close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Abomey - Albi

IntégréTéléchargement
Capitale historique de l'ancien
royaume du Danhomè, berceau
du culte vaudou (vodun) et creuset de la civilisation fon, Abomey
est l'un des sites touristiques
majeurs du Bénin.
Le patrimoine exceptionnel de notre
cité-palais reconnu par l’UNESCO est
l'héritage vivant des ancêtres du peuple Fon. Les
Aboméens en sont fiers, ils le protègent, le conservent
et l'animent comme le plus précieux des biens.
A leurs côtés, il me tient à coeur de valoriser cette
ressource et d'y enraciner la force de demain.
Abomey fait le pari du développement, c’est une
ville qui gagne !
Blaise Onésiphore Ahanhanzo Glélé
Maire d'Abomey,
Président de l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB)
MI KUWABO !
Soyez les bienvenus !
Un peu d'histoire
Abomey est fondée au XVIIe siècle par le roi Houégbadja. Son fils, Akaba,
bâtit son palais sur la dépouille du propriétaire des lieux, dénommé Dan et
baptise le royaume Danhomè, signifiant littéralement en langue fon "dans le
ventre de Dan". Entourée d'un fossé défensif, la cité prend le nom d'Agbomè
(en fon : "à l'intérieur du fossé"), qui donnera par dérivation "Abomey". C'est
le roi Houégbadja qui institue la culture religieuse et politique qui caractérisera le puissant royaume du Danhomè jusqu'à la colonisation française.
Au XVIIIe siècle, le roi Agadja forme un régiment d'amazones et étend le
royaume jusqu'à la côte Atlantique en conquérant les royaumes voisins
d'Allada puis de Savi. Aux côtés du Portugal, de la France puis de la
Hollande, le royaume du Danhomè participe alors pleinement au commerce
des esclaves par le port de Ouidah et s'enrichit considérablement, mais il
connaît des guerres répétées contre le royaume des yorubas. Ces conflits
contraignent les fons à payer un lourd tribut.
C'est véritablement au XIXe siècle, sous le roi Guézo, que le royaume atteint
son apogée. Après l’abolition de l’esclavage, il fonde la richesse sur l’agriculture (maïs, huile de palme...) et libère le royaume d’Abomey de la domination des yorubas en signant un traité de commerce et d’amitié avec la France.
Son successeur, le roi Glélé, signe plusieurs traités avec les français qui établissent d'importants comptoirs le long de la côte.
En 1892 le roi du Danhomè souverain, Gbéhanzin, oppose une résistance
farouche aux troupes françaises, avant d'être mis en défaite, puis déporté
par le colonel Dodds en 1894.
Abomey est placée sous protectorat français, pour former avec Porto Novo la
colonie du Dahomey. En 1894, le frère de Gbéhanzin, Agoli-Agbo, monte sur
le trône. La résistance se poursuit, le monarque est destitué six ans plus tard
et déporté au Gabon.
Chacun des rois qui se sont succédés à la tête du royaume d’Abomey
possède un emblème représenté sous forme de pictogramme
Monarques
Dakodonou (1625-1645)
Houégbadja (1645-1685)
Akaba (1685-1708)
Agaja (1711-1742)
Tégbésu (1742-1774)
Kpengla (1774-1789)
Agonglo (1789-1797)
Guézo (1818-1858)
Glélé (1858-1889)
Gbèhanzin (1889-1894
Agoli-Agbo (1894-1900)
Symboles
Jarre et briquet
Poisson et nasse
Caméléon
Voilier
Buffle habillé
Passereau et fusil
Ananas
Buffle non habillé
Lion
Oeuf et requin
Jambe, pierre, arc, balai
NB : Deux monarques
bannis des lignées
royales au cours de
leur règne, font
aujourd'hui l'objet d'un
travail de réhabilitation
scientifique et historique : la reine Hangbé
(1708-1711), destituée
en raison du régime
monarchique fondé sur
le patriarcat, et le roi
Adandozan consideré
comme un tyran
sanguinaire.
Les hauts-lieux de l'histoire
Les palais royaux d'Abomey, site inscrit sur la
liste du patrimoine mondial en 1985
Ce site exceptionnel s'étend sur 47 hectares et se compose des
palais que les rois successifs érigèrent les uns à côté des autres.
Les palais des rois Guézo et Glélé, ornés de bas-reliefs, abritent
le musée historique d'Abomey.
Il met en scène la vie de la cour : origine et évolution du royaume,
organisation sociale, vie militaire, insignes et objets royaux, etc..
C'est aussi un lieu de culture vivante, qui se prête régulièrement aux
cérémonies coutumières, rites de couronnement ou d'intronisation.
Du lundi au vendredi : 8h30 -17h - samedi et dimanche :
8h-17h - Entrée : 2500 FCFA (adulte) / 1000 FCFA (enfant)
La cité historique d'Abomey
• Les palais privés, parfois encore occupés par les descendants des rois.
• L'agbodo, vestiges du fossé défensif qui ceinturait la ville sur
15 km environ.
• La route des esclaves, circuit emprunté jadis à travers le Bénin
pour acheminer les esclaves jusqu'à la côte.
• L'Aïdjosso (cour du lycée Houfon), monticule de pierres à la
mémoire d'une bataille livrée contre des royaumes voisins,
sous le règne du roi Guézo.
• La place Adanzoundji (palais privé du roi Guézo), où soldats et
amazones aiguisaient leurs armes et faisaient promesse de victoire avant d'aller à la guerre.
• La place Goho et la statue de Gbéhanzin, figure légendaire de
la lutte contre la colonisation française.
Culture et tradition
Les lieux liés au culte vodoun
• Les arbres sacrés, matérialisent certaines entrées de palais. A leurs pieds
sont enfouis des autels de divinités.
• Les temples vodouns, des divinités Zomadonou, Hebiosso, Sakpata,
Agassou, Lissa, Yalodé et des divinités masquées Zangbéto, Egoun, Oro.
• Les legbas et tolegbas, monticules de terre représentant un esprit protecteur.
• La forêt sacrée et son vodoun (esprit).
• Le Gbetinsa, couvent vaudoun lié à l’une des plus grande cérémonie du
royaume du Danhomé.
Le patrimoine vivant
• Les danses cérémonielles et royales ancestrales, empreintes de ferveurs,
de rythme et de couleurs.
• Les cérémonies vodouns, nombreuses tout au long de l'année, elles peuvent
durer plusieurs semaines et sont généralement un moment fort du séjour
à Abomey.
• Le festival culturel et cultuel du Danhomè, organisé chaque année en décembre
depuis 2003. Pendant deux semaines, danses traditionnelles, chants,
théâtre, grandes cérémonies et conférences attirent une foule nombreuse
et animée. Ce rendez-vous désormais incontournable confirme l'importance
du patrimoine historique et immatériel d'Abomey.
Un artisanat varié
Toiles appliquées, tissage, poteries, forge, vannerie, sculptures sur bois...
La diversité et la qualité de l'artisanat d'Abomey sont un héritage de l'art
de cour, tout comme la spécialisation des métiers dans certaines familles.
A découvrir en divers endroits : village des artisans au musée historique, maison
du peuple, "base d'appui aux artisans" près du Motel d'Abomey, centre des tisserands sur les ruines du palais Agonglo, maison des jeunes et de la culture
forges dans le quartier Hountondji, Adjahito, Doguèmè, Dozouémè...
Des marchés traditionnels
Les nombreux marchés rythment la vie de la ville. Fruits et légumes,
viande et poisson, tissus et objets vodouns côtoient les produits de la pharmacopée traditionnelle.
Marchés historiques
Marché principal
• Gbédagba
• Vidolé
• Awanou
• Agbodjannangan
•Houndjlo tous les 4 jours
Renseignements sur les jours de tenue
de marché à l'office de tourisme
Abomey aujourd'hui
Au coeur du département du Zou, la commune d'Abomey compte aujourd'hui
environ 100 000 habitants, dont la majorité appartiennent à l'éthnie des fons.
Elle s'étale sur un large espace divisé en arrondissements urbains (Vidole, Hounli, Djegbe) et ruraux
(Sehoun, Agbokpa, Detohou, Zounzounme).
Située dans une vaste plaine de savane
arborée, Abomey vit principalement de
cultures telles que le coton, l'igname, le
manioc, le maïs, le mil, l'arachide, le
haricot, le bois de teck.
Abomey
Au coeur de votre séjour
Des voies entretenues, une position centrale, Abomey est le point de départ idéal
de nombreuses excursions :
• Cotonou (2h30)
• Ouidah et la route des pêches (2h)
• Savalou (1h30)
• La route des esclaves
• Ganvié et sa cité lacustre (1h30)
• Porto Novo (2h30)
• Dassa et les 41 collines (1h)
• Les fortifications et la porte magique
Akaba Idéna à Kétou (-1h)
• Le pays du masque Guélédé (-1h)
Abomey
Première ville du Bénin à disposer
d'un office de tourisme
Sur réservation :
• Services d'un guide local agréé en véhicule
ou en zem (taxi-moto)
• Excursions dans les environs
• Audience auprès du roi, chefs des collectivités
royales, chefs de culte vaudoun
• Spectacles de danses traditionnelles
ne pas jeter sur la voie publique
Office de tourisme
d'Abomey
Maison des jeunes
et de la culture
Abomey Goho
Département du Zou
République du Bénin
Du lundi au vendredi :
9h à 13h et 15h à 18h
Samedi : 9h à 16h
Tél : + 229 22 50 15 77
gabindjimasse@yahoo.fr
Conception/Réalisation © Mairie d’Albi / Photos © J.L. Berges, François Astorg, M. E. Cortés
Renseignements
Mairie d'Abomey
BP 07 Abomey
Département du Zou
République du Bénin
Tél : + 229 22 50 02 34
+ 229 97 68 28 07
Fax : + 229 22 50 07 64
glele_blaise@yahoo.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
2 221 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler