close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Accompagner nos enfants dans leur Réussite, ça marche !

IntégréTéléchargement
N°1030 / VENDREDI 15 JANVIER 2016
Démocratie locale
Les conseils de quartiers fêtent cette année leur
anniversaire. Depuis 20 ans, ces instances de
concertation constituent à Etampes un espace
d’échanges privilégiés entre habitants et élus.
Nouvel exemple cette semaine avec le quartier
Saint-Pierre. / PAGE 4
w w w. m a i r i e - e t a m p e s . f r
Service public communal
et intercommunal
Vendredi soir, 21 agents se sont vus
honorés pour leur années
d’anciennété au service des
Etampois. Bientôt, ce seront aussi
les agents les plus méritants qui
seront récompensés. / PAGE 3
La ville vient,
cette semaine,
de mettre en ligne
son nouveau
site Internet
Pour aller droit au but dans
vos recherches ! / PAGE 4
Etampesinfo
L E J O U R N A L D E S E TA M P O I S
Education
Accompagner nos enfants
dans leur Réussite, ça marche !
Bravo les enfants !
Lancé par Jean-Louis Borloo fin août 2005, le programme de
Réussite éducative inscrit dans la loi de Cohésion sociale a pour
objectif d’apporter aux enfants et adolescents ainsi qu’à leurs
familles un accompagnement ciblé et sur-mesure.
Il a aussi pour finalité de rendre effective l’égalité des chances.
Un principe qui tient à cœur aux élus d’Etampes. C’est pourquoi,
dès sa mise en œuvre au plan national, Etampes s’est emparée de
ce dispositif ambitieux. Il est désormais au centre de tous les
Contrats de Ville que la commune a signé avec ses partenaires.
Donner toutes ses chances à chaque enfant demande des moyens.
L’engagement d’Etampes ne s’est jamais démenti. Cela demande
aussi d’associer le plus largement toutes les compétences, tous les
intervenants qu’ils soient à l’intérieur de l’école ou à l’extérieur.
Grâce au travail des équipes de la Réussite éducative qui fournissent
un travail exemplaire, le résutat est là. Le travail paie. Mais le mérite
en revient en premier aux enfants.
Félicitations à tous les jeunes qui viennent d’être récompensés et
qui sont devenus des exemples à suivre. / PAGE 2
LA
météoDE VOTRE week-end
-2°/3°
2°/5°
Venez nombreux
Vous êtes les bienvenus
Samedi 16 janvier
Dimanche 17 janvier
St Marcel
Ste Roseline
Retrouvez chaque jour l’indice de qualité
de l’air sur www.mairie-etampes.fr
Laïcité :
la proposition du maire reprise par
le président du Parti Radical de Gauche
02
En janvier 2015, au lendemain des premières attaques terroristes, le
président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, avait annoncé sa volonté
de voir modifier la devise républicaine en lui ajoutant le mot Laïcité.
Cette année, c’est au tour du président du Parti Radical de Gauche,
Roger-Gérard Schwartzenberg, de faire de même au regard « des
circonstances présentes ». Deux nouveaux apôtres de la laïcité qui
donnent raison à la demande formulée par Franck Marlin en 2004 !
Le député-maire d’Etampes vient d’ailleurs de saisir le président de
son groupe à l’Assemblée nationale pour que sa proposition de loi
constitutionnelle soit mise à l’ordre du jour des prochaines séances.
Education : l’effort et le travail
récompensés
Se déroulant traditionnellement dans
les salons de l’Hôtel de Ville, les
vœux à la communauté scolaire, se
sont, cette année, déroulés à la mairie
annexe de Guinette. Car à Etampes
l’école de la République c’est celle de la
réussite, celle qui donne à tous les moyens
de réussir !
L’amphithéâtre de la Maison de quartier affichait complet pour la cérémonie des vœux
à la communauté scolaire.
LE CHOIX D’ETAMPES PAR LE RECTEUR À LA RENTRÉE 2015 ne
devait rien au hasard. Depuis des années, la commune est
en 1re ligne des initiatives en matière d’éducation et d’apprentissage. « Etampes est une ville reconnue pour son implication au service des enfants et des jeunes Etampois. Elle
possède le seul label Bureau Information Jeunesse de l’Essonne. Dans les écoles, les exemples de l’engagement de
la Ville sont nombreux avec la cantine à 0,15 €ou l’investissement réalisé pour les tablettes numériques dans tous
les établissements. Un même fondement gouverne l’action communale : l’école de la République, c’est l’école de
la Réussite. Celle qui offre à tous l’égalité des chances », a
déclaré Marie-Claude Girardeau, la maire-adjointe chargée
de l’éducation, de l’enseignement et de la vie scolaire.
Encouragés pour leur travail et assiduité
Sur les 176 enfants de la Réussite éducative (RE) pris en charge
cette année, 65 d’entre eux étaient présents mardi 12 janvier au soir. Pour les récompenser de leurs efforts, les élus
leur ont offert des peluches, des livres sur la citoyenneté et
la laïcité ainsi que des dragées aux couleurs tricolores. Instaurée en 2005, la RE s’applique aux enfants âgés de 2 à
18 ans ayant besoin d’une prise en charge particulière. La
famille est également concernée par cet accompagnement.
Les résultats sont là. « Depuis 10 ans, nous avons vu de nombreux jeunes en difficulté qui ont poursuivi leurs études après
le bac. Nous avons même d’anciens bénéficiaires devenus
des encadrants. C’est la plus belle des réussites pour nous »,
souligne David Daoud, responsable du dispositif. « Ce n’est
pas un hasard si le préfet a demandé une fois de plus à la
Ville d’Etampes d’être pilote du dispositif de la Réussite
éducative »,a relevé Mama Sy, maire-adjointe chargée notamment de la RE. « Vous faites beaucoup pour vous prendre
en charge»,a reconnu Franck Marlin, député-maire d’Etampes.
à l’adresse des jeunes récompensés. « Vous avez la chance
d’avoir des parents qui vous accompagnent. Notre rôle est
aussi d’être là pour vous. »
Un principe d’égalité mis à mal par la baisse
des participations financières de l’Etat
Alors que la Ville a toujours maintenu sa participation à la
RE (330 000 €), l’Etat s’est peu à peu désengagé (207 000 €
cette année). Le deal initial portait sur un financement conjoint
à hauteur de 50 %... Il en est de même pour le Contrat Local
d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS). Depuis 2000, il
s’adresse aux élèves du CP à la Terminale. Au Centre social
de la Croix-de-Vernailles, dans les Espaces Camille-Claudel
ou Jean-Carmet, 120 enfants ont ainsi accès à une aide collective pour les devoirs. Des sessions d’1 h 30 où ils peuvent
également acquérir de nouvelles méthodes de travail ou
élargir leurs centres d’intérêts. L’adhésion des familles est
symbolique (1,50 €à l’année). Mais après avoir diminué
ses subventions (de 23 000 à 16 500 entre 2013 et 2014),
l’Etat a décrété que ce dispositif devait désormais être financé
à partir de l’enveloppe allouée pour le Contrat de Ville,
sans pour autant revaloriser la somme totale…
Décrochage scolaire : le BIJ a une solution
SEULE INSTITUTION DU DÉPARTEMENT LABELLISÉE BUREAU
INFORMATION JEUNESSE, la structure locale constitue un
support important en matière d’orientation et de conseils
aux collégiens et lycéens.
Permanences hebdomadaires dans les établissements,
organisation de forum orientation comme celui des 2829 janvier prochains à la salle des fêtes), actions de prévention ou encore stages de révision scolaires durant
chaque vacances (à l’exception de celles de décembre)
en sont autant d’exemples. Mais parmi tous ces dispositifs, il y en a un en particulier qui ne demande qu’à être
reconnu. Depuis 2012, le BIJ assure un soutien à ceux
qui ont fait l’objet d’une exclusion temporaire de leur
établissement. Le dispositif Appui sur Mesure. Un service
qui part d’un constat simple : « Les élèves exclus tempo-
rairement des collèges ou lycées passaient leur temps
chez eux. Nous avons mis en place Appui sur Mesure
afin de mettre à profit ce temps pour redonner un sens à
leur travail scolaire et réfléchir à leur avenir professionnel. Les parents sont également mis à contribution car
ils doivent impérativement comprendre que leur enfant
met en danger sa scolarité », explique Laetitia Casali, directrice du BIJ. « Ainsi, pendant toute la durée de l’exclusion, une équipe spécialisée prend en charge les jeunes,
tous les matins, avec un programme d’adaptation personnalisé à chacun et co-construit avec les professeurs
concernés : coaching, atelier estime de soi, rencontre avec
un artisan, atelier geste et posture, mini-stage… »
Depuis la rentrée de septembre, 37 jeunes ont bénéficié de cette précieuse aide.
« J’ai fait des progres
dans plein de matières... »
Marie, 9 ans, élève de la
Réussite éducative
« Je suis contente.
En m’offrant mon
livre, les conseillers municipaux
m’ont dit que
c’était important
de bien travailler à
l’école. Le livre
s’appelle « Ça sert à
quoi l’école ? ». Je pense
que c’est important de bien
travailler pour avoir des médailles
et aussi pour trouver du travail quand je
serai grande. La Réussite éducative m’a permis de
faire des progrès en
français, en mathématiques, en histoire et aussi en
géographie. »
Anamaria,
11 ans, élève de la
Réussite éducative
« Je suis à la Réussite éducative parce
que je veux apprendre, je
veux travailler et parce que
j’aime bien l’école. J’ai reçu un livre sur la grande
imagerie de la République Française. Je suis contente
car je vais pouvoir découvrir encore plein de choses
avec ce livre. »
Goman, parent d’élève
« Travailler pour réussir, c’est indispensable. Il faut
responsabiliser les enfants dès le plus jeune âge pour
leur faire comprendre qu’on n’a rien sans rien. Ce
qu’on obtient, il faut le mériter. Le travail, le travail,
toujours le travail, il n’y a que ça de vrai. Avec la
Réussite éducative, ma fille est bien encadrée et a
réalisé de nombreux progrès. Elle a le goût de
l’effort. »
Parlementaires ou fonctionnaires : il faut choisir ! Franck Marlin
demande l’examen de sa proposition de loi à l’Assemblée
« Les récentes élections ont montré le haut niveau d’exaspération et de défiance des Français à l’égard de la
politique, des partis mais également de la classe politique qui apparaît éloignée des réalités et des
préoccupations du quotidien. Les Français à qui il est demandé beaucoup, attendent de leurs représentants
qu’ils changent et s’adaptent à leur tour. Comment ne pas être ainsi interpellé par la forte proportion de
fonctionnaires au Parlement (plus de 40 %). Une surreprésentation disproportionnée qui ne reflète pas la
diversité de la société. Notre pays n’a pas, non plus, à être incarné par autant d’élus sûrs de leur emploi,
protégés par un statut et qui ne connaissent que peu les problématiques du monde de l’entreprise », a écrit
Franck Marlin pour demander que sa proposition de loi visant à rendre incompatible le mandat de
parlementaire avec un emploi de la fonction publique soit mise en débat à l’Assemblée nationale. Bruno Lemaire
et Xavier Bertrand viennent d’ailleurs de montrer que cette exigence d’une meilleure représentativité, au cœur
du bon fonctionnement de nos institutions, était possible et pouvait donc devenir la règle !
Service public : Reconnaître
l’investissement des agents,
c’est plus que mérité
La Ville et l’Agglo
mettent à l’honneur les années
d’engagement au service
des Etampois
VENDREDI 8 JANVIER, AU GYMNASE RENÉ-JOUANNY, LES AGENTS DE LA VILLE D’ETAMPES
ET DE LA NOUVELLE AGGLOMÉRATION se sont retrouvés, comme chaque début
d’année, dans le cadre d’une cérémonie de vœux toujours bon enfant et conviviale. Un rendez-vous marqué par des allocutions et des récompenses. « Si cette
année, il y a eu 189 avancements d’échelons, 11 mises en stages, 6 nominations
au grade supérieur suite à un concours, 17 avancements de grade en promotion
interne », a indiqué Franck Coenne, délégué du maire en charge des affaires relatives au personnel communal : « Nous allons mettre ce soir à l’honneur 21 agents
pour leurs années de travail au service des Etampois. » Des médailles d’honneur
sont venues ainsi saluer 20, 30,35 et même 40 années d’engagement dans le
service public communal.
Donner sa chance à un jeune et
une prime à celui qui travaille plus et
mieux que d’autres, ce n’est que justice
COMMENT
FAIRE pour récompenser celles et
ceux qui font preuve d’initiative, d’efficacité,
de disponibilité, ou qui s’investissent plus que
d’autres dans leur travail...?
C’est une question qui se pose aussi dans la
fonction publique où les règles en matière
d’évolution de carrière sont fortement encadrées. C’est aussi une problématique d’actualité au regard du contexte particulier frappant les agents du service public.
En effet, après la fiscalisation des heures suplémentaires, le gel du point d’indice des fonctionnaires a été confirmé pour la 5e année
consécutive, et le Premier Ministre l’a définitivement prorogé jusqu’à la fin de la mandature
en 2017.
C’est enfin une question d’équité et de justice.
En effet, pourquoi certains auraient autant que
d’autres qui en font plus ? En réponse, un Régime
indemnitaire a été mis en place en 2004 venant
en complément du traitement de base. Il
s’adresse à toutes les catégories.
Car ce n’est pas parce que l’on est de catégorie C que l’on doit être interdit ou incapable
d’exercer des responsabilités. Ce n’est pas
parce qu’on est jeune que l’on ne doit pas avoir
sa chance ou même une 2e chance.
Les collectivités font travailler les commerçants locaux
Les représentants du personnel
d’accord avec le maire
Mais cette soirée aura vu de nombreux changements. En raison de la baisse
des dotations de l’Etat, et pour faire des économies (même l’orchestre avait
accordé une remise significative), une nouvelle formule « Buffet » attendait ainsi
les participants. Sans que cela nuise à la qualité des mets. Il faut dire que les
collectivités avaient fait appel à 6 commerçants d’Etampes et de l’Etampois !
Merci à eux.
A Etampes, beaucoup de chefs de service
appartenant à la catégorie C assument d’ailleurs avec compétence leurs responsabilités.
Beaucoup de jeunes ont retrouvé un sens à
leur parcours de vie en s’investissant au sein
de la collectivité et au service des autres.
Cette année, cette reconnaissance du mérite
va évoluer. Dans une lettre adressée aux agents,
le maire a rappelé que « Mettre en avant, valoriser et récompenser celles et ceux qui travaillent, qui s’investissent doit devenir un repère
et une règle de fonctionnement qui doit s’appliquer au sein de chacun des services municipaux. C’est reconnaître le travail bien fait,
c’est surtout répondre aux exigences de la
population qui attend des agents de la fonction publique un investissement sans faille au
quotidien avec comme objectif la continuité et
la qualité du service public. »
Jusqu’à 600 € de plus par an
Résultat, « Le régime indemnitaire créé à l’initiative du député-maire va être reconfiguré »,
explique le directeur général des Services de
la Ville d’Etampes. « Ce projet a fait l’objet d’un
important dialogue social avec l’ensemble des
représentants du personnel et adopté à une
très large majorité le 8 décembre 2015 en
CTP (Comité Technique Paritaire). » En clair :
« Un agent qui travaille bien continuera de percevoir tout ce qu’il avait auparavant. Et même
plus. Pour un agent moins impliqué, son chef
de service pourra proposer une baisse partielle ou totale de la part variable. »
Quels seront les critères sur lesquels s’appuieront les chefs de service pour prendre leurs
décisions ? « Participation et cohésion d’équipe,
disponibilité et réactivité sur des besoins non
planifiés, prise d’initiative, optimisation des
moyens de fonctionnement… », liste la directrice des Ressources Humaines, Anne Sophie
Benard.
1er Conseil pour l’Agglo de l’Etampois Sud-Essonne
LES ÉLUS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE ont pris la bonne
habitude de siéger dans les mairies ou salles des fêtes des
différentes communes. Une façon de rappeler pour la
collectivité que ses priorités sont de faire attention aux
dépenses et d’être au plus près des réalités.
Pour cette nouvelle année, c’est à l’accueil de loisirs de
Valnay que s’est tenu le premier conseil de la nouvelle
agglo. Une première là aussi afin d’afficher la couleur
pour 2016 et les années à venir. Ce n’est pas parce que
l’Etampois est devenu agglo que les principes sur lesquels
reposent l’action de la collectivité vont changer.
La preuve avec le maintien des indemnités de fonction qui
a été adopté et la reconduction du dispositif des aides
d’aménagement et de développement versées aux communes. Mis en place depuis 2006, ce dispositif a permis
de verser 3,6 M€pour accompagner les
communes dans leurs projets. Une prime
sera cette année instaurée pour les
projets ayant des effets en matière de
développement durable.
2 autres points particuliers ont été abordés. Le premier
concernait l’aire de grand passage pour le Sud-Essonne
voulu par l’Etat. Les élus ont manifesté leur total soutien
à la démarche engagée par les maires des secteurs concernés. Déjà, lors du dernier conseil de décembre, ils s’étaient
opposés à cette réalisation.
L’autre dossier a permis d’évoquer la constitution d’un
Contrat Intercommunal de Sécurité et de Prévention de
la Délinquance pour le territoire à l’exemple du CLSPD
d’Etampes.
03
L’heure des galettes a sonné
04
500 reines et rois pour l’Epiphanie
Accueillis par le maire et des élus de la ville, plus de
500 Aînés ont participé, ce mercredi, à un rendez-vous que
beaucoup ne manqueraient pour rien au monde : la
traditionnelle galette des rois et reines des Aînés d’Etampes.
« Pour 2016, nous continuerons à vous accompagner, à
développer de nouveaux services, à être à vos côtés pour
passer de bons moments ensemble », a déclaré Gilbert
Dallérac. Ce dernier souhait était aussitôt exaucé par les
présents, qui après avoir dégusté les fameuses galettes sont
allés danser aux sons du groupe Nevada. « C’est toujours un
bonheur », confirmait Lucienne, couronne vissée sur la tête.
Un nouveau site Internet
pour aller droit au but !
DEPUIS MERCREDI, le tout nouveau site
de la Ville est en ligne. Après une première version dans les années 2000,
un grand changement avait été opéré
en 2010. La Ville reprenait en main et
en direct la conception de son site.
Depuis cette date, déjà plusieurs
refontes ont été effectuées dont la plus importante en 2013. « Il est
indispensable aujourd’hui de faire évoluer les
sites en fonction non seulement des codes visuels
mais surtout des pratiques des utilisateurs, »
indique Christine Martin,
la responsable. C’est ainsi
que de nouveaux services ont fait leur apparition comme la version
mobile et sont devenus
des incontournables comme le « Vu
dans ma rue ». « Nous avons chaque
semaine une dizaine de remarques
d’Etampois qui nous alertent sur des
problèmes ou nous font part de
commentaires », reprend la jeune
femme. Il faut dire que le site est bien
fréquenté. Il reçoit en moyenne plus
de 20 000 visites par mois. Il recense
à l’année 606 000 pages vues et surtout 160 000 utilisateurs réguliers /an.
Plus rapide, plus pratique,
plus instinctif
Avec cette nouvelle version, priorité est
donnée à l’efficacité dans la recherche
des infos. « Par visite, le temps passé
sur le site est de 2 minutes 07. Les internautes ont leurs habitudes. Ils savent
où trouver leurs rubriques préférées.
Notre objectif est de leur permettre de
gagner du temps grâce à une fonctionnalité claire, moderne, avec des pictos
facilitant l’accès. Nous avons joué la
carte du visuel pour renforcer l’aspect
convivial et de proximité avec les utilisateurs ! Ce site est tout à fait dans l’air
du temps »,admet Christine Martin. Aux
Etampois maintenant d’en profiter !
A la retraite ou en recherche
d’emploi, perfectionnez-vous
en informatique avec le BIJ
AVEC SES 15 ORDINATEURS EN LIBRE SERVICE (8 au BIJ du
12, rue Magne ; 7 à l’Espace Public Numérique Zarafa
de l’avenue des Meuniers), le Bureau Information Jeunesse constitue un point d’accès essentiel à Internet.
Mais encore faut-il savoir s’en servir. Deux animateurs
spécialisés dans le multimédia, Denis Hauvette et Guilen Isikli, conseillent au quotidien les usagers qui se
présentent dans les 2 structures. Pour ceux qui veulent aller plus loin, les 2 agents du BIJ organisent même
des stages adaptés. « Nous proposons à raison de
8 séances de 2 heures pour un tarif de 15 € des sessions à destination des personnes âgées sous le nom
de Club Senior et pour les demandeurs d’emploi par le
biais du PIM (Passeport Internet Multimédia). » Un
service qui s’adapte entièrement aux besoins de chacun. Lecture de mails, démarches en ligne... pour
les Seniors. Création de CV, rédaction de lettre de
motivation, recherche d’offres... pour les demandeurs
d’emploi. « Il reste encore quelques places pour le
prochain stage PIM qui commencera lundi 25 janvier,
de 14 h 15 à 16 h 15. Mais les personnes intéressées
peuvent d’ores et déjà s’inscrire pour les futures sessions qui débuteront les 21 et 22 mars. » Inscriptions
et renseignements au BIJ : 01 69 16 17 60.
Pétition contre l’aire
de grand passage
IL Y A 16 ANS, le gouvernement Jospin fixait par la
loi le cadre des conditions d’accueil des gens du
voyage. Une circulaire d’application indiquait deux
types d’aires d’accueil : celle pour des durées plus
ou moins longues de 15 à 40 places et celles de
passage pour des groupes allant jusqu’à 200 caravanes soit près de 1 000 personnes.
Aujourd’hui, le débat port sur cette 2e catégorie
que l’Etat veut imposer au Grand Sud-Essonne. Les
terrains pressentis sont situés sur les communes
de Chevannes, le plateau de Chamarande-Mauchamps et Villesauvage pour Etampes. Les collectivités concernées sont toutes contre. Soit pour des questions environnementales,
soit parce que ces terrains font déjà l’objet de projets économiques. Elles le sont aussi
car cette réalisation doit se faire à leur charge. C’est-à-dire aux frais des habitants et du
contribuable. Une pétition a donc été lancée. http://bit.ly/airedegrandpassage
vous souhaite
6
1
0
2
e
é
n
n
a
e
ll
e
b
s
è
tr
e
n
u
RN 191 - Allée de Coquerive - (face au Mac Donald’s, à côté de Midas) - Parking
ETAMPES • Tél. : 01 64 94 27 98
Sauvegarde des Moulins… et des couronnes
Depuis 2009 et la création de
l’association de Sauvegarde des
Moulins en Essonne, ses adhérents ne
manquent pas une occasion de partager
la galette des rois. Rebelote ce samedi
9 janvier à la salle Saint-Antoine. « On
est content de se retrouver et d’évoquer
les projets de l’année, comme le voyage
à Borna ou la visite du Moulin de
Lonceux en mai », se réjouissait la
présidente, Marie-Hélène Percy.
Les anciens Soldats du feu veillent à la tradition
A l’issue de leur
assemblée générale
samedi 9 janvier au
château de Valnay, les
anciens soldats du feu
et leur compagne ont
également célébré
l’Epiphanie. Un
1er rassemblement annuel qui en appelle d’autres, notamment le loto
organisé par les membres de l’association samedi 6 février à la salle
des fêtes ou le grand voyage en Crète prévu du 15 avril au 2 mai.
Reprise des Conseils de quartier
avec la nouvelle année
Cette année, cela fera 20 ans que les conseils de quartier ont été créés. Il en existe 7 sur la Ville. Espaces de dialogue,
d’information, de concertation, ils permettent aux représentants des habitants et aux élus de se rencontrer pour évoquer
les projets d’aménagement dans chaque quartier et leurs attentes. Les budgets de la commune reprennent d’ailleurs
bon nombre des propositions avancées dans ces instances qui visent à améliorer la vie des Etampois au quotidien.
LE PREMIER CONSEIL DE QUARTIER DE 2016 S’EST OUVERT,
comme il se doit, par la présentation de bons vœux pour
la nouvelle année. Mais à Saint-Pierre, ce mardi 12 janvier,
ces premiers mots ont été accompagnés par un moment
de recueillement en souvenir de Pierrette Huet, conseillère
de quartier décédée en 2015 et de son époux, mort quelques
mois après. Un hommage à toutes les victimes et les familles
des attentats a aussi été observé. Ensuite, Dramane Keita,
adjoint au maire en charge de l’expression de la vie des
quartiers, a lancé la séance par la présentation des points
à l’ordre du jour, qui portaient sur : l’ouverture des nouvelles enseignes au Bois-Bourdon ; la création d’un équipement sportif à Saint-Michel ; la vidéoprotection ; les tra-
vaux de réfection de la rue Evezard… Bernard Laplace,
délégué du maire en charge des travaux et des espaces
publics a apporté moult détails sur leurs avancées. « La Ville
veut du qualitatif et encore du qualitatif », a-t-il insisté. « C’est
vrai que c’est important et nous apprécions », faisaient
remarquer Colette et René qui habitent tout près de la rue
de Gérofosse totalement réaménagée en 2015. « On en
voudrait encore et toujours plus, mais il faut les finances »,
ajoutait Didier. « On souhaite quand même, voir améliorer
la circulation dans notre quartier. La RD191 et l’avenue de
la République sont souvent bouchées ». Message entendu.
Les collectivités compétentes en matière de voirie et de
transport vont être saisies.
Les Etampois ont la parole
« Les droits des uns s’arrêtent où commencent ceux des autres. » L’expression est connue et a le mérite d’être claire.
Certains Etampois parfois l’oublient. En ce début d’année, petit rappel à l’ordre au travers de 2 réactions de lecteurs qui
nous ont signalé des infractions au « vivre ensemble ».
Laisser son chien sans
surveillance est un délit
IL EN A RAS-LE-BOL. Et a souhaité qu’Etampes info diffuse son
témoignage dans l’hebdomadaire. « C’est grave. Ce ne sont pas
des chiens errants qui n’appartiennent à personne. Ils ont bien
des propriétaires mais ceux-ci se permettent de les laisser aller
et venir en toute liberté. J’habite dans le quartier de Guinette.
Et nous sommes de plus en plus nombreux à nous plaindre de
cette situation », a prévenu un habitant du quartier. Alertée, la
Police municipale est déjà intervenue à plusieurs reprises.
Les propriétaires sanctionnés
« Il est en effet illégal de laisser divaguer son chien sur l’espace
public sans surveillance. Un contrevenant peut encourir une
contravention de 2e classe s’il tombe sous la coupe de l’article
R-622-2 du nouveau code pénal qui réprime le fait de laisser divaguer un animal susceptible de présenter un danger pour les
personnes », rappelle le responsable de la Police municipale.
« Négligents, les propriétaires de ces animaux de compagnie qui
ne sont pas classés en catégorie 1 ou 2 (chiens dangereux) doivent donc prendre conscience qu’ils encourent des sanctions
financières, des amendes, voire des sanctions judiciaires. Il y a
déjà eu des procès-verbaux de divagation dressés à l’encontre
d’un propriétaire de chien. Les maîtres peuvent même être
convoqués en mairie dans le cadre de la procédure de rappel à
l’ordre. »
POMPES FUNÈBRES
depuis 1929
2, rue des Heurte-Bise
ZAC du Bois-Bourdon
91150 ETAMPES
01 60 80 02 49
www.pompesfunebresmarin.fr
Encombrants : les trottoirs ne sont pas des dépotoirs
VOUS AIMEZ VOIR VOS TROTTOIRS DANS CET ÉTAT ? NON. L’habitant du
Centre-Ville qui nous a envoyé ces 2 photos non plus. Préférant
rester anonyme, il nous livre son témoignage : « La 1re photo a été
prise le samedi 2 janvier au niveau du 14, avenue de la Libération.
Je me promenais en famille. Comment circuler facilement avec une
poussette dans ces conditions ? On aurait dit que c’était fait exprès…
La 2e photo date du lundi 4 janvier. Elle a été prise un peu plus bas,
de l’autre côté de l’artère, à l’angle de la rue Paul-Doumer et de
l’avenue de la Libération. Tous ces encombrants jetés n’importe comAvenue de la Libération, le 2 janvier 2016.
ment alors qu’il existe des déchèteries… Moi, ça me désole. »
Grâce à la Ville d’Etampes et la CAESE, tous vos déchets trouvent une place. Mais il ne faut pas les jeter n’importe
où et n’importe quand ! Les encombrants doivent être transportés en déchèterie. Celle d’Etampes (15-17, rue de la
Butte-Cordière est ouverte du lundi au samedi de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h, les dimanches et jours fériés de 9 h
à 12 h. Seul jour de fermeture : le jeudi. La déchèterie de Saclas (rue de la Gare) est ouverte le jeudi de 9 h à 12 h et
de 13 h à 17 h mais fermée le mardi et mercredi.
Pour rappel, Allô Encombrants (01 69 92 68 05) est un service de proximité à destination des habitants qui n’ont pas
la possibilité de se rendre en déchèterie. Il faut prendre rendez-vous pour un enlèvement programmé le jeudi matin
(déposer les déchets la veille au soir à partir de 20 h).
Avenue de la Libération, le 4 janvier 2016.
Roger Marin
24 h/24, 7 j/7
M A R B R E R I E - F U N É R A R I U M - C R É M ATO R I U M
C O N T R AT D E P R É V OYA N C E
Carte de déchèterie disponible aux Affaires Générales (rue des Marionnettes) avec photocopies de
carte d’identité et justificatif de domicile. Pour tous
renseignements, appeler votre Ambassadeur du
Tri au 01 69 92 67 14.
Bienvenue chez Quiniou Conseil & Financement
Q.C.F
quiniou@qcf-credits.fr
www.qcf-credits.fr
Nelly Quiniou
et son équipe
vous accueille pour tous vos projets de crédits.
Regroupement de crédits, prêt immobilier,
personnel, trésorerie, renégociation de prêts,
avance sur épargne salariale...
17, rue d’Enfer, angle place de la Bastille - 91150 ETAMPES
Tél. :
- Fax. : 01 69 58 72 35
01 69 58 72 50
Ouvert du lundi au samedi.
Lundi sur rendez-vous.
Mardi au vendredi :
9 h 30 à 13 h et
de 14 h à 17 h 30.
Le samedi
de 9 h 30 à 16 h 30.
05
Vie
06
locale
Sous-préfecture : cartes grises,
démarches simplifiées
E TA M P E S I N F O N ° 1 0 3 0
VENDREDI 15 JANVIER 2016
« Les usagers peuvent remplir eux-mêmes les imprimés
et les déposer dans une boîte aux lettres. Ce
changement concerne les opérations les plus simples
liées aux immatriculations des véhicules (changements
de propriétaire ou de domicile, duplicatas…). En cas
de questions, un accueil guichet reste ouvert », indique
la sous-préfecture. Objectif principal : réduire le temps
d’attente des usagers.
4, rue Van-Loo. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à
12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 (sauf mercredi aprèsmidi). Tél. : 01 69 91 91 91.
LIBRE EXPRESSION
Comme le stipule le nouveau règlement intérieur
ayant été présenté, débattu, et adopté pour cette
mandature, un droit d’expression est garanti à
toutes les listes siégeant au Conseil municipal.
Etampes info publie désormais chaque semaine
les textes qui lui seront parvenus dans les délais
qui s’imposent à tous. Leur contenu est de la
responsabilité de leurs auteurs.
Ensemble pour Etampes
Etat civil
Bienvenue à
Le 13/12 : Matias Vieira-Montanha ; 04/01 :
Thomas Agogué ; 06/01 : Lilia Chefchoufi ;
07/01 : Berat Akkus.
Félicitations à
Le 09/01 : Mélanie Boz et Bülent Çoban.
Il nous a quittés
Le 04/01 : Robert Brulin, 91 ans.
Infos pratiques
 PHARMACIE DE GARDE
Dimanche 17 janvier : FAUCON : 48,
Grande Rue, à Etréchy.
 MENU DES ENFANTS
Lundi 18 janvier : crêpe au fromage, sauté de porc à la dijonnaise ou poisson, flageolets et
haricots verts, Saint-Môret, fruit.
Mardi 19 : salade de tomates et concombres, escalope de dinde sauce normande,
semoule, mimolette, gaufrette vanille. Mercredi 20 : roulade de volaille aux olives,
boules de bœuf sauce tomate provençale,
pates, camembert, salade de fruits. Jeudi 21 :
macédoine de légumes mayo, cubes de colin
sauce au curry, épinards hâchés et pommes
de terre, fromage blanc, pomme du verger
de Villesauvage. Vendredi 22 : carottes
râpées au maïs, saucisse bio, spaghetti bio,
yaourt aromatisé, petites galettes pur beurre.
 INFOS CINÉ
Films et séances :
www.cinelarotonde-etampes.fr
CinEtampes : 01 69 92 69 14.
www.etampes.fr > Etampes pratique
Etampes
info
Hebdomadaire
municipal.
N° ISSN 1245-1355.
12, rue Magne.
Tél. : 01 69 92 12 92.
Fax : 01 69 92 12 88.
Directeur de la
publication : Jacques
Sebaoun. Directeur de la
Rédaction et Webmaster :
Christine Martin.
Rédaction-photos :
Christine Fougereux,
Mathieu Roulleau,
Benjamin Paschal.
Maquettiste : Murielle
Kusy-Broudieu.
Secrétariat : Martine
Sevestre. Publicité :
Service Communication.
Impression : Imprimerie
Prenant. Courriel :
martinesevestre@
wanadoo.fr.
Le recensement, c’est utile
mais aussi important pour
les finances communales
24 936. LE NOMBRE
D’ETAMPOIS PROGRESSE
CHAQUE ANNÉE. Et c’est un
signe positif. Pour autant,
cette donnée statistique
officielle provenant de l’INSEE ne reflète pas tout à
fait la réalité. En effet, le
recensement publié au
1er janvier 2016 correspondant à
des données collectées en… 2013.
Soit 3 ans de décalage ! Quelle
importance direz-vous ? Elle est
justement importante et essentielle. Des résultats obtenus
découle la participation de l’Etat
aux budgets des communes. En
somme, plus une commune est
peuplée, plus celle-ci reçoit des
dotations de l’Etat.
En ces temps où l’Etat rogne sur
son soutien aux collectivités, leur
transfère de nouvelles charges
(rythmes scolaires, loi NOTRe..),
cet écart de 3 ans est donc loin
d’être négligeable. Etampes a en
effet bien largement dépassé les
25 000 habitants. Elle devrait donc
si la logique était respectée obtenir plus de dotations qu’elle n’en
perçoit actuellement.
C’est donc une des raisons pour
laquelle Etampes conteste aussi
fortement la politique d’asphyxie
financière engagée par l’Etat et la
logique de perdant-perdant menée
à l’encontre des collectivités.
Un nouveau
recensement lancé
A compter du 21 janvier et
jusqu’au 27 février 2016, une
nouvelle campagne de recensement va se dérouler à
Etampes. Un des agents recenseurs recrutés par la Ville se
présentera donc à certains
domiciles. Désormais, il est possible de répondre au questionnaire par Internet.
Autre enquête prévue sur la commune : celle portant sur l’emploi
et l’inactivité. Menée là encore par
l’INSEE, elle se tiendra du 29 février
au 26 mars.
Informations : service des Affaires générales : 01 69 92 68 76.
Hommage à Josiane Molinier
JOSIANE MOLINIER, NÉE HUTEAU, LE 26 AVRIL 1939, est décédée le
30 décembre à Périgueux. Née à Paris, son destin est marqué par la
Seconde Guerre mondiale. Son père étant fait prisonnier en Allemagne
dès sa naissance, elle doit fuir Paris avec sa mère à Châlo-St-Mars puis
à Etampes. Elle y grandit dans le salon de couture de Madeleine Pinson,
amie de la famille, entourée des ouvrières qui s'entraident pour traverser la guerre. Au Casino, elle rencontre son futur époux. Placée en apprentissage à 14 ans au magasin Simon (vêtements masculins), place Notre-Dame, elle traverse
plus tard la place pour ouvrir le magasin Treillard avec le patron. Josiane y travaillera 40 ans.
C'était une commerçante dans l'âme. Touchée par la maladie, elle doit quitter son travail
quelques années avant sa retraite et partagea son temps entre Etampes l’hiver et St-Vincent-de-Cosse l'été, près de Sarlat, où elle repose désormais. Les obsèques ont eu lieu
samedi 2 janvier en l’église de St-Vincent-de-Cosse. Une messe sera donnée à Etampes,
dimanche 17 janvier à 11 h à St-Basile. Son époux Christian, ses filles Sylvie et Christine,
ses petits-enfants, Emma, Juliette, Lucile et Charles remercient tous ceux qui leur ont
témoigné leur soutien et prient ceux qui n'auraient pas été avisés de les en excuser.
horoscope
DE LA
semaine
Bélier. Vous allez connaître des moments
passionnels et émotionnels.
Taureau. Ce qui vous tient à cœur, c'est d'assainir votre situation financière.
Gémeaux. Vous pouvez dépasser bien des
freins par la force de votre volonté.
Cancer. Vous trouverez des satisfactions à
prendre des personnes sous votre protection.
Lion. Vous sentirez augmenter votre énergie mentale de façon surprenante.
Vierge. Même si les soldes démarrent, les
biens matériels ne seront pas une priorité.
Balance. Votre atout majeur se situe dans
vos capacités d'action et de recul à la fois.
Scorpion. Vous aurez davantage de ressources pour subjuguer votre partenaire.
Sagittaire. N'hésitez pas à demander des
avis à des personnes plus expérimentées.
Capricorne. Plus de confort dans vos postures pourrait suffire à éradiquer des douleurs.
Verseau. Vous risquez de provoquer des
rapports de force avec vos supérieurs.
Poissons. Votre vie sentimentale s'annonce
plus douce que la semaine dernière.
Que ceux qui prennent des engagements les tiennent !
C’est la période des vœux, celle des bonnes résolutions.
Pour ceux qui ont pris récemment devant les électeurs des engagements, le 1er d’entre eux doit être de respecter les paroles données.
C’est ce que j’ai rappelé au nouveau vice président du Conseil régional Ilede-France en charge des Transports. Depuis plusieurs années, nous nous
battons contre l’ancienne majorité de Gauche pour obtenir une
amélioration des transports dans notre commune... avec peu de résultat.
Que les nouveaux élus tiennent donc leurs promesses. C’est
important. C’est urgent. Les transports sont un enjeu essentiel pour
notre ville et tous ses quartiers.
Nous avons des solutions. Une étude a été faite pour la Ville. Il
faut que le STIF et la Région s’en saisissent maintenant et nous
aident. Car améliorer les déplacements des Etampois, c’est
améliorer leur qualité de vie.
Il en va de même pour notre commerce de proximité. C’est la
raison pour laquelle tous les partenaires en charge du développement
commercial que ce soit au niveau départemental ou régional seront
sollicités, mobilisés pour nous permettre la mise en place d’un grand
plan d’action pour nos commerces et leur présence indispensable au
cœur de chaque quartier.
Votre maire et les élus de l’équipe municipale
www.ensemblepouretampes.fr
Etampes qui Ose et Agit
Faire Etampes ensemble
Les faits sont têtus, bousculent jusqu’à notre raison mais nous montrent,
en même temps, la voie à suivre.
Etampes n’est pas une ville solitaire, en ce sens que son destin, lié tant au
destin du monde qu’à celui de la Nation, participe de fait à l’Histoire
de l’humanité. Je souhaite aux Etampois de faire Etampes ensemble.
Faire Etampes ensemble, c’est regarder dans la même direction, dire
non à ce qui divise et sape le vivre-ensemble pour élever ensemble,
avec nos qualités et nos défauts, notre ville au firmament des Villes.
Martin Luther King disait : « Nous devons tous apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons tous mourir ensemble comme
des idiots ».
Monsieur Pascal BONIN
Conseiller municipal « Etampes qui ose et agit »
Contact : etampesquioseetagit@gmail.com
Etampes solidaire
Le parcours du combattant pour les résidents de la Vallée Collin.
Un passage piéton, mal conçu, est le chemin obligatoire des
écoliers pour se rendre de la Vallée Collin au groupe scolaire J.
PRÉVERT.Des plots en béton, au milieu de la route, l’empiètent sur près
de sa moitié. Les piétons sont obligés de les enjamber pour traverser. Des
dos d’ânes trop proches, un éclairage insuffisant, une signalisation routière
à peine visible en soirée…
Des parents d’élèves ont dû se mobiliser afin d’obtenir un agent pour
faire traverser les enfants. Mais cela ne suffit pas… un enfant a été
fauché sur ce passage, sous les yeux de sa mère, de la caméra et de l’agent
qui les faisait traverser. Des solutions existent mais doit-on pétitionner
pour obtenir la légitime sécurité de tous ?
Mathieu HILLAIRE,
votre élu Étampes Solidaire.
Site: http://www.etampes-solidaire.fr/
contact: etampesolidaire@free.fr
Etampes citoyenne et solidaire
POSTE DE GUINETTE : UN PREMIER SUCCES
En juin 2015, nous avions lancé une pétition pour obtenir un 2ème
employé et des machines pour les petites opérations. Nous avons
récolté plus de 500 signatures (soit plus de 10% du nombre d’habitants
sur le plateau). Les signatures ont été transmises à la poste et au maire
d’Etampes – pour faire aboutir ensemble cette demande.
Si le député Maire jugeait dans Etampes INFO que c’était un combat
vain, nos 500 signatures ont eu de l’effet et ce qui n’était pas possible
en juillet l’est devenu en janvier. L’intervention populaire peut donc
faire sortir de la léthargie un maire et une administration résignés.
Reste à s’assurer de la pérennité du 2e agent.
Je resterai vigilant et au côté des habitants.
François JOUSSET, liste Étampes Citoyenne et Solidaire
http://www.etampescitoyennesolidaire.fr - Jousset.françois@gmail.com
Tir : 1re étape du Challenge de l’Essonne
A l’heure où d’autres tiraient les rois, les coéquipiers de la Gâchette
Etampoise s’adonnaient à un plaisir d’un tout autre calibre. Ces samedi
9 et dimanche 10 janvier, le centre sportif Michel-Poirier accueillait la
1re étape du challenge de l’Essonne. « Il y avait 134 participants venus
de 14 clubs du département », démontrait Didier Plumet, président du
comité départemental. « Cette compétition de tir au plomb à 10 m air
comprimé n’a pas rendu son verdict puisqu’elle se joue en 3 matchs.
Les concurrents devront ainsi de nouveau s’affronter à Montgeron les
6 et 7 février puis à Courcouronnes les 12 et 13 mars. Au final, il y aura
2 classements : un pour les tireurs confirmés, un autre pour les tireurs
amateurs. » Un bon moyen de se jauger en salle avant de débuter la
saison en extérieur avec des tirs à plus longue distance (25 ou 50 m).
Sport
E TA M P E S I N F O N ° 1 0 3 0
VENDREDI 15 JANVIER 2016
Calendrier des rencontres du
week-end dès le mardi sur
www.etampes.fr > Etampes pratique >
Outils pratiques > Sport
Gardez la pêche
avec le Fishing Show
Avant la réouverture de la saison le 12 mars, les pêcheurs seront tout heureux de
retrouver l’ambiance de leur loisir favori avec le Fishing Show. Pour la 1re fois, ce grand
salon entièrement dédié à la pêche s’éloigne de la capitale pour élire domicile dans le
Sud-Essonne. Du 15 au 17 janvier à Morigny-Champigny, des milliers de visiteurs sont
attendus.
LES MOIS D’HIVER SONT LONGS POUR LES PÊCHEURS. Raison de
plus pour se rendre au Fishing Show. Le temps ne passera
pas plus vite. Mais retrouver l’atmosphère de son sport
favori fera que l’attente sera moins forte. Surtout que les
pêcheurs du Sud-Essonne n’auront plus à faire des kilomètres. Depuis sa création au milieu des années 1990,
cet évènement consacré à la pêche de la truite, des salmonidés, des carnassiers, à la mouche ou aux leurres se
déroulait toujours dans de grandes enceintes parisiennes.
Des tarifs très abordables
« Nous voulions redonner une seconde jeunesse à cette
manifestation », confie Pierre Barberot, gérant des Sources
de l’Eclimont (site de pêche à la mouche à Abbéville-laRivière) qui s’est associé avec les Petits Moucheurs de
Méréville pour l’occasion. « L’intérêt est double. D’une part,
le Sud-Essonne incarne parfaitement la pratique de la pêche
avec son cadre champêtre et bucolique. D’autre part, les
tarifs sont beaucoup plus abordables qu’à Paris, aussi
bien pour les emplacements réservés aux exposants que
pour les visiteurs, sans compter le parking gratuit. Nous
conservons les mêmes avantages avec un très grand
espace d’exposition, confortable, moderne, bien éclairé.
Dans les 3 000 m2, il y aura ainsi un bassin de démonstration, de nombreuses animations, une soixantaine d’exposants venus du monde entier (allemands, macédoniens,
écossais, espagnols…), des clubs, fédérations, marques
prestigieuses pour avoir toutes les informations et donner une vision complète du monde de la pêche, sous ses
différentes formes. » Les pêcheurs locaux ont déjà pris
rendez-vous, à l’instar du président de la Truite Etampoise,
Hugues Houarner : « C’est une très bonne initiative pour
le Sud-Essonne et pour la pêche en général. Car la pratique a beaucoup évolué en quelques décennies.
Aujourd’hui, pour une majorité de personnes la pêche de
consommation a laissé place à une pêche active, où l’on
Jade : 3 disciplines à découvrir
LE PASS’RENTRÉE en avait
déjà offert la possibilité
en septembre. « Grâce au
passeport parrainage, le
Judo Associatif D’Etampes
(JADE) vous propose une
nouvelle séance gratuite d’initiation au
judo, jujitsu ou taïso
jusqu’à la fin du mois de
janvier », invite le président, Olivier Buewaert.
« Nous mettrons à disposition des kimonos et ceintures. Si vous êtes intéressés, merci de contacter le club à jade@judo-jujitsu-etampes.fr en
précisant vos coordonnées et vos souhaits. Pour connaître nos horaires de cours, il suffit
de consulter le site internet du club : www.judo-jujitsu-etampes.fr. »
parcourt énormément de distance tout en relâchant les
poissons. L’occasion est belle pour satisfaire tous les amateurs du genre mais aussi pour montrer au public non
initié une nouvelle image de la pêche et des pêcheurs. »
Du 15 au 17 janvier, au complexe sportif JeanCoulombel de Morigny-Champigny. Le vendredi de
14 h à 20 h, le samedi de 10 h à 19 h, le dimanche de
10 h à 17 h. Tarif : 6 €, gratuit pour les femmes et les
enfants de – 15 ans.
Portes
o
les 15 & uvertes
16 janv
ier
Les Etampois en force au cross
SOUS LA PLUIE ET BEAUCOUP
DE BOUE, 1 500 participants
ont concouru le 10 janvier
au championnat départemental de cross à Longjumeau. « 55 Etampois ont
bravé ce climat difficile »,
rapporte l’entraîneur
d’Etampes Athlétisme,
Pierre Elsden. « Benoit
Moudio Priso est devenu
Sulian Courjal (à gauche), a décroché la 2e place
champion chez les benchez les seniors.
jamins et Sulian Courjal
a terminé 2e en senior. Nous avons également obtenu le titre par équipe en benjamin et
la 2e place en master (anciennement vétéran). A noter les belles performances de Quentin
Castanedo, Hannah Meziane, Mathis Moudio-Priso, Elsa Moudio Priso, Igor Perrin, Daniel
Fauvet et Laurent Desmet. Grâce à leur implication, nous aurons 15 qualifiés pour la
prochaine étape. Il faut ajouter qu'Igor et Benoit représenteront l'Essonne dans un match
interdépartemental de cross. »
Baudrey Automobiles
Sur le bord de la RN 20 - 91150 ÉTAMPES
Tél. : 01 69 16 17 50 - Fax : 01 69 16 17 59
07
08
Nouveautés à venir à La Rotonde
sortir
« Il faut habituer les gens à voir de nouvelles choses », prévient Marie-Hélène
Raymond, qui attaque sa 15e année à la tête de La Rotonde. Le cinéma situé au
102, rue Saint-Jacques s’apprête ainsi à lancer un nouveau rendez-vous. « Il s’agit
avec Images du Monde de présenter un pays/une région, en présence du
réalisateur. Comme cela, les spectateurs pourront lui poser directement leurs
questions. La 1re sera consacrée à l’Andalousie mardi 19 janvier, à 14 h (tarif :
6,80 €). Si cela marche, d’autres séances pourraient être organisées tous les
2 mois. Par ailleurs, nous avons comme autres projets de diffuser 1 à 2 projections
par semaine en Version Originale ou proposer plus de ciné-goûters. Enfin, nous
donnerons très prochainement la possibilité de privatiser des salles les samedis
matins pour des anniversaires, avec un gâteau à l’issue de la séance. »
Contacts : la-rotonde@laposte.net ou la-rotonde-cinecom@outlook.fr
E TA M P E S I N FO N ° 1 0 3 0
VENDREDI 15 JANVIER 2016
Plus d’infos sur
www.mairie-etampes.fr
Renaud Dallérac :
la danse, sa belle étoile
Cela fait près de 16 ans, qu’il n’avait pas dansé à Etampes. Mercredi 13 janvier, Renaud
Dallérac, ancien jeune danseur de la compagnie Balanchine a retrouvé, avec émotion, la
scène étampoise pour le spectacle de variétés « Paris en Chansons » donné à l’occasion
d’une fête organisée en l’honneur des aînés.
CLIN D’ŒIL DU DESTIN. Quelle n’a pas été la
surprise de Renaud Dallérac quand le directeur de la troupe Nevada l’a contacté pour
danser à Etampes. La ville de son enfance.
« J’y ai grandi et fait mes premiers pas de
danse à Balanchine, la compagnie qui était
dirigée par Corinne Tostain (NDLR : chorégraphe, ancienne élève de l’Opéra de Paris)»,
se souvient-il. A cette époque, il n’envisageait pas d’en faire son métier. « Je me destinais plutôt à la recherche scientifique.
J’ai choisi cette orientation après avoir participé à un Téléthon. » C’est en effet en parallèle d’études universitaires dans la génétique qu’ il se consacre à sa passion. Et c’est
en répondant à une audition à Paris, trouvée par sa petite sœur, que le jeune trouve
plus précisément sa voie. « Ils recherchaient
un danseur professionnel pour un spectacle de Music Hall. Je me suis dit que je n’avais
rien à perdre. Et allez hop, je l’ai passée et
Concert du Nouvel An
POUR LA 13E ANNÉE CONSÉCUTIVE, les fêtes jouent les prolongations grâce au concert du Chœur et de l'Orchestre
de Chambre d’Etampes. « Notre Concert du Nouvel An comportera des airs et chœurs célèbres d'opéras de Bizet (Carmen), Gluck (Orphée et Eurydice), Mozart (Les Noces de
Figaro, La Flûte Enchantée...) et Verdi (La Force du Destin,
Nabucco...) », précise Rodolphe Gibert, le directeur musical. « La cinquantaine de choristes et instrumentistes accompagnera la soprano Stéphanie Goasdoué et la basse Florian Westphal. Comme d’habitude, un cocktail sera offert
à l’entracte. » Samedi 16 janvier à 20 h 30, au Manoir
du Tronchet à Châlo-Saint-Mars. Tarifs : de 10 à 25 €.
Renseignements et réservations au 01 64 94 12 19.
j’ai été pris ». Trois mois après, le chorégraphe le rappelle en lui proposant d’autres
scènes. Renaud Dallérac accepte, puis
décroche un autre contrat au célèbre Carrousel de Paris.
Les grandes scènes
parisiennes s’ouvrent à lui
« Je travaillais le jour pour mes études et dansais le soir et les week-ends. » A l’issue de
son doctorat, il décide de s’investir exclusivement dans la danse pendant une année.
Elle se transformera en 15, durant lesquelles,
d’auditions en auditions, il dansera pour plusieurs compagnies, notamment 8 ans comme
soliste dans celle de Géraldine Armstrong,
spécialisée dans l’Afro Jazz. Les grandes
scènes parisiennes s’ouvriront aussi à lui :
les opéras Bastille, Garnier, Comique, le Théâtre du Châtelet… ainsi qu’à l’étranger, l’opéra
Royal de Wallonie à Liège, Vienne, HongKong… « J’ai la chance de travailler beaucoup, d’avoir eu une formation de danse
complète à Balanchine, des parents qui m’ont
permis de faire de la danse. Je suis fier et
ému d’avoir dansé à nouveau à Etampes ».
Fanny Mermet
aux Grands solistes
Mots d’amour
à Camille-Claudel
DEPUIS LE 28 DÉCEMBRE, date
de sa présentation à l’Espace Camille-Claudel, elle
fait battre le cœur des
grands et des petits. Il s’agit
de l’exposition L’amour des
mots d’amour proposée
jusqu’au 28 janvier, au Pôle
du savoir et de la connaissance de l’Espace CamilleClaudel. « Elle présente des
extraits de textes et d’illustrations d’albums pour enfants sur le thème du sentiment
amoureux », explique l’organisatrice. En parallèle, des livres
sur cette thématique peuvent être également empruntés
pour lire les histoires dans leur intégralité.
Mercredi 20 janvier, à 15 h, un atelier d’écriture sera également proposé aux 6-12 ans. Inscription au 01 69 95 50 00.
SON SPECTACLE « DÉTENTION
PROVISOIRE » lui a valu plusieurs prix, dont ceux de la
presse du Festival de
Cabasse ou du Festival International du Rire de Bierges
(Belgique). L’humoriste,
Fanny Mermet, raconte l’histoire d’une gamine entrée à
l’âge de 10 ans en détention
provisoire pour un vol de chewing-gum et jugée « Noncoupable » 30 ans plus tard.
Une fois sortie, elle ne demande qu'à apprendre et à comprendre l'étrange fonctionnement des gens du dehors...
C'est-à-dire, "vous" ! Si vous avez des explications à lui
fournir, n'hésitez pas ! Elle sera aux Grands solistes,
vendredi 15 et samedi 16 janvier à 20 h 30 et dimanche
17 janvier à 16 h. Réservation : 01 64 59 50 52.
Agenda. Ça se passe près de chez vous
Samedi 16 janvier
1 Conférence Hegel, de l’Art à la Philosophie par Monique
Sebbag, à 14 h 30, bibliothèque Diane-de-Poitiers.
2 Conférence Etampes Histoire par Frédéric Gatineau Une
Eglise disparue Saint-Germain-lès-Etampes, à 16 h 30, salle SaintAntoine. Entrée libre.
Mercredi 20 janvier
3 Spectacle Roule Galette par les Marionnettes de la Tour
Penchée, à 14 h 30 et 16 h, au Théâtre Les Grands Solistes.
Réservation au 06 73 37 90 58.
1 Atelier jeux, à 14 h 30, bibliothèque Diane-de-Poitiers.
4 Atelier du Mercredi, à 14 h 30, au Musée. A partir de 6 ans.
Réservation indispensable au 01 69 92 69 00.
5 Connaissance du Monde Australia, sur les pistes du rêve, en
présence du réalisateur Jean Charbonneau, à 14 h 30, au Théâtre.
Samedi 23 janvier
6 Spectacle de Majid Berhila Avant j’étais un lascar gay mais ça
c’était avant !, à 21 h, à l’Espace Jean-Carmet. Entrée : 2,30 €.
Renseignements : 01 60 80 05 29.
GUINETTE
HAUTS-VALLONS
SAINTGILLES
PETITSAINT-MARS
10
SAINTMICHEL
1
5 4
2 7
3
CENTRE8 VILLE
ILE DE LOISIRS
5
CROIXDE-VERNAILLES
6
SAINTMARTIN
Racontines, à 11 h, bibliothèque Diane-de-Poitiers.
Concert des professeurs du Conservatoire, à 20 h 30, au
Théâtre. Entrée libre.
7 Dîner concert Aux couleurs du Brésil, avec Virginia Cambuci
au chant et Julien Sinai à la guitare, à partir de 21 h, au restaurant
Le Quai (place du Port). Réservations au 01 69 95 79 08.
1
9
SAINTPIERRE
Retrouvez l’agenda complet sur :
http://www.mairie-etampes.fr
Jeudi 28 et vendredi 29 janvier
8 Forum Ambition Orientation pour les élèves de 3e, de 9 h à 12 h
et de 13 h 30 à 16 h 30, à la salle des fêtes. Infos : 01 69 16 17 60.
Vendredi 29 et samedi 30 janvier
9 Opération les Mimosas du Cœur, vente de fleurs du Lions Club
pour récolter des fonds pour le handicap mental, au Centre E.Leclerc.
Samedi 30 janvier
10 Concert de raï du groupe Ouled Nachat, à 21 h, à l’Espace
Camille-Claudel. Entrée : 2,30 €.
7 Soirée célibataire, à partir de 20 h, au restaurant Le Quai
(place du Port). Tarif : 35 €(cocktail dînatoire et animations, tenue
correcte exigée). Réservations au 01 69 95 79 08.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
1 879 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler