close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bruz Mag n°191 - janvier 2016

IntégréTéléchargement
www.ville-bruz.fr
janvier
2016
191
n°
Grand angle
NOUVELLES AMBITIONS
POUR LE GRAND LOGIS
Page 8
ACTUALITÉS
Concours de dessin :
les lauréats
Page 5
er
du
février
du 25
25 janvier
janvier au
au 11er
février 2016
2016
Semaine du cinéma
britannique
concert symphonique caritatif : samedi 9 janvier au Grand Logis
02 RéTROSPECTIVE
marché de noël
Les 5 et 6 décembre, Bruz était en fête, grâce au marché de
noël organisé par la ville. Près de 70 stands pour découvrir les
produits locaux, bio et équitables, la présence du Père noël et
de nombreuses animations, en prolongement du programme
d’activités proposé à l’occasion du téléthon.
festival du film d'animation
Du 7 au 13 décembre, la sixième édition bruzoise du festival
national du film d’animation a animé le cœur de la ville. Parmi
les nouveautés, l’organisation de plusieurs soirées à l’espace
Vau-Gaillard, dont le très remarqué concert de Mellano. Les
professionnels, venus très nombreux, sont repartis, quant à eux,
avec la satisfaction d’avoir participé à un festival à taille humaine,
apprécié pour sa convivialité et la qualité des rencontres.
fête de la saint nicolas
9 décembre : une tradition à la
résidence des Bruyères, le repas de la
Saint-Nicolas permet aux 83 résidents
de fêter Noël avant l’heure. Une fête à
laquelle s’est joint Monsieur Louapre,
maire de Bruz.
Sur la photo : Auguste Louapre, AnneMarie Tily, directrice de l’établissement,
mesdames Abgrall et Charpentier,
résidentes, et Paulette, bénévole.
conseil municipal des jeunes
18 décembre, les 30 conseillers municipaux
jeunes se sont retrouvés pour leur première
réunion de travail, au cours de laquelle
ils se sont prononcés sur l’instauration
de leurs deux commissions de travail
: « environnement/nouveautés » et «
événements/loisirs ».
/ Numéro 191 / Janvier 2016
sommaire
édito 03
ACTUALITés
04 REPORTAGES
Festival du film : bravo aux bénévoles !
La peinture anglaise
05 REPORTAGES
Concours de dessin : les lauréats
Une biscuiterie artisanale à Bruz
06 REPORTAGES
Toutes à vélo à Strasbourg
07 REPORTAGES
Musée recopié
Black B
Goûter, c'est recycler !
Une plateforme de conseils pour vos rénovations
Numéro 191 / janvier 2016
De l’ombre à la lumière !
Une année chasse l’autre. 2015 aura
cumulé pour trop de gens toutes les
horreurs possibles. Nul besoin de
rappeler les sombres événements par
deux fois à Paris ou la détresse des
migrants dérivant au gré des flots et de
la cupidité de réseaux mafieux ou bien
encore la terrible image d’un enfant
mort sur une plage.
grand angle
Il serait dès lors incongru de faire
mention des difficultés financières que
nous aura causées la Suisse cette année
comme il me paraît dérisoire de voir les
agitations stériles autour de décisions de
pur bon sens de gestion.
Nouvelles ambitions
pour le Grand Logis
vie municipale
10 actualitéS
La ville sort de son emprunt toxique
11 ACTUALITÉS
Un nouveau logo pour la ville
14 tribune libre
Expression de la majorité et de la minorité
du conseil municipal
CULTURE
@
Ma liste serait encore longue, je
vais donc m’arrêter là et dire tout
simplement que je nous souhaite à tous
une excellente année 2016, une année
qui fera oublier l’hier et je l’espère, briller
les lendemains.
12 coups de cœur des libraires
La sélection de janvier
13 les p'tits bruzois
Les services de la Mairie
15 agenda
Les événements bruzois
15 le grand logis
Le programme de janvier
Une année chasse l’autre : alors que
vienne 2016 ! Je forme le vœu qu’elle
soit apaisée, porteuse d’une volonté
sans faille de la part des nations qui
régentent le sort de notre monde de
contribuer au retour de la paix ; une
année où on retrouvera une activité
économique génératrice d’emplois,
une année où les oubliés accéderont
à une place digne de celle que tout
être humain est en droit d’espérer, une
année….
www.ville-bruz.fr
Ville de Bruz
Auguste LOUAPRE
Maire de Bruz
Le magazine d’informations de la ville de Bruz.
Directeur de la publication : Auguste Louapre. Adjointe à la communication : Isabelle Fixot. Directeur de la communication : Patrice Razet. Réalisation et rédaction : service
communication. Impression : Atelier des signes. Dépôt légal : septembre 2014. Nombre d'exemplaires : 10 000. Distribution : Mediapost. Reproduction intégrale ou partielle
interdite sans autorisation. Crédit photos : Ville de Bruz sauf mention. - Bruz mag est imprimé sur du papier PEFC issu de forêts gérées durablement. Hôtel de Ville, Service
communication, place du Dr Joly - BP 77109 - 35171 Bruz cedex. Tél. 02 99 05 86 86. Courriel : mairie@ville-bruz.fr. www.ville-bruz.fr
10-31-1614
04 actualités
Bruz reportages
En bref
CONCERT
SYMPHONIQUE
l'Orchestre
symphonique des
jeunes de HauteBretagne jouera au
profit de l’association
Les Crayons d'Isa le 9
janvier prochain. Sur
scène, 80 musiciens
de haut niveau
interpréteront un
répertoire d’œuvres
de Poulenc, Ravel,
Albeniz et Chabrier.
Le bénéfice de cette
action permettra
à l'association de
financer du matériel
scolaire au Sénégal.
Prévente à la librairie
Page 5 ou auprès de
l’association. Adultes :
12€ ; enfants : 10€.
Samedi 9 janvier à 18h
au Grand Logis
recensement
Tout jeune de
nationalité française,
garçon ou fille, doit se
faire recenser auprès
de la mairie de son
domicile dans les trois
mois qui suivent ses 16
ans.
Cette démarche
permet d'obtenir
une attestation
indispensable pour
se présenter aux
examens, concours et
au permis de conduire.
Elle permet aussi d’être
automatiquement
inscrit sur les listes
électorales à 18 ans,
et d’être convoqué à
la journée défense et
citoyenneté.
Cette démarche peut
être faite sur internet,
en numérisant une
pièce d’identité et un
livret de famille.
www.mon.servicepublic.fr
15 047 €
c'est la somme
récoltée cette année
par le Génédon bruzois
dans le cadre de ses
actions réalisées au
profit du téléthon, les 5
et 6 décembre dernier.
Bravo à l'ensemble
des donateurs,
mais également au
collectif d'habitants et
d'associations qui se
sont mobilisés !
Festival du film :
bravo aux bénévoles !
Au-delà de l’aspect artistique, le succès de la sixième
édition du festival national du film d'animation tient à
la mobilisation des bénévoles, qui étaient plus de 150
à œuvrer en coulisses.
Parmi eux, de nombreux nouveaux, dont Nicole
Sachet présente pour la première fois, et Odile
Brazibiu qui en est à sa deuxième édition. À l’origine
de cet engagement, l’envie de passer le temps et de
rencontrer du monde, mais aussi un bouche-à oreille
efficace. « C’est une occasion de suivre l’univers du
cinéma, que j’aime beaucoup, ajoute Odile ». Tout au
long de la semaine, Nicole et Odile ont donné de leur
temps sur l’activité restauration, en vaisselle et pour
servir les publics professionnels en salle. Elles en ont
profité pour aller voir quelques films d’animation,
une discipline « qui gagne à être connue », comme
le résume Nicole dans un sourire. Toutes ces bonnes
volontés vantent également l’ambiance qui règne
sur le festival. « L’an passé, j’ai rencontré deux autres
Bruzois qui sont devenus de vrais amis. » Qu’on se le
dise, le festival créé des liens.
Peinture à l'anglaise
La huitième semaine du cinéma britannique se prépare. Et
cette année, l’atelier d’arts plastiques met la main à la pâte.
Suite à une demande de la ville, une quinzaine de jeunes
élèves de l’association et leur professeur Jean-Jacques
Vigoureux se sont mis à l’ouvrage. Objectif : réaliser une
fresque monumentale à la bombe, sur le thème de la
Grande-Bretagne et du cinéma. « C’est toujours motivant
de travailler sur une œuvre de commande, explique JeanJacques Vigoureux. Il ne faut pas se rater ! Pour les élèves,
c’était aussi l'occasion d’apprendre à travailler ensemble.
Il nous reste encore du travail, mais on est assez fier du
résultat ! » À découvrir fin janvier sur le parvis du Grand
Logis.
www.atelierdesartsplastiquesdebruz.com
actualités 05
Bruz reportages
Concours de dessin :
les lauréats
Une biscuiterie
artisanale à Bruz
Près de 200 petits bruzois de 5 à 10 ans ont participé au concours
de dessin « dessine une carte de vœux » organisé par la ville. Le
18 décembre dernier, un jury s’est réuni pour sélectionner, dans
chaque catégorie, les plus beaux dessins.
C’est Roman, 8 ans et Julie, 6 ans qui remportent cette édition.
Généreux, plus de 50 commerces se sont prêté au jeu en offrant
de nombreux cadeaux. Les lauréats, quant à eux, ont vu leurs
œuvres transformées en vraies cartes de vœux, que tous les bruzois
peuvent se procurer gratuitement chez les commerçants.
La Fabrique, c'est le nom de la
biscuiterie artisanale que Serge
Nicolazzo a installée depuis le 15
octobre à Bruz. Inutile cependant
de chercher une boutique, c’est sur
les marchés que vous trouverez ces
gâteaux. À Chateaugiron, Cesson,
Betton et bien évidemment sur le
vendredi à Bruz, M.Nicolazzo propose
16 sortes de biscuits. Sablé vanille au
spéculoos, financier pistache griotte,
rocher coco, le tout sans huile de
palme, avec tout ce qu’il faut de beurre
et une ambition simple : « Je souhaite
redonner ses lettres de noblesse au
biscuit. Les boulangers-pâtissiers ont,
pour la plupart, laissé tomber cette
discipline au profit des industriels ».
Pour Serge, le biscuit est une passion
qu’il fait partager depuis plus de vingt
ans à Rouen, à Grenoble et même à la
Réunion. Mais c’est début 2015 qu’il se
décide de retourner au pays et d’ouvrir
sa propre biscuiterie. Pour notre plus
grand délice !
La Fabrique – tous les vendredis sur le
marché de Bruz ou par correspondance
pour les comités d’entreprises.
06 47 69 59 74 et sur facebook :
la-fabrique-bruz
/ Numéro 191 / Janvier 2016
06 actualités
Bruz reportages
Toutes à vélo à Strasbourg !
En mai prochain, onze Bruzoises traverseront la France à vélo, jusqu'à Strasbourg.
Un défi sportif et humain pour lequel elles se préparent d'arrache-pied.
Les grandes épreuves de cyclisme sont-elles
réservées aux hommes ? « Pas du tout », répondent
en cœur les adhérentes de la Bicyclette bruzoise.
Et pour le prouver, onze d'entre elles ont décidé de
s'élancer le 28 mai prochain, direction Strasbourg.
Objectif : parcourir en huit étapes les quelque 891
kilomètres qui séparent Bruz de la capitale alsacienne.
Les Bruzoises ne seront pas seules sur les routes. Au
total, ce sont 200 bretonnes, 5 000 françaises et des
dizaines de milliers d'européennes qui relèveront ce
défi.
Michelle Sourdin fait partie des onze Bruzoises qui
vont tenter l'aventure. Adhérente depuis un an de la
Bicyclette bruzoise, cette active de 54 ans a ressenti
l'envie de rouler pendant une semaine avec d'autres
adhérentes. « C'est un challenge individuel et collectif.
Je sais que je suis capable de tenir 110 km pendant une
journée, mais il va falloir rouler chaque jour, et cela
pendant une semaine.
Pour me préparer, j'ai prévu de rouler plus
régulièrement, pour travailler en endurance ».
Entraînement, diététique, mais aussi mécanique et
cartographie, les sportives ont prévu tout un programme
de préparation, qui s'est ouvert le 24 novembre dernier
par une conférence sport/santé. En mars et avril, des
sorties cyclos permettront de peaufiner la préparation
des participantes.
« Tout est réalisable, cela dépend juste de la vitesse à
laquelle on le fait, tient à préciser Christine Besserve,
correspondante féminine de la Bicyclette bruzoise. Ce
n'est pas une compétition. Le but est que tout le monde
arrive ensemble. Ces Bruzoises vont porter les couleurs
de la ville jusqu'au Parlement européen, dans un esprit
de solidarité et de partage. ».
La Bicyclette bruzoise :
www.bicyclette-bruzoise.ffct.org
Toutes à vélo : www.toutesavelo.fr
actualités 07
Bruz reportages
CULTURE
Musée
recopié
Le Musée des Beaux-arts
de Rennes recherche 60
habitants de la métropole
pour participer à une
performance artistique
consistant à recopier les
collections du musée.
Artiste confirmé ou non,
vous avez l’opportunité les 30 et 31 janvier
prochain de recopier à la
main l’une des œuvres
du musée.
Ce travail sera exposé à
l’Hôtel Pasteur puis dans
différents lieux de la
métropole.
02 23 62 17 45 ou
museebeauxarts
@ville-rennes.fr
musique
Black B
Environnement
Goûter,
c'est recycler !
Hélène Maillard est à l’initiative d’une démarche écocitoyenne peu ordinaire. Cette Bruzoise a eu l’idée d’une
collecte de gourdes de compote (de type Pom’pote),
au profit de l’APE (Association des parents d’élèves)
de l’école Marcel Greff de Pont-Réan. C’est dans cette
école, où elle scolarise son fils Jules 4 ans, qu’elle a mis
en place il y a quelques mois une brigade des gourdes
de compote.
Elle a fait adhérer cette association à Terracycle,
entreprise spécialisée dans la transformation de
certains conditionnements. En compensation de ce
service rendu, cette société propose de rétribuer un
centime d’euros la gourde de compote ramenée. Une
manière de gonfler la trésorerie de l’APE qui participe
activement au financement d’activités en lien avec le
milieu scolaire.
Et pour le coup, cela marche ! Le temps, dans les premières semaines, de sensibiliser élèves et parents, et
tout le monde s’y est mis. « Cela va très vite, s’amuse
Hélène. Chaque enfant en a une chaque jour. Nous
pensons cette année, pouvoir collecter 90€. Et cet
argent permettra à l’association de financer des trajets
pour aller au musée. » Au sein même de l’école Marcel
Greff, un container trône fièrement, et presque tous
les matins, les parents d’élèves viennent y déposer
des gourdes.
Un réseau de collecte à agrandir
Clarence Kakpegnan, alias
Black B, est un Bruzois
de 24 ans passionné de
musique. Le jeune garçon
membre du collectif Los
centros sort, en janvier,
son premier album studio
« Muana Mabe ». Dans
ses chansons, Black B
parle de l’amour, de ses
amis, de ses origines
et de la vie en général.
« Pour moi, le hip hop est
un moyen d’expression.
J’essaie de faire passer
le message que même si
l’on est plus bas que terre,
il faut relever la tête et
continuer à avancer ».
Black B – Muana
Mabe – disponible en
téléchargement gratuit
www.hauteculture.fr et
sur youtube blackb9235
Au-delà même de l’aspect pécuniaire, la démarche
d’Hélène aura permis de créer des liens forts de l’ensemble des parents d’élèves autour d’un projet. Une
initiative écologique et un moyen de financement original, à laquelle la ville de Bruz s’intéresse de près et
souhaiterait étendre sur tout le territoire…
urbanisme
Une
plateforme
de conseils
pour vos
rénovations
La famille Le Breton
habite à Bruz dans une
maison de 1972. Il n’y
a pas eu beaucoup de
travaux réalisés depuis
sa construction et cela se
fait sentir sur les factures
de chauffage, comme
l’explique M. Le Breton
« L'hiver dernier, ma
facture de gaz s'est élevée
à 1400 € » (étiquette
énergie ou DPE de leur
maison : 200kWh/
m²ep/an). « Avec l'hiver,
nous réalisons qu'un
projet d’amélioration
énergétique nous
permettrait de faire
des économies de
chauffage».
Pour permettre à la
famille Le Breton et
aux autres familles
propriétaires de maisons
individuelles d'avancer
dans leur projet en
toute sérénité, Rennes
Métropole a mis en
place la plateforme de
rénovation de l’habitat
écoTravo avec des
conseillers techniques
et financiers, neutres et
indépendants.
Ils vont pouvoir les aider
à identifier les travaux,
apporter toutes les
réponses aux questions
qu’ils se posent,
sécuriser leur projet
et les accompagner
étape par étapes.
écoTravo : numéro vert
0800 000 353.
/ Numéro 191 / Janvier 2016
08 Grand angle
Le
Grand
Logis
À la lecture de ce nom, un pan de l'histoire des lieux se dévoile. Car c'est précisément au lieu-dit
« Le Grand Logis » que se trouvait une ferme. Le coq, animal symbole de la ferme par excellence
fait écho à ce passé. Le parti pris graphique de la saison culturelle 2015-2016, qui résume la fierté
de la ville de disposer de cet équipement, n'est qu'un des éléments des nouvelles orientations
souhaitées pour la salle de spectacle…
Grand angle 09
Culture
Nouvelles ambitions
pour le Grand Logis
Pour favoriser l'accès du plus grand
nombre à la culture, la Municipalité
a décidé de donner de nouvelles
orientations au Grand Logis. Explications.
Intensifier et affirmer la place du cinéma
Depuis 2000, date de sa création, le Grand Logis
s’est imposé comme un équipement culturel
structurant de notre ville, connu et reconnu sur
l’ensemble de la métropole.
Malgré ce positionnement, un grand nombre de
Bruzois ne franchissent jamais le seuil du Grand
Logis. Pour la municipalité, soucieuse de rendre la
culture accessible au plus grand nombre, il est temps
d’agir, et plutôt que d’opposer les différents univers
culturels, il convient de trouver un nouvel équilibre.
Une programmation variée,
plus ouverte sur la diversité des publics
Ces dernières années, les spectacles se sont
largement orientés sur les arts de la piste et la
création contemporaine. Une programmation de
qualité composée d’excellentes découvertes, mais
qui ne reflète que de manière imparfaite les goûts
culturels des Bruzois. « Dès la rentrée prochaine, le
Grand Logis partira explorer de nouveaux terrains et
élargira la palette de ses propositions, annonce JeanRené Houssin, adjoint à la culture ». Davantage de
musique, de chansons, des genres théâtraux variés,
l’objectif est d’en offrir pour tous les goûts et pour
tous les âges.
Suite à la décision de la Commission nationale
d’aménagement
commerciale,
l’installation
d’un cinéma au Vert-Buisson est reportée de
plusieurs mois. Dans l’attente de l’arrivée de ce
complexe, La diffusion de films prendra une place
plus prépondérante au sein du Grand Logis. Les
fréquences vont notamment être renforcées sur les
films grand public sur lesquels la fréquentation sera
plus forte. Plus de jours et d’horaires de séance pour
faciliter l’accès de tous au grand écran.
Soutien aux pratiques amateures
et bénévoles
La reconnaissance des pratiques artistiques en
amateur est essentielle, des créneaux plus nombreux
seront proposés aux associations agissant dans
le domaine du spectacle vivant (danse, musique,
théâtre, etc.) pour qu’elles puissent disposer de cet
équipement de qualité lors de leurs représentations.
En parallèle, une contribution des bénévoles doit
également s’intensifier au sein de la structure, dans
le cadre du comité d’usagers ainsi que sur d’autres
missions.
Conserver l’âme du Grand Logis
« Nouvelles orientations ne signifie pas virage à 360
degrés, prévient Jean-René Houssin. De nombreuses
initiatives, qui font la spécificité du lieu, perdureront
». Le Grand Logis continuera à organiser les séances
Petits Logis et Cinés-senior, le festival national du
film d’animation, ainsi que les festivals organisés en
lien avec la Métropole (Mettre en scène, Travelling,
Mythos…). L’action culturelle menée avec les
établissements scolaires sera également poursuivie.
/ Numéro 191 / Janvier 2016
10 Vie municipale
Actualités
La ville sort de son emprunt toxique
8 décembre
2015 - 11h
fixing de
sortie de
l'emprunt
toxique
Le Maire
et Vincent
Saulnier,
adjoint aux
finances.
Après plusieurs mois de combat, la ville a signé un protocole pour sortir de son emprunt toxique.
Une décision difficile, qui engage la commune pour plusieurs années d’efforts, mais lui redonne une
perspective pour poursuivre son développement.
Comme plus de 1 500 collectivités en France,
la ville de Bruz a souscrit il y a quelques années
un emprunt structuré, basé sur des indicateurs
financiers complexes, parmi lesquels la parité euro/
franc suisse. Au fil des années, l’envolée du franc
suisse a provoqué une hausse du taux d’intérêt de
cet emprunt, jusqu’à 24,47 % en mars 2015. Ce qui
signifiait que la ville aurait dû rembourser chaque
année un million d’euros d’intérêt, pour un prêt
initial de 4M €.
Après avoir réaménagé une
première fois son prêt en 2010, la
ville a engagé en 2012 une action
judiciaire contre Dexia. Une piste
dont l’issue s’est retrouvée très
incertaine suite à l’adoption d’une
loi rendant impossible tout recours
contentieux contre le défaut
d’information sur ces fameux prêts toxiques.
contrainte d’étudier la sortie de l’emprunt toxique
par un recours au fonds de soutien mis en place par
l’État.
Le 30 novembre dernier, en Conseil municipal, la
ville a adopté à l’unanimité un texte conduisant au
remboursement anticipé de cet emprunt, contre une
indemnité de 9,7 millions d’euros, prise en charge à
57,5% par le fonds de soutien. Une opération qui
a amené la commune à souscrire un nouveau prêt
(taux : 1,35%, durée : 15 ans).
Cette sortie de l’emprunt toxique
aura un coût important pour les
finances de la ville. Des efforts
continueront d’être demandés
pour l’ensemble des postes de
dépenses (associations, éducation,
aménagement, culture…).
Toutefois, « cette sécurisation des finances va nous
permettre de regarder vers l’avenir, et de préserver
un niveau d’investissement nécessaire pour la
deuxième ville de la métropole, analyse Auguste
Louapre, maire de Bruz ».
Sécuriser
pour recommencer
à investir.
Pendant plusieurs mois, la villa a actionné l’ensemble
des leviers à sa disposition (association Acteurs
publics contre emprunts toxiques, association des
maires de France, rencontres avec la Société de
financement local, le secrétaire d’état au budget et
le cabinet du premier ministre) mais s’est trouvée
Vie municipale 11
Actualités
Un nouveau logo
pour la ville !
Fête de la Bretagne
Suite au succès de l’édition 2015, la Ville de Bruz fait
partie des 36 projets retenus pour l’organisation de la
Fête de la Bretagne 2016.
La Ville sera l'un des rares « territoires de fête »
identifiés par la Région dans le cadre de son appel
à projets, ce qui se traduira par un soutien plus
important, notamment sur la partie communication.
Prenez donc dès à présent date pour une semaine de
festivités du 14 au 22 prochain !
Mission : recensement
Bruz, deuxième ville de la métropole, n’avait jamais
réellement pris le temps de se doter d’un logo. Un
objet pourtant bien utile pour rappeler les nombreux
rôles joués par la collectivité dans l’organisation
d’événements, le financement des projets et plus
globalement pour affirmer son identité sur le
territoire de la commune, sur la métropole et audelà.
En cette nouvelle année, Bruz se dote donc d’un logo
et d’une charte graphique. Conçu par une agence de
communication rennaise, avec le souci de maîtriser
les coûts, le nouveau logo a été créé en partant d’une
démarche originale d’observation du territoire.
La réalisation d’un reportage photos dans Bruz a fait
ressortir des éléments architecturaux, des années
1950 à nos jours, qui ont permis de faire créer un
langage graphique schématique adapté à notre
commune.
« Nous sommes aussi appuyées sur le fait que Bruz
a un nom très court, explique Laurence Schultz, de
l’agence Pollen studio, pour composer ces quatre
lettres de manière originale qui ressemble à un
chemin. C’est un parcours dans la ville. » Enfin, un
travail sur les lettres a été réalisé, pour amener de
la douceur, de la rondeur et de l’humanité. « La
typographie du logo se veut moderne, ouverte et
proche des gens, ajoute Laurence Schultz. »
Et le blason ?
En parallèle de l’installation du logo, cet identifiant
de l’histoire récente de notre commune continuera
d’exister. À terme, il devrait faire l'objet d’une
modernisation graphique.
Maurane Mellet, Pascal Boconel et Gaëlle Baron
Chaque année, 8 % de la population bruzoise est
concernée par le recensement. En 2016, cette mission
sera menée par trois nouveaux agents recenseurs :
Maurane Mellet, 20 ans, Pascal Boconel, 47 ans et
Gaëlle Baron, 43 ans. Employés par la Ville jusque fin
février, ils sillonneront notre commune pour mettre
à jour son profil officiel (nombre de personnes par
foyer, âge, profession, situation matrimoniale...).
Le recensement est une démarche indispensable
pour déterminer les équipements nécessaires à la
population. Autant de raisons de réserver un bon
accueil à Maurane, Pascal et Gaëlle s’ils passent chez
vous !
Réouverture de la
maison des jeunes
La maison des jeunes rouvre ses portes. Suite à
l’incendie dont avait été victime le lieu d’accueil, des
travaux ont été menés entre septembre et novembre.
Dès le 5 janvier, la maison des jeunes sera ouverte
après les cours, de 16h30 à 18h30 les mardis, jeudis
et vendredis. Les mercredis (13h30-18h30) et
samedis (13h30-18h), les adolescents pourront aussi
s’y retrouver. Enfin, chaque vendredi soir, les plus de
15 ans pourront également venir y passer une partie
de la soirée (19h-22h).
Maison des jeunes – avenue du général-de-Gaulle,
face au Grand Logis
/ Numéro 191 / Janvier 2016
12 Culture
coups
de cœur
des libraires
Chaque mois, les librairies bruzoises
nous présentent leurs coups de cœur.
Découvrez la sélection de janvier.
PAGE 5
« Le goût du large »
De l'inaccessible Tombouctou à la mélancolique Tallinn, entre une partie d'échecs
fatale quelque part dans un hôtel russe et un barbecue incongru à Kaboul, des
clameurs de la place Tahrir au fond d'un trou dans l'Aveyron... C'est le roman
d'une vie et de notre monde que raconte Nicolas Delesalle, le temps d'une
croisière en cargo.
Après le beau succès d'Un parfum d'herbe coupée, Le Goût du large embarque le
lecteur pour un voyage passionnant.
Nicolas Delesalle - Préludes - 13.90€ - à paraître le 6 janvier
PAGE 5
5 place de Bretagne - 35170 Bruz
Tél. 02.99.52.67.40
« Envoyée spéciale »
Constance a été enlevée. Séquestrée en Creuse. Ses ravisseurs ourdissent
un plan des plus ambitieux pour elle... Comme d'habitude Jean Echenoz joue
avec les codes, un peu de polar, un peu d'humour, toujours sur le fil avec une
grande maîtrise et un pur bonheur pour les lecteurs. Pour tous les amoureux des
mots justes au service d'une intrigue surprenante et de personnages décalés et
attachants !
Jean Echenoz - Minuit - 18.50€ - à paraître le 7 janvier
la cabane à lire
« La légende du chien noir »
Selon la légende, il est un chien noir. Le simple fait de l’apercevoir suffit à
déclencher les pires frayeurs. Alors, quand la créature rend visite à la famille
Hope et que la panique s’empare des uns et des autres, comment lutter contre
ce sentiment qui grandit, de page en page ? Un ouvrage sur la peur de l'inconnu
et des représentations que l'on s'en fait. L'illustration réaliste, dans une veine très
anglaise, porte le propos et la magnifique double page illustrant la rencontre du
chien et de « petite » mérite à elle seule le détour.
Levin Pinfold - Little Urban - 13.00€
LA CABANE à lire
16 place Marcel Pagnol - 35170 Bruz
Tél. 02.23.50.35.85
« J'atteste contre la barbarie »
Pour commémorer les attentats contre Charlie Hebdo, la maison d'édition « Rue
du Monde » avait prévu de diffuser à l'usage des jeunes lecteurs le très beau
poème de l'écrivain marocain Abdllatif Laâbi. Sa parution quelques semaines
après les attentats parisiens de novembre en accroissent l'actualité. Un texte
essentiel, magnifiquement illustré par Zaü !
Un livre-cadeau merveilleux et féerique, pour les enfants très soigneux à partir
de 5 ans.
Abdellatif Laâbi et Zaü - Rue du Monde - 14.00€
la médiathèque
Les docs sur la table : le bien-être au quotidien
Appel à bénévolat
C’est le début de l’année, le temps des
bonnes résolutions…
Rien de tel qu’un livre, un DVD ou un CD
agréable et bien documenté pour vous y
aider : un nouveau régime alimentaire,
des exercices physiques quotidiens,
une meilleure communication avec les
autres…
Tous ces documents sont mis en valeur
dès l’entrée de la médiathèque.
Envie de donner un coup de main à
l’équipe de la médiathèque ?
La médiathèque recherche actuellement
des bénévoles. Votre mission, si vous
l'acceptez, sera d'aider au rangement
des documents. Quand ? Les mercredis
après-midis ou un samedi sur deux le
matin.
Renseignements au 02 99 05 30 60 ou à
l'accueil
Un coup d’œil sur place ou en prenant le
temps chez vous… Faites-vous du bien !
« Les docs sur la table », une nouvelle
proposition ! Plusieurs fois dans l’année,
des ouvrages documentaires sur un
thème seront mis en avant pour vous les
faire découvrir et vous en faciliter le choix.
Les thèmes seront variés, l’assurance de
belles découvertes…
du 13 au 30 janvier
les p'tits bruzois 13
Les services municipaux
Chaque mois, Bruz mag t’invite à te pencher sur ce qui se passe dans ta ville.
La mairie, c’est la maison de tous les Bruzois. Savais-tu qu’il s’y passe plein de choses ?
L’ÉTAT CIVIL
Le bureau du maire
Au premier étage de la mairie, se trouve le
bureau du maire. C’est dans cette pièce
que le maire travaille et reçoit les Bruzois
qui souhaitent le rencontrer. Les autres
élus ont aussi un bureau pour recevoir
les habitants.
En franchissant la porte de la mairie, tu découvres
le service de l’accueil/état civil. Les agents de
l’accueil sont présents pour te renseigner sur tout
sujet concernant ta ville et pour les démarches
administratives. Par exemple, c'est ici que tu
peux faire une demande de carte d’identité ou
de passeport, nécessaire pour tout voyage à
l’étranger.
PA
S
SE
PO
RT
SSE
PA
RT
PO
La salle
des mariages
Le Savais-tu ?
La mairie que tu connais a
été construite en 1987. Le
clocheton de l'ancienne
mairie a été conservé. Tu
peux le découvrir dans le
parc de la Herverie.
De nombreux Bruzois
connaissent cette pièce, car
c’est ici que sont célébrés
tous les mariages. C’est le
maire ou les conseillers
municipaux qui célèbre
le mariage, en rappelant
les droits et des devoirs
des époux. Avant le
moment tant attendu
de l’échange des
alliances et du baiser !
La salle
du Conseil municipal
Dans ce lieu, les 33 conseillers municipaux se retrouvent tous les
mois pour échanger et débattre sur les sujets importants pour la ville
: éducation, culture, finance, etc. C’est aussi dans cette salle que se
réunissent les élus du Conseil municipal des jeunes.
Les services municipaux
Dans les étages de la mairie, de nombreuses autres
personnes travaillent.
On trouve par exemple le service urbanisme, qui a
pour mission d’autoriser les travaux chez les Bruzois et
dans la ville, la Police municipale qui veille à la sécurité
des habitants, le service Communication, le service
Finances, les Ressources humaines…
Au total, ce sont 250 agents qui travaillent pour la ville,
sous l’autorité du maire et du directeur général.
Tous les agents municipaux n’ont pas leur bureau à la mairie.
Certains sont situés à Aurea, à la médiathèque, à la Maison
des associations, etc. Mais ça, c’est une autre histoire…
Hôtel de Ville, Place du Dr Joly.
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à
17h30 et le samedi de 8h30 à 12h30
/ Numéro 191 / Janvier 2016
14 tribune libre
événement
En application de la loi « démocratie et proximité » du 27 février
2002, cet espace est réservé à l’expression de la majorité et de
la minorité du conseil municipal.
Bruz active et entreprenante - Majorité
L’art de la méthode
Semaine du cinéma
britannique
ou « celui qui fait l’ofense est celui qui
querelle ». (Sganarelle)
Sous le double effet des aspects
juridiques liés aux contrats
à durée déterminée et aux
contraintes financières, la municipalité a dû annoncer à deux
salariés du Grand Logis que leurs
contrats ne seraient pas renouvelés à leur terme.
C’est une situation que nous devons gérer avec attention pour
d’autres services de la Mairie en
étant conscients des difficultés
que vont devoir affronter les salariés non reconduits dans leurs
fonctions.
Le droit du travail français est
ainsi fait, avec d’une part des
statuts très protégés et d’autre
part des contrats à durée limitée. Ces derniers sont devenus,
de fait, le moyen de donner de la
souplesse aux employeurs pour
faire face soit aux aléas d’activité
pour les entreprises, soit pour
passer un cap difficile pour les
collectivités.
Les fins de contrats à peine notifiées, une pétition a été lancée,
à grand renfort d’incitations diverses de la part de certains dirigeants associatifs, avec son lot
de bile voire de propos injurieux.
Personne ne s’est au préalable
préoccupé de savoir comment
les services assurés allaient être
ensuite organisés ! Ces gens si
prompts à souhaiter la concertation et qui se délectent de la
démocratie participative n’ont
pas songé à interroger la municipalité, se réservant de le faire
après leur pétition. Or, des dispositions vont être prises pour
maintenir les tâches dévolues
aux deux employées concernées avec les ajustements rendus nécessaires par la réorientation partielle des missions du
Grand Logis.
N’en déplaise à certains
pétitionnaires, on peut aimer
Molière tout en étant des
rigoureux gestionnaires !
Bruz innovante et solidaire - Minorité
Bonne année 2016 à chacune
et chacun d’entre vous.
L’année 2015 aura été marquée
par les attentats du 7 janvier
et du 13 novembre, la vague
de l’émigration vers l’Europe, la
mobilisation mondiale contre
le réchauffement climatique…
et aussi pour chacun par des
évènements personnels, professionnels, familiaux…
Cette année 2016, nous vous la
souhaitons heureuse : une année de paix, de rencontres, de
réussites, une année aussi de
plaisir d’habiter Bruz votre ville.
Pour cela, élus de la minorité
du conseil municipal, nous serons actifs et déterminés pour
défendre les projets qui visent
à mieux vivre ensemble, par
exemple…
> Aménagement et attractivité
du centre-ville.
> Circulation apaisée qui donne
toute sa place au vélo et au piéton.
> Culture et activités culturelles
de qualité ouvertes à tous.
>Insertion professionnelle et
emploi pour tous.
> Participation active à l’accueil
des réfugiés et émigrés.
> Renforcement du bénévolat
dans les associations bruzoises.
> Renforcement des TAP (Temps
d’activités périscolaires) comme
base de la culture et de l’éducation pour tous.
> Solidarité avec les personnes
les plus fragiles.
> Tranquillité et convivialité de
l’espace public.
> Valorisation de notre patrimoine naturel (Vilaine Aval …)
Autant de sujets qui nous mobiliseront cette année, dans le dialogue - nous l’espérons - avec la
majorité municipale - pour que
Bruz soit toujours une ville Innovante et Solidaire.
Philippe Caffin, Isabelle Andro,
Jacques Claverie, Catherine
Déchar, Jean-François Durand,
Gwen Boussard Guillemer, Luc
Hurtaud.
http://bruz-innovante-et-solidaire.
over-blog.com/
Une semaine pour découvrir douze films sur une
vingtaine de séances, des avant-premières, des inédits
qui ne sortiront jamais en France, des rencontres avec
des réalisateurs et des intervenants professionnels.
Sans compter la possibilité d’élire votre film préféré.
Apéro-concert avec le groupe rennais Mileck
vendredi 29 Janvier à partir de 18h au bar du Grand
Logis. Restauration ambulante sur le parvis.
Bollywood : découvrez les liens étroits entre cinéma
britannique et cinéma indien samedi 31 janvier. Trois
ateliers d’initiation à la danse Bollywood à 15h, 16h
et 17h (gratuit, ouvert à tous, sur inscription). À
21h, onze danseurs et danseuses de la Compagnie
Mira-Baï nous régaleront avec un spectacle de danse
indienne qui sera suivi de la projection du film Indian
Palace : suite royale. Gratuit. Restauration indienne
sur le parvis du Grand Logis.
Pass Semaine à 20€ (nombre limité).
Du 25 janvier au 1er février 2016 au Grand Logis.
état civil
NAISSANCES - Novembre : 04/11 Mia GUEHO DOUCHETBOUETEL - 07/11 Ana GARRY - 09/11 Ewen GUIHEUX - 23/11
Bastien NOURISSON - 24/11 Margaux SASSI - 27/11 Mathéo
BOISGONTIER - 30/11 Margot VANNET.
DÉCÈS - Novembre : 25/11 Jean HALBERT, 86 ans.
Décembre : 4/12 Didier LEGALLET, 60 ans - 7/12 Albert
ROUX, 76 ans - 12/12 Jean BESNARD, 92 ans.
agenda bruzois
le grand logis 15
CONCERT SYMPHONIQUE
Orchestre jeunes
de Haute-Bretagne
samedi 9 janvier, 18h
Les Crayons d'Isa. Grand Logis
Exposition
Peintures
abstraites lyriques
Du 11 au 15 janvier
Isabelle Meil. Espace Gauguin
Bourse
Multicollections
Samedi 16
et dimanche 17 janvier
Club télécartes 35. Espace Vau Gaillard
Gymnastique féminine
Finale départementale
Jeunesses-aînées
dimanche 17 janvier
le grand logis
L'empereur c'est moi
JAB Domrémy. Salle Charles Joly
théâtre
Exposition
L’empereur c’est moi est une histoire vraie, l’autoportrait d’un enfant en colère. C’est une réponse foudroyante au témoignage de sa mère, écrit il y a
trente ans, Le petit prince Cannibale (Goncourt des lycéens 1990).
Aujourd’hui, le comédien Hugo Horiot endosse son propre rôle. Entouré d’objets de l’enfance et enfermé dans un décor surdimensionné, il nous offre son
histoire, dans un jeu tendu et impressionnant où la colère affleure.
Jeudi 7 janvier - 20h30 - Durée 1h35'
Spectacle doublé en langue des signes française.
Poterie
du 19 janvier Au 1er février
Eva Filiszar & Stéphanie Galode
Espace Gauguin
Cinéma
Images de justice
samedi 23 janvier
comment moi je ?
Le Grand Logis
théâtre d'objets
Cinéma
Au centre d’une structure enveloppante tissée comme un grand cocon, nous
nous installons et nous découvrons un arbre : c’est celui de Jean-Pierre, le
philosophe. A côté de cet arbre, naît Bric-à-Brac, une nuit de neige. Cette petite fille vient au monde toute seule et n’est pas encore tout à fait finie. Elle
se pose beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure et sur ellemême.
La peur, la mort et l’amitié sont en vrac les thèmes abordés dans ce spectacle
« pied de nez philosophique pour ceux qui pensent encore que les enfants ne
savent pas réfléchir ».
Mercredi 13 janvier - 17h30 - Durée : 0h55. À partir de 5 ans.
Semaine du cinéma
britannique
du 25 janvier au 1er février
Le Grand Logis
Loto
Amicale
des sapeurs pompiers
Samedi 30 janvier
claire diterzi
Espace Vau Gaillard
chanson comtemporaine
Gymnastique féminine
Première musicienne pop à être accueillie en résidence à la Villa Médicis,
Claire Diterzi possède une voix lyrique, capable de modulations incroyables,
qu’elle entremêle à une guitare rock. Artiste pluridisciplinaire, elle pense
ses oeuvres comme des spectacles totaux. Chaque concert est une « création-scéniquesonore-contemporaine-pour-chanteuse-un-peu fêlée ».
Jeudi 21 janvier - 20h30
Finale départementale
Poussines
Samedi 30
et dimanche 31 janvier
JAB Domrémy. Salle Charles Joly
/ Numéro 191 / Janvier 2016
AUGUSTE LOUAPRE, MAIRE DE BRUZ,
LES ÉLUS ET LES SERVICES MUNICIPAUX
VOUS PRÉSENTENT LEURS MEILLEURS VOEUX
POUR 2016.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
3 888 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler