close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CERTAINS PREFERENT DE L`ARGENT

IntégréTéléchargement
 UN DROIT NOUVEAU CHEZ CARREFOUR : C'est une négociation difficile et technique, au
cours de laquelle FO a poussé ses revendications, et fait en sorte d’obtenir de nouveaux points
favorables aux salariés, pour préparer leur fin de carrière avec plus de souplesse et de sécurité.
Le projet final va s'articuler en quatre éléments principaux qui devraient donner quelque chose
d’intéressant pour les salariés, malgré le fait que la Cfdt et le Medef se sont alliés pour nous faire
travailler toujours plus longtemps. Demain 63 ans et après demain, 65 ans, 67 ans ???
De l’argent pour ceux qui le souhaitent
Du temps pour alléger les dernières années de travail
Un mixte de temps et d’argent pour réduire son activité en conservant un pécule.
CERTAINS PREFERENT DE L’ARGENT
1°) Indemnités de fin de carrière et indemnités de licenciement
1. Maintien des indemnités de licenciement conventionnelles
2. Maintien des indemnités de retraite conventionnelles plafonnées à 6 mois de salaire,
soit 132 jours.
2°) Compensation sous forme de jours dans le Compte Epargne temps :
1. En complément des 132 jours déjà acquis, une compensation équilibrée, versée en
2016, pour tous ceux qui auront un acquit théorique à fin 2015. Cette compensation
sera définitive, même en cas de départ du salarié avant sa retraite
Ancienneté
au 31/12/2015
Allocation
exceptionnelle
2015
Ancienneté
au 31/12/2015
Allocation
exceptionnelle 2015
21 ans
6 jours
6 jours
6 jours
6 jours
6 jours
11 jours
11 jours
17 jours
17 jours
22 jours
31 ans
22 jours
33 jours
33 jours
44 jours
58 jours
58 jours
66 jours
77 jours
88 jours
22 ans
23 ans 24 ans 25 ans 26 ans 27 ans 28 ans 29 ans 30 ans 32 ans
33 ans 34 ans 35 ans 36 ans 37 ans 38 ans 39 ans et plus Page 1 2. Pour les salariés qui partiront en 2017 et 2018, une allocation
supplémentaire, versée une seule fois au moment du départ en retraite, qui se
cumule à l’allocation exceptionnelle de départ :
Ancienneté au
31/12/2015
35 ans
36 ans
37 ans
Allocation
supplémentaire
17 jours
17 jours
18 jours
Ancienneté au
31/12/2015
38 ans
39 ans
Allocation
supplémentaire
22 jours
26 jours
3. Les salariés entre 25 et 34 ans d’ancienneté au 31 Décembre 2015
percevront une allocation supplémentaire de jours « temps épargne retraite », qui
sera versée au titre des années 2017 et 2018
Ancienneté au 31/12/2015
25 à 27 ans
28 à 30 ans
31 à 32 ans
33 à 34 ans
Allocation supplémentaire
En 2017
1 jour
2 jours
5 jours
7 jours
En 2018
1 jour
2 jours
5 jours
7 jours
4. Une compensation intégrale pour ceux partant en retraite en 2016
Une compensation intégrale pour les salariés ayant 40 années d’ancienneté et
plus prenant leur retraite en 2017 et 2018
Les salariés remplissant ces conditions bénéficieront de l’ancien barème de l’IDR
(a travers l’allocation de jours CET supplémentaires et monétisables au départ a la retraite).
4°) Jours supplémentaires grâce à l’Abondement PERCO :
Force Ouvrière a demandé l’augmentation de l’abondement pour les versements dans le PERCO ;
Notre objectif :
Passer la première tranche abondée à 100% de 100 à 300 €,
Soit : "300 premiers euros abondés à 100%"
Passer la seconde tranche abondée à 50% de 1500 à 2000 €,
Soit : "entre 301 et 2000 euros abondés à 50%"
25% au-delà, l’abondement reste plafonné à 2300 €/an
La fiscalité sur les indemnités de départ en retraite peut se révéler très importante (au minimum
15 à 20%, mais souvent 30%)
L’intérêt du PERCO, en plus de l’abondement important, est la possibilité de placer 10 jours de
CET par an, de façon défiscalisée et sans charges sociales (hors CSG/CRDS).
Par ce biais, 10 jours placés se transforment en 22 jours minimum :
10 jours placés + abondement 6,5 jours + économie charges sociales et impôts 5,5 jours
minimum.
Ce dispositif bénéficiera à tous les salariés du groupe en France, sur tous les versements
volontaires.
Page 2 D’AUTRES VOUDRONT DU TEMPS
3°) UN DROIT NOUVEAU POUR TOUS : Aménagement de la fin de carrière
Le projet d’accord prévoit plusieurs dispositifs permettant de réduire son temps de
travail compensé en jours pour les 2 dernières années de travail avant la retraite, et
ce dès 2016 :
a) L’accord sur le temps partiel Senior, qui permet de réduire son contrat
hebdomadaire à partir de 54 ans, sera aménagé de la façon suivante :
Dans les 2 ans avant le départ en retraite, la prime forfaitaire Senior pour le
passage à temps partiel est maintenue sur le barème de la 1ère année, et ne sera
plus dégressive.
Exemples :
Pour un passage de 35h à 28h la prime forfaitaire Seniors sera de 1 646€ brut au lieu de
1 087,17€
Pour un passage de 35h à 21h, la prime sera de 3 290,99€ brut au lieu de 2 172,31€
Pour les temps partiels, la prime forfaitaire sera de 235,03€ par heure de réduction au
lieu de 155,64€ par heure de réduction.
* Ce point s’appliquera également aux salariés bénéficiant déjà de l’actuel accord senior,
moins favorable.
b) Pour un passage de 35h à 21h, le salarié aura la possibilité de
transformer sa prime forfaitaire en jours, à raison de 47 jours pour chacune des
deux années précédant son départ à la retraite.
2 Choix possibles :
Je passe de 35h à 21h, sur
J’utilise une partie des jours d’allocation
3 jours par semaine, et en
exceptionnelle que j’ai reçus dans mon CET,
OU
utilisant les 47 jours donnés par
et je conserve mon salaire à temps complet.
l’entreprise, je suis payé 28h,
(21h de travail + 1 jour de CET + 1 jour
soit 80%
de Senior = 35 heures payées).
c) Un départ anticipé en utilisant tout ou partie de ses jours d’allocation
exceptionnelle de CET, en conservant un salaire intégral, y compris les primes.
Le salarié peut choisir de partir quelques semaines ou quelques mois avant sa date légale,
en utilisant les jours qu’il a reçu dans le CET, ainsi que les jours qu’il aurait épargnés.
(Un mois de travail équivaut à 22 jours).
Cela permet de partir un peu plus tôt, tout en conservant tous les avantages sociaux
(primes, participation aux bénéfices, intéressement, mutuelle, prévoyance…)
Rappel : pendant la période de temps partiel Seniors, la cotisation retraite continue
à être versée sur la base du contrat d’origine.
Page 3 4°) Point complémentaire : Afin d’aider les salariés à préparer leur départ, l’entreprise
met en place une structure de conseil individualisé.
QUI DEVEZ VOUS CROIRE ? :
Un pseudo syndicat qui vous ment sur la participation aux bénéfices (sans l’accord
signé par FO, nous aurions eu Zéro sur ces dernières années), qui a réussi a faire capoter
les négociations vendeurs, au risque de tout leur faire perdre (sachant qu’à ce jour, 85%
des vendeurs ont signé un accord individuel, et voient leurs primes progresser), qui
n’hésite pas à s’acoquiner avec le MEDEF et le gouvernement au détriment des salariés
(accords successifs sur l’allongement de la durée du travail, passée aujourd’hui à 63 ans,
ou diminution des recours aux prudhommes, passés de
5 ans à 3 ans, ou diminution des
indemnités de licenciements accordées par les prudhommes, etc, etc…. )
OU FORCE OUVRIERE, le syndicat qui a toujours privilégié l’intérêt du plus grand
nombre de salariés, qui a négocié et signé les accords d’intéressement et de
participation dont tout le monde profite, qui s’est battu avec vous pour obtenir le 14ème
mois, qui défend depuis des années notre système de prévoyance APGIS, décrié lui aussi
par ce pseudo syndicat, et qui aujourd’hui essaie de trouver des solutions pour l’avenir,
avec des fins de carrières qui vont être de plus en plus difficiles, demain c’est 63 ans,
mais pensez vous qu’ils vont s’arrêter là ????
QUI SAIT CE QUE SERA L’AVENIR ?? Jusqu’à quel âge allons nous travailler ?
Allons nous pouvoir tirer des palettes et encaisser jusqu’à 63, 64, 65 ans ou plus ?
Plutôt que d’attendre que Carrefour dénonce l’accord sur les IDR, et afin de pallier aux
effets néfastes de l’allongement de la durée du travail, Force Ouvrière propose à tous les
salariés d’alléger leur temps de travail en fin de carrière avec une compensation
cohérente.
La préretraite progressive, telle qu’elle existait il y a quelques années, est l’une des
demandes prioritaires de très nombreux salariés.
Dores et déjà nous sommes déterminés à obtenir pour 2019 ce système sur les
3
dernières années d’activité, de 60 à 63 ans.
Pour vous rassurer et vous aider à y voir clair, Force Ouvrière va mettre en place
des moyens de communication, et former les équipes pour qu’elles soient en mesure
de répondre à chacun d’entre vous, individuellement, sur votre situation
personnelle.
Avec 3 axes : -Réunions d’information des Délégués Syndicaux et élus FO
-Mise en place à la FGTA d’une permanence téléphonique, mail et
courrier pour les délégués et adhérents FO
-Création et diffusion d’un livret FO pour l’information des salariés.
CONTINUEZ A FAIRE CONFIANCE A VOTRE SYNDICAT FORCE OUVRIERE
Page 4 
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
2 556 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler