close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

40% Le jeudi 14 janvier 2015, l`avenir de notre alimentation est en

IntégréTéléchargement
http://brigitteallain.eelv.fr/ma-proposition-de-loi-pour-manger-local/
Contact
Bureau de Brigitte Allain
01 40 63 96 05 / 06 43 29 86 99
ballain@assemblee-nationale.fr
Le jeudi 14 janvier
2015, l’avenir de notre
alimentation est en jeu
à l’Assemblée. Pour une alimentation de qualité dans nos cantines, soyez au rendez-vous !
Selon une enquête 2015 d’UFC Que Choisir la
traçabilité alimentaire est un enjeu pour 78% des
consommateurs. 63% des personnes interrogées
affirment aussi se soucier d’une agriculture
respectueuse de l’environnement. Enfin, un français
sur deux souhaite des produits plus durables.
40%
Un engagement pour les restaurants collectifs !
40% de produits locaux, de saison, bio
et de qualité dans les cantines,
c’est possible !
Article 1
La proposition de loi prévoit, dans son article premier,
l’introduction dans la restauration collective publique
de 40% de produits issus de l’alimentation durable,
locaux, de saison dès 2020.
Si le bio se développe dans la restauration collective,
c’est avant tout sous l’impulsion du secteur public, dont
70% des établissements en proposent cette année,
contre 44% dans le secteur privé. Pourtant les achats
bio ne représentent que 2,7% au total !
Et cela ne coûtera pas un euro de plus !
30% de l’alimentation est jetée dans les cantines !
En réduisant le gaspillage, c’est autant d’argent
économisé pour réinvestir dans les produits locaux et
de qualité. Par exemple, la ville de Mouans-Sartoux a
fait passer son coût matière de 2.02€ en 2012 à 1.86€
en 2013 grâce à leur politique anti-gaspillage.
La réflexion doit aussi être lancée à l’échelle de la
gestion de la cantine. Selon une étude de Corabio
de janvier 2012 sur le prix des produits bio et
conventionnels, les carottes râpées coûtent trois fois
plus cher que les carottes bio en vrac.
Un observatoire des circuits de proximité
pour mesurer si l’on progresse .
Article 2
Il est confié à l’observatoire de l’alimentation une
nouvelle mission pour veiller au développement des
circuits courts et de proximité.
Les régions devront se soucier
davantage de l’alimentation.
Article 3
Les Plans Régionaux d’Agriculture Durable deviendront
des Plans Régionaux d’Agriculture et d’Alimentation
Durables. Ces plans seront ouverts à la participation
d’acteurs variés et provenant de la société civile.
Inciter les grandes entreprises à se lancer.
Article 4
L’alimentation durable fera partie des engagements
de « Responsabilité Sociale et Environnementale »
dont les grandes entreprises devront rendre compte
annuellement.
On cuisine, on « fait maison » !
Article 5
Pour valoriser les cuisiniers qui cuisinent vraiment, et
informer les convives du soin apporté à leurs plats,
la mention fait maison pourra être utilisée par les
restaurants collectifs.
SCANNEZ ET RETROUVEZ
Le dossier législatif vers la proposition de loi :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/
ancrage_territorial_alimentation.asp
création : www.understud.eu
➜
De nombreuses collectivités sont
engagées dans une démarche
responsable.
68% des parents et 53% des salariés
veulent voir des produits bio dans
l’école de leurs enfants ou sur leur lieu
de travail.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
1 729 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler