant
de force, et peut-être de simplicité : un homme blanc ne se voit pas blanc.
Un homme noir, lui, n’oublie jamais qu’il est noir : tout le lui rappelle. Le livre
dresse un constat d’échec, celui de notre société, et se présente aussi comme
une triste alerte, en forme d’une lettre au fils de l’auteur - « ne t’endors pas,
c’est une question de survie ».
MERCREDI 3/02 - 20h
Lecture
Les Petits Chevaux
de Tarquinia
Marguerite Duras
par Natalie Dessay
Dans un petit village d’Italie, coincé entre
la montagne et la mer, dans la chaleur
écrasante de l’été, un groupe d’amis
s’ennuie. Ils parlent, se baignent, boivent
des Campari. Un homme arrive qui va
devenir objet de désir pour tous, une
opportunité de s’évader de leurs vies.
Tentation écartée pour Sara qui propose
à Jacques d’aller contempler une
fresque étrusque : Les petits chevaux
de Tarquinia.
La soprano Natalie Dessay, une des
plus grandes voix de sa génération,
fera entendre l’admirable roman de
Marguerite Duras. Depuis toujours
passionnée par le théâtre, elle a
récemment décidé de consacrer plus de
temps au métier d’actrice.
Montage du texte : Sylvie Ballul - Lecture
créée en novembre 2015 dans le cadre
du festival littéraire La mer est loin de
Fontenay-le-Comte.
À lire - Ta-Nehisi Coates, Colère noire, Lettre à mon fils, préface d’Alain
Mabanckou, trad. de l’anglais par Thomas Chaumont, éd. Autrement, 2016.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
VENDREDI 5/02 - 19hRencontre
Natalie Dessay
« Les enfants de Limonov » :
Sergueï Chargounov & Zakhar Prilepine
Ta-Nehisi Coates
Sergueï
Chargounov
& Zakhar Prilepine
Avec Les Enragés de la jeune littérature russe, Monique Slodzian dresse
le portrait d’une nouvelle génération d’écrivains qui se fait porte-voix du
peuple russe anéanti par les effets dévastateurs du capitalisme oligarchique.
Ils revendiquent haut et fort le droit de penser autrement le passé soviétique,
le droit de reconstituer leur patrimoine culturel, moral et politique sans égard
pour les tabous idéologiques imposés par l’Occident. Considéré comme
le Gorki de notre temps, Zakhar Prilepine est l’écrivain le plus populaire
de Russie. Il dirige avec Sergeï Chargounov le journal Presse libre. L’un et
l’autre se réclament de Limonov et du national-bolchévisme. Hostiles aux
options libérales du pouvoir, ils sont maltraités par les médias libéraux russes
et largement ignorés des médias occidentaux, incapables de décrypter
la signification d’un mouvement politico-culturel majeur. Cette rencontre
exceptionnelle nous donnera une chance de voir autrement le monde russe.
En partenariat avec les Journées du Livre russe et des littératures russophones.
À lire - Marguerite Duras, Les Petits
Chevaux de Tarquinia, Gallimard, 1953.
À lire - Aux éd. de La Différence : Sergueï Chargounov, Livre sans
photographies, trad. du russe par J. Chardavoine, 2015. Zakhar Prilepine,
De gauche, jeune et méchant, trad. du russe par M.-H. Corréard et M.
Slodzian, 2015. Zakhar Prilepine, Je viens de Russie, trad. M.-H. Corréard,
2015. M. Slodzian, Les Enragés de la jeune littérature russe, 2014.
Tarif : 20 € / adhérent : 15 €
1. Natalie Dessay ©Simon Fowler 2. Ta Nehisi Coates ©Montesbradley 3. Zakhar Prilepine ©D.R.
En dialogue avec Marie-Hélène Corréard
& Monique Slodzian
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
3
1
SAMEDI 6/02 - 17h
3
Entretiens de Po&sie
Hédi Kaddour - Les Prépondérants
LUNDI 8/02 - 20h
Lecture & rencontre
« Dix ans après le somptueux Waltenberg (Gallimard, Goncourt du premier
roman), qui galopait à travers le XXe siècle sur les traces d’agents secrets, Hédi
Kaddour offre de nouveau un roman-monde, qui encapsule les enjeux d’une
époque en même temps qu’il contient presque tous les genres litté­raires : le
roman d’aventures, d’amour, de formation, la comédie de mœurs... L’ampleur
des territoires qu’il traverse, des sujets qu’il évoque, des histoires qu’il
brasse n’empêche pas l’écrivain d’être attentif aux détails, qu’il restitue à
merveille. Il a visiblement retenu la leçon livrée par un cinéaste allemand à
ses personnages : “ Moi je cherche à mettre de la vie dans l’illusion, et la vie
dans l’illusion c’est un accroc, une syncope, mais qui relance le rythme. ”
Les Prépondérants est un roman palpitant de vie, dont on peine à croire, une
fois terminé, qu’il n’ait été qu’une illusion. »
Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres
Marie Nimier
La Plage
Lecture par
Nathalie Richard
Rencontre animée
par Nathalie Crom
Hédi Kaddour
Hédi Kaddour lira des extraits de son roman et dialoguera avec les membres
de la revue Po&sie.
Goûter d’écoute
Arte Radio
À lire - Hédi Kaddour, Les Prépondérants, Gallimard, 2015, Grand prix du
roman de l’Académie française.
Marie Nimier
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Goûter d’écoute
DIMANCHE 7/02 - 17h
Goûter d’écoute Arte Radio
Animé par Silvain Gire & les auteurs
Le rendez-vous du « cinéma pour les oreilles ». Référence de la jeune création
radiophonique, ARTE Radio propose chaque mois une séance d’écoute gratuite
suivie d’un goûter. Une heure pour découvrir une sélection de documentaires
et créations sonores, assis(e) dans la salle ou allongé(e) sur scène.
Des courts-métrages audio de 2 à 30 minutes, ludiques, politiques ou
érotiques, présentés par leurs auteurs et l’équipe de la radio web d’ARTE.
Responsable éditorial : Silvain Gire. Chargées de production : Chloé
Assous-Plunian & Sara Monimart. Réalisateurs : Samuel Hirsch & Arnaud
Forest.
Elle voyage léger. Sa vie est déjà bien
assez encombrée comme ça. En
arrivant sur l’île, elle prend le bus qui
la conduira sur cette plage qu’elle a
connue quelques années auparavant
avec un garçon qu’elle aimait. Désireuse
de prendre le large quelques jours,
c’est dans cet endroit familier, en pleine
nature, qu’elle a décidé de s’exiler.
Mais voilà que tout a changé : le petit
bar qui surplombe la plage est déserté
et manque de s’effondrer. Personne
alentour. Sinon ce colosse et sa fille.
Ils vivent nus. D’amour filial et d’eau
salée. Elle les espionne puis dénonce
sa présence. Quelque chose ourdit.
Quelque chose qui tient à ce qu’elle fuit
ou à ce qui l’attend, sur cette plage, avec
ce père et cette fille ?
Il suffit à Marie Nimier d’une jeune
femme mal dans sa vie et d’une plage
sensément vide pour faire naître
une fable troublante et inquiétante.
Une plage dont on ne sait si elle est
hospitalière ou non mais sur laquelle on
se prend à rester aussi longtemps que
son héroïne s’y trouvera.
À lire - Marie Nimier, La Plage,
Gallimard, 2016.
À découvrir - 2000 courts-métrages sonores sur www.arteradio.com
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Entrée libre dans la limite des places disponibles
1. Hédi Kaddour ©D.R. 2. ©Nicolas Bérat
2
Marie Nimier ©C. Hélie/Gallimard
1
2
MARDI 9/02 - 19h
DU LUNDI 8
AU VENDREDI 12/02 - 20h
Spectacle
Anna Enquist, Quatuor
Lecture par Édith Scob
Concert du Quatuor Vertigo
Causeries
de David Wahl
La Visite
curieuse et secrète
Rencontre animée par Margot Dijkgraaf
La critique littéraire Margot Dijkgraaf s’entretiendra avec Anna Enquist, auteure
majeure des lettres néerlandaises, autour de son œuvre et des thématiques
qui la traversent : le pouvoir de la musique, la fragilité de la vie, l’indicible et
la violence dont sont tissées nos existences. Dans son dernier livre, Quatuor,
elle plonge une nouvelle fois le lecteur dans le monde de la musique, cette fois
sous la forme d’un thriller au dénouement cruel. La conversation sera suivie
de la lecture d’extraits du roman par la comédienne Édith Scob. Le Quatuor
Vertigo jouera des morceaux de Mozart et de Schubert. (Fanny Peter & Marine
Thorel, violons - Jérôme Duchemin, alto - Adrien Noble violoncelle.)
ou relation véritable des
choses inouïes se passant
en la mer et ses abysses
Se fondant sur la lamentable et
méconnue histoire des hommes et
des manchots, La Visite curieuse et
secrète nous embarque en un voyage
marin à la recherche du lien mystérieux
qui rattache l’homme à l’Océan. Des
légendes ancestrales aux dernières
et
invraisemblables
découvertes
scientifiques, pour la plupart encore
confidentielles, nous traverserons les
frontières du monde connu pour une
exploration aux limites de l’imaginable.
Auteur et dramaturge, David Wahl a écrit
entre autres pour Julie Bérès, Damien
Odoul, Lucas Manganelli. Il travaille à
des « Causeries » entre théâtre et récit,
dont La Visite curieuse et secrète est le
second opus.
David Wahl
Soirée dans le cadre du cycle « Phares du Nord », proposé par l’Ambassade
des Pays-Bas.
Anna Enquist
À lire - Anna Enquist, Quatuor, Actes Sud, 2016.
Lancement de
la revue Apulée
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
JEUDI 11/02 - 19h
Carte blanche
Revue Apulée : Les Galaxies identitaires
Avec Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès, Hubert
Haddad, Abdellatif Laâbi, Catherine Pont-Humbert, ...
Nouvelle revue de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad, Apulée
s’engage à parler du monde de manière décentrée, nomade et investigatrice,
loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour principal espace de
réflexion l’Afrique et la Méditerranée.
C’est autour du nom prestigieux d’Apulée – auteur berbère d’expression
latine qui, avec l’Âne d’or ou les Métamorphoses, ouvrit au IIe siècle une
extraordinaire brèche de liberté aux littératures de l’imaginaire – que se
retrouvent ici écrivains et artistes venus d’horizons divers. Romanciers,
nouvellistes, plasticiens, penseurs et poètes des cinq continents auront la part
belle pour dire et illustrer cette idée de la liberté, dans l’interdépendance et
l’intrication vitale des cultures.
Écrit et interprété par David Wahl
- Collaboration artistique : Gaëlle
Hausermann
Production : Incipit -www.incipitprod.com
- Coproduction Le Quartz - Scène
nationale de Brest
Avec le soutien de l’Onde/Théâtre-centre
d’art de Vélizy-Villacoublay
À lire - David Wahl,
La Visite curieuse et secrète,
éd. Archimbaud / Riveneuve, 2015.
À lire - revue Apulée, n° 1, Les Galaxies identitaires, éd. Zulma, 2016. (avec
des contributions de : Abed Azrié, Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès,
Julien Delmaire, Mathias Énard, Colette Fellous, Hubert Haddad, Abdellatif
Laâbi, Alain Mabanckou, Albert Memmi, Alain Nadaud, Bernard Noël, Sylvain
Prudhomme, Jean Rouaud, Boualem Sansal...)
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. La Visite curieuse ©Thierry Joyeux-Océanopolis 2. Anna Enquist ©Bert Nienhuis 3. ©D.R.
Rencontre, lecture & concert
3
1
VENDREDI 12/02 - 19h
3
Lecture musicale
SAMEDI 13/02 - 20hLecture-performance
Olivier Apert - « Upperground 2016 »
Olivia Rosenthal
Toutes les femmes sont des Aliens
Accompagné de David Tuil (composition & guitare)
& Ivan Jelenkovic (basse et batterie)
Accompagnée par Antoine Oppenheim
Circumnavigation extime & intime autour du poème, “ Upperground ” décline
ce voyage rose et sucré, acide et noir selon l’humeur des vents : de la voix mise
à nu par son auteur même à la houle de la mémoire rock et contemporaine ;
de la gravité insoupçonnable à la profondeur de la légèreté tout en gardant le
cap : le sens toujours à atteindre de ce que nous sommes, avec ce qu’il faut
d’imagination, de violence, de sensibilité et d’ironie.
« Si je n’avais pas vu la saga des Alien, Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock, deux
dessins animés de Walt Disney, Bambi et Le Livre de la jungle, je n’aurais
sans doute pas éprouvé aussi intensément peur, amour et désir. Les années
passant, rien n’a réussi à me faire oublier les scènes les plus traumatiques de
ces films. À force de me les repasser en boucle, j’y découvre tant de choses
renversantes sur la maternité, l’identité sexuelle, le rôle des blondes et la
domestication que j’ai le sentiment de me connaître plus intimement et de
comprendre un peu mieux le monde. Et si le cinéma servait surtout à attiser
et magnifier nos folies ? » Après Ils ne sont pour rien dans mes larmes, qui
évoquait déjà le 7e art, Olivia Rosenthal égrène quelques-uns de ses films de
chevet et concentre tout ce qu’on aime d’elle : facétie et exigence de liberté.
Sa lecture sera enveloppée d’une bande-son inédite concoctée par Antoine
Oppenheim.
Olivier Apert est poète, essayiste, dramaturge librettiste et traducteur. La revue
Sarrazine (n° 15, nov. 2015) vient de lui consacrer un dossier
À lire - Olivier Apert, Upperground, éditions La Rivière échappée, 2011 ;
Robert de Montesquiou, Souverain des choses transitoires, Obsidiane, 2016.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
À lire - Olivia Rosenthal, Toutes les femmes sont des Aliens, Verticales, 2016.
Olivier Apert
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Olivia Rosenthal
Yves & Ada Rémy,
Philippe Curval,
Alain Damasio
SAMEDI 13/02 À 15h & DIMANCHE 14/02 À 15h ET 17h
Sieste acoustique
LUNDI 15 /02 - 20hRencontre
Siestes acoustiques et littéraires
« Édition alternative » #3 :
la littérature de l’imaginaire
Avec Bastien Lallemant, Mathieu Pelgag, le Quatuor
Hypérion, le Jeune Chœur de Paris & Alice Zeniter
Yves & Ada Rémy, Philippe Curval, Alain Damasio
& les éditions Dystopia Workshop et La Volte
Proposé et présenté par Jean-Luc A. d’Asciano
Dans la continuité des Siestes acoustiques et littéraires, Bastien Lallemant
revient à la Maison de la Poésie, proposer une série de six siestes classiques.
Il sera accompagné par la romancière Alice Zeniter, le Quatuor Hypérion
(cordes), le Jeune Chœur de Paris ainsi que par le compositeur Mathieu
Pelgag.
Un concert-lecture, mêlant les répertoires de chacun, à découvrir allongé
confortablement, dans la pénombre. Une expérience d’écoute inédite pendant
laquelle il n’est pas interdit de... s’endormir.
Les éditeurs alternatifs n’ont intégré ni les grands flux de la diffusion, ni ceux
de l’information. Cela les rend par essence discrets et les oblige à penser leurs
catalogues différemment. Ce cycle s’efforce de mettre en avant leur travail.
Ce soir sont présentés deux éditeurs travaillant autour de la littérature de
l’imaginaire, les éditions Dystopia Workshop et les éditions La Volte, ainsi que
quatre de leurs auteurs : Yves et Ada Rémy, Philippe Curval et Alain Damasio.
À écouter - Bastien Lallemant, « La Maison Haute »,
Zamora Label / L’Autre Distribution, 2015.
Lecture proposée par la compagnie des Treizièmes et Thibault Amorfini,
en partenariat avec les Éternels FMR.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. Olivier Apert ©D.R. 2. ©Ch. Berberian
2
4
3. Olivia Rosenthal ©C.Hélie-Gallimard 4. Philippe Curval ©Y. Tennevin
MARDI 16/02 - 20h
MARDI 16/02 - 19h
Lecture & rencontre
Don DeLillo
But I Am Here...
Lecture par Mathieu Amalric
Rencontre avec l’auteur
animée par Sylvain
Bourmeau - Interprète :
Marguerite Capelle
Misanthrope, mystérieux, insaisissable,
paranoïaque... On dit de Don DeLillo qu’il
est bien des choses, lui prêtant souvent
le caractère des personnages de ses
romans. Personnages qui sont, pour la
plupart, écrivains, artistes parfois, et qui
font le choix du départ, de l’effacement,
de la disparation. La synthèse est facile.
Mais s’il existe tant de fantasmes sur
l’auteur, c’est qu’il est fuyant, à l’instar
de Pynchon ou de Salinger, qu’il refuse
systématiquement, depuis Americana,
son premier roman sorti en 1971, de se
mettre sur le devant de la scène. Rares
sont ceux, en effet, qui ont eu le privilège
de l’interviewer. À tel point d’ailleurs que
la question est récurrente et la réponse
rituelle, depuis son premier entretien.
« Vous n’aimez pas beaucoup les
interviews, M. DeLillo ? But I am here...
Pourtant je suis là... »
But I am here... Pourtant il sera là pour
une lecture-rencontre exceptionnelle à la
Maison de la Poésie. L’occasion pour cet
auteur secret, pilier incontournable de la
littérature américaine, d’évoquer et faire
entendre son oeuvre.
Lecture musicale
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
Mise en scène : Emmanuel Noblet
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une boite à chaussures. Je suis tombé
amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline, Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada,
David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé dans sa guitare tous les disques dont il
était tombé amoureux : Dylan, Sinatra, Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé très vieux. Mais nous avons décidé
de fusionner nos deux histoires d’amours. D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau.
Voilà comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste bleu. Et j’aime déjà cette fille
dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
À lire - Don DeLillo, Point Oméga,
Actes Sud, 2010.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Don DeLillo ©R. Monfourny
N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet
1
2
JEUDI 18/02 - 20h
Soirée remue.net
« Typographie et poésie »
Avec Yohanna My Nguyen, Éric Pesty & Georges Mishuga
Rencontre animée par Marie de Quatrebarbes
Formée à l’École Estienne, au Central Saint Martins College de Londres et à
la KABK de La Haye, Yohanna My Nguyen est typographe. Elle travaille à Paris
et enseigne à Strasbourg.
Après une formation de luthier et un doctorat en littérature sous la direction
de Jean-Marie Gleize (La notion de récit chez Claude Royet-Journoud), Éric
Pesty fonde sa maison d’édition et ouvre son atelier typographique à Marseille.
Artiste genevois interdisciplinaire et typographe, Georges Mishuga est
l’auteur, entre autres, de deux livres édités par Éric Pesty, Le Caractère des
caractères et Un Caractère en couples.
Une soirée en forme de carte blanche autour de trois personnalités, et trois
manières de travailler la lettre et d’interroger son rapport à la poésie.
Soirée Sex Pistols
Soirée
Typographie
et poésie
MERCREDI 17/02 - 19h
Performance & concert
Soirée Sex Pistols
Avec le soutien de Pro Helvetia
Camélia Jordana
& Raphaële
Lannadère
À lire - Georges Mishuga, Le Caractère des caractères et Un Caractère
en couples, Éric Pesty éditeur, 2014.
Fanny de Chaillé & Grégoire Monsaingeon
Lecture-performance autour des textes de Greil Marcus
Sarah Murcia - « Never mind the bollocks, here’s the sex pistols »
Accompagnée par Mark Tompkins (chant, danse), Benoît Delbecq (piano),
Olivier Py (saxophone), Gilles Coronado (guitare) & Franck Vaillant (batterie)
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
3
À lire - Greil Marcus, Lispstick traces - Une histoire secrète du XXe siècle, Allia, 1998.
À écouter - Sarah Murcia, « Never mind the future », Ayler records, 2016.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
1. Sarah Marcia & ses musiciens ©E. Rioufol 2. Éric Pesty ©D.R.
3. Camélia Jordana ©Claude Gassian 4. R. Lannadère ©Y. Rabannier
Lecture musicale
Camélia Jordana & Raphaële Lannadère
« Wanda »
Sarah Murcia présente son nouveau disque conçu comme une variation autour de l’album « Never Mind the
Bollocks ». En décortiquant et réinterprétant chaque morceau, il ne s’agit pas d’un simple exercice de reprises mais
de réellement se nourrir de la musique des Sex Pistols pour exprimer la sienne. Une musique qui mêle jazz, rock et
chanson et pour laquelle Sarah Murcia est accompagnée de son groupe, Caroline, avec le renfort du pianiste Benoît
Delbecq et du danseur/crooner Mark Tompkins. Il s’agit aussi de revenir sur un groupe mythique et un album culte
dont la sortie en 1977 a provoqué un scandale sans équivalent dans l’histoire de la pop music. Un «assaut musical
dépravé contre la monarchie britannique» dira-t-on dans la presse. Bien qu’interdit dans les principaux magasins,
il grimpe immédiatement à la première place des ventes. Paradoxe remarquable, le groupe punk anti-social et
nihiliste n’avait pas oublié d’adopter une redoutable stratégie commerciale sous la houlette de Malcolm McLaren.
« Quand j’ai décidé de reprendre ce disque, j’ai lu ce livre formidable, Lipstick traces, de Greil Marcus, qui rapproche
Johnny Rotten de Huelsenbeck, de Guy Debord et des situationnistes, de Saint Just, des hérétiques médiévaux, comme
si dans l’histoire un souffle dada revenait à travers tous ces individus sans qu’ils se reconnaissent mutuellement».
Sarah Murcia
SAMEDI 20/02 – 20h
Accompagnées de Laurent Bardainne
& Antoine Montgaudon
4
Nous avons proposé à Camélia Jordana de venir régulièrement à la Maison
de la Poésie faire entendre, en musique, des extraits de ses livres de chevet.
Après le très vibrant hommage rendu à La vie devant soi d’Ajar/Gary, elle
a choisi d’évoquer la réalisatrice Barbara Loden et l’héroïne de son unique
film, Wanda. Mais où trouver les mots pour convoquer à la fois le fantôme de
cette actrice et réalisatrice américaine et cette œuvre fulgurante qui marqua
l’avant-garde cinématographique des années 70 ? Dans le beau livre de
Nathalie Léger : Supplément à la vie de Barbara Loden (Livre Inter, 2012).
Pour l’occasion, Camélia Jordana invite une belle figure de sa génération :
la jeune chanteuse Raphaële Lannadère, elle aussi passionnée par le mythe
engendré par Loden et sa Wanda. Le cinéma se dira donc, une fois n’est pas
coutume, en mots et en chansons.
À lire - Nathalie Léger, Supplément à la vie de Barbara Loden, P.O.L., 2012.
À écouter – Camélia Jordana, « Dans la peau », Sony Music, 2014. Raphaële
Lannadère, « L. », Tôt ou tard, 2015.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
1
2
DIMANCHE 21/02 - 17h
Lecture à goûter
Paul Fournel
& Katherine
Khodorowsky
Le Bel appétit
Touche-à-tout prolixe, Paul Fournel est tour
à tour éditeur, romancier, attaché culturel,
essayiste, poète. Dans Le Bel Appétit,
recueil de poèmes de table, il évoque
parfums de ragoûts et caresses de légumes,
célèbre la recette comme souvenir d’un
régal et espoir d’une liesse prochaine, mais
aussi le travail du cuisinier, qui la respecte
ou la transgresse, la questionne, la recrée
à chaque tentative. Il en est de même
pour le poète, qui respecte ou transgresse,
questionne, recrée. Alternant vers libres,
prose et formes classiques, Le Bel Appétit
est un recueil gourmand qui exhorte ses
convives au plaisir continu des mots et de
la table.
Pendant la lecture, Katherine Khodorowsky
(auteur de Tout sur le chocolat : Le
guide de l’Epicurien, éd. Odile Jacob)
confectionnera sur scène un chocolat
chaud aux épices, selon une recette
traditionnelle du XVIIe siècle. Un chocolat - et
quelques accompagnements - que chacun
pourra goûter à l’issue de la rencontre.
À lire - Paul Fournel, Le Bel appétit,
P.O.L, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
MARDI 23/02 ET MERCREDI 24/02 - 20h30
Eiffel & Denis Lavant
Vendredi ou les limbes du Pacifique
d’après l’œuvre de Michel Tournier
Musique et chansons originales écrites et composées par Romain Humeau
Chant : Romain Humeau - Texte interprété par Denis Lavant - Claviers :
Estelle Humeau – Guitares : Nicolas Bonnière - Batterie : Guillaume Marsault
Vendredi ou Les Limbes du Pacifique mis en musique par Romain Humeau, est le premier opus de la collection
« Fictions Pop », produite par les Fictions de France Culture. L’idée de cette collection est de proposer à des
musiciens de s’associer à la réalisation d’une oeuvre radiophonique inédite à partir d’un texte essentiel à leurs
yeux – ici Romain Humeau, compositeur et fondateur du groupe Eiffel, associé au réalisateur Alexandre Plank – en
composant une musique originale et des chansons inspirées de l’oeuvre littéraire.
Enregistré avec l’Orchestre National de France et diffusé sur France Culture en juin dernier, cette création
radiophonique a été reprise dans une forme plus légère au musée Calvet au Festival d’Avignon 2015 et est
présentée ce soir sur la scène de la Maison de la Poésie.
À lire - Michel Tournier, Vendredi ou les Limbes du Pacifique, Gallimard, 1967.
À écouter - Eiffel, « Foule Monstre », Pias, 2012.
« Fictions Pop, Vendredi ou les limbes du Pacifique », France Culture/ Pias, 2015.
Tarif : 20 € / adhérent : 15 €
Paul Fournel ©H. Bamberger-P.O.L.
Concert littéraire
1. Romain Humeau ©D.R. 2. Denis Lavant ©Luc Valigny
MER. 9 MARS
JEUDI 25/02 - 19h
Lecture musicale & vidéo
Charles Robinson
Fabrication
de la guerre civile
Lecture par l’auteur
& Violette Pouzet-Roussel
Située dans une ville nouvelle, en région
parisienne, la Cité des Pigeonniers abrite
322 appartements, 1 200 habitants.
Habitée d’histoires de famille, d’amitiés
et d’amours, de djobeurs exploités,
de réussites qui font chaud au cœur,
de colères ravageuses, de mômes
qui dansent dans la lumière néon, de
barbecues sur les toits des immeubles,
la Cité des Pigeonniers, c’est la vie en
très fort.
Fabrication de la guerre civile propose
une archéologie sociale sous la forme
d’une vaste fresque, sombre, poétique
et romanesque, dans une cité fictive.
Soit l’exploration patiente, courant sur
une année, des strates fragilisées et
douloureuses d’une micro-société.
Un petit monde, dense, poissé par la
crise, la paupérisation exponentielle, les
radicalisations antagonistes. Un monde
qui entre en fusion à la lumière d’un
projet de rénovation urbaine.
À lire - Charles Robinson, Fabrication
de la guerre civile, Seuil, 2016.
Jacques Darras,
Jacques Bonnaffé & Louis Sclavis
À SUIVRE
Lecture musicale
VEN. 11 MARS
David Lodge
Rencontre
MAR. 15 MARS
Pascal Quignard
Lecture musicale
MAR. 5 AVRIL
David Peace
Rencontre et lecture par Pierre Baux
MER. 6 AVRIL
Zéno Bianu, Steve Potts & Marc Feld
Jazz poèmes
JEU. 7 AVRIL
Caryl Férey, Marc Sens, Manu Sound & Bertrand Cantat
Lecture musicale
DU VEN. 8 AU DIM. 10 AVRIL
3 jours avec Alessandro Baricco
…
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Pour plus d’informations, inscrivez-vous à notre lettre info :
Charles Robinson ©D.R.
www.maisondelapoesieparis.com
Résidences et ateliers en cours
À la Maison de la Poésie
L’Atelier mobile
Rodolphe Burger
est en résidence de création à la Maison de la Poésie.
Eugène Savitzkaya et Hélène Mathon
sont en résidence de création (avec le soutien du Ministère de la Culture - DGCA)
Yann Apperry
mène un atelier d’écriture poétique et de traduction français-anglais avec trois classes du Lycée
Michelet de Vanves : Écrire, traduire, lire la poésie : la poésie d’une langue à l’autre, atelier soutenu
par la région Île de France (projet « ALYCCE ») et l’Académie de Versailles.
François Beaune
est en résidence numérique avec le soutien de la DASCO de la Ville de Paris dans le
cadre du dispositif « L’Art pour grandir ». Des élèves des collèges Alberto Giacometti
(Paris 14 e), Sonia et Robert Delaunay (Paris 19 e) et Madame de Staël (Paris 15 e) sont
invités par François Beaune à collecter auprès de leurs proches « des histoires vraies ».
Ils se familiarisent avec l’art du récit grâce à des échanges réguliers avec l’auteur via
le site de web-éducation - www.histoiresvraies.web-education.net
Retrouvez dans le hall de la Maison de la Poésie « l’Atelier mobile »,
comptoir de livres de la librairie l’Atelier qui présente chaque soir
les ouvrages liés à la programmation en cours.
Librairie l’Atelier
2 bis, rue du Jourdain
75 020 Paris
Installation Super8 d’Olivier Lubeck : « Ainsi de suite »
À découvrir dans la salle Pierre Seghers avant chaque événement, l’installation Super8 d’Olivier Lubeck
dialogue avec le lieu et le public comme un préambule poétique qui se renouvellera au fil des saisons
et « Ainsi de suite » ...
Plasticien du Super8, Olivier Lubeck tourne ou détourne des séquences de films sur pellicules qu’il
monte en boucles sur des projecteurs d’époque pour composer dans l’espace des projections de
tailles diverses sur tous types de surfaces (écrans suspendus, murs, arbres, ...). Le bruit des machines
participe au rayonnement nostalgique et la musique environnante, à la dynamique de ses installations
monumentales ou minimalistes.
Armand Gauz et l’Orchestre symphonique Divertimento
La Maison de la Poésie-Scène littéraire, l’Orchestre symphonique Divertimento, le lycée professionnel
Étienne Dolet et le collège Jean Perrin situés dans les quartiers prioritaires Politique de la Ville du
20e arrondissement de Paris, ont noué un partenariat afin de créer une résidence littéraire et musicale en
milieu scolaire pour 150 élèves avec l’écrivain Armand Gauz à compter de l’année scolaire 2015-2016. Ce
projet bénéficie du soutien de l’Académie de Paris, de la DRAC Île de France et du mécénat de TOTAL SA.
ARLT
est en résidence in situ, en partenariat avec la Maison de la Poésie, dans le cadre du dispositif
« La Culture et l’Art au Collège ». Ce projet est soutenu par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis
- Direction de la Culture, du Patrimoine, des Sports et des Loisirs. Le duo musical d’Éloïse Decazes
et Florian Caschera (www.arltmusic.com) installe son espace de travail pour une année au cœur du
collège Anatole France aux Pavillons-sous-Bois.
Les couvertures pastiches de Clémentine Mélois
Clémentine Mélois pratique à merveille le détournement poétique. Son délicieux livre Cent titres (Grasset,
2014) recueille ses couvertures pastiches de grands classiques de la littérature (Cools d’Apollinaire ou
de La Nuit remue d’Henri Michou). Elle en expose un aperçu sur les murs de la Maison de la Poésie.
Exposition Droodles - Roger Price
Un dessin minimaliste et abstrait, une légende humoristique et décalée qui lui donne tout son sens, et
voilà, vous avez un droodle ! Inventés par Roger Price au début des années 1950, ces drôles de petits
dessins vont connaître un succès fulgurant et s’exporter dans le monde entier... jusqu’à faire dire à
Georges Perec : « Les Américains ne sont pas drôles mais Roger Price, si ! »
Une exposition à retrouver à la Maison de la Poésie.
Retrouvez l’actualité des résidences et ateliers en cours sur www.maisondelapoesieparis.com
À lire - Un mexicain sur soin vélo (et 119 autres droodles de Roger Price), La Table Ronde, 2015.
Labo du contemporain
La Maison de la Poésie accueille chaque mois le Labo du contemporain. Le Labo du contemporain est un
groupe de recherche indépendant et international qui s’est donné deux missions principales. Il constitue
une cellule de veille critique sur la notion de contemporain. Ses membres scrutent les publications, les
activités de recherche, les œuvres significatives, les dispositifs sociaux mettant en jeu une pensée du
contemporain et sur le contemporain. Il est un laboratoire de et sur la recherche-création. Réunissant
des chercheurs issus des domaines du savoir et de la création, des écrivains et des artistes, le Labo
prend acte de l’artificialité de cette distinction et encourage au contraire à penser et pratiquer des
procédures communes. Il fonctionne sur invitation.
Labo des histoires
RESTONS EN CONTACT
RESTOTANCS
T
EN CON
Afin d’être informé(e) de l’actualité
de la Maison de la Poésie, inscrivez-vous
à notre lettre info : laissez-nous votre mail
à l’accueil ou rendez-vous sur notre site internet
www.maisondelapoesieparis.com
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
www.facebook.com/maisondelapoesieparis
La Maison de la Poésie accueille l’antenne de Paris du Labo des histoires,
structure dédiée à l’écriture sous toutes ses formes et ouverte à tous les jeunes
âgés de moins de 25 ans.
Le Labo des histoires propose toutes les semaines de nombreux ateliers gratuits.
Les inscriptions sont obligatoires et fonctionnent sur le principe du premier inscrit,
premier servi.
En dehors de son espace d’atelier, le Labo des histoires intervient également en
milieu scolaire, dans des espaces publics et en milieu hospitalier. L’association
dispose d’antennes dans d’autres territoires (Lorraine, Martinique...) et a reçu le
label présidentiel « La France s’engage ».
www.twitter.com/maisonpoesie1
@maisondelapoesie
Informations complémentaires, inscriptions et programmes sur le site de
l’association : www.labodeshistoires.com
RESERVATIONS
PAR TÉLÉPHONE 01 44 54 53 00 OU AU GUICHET
DU MARDI AU SAMEDI DE 15 H À 18 H
PAR LA BILLETTERIE EN LIGNE
www.maisondelapoesieparis.com
PARTENAIRES
La Maison de la Poésie est soutenue par
Collaborations
ARTE Radio
Revue Po&sie
Journées du Livre russe et des littératures russophones
Partenaires institutionnels et financiers
Ambassade des Pays-Bas
remue. net
Partenaires médias
La Maison de la Poésie est membre du réseau
de coopération des Musées et Institutions culturelles
du Marais, MARAIS CULTURE +.
www.maraiscultureplus.wordpress.com
Remerciements particuliers
La Maison de la Poésie est membre du réseau RELIEF
(Réseaux des événements littéraires et festivals).
wwww.reseau-relief.blogspot.fr
pour la rencontre avec Pascale Kramer et la soirée « Typographie & poésie ».
OS
INF
TIQUES
PRA
CARTE MAISON DE LA POESIE
Président
Bernard COMMENT
ÉQUIPE
DEVENEZ ADHERENT
• carte valable 1 an
• 5 € de réduction sur chaque manifestation* (env. 300 par an)
• invitations et offres privilèges sur certains événements
• envoi de la lettre info par mail et du programme par courrier
• avantages auprès de nos partenaires culturels
Directeur
Olivier CHAUDENSON
Administratrice
Caroline BOIDÉ BRÉNAUD
cboide@maisondelapoesieparis.com
Régisseur général
Antoine GALLIENNE
agallienne@maisondelapoesieparis.com
Tarif Carte : 20 €
Tarif réduit Carte 10 € : pour les moins de 26 ans,
les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA
Tarif Carte Duo : 35 €
Responsable
des relations publiques
Geneviève BRUNET
gbrunet@maisondelapoesieparis.com
Responsable
de la communication
Béatrice LOGEAIS
blogeais@maisondelapoesieparis.com
Responsable de la billetterie
et de l’accueil
Marc HERNOUX
accueil@maisondelapoesieparis.com
Assisté de Lucille NÈGRE
Comptable
Renaud MESINI
rmesini@maisondelapoesieparis.com
Conseillers artistiques
Arnaud Cathrine, Colombe Boncenne,
Victor Pouchet
Relations presse
Anne Vaudoyer Tél : 06 63 04 00 62
anne@anneetarnaud.com
Arnaud Labory Tél : 06 22 53 05 98
arnaud@anneetarnaud.com
* sauf mention contraire
Maison de la Poésie
artin
St-M
Horl
eau
oge
M
ubo
urg
Ram
but
de l’
Bea
Rue
rtier
T. 01 44 54 53 00
du mardi au samedi
de 15 h à 18 h
Rue
Rue
Pas
s
Moli age
ère
Qua
C
Pom entre
pid
ou
oix
amp
Rue
Qui
nc
Bou
leva
rd
Séb
asto
po
l
Passage Molière
157, rue Saint-Martin
75 003 Paris
M° Rambuteau
RER Les Halles
Bus 29, 38, 47, 75
Parkings
quartier de l’horloge,
centre Pompidou,
boulevard Sébastopol
Ainsi que Baptiste Boumard, Margaux Planche, Clément Somon,
l’équipe d’accueil, d’entretien et le personnel intermittent
Licences d’entrepreneur de spectacles
1084454 / 1084455 / 1084456
Cope APE 9001Z
Siret 325 909 612 00047
Directeur de la publication : Olivier Chaudenson
Conception graphique : Sugar, Pepper & Salt
Impression : Frazier
0
30
ements
évén
par an
MAISON DE LA POÉSIE
Scène littéraire
Passage Molière
157, rue Saint-Martin - 75 003 Paris
T : 01 44 54 53 00
M° Rambuteau - RER Les Halles
7 janvier
23 janvier
9 janvier
1er février
Alice au pays des merveilles
3 février
ALAIN REY
VÉRONIQUE OVALDÉ
13 janvier
DELPHINE DE VIGAN
GRAND BLANC
MICHEL BUTOR
NATALIE DESSAY
16 février
14 janvier
ÉDOUARD LOUIS
DON DELILLO
& MATHIEU AMALRIC
15 janvier
23 et 24 février
CHRISTINE ANGOT
EIFFEL & DENIS LAVANT
Et aussi : Carole Zalberg, Leslie Kaplan, Pascale Kramer, Michka Assayas, AnneJames Chaton, Max Porter, Marie Redonnet, Zakhar Prilepine & Sergueï Chargounov,
David Wahl, Marie Nimier, Anna Enquist, Olivier Apert, Olivia Rosenthal, Sarah Murcia,
Ta-Nehisi Coates, Camélia Jordana & L, Paul Fournel, Charles Robinson...
Retrouvez toute la programmation sur
www.maisondelapoesieparis.com
Conception :
plus de 
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
55
Taille du fichier
2 761 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler