close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

5km (si un problème se présente : 0494/15.26.33)

IntégréTéléchargement
5km(siunproblèmeseprésente:0494/15.26.33)
LeD’Zyestunpersonnagemythiquequivécutfin18ièmeetdébut19ièmeàFraiture.
IlétaitunesortedeRobindesBoislocalpourchasséparlesgendarmesmaisadoréparlesFraituroisquilecachaientenéchangedenombreuxservices.Ilmourutà
Bruxellesdurantlarévolutionde1830.Danslevillage,despanneauxontétéplacésauxendroitsoùilavécu.
LenomFraitureviendraitdunomfracture...C'esten965quel'onalespremièrestracesécritesdelalocalitéquirelevaitdelacourallodialedeLiège.
Tourniquets,poteauxindicateursbancsetarbres:ilsontétéinstallésparlesyndicatd’initiativequidepuisplusde30anssebatpourpréserverlessentiersdepromenadeset
veutsauvegardernotrepatrimoineetnotrecadredevie.
Les anciennes pompes : l’eau alimentaire n’est arrivée à Fraiture qu’en 1964. Avant cette révolution, les habitants se rendaient aux pompes publiques. Cette eau
n’était pas toujours potable, et en hiver, il fallait emmitoufler la pompe avec de la paille pour qu’elle ne gèle point.
La chapelle Notre Dame du Petit Bois : nous sommes en 1941, la guerre s’éternise. Quatorze Fraiturois sont prisonniers en Allemagne. Les privations et les
menaces se précisent. C’est pour demander la protection du ciel que l’abbé Joseph Dehalleux fit ériger cette potale. Depuis lors, chaque 15 août, les habitants du
village et les malades de la clinique y célèbrent une messe.
Carrefour de la Croix Rouge : les Wallons disent « Al rotch creux » pour qu’on ne confondre avec « Li creux rotch ». Une croix rouge fut placée sur la maison du
coin suite à une sombre histoire d’assassinat d’un enfant nouveau né que nous ne connaissons que par la rumeur.
Rue de Diarville : depuis
1969, Fraiture est jumelé avec Diarville. Ce village se situe en Moselle à une quarantaine de km de Nancy. Tous les deux ans, les deux
villages se retrouvent.
L’écolecommunale: dernière
école communale de Tinlot, elle ne cesse de s’agrandir. Elle accueille près de 220 élèves qui peuvent s’ébattre dans une plaine d’un demi
ha.
Camping:ilaétécréédansleparcduchâteauneufquibrûladébutdesannées60.Cechâteauétaitlarépliqueexactedumuséed’armesdeLiègequaide
Maastricht(XVIIIième)quiestunedesailesduGrandCurtius.
Lecampingestlepluscalmeetlemoinscherdelarégion.Ilestgéréparlesyndicatd’initiative.Dansleparc,setrouvaitunbassinquidurantlesannées60et70
servitdebassindenatationauxenfantsduvillage.
Croixdesrogations:cettecroixsetrouvaitavantsurlacrêteversEllemelle.Troploinpouruncuréquilaramenaaucentreduvillage.Ellevientd’êtrerestauréeparleSI.
Anciennesscieries:durantlasecondemoitiédu20ièmesiècle,deuxscieriesdonnaientduboulotauxFraiturois:lesscieriesLeclèreCollardetFraiture.Ellesontété
démanteléesetremplacéespardeslogements
10km(siunproblèmeseprésente:0494/15.26.33).
LeD’Zyestunpersonnagemythiquequivécutfin18ièmeetdébut19ièmeàFraiture.
IlétaitunesortedeRobindesBoislocalpourchasséparlesgendarmesmaisadoréparlesFraituroisquilecachaientenéchangedenombreuxservices.Ilmourutà
Bruxellesdurantlarévolutionde1830.Danslevillage,despanneauxontétéplacésauxendroitsoùilavécu.
LenomFraitureviendraitdunomfracture...C'esten965quel'onalespremièrestracesécritesdelalocalitéquirelevaitdelacourallodialedeLiège.
Tourniquets,poteauxindicateursbancsetarbres:ilsontétéinstallésparlesyndicatd’initiativequidepuisplusde30anssebatpourpréserverlessentiersdepromenadesetveut
sauvegardernotrepatrimoineetnotrecadredevie.
Les anciennes pompes : l’eau alimentaire n’est arrivée à Fraiture qu’en 1964. Avant cette révolution, les habitants se rendaient aux pompes publiques. Cette eau n’était pas toujours potable, et
en hiver, il fallait emmitoufler la pompe avec de la paille pour qu’elle ne gèle point.
La chapelle Notre Dame du Petit Bois : nous sommes en 1941, la guerre s’éternise. Quatorze Fraiturois sont prisonniers en Allemagne. Les privations et les menaces se précisent. C’est pour
demander la protection du ciel que l’abbé Joseph Dehalleux fit ériger cette potale. Depuis lors, chaque 15 août, les habitants du village et les malades de la clinique y célèbrent une messe.
Carrefour de la Croix Rouge : les Wallons disent « Al rotch creux » pour qu’on ne confondre avec « Li creux rotch ». Une croix rouge fut placée sur la maison du coin suite à une sombre
histoire d’assassinat d’un enfant nouveau né que nous ne connaissons que par la rumeur.
Rue de Diarville : depuis 1969, Fraiture est jumelé avec Diarville. Ce village se situe en Moselle à une quarantaine de km de Nancy. Tous les deux ans, les deux villages se retrouvent.
L’écolecommunale: dernière école communale de Tinlot, elle ne cesse de s’agrandir. Elle accueille près de 220 élèves qui peuvent s’ébattre dans une plaine d’un demi ha.
Tige de Terwagne : en décembre 44, un B17 est abattu au-dessus de Fraiture par un Foche-Wulf. Un des aviateurs américain réussit à sauter et se retrouve pendu avec son parachute sur les
arbres qui bordent ce tige.
Tigesansnom:onpourraitl'appelerTchaffortensouvenirdufouràchauxquisetrouvaitnonloindelàprèsdurestaurantétoiléleCoqauchamp.
TigeduGibet:c’esticiquel’onpendaitlescondamnésdelacoursdejusticedeFraiture.Acetendroit,jusqu’en1914s’élevaient3petiteschaumièresaujourd’huidisparues.Avotredroite,des
terriersdeblaireaux.
Boisdel’Herberin:boisoùseseraitentreautrescachéleD’ZY.Danscebois,descombatsopposèrenten44larésistanceauxAllemands.LesAllemandstuèrentdesrésistantsetdétruisirentlorsde
leurstirsunédificedestylenéogothiquequis’appelaitla«Gloriette».
FontainedeVauzalle:anciencheminreliantNandrinàEllemelle.IlfutempruntéauM.AparlesmoinesduValStLambertfuyantavecleurtrésorStavelotpouréchapperauxVikings.Lestroupes
liégeoisesontaussisuivicetteroutepourassiégerlechâteaudeBouillon.Ici,unaveugleauraitrecouvertlavueentouchantlachassedeStLambert.
L’église:construiteen1893enstylenéo-roman.Ellefutédifiéeaveclespierresdel’ancienneégliseromanedu13ièmesièclesiseaucimetière.Ellefutconstruitelàcarlecurédel’époqueavaitunesœur
quitenaituncafédanslebasduvillage!Onpeutyadmirerdesfontsbaptismauxde1581ainsiquelapierretombaledugisantdesseigneursdeBrialmont.
15km(siunproblèmeseprésente:0494/15.26.33).
LeD’Zyestunpersonnagemythiquequivécutfin18ièmeetdébut19ièmeàFraiture.
IlétaitunesortedeRobindesBoislocalpourchasséparlesgendarmesmaisadoréparlesFraituroisquilecachaientenéchangedenombreuxservices.Ilmourutà
Bruxellesdurantlarévolutionde1830.Danslevillage,despanneauxontétéplacésauxendroitsoùilavécu.
LenomFraitureviendraitdunomfracture...C'esten965quel'onalespremièrestracesécritesdelalocalitéquirelevaitdelacourallodialedeLiège.
Tourniquets,poteauxindicateursbancsetarbres:ilsontétéinstallésparlesyndicatd’initiativequidepuisplusde30anssebatpourpréserverlessentiersdepromenadesetveutsauvegarder
notrepatrimoineetnotrecadredevie.
Les anciennes pompes : l’eau alimentaire n’est arrivée à Fraiture qu’en 1964. Avant cette révolution, les habitants se rendaient aux pompes publiques. Cette eau n’était pas toujours potable, et
en hiver, il fallait emmitoufler la pompe avec de la paille pour qu’elle ne gèle point.
La chapelle Notre Dame du Petit Bois : nous sommes en 1941, la guerre s’éternise. Quatorze Fraiturois sont prisonniers en Allemagne. Les privations et les menaces se précisent. C’est pour
demander la protection du ciel que l’abbé Joseph Dehalleux fit ériger cette potale. Depuis lors, chaque 15 août, les habitants du village et les malades de la clinique y célèbrent une messe.
Carrefour de la Croix Rouge : les Wallons disent « Al rotch creux » pour qu’on ne confondre avec « Li creux rotch ». Une croix rouge fut placée sur la maison du coin suite à une sombre
histoire d’assassinat d’un enfant nouveau né que nous ne connaissons que par la rumeur.
Rue de Diarville : depuis 1969, Fraiture est jumelé avec Diarville. Ce village se situe en Moselle à une quarantaine de km de Nancy. Tous les deux ans, les deux villages se retrouvent.
L’écolecommunale: l'école communale de Tinlot, elle ne cesse de s’agrandir. Elle accueille près de 220 élèves.
Tige de Terwagne : en décembre 44, un B17 est abattu au-dessus de Fraiture par un Foche-Wulf. Un des aviateurs américain réussit à sauter et se retrouve pendu avec son parachute sur les
arbres qui bordent ce tige.
TigeduGibet:c’esticiquel’onpendaitlescondamnésdelacoursdejusticedeFraiture.Acetendroit,jusqu’en1914s’élevaient3petiteschaumièresaujourd’huidisparues.Avotredroite,desterriers
deblaireaux.
Boisdel’Herberin:boisoùseseraitentreautrescachéleD’ZY.Danscebois,descombatsopposèrenten44larésistanceauxAllemands.LesAllemandstuèrentdesrésistantsetdétruisirentlorsde
leurstirsunédificedestylenéogothiquequis’appelaitla«Gloriette».
LaCroixdePeteubout:élevéeàl’endroitd’unmonumentceltiquesituéaucarrefourdes5chemins.
Château d’Houchenée : il appartenait autrefois à la famille de Moffart. Il est maintenant en partie réaménagé en appartements. Il a gardé des douves sur sa façade est.
Le home de Favence : cet établissement accueille des handicapés mentaux adultes depuis plus de quarante ans.
«EsVeyes»:c’esticiaucoindeceboisqueleD’ZyatuélechevalierdeCortisquitentaitd’abuserdesafemme.CefutledébutdesaventuresduD’Zyquisecachapendant25ansdanslesboisautour
deFraiture.Leshabitantsetlecurél’aidèrentàéchapperauxgendarmes.
C’estaussiiciqu’enhiver,lesenfantsviennentglisserenluge.
LaruedesTombes:cenomn’arienàvoiraveclestombesd’uncimetière.Autrefois,lestombesétaientdesilosdanslesquelslesfermiersentreposaientleursrécoltes.
20km(siunproblèmeseprésente:0494/15.26.33).
LeD’Zyestunpersonnagemythiquequivécutfin18ièmeetdébut19ièmeàFraiture.
IlétaitunesortedeRobindesBoislocalpourchasséparlesgendarmesmaisadoréparlesFraituroisquilecachaientenéchangedenombreuxservices.Ilmourutà
Bruxellesdurantlarévolutionde1830.Danslevillage,despanneauxontétéplacésauxendroitsoùilavécu.
LenomFraitureviendraitdunomfracture...C'esten965quel'onalespremièrestracesécritesdelalocalitéquirelevaitdelacourallodialedeLiège.
Tourniquets,poteauxindicateursbancsetarbres:ilsontétéinstallésparlesyndicatd’initiativequidepuisplusde30anssebatpourpréserverlessentiersdepromenadesetveutsauvegarder
notrepatrimoineetnotrecadredevie.
Les anciennes pompes : l’eau alimentaire n’est arrivée à Fraiture qu’en 1964. Avant cette révolution, les habitants se rendaient aux pompes publiques. Cette eau n’était pas toujours potable, et
en hiver, il fallait emmitoufler la pompe avec de la paille pour qu’elle ne gèle point.
La chapelle Notre Dame du Petit Bois : nous sommes en 1941, la guerre s’éternise. Quatorze Fraiturois sont prisonniers en Allemagne. Les privations et les menaces se précisent. C’est pour
demander la protection du ciel que l’abbé Joseph Dehalleux fit ériger cette potale. Depuis lors, chaque 15 août, les habitants du village et les malades de la clinique y célèbrent une messe.
Carrefour de la Croix Rouge : les Wallons disent « Al rotch creux » pour qu’on ne confondre avec « Li creux rotch ». Une croix rouge fut placée sur la maison du coin suite à une sombre
histoire d’assassinat d’un enfant nouveau né que nous ne connaissons que par la rumeur.
Rue de Diarville : depuis 1969, Fraiture est jumelé avec Diarville. Ce village se situe en Moselle à une quarantaine de km de Nancy. Tous les deux ans, les deux villages se retrouvent.
L’écolecommunale: l'école communale de Tinlot, elle ne cesse de s’agrandir. Elle accueille près de 220 élèves.
Tige de Terwagne : en décembre 44, un B17 est abattu au-dessus de Fraiture par un Foche-Wulf. Un des aviateurs américain réussit à sauter et se retrouve pendu avec son parachute sur les
arbres qui bordent ce tige.
TigeduGibet:c’esticiquel’onpendaitlescondamnésdelacoursdejusticedeFraiture.Acetendroit,jusqu’en1914s’élevaient3petiteschaumièresaujourd’huidisparues.Avotredroite,desterriers
deblaireaux.
Boisdel’Herberin:boisoùseseraitentreautrescachéleD’ZY.Danscebois,descombatsopposèrenten44larésistanceauxAllemands.LesAllemandstuèrentdesrésistantsetdétruisirentlorsde
leurstirsunédificedestylenéogothiquequis’appelaitla«Gloriette».
LaCroixdePeteubout:élevéeàl’endroitd’unmonumentceltiquesituéaucarrefourdes5chemins.
Château d’Houchenée : il appartenait autrefois à la famille de Moffart. Il est maintenant en partie réaménagé en appartements. Il a gardé des douves sur sa façade est.
Le home de Favence : cet établissement accueille des handicapés mentaux adultes depuis plus de quarante ans.
«EsVeyes»:c’esticiaucoindeceboisqueleD’ZyatuélechevalierdeCortisquitentaitd’abuserdesafemme.CefutledébutdesaventuresduD’Zyquisecachapendant25ansdanslesboisautour
deFraiture.Leshabitantsetlecurél’aidèrentàéchapperauxgendarmes.
C’estaussiiciqu’enhiver,lesenfantsviennentglisserenluge.
LaruedesTombes:cenomn’arienàvoiraveclestombesd’uncimetière.Autrefois,lestombesétaientdesilosdanslesquelslesfermiersentreposaientleursrécoltes.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
1 581 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler