close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

aplat - L`Harmattan

IntégréTéléchargement
Ancien chef du département de Langue et littérature
françaises (LLF) de la Faculté des lettres et des
sciences humaines de l’université Marien Ngouabi
(Congo), Omer Massoumou est actuellement le
responsable de la Formation doctorale Espaces
littéraires, linguistiques et culturels (FD ELLIC). Il est l’auteur de
plusieurs articles et ouvrages.
CULTURE
AFRICAINE
Cette collection regroupe des monographies et travaux d’études divers sur la
vie culturelle en Afrique. Organisée par thèmes, elle concerne l’ensemble du
continent africain du nord au sud.
ISBN : 978-2-343-07820-5
13,50 €
Omer MASSOUMOU
Textes réunis par
Ce livre est construit autour de cinq contributions traitant des aspects
littéraires et linguistiques que les enseignants de la Formation
doctorale ELLIC ont abordés dans leurs séminaires au titre des années
universitaires 2014-2016.
Dans un premier volet, trois contributions littéraires portent
essentiellement sur la poésie. Tout d’abord Omer Massoumou analyse
la poétique des formes et du genre poétique à partir du recueil Tgvqwt"
coqpv de René Char dans le contexte de reconfiguration de la poésie
contemporaine. Ensuite."Antoine Yila s’intéresse à « la poésie de la
sémantique » dans trois recueils de poèmes de Tchicaya U tam’si.
Il étudie la double assomption du poète et de l’œuvre dans le sens
où les mots sont un langage qui éclot et procède par ouverture et
fermeture métaphoriques. Enfin Kouadio Antoine Adou s’intéresse
aussi à la poésie. Il aborde l’esthétique de l’angoisse dans les
Eqphkfgpegu de Michel Gbagbo. Par une lecture sociopoétique,
il indique que les revers économiques et sociaux ivoiriens fondent la
création poétique du poète.
Le second volet enregistre deux contributions sur la langue
française. D’un côté, Anatole Mbanga étudie la relation normeécart dans la pratique du français chez les jeunes Eongolais. Les
défauts de prononciation, les discordances dans le discours rapporté
construisent une particularité d’usage. De l’autre côté, Maxime Z.
Somé pose la question de l’enseignement des variétés locales du
français. S’inspirant de la réalité burkinabè, il évoque la difficulté de
penser un enseignement des variétés locales en raison du basilectal
et du multilinguisme.
QUESTIONS DE LITTÉRATURE ET DE LANGUE FRANÇAISE
QUESTIONS DE LITTÉRATURE
ET DE LANGUE FRANÇAISE
Textes réunis par
Omer MASSOUMOU
QUESTIONS DE LITTÉRATURE
ET DE LANGUE FRANÇAISE
CULTURE
AFRICAINE
Série
Études Littéraires
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
61 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler