close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016 : le cercle Bleunioù Lann an Aven fête ses 80 - Riec-sur

IntégréTéléchargement
Riec .com
Le magazine municipal de la commune de Riec-sur-Bélon
Janvier 2016 - n°28
Bâtiments 6
Économie 8
Dossier Habitat
2016 : le cercle Bleunioù Lann an Aven
fête ses 80 ans
Vie scolaire 16
11
Edito
Pennad-stur
Kroget e oa ar bloavezh 2015 gant
ar spont pa oa bet muntret tud,
ha lazhet kazetennerien Charlie
hebdo dreist-holl. Echuet e oa
gant an euzh, gant ar gwalldaolioù
a oa bet graet d’an 13 a viz Du
tremenet, pa oa bet lazhet 130 eus
hor gengeodedourien. Den ebet
n’en deus gallet chom digas dirak
an oberoù-se. An talvoudoù a ra
diazezoù hor Republik zo lakaet
e bili-bann. Daoust ha dont a ra
L’année 2015 aura débuté dans
l’effroi avec les assassinats visant
notamment les journalistes de
Charlie hebdo. Elle se termine
dans l’horreur des attentats
commis le 13 novembre dernier,
tuant 130 de nos concitoyens.
Personne n’a pu rester insensible à
ces actes. Les valeurs qui fondent
notre République sont ellesmêmes interpellées. Notre pays
arrive-t-il vraiment à faire vivre les
valeurs de liberté, d’égalité, de
fraternité et de laïcité ?
Chacun d’entre nous est
responsable de cela. En
transmettant à nos enfants,
à nos proches, ces valeurs
fondamentales. En contribuant
à une société où la solidarité et
la reconnaissance réciproque
permettent de lutter contre la
peur et la haine de l’autre. Les
élus nationaux ont bien entendu
l’obligation de trouver des
réponses à la hauteur des enjeux.
Mais nous aussi, élus locaux,
avons à contribuer à la vigueur
de notre pacte républicain. Nous,
élus riécois, nous y employons
avec optimisme en favorisant
l’accès du plus grand nombre
à l’éducation, au logement, à
l’emploi, à la culture...
Place désormais à une nouvelle
année. Qu'elle soit synonyme
d'enthousiasme et de bonheur
partagé.
hor bro a-benn, e gwirionez, da
lakaat talvoudoù ar frankiz, ar
gevatalded, ar vreudeuriezh hag
al laikelezh da vevañ ?
Karg pep hini ac’hanomp eo. Dre
dreuzkas an talvoudoù diazez-se
d’hor bugale ha d’hon tud-nes. Dre
zegas e lod en ur gevredigezh ma
c’haller stourm, gant ar c’hengred
ha gant an anaoudegezh kenetre
an dud, ouzh an aon rak ar re all
hag ouzh ar gasoni ouzh ar re all.
Ret eo da zilennidi ar vro kavout
respontoù d’ar c’hudennoù-se
evel-just. Met ni ivez, dilennidi
lec’hel, hon eus da zegas hol
lod da greñvder hon emglev
republikan. Labourat a reomp evit
an dra-se, evit ma c’hallo an niver
brasañ a dud kaout digor war an
deskadurezh, al lojeiz, an implij, ar
sevenadur…
Sommaire
2
Vie municipale
•3
Voirie
• 15
2015, en images
•4
Vie scolaire
• 16
Bâtiments
•6
Intercommunalité • 18
Vie culturelle
•7
Associations
• 19
Économie
•8
Libre-expression
• 20
Vie maritime
• 10
Infos Mairie
• 21
Dossier Habitat
• 11
Découverte
• 22
Riec.com
Magazine d’information
municipale
4 rue François Cadoret
29340 Riec-sur-Bélon
Tél. 02 98 06 91 04
accueil@riecsurbelon.fr
www.riecsurbelon.fr
Responsable de la publication :
Sébastien Miossec
Rédacteur-en-chef et mise en
page : Nathalie Liva
Crédits photos : Mairie de Riecsur-Bélon, Fotolia, Écoles de la
commune, VTF Ker Belen
Impression : Imprimerie nouvelle
Tirage : 2600 ex
Vie municipale
Budget : nouvelle donne pour les
communes
Dans un contexte de crise
économique,
le
déficit
budgétaire national s’est accru
ces dernières années. D’après
la loi de programmation des
finances publiques, le plan global
d’économies conduit à une
baisse des dotations versées par
l'État aux collectivités locales de
12,5 milliards. Comme l’ensemble
des collectivités, notre commune
doit donc contribuer à l’effort
national de redressement des
comptes publics.
Pour Riec-sur-Bélon, sur un total
de 800.000 € de dotations versées
par l'État en 2014, la baisse était
de 80.000 € cette année. Elle
sera de 150.000 € en 2016 et de
210.000 € en 2017. Une diminution
des recettes qui impose de
repositionner l’action municipale,
de prioriser et de mener des
projets économiquement réalistes
tout en identifiant des sources
d’économies
au
quotidien.
Le budget 2016, qui est en
préparation et qui sera débattu
en février/mars, devra intégrer
ces éléments.
Cette année, le recensement se
déroule dans notre commune.
Il a lieu du 21 janvier au 20
février 2016. Se faire recenser
est un geste civique, qui permet
de déterminer la population
officielle de chaque commune.
Le recensement, c’est simple
Un agent recenseur recruté par
la mairie se présentera chez
vous, muni de sa carte officielle.
Il vous remettra vos identifiants
pour vous faire recenser en ligne
sur le site : www.le-recensementet-moi.fr. Le recensement en
ligne a permis d’économiser
31 tonnes de papier en 2015 !
Si vous ne souhaitez pas répondre
en ligne, l’agent recenseur vous
remettra lors de son passage les
questionnaires papier.
Le recensement, c’est utile à tous
Des résultats du recensement
de
la
population
découle
la participation de l’État au
budget des communes. Du
nombre d’habitants dépendent
également le nombre d’élus
au
conseil
municipal,
le
nombre
de
pharmacies...
En bref, le recensement permet de
prendre des décisions adaptées
aux besoins de la population.
C’est pourquoi il est essentiel
que chacun y participe !
Le recensement, c’est sûr
Vos informations personnelles sont
protégées. Seul l’Insee est habilité
à exploiter les questionnaires. Ils
ne peuvent donc donner lieu à
aucun contrôle administratif ou
fiscal.
Frelons
asiatiques,
l’heure n’est plus à la
destruction des nids
Pour
lutter
contre
le
développement des frelons
asiatiques,
Quimperlé
communauté prend en charge
la destruction des nids de
frelons. Depuis le printemps
dernier, 343 nids de frelons ont
été détruits. Le coût moyen
de destruction d'un nid est de
100 € TTC. En cette période
hivernale, la destruction de nids
est
suspendue
car
elle
n'est
plus
efficace
pour freiner le
développement
de l'espèce. En
effet, les reines
quittent
les
nids pour être
fécondées
et
rechercher
un
autre abri pour l'hiver. Tout
signalement de nid auprès de la
mairie reste toutefois utile pour
faciliter le suivi l'an prochain.
Référent communal :
Dominique Robin
Services techniques
Tél. 02 98 06 40 13
espacespublics@riecsurbelon.fr
+ d’infos sur
le-recensement-et-moi.fr
Le recensement, c’est simple
3
2015, en images
Rassemblement Charlie
Expo "Les associations fêtent la Mem !"
Inauguration de la Mem
Inauguration de la rue Alain Berthou
Cérémonie du 8 mai
Réalisation d'une fresque à F. Bosser
Scène ouverte à la fête de la musique
L'imprimante 3D à la Mem
4
Retrospective
La kermesse des écoles
Accueil des classes à la Mem
Remise du prix des Maisons Fleuries
Festival Les Rias
Inauguration de Ty-forn
Le repas des retrouvailles
Le forum des associations
Collecte nationale
des banques alimentaires
Les animateurs des activités péri-scolaires
et l'expo "les enfants à 'honneur"
5
Bâtiments
La salle festive et socioculturelle à l’étude
Le vote du budget, début 2016, devrait permettre aux élus municipaux de
se prononcer sur le projet de salle festive. Afin de l’aider à préciser le projet
et à en étudier la faisabilité, la commune a missionné un programmiste.
Cette salle si attendue permettrait
à la commune de bénéficier
d'un équipement prioritairement
dédié à l'accueil d'événements
de la vie associative et culturelle.
Cet automne, une 1ère phase
de
concertation
a
permis
d’identifier les attentes des écoles
et associations,
principaux
utilisateurs. Une trentaine de
questionnaires
a
ainsi
été
collectée et analysée. Spectacles,
repas, conférences, projections,
réunions, expositions… sont les
principaux événements cités par
les répondants, en grande majorité,
enthousiastes quant à ce projet.
L'heure
est
à
présent
à
l'élaboration
du
programme
de travaux et à l'évaluation
précise des coûts, par ABCD,
le programmiste. L'hypothèse
retenue pour cette étude avantprojet est une salle multi-fonction
de taille moyenne (500 m2). Son
coût (qui fait justement l'objet
de l'étude) serait de l'ordre de
1.200.000 €. Dans une logique de
dynamisation du centre-bourg,
la salle pourrait se situer, entre
la rue des Gentilshommes et la
rue Jacques Decaux, à l’arrière
de l’ancienne mairie. Celle-ci
héberge aujourd’hui l’ADMR qui
déménagera
prochainement
pour rejoindre la crèche, rue des
Vieux Chênes. L'ancienne mairie
pourrait alors être réhabilitée
pour accueillir des logements.
Les travaux du local périscolaire : c'est parti !
La
construction
du
local
périscolaire à l'école Françoise
Bosser a démarré. Ce bâtiment
sera entièrement dédié à l'accueil
périscolaire.
D'une surface de 150 m2, il devrait
être opérationnel pour la rentrée
2016/2017.
6
Vie culturelle
Abonnés à la Mem :
connaissez-vous le « e-kiosk » ?
Votre abonnement à la médiathèque vous permet
d’emprunter différents types de documents aux
heures d’ouverture de la Mem. Mais savez-vous
que vous pouvez aussi accéder gratuitement 24h
sur 24 aux nombreuses ressources en ligne de la
Bibliothèque Départementale du Finistère (BDF) ?
Le Kiosk vous propose des
centaines de magazines pour
tous les goûts et tous les âges :
actualités,
jeunesse,
people,
déco,
cuisine
&
vins
....
et
certains
quotidiens.
Pour
les
consulter
depuis
votre
ordinateur
ou
votre
tablette,
identifiez-vous
sur
le site de la BDF (cf. encart).
variés : bureautique, langues,
multimédia,
développement
personnel,
initiation
ou
perfectionnement à la musique...
Et ce n'est pas tout, vous
avez également accès à de
multiples ressources numériques :
● "Planet Nemo" : plus de 200 jeux
ludo-éducatifs, histoires animées,
activités, vidéos et découvertes.
● la "cité de la musique à Paris" :
600 concerts en vidéo et
1900 concerts audio, musique
classique,
jazz,
musiques
du
monde,
pop
rock
...
● "La souris qui raconte" : des
histoires à lire, à jouer ou à
inventer pour les 5-10 ans.
● "tout apprendre.com" :
une
mine
d'informations
sous forme de tutoriels pour
s'auto-former. Les thèmes sont
● la "Cinémathèque de Bretagne" :
des
œuvres
audiovisuelles
contemporaines
tournées
en
Bretagne
ou
produites
par
des sociétés de production
implantées
en
Bretagne.
Vous n'êtes pas abonné ? Profitez
de ressources gratuites et en
ligne sur le site de la BDF telles
que la bibliothèque numérique
des enfants ou la cinémathèque
"Bretagne et Diversité".
Accéder aux
ressources en ligne de
la BDF
1) Récupérez vos identifiant
et mot de passe sur
simple demande à la
Mem ou en remplissant le
formulaire de demande
en ligne sur le Portail
Matilin : matilin.cocopaq.
com, rubrique services.
Vous recevrez vos codes
d’accès par mail sous 8 jours
2)
Connectez-vous
à
biblio-finistere.cg29.
fr
et
identifiez-vous.
Bienvenue
dans
e-bibliothèque !
votre
Mem : chiffres 2015
Horaires
d’ouverture de la
médiathèque :
Mardi : 15h - 19h
Mercredi : 10h-12h30 et
14h-18h
Vendredi : 15h -19h
Samedi : 10h-12h30 et
14h-17h
1340 abonnés dont 85% de Riécois
33 773 prêts soit 3 500/mois environ
54 ateliers multimédias organisés
et 49 classes accueillies
7
Économie
Kerandreo : un Parc d'activités en mouvement
Depuis plusieurs semaines, des travaux ont démarré dans la zone de Kerandréo. Celleci accueillera prochainement la plate-forme logistique de la Scarmor impliquant des
modifications de voirie à l'intérieur de la zone. Par ailleurs et afin de sécuriser l'entrée
de zone, un giratoire va être construit. Enfin, une aire de covoiturage pouvant accueillir
jusqu'à 54 véhicules permettra aux usagers de stationner dans de bonnes conditions.
Emplacement
futur du giratoire
et de l'aire de
covoiturage
La Scarmor : ouverture prévue en 2017
La Scarmor est l'une des 16 centrales d'achat coopératives
du groupe Leclerc. Elle approvisionne la grande majorité des
magasins bretons, soit 47 supermarchés situés, pour la plupart, à
l'ouest de la ligne Lorient-St Brieuc.
Riec-sur-Bélon, un choix stratégique
Dans le cadre de sa réorganisation
logistique, la Scarmor, dont le
siège est basé à Landerneau, a
choisi d'implanter deux nouveaux
8
sites : l'un à Plaintel dans les Côtes
d’Armor et l'autre à Riec/Bélon, au
cœur de la zone de Kerandreo.
Au delà de son positionnement
stratégique par rapport aux
différents sites approvisionnés, la
zone offre, en effet, une grande
accessibilité grâce à sa proximité
avec la voie express.
Plus de 20.000 m2 d'entrepôts seront
construits pour accueillir cette
plateforme logistique spécialisée
dans le frais, l'ultrafrais et le surgelé.
Les travaux de terrassement,
réalisés par l'entreprise Pigeon, ont
démarré le 2 décembre dernier
et la construction des bâtiments
Économie
débutera d'ici l'été 2016.
L'ouverture du site est
programmée pour le 1er
semestre 2017.
70 à 80 emplois prévus
Dès le 1er trimestre 2016,
le responsable technique
et maintenance ainsi
que
le
responsable
d'exploitation
seront
recrutés. Début 2017, soit
quelques mois avant la mise en
opérationnalité du site, la Scarmor
lancera le recrutement des 70 à 80
futurs salariés de la plate-forme de
Riec. Les profils recherchés seront
ceux de préparateurs, de caristes
et de réceptionnaires. D'autres
postes seront aussi pourvus dans
les domaines de l'expédition et de
la maintenance.
+ d'infos : contact.rh@scarmor.fr
La zone de Kerandréo, ce sont aussi 7 autres entreprises déjà implantées, de secteurs
variés, créatrices d'emplois sur la commune. Rencontre avec l'une d'entre elles :
La laiterie Eurial , une entreprise en pleine croissance
La laiterie Eurial a quitté les
environs de Quimper pour
s'installer dans la zone de
Kerandreo dans les années
2000. Depuis elle n'a cessé de
se développer et d'étendre sa
gamme de produits à base de
lait biologique (marque Bio Nat)
et de chèvre commercialisés
sous la marque Soignon de
notoriété nationale.
La laiterie appartient depuis
près de 20 ans à Eurial, groupe
coopératif laitier, dont le siège est
basé à Nantes, et dont les sites sont
situés dans le grand ouest mais
aussi en Rhône Alpes, en Europe
et aux Etats-Unis. Jusqu'en 2004,
la laiterie a profité du plein essor
du bio avec la commercialisation
de produits de la marque Bio Nat'.
Elle s'est ensuite positionnée sur la
niche des produits à base de lait
de chèvre qui représente, en 2015,
60% de sa production. L'entreprise
est aujourd'hui leader national sur
ce secteur, avec 55% des parts de
marché.
" La recherche du naturel et du
traditionnel "
En 15 ans, la laiterie est passée
d'une production totale de 420
à 8200 tonnes. Son secret ? "De
bons produits qui plaisent", résume
modestement Olivier Grosjean,
directeur du site. Mais ce n'est
pas tout. La laiterie développe
jusqu'à trois nouveautés par an,
fabriquées à partir d'ingrédients
naturels et dans le respect de la
tradition. La laiterie a lancé cette
année une crème dessert au
chocolat fabriquée à base de
lait de chèvre.
"Une
recette
probablement
unique
au
monde",
glisse
Olivier Grosjean.
Pour poursuivre
sa
croissance,
la
laiterie
est
obligée de
"pousser les murs"
et investira prochainement dans
une extension 500 m2 qui devrait
s'accompagner de la création
d'une dizaine d'emplois.
" Une zone d'activité plus active "
Questionné sur les évolutions de
la zone de Kerandreo, Olivier
Grosjean met en avant la
dynamique que cela générera
: "Pour nos installations, ce sera
plus sécurisant d'avoir une zone
animée, y compris la nuit. Cela
permettra aussi de développer
des aménagements collectifs qui
serviront à tous."
+ d'infos : en été, la laiterie
est
ouverte
aux
visites.
Renseignement auprès de l'office
de tourisme.
9
Vie maritime
Du nouveau pour les mouillages...
Mise à neuf des mouillages au Port
du Bélon
Jusqu'ici installés et entretenus par
les locataires, les mouillages du Port
du Bélon seront désormais gérés
par le Syndicat intercommunal du
Port du Bélon. Ces prochains mois,
les 61 dispositifs de mouillage
seront retirés et remplacés par du
matériel neuf et normalisé, plus
sûr pour l'amarrage des bateaux
et aussi plus respectueux de
l'environnement.
La redevance versée par les
locataires sera collectée par le
Syndicat intercommunal du Port
du Bélon et non plus la DDTM
(direction départementale
territoires et de la mer).
des
+ d'infos : Syndicat Intercommunal
du Port de Bélon
Mairie de Moëlan-sur-Mer
Tél : 02 98 39 60 10
26 mouillages supplémentaires
à Goulet Riec
L'état, par l'intermédiaire de la
DDTM (direction départementale
des territoires et de la mer) a
demandé à la commune de
prendre en charge la gestion
des 26 mouillages qui se trouvent
dans l'anse de Coat Melen. Cette
zone sera transformée en ZMEL,
zone de mouillage d'équipement
léger et englobée dans l'aire de
mouillage de Goulet-Riec.
Aven Bélon Nautique met aux normes
son aire de carénage
Les opérations de carénage,
consistent
généralement
à nettoyer les coques des
bateaux et à appliquer l’antifooling. Celles-ci rejettent des
matières nocives dans la mer.
Traditionnellement
pratiqué
à marée basse, le carénage
est désormais interdit dans ces
conditions. Il doit être réalisé dans
10
des aires de carénage prévues
à cet effet et induit donc une
mise au sec des bateaux quelle
que soit leur taille. Dans cette
même logique, la réglementation
européenne imposera la collecte
et le traitement des déchets
toxiques par l’ensemble des
équipements publics et privés d’ici
fin 2016. Soucieux de proposer des
prestations respectueuses
de
l’environnement,
l'entreprise
AvenBélon Nautique n’a
pas
attendu
cette
échéance
pour
se
lancer dans la mise
aux normes de son
aire
de
carénage.
Après
une
étude
environnementale,
le
chantier naval a réalisé
les travaux nécessaires
pour s’équiper d’une
dalle spéciale permettant de
récupérer les eaux usées issues des
opérations de nettoyage. Elle a
également investi dans une minicentrale d’épuration permettant
de traiter les eaux usées et d'en
extraire les matières toxiques.
Opérationnelle
dès
janvier
prochain,
celle-ci
permettra
d’accueillir jusqu’à 3 bateaux
par jour. Cette mise aux normes
représente
un
investissement
d’environ 50.000 euros pour
l'entreprise Aven-Bélon qui devrait
bénéficier d'une subvention de
l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.
+ d'infos : Vincent Bessec / AvenBélon Nautique 02 98 06 99 58
vincent.bessec@avenbelon.com
Le
dossier du mag
L’habitat
& votre commune
Encourager la mixité sociale et intergénérationnelle est une nécessité
pour préserver l’équilibre d’une commune. Permettre à tous de se
loger, faciliter l’installation des jeunes ménages et le maintien des
personnes âgées à domicile sont les priorités qui guident les projets
de la commune en matière d’habitat. Illustrations avec le nouveau
lotissement des “Asphodèles” en cours de commercialisation et le
partenariat avec Habitat 29, opérateur d’habitat social. En dernière
page du dossier, retrouvez les contacts utiles pour savoir où s’adresser
en fonction de son projet.
11
Le
dossier du mag
Modélisation 3D
du futur lotissement
source : SAFI
Les “Asphodèles“ :
un nouveau lotissement
aux portes du centre-bourg
La commune s’était portée
acquéreur des terrains situés rue
de Bannalec en juillet 2014, par
le biais de l’établissement public
foncier régional.
Le choix du site avait alors été
motivé par la qualité du cadre
environnant et sa proximité avec
le centre-bourg. L’objectif était
de proposer des terrains à un prix
accessible et d’intégrer au futur
lotissement quelques logements
sociaux. Pour préparer le projet,
la commune a fait appel à la
SAFI (Société d'aménagement du
Finistère) et Habitat 29.
Le lotissement des Asphodèles
comportera 27 lots libres et 10
logements sociaux.
L'ensemble
de
l'opération
est porté par Axofi, avec une
12
modeste participation financière
de la commune pour équilibrer
l'opération. La commercialisation
des lots libres démarre début 2016.
Les “ Asphodèles”
Le nom du futur lotissement est un
clin d’oeil à ces plantes vivaces et
protégées qui poussent le long de
notre littoral et fleurissent chaque
été.
Données clé
● Lots à vendre :
- Nombre de lots : 27
- Superficie min et max des
parcelles : 313 à 522 m2
- Prix min et max des parcelles :
25 840 € à 44 370 €
- Qui contacter ? Le Logis Breton
Tél. 02 98 55 81 91
● Logements sociaux :
(accessibles en location selon ressources)
- Nombre total de logements : 10
- Type de logements : pavillons ou
semi-collectifs
- Type de logements :
4 T2 (1 chambre - 50 m2)
3 T3 (2 chambres - 68 m2)
3 T4 (3 chambres - 79 m2)
- Livraison prévue : 2018
- Qui contacter ? cf. p.14
L’habitat social, levier L’habitat social
a riec
du “bien vivre ensemble” 103 logements locatifs
publics soit environ 5% du parc de
Témoignage de
Nicolas Paranthoën,
Directeur Général
d’Habitat 29, bailleur
social et partenaire de la
commune.
Quel est le rôle d’Habitat 29 ?
Nous œuvrons en faveur du “bien
vivre ensemble”. Nous apportons
notre
expertise
en
matière
d’ingénierie bien sûr, mais nos
projets de logements s’inscrivent
surtout dans une réflexion globale
et répondent à un besoin social
identifié. A Riec, notre partenariat
avec la municipalité nous amène
à proposer des logements qui
contribuent à maintenir un
équilibre et à encourager la mixité
sociale et intergénérationnelle.
C’était le cas lorsque nous avons
construit les 10 logements, rue des
Bruyères. Leur aménagement et
leur proximité avec les services
permettent d’offrir à des personnes
âgées isolées, une possibilité de
rester vivre sur leur commune. Le
logement social est de la même
façon un moyen de permettre à
des jeunes de s’installer sur une
commune où le prix du foncier est
parfois élevé.
Habitat
29
est
aussi
un
acteur social, notre rôle est
d’accompagner les locataires en
fonction de leurs situations et de
les sécuriser. Nous sommes enfin un
acteur économique de poids. En
2016, 60 millions d’investissement
sont prévus pour la réhabilitation
et la construction de nouveaux
logements sur l’ensemble du
département.
Qui sont les
demandeurs
de logements
sociaux ?
Il faut d’abord
rappeler que
7
Finistériens
sur 10 peuvent
prétendre
à un logement social. A Riec, la
moitié des demandeurs sont des
personnes seules et un quart, des
familles monoparentales, ce n’était
pas le cas il y a quelques années. La
famille change, les besoins aussi. Le
but est d’anticiper ces changements
et de prendre en compte le
parcours résidentiel de chacun de
nos locataires pour préparer avec
les municipalités les logements
de demain. Plus de 50% de nos
collaborateurs sont présents de
façon décentralisée sur l’ensemble
du territoire. Cette proximité renforce
leur connaissance des locataires
et de leurs besoins permettant
d’adapter au mieux l’offre.
Le logement social de demain,
quel est-il ?
Nous encourageons les communes
à faire le choix de logements
individuels ou de semi-collectifs
qui correspondent aux modes
de vie actuels. Ces réflexions
s’inscrivent dans les politiques
d’aménagement du territoire et
dans la maîtrise des ressources
foncières de chaque commune.
Nos logements répondent à des
exigences architecturales tout en
garantissant des loyers accessibles.
Nous avons également le souci
d’améliorer
la
performance
énergétique de nos logements
neufs ou existants afin de permettre
aux locataires de mieux maîtriser
leurs charges et donc de réduire
leurs factures chaque mois.
logements.
Les plafonds de
ressources*
Une personne
seule
20 107 €
Jeune ménage
sans personne
à charge
32 291 €
* pour les demandeurs de
logements sociaux
Expo Regards de
locataires
Réalisée à l’occasion de
l’inauguration du 10 000e
logement d’Habitat 29, cette
exposition met en avant les
locataires et pose un regard
profondément
humain
et
positif sur le logement social. 24
portraits en noir et blanc réalisés
par Jean-Philippe Guivarch,
photographe.
> A découvrir à Riec/Bélon
du mardi 5 au samedi
16 janvier à la Mem,
Médiathèque Espace Mélanie,
(horaires d’ouverture)
13
Logement social :
une seule démarche a accomplir pour déposer
votre demande de logement
Comment faire votre demande ?
Trois possibilités s'offrent à vous :
● Compléter le dossier directement
sur le site :
www.demandedelogement29.fr
● Prendre contact avec votre
mairie
● Prendre contact avec l’un des
bailleurs du territoire :
Habitat 29
Tél. 02 98 39 02 49
www.habitat29.fr
OPAC Quimper Cornouaille
Tél. 02 98 55 60 00
www.opac-cornouaille.fr
SA HLM Les Foyers - Agence de
Brest
Tél. 02 98 44 33 94
www.sahlm-lesfoyers.com
Pour les demandeurs en situation
de handicap, remplir la page
"complément à la demande de
logement social" intégrée dans le
formulaire permettant de préciser
les besoins d'adaptation du
logement.
et vous recevrez un récépissé de
dépôt d'un dossier indiquant votre
numéro d'inscription. Attention
cet enregistrement ne vaut
pas attribution d'un logement.
Ce n'est qu'après le passage
en commission d'attribution de
logement que vous obtiendrez
une réponse.
Que devient votre demande ?
Une fois saisie sur le fichier commun
de la demande locative sociale,
elle sera prise en compte par tous
les organismes (un seul dépôt suffit)
Besoin d'informations sur le logement ? identifiez les bonnes adresses
L'Espace Info Energie
Un projet de construction, de
rénovation, de changement de
chauffage, d'équipement en
énergies renouvelables ? Ou vous
souhaitez simplement alléger vos
factures énergétiques ? Avoir un
avis sur un devis ? Les espaces
Info Energie vous informent
gratuitement.
● Sur rendez-vous : au local
« Habitat » 33 place Saint Michel à
Quimperlé, 1er et 3e lundi de 13h30
à 16h30
Tél. 02 98 64 46 61 entre 13h30 et
17h30
L'Opération d'Amélioration de
l'Habitat
Vous souhaitez réaliser des
travaux dans votre habitation ?
Pensez à l'OPAH.
La Communauté de communes
du Pays de Quimperlé a lancé
en 2015 une nouvelle Opération
Programmée d’Amélioration de
14
l’Habitat (OPAH) en partenariat
avec l’ANAH (Agence Nationale
pour l’Amélioration de l’Habitat)
et le Conseil départemental du
Finistère.
Cette OPAH offre, sous conditions
d’éligibilité, la possibilité de
bénéficier
de
subventions
pour améliorer ou adapter les
logements.
L’opérateur CITEMÉTRIE mandaté
par
Quimperlé
communauté
assiste
gratuitement
les
propriétaires dans l’élaboration de
leur projet et dans la constitution
de leur dossier de demande de
subvention.
● Tél. 02 98 96 44 67 (bureau de
Quimperlé)
opah.cocopaq@citemetrie.fr
L'Agence départementale
d'information sur le logement
Vous cherchez à construire,
acheter, vendre, louer, faire des
travaux…
Les conseillers de l’ADIL vous
offrent une information gratuite,
neutre et complète sur les
aspects juridiques, financiers et
fiscaux touchant au logement et
à l'urbanisme.
● Permanences à Quimperlé et à
Scaër sur rendez-vous auprès de
l'ADIL au 02 98 53 23 24 et/ou 02
98 46 37 38.
Retrouvez
toute l'info utile
en matière de
logement sur le
site de Quimperlé
communauté :
quimperle-communaute.
bzh / Rubrique
Aménagement
Voirie
Repenser la signalisation communale
Au fil des années, notre commune a connu des mouvements. Certains
équipements ont été créés ou déplacés, des commerces et des entreprises ont
changé. La signalisation communale nécessitait donc d'être repensée.
La "signalisation d'information
locale" a vocation à indiquer
aux usagers les services et
équipements de la commune :
services publics, lieux de visites
ou points de vue, entreprises
et
commerces,
équipements
sportifs, culturels ou de loisirs... Elle
complète les outils de signalisation
routière et permet de préserver
les paysages en offrant une
alternative à la publicité sauvage,
désormais interdite.
Une signalisation efficace est
une signalisation lisible, évitant
les surcharges d'information, et
cohérente sur l'ensemble de la
commune. La réflexion portée par
les élus a donc conduit à organiser
la commune autour de pôles.
Parmi eux : le pôle ostréicole de la
Porte Neuve, le Port de Rosbras, le
Port ostréicole du Bélon, le centre- caractéristiques
(couleur,
bourg, les zones d'activité de format...) sur l'ensemble de la
Kermorvan et de Kerandréo... Dès commune. La signalisation sera
les entrées de bourg, les visiteurs déployée progressivement sur la
sont guidés vers ces pôles puis commune.
des
réglettes
signalent
les
entreprises,
commerces ou
équipements
publics.
Le
nombre
de
réglettes
est
limité à 6 et
l'usage
de
pictogrammes
est
privilégié
pour
faciliter
la lecture. Les
réglettes
ont
Les nouvelles réglettes en cours de mise en
les
mêmes
place sur la commune
Voirie : les chantiers en cours
Des modifications et travaux de
voirie sont programmés fin 2015 /
début 2016 :
● Eiffage est récemment intervenu,
rue de la Venelle, pour terminer
la rénovation de la chaussée.
Les caniveaux centraux pour la
récupération des eaux de pluie
et les accotements ont aussi été
refaits.
● Des travaux à Ker Goalabré ont
été réalisés pour mettre en place
un réseau d'évacuation des eaux
pluviales.
● La voie qui permet d'accéder
au Port du Bélon sera entièrement
rénovée ainsi que le cheminement
vers les WC publics.
● Afin de réduire la vitesse des
véhicules, rue de Moëlan, des
changements de priorités seront
appliqués. Les véhicules circulant
sur la voie principale seront ainsi
contraints de ralentir.
15
Vie scolaire
L'écho des écoles
Les maternelles Françoise Bosser
Plusieurs
projets,
sorties
et
spectacles sont prévus cette
année, pour les trois classes de
maternelle : séances cinéma au
Kerfany et l’opération « Dis- moi
ton livre » avec la médiathèque.
Les Grandes Sections débuteront
au 2e trimestre un travail pour
"Apprendre à porter secours". Les
élèves s'entraîneront à répondre
au téléphone au travers de
petites saynètes, en imaginant
par exemple que leur maman est
blessée et qu'ils doivent prévenir
les secours. Ils apprendront leur
adresse, le numéro des secours
et à décrire la situation. Ils
échangeront avec les pompiers
à l'occasion d'une visite de la
caserne et d'une intervention
dans la classe. Sans oublier pour
les Grandes Sections : 9 séances
de piscine, 16 séances de musique
à l’école avec une dumiste et un
travail sur l’abécédaire. Une visite
d’exposition d’art contemporain
sera enfin programmée pour les
Moyennes et Grandes Sections.
Les Petites et Moyennes Sections
au manoir de Kernault pour la récolte d’automne.
Les primaires Françoise Bosser
Les CM2 partiront en classe de
neige du 12 au 19 mars à Morillon,
avec les élèves de cycle 3 de
Coat Pin. Toute cette semaine
sera consacrée à la découverte
de la montagne : visite d'une
ferme dans les alpages, d'une
fromagerie et d'une réserve
naturelle et bien sûr sorties ski.
Cette semaine très attendue sera
l'occasion de vivre ensemble une
belle expérience.
Les primaires F. Bosser échangent des dessins et des écrits avec une école du
sud du Vietnam.
16
Par ailleurs et pour la 3e année,
les classes de CE2 / CM1
correspondent avec une école
du sud du Vietnam par le biais
de l'association Axistance Ap Tan
Hung. Les élèves échangent ainsi
des dessins et des écrits. Le dernier
départ de courrier, étant prévu
avant les vacances de Noël.
Les CP, CE1 et CE2 ont également
10 séances de piscine à
l'Aquapaq et les CM1 profiteront
de 10 séances de surf à la base
communautaire de Clohars.
Enfin, au mois de mai et sous la
direction de Pierre Gueguen,
maître des CE1, tous les élèves
participeront aux Rencontres
Chorales, à l'Ellipse à Moëlan/Mer.
Cette rencontre inter-écoles sur
le Pays de Quimperlé est un des
temps forts de l'année musicale
de l'école.
Vie scolaire
L'école de Coat Pin
Cette
année,
73
élèves
fréquentent l'école. La classe
des maternelles a rencontré ses
nouveaux correspondants de
l'école de Baye, ils sont venus
découvrir l'école de Coat Pin
le 23 novembre. Les cycles 2
ont découvert les merveilles
du château de Trévarez. Les
cycles 3 quant à eux préparent
activement leur classe de neige
à Morillon. Les élèves vont bientôt
s'activer pour préparer le jardin au
milieu de la cour. Enfin, depuis le
début de l'année, des sorties à la
médiathèque ont lieu et les plus
grands ont pu découvrir les joies
de l'imprimante 3D.
Découverte de l'imprimante 3D à la
Mem pour les élèves de Coat Pin
L'école du
Sacré Coeur
Les élèves de cycle 2 et 3 ont
bénéficié de 8 séances de cours
de tennis animées par Alexandre
et Pascal en partenariat avec le
Bélon Tennis Club.
Pendant le temps de l’Avent...
Le 4 décembre les enfants de
l’école du Sacré Coeur ont donné
un bel exemple de partage et de
solidarité en ramenant de chez
eux un ou plusieurs jouets en bon
état par le biais de l’opération
TBKDO. Une action en lien avec
la journée des communautés
éducatives de l’enseignement
Le Sacré Coeur s'associe à la collecte de jouets à l'initiative de TBK
catholique du Finistère sur le
thème de la fraternité.
Le 10 décembre, toute l’école a
participé à la célébration de Noël
animée par le prêtre Guillaume
Croguennec. Quelques parents
et grands parents se sont joints
aux enfants pour partager ce bon
moment à l’église.
Le vendredi 18 décembre, le Père
Noël est passé dans les classes
distribuer chocolats et friandises
avant de leur proposer une
promenade en calèche.
Aide aux devoirs : merci aux bénévoles !
Grâce à la vingtaine de bénévoles qui s'investit chaque
lundi et jeudi soir, dans les écoles de Coat Pin et Bosser,
les enfants font leurs devoirs dans un cadre calme et
serein, accompagnés de personnes disponibles pour
les aider.
Si vous souhaitez rejoindre l'équipe actuelle, même un
seul soir par semaine, n'hésitez pas !
+ d'infos : Guénola Le Huec
Service Jeunesse / Mairie / Tél. 02 98 06 90 84
animationjeunesse@riecsurbelon.fr
17
Intercommunalité
La Cocopaq, Communauté de communes du Pays de
Quimperlé, devient Quimperlé communauté
Les statuts de la Communauté de communes évoluent pour permettre le passage
en Communauté d'agglomération. Explications de Sébastien Miossec, Maire de
Riec-sur-Bélon et Président de la Communauté d'agglomération.
La Communauté de communes
se transforme en Communauté
d'agglomération, quel sera
l'impact pour les habitants du
pays de Quimperlé ?
C'est un acte historique. Il s'agit
d'une véritable reconnaissance
de
notre
territoire.
Notre
intercommunalité
met
déjà
en
oeuvre
les
politiques
publiques d'une Communauté
d’agglomération. Elle a le territoire
et la population qu'il faut. Mais elle
n'en avait pas la reconnaissance
institutionnelle et financière.
Ce nouveau statut nous permettra
de nous positionner d'égal à égal
avec nos voisins de Concarneau
Cornouaille
agglomération,
Lorient agglomération et Quimper
communauté. C'est un gage
d'attractivité renforcée. Je pense
notamment
aux
investisseurs
économiques. Ce sont également
des recettes complémentaires
que je souhaite réinjecter en partie
dans la solidarité financière entre
les communes et la communauté.
Pourquoi avoir décidé
de changer le nom de
l'intercommunalité ?
La Communauté de communes
du Pays de Quimperlé, Cocopaq
en abrégé, porte ce nom depuis sa
création. Une dénomination bien
ancrée dans les 16 communes
qui composent le territoire. Ce
nom a l'avantage d'être court
mais son gros défaut est qu'il n'a
pas de sens précis, et provoque
même l'amusement. "Quimperlé
communauté" est simple et lisible
pour tous, habitants, partenaires,
porteurs de projet...
Derrière toute cette démarche,
la question de l'attractivité
économique de notre territoire
A partir du 2 février, les services de la Communauté
seront situés 1 rue Andreï Sakharov à Quimperlé
18
est majeure. Quand il a été
proposé aux seize communes, il a
unanimement été validé.
Ce
changement
de
nom
s’accompagne
naturellement
d'une nouvelle identité visuelle,
plus moderne, plus dynamique, et
en phase avec notre évolution.
La Communauté de communes
déménage, pourquoi était-ce
nécessaire ?
Rappelons tout d'abord qu'il y a
20 ans, la Cocopaq employait
un seul salarié. Aujourd'hui, elle
compte 157 agents, qui assurent
plus de 70 missions.
Les locaux actuels sont inadaptés;
vétustes,
énergivores
donc
coûteux, et souvent inaccessibles
aux personnes handicapées.
D'autre part, les agents sont
répartis sur une petite dizaine
de sites à Quimperlé, Mellac,
Bannalec et Tréméven. Les
services de la Communauté
seront désormais regroupés en
un même lieu à l'exception des
agents des centres de loisirs et des
centres Aquapaq, qui resteront
dans les bâtiments dédiés à ces
activités. Pour les citoyens, le
nouveau site communautaire sera
le guichet unique des services
publics de l'intercommunalité. Les
usagers pourront y accéder par
leur propre moyen ou en transport
en commun. Les personnes à
mobilité réduite pourront quant à
elles enfin accéder aux services
de la communauté !
Associations
Le Cercle celtique Les Fleurs d’Ajonc de l’Aven Bleunioù Lann an Aven souffle ses 80 bougies
Créé en 1936, le Cercle
celtique Bleunioù Lann an
Aven figure sans aucun
doute parmi les plus
anciens cercles bretons.
Celui-ci a toujours été
actif et continue à attirer
les jeunes générations.
Quatre sections composent le
cercle : les groupes enfants et
adultes, une quarantaine de
danseurs au total, le groupe
musical qui accompagne les
danseurs et l’atelier musical.
Depuis 4 ans, Jean-Yves Herlédan,
professionnel bien connu des
milieux des Bagadoù, forme
dans le cadre de cet atelier les
futurs musiciens du cercle. Sans
oublier la section de danse loisirs
du cercle animée par Marcel
Dréo, qui rencontre un franc
succès et accueille des dizaines
de danseurs de tous niveaux.
Les saisons rythment l’activité
du cercle. L’hiver, les groupes
se retrouvent trois week-ends
par mois pour préparer les
chorégraphies de l’été suivant
et le groupe musical effectue
les recherches sur les airs qui
accompagneront les danseurs.
“Transmettre nos traditions”
“Le but du cercle est de diffuser la
culture bretonne et de transmettre
nos traditions : la danse, la musique
et bien sûr le costume de l’Aven”,
explique Patrick Thoër qui a pris
la présidence du cercle en 2010.
Porté jusqu'au milieu du XXe siècle
sur les communes de Riec-surBélon, Pont-Aven, Nizon et Névez,
le costume local se reconnaît à
ses cols et ses coiffes à deux ailes,
très caractéristiques du territoire.
Pour valoriser cet héritage, le
cercle
conserve,
entretient
et alimente par de nouvelles
créations un parc de costumes
de plusieurs centaines de pièces.
2016, année anniversaire
2016 sera marquée par des temps
forts tout au long de l’année :
●
samedi
26
mars,
salle
polyvalente : repas – Fest-noz de
Pâques sur parquet
● du 3 au 13 août, Ty-forn :
exposition des costumes de
l’Aven en partenariat avec la
confédération War ‘ l Leur
● samedi 13 août, place Yves
Loudoux : soirée de l’Aven
(spectacle, repas et Fest-Noz)
● samedi 24 septembre, l’Ellipse
à Moëlan-sur-Mer : spectacle du
cercle
● dimanche 25 septembre,
salle polyvalente : repas des
retrouvailles
Les 80 ans sont aussi l’occasion
de
rendre
hommage
aux
personnalités
qui
ont
"fait"
le cercle. Parmi les figures
emblématiques, Patrick Thoër
évoque "Job Tanguy [qui] fut
longtemps l’un des piliers du
cercle et [qui] créa la fédération
finistérienne de Warl ‘Leur".
Difficile de citer tout le monde car
nombreux sont celles et ceux qui
se sont investis et qui s’investissent
aujourd’hui
pour
transmettre
les traditions du Pays de l’Aven.
L’activité du cercle repose sur une
centaine de bénévoles : danseurs,
musiciens, couturiers et toutes les
bonnes volontés qui participent à
l’organisation des sorties.
+ d’infos :
Patrick Thoër
Tél. 06 78 59
76 79
thoer.patrick@
wanadoo.fr
19
Libre-expression
Unis pour agir
Riec,
l’avenir partagé
En cette fin d’année 2015 assombrie par les
récents événements qui touchent notre pays et
nos valeurs de la République nous ne pouvons
rester abasourdis, hébétés voire prostrés.
Depuis le Riec.com de l'an passé, notre
Il est de notre devoir de faire front face à cette
barbarie.
Nous avons, nous adultes, un héritage à
transmettre à nos jeunes : liberté, égalité et
fraternité !
La dérive de certains ne viendrait-elle pas de la
méconnaissance de nos valeurs ?
Impliquons davantage nos jeunes dans les
instances de la République à commencer par
l’installation sans plus attendre d’un conseil
municipal de Jeunes : ils relaieraient via les
réseaux sociaux qu’ils maîtrisent avec tant
d’aisance le bien-fondé de la défense de notre
Démocratie.
Cette démocratie est le ciment de notre liberté
d’expression, de notre Liberté tout simplement.
Nous avons la responsabilité de maintenir la
laïcité pour pouvoir vivre en harmonie.
Toutes confessions sont à respecter mais le bienvivre ensemble ne peut être régi par une religion.
A l’approche des fêtes de fin d’année nous vous
souhaitons un joyeux Noël et que 2016 soit pour
Tous une année pleine d’espoir et de fraternité.
Bloavez Mad.
Marie Claude LE MAOUT-GUILLOU
Anne-Marie LAVANANT
Gilbert LE NOST
20
équipe n'a pas ménagé sa peine pour tenir les
engagements annoncés lors de notre élection
en 2014. En plus du Conseil municipal qui s'est
réuni 7 fois en 2015, des dizaines de réunions de
commissions ou de groupes de travail ont permis
de réfléchir sur les projets à mener ou d'arbitrer
les décisions nécessaires.
Ce travail rassemble élus de la majorité comme
de l'opposition. Nous y tenons, d'autant plus si
l'écoute est réciproque, la posture d'opposant
systématique n'apportant rien. Régulièrement,
nous avons également associé les agents
municipaux, des citoyens ou des représentants
associatifs pour élargir la réflexion au-delà des
seuls élus. C'est tout aussi indispensable.
Partager, informer, associer, expliquer... Il faut
rester humble et reconnaître que nous n'en
faisons jamais assez tant la tâche est immense.
Pourtant, les bouleversements économiques,
sociaux et politiques malmènent nos repères.
C'est vrai pour l'emploi et le monde de
l'entreprise. C'est vrai également avec les
changements opérés dans l'organisation
territoriale. Les régions, les départements, les
intercommunalités et les communes sont
invités à évoluer. Ici, nous avons la chance
que la Cocopaq devienne Communauté
d'agglomération. Elle s'appellera désormais
Quimperlé communauté. Tous ensemble, nous
cherchons à améliorer l'action publique et à
développer les services et équipements utiles au
développement solidaire et durable de notre
territoire. Nous restons d'ailleurs à votre écoute
pour en échanger. Bloavezh Mad.
Laurette Andrieux, Olivier Barbedette, Didier
Cado, Camille Florit, Annie Formosa, Julien
Furic, Jocelyne Guetté, Jean-Paul Guyader,
Catherine Hus, Claude Jaffré, Edith Jean,
Sophie Le Breton, Béatrice Le Coz, Adeline Le
Maout, Denis Le Noc, Sabine Le Squer, Liliane
Massé, Sébastien Miossec, Virginie Penglaou,
Vincent Pennober, Vincent Pruvost, Frédéric
Queguiner et Josick Talgorn
Infos Mairie
Votre mairie au quotidien : les services techniques
Les services techniques regroupent l'ensemble des services et moyens pour entretenir et maintenir le patrimoine de la commune, de
la voirie et des espaces publics, répondre aux demandes techniques des riverains, associations, écoles et autres services municipaux,
suivre les grands chantiers de la commune ou encore assurer des missions de surveillance de la voie publique. Leur mission, qui évolue
au gré des besoins et des nouvelles législations, ne s'arrête pas là. Nombre de dossiers ou événements requiert leur intervention.
Entretenir et maintenir...
les bâtiments :
-Assurer les travaux de maintenance et
les interventions d’urgence
- Identifier des économies d’énergie et
mettre en place des actions correctives.
la voirie :
- Entretenir les voies communales et
mettre en place la signalisation
- Mettre en œuvre le programme
pluriannuel de modernisation de la
voirie
- Organiser les opérations de fauchage
Assurer des missions de surveillance
de la voie publique
- Veiller au respect des règles de
stationnement et au respect des
équipements publics
- Gérer les demandes d'occupation
du domaine public (ex. Marché et
terrasses) et veiller à l'application des
circulaires préfectorales (ex. Vigipirate)
Assurer le suivi des chantiers
- Mettre en oeuvre les procédures de
marchés publics
- Assurer la maîtrise d'ouvrage des
projets de réhabilitation, de rénovation
ou de construction des bâtiments
communaux
les espaces publics
- Entretenir les espaces verts avec une
gestion différenciée selon les zones et
sans herbicides
Répondre aux demandes techniques
des riverains, associations, écoles et
autres services municipaux
- Entretenir le cimetière et assurer les
travaux liés à l'inhumation
- Prioriser et traiter les demandes des
usagers
- Maintenir les équipements des ports et
assurer la surveillance les mouillages
- Gérer la mise à disposition des salles
communales pour les associations ainsi
que les besoins matériels en lien avec le
Comité d'animation riécois
L'équipe des services
techniques
De gauche à droite : Yvan Guillou,
Dominique Robin, Didier Rouat,
Jacques Pocher, Franck Le Tuppe,
Jean-Luc Pelleter, Pierre Ansquer,
Julie Souffez, Pierre Herlédan,
Adrien Coguen, Nathalie Yhuellou
(secretariat), Philippe Le Clerch,
Didier Fumaneri, Richard Potel
(direction), Jean-Luc Droal
Contacter les services
techniques
Zone de Kermorvan
Tél. 02 98 06 40 13
servicestechniques@riecsurbelon.fr
21
Découverte
Le Centre de vacances
de Ker Belen vous ouvre ses portes
Niché sur les bords du Bélon, le village
vacances de Ker Belen dispose d’un
environnement remarquable. Géré par
l’association nationale des VTF, Village
tourisme famille, le site de Ker Belen n’en
est pas moins resté très ancré localement.
L'histoire du site c'est Gilles
Le Gal, Président du Conseil
d'administration de l’association
de Ker Belen qui nous la raconte.
En
1978,
plusieurs
militants
associatifs, sous l’impulsion de
Louis Le Pensec, alors député,
se retrouvent autour de ce
centre équestre à l’abandon. Il
appartient au groupe Fougerolle,
un grand nom du BTP. En 1981,
l'association locale est créée
et rachète le bâtiment d'une
valeur équivalente à 1 million
d'euros à l’époque. L’aventure
peut démarrer. Les bâtiments
sont réhabilités et le centre peut
accueillir des vacanciers. Mais
malgré toute la bonne volonté
des adhérents, la gestion de
l’équipement et les coûts inhérents
restent lourds. En 1992, l'association
locale décide de rejoindre les
VTF dont le principe fondateur
est le « droit aux vacances pour
22
De gauche à droite : Vincent Dewailly , directeur,
Antoinette Tanguy et Gilles Le Gal, membres
du Conseil d'administration.
tous ». L’association
des
VTF
reprend
dettes et recettes et
apporte son expertise au centre
de vacances et notamment
sa
force
commerciale.
Gilles Le Gal tient cependant
à rappeler que le site de Ker
Belen a conservé son propre
Conseil d’administration dont les
membres se qualifient volontiers
de « gardiens de l’esprit du lieu ».
Le VTF de Ker Belen incite les visiteurs
à découvrir le patrimoine local et
s’en inspire quotidiennement pour
aménager les lieux ou trouver de
nouveaux thèmes d’animations.
Fréquentation en hausse
cette année
En 2015, le bilan est très positif
pour le centre qui a profité de
l’importante fréquentation de la
Bretagne cette année. Vincent
Dewailly, salarié depuis 16 ans et
directeur depuis 6 ans,
tient à rappeler que
"Le VTF Ker Belen n’est
pas un équipement
corporatiste
et
accueille tous les
publics ". Des familles,
en
premier
lieu,
jusqu’à 300 personnes
dont 250 en pension
complète, mais aussi
de plus en plus de
groupes pour des sorties sportives.
Doté de 2 restaurants et de
nombreux équipements (piscine,
espace forme...), le centre de
vacances s’appuie sur une
solide
équipe
d'animateurs
et autres professionnels. Une
trentaine au total, ils sont
souvent Riéccois ou habitants
de communes limitrophes et
reviennent, pour la plupart,
chaque année travailler au VTF.
Le site est ouvert à tous de mimars à mi-octobre. Mais, lors de
la rencontre avec l’équipe cet
automne, elle s’activait encore
pour que tout soit prêt pour
accueillir le week-end suivant
deux événements associatifs. Car
si la vocation première du VTF de
Ker Belen est l’accueil de familles
et de groupes, le site se veut
un lieu ouvert aux associations
locales et aux fêtes de familles.
+ d’infos :
02 98 06 92 34
vtfriec@vtfvacances.com
Découverte
Randonnée : circuit de la Chapelle St Léger
P
● Le circuit est
numéroté 2 et balisé
en jaune.
● Distance : 7,7 km
● Dénivelé : 73 mètres
© les contributeurs OpenStreetMap
● Parcours facile
1- Depuis le parking, descendre vers la chapelle Saint Léger par la route en pente, s’engager sur le sentier
côtier à gauche de la plage. Monter l’escalier entre le VTF de Ker Belen et l’établissement ostréicole,
traverser la route et poursuivre en face sur le chemin côtier (vous êtes sur le domaine du Château de la
Porte Neuve). Après la fontaine marcher pendant 1,2 km.
2- S’engager dans le sentier qui monte à gauche dans le sous-bois. Le suivre jusqu’au chêne remarquable
de Kériquel, poursuivre sur la route à droite jusqu’au carrefour en T et tourner à droite. Avancer jusqu’au
petit bois.
3- Prendre le chemin qui part à droite. Au débouché sur le vieux tronçon de route tourner à gauche,
avancer de 50 m et tourner encore à gauche pour s’enfoncer à nouveau dans le bois. Traverser la route et
emprunter le chemin en face. Au carrefour avec la route tourner à droite.
4- S’engager sur le sentier empierré. En bas de la descente, tourner à gauche en direction de la rivière.
Sur ce tronçon, deux fontaines ont été mises en valeur et il est possible de quitter le chemin pour se rendre
à Moulin Edouard (800 m A-R).
5- Suivre le sentier sur 1,5 km en conservant la rivière à main droite (possibilité de visiter le lavoir de Kerlaïc).
6-
En sortant du chemin, tourner à gauche et s’engager sur la route ; à hauteur de la petite maison
blanche descendre à droite dans le champ et poursuivre le chemin le long du Bélon jusqu’à la chapelle
Saint Léger.
Réalisé en partenariat avec le Club sportif riécois
23
projets & inaugurations
2
accueil des estivants
fêtes et festivals
repas des retrouvailles
0
activités
1
6
Sébastien Miossec,
Maire de Riec-sur-Bélon, et le
Conseil Municipal vous présentent
leurs meilleurs voeux pour l’année
2016. Et, c’est avec plaisir, qu’ils
vous convient à la cérémonie des
voeux qui aura lieu
le vendredi 15 janvier 2016,
à 18h30, à la salle polyvalente.
expos & créations
On se
retrouve
l’année prochaine ?
Sebastian Miossec,
Maer Rieg, hag ar C’huzul-merañ
a het deoc’h ur bloavezh mat
2016. Ha gant plijadur e pedont
ac’hanoc’h daabadenn
an hetoù a vo
d’ar Gwener 15 a viz Genver 2016,
da 18e30, er salliezimplij.
forum associatif
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
2 824 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler