close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

ASCLÉPIOS ET ICARE : un espoir déçu

IntégréTéléchargement
ASCLÉPIOS ET ICARE : un espoir déçu
Pierre-Gervais Majeau, prêtre
Asclépios était un héros mais aussi le dieu de la médecine dans la
mythologie grecque. Il était le fils d’Apollon et d’Arsinoé. Il grandit auprès
du centaure Chiron, réputé pour sa sagesse, et qui enseignait dans une
école où plusieurs reçurent son savoir. Le centaure Chiron enseigna donc la
médecine, discipline pour laquelle Asclépios fit preuve de grand talent. On
raconte que la déesse Athéna lui avait remis un vase précieux contenant le
sang de la Gorgone décapitée par Persée. Le sang qui coulait du côté droit
était si bénéfique que grâce à ce sang Asclépias parvenait même à
ressusciter des morts! C’est pour cette raison que Zeus intervint avec fureur
et colère de peur qu’il ne vienne perturber l’ordre du monde. Zeus
foudroya Asclépios et Apollon tenta alors de venger la mort de son fils en
tuant les Cyclopes.
Dans le monde des dieux de l’Olympe, ça joue dur! Et encore une fois, il
nous apparait étrange et même révoltant que Zeus ne tolère pas
qu’Asclépios puisse ressusciter des morts. Le maître des dieux nous
apparait jaloux et mesquin devant le tragique sort des humains soumis à la
fatalité de l’ordre du monde! Dans le monde des religions païennes, les
dieux sont jaloux de la promotion humaine et espèrent par tous les
moyens, garder dans la précarité et dans la mort, ces humains habités par
le rêve divin. Dans l’Évangile cependant, on assiste au renversement de cet
ordre. Le Christ se présente à nous comme la résurrection et la vie pour
tous ceux qui croiront en lui. « Je suis venu pour que vous ayez la vie, et la
vie en abondance! » (Jn 10,10)
L’histoire de Dédale et d’Icare nous présente encore une fois, une tentative
de transcender la précarité humaine. On assiste au rêve de ce jeune Icare
hanté par la lumière et la gloire divine. Son père Dédale, était de la lignée
royale athénienne. Il était un sculpteur, un architecte et un inventeur hors
pair. Mais un jour cet artisan commit un crime par jalousie pour son neveu
talentueux Talos qui inventa la scie en observant comment un serpent
utilisait sa mâchoire. Furieux de cette prestigieuse découverte, Dédale
précipita Talos, en bas de l’Acropole et pour ce crime horrible, il fut
condamné à l’exil.
Dédale se retrouva+ donc en Crète où il réalisa le fameux labyrinthe, un
palais aux couloirs si enchevêtrés que personne ne pouvait s’y orienter.
C’est là que le roi Minos enferma le Minotaure. Durant son séjour en Crète,
Dédale engendra un fils, Icare. Pour avoir voulu aider Thésée à sortir du
labyrinthe, Minos l’enferma avec son fils dans une prison. Et c’est là que
Dédale jongla à un truc pour sortir de cette prison. Il conçut des ailes, les
colla avec de la cire et les fixa aux épaules de son fils et fit de même pour
lui. Dédale donna instruction à son fils de ne pas voler trop bas de peur de
l’eau de la mer ne trempe les ailes en les rendant trop lourdes pour voler et
de ne pas voler trop haut aussi pour éviter que les rayons du soleil ne fasse
fondre la cire retenant ses ailes à ses épaules. Mais comme Icare, enivré
des joies de l’envol, ressentit en lui le prestige des dieux libérés de toutes
les contraintes humaines, voulut donc voler le plus haut possible afin de
connaitre la gloire divine. C’est alors que le soleil fit fondre la cire retenant
ses ailes et Icare sombra dans la mer et mourut en connaissant le triste sort
du poids de la nature humaine déçue!
Ce manque d’être, ce manque de moyens de salut et de plénitude est
ressenti par quiconque prend conscience de cet appel â l’envol divin. C’est
à cet appel que le Dieu-Père répond en proposant à l’humanité le partage
de sa plénitude. Il n’est pas le Dieu jaloux et mesquin de l’Olympe mais le
Dieu-Père qui nous confie cette création comme un tremplin et un jardin
pour l’envol vers la gloire de la vie en plénitude.

Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
11
Taille du fichier
186 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler