close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

22 sièges à combler par des femmes

IntégréTéléchargement
États-Unis
Vibrant appel
d’Obama pour un
meilleur contrôle
des armes à feu
Environnement L’utilisation du vélo
en perte de vitesse dans le monde Page A 5
◆
VO L . C V I
No 3 0 0
LE
Page B 7
www.ledevoir.com
DEVOIR,
LE
MERCREDI
6
◆
JANVIER
1 , 3 0 S| +
2016
TA X E S
= 1 , 5 0 S|
S ÉNAT
J EAN -P AUL L’A LLIER 1938-2016
22 sièges à
combler par
des femmes
Un groupe de 80 signataires
propose d’attribuer tous les
sièges vacants à des femmes
pour atteindre la parité
HÉLÈNE BUZZETTI
Correspondante parlementaire
à Ottawa
arce qu’on est en 2016 », quelque 80
«P
femmes de renom demandent à Justin
Trudeau de combler les 22 sièges vacants au
YAN DOUBLET LE DEVOIR
Jean-Paul L’Allier a été le maire de la Ville de Québec de 1989 à 2005.
La Ville de Québec perd son mentor
ISABELLE POR TER
à Québec
rillant», «idéaliste», «passionné». Les qua«B
lificatifs qu’on répète pour décrire JeanPaul L’Allier composent un homme de conviction
et de vision, un véritable mentor dont on n’a pas
fini de mesurer le legs dans la Ville de Québec.
M. L’Allier a beau avoir quitté la politique municipale il y a dix ans, l’actualité fait encore sou-
A UJOURD ’ HUI
vent référence à son travail comme maire de la
capitale de 1989 à 2005. Ce fut le cas encore
avant Noël quand le maire Régis Labeaume a fait
savoir qu’il voulait pousser plus loin son embellissement des abords de la rivière Saint-Charles.
« C’était un vrai visionnaire. Il était une vingtaine d’années en avance sur tout le monde »,
note François Grenon, qui a été son attaché de
VOIR PA GE A 10 : L’ALLIER
Lire aussi › Un rendez-vous heureux. Un éditorial
de Bernard Descôteaux. Page A 8
Lire aussi › Concert de louanges pour un grand
visionnaire. Page A 2
Lire aussi › Le déclin du nationalisme?
Une chronique signée par Jean-Paul L’Allier
dans les pages du Devoir en juin 1985.
Page A 2
Sénat non pas par des sénateurs, mais des sénatrices. Ce geste d’éclat permettrait d’instaurer à la Chambre haute la même parité que le
premier ministre a imposée à son cabinet.
La demande a été formulée dans une lettre
adressée à M. Trudeau un peu avant Noël par
un groupe d’anciennes parlementaires, de
journalistes ou encore de professeures dont
fait par tie la seule première ministre que le
Canada a eue, Kim Campbell. Le groupe est
piloté par Donna Dasko, la cofondatrice du
groupe À voix égales, qui milite pour augmenter le nombre de femmes dans les instances
démocratiques au pays.
« Pour réaliser la parité des sexes le plus rapidement possible, les 22 postes vacants devraient
être pourvus par des femmes de divers milieux, y
compris des femmes autochtones, des femmes issues de minorités linguistiques, de communautés
raciales et ethniques et autres, est-il écrit dans la
lettre. Il s’agit d’une occasion historique. »
À l’heure actuelle, le Sénat compte 52
hommes et 31 femmes. Si les 22 sièges déjà vacants devaient être comblés uniquement par
des femmes, alors la parité parfaite de 50 % serait atteinte. Les signataires proposent que les
futurs départs à la retraite (quatre en 2016 et
huit en 2017) soient compensés par des parts
égales d’hommes et de femmes.
« Il y aura assez de départs à la retraite pour à
la fois atteindre la parité et continuer à nommer
des hommes », souligne en entrevue Mme Dasko,
question de diffuser les critiques éventuelles.
VOIR PA GE A 10 : SÉNA T
Les habits neufs de la publicité télé
Quand la fiction s’insère dans la pub et vice versa
STÉPHANE
BAILLARGEON
L
Culture › Jazz. Le légendaire pianiste montréalais Paul Bley n’est
plus. Page B 10
Économie › Austérité. Québec
en fait-il trop dans ses efforts de
réduction de sa dette ? Une étude
le laisse penser. Page B 1
Avis légaux.................. A 6
Décès............................ B 6
Météo............................ B 4
Mots croisés............... B 4
Petites annonces ...... B 6
Sudoku......................... B 4
es temps changent, la
pub aussi. La semaine prochaine,
quand la troisième
saison des Beaux malaises commencera à TVA sa
très efficace vie zygomatique,
deux comédiens de la série seront utilisés pour des publicités
de l’assureur Belair Direct.
Mar tin Matte, concepteur et
personnage pivot de la série,
s’est impliqué dans la campagne
qui met en scène sa mère fictive
(Michèle Deslauriers) et son
frère de farce (Fabien Cloutier).
« C’est vraiment un endossement par Belair et on aura
l’impression de visionner des
clips des Beaux malaises, explique au Devoir France Lauzière, vice-présidente à la programmation de Groupe TVA et
de Québecor Contenu. C’est
fait sous la plume du show,
sans grande concession. »
Cet automne, la Financière
Sun Life a repris des thèmes
de Boomerang, autre série comique de TVA. En même
temps, ICI Radio-Canada Télé
relayait aux Enfants de la télé
les capsules du concours des
supermarchés Maxi « De la
télé on en mange », où figure
la coanimatrice de l’émission,
Édith Cochrane. Bell a vanté
sa fonction de télécommande
« Rejouer » avec des comédiens des séries Mémoires
vives et Nouvelle adresse.
Quand En mode Salvail du
réseau V distribue de l’essence gratuite dans un garage, c’est évidemment une
forme de pub déguisée. Ibidem quand l’animateur Éric
Salvail livre du poulet St-Huber t à l’improviste chez des
inconnus.
La comédie de situation Ces
gars-là pousse le rapprochement publicitaire encore plus
loin. Dans un épisode récent,
différentes fonctionnalités de
la technologie OnStar de GM
étaient carrément intégrées
VOIR PA GE A 10 : TÉLÉ
TVA
Martin Matte, concepteur et personnage pivot de la série, s’est
impliqué dans la campagne publicitaire qui met en scène sa mère
fictive, jouée par Michèle Deslauriers.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
182 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler