close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

3.3 Mo - Y-Parc

IntégréTéléchargement
sommaire
Edito
Vincent Schlageter
| page 1
Les derniers arrivés | page 2
Incubateur Y-START
Tale Around, l’accélérateur du
bouche-à-oreille du petit
commerce local
| page 2
Dossier E-Space aménage des surfaces
adaptées aux petites entreprises
edito
| page 4
Portrait NetGuardians: Qualité suisse
et vision globale | page 6
partenaire matchINVEST: Un nouvel outil pour
la recherche de financement
| page 8
Les Brèves Agenda | page 9
| page 9
Rédaction
Y-Parc SA: Anna Rita Bartolotta,
Maude Schneider, Sandy Wetzel
Graphisme & impression
Helios: Centre de création et d’impression
EDITO Messieurs,
Mesdames,
Chers lecteurs,
Mesdames, Messieurs,
Chers
Depuislecteurs,
peu le jeune incubateur Y-START
compte plus d’Alumni que de start-up
En
cette année
2015, Y-PARC
hébergées.
Actuellement
unecélèbre
dizaineses
de
25
ans
d’existence.
Depuis
1990,
cecadre
parc
sociétés bénéficient de locaux, d’un
scientifique et technologique, l’un des
de travail et de soutiens leur permettant
principaux en Suisse, a séduit de nomd’accélérer leur développement.
breuses entreprises et attiré des emplois
qualifiés dans les domaines de la reEn rejoignant en été 2015 l’équipe d’Y-Parc
cherche & du développement appliqués à
SA, avec une expérience dans la création de
la production industrielle de haute valeur
start-up, une formation EPFL et plusieurs
ajoutée.
collaborations avec la HEIG-VD, j’espère
soutenir efficacement les entrepreneurs
L’équipe en place aujourd’hui, emmenée
de l’écosystème yverdonnois et développer
par Monsieur Sandy Wetzel, a à cœur de
l’incubateur initié par Stefano Ventura.
poursuivre le développement d’Y-PARC,
avec le soutien de la promotion éconoY-START a plusieurs forces, pour n’en citer
mique du Canton de Vaud et de l’Assoque deux: une forte collaboration avec la
ciation pour le Développement du Nord
HEIG-VD, qui développe ses cours en enVaudois. A moyen terme, le site pourrait
treprenariat ainsi que des bourses pour
accueillir jusqu’à 9000 emplois, et deveencourager
les projets
naissants
nir une véritable
petite ville
dédiée (50%
à la
des
start-up
de l’incubateur).
y aussi
science
et au développement
de Ilnouvelles
les
occasions
d’échange entre start-up,
solutions
technologiques.
Les plus
autorités
de la faisant
Ville d’Yverdon-lesles
avancées
profiter les
Bains tiennent
à saluer
l’immense
travail
nouvelles
de leur
récente
expérience,
en
qui a été réalisé
25 ans
par les
particulier
lors de depuis
formations
interactives
équipes en place.
Dans un contexte natioorganisées
par l’incubateur.
nal et international à forte concurrence,
elles ont démontré
leur savoir-faire
et leur
Plusieurs
défis, et opportunités
également,
créativité.
J’en
veux
pour
preuve
la
se présentent à l’heure où le soutien àcréal’intion
d’Y-START
en
2011,
l’incubateur
d’ennovation en Suisse opère des changements
treprises qui permet
aux étudiants
fraîsubstantiels:
parc suisse
d’innovation,
chement
diplômés
de
se
lancer
dans
la
vie
programme CTI pour les start-up et pour
professionnelle avec l’aide et les conseils
la croissance de celles qui ont déjà fait
de spécialistes.
leurs preuves. Mieux profiter du soutien de
la Confédération, être plus visible à Zürich,
A notre niveau, nous avons aussi un rôle
est essentiel pour nos entrepreneurs qui
à jouer dans le développement d’Y-PARC.
cherchent tous des financements. Cette
Nous devons être capables de répondre
visibilité,
associée
à Y-PARC, qui
profitera
rapidement
aux demandes
nous aussi
sont
à
l’école
et
à
la
région.
Une
meilleure
refaites, en apportant des solutions en maconnaissance
passera
certainement
par
tière d’urbanisme, d’infrastructures, de
un
meilleur
positionnement,
une spémobilité
et d’énergie,
pour répondre
aux
cialisation
dans
un
ou
deux
domaine(s)
besoins des entreprises qui souhaitent
d’excellence,
de créer
une
masse
s’implanter ou afin
développer
leurs
activités
à
critique.
Y-PARC. L’engagement à venir d’un délégué à l’économie au sein de la Ville perPlus
étonnant,
difficulté parfois
à trouver
mettra
un gainlad’efficacité
à ce niveau.
des porteurs de projets pour amener les
En pleine jeunesse,
fort d’une
vitalité,
réalisations
académiques
vers belle
des marchés
Y-PARC est au-devant
de belles
années.
prometteurs.
Il y a, là aussi,
un potentiel
nous réjouissons
pouvoir accomàNous
développer
avec un de
réservoir
unique
pagner son développement
et contribuer,
d’ingénieurs
et d’économistes
dans la
même de
manière modeste, à son succès !
même
école.
Un autre défi, pour le moins positif, qui
Carrard
apparaît en cette finJean-Daniel
d’année: les
bons
dossiers affluent,
Syndic
d’Yverdon-les-Bains
nous devrons trouver
Président de la Copropriété du PST
bientôt plus de place … Au plaisir donc de
Président d’Y-Parc SA
découvrir les nouveaux projets qui nous
(dès le 30.06.2015)
rejoindront en 2016 !
Vincent Schlageter
Responsable de l’incubateur Y-START
1
les derniers arrivés
Alba IT
Développement Web et mobile, solutions
de e-commerce, solutions logicielles et
hardware pour entreprises, services et
support informatiques
www.alba-it.ch
eeproperty SA
Développement, production et commercialisation de produits et services utilisant les dernières technologies relatifs à la logistique et à
l’organisation des immeubles, notamment du
premier système de gestion automatisé des
buanderies (Vesta)
www.eeproperty.ch
incubateur y-start
Tale Around, l’accélérateur
du bouche-à-oreille du
petit commerce local
de sites Web, spécialiste en référencement,
impressions corporates et publicitaires
Interview de Thomas Decieux, CEO et
co-fondateur.
Vous développez un outil destiné à promouvoir le commerce local. Pouvez-vous
nous en dire un peu plus ?
Comment Tale Around se distingue des
autres sites et réseaux de commerces de
proximité ?
Tale Around est une plateforme de publication
et de découverte dédiée au commerce local et
à leurs évènements, à la croisée du magazine
National Geographic pour une promesse de
qualité et de l’application mobile Tinder pour
une promesse de simplicité et d’ergonomie.
Cette plateforme a pour mission de mettre
en lumière les petits commerces et trésors
locaux qui ont trop souvent du mal à toucher
une nouvelle clientèle et pour lesquels le
phénomène naturel de bouche-à-oreille
ne suffit pas.
Nous utilisons une démarche qualitative
avec une charte éditoriale basée avant tout
sur des critères d’expériences. Raconter
une histoire unique que nous avons envie
de partager. Contrairement à d’autres
plateformes en ligne, Tale Around n’est
pas un répertoire, mais une sélection de
commerces indépendants et d’artisans
locaux qui se démarquent par leur originalité et leur authenticité.
Dernièrement installée à l’incubateur
Y-START, la société LouderSpark SA développe une plateforme nommée Tale Around
qui vous emmène à la découverte de
commerces authentiques en utilisant
une approche éditoriale et technologique
moderne.
www.versantweb.ch
Liste complète des résidents sur
www.y-parc.ch/entreprises
Plus qu’un service, Tale Around répond
à un besoin humain fort de retrouver du
sens et du lien social, prés de chez soi.
2
Tale Around est le fruit de ma rencontre avec
Olivier Schaer (co-fondateur). Tous deux
passionnés d’innovation et de découvertes,
nous avons rapidement identifié un manque
de communication sur le commerce local,
et constaté à quel point il est difficile de
les trouver autrement que par un coup de
chance. Contrairement à ce que l’on peut
généralement entendre sur l’avenir du
petit commerce, nous sommes très optimistes car leur proximité et leur passion
ne peuvent pas être imitées. Il y a un cap à
passer et ils ont besoin d’un petit coup de
pouce. On se propose de le leur donner !
Versant Web Communication
Développement d’applications mobiles et
Comment la plateforme Tale Around
est-elle née ?
Tale Around permet également de maintenir le lien avec le commerçant en
relayant les événements organisés par
celui-ci. Il peut s’agir par exemple d’un
cours de couture organisé par votre
mercerie préférée ou d’un cours de cuisine slave proposé par votre boutique de
spécialités russes ! Plus que jamais, nous
pensons que le petit commerce n’est plus
le simple pourvoyeur de produits, mais
d’une expérience et de petits moments
de bonheur.
Le lancement de Tale Around a débuté il
y a quelques semaines. Quelles sont les
difficultés rencontrées et défis actuels ?
La principale difficulté à laquelle nous
sommes confrontés concerne, comme beaucoup d’autres start-up, le recrutement. Il ne
s’agit pas simplement d’un recrutement de
compétences, mais aussi d’un état d’esprit
et d’une envie. Relevons aussi la difficulté à
atteindre une cible d’utilisateurs très courtisés.
Quelles sont les perspectives pour ces
prochains mois ?
Nous travaillons sur notre levée de fonds;
ce qui nous permettra de déployer notre
service dans deux à trois grandes villes européennes au cours des 12 prochains mois.
LouderSpark SA
Rue Galilée 7
1400 Yverdon-les-Bains
www.talearound.com
3
DossieR
E-Space aménage des
surfaces adaptées aux
petites entreprises
Cinq ans après sa construction, le bâtiment E-Space se réinvente pour adapter
son offre à de plus petites structures
nécessitant des surfaces flexibles et
évolutives. Des bureaux « clé en main »,
des infrastructures partagées et des
contrats adaptables dans la durée sont
dorénavant proposés aux PME et start-up
qui souhaitent s’y établir.
E-Space est le bâtiment le plus récent du
parc technologique. Inauguré en 2010,
il offre environ 10’000m2 de surfaces de
plancher réparties sur quatre étages,
dévolues d’une part à des activités industrielles et d’autre part à des activités de
bureau.
Le bâtiment E-Space se situe à l’entrée
d’Y-PARC, à quelques dizaines de mètres
seulement de la sortie d’autoroute. Son
architecture en forme de « E », résolument
contemporaine, lui confère à la fois densité,
dégagement et luminosité, ainsi qu’un fort
caractère identitaire. L’intérieur est, sur
chaque étage, un immense Open Space
laissant libre cours à l’imagination des
architectes pour aménager les surfaces au
plus près des besoins des locataires.
Un lieu déjà bien vivant
Au cours des dernières années, des activités
de nature très variée ont trouvé à E-Space
4
un environnement adapté. Aujourd’hui,
huit entreprises occupent environ deux
tiers du bâtiment (voir encadré) et plus
d’une centaine de personnes y travaillent
quotidiennement.
Actuellement à E-Space
Dans des locaux indépendants
• BKS Kabel-Service AG
• Colibrys (Suisse) SA
• Erne Consulting AG (POLYPOINT)
• La Poste Suisse – PostFinance
• SMC Pneumatik AG
Dans les nouveaux locaux avec espaces
communs
• EP Solutions SA
• Stignergy SA
• SMI - Swiss Medtech Industry SA
Le bâtiment E-Space a été construit en 2010.
limiter la taille de leurs locaux privés. Ces
sociétés, par nature très évolutives, n’ont
finalement pas la capacité de s’engager
sur un bail commercial standard de cinq
ou dix ans.
A l’écoute des PME et start-up
Bien en phase avec les besoins des
moyennes et grandes entreprises, l’offre
locative d’E-Space ne répondait toutefois
pas de manière optimale à ceux des plus
petites structures, dont les demandes
d’implantation sur le parc technologique
Y-PARC se multiplient.
Les petites entreprises spécialisées et les
start-up s’attendent à disposer de locaux
prêts à l’emploi, disponibles à très court
terme, sans devoir concevoir et réaliser
elles-mêmes les aménagements intérieurs.
Disposant de ressources limitées, elles
accordent également beaucoup d’importance à la disponibilité d’infrastructures
et de zones communes; ce qui permet de
Attentifs aux requêtes exprimées par les
entreprises, les propriétaires du bâtiment
E-Space, en collaboration avec Partner Real
Estate Knight Frank qui commercialise les
surfaces et la société Y-Parc SA, ont donc
décidé de concevoir une offre adaptée.
700 m2 de locaux aménagés avec espaces
communs
C’est dorénavant chose faite, puisque une
zone de plus de 700m2 a été spécialement
aménagée au troisième étage du bâtiment.
Une douzaine de bureaux de 20 à 120m2 ont
été créés et entièrement équipés de manière
standard (sauf mobilier). Ils peuvent toutefois encore être personnalisés, voir même
redimensionnés sur requête spécifique, par
exemple pour être en mesure d’accueillir
des petits ateliers ou laboratoires.
Chaque bureau comprend un accès direct
sur une zone partagée avec les autres
locataires, comprenant un coin cuisine et
cafétéria, une salle de conférence équipée,
des sanitaires et des locaux techniques.
Les échanges interentreprises et la
convivialité sont ainsi également largement favorisés !
Au niveau des baux à loyer, là aussi la
flexibilité est de mise. Toujours basés sur
une durée initiale de cinq ans, ils peuvent
cependant être adaptés au cas par cas,
avec des possibilités de sortie anticipée.
Et dans tous les cas, le locataire se voit
libérer de ses obligations contractuelles
si l’évolution de ses activités requiert
d’autres surfaces dans le bâtiment, en
zone partagée ou dans des locaux indépendants.
5
portrait
Parlez-nous justement de vos produits.
Qualité suisse et vision
globale
Nous sommes avant tout un éditeur de
logiciels bancaires (FinTech). Notre logiciel,
pour lequel un brevet a été déposé, permet
de contrôler les risques opérationnels
liés aux activités humaines au sein des
banques. Nous avons une approche
moins conventionnelle de l’anti-fraude
et de la gestion des risques en misant
sur le Big Data pour mettre en relation et
analyser les comportements et les transactions financières à travers l’ensemble
du système bancaire. Nous détectons,
par exemple, si un employé de la banque
scrute l’ensemble des comptes clients ou
encore si un administrateur de bases de
données extrait de nombreuses informations sensibles.
Fondée en 2007, la société NetGuardians est une spin-off de la HEIG-VD.
Elle amène une réponse innovante liée
aux problèmes de fraude et de risques
opérationnels des banques, grâce à la
prévention et la garantie de conformité par
l’analyse comportementale. NetGuardians est représentée à travers le monde
(Kenya, Dubai, Pologne et Singapour).
Interview de Joël Winteregg, CEO et
co-fondateur NetGuardians.
Quels ont été vos débuts ?
Notre offre est constituée de deux produits:
Etudiants à la HEIG-VD, à l’Institut IICT et
déjà suivis par Stefano Ventura, actuellement facilitateur à l’incubateur Y-START,
Raffael Maio et moi-même avons gagné
la Bourse Start-up en 2007. Cela nous a
permis de travailler au sein de l’institut
pour une durée de deux ans et de nous
consacrer à mi-temps au développement
de notre future entreprise, tout en bénéficiant d’un coaching dispensé par des professeur-e-s du Centre de Valorisation et
d’Entrepreneuriat et de la CTI. Nous avons
ensuite rejoint l’incubateur. En 2010,
notre logiciel NG|Screener Enterprise
Manager a été mis sur le marché et nos
produits se sont focalisés dès lors sur le
domaine bancaire.
6
FraudGuardian permet d’identifier des
risques de fraude bancaire. On estime les
coûts de la fraude bancaire en 2014 à $67
milliards, dont le 70% en interne (ACFE
Association of Certified Fraud Examiners).
Des contrôles prédéfinis ou Smart Control
Objectives exclusifs sont conçus pour cibler
des exigences spécifiques en matière de
détection de fraudes et régulièrement mis
à jour et enrichis dans le cadre de notre
contrat de services. Les institutions financières ont ainsi la garantie d’une protection optimale et up to date dans un
monde où les risques ne cessent d’évoluer.
En analysant les comportements et les
L’équipe de NetGuardians (environ 30 personnes) est constituée principalement d’ingénieurs
spécialisés en sécurité informatique.
transactions financières issues de sources
multiples, nous pouvons tout de suite
détecter un comportement frauduleux.
RiskGuardian comprend, quant à lui, un
répertoire de contrôles prédéfinis, qui
automatisent le suivi de conformité pour
des réglementations bancaires telles que
celles édictées par la Circulaire FINMA
2008/21 (fuite des données clients).
Vos clients sont-ils uniquement les
banques ?
C’est exact. A l’origine principalement suisse,
notre clientèle s’est progressivement élargie
à l’Europe, au Moyen Orient et à l’Afrique.
Vous avez été nommés Cool Vendor in
Audit and Compliance Innovate Controls
Validation Techniques 2015 par Gartner,
une institution réputée et respectée dans
le domaine des technologies informatiques.
Que représente ce titre pour vous ?
Nous sommes fiers de cette reconnaissance
internationale qui est la confirmation de
notre positionnement unique, de la qualité
de nos solutions et de nos succès.
Pourquoi avez-vous choisi de rester
sur le site d’Y-PARC après votre période
d’incubation ?
Y-PARC est bien placé au cœur de la
Suisse et facile d’accès. De nombreuses
opportunités de contacts et synergies y
sont offertes, particulièrement dans le
domaine ICT et de la cybersécurité.
NetGuardians SA
Rue Galilée 6
1400 Yverdon-les-Bains
www.netguardians.ch
7
partenaire
Un nouvel outil pour la
recherche de financement
Créée en 2015, matchINVEST est une
plateforme de mise en relation entre
investisseurs et entreprises innovantes
qui s’adresse à tous les types de sociétés
(start-up, PME, ...) et tous les profils d’investisseurs.
L’accès de base est gratuit et permet rapidement d’effectuer des recherches. L’offre
Premium, elle, propose la certification de
son profil par un expert accrédité et ouvre
l’accès à des fonctions de recherches
avancées, telles que le Strategic Fit. Ce
moteur, basé sur un algorithme propriétaire,
compare les critères de recherche des
entreprises et des investisseurs, puis leur
attribue une note d’affinité. Il en résulte
des mises en relation rapides et basées
sur des éléments objectifs.
Neutralité et égalité des chances
En proposant un modèle d’affaires conçu
sur les prestations de service et la gratuité
des fonctionnalités de base, matchINVEST
ouvre enfin l’accès au marché aux nombreuses entreprises qui, pour des raisons
économiques, ne pouvaient pas se lancer
dans la recherche de financement sur les
plateformes d’intermédiation traditionnelles.
Il faut également souligner que matchINVEST
n’est pas partie prenante dans les négociations
8
et, de ce fait, ne perçoit aucune commission au succès.
Dimension nationale
matchINVEST couvre l’ensemble du territoire suisse, multipliant ainsi les chances
de succès des entreprises inscrites.
Ce modèle peut en effet facilement être
dupliqué dans toutes les régions du pays,
car il ne place pas les acteurs dans un
contexte concurrentiel; il offre plutôt un
rôle à chacun pour soutenir les entreprises.
les brèves
Chaque jour un nouveau
Food Truck à Y-PARC
Depuis le 30 novembre 2015, des Food
Trucks vous attendent du lundi au vendredi
de 11h30 à 13h30 au carrefour Sciences et
Découvertes. Burgers, pâtes, patates garnies ou wraps, n’hésitez pas à venir tester
ce nouveau concept de restaurant mobile
venu tout droit des Etats-Unis.
www.y-parc.ch/food-trucks
Comment débuter sur matchINVEST ?
Chacun peut créer gratuitement son
profil en ligne et démarrer ses premières
recherches en quelques minutes.
Partenariat avec Y-PARC
Y-PARC offre l’adhésion au service
Premium de matchINVEST à quelques
entreprises résidentes sélectionnées.
Ceci leur permet d’avoir directement
accès aux meilleures opportunités
d’affaires. Les entreprises intéressées
sont invitées à contacter Y-Parc SA.
platinn
Rue de Romont 33
Case postale 1205
1701 Fribourg
www.matchinvest.ch
Covoiturage avec
Share to Move
Pour qu’un covoiturage soit efficace et
équitable, il doit être organisé. Pour la
première fois, un système simple et intelligent permet d’optimiser l’occupation des
véhicules.
Tous les paramètres sont réajustés en
fonction de la présence / absence et des
horaires de travail de chaque partenaire.
Plus votre tribu comporte de covoitureurs,
plus la pratique devient flexible. S’il existe
2 combinaisons journalières pour une
équipe de 2 covoitureurs, 70 combinaisons
sont disponibles pour une tribu composée
de 5 équipiers !
y-parc.sharetomove.ch
Code entreprise : 41867
Agenda
Portes Ouvertes de la
HEIG-VD
Découverte des filières de formation et
des travaux de R&D
4 mars 2016, 14h00-20h00
18
Centre St-Roch, Yverdon-les-Bains
www.heig-vd.ch
Petit déjeuner des PME
& Start-up
Conférences sur des sujets concernant
les PME et la création d’entreprise
29 avril 2016, 8h00-10h00
Y-PARC (Galilée 13)
www.petitsdejeuners-vaud.ch
RobotYx 2016
Conférences, démonstrations et rencontres
dans le domaine de la robotique et de
l’automation industrielle
10 juin 2016, 10h00-16h00
Y-PARC (Galilée 13 et 15)
CyberSec Conference
Conférences, workshops et formations
dans le domaine de la cyber sécurité
1 au 3 novembre 2016
Y-PARC (Galilée 13 et 15)
www.cybersecurityalliance.ch/conference
9
Y-PARC SA I RUE GALILEE 7 I CH-1400 YVERDON-LES-BAINS I + 41 24 524 10 10 I INFO@Y-PARC.CH I WWW.Y-PARC.CH
No 12 | Hiver 2016
Dossier:
E-Space aménage des
surfaces adaptées aux
petites entreprises
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
3 397 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler