close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

9060 du 12 Janvier 2016_Mise en page 1

IntégréTéléchargement
NUMERO
9060
MARDI
12 Janvier 2016
150 FCFA
l3ème journée du
Sabre National,
Dosso 2016
De grosses
pointures ont déjà
mordu la poussière
P. 11
l Présentation des vœux de Nouvel An à la Présidence de la République
l
Kader Amadou ONEP
La grande famil e de la presse
présente ses vœux au Président
Issoufou Mahamadou
près les chefs des Institutions, les députés nationaux, les
membres du gouvernement, le corps diplomatique accrédité
au Niger, les Forces de Défense et de Sécurité, les membres
du cabinet et le personnel de la Présidence de la République,
les partis politiques, les acteurs de la Société civile et des
syndicats ce fut au tour des responsables des médias publics et privés de
présenter, hier, leurs vœux de Nouvel An 2016 au Chef de l’Etat, SE
Issoufou Mahamadou. La cérémonie s’est déroulée en présence du
ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M.
Sadissou Hahouza ; des responsables du Conseil Supérieur de la
Communication, des responsables des médias ainsi que des journalistes et
techniciens du monde de la presse nigérienne.
Pour la circonstance, la grande famille de la presse nationale était venue
au grand complet au Palais de la Présidence. Ce fut l’occasion pour les
hommes de média de souhaiter Bonne Année au Président Issoufou
Mahamadou, mais aussi de se prononcer sur le rôle que la presse nationale
entend jouer pour l’accompagnement du processus électoral qui s’annonce
A
l
Ibro Youka/ONEP
l Visite du ministre de l’Agriculture au niveau des stands de la
5ème édition de la foire des maraîchers de la région d’Agadez
Encourager les producteurs et inciter
les populations à consommer les
P. 3
produits locaux
Le Chef de l’Etat saluant les vétérans de la Presse
dans notre pays.
Pour le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions,
chaque responsable d’organe de presse doit faire en sorte que le
traitement de l’information soit équitable au sein de sa rédaction pour que
la paix et la stabilité règnent dans notre pays. «Nous avons toujours parlé
du respect de l’éthique et de la déontologie. Ce sont ces deux mots qui
doivent guider les journalistes dans l’exercice de leur profession» a déclaré
Yahouza Sadissou. Relativement à la Convention collective
interprofessionnelle des médias, le ministre dit que c’est une priorité pour
le ministère. « Nous avons beaucoup lutté pour cela pendant deux ans,
mais ça n’a pas encore abouti, la lutte va continuer pour que nous
parvenions un jour à faire adopter ce texte » a-t-il assuré.
Après avoir formulé, ses vœux de bonheur, de succès, de paix à l’ensemble
des acteurs, Mme Fadimou Moumouni du Conseil supérieur de la
communication (CSC) a surtout souhaité que les élections qui s’annoncent
dans notre pays se tiennent dans un climat apaisé. «La presse a un rôle à
jouer pour que ces élections se passent dans un environnement apaisé»
a-t-elle déclaré. C’est dans ce sens, a-t-elle ajouté que le CSC a édité des
textes à l’endroit de la presse publique et de la presse privée pour leur
rappeler le comportement qu’elles doivent adopter durant la période
électorale. «Les électeurs et les candidats attendent beaucoup des médias.
C’est dire que nous avons un grand rôle à jouer dans le domaine de
l’apaisement du climat social et politique» a-t-elle estimé, avant de
souhaiter que l’année 2016 soit ‘’une année de changement de
comportement pour plus de professionnalisme et pour que chacun respecte
l’éthique et la déontologie’’.
Le directeur général du Groupe Dounia a lui aussi formulé les vœux de
paix pour notre pays. ‘’Quand il n’y a pas de paix, rien ne marchera. C’est
pourquoi nous sommes venus présenter nos vœux les meilleurs pour que
les élections se passent dans les meilleures conditions’’, souligne M.
Mamane Mamadou, ajoutant que la presse a un rôle prépondérant à jouer
dans le processus électoral. «Comme vous le savez, il y a beaucoup de
tension en période électorale et cette tension nait souvent du côté des
médias», a-t-il expliqué. Il a attiré l’attention des journalistes sur leur
responsabilité, avant de souhaiter l’adoption de la loi sur la publicité et de
la convention collective des médias pour mettre les journalistes dans les
conditions minimum de travail.
Pour sa part, le Directeur de la Rédaction de l’Office nationale d’édition et
de presse (ONEP) a formulé les vœux de prospérité et d’élections
apaisées, de réussite et beaucoup de bonheur sur le plan économique pour
le Niger. ‘’Beaucoup de chantiers ont été lancés et ces chantiers ont besoin
d’être consolidés’’, a déclaré M. Assane Soumana, tout en souhaitant la
poursuite de ces chantiers au profit des populations nigériennes.
l Siradji Sanda
NATION
2
l 11ème Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), à Cotonou, au Bénin
Communiqué Final
«1. Le 11ème Sommet des Chefs
d’Etat et de Gouvernement de
l’Autorité du Bassin du Niger
(ABN) s’est tenu le 8 janvier
2016 dans la salle de conférence polyvalente du Palais des
Congrès de Cotonou, République du Bénin, sous la présidence de Son Excellence Dr
Thomas Boni YAYI, Président
de la République du Bénin, Président en exercice du Sommet
des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin
du Niger.
2. Etaient présents :- S.E.M.
Rock Marc Christian KABORE,
Président du Faso ; S.EM. Alassane Dramane OUATTARA,
Président de la République de
Côte d’Ivoire ; S.E.M. Ibrahim
Boubacar KEITA, Président de
la République du Mali ; S.E.M.
Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du
Niger ; S.EM. Muhammadu
BUHARI, GCFR, Président de
la République Fédérale du Nigéria; S.E.M. Idriss Deby ITNO,
Président de la République du
Tchad ; Monsieur Cheick Taliby
SYLLA, Ministre de l’Energie et
de l’Eau, représentant S.EM.
Alpha CONDE, Président de la
République de Guinée ;
Monsieur Abdoulaye YAOUBA,
Ministre délégué auprès du
Ministre de l’Economie, de la
Planification et de l’Aménage-
l
Le 11e Sommet des chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Autorité
du Bassin du Niger s'est tenu le 8 Janvier 2016 à Cotonou sous la
présidence de son Excellence Dr Thomas Yayi BONI, Président de
la République du Bénin, Président en exercice du Sommet des
Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'ABN. L'ensemble des Chefs
d'Etat et de Gouvernement de l'ABN étaient présents, le Cameroun
et la Guinée étaient représentés respectivement par le Ministre en
charge de la planification et le ministre de l'Energie et de l'Eau. Les
partenaires techniques et Financiers, le Président de la
coordination régionale des Usagers et Usagères ont également pris
part au Sommet.
Après avoir examiné le rapport du Conseil de Ministres, les chefs
d'Etat et de Gouvernement ont pris les décisions suivantes: la
révision du plan Stratégique 2013-2022 et l'adoption du Plan
Opérationnel 2016-2024; le financement du Plan Opérationnel 20162024; la désignation de la République Fédérale du Nigeria comme
Président en exercice du Sommet des Chefs d'Etat et de
Gouvernement à partir du 8 Janvier 2016; la nomination d'un
nouveau secrétaire Exécutif: Mme Toupta Boguena de la
République du Tchad; la désignation de Mme Cissé Mariam
Kaidama Sidibé comme Ambassadrice du PIC. Les chefs d'Etat et
de Gouvernement ont prévu de tenir le 12e Sommet au cours du 1er
trimestre 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso.
La fin des travaux a été sanctionnée par la lecture d’un
communiqué final, dont nous publions ci-dessous l’intégralité.
DR
Le Président Muhammadu Buhari, désigné Président en exercice du
Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’ABN
Photo de famille des Chefs d’Etat au sommet de l’UEMOA
ment du Territoire, Chargé de la
Planification,
Représentant
S.E.M. Paul BIYA, Président de
la République du Cameroun ;
3. Ont pris part au Sommet les
représentants des Partenaires
Techniques et Financiers, le
Président de la Coordination
Régionale des Usagers(ères)
des Ressources Naturelles du
bassin du Niger, le représentant
de la Coordination Nationale
des Usagers(ères) des Ressources Naturelles du bassin du
Niger du Bénin et les cadres du
Secrétariat Exécutif de l’ABN.
4. Après avoir examiné le rapport du Conseil des Ministres,
les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris les décisions
suivantes : la révision de l’horizon temporel du Plan Stratégique 2013-2022 et à l’adoption
du Plan Opérationnel 20162024 de l’ABN ; le financement
du Plan Opérationnel 20162024 de l’ABN ; la désignation
de la République Fédérale du
Nigeria comme Président en
exercice du Sommet des Chefs
d’Etat et de Gouvernement de
l’ABN pour compter du 8 janvier
2016 ; la nomination du Secrétaire Exécutif de l’ABN ; la désignation de l’Ambassadrice du
PIC.
5. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement remercient les Autorités Béninoises, en particulier
le Président Thomas Boni YAYI,
le Gouvernement et le Peuple
frère du Bénin pour l’accueil
chaleureux dont ils ont fait l’objet pendant leur séjour dans ce
beau pays.
6. Ils remercient également les
l Le paludisme
Un fléau à éradiquer
Le paludisme est devenu aujourd’hui une maladie endémique au Niger. En toute saison et pratiquement dans toutes les contrées du pays, de nombreux cas sont observés dans les formations sanitaires et ceci sans compter des centaines de cas
anonymes qui n’ont pas eu la chance d’être examinés par un agent de santé. Femmes, enfants, adultes, vieillards, nouveaunés etc ; personne n’est épargné par le paludisme pour peu qu’on ne prend pas les précautions d’usage pour s’en protéger.
n effet, le paludisme est une maladie
que l’on peut faire disparaître si tout
le monde accepte de collaborer à la
prise d’un certain nombre de mesures, de
précautions : Ceci est possible, en dormant
sous une moustiquaire, de préférence imprégnée d’insecticide.
Il s’agit également d’entreprendre des campagnes d’éradication des moustiques responsables du paludisme. Il faut combattre
les moustiques et les larves en assainissant
notamment les flaques d’eau, à ne pas
laisser traîner, par exemple, des boîtes de
conserves ou d’autres récipients conservant
l’eau car les moustiques s’y nichent et se reproduisent. Les techniciens indiquent que si
on met quelques gouttes d’huile dans les
eaux d’écoulement, les larves des moustiques meurent. Il est aussi conseiller de se
soigner dès le moindre soupçon de palud-
E
isme, mais il faut éviter l’automédication, la
prise des médicaments antipaludiques à tort
et à travers.
Si possible il faut voir un agent de santé. En
se soignant très tôt, on évite ainsi que la
maladie se propage davantage. Les femmes
enceintes doivent être rigoureusement suivies tout au long de leur maternité.
De manière générale, il faut retenir que le
paludisme est une maladie accompagnée
de fièvre et ceci est dû tout simplement à
une atteinte du sang par les parasites du
paludisme. Ces parasites sont transmis par
la piqûre d’un moustique qui s’est infecté en
piquant une personne malade de paludisme.
Le paludisme est un mal qui dérange beaucoup de nos jours. Il peut être très dangereux. Du reste, certaines formes peuvent
provoquer le coma et entraîner la mort.
Quels sont les signes de paludisme ? Selon
les techniciens de la santé, l’accès typique
de paludisme a lieu tous les trois jours et a
une durée de quelques heures. Il y a trois
étapes : au début, le malade à des frissons,
parfois accompagnés de maux de tête et de
vomissements. Le malade à froid, il tremble,
pendant un quart (1/4) d’heure à une (1)
heure. La fièvre continue. Elle monte jusqu’à
40e ou plus. Le malade est très affaibli, parfois il délire. Cet état peut durer des heures.
Le malade a très chaud. Enfin, la fièvre
baisse et le malade est trempé de sueur.
Après cet accès, le malade se sent très fatigué, mais moins malade !
Selon les techniciens de la santé, l’accès
palustre survient tous les 2-3 jours ; mais on
peut aussi l’avoir tous les jours. Ils précisent
aussi que chez les personnes qui ont pour
la première fois cette maladie, la fièvre n’est
pas si typique et ressemble à d’autres mal-
Partenaires Techniques et Financiers pour tous les soutiens
qu’ils apportent aux projets et
programmes de l’ABN et des
Etats Membres.
7. Au terme de leurs travaux,
les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont félicité le Président
Thomas YAYI BONI, Président
de la République du Bénin,
pour tous les efforts qu’il n’a
cessé de déployer pour la réussite de la mise en œuvre du
Programme d’Investissement
de l’ABN.
8. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont prévu de tenir le
12ème Sommet au cours du 1er
trimestre de l’année 2017 à
Ouagadougou, Burkina Faso.».
adies. Aussi disent-ils, dans ce cas, il faut
faire un examen du sang (goutte épaisse et
frottis) pour savoir s’il s’agit ou nom de
paludisme. Pour certains professionnels, si
on ne peut pas faire de goutte épaisse, il
vaut mieux traiter au moindre doute. A retenir
aussi que le paludisme chronique peut être
la cause d’une inflammation de la rate et
d’une anémie.
Dans le ravage du paludisme, il y a aussi ce
que les praticiens appellent l’accès pernicieux ou neuropaludisme. Les techniciens
disent qu’il fait la gravité de la maladie et que
si on ne le traite pas vite, il provoque la mort
en 2 ou 3 jours voire même avant. Le neuro
palu se manifeste par des crises convulsives, puis par la perte de connaissance
(coma). Parfois le coma survient tout de
suite. La fièvre est élevée.
Les techniciens soulignent qu’on peut confondre cet accès avec une méningite. Mais
vue l’urgence devant toute convulsion ou
perte de connaissance chez un malade
fiévreux, ils recommandent de penser au
paludisme. Et il faut traiter comme tel soutiennent-ils et ce dès le début, quitte à ajouter
d’autres traitements par la suite si on
s’aperçoit qu’on s’est trompé.
l Issaka Saïdou
Mardi 12 Janvier 2016
NATION
3
l Visite du ministre de l’Agriculture au niveau des stands de la 5ème édition de la foire des maraîchers de la région d’Agadez
Encourager les producteurs et inciter les populations à consommer les produits locaux
ette foire de la
région d’Agadez
regroupant les coopératives de trois localités
à savoir Timia, Iferouāne
et Tabelote, se poursuivra
jusqu’au 5 février prochain. C’est donc une occasion qui est ainsi offerte
à la population de Niamey
pour découvrir les différents produits notamment
les fruits et légumes et
d’autres produits aromatiques indispensables pour
la santé et conseillés surtout aux diabétiques et hypertendus. Selon les
explications du représentant des producteurs, cette
C
année, la foire a regroupé
160 exposants qui ont pu
mobiliser 160 tonnes
d’agrumes, 240 tonnes de
pomme de terre, 105
tonnes d’oignon et 9
tonnes d’ails.
Après la visite des stands,
le ministre d’Etat, ministre
de l’Agriculture, s’est dit
très impressionné par la
qualité des produits exposés à cette foire qui est le
fruit d’une politique chère
aux yeux des autorités de
la 7ème république à savoir
l’Initiative 3N. M. Maïdagi
Allambèye a précisé que
ces produits sont à l’état
pur, naturel ; c’est
l
Idrissa Hamadou ONEP
Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, M. Maïdagi
Allambèye accompagné de ses plus proches
collaborateurs, a visité hier dans l’après midi, les
stands de la 5ème édition de la foire des maraîchers de
la région d’Agadez sis à la Place Toumo de Niamey.
Ouverte depuis le 5 janvier dernier, cette foire durera
un mois. Cette rencontre entre producteurs et
consommateurs a été placée sous le thème
«Savourons les produits de la Politique de la
Renaissance ». À travers ce déplacement, le ministre
en charge de l’Agriculture est allé encourager ces
producteurs mais aussi inciter la population à
consommer nos produits locaux.
Le ministre d’Etat visitant les étalages des fruits et d’oignon
pourquoi il a estimé que
ces coopératives doivent
être soutenues afin de
trouver des partenaires
spécialisés dans la transformation.
En effet, le potentiel est là
pour la production des jus
notamment de grenadine,
d’orange ou de mandarine. Il a estimé que ce travail de transformation se
fera en étroite collaboration entre les différentes
parties notamment le
ministère en charge de
l’Agriculture, les produc-
teurs et les transformateurs. Le ministre d’Etat en
charge de l’Agriculture a
ajouté que la transformation est très avantageuse
à la fois pour nos populations mais aussi pour
notre pays, avant d’appeler la population de Niamey à faire un tour pour
découvrir les merveilles et
la gamme des produits de
la foire de la région d’Agadez exposées à la Place
Toumo.
Abordant dans le même
sens, le porte parole des
producteurs, M. Tilli Gaoh
Abdoulaye
a
affirmé
qu’aujourd’hui, la population d’Agadez notamment
la jeunesse a très bien
compris les bienfaits du
maraichage, tout en soulignant que l’Etat du Niger
doit accompagner cette
dynamique pour que les
produits maraichers puissent couvrir les besoins
en consommation de
toutes nos régions et
même pour être exportés
dans les autres pays de la
sous région. Il a précisé
que ces produits ‘’made in
Niger’’ n’ont rien à envier à
ceux provenant d’autres
pays. M. Tilli Gaoh Abdoulaye a enfin noté les
maraichers d’Agadez produisent aussi entre autres
du raisin, de la salade
pommée dont la production pourrait alimenter nos
grands magasins d’alimentation.
Mamane Abdoulaye
lDémantèlement d’un réseau de trafiquants de drogues et de médicaments
es saisies opérées par la
police nationale portent
sur 7.021.715 comprimés
de Tramadol, communément
appelé « tramol », un produit de
médecine général transformé
abusivement en drogue, et dont
les conséquences sont désastreuses au sein de la population. Les autres drogues saisies,
sont composées de 2.686.680
comprimés de diazépams ;
420.000 comprimés de dexaméthasone ainsi que 1691 cartons de certains produits
pharmaceutiques. Une somme
de 8.230.000 francs CFA, des
actes de cession d’immeubles,
des attestations de vente de
boutiques au grand marché
ainsi que deux véhicules. Les
personnes arrêtées lors de
cette opération sont au nombre
L
de sept.
«Je voudrais vous féliciter, et à
travers vous l’ensemble du personnel de la Police judiciaire, de
l’Office central de lutte contre le
trafic de stupéfiants, et l’ensemble du personnel de la police
pour la qualité du travail que
vous abattez tous les jours, en
assurant chaque matin la sécurité des biens et des personnes», a dit le ministre
Hassoumi Massoudou aux responsables de la Police nationale après avoir visité les stocks
des produits saisis. «Il s’agit ici
de venir constater le résultat du
démantèlement d’un important
réseau de trafic de drogue, de
substance psychotrope, associé
au trafic de médicaments notamment l’exercice illégal de la
profession de pharmacien. On
Mardi 12 Janvier 2016
vient de voir la preuve, les médicaments illégalement importés, sont une couverture pour le
trafic de drogue. Je crois que
c’est une opération importante
qui vient d’être faite, et le lien
entre les deux est aujourd’hui
établi», a estimé le ministre
Hassoumi Massoudou.
Le ministre de l’Intérieur a salué
la détermination de la Police nationale, dont le travail permet de
traquer les trafiquants de
drogue. «Ce n’est pas du menu
fretin, c’est carrément des barons de la drogue qui ont été arrêtés, il y en a qui ont fui, mais
que nous allons traquer », a déclaré M. Hassoumi Massoudou.
Le bureau du procureur général
de la République représenté par
le procureur général adjoint M.
Maman Sayabou Issa, a salué,
également le professionnalisme avec lequel la Police nationale a mené cette opération,
car a-t-il estimé, c’est un réseau
de grands trafiquants qui a été
démantelé. «Le procureur va
engager des procédures appropriées pour que de telles pratiques ne se reproduisent plus.
Nous avons parmi les produits
qui ont été saisis, des produits
pharmaceutiques, qui sont ven-
l
Un réseau de trafiquants de drogue et de produits
pharmaceutiques, vient d’être démantelé par la police nationale à Niamey. Pour encourager et féliciter
les acteurs de cette grande opération, le ministre de
l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M.
Hassoumi Massoudou, était hier matin, dans les locaux de la police judiciaire (PJ) où ont été amenés
les produits saisis, et sept des personnes arrêtées
lors de l’opération.
Idrissa Hamadou ONEP
Les autorités saluent le professionnalisme de la police nationale
Présentation des produits saisis au ministre de l’Intérieur
dus par des personnes qui ne
sont pas habilitées à exercer le
métier de pharmaciens, et elles
seront poursuivies, pour exercice illégal de ce métier», a annoncé le procureur général
adjoint.
Pour ce qui est de la drogue saisie, il a précisé qu’elle vient surtout des pays de la sous-région,
pour transiter par le Niger. Une
partie est écoulée sur le territoire nigérien, car pour cette saisie, la drogue a été retrouvée
sur les cinq communes de Niamey. «C’est toute la jeunesse
de Niamey qui est en danger, si
la Police nationale n’a pas pu
faire ce travail. Et à partir de
Niamey, ces trafiquants ravitaillent les pays voisins», a alerté
M. Maman Sayabou Issa, avant
d’annoncer également des
poursuites contre les trafiquants
de drogue. Pour ce qui est des
biens saisis, notamment des véhicules, des actes de cession,
des sommes d’argent, le Procureur général adjoint évoque la
piste de blanchiment de capitaux. «Une poursuite sera engagée dans ce sens», a-t-il
prévenu.
l Souley Moutari
NATION
4
l Elections générales 2016
‘’La région de Diffa connaitra des élections apaisées, comme toutes les
autres régions du pays’’, assure le président de la CENI
L
l
tion des élections, prenne
toutes les dispositions utiles
pour faire voter la population
de Diffa. Et pour cela, poursuitil, ‘’ nous avons, de concert
avec
la Sous-commission
‘’défense et sécurité’’ de la
CENI, pris toutes les mesures
sécuritaires pour garantir le
droit de vote de cette population’’, a-t- il ajouté.
Pour des raisons stratégiques,
le président Boubé, n’a pas
voulu donné plus de détails
sur les mesures sécuritaires,
toutefois il rassure que les
transports, les matériels électoraux, les bureaux de votes et
les électeurs seront sécurisés.
l
’insécurité dans la région
de Diffa est sans nul
doute un défi majeur
pour les autorités nigériennes
surtout à ce moment où, les
élections générales s’approchent à grands pas. Malgré
cette triste réalité, la CENI ne
recule pas sur l’organisation
des échéances électorales
dans la Région. ‘’ Toutes les
mesures sécuritaires nécessaires sont prises pour le bon
déroulement de ces scrutins’’
déclare, M. Boubé. Pour lui, le
droit de vote est un droit inaliénable, il faut que la CENI en
tant qu’institution chargée de
la préparation et de l’organisa-
Aboubacar Abzo/ONEP
La région de Diffa (extrême- sud-est du pays) fait face à une
menace terroriste de Boko Haram depuis 2014, alors qu’à partir de
février 2016, la population nigérienne est appelée aux urnes. La
situation d’insécurité qu’impose la secte terroriste Boko Haram à
tous les pays riverains du bassin du Lac Tchad, crée des doutes
chez certains citoyens et observateurs de la scène politique
nigérienne, quant à la tenue des élections, surtout sécurisées, dans
la région de Diffa. Face à cette inquiétude, le président de la
Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Ibrahim
Boubé, dans une interview exclusive accordée à l’Agence
nigérienne de presse (ANP), rassure toutes les opinions que les
prochaines élections ne connaitront aucun obstacle.
M. Ibrahim Boubé, président de la CENI
D’après des statistiques officielles, de la Cellule humanitaire de la Primature, les
exactions de Boko Haram ont
mis en déroute 90.000 habitants de la région de Diffa, ce
qui porte les effectifs des déplacés à 150.000 milles personnes.
Par rapport à cela, le président
de la CENI, ne se fait également pas de soucis à ce niveau car, dit- il, ‘’les
recensements ont été faits
dans des conditions satisfai-
santes. Le fichier électoral est
déjà disponible et on va tirer
l’expérience des manières par
les quelles ces recensements
ont été menés et définir le
nombre de bureaux de vote en
fonction du nombre d’électeurs
par localité’’.
S’agissant du vote de la diaspora nigérienne, le président
de la CENI explique que, selon
les nouvelles dispositions législatives, la diaspora a droit à
cinq députés, c’est dire que
son vote est obligatoire. Nous
sommes en train de réfléchir
pour voir comment mettre en
place les sous-commissions
de la diaspora et l’organisation de ces commissions électorales sera tributaire
du
résultat de recensement électoral, Donc une fois que nous
aurons le fichier électoral en
main, nous saurons exactement quels sont les nombres
d’électeurs par pays et en
fonction de cela, nous nous
déterminerons par rapport à
l’organisation des commissions électorales.’’
A noter que 16 candidatures à
l’élection présidentielle de février prochain ont été transmises et examinées à la Cour
Constitutionnelle sur lesquelles une seule candidature
rejetée. Un peu plus de 7 millions d’électeurs sont appelés
aux urnes pour les différents
scrutins à venir, rappelle-t-on.
Propos recueillis par
Mahamane Sabo Bachir
(ANP)
Soirée de gala organisée par Orange Niger et l’Ong ASED Bonza
Davido est venu au
Niger, pour effectuer
deux prestations, à savoir celle de ce soir (vendredi) et celle de demain
(samedi) au Stade Général
Seyni Kountché. A travers
ces évènements, Orange
Niger a souhaité partager
avec ses clients et avec toute
l
DR
«
très apprécié des jeunes qui
constituent une cible prioritaire pour notre compagnie»
a dit le Directeur général
d’Orange Niger, M. Brelootte
Ba peu avant la montée sur
scène de l’artiste.
Il a précisé que ce diner
s’inscrit dans un cadre plus
conviviale, pour les parte-
L’artiste Davido se produit....
la jeunesse nigérienne, ce talent qui est une des figures
montantes de la culture africaine. Davido est aujourd’hui
naires et une certaine clientèle d’Orange Niger. C’était
l’occasion de démontrer
qu’Orange est proche de
ses clients, en leur faisant
vivre les meilleures des expériences en termes de service de télécommunication et
divertissement, à travers notamment des concerts.
C’était en outre l’occasion
pour M. Brelotte Ba de rappeler que le 18 décembre, sa
société a sponsorisé le grand
concert final à Maradi, qui
sanctionnait dix (10) mois
d’un grand concours visant à
identifier le meilleur artiste,
de ce qui a été nommé
‘’Orange Tour’’. Cette caravane a sillonné beaucoup de
régions du pays, il s’agissait
à chaque fois de sélectionner
le meilleur talent. Le grand
gagnant national a bénéficié
de plus de quinze (15) millions de franc CFA pour produire un album dans un
studio international.
‘’Nous sommes convaincus
que la promesse de la
marque Orange est d’apporter du soutien au développement de la culture au Niger,
à travers des appuis conséquents. Il est important pour
nous de faire bénéficier nos
clients et la jeunesse du
Niger de ce qui se fait de
mieux dans le monde. Ce
sont ces échanges qui
l
La compagnie de téléphonie mobile Orange Niger, en
collaboration avec l’ONG ASED (Association Solidarité
Education Développement) Bonza, a organisé vendredi dernier,
au Grand Hôtel de Niamey, une Soirée de Gala. Lors de cette
cérémonie, les invités ont eu l’occasion d’assister à une
prestation sur scène de l’artiste international nigerian David
Adeleke, plus connu sous son nom de scène ‘’Davido’’.
DR
L’artiste international ‘’Davido’’ à l’honneur
... devant ses nombreux fans
constituent la promesse de la
marque
internationale
Orange, qui apporte son savoir-faire au service des populations nigériennes » a
précisé M. Brelotte Ba.
Quant au président de l’ONG
ASED Bonza, M. Mystik
Tchombe, il a indiqué que sa
structure qui existe depuis
trois (3) ans, a été officiellement reconnue l’année passée. Il a expliqué que les
activités de cette association
se résument essentiellement
à l’humanitaire dans les
zones rurales. «On fait également la promotion de la culture et du sport, pour
permettre aux jeunes des
quartiers défavorisés de s’exprimer» a ajouté M. Mystik
Tchombe.
Cette soirée a également été
animée par plusieurs autres
prestations notamment celles
des chanteurs ‘’PAZ’’, ‘’KAL’’,
en plus du défilé ‘’Samira
Belle’’ avant la montée sur
scène de l’artiste Davido.
Mais le grand concert a eu
lieu samedi dernier au Stade
général Seyni Kountché de
Niamey. Le public venu nombreux a apprécié, grâce à la
compagnie de téléphonie
Orange Niger, l’artiste nigérian Davido, classé par le
magasine Point Afrique
parmi les 10 artistes africains
qui ont cartonné en 2015.
Samira Sabou
Mardi 12 Janvier 2016
NATION
5
l Réunion annuelle des chefs des juridictions, à Dosso
ans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des
travaux le ministre de la
Justice, Garde des Sceaux, M.
Marou Amadou, a souligné que le
gouvernement a fait de la justice
un secteur prioritaire et ce à juste
titre car sans justice, il n’y a ni
paix ni développement. Les magistrats, a rappelé le ministre en
charge de la Justice, interviennent
dans des domaines divers de la
vie en société et occupent de ce
fait une place centrale, tant au ni-
D
veau de l’Etat que dans la vie des
personnes morales et physiques.
La tâche, a reconnu M. Marou
Amadou, est immense et parsemé d’écueils de toute sorte.
Parlant des conclusions et recommandations des états généraux
de la justice, le ministre a indiqué
que le document de la politique
nationale « Justice et droits humains » adopté par le gouvernement et son plan d’actions
décennal ont mis un accent particulier sur la responsabilité du juge
dans l’action de juger et le renforcement de l’Etat de droit.
Le ministre de la Justice, Garde
des Sceaux s’est longuement appesanti sur la mission assignée
au juge ». Accueillir le justiciable,
l’écouter, lui donner une décision
motivée en toute indépendance et
impartialité, rendre disponible la
décision, lui indiquer les voies de
recours dont il dispose et l’accompagner dans l’exécution de
cette décision, le tout dans un
délai raisonnable, a indiqué M.
Marou Amadou, est un processus
qui exige des juges, au quotidien,
abnégation et ardeur au travail.
C’est aussi a-t-il dit la source de
tous les griefs qui sont faits à la
justice, à la moindre défaillance.
Le ministre Marou Amadou a
beaucoup insisté sur le fait que
les disfonctionnements de la justice perturbent le fonctionnement
social. Il est donc essentiel que la
justice garde son autorité pour
que l’appareil étatique garde la
sienne, qu’elle garde sa crédibilité
pour que l’Etat soit crédible. D’une
l
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Porte
parole du gouvernement, M. Marou Amadou, a
présidé, hier à Dosso, l’ouverture de la réunion
annuelle des chefs des juridictions de notre pays.
Cette réunion qui durera deux jours permettra aux
acteurs de la justice de débattre des questions
portant sur la bonne administration de la Justice
en général. Des thèmes se rapportant à
l’indépendance et la responsabilité du juge, le
management des juridictions ainsi que la rédaction
des décisions de justice dans les délais seront au
centre de la rencontre.
DR
Plusieurs thèmes à l’ordre du jour, dont celui relatif à l’indépendance et la responsabilité du juge
Le ministre Marou Amadou lors de son intervention
manière générale, a souligné M.
Marou Amadou, le bon fonctionnement de nos juridictions dépendra de la dynamique que
développeront les chefs de cellesci dans l’usage judicieux des prérogatives que leur confère la loi.
Le ministre de la Justice a de ce
fait exhorté les participants à discuter sans complaisance de tous
les sujets qui seront abordés pour
le plus grand bien de la justice ni-
gérienne.
Auparavant, dans son discours de
bienvenue, le gouverneur de la
région de Dosso, M. Abdoulaye
Issa, a souhaité que les résultats
issus des travaux de la présente
réunion permettent à notre pays
d’aller vers la bonne gouvernance.
Mahamane Amadou ONEPANP /Dosso
l Cérémonie de présentation des vœux au Ministère du Tourisme et de l’Artisanat
ntervenant à cette occasion, le
président de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger
(CMANI) a rappelé que l’année
2015 a été riche en événements qui
marqueront d’une pierre blanche
l’histoire de l’artisanat de notre
pays. Il s’agit entre autres de la
9ème session de la Conférence Islamique des ministres du Tourisme
des pays membres de l’OCI tenue
du 21 au 23 décembre 2015 à Niamey, la célébration de la fête nationale de l’Artisanat, l’organisation de
la 9ème édition du Salon International de l’Artisanat pour la Femme «
SAFEM », la réhabilitation du Centre artisanal de Maradi etc. M. Ibrahim Moussa a émis les vœux
d’avoir en 2016 un appui plus
conséquent de la part de l’Etat afin
de pouvoir doter leurs démembrements en régions de sièges, d’équipements et de matériels roulants
pour une visibilité encore plus accrue de leur Artisanat. Il a enfin réitéré toute leur gratitude à Mme
Yahaya Baaré Haoua Abdou et à
travers elle, toutes les autorités de
la 7ème République.
Pour sa part le Secrétaire général
de l’Association Nigérienne de Professionnels du Tourisme et de l’Hôtellerie (ANPT/H) M. Madougou
Ibrahim a mis l’accent sur les nombreux dégâts matériel causés suite
aux événements malheureux du 16
et 17 janvier 2015 et dont le gouvernement tarde à apporter des so-
I
lutions. Quant à la présidente du
Salon International pour la Femme
(SAFEM), elle a souligné les
grandes réalisations de l’année
écoulée dont l’élection du secrétariat permanent du SAFEM et la
tenue de la 9ème édition du SAFEM
qui constitue un exploit inédit à saluer par tous. Au nom de l’Agence
SAFEM et de ses membres, la présidente de cette structure Mme
Amadou Mariama offert un cadeau
symbolique à la ministre.
Pour sa part le secrétaire général
du Ministère s’est joint aux représentants des structures rattachées
pour souhaiter au nom de ses collègues une bonne et heureuse
année 2016 à Mme Yahaya Baaré
Haoua Abdou. M. Almoudan Intakarbayet a saisi cette opportunité
pour passer en revue les actions
menées au cours de l’année écoulée notamment la mise à la disposition d’un siège à la Chambre des
Métiers du Niger, l’organisation de
la 9ème édition du SAFEM qui a enregistré la participation de 25 pays
avec 1450 exposants, plus de 1.210
000 visiteurs et ayant permis de
réaliser un chiffre d’affaire
1.400.000.000 FCFA. A cela s’ajoutent le renforcement des capacités
techniques de plus de 500 artisans
formateurs dans diverses filières,
l’organisation de plusieurs formations de professionnels de l’hôtellerie et des missions de promotion du
secteur touristique conduites à l’ex-
Mardi 12 Janvier 2016
l
Le personnel du Ministère du Tourisme et les membres
des structures rattachées ont présenté vendredi dernier au cabinet, leurs vœux de nouvel An à la ministre
du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Baaré
Haoua Abdou. Ils ont mis cette occasion à profit pour
faire le bilan de l’année écoulée et évoquer les perspectives pour 2016.
Issa Moussa ONEP
Un bilan satisfaisant pour l’année écoulée et les attentes pour 2016
Photo de famille lors de la cérémonie
térieur.
marque de la ministre en charge du
Relativement à l’Association NigéTourisme et de l’Artisanat et cela
rienne des Professionnels du Tougrâce à sa détermination et son enrisme et de l’Hôtellerie qui a connu
gagement à faire de l’Artisanat et du
les déplorables événements de 16
Tourisme le socle du développeet 17 janvier 2015 a-t-il dit, la minisment de notre pays. En réponse au
tre en charge du Tourisme a géré
secrétaire général et aux différents
avec beaucoup de responsabilité,
responsables des structures rattaen relation avec les institutions
chées à son département ministéconcernées, la suite de ces sinistres
riel, la ministre s’est d’abord réjouie
même si l’issue n’est pas définitivede cette heureuse circonstance qui
ment trouvée. En matière d’invesleur donne l’occasion de créer un
tissements, il a noté la construction
cadre de rencontre élargie à l’ende deux directions régionales et le
semble des collaborateurs.
suivi de la construction de neuf (9)
Mme Yahaya Baaré Haoua Abdou a
hôtels par des privés ainsi que la
par la suite souligné les défis à recréation de 17 Agences de Voyage.
lever pour l’année 2016 afin de
Sur le plan de la coopération, il a
booster davantage les secteurs du
souligné la signature avec le
tourisme et de l’artisanat. Il s’agit
Royaume du Maroc d’un proentre autres défis de la création de
gramme d’application de l’accord en
cadres adéquats de partenariat bimatière de promotion et de dévelatéral pour la promotion des deux
loppement de l’Artisanat.
secteurs, de la poursuite des acNotre pays assure également les
tions de visibilité au niveau de la
présidences en exercice du Comité
Chambre des Métiers de l’Artisanat
de Coordination pour le Développedu Niger en vue de promouvoir dament et la Promotion de l’Artisanat
vantage l’Artisanat nigérien. Pour ce
Africain (COPEDA) ainsi que de la
qui est du Salon international de
Conférence islamique des Ministres
l’Artisanat pour la Femme
du Tourisme. Au centre de toutes
(SAFEM), l’Agence doit selon la mices réalisations se trouve imprimé
nistre en charge du Tourisme et de
selon M. Almoudan Intakarbayet la
l’Artisanat, s’investir afin d’améliorer
la qualité de ses prestations et faire
preuve de professionnalisme dans
l’organisation du salon biennal.
Aussi les sessions de formations
initiées par le Centre Nigérien de
Promotion Touristique pourront se
renforcer, en vue d’une professionnalisation des acteurs du secteur. A
cet effet a précisé Mme Yahaya
Baaré Haoua Abdou, il est important
d’œuvrer à la réalisation du projet
de construction du Centre de Formation aux métiers du Tourisme et
de l’Hôtellerie. La révision des
textes régissant la Société Propriétaire et Exploitante de l’Hôtel Gawèye (SPEHG) doit également se
poursuivre dans le cadre du processus de mise en concession de la
gestion dudit hôtel qui se trouve à
un stade très avancé. Elle a en
outre félicité l’Association des Professionnels du Tourisme et de l’Hôtellerie qui malgré les tristes
événements de Janvier 2015 a, par
son dynamisme, contribué à l’amélioration des réceptifs hôteliers et au
maintien de la cohésion entre ses
membres.
La ministre du Tourisme et de l’Artisanat s’est dite heureuse de constater que les secteurs du tourisme et
de l’artisanat, au-delà de toutes ces
perspectives, figurent en bonne
place dans le Programme de la fête
tournante de la République «Agadez Sokni » en 2016 annonçant par
la même occasion que le Niger organisera en 2019 le sommet de
l’Union Africaine. Mme Yahaya
Baaré Haoua Abdou a, à son tour,
présenté ses vœux les meilleurs
pour la nouvelle année à tous ses
collaborateurs.
Aichatou Hamma Wakasso
SOCIETE
6
Groupe d'Action pour La Promotion de l'Alimentation Infantile au Niger
Arrêté N°442/MI/D/DGAPJ/DLP du 05/10/ 2001
BP : 10 999 Tel : 96 08 32 83
Email :onggapain@yahoo.com et astou_dg@hotmail.com
GAPAIN
e Groupe d’Action pour la Promotion de l’Alimentation Infantile au
Niger (GAPAIN) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG)
dont le siège se trouve au Stade Général Seyni Kountché de Niamey.
Son but est de contribuer à la lutte
contre la morbidité et la mortalité infantile dues à la malnutrition, aux maladies
infantiles eu égard à la très faible couverture vaccinale et aux taux élevés de
malnutrition aiguë.
Son objectif général est de protéger et
encourager l’allaitement maternel au
Niger avec l’appui de ses partenaires
par les stratégies suivantes :
- La formation ;
- La communication pour un changement de comportement ;
- Le suivi et l’évaluation.
les jus de fruits, les décoctions
d’écorces, la bouillie avant que l’enfant
n’atteigne l’âge de 6 mois. Pourtant,
pour que l’allaitement maternel soit bénéfique, il doit être exclusif c’est-à-dire
donner uniquement le lait maternel à
l’enfant de la naissance jusqu’à l’âge de
6 mois.
Aucun aliment ne doit être donné à l’enfant avant cet âge y compris l’eau.
Par ailleurs le lait maternel contient
assez d’eau 97% et tous les nutriments
pour subvenir aux besoins de l’enfant.
En plus de sa valeur nutritive, le lait maternel contient des vitamines, du fer, du
calcium et des anticorps qui protègent
l’enfant contre les maladies.
L’allaitement maternel est idéal pour les
bébés, car le lait est l’aliment approprié
de la naissance jusqu’à l’âge de 2 ans
l
DR
L
Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE)
physique et intellectuel, il contribue à la
maturation de son système digestif et de
son système immunitaire. Chaque mère
produit un lait adapté aux besoins de
son enfant ;
- Il est très facile à digérer grâce à ses
protéines parfaitement absorbées par
l’enfant ;
-Il fournit la quantité de minéraux et de
vitamines nécessaires au bébé sans
nuire à ses reins ;
- Il fournit tous les types de matières
grasses dont l’enfant a besoin pour
développer son cerveau.
Avantages pour la mère
L’allaitement réduit le risque d’hémorragie après l’accouchement. Il contribue à
une perte de poids, il diminue les probabilités d’anémie. A long terme, il diminue les risques de souffrances
d’ostéoporose, d’un cancer de sein, de
l’ovaire ou de l’utérus ; il favorise le lien
affectif entre la mère et l’enfant.
Le contact peau à peau avec la mère
dès la naissance rassure et réchauffe le
bébé. Les bébés nourris au lait maternel souffrent moins d’anémie, de gastroentérites, de diarrhées, de maladies
de voies respiratoires, de rhumes,
d’otites et de méningites que les bébés
qui ne le sont pas.
Introduction des aliments de complément
Après six mois, il faut donner aux bébés
d’autres aliments tout en poursuivant
l’allaitement, car le lait maternel couvre
70% des besoins énergétiques des enfants de 6 à 8 mois, 55% de 9 à 11 mois
et 40% de 12 à 23 mois;
- Donner à manger lentement et pa-
Avantages de l’allaitement maternel
pour l’enfant
Le lait maternel est complexe et inimitable. Le geste d’allaiter dépasse la nutrition, c’est une façon d’entrer en
communication avec l’enfant. Le lait maternel est un aliment vivant, frais qui passe
de la mère à l’enfant sans intermédiaire.
Il est frais et ne tourne pas.
La composition du lait change au cours
de la tétée. Le lait de début de tétée est
fluide, riche en protéines, lactose, vitamines, sels minéraux et en eau.
De ce fait, il étanche la soif du nourrisson de telle sorte qu’un enfant nourri au
sein n’a pas besoin d’eau jusqu’à l’âge
de 6 mois, même sous un climat chaud.
Le lait de fin de tétée est épais et très
riche en matières grasses.
Il contribue ainsi à la satiété de l’enfant.
- Il est parfaitement adapté au besoin de
l’enfant, il stimule son développement
DR
et plus.
De nos jours force est de constater que
dans nos sociétés, l’allaitement est associé à d’autres aliments qui n’ont aucune nécessité du point de vue
nutritionnel et cela a des conséquences
négatives sur l’état de santé et le développement de l’enfant. Il réduit aussi la
capacité de téter de l’enfant, ce qui entraine une production insuffisante de lait
par la mère.
l
En 2002, l’Assemblée Mondiale de la
Santé et l’UNICEF ont adopté la
Stratégie Mondiale pour l’Alimentation
du Nourrisson et du Jeune Enfant. Au
cours de cette assemblée , il a été relevé que la malnutrition est directement
ou indirectement responsable de 60%
des millions de décès d’enfants de
moins de cinq (5) ans qui surviennent
au cours de la première année de vie.
Ces décès sont dus à l’introduction trop
tôt ou trop tard d’aliments de complément.
Au Niger, 45,5% des enfants souffrent
de malnutrition chronique dont 19,8%
sous la forme sévère. Face à cette situation qui expose les nourrissons à des
risques d’infections et de malnutrition, la
promotion de l’allaitement maternel exclusif constitue un des axes majeurs
pour la prévention de ces infections et
malnutrition chez l’enfant. Pour que cela
se réalise, il est important d’accélérer
l’adoption des stratégies et normes nationales concernant l’alimentation du
nourrisson et du jeune enfant y compris
celle de la loi sur la commercialisation
des substituts du lait maternel.
Selon les différentes enquêtes menées
au Niger, seul un enfant sur cinq est allaité exclusivement au sein jusqu’à
6 mois, même si les mamans donnent
le sein à leurs enfants. La plupart leur
donnent d’autres aliments comme l’eau,
Ne conserver les aliments plus de 2
heures de temps ou jusqu’au repas suivant ;
- Commencer par de petites quantités à
6 mois et augmenter cette quantité au
fur et à mesure que l’enfant grandit ;
- Varier la consistance et la diversité des
aliments offerts ;
- Donner des aliments nutritionnellement riches (aliments d’origines animales, légumes, produits laitiers, fruits,
l’aliment de base consommé par la famille) ;
- Augmenter le nombre de repas. Proposer le repas 2 ou 3 fois/jour entre 6 à
8 mois et 3 à 4 fois/jour entre 9 et 24
mois ;
- Allaiter le plus souvent quand l’enfant
est malade en lui proposant plus de liquides et d’aliments favoris jusqu’à deux
semaines après sa maladie.
Le lait maternel est un don naturel que
les femmes possèdent. Pour cela, il faut
promouvoir l’allaitement maternel exclusif auprès de la communauté afin que
chaque mère bénéficie d’un soutien
adéquat et cela passe par :
- Le renforcement de l’autonomie des
femmes ;
- La galvanisation du soutien pluridimensionnel de tous les secteurs pour
permettre aux femmes de travailler et
d’allaiter ;
- L’intensification des mesures prises
par l’employeur à devenir amis de la famille, des parents, du bébé et des
mères ;
- La facilitation, le renforcement des pratiques de soutien qui peuvent permettre
aux femmes qui travaillent dans le secteur informel d’allaiter ;
tiemment en expérimentant plusieurs
aliments, en utilisant les contacts visuels
et sourires, de façon que le repas devienne un moment d’apprentissage et
d’amour pour l’enfant ;
- Préparer et conserver les aliments
dans un endroit sûr et propre, fermer le
récipient, laver les mains et celles de
l’enfant avant de lui donner à manger.
- La création de partenariat avec les
groupes cibles spécifiques (les syndicats, les organisations des droits des
travailleurs, les groupes de femmes et
les groupes des ONG et associations)
pour protéger le droit d’allaiter des
femmes sur le lieu de travail.
(La coordonnatrice nationale)
Mardi 12 Janvier 2016
ECHOS DES RÉGIONS
7
l Interview de M. Inoussa Oumarou, Préfet d’Aguié (Maradi)
‘’Sur les 163 villages du département à peine une dizaine ne dispose
pas de points d’eau modernes grâce au programme de renaissance’’
A l’instar de tous les départements
du
Niger,
Aguié a bénéficié des actions réalisées dans le
cadre de la mise en œuvre
du programme de renaissance. Dites nous, de
façon résumée de quoi a
bénéficié le département
d’Aguié.
Justement comme vous
l’avez dit, on ne peut pas tout
dire de façon exhaustive,
mais je vais essayer de dire
l’essentiel. En effet, le département a affectivement bénéficié de nombreuses
actions de l’Etat ces quatre
dernières années. Vous
savez que la politique du
Président de la République,
c’est de faire un développement équilibré de toutes nos
régions. Tous les secteurs
qui ont bénéficié du programme de renaissance ailleurs ou presque les sont
actuellement dans notre département. Et cela c’est bien
en fonction des potentialités
de chaque zone et en fonction des besoins des populations.
Ici
dans
le
département d’Aguié, il y a
eu le soutien aux populations
pour la culture pluviale, en intrants agricoles. Il y’ en a eu
une importante quantité qui a
permis aux populations
d’avoir un rendement en
dessus de ce qu’elles ont
l’habitude d’avoir. Je parle
d’apport en engrais vendus à
prix modérés, en semences
améliorées notamment qui
ont été gratuitement distribuées en quantité suffisante
dans tout le département
aux producteurs ruraux. Il y a
eu aussi les pesticides qui
ont permis de faire efficacement face aux ennemis des
cultures. Je peux dire qu’à
l’heure actuelle, à Aguié l’autosuffisance alimentaire est
acquise au point où en 2014,
on n’avait eu besoin ni de
distribution gratuite ni même
de vente à prix modérés
parce que le prix des den-
rées sur les marchés locaux
étaient inférieurs à ceux fixés
pour l’opération. Au cours de
cette année, l’opération bouture de manioc a été lancée
après avoir constaté le retard
dans l’installation de la saison des pluies, pour suppléer le manque des produits
agricoles qui pourrait advenir
de ce retard d’installation de
la campagne. Mais de toutes
les façons, je peux vous affirmer que le déficit n’est
heureusement pas important
dans notre département. Il y
a eu quelques poches déficitaires négligeables. Cette
opération a été une réussite
ici à Aguié, mais c’est
quelques villages seulement
qui en ont bénéficié. Dans le
secteur de l’élevage, le cheptel a été vacciné plusieurs
fois de sorte que depuis mon
arrivée à la tête du département, il n’y a jamais eu d’épizooties. A cela s’ajoute
l’apport en aliments pour bétail vendus à prix modéré
aux populations. Cette opération a permis aux populations d’éleveurs de traverser
les périodes de soudure où
le pâturage arrivait à manquer. L’autre domaine important du programme de
renaissance, c’est sans
doute le secteur éducatif. A
ce niveau, Aguié a bénéficié
de la construction des
classes, leur équipement et
le recrutement et la formation
d’enseignants sans oublier la
dotation en fournitures et
manuels scolaires. Cela a
fait en sorte qu’il ne se pose
plus de problème et que les
élèves et les enseignants travaillent dans des conditions.
En ce qui concerne la restauration de l’environnement,
je dois préciser qu’à Aguié, la
superficie du département
n’est que de 1.794 Km2.
Mais malgré tout, il y a eu
d’importants investissements
dans la restauration des
terres dénudées du sud et du
nord du département. Les
Mardi 12 Janvier 2016
l
Aboubacar Abzo ONEP
Le département d’Aguié est situé dans le centre-est du Niger. Il a
une superficie de 1794 km2 pour une population d’environ 23.400
habitants soit une densité de 34 habitants/Km2. La population est
composée de haoussa (essentiellement katsinawa et une
composante gobir dans le nord), de peulhs et de Nigériens d’autres
ethnies du Niger qui s’y sont installés. Géographiquement, le
département d’Aguié est limité à l’est par le département de
Gazaoua ainsi qu’au sud, au nord par celui de Mayahi et à l’ouest
par les départements de Madarounfa et de Guidan Roumdji. Sa
population vit essentiellement de l’agriculture mais il y en une
partie, pour ne pas dire tout le monde, qui pratique l’élevage
intensif. Il y a lieu de souligner à ce niveau qu’il n’y a pas d’éleveurs
transhumants à Aguié compte tenu du fait qu’il n’y a pas assez
d’espaces de pâturage.
M. Inoussa Oumarou
travaux de récupération pour
la confection des demi-lunes
ont été réalisés et cela a permis d’occuper les populations pour un bon moment,
évitant de facto l’exode des
jeunes. Quand nous faisions
le tour des différents sites,
les populations nous disaient
qu’elles étaient très émerveillées et très contentes de
toutes ces réalisations qui
leur ont permis d’avoir des
revenus importants puisqu’il
s’agit d’un travail à haute intensité de main d’œuvre. Ce
qui est important surtout
dans
le
département
d’Aguié, c’est la lutte contre
le sida cordipholia qui occupe et colonise tous les espaces pastoraux. Grâce aux
efforts du gouvernement et à
l’appui des partenaires, nous
avons réussi à transformer
ces sites et ramener le pâturage. La forêt du village de
Dan Kada est l’exemple de
réussite de lutte contre cette
espèce de plante envahissante le plus patent. Cette
forêt est aujourd’hui bien appétée et elle fait la fierté des
éleveurs. Cette lutte continue
bien que ce n’est pas facile
et nous allons continuer cette
œuvre pour que tous les espaces pastoraux soient couverts d’herbes appétées.
L’autre aspect important
dans lequel nous pouvons
affirmer notre satisfaction,
c’est celui de l’hydraulique
villageoise et pastorale.
Beaucoup d’efforts ont été
faits aussi bien par l’Etat que
par les partenaires au point
où sur les 163 villages du département à peine une dizaine ne dispose pas de
points d’eau modernes. Et
même là, il y a des promesses fermes de certains
partenaires pour venir faire
des forages et des puits
dans ces villages. C’est qu’à
terme, tous les villages du
département seront couverts
par des points d’eau, donc la
consommation de l’eau des
mares ne sera plus qu’un
lointain triste souvenir pour
les populations.
Monsieur le préfet, comment la campagne agricole
s’est-elle soldée dans le
département d’Aguié?
Récemment, il y ‘a eu la réunion de l’évaluation de la
campagne agricole. Mais
comme elle n’est pas entérinée au niveau national, nous
ne pouvons parler que de ce
que nous avons relevé ici.
C’est vraiment le satisfécit.
La campagne a été bonne,
même s’il y a eu des craintes
au départ. Mais par la grâce
d’Allah nous avons beaucoup produit aussi bien les
cultures vivrières essentiellement le mil et le sorgho que
les cultures de rente à savoir
le souchet, le sésame et
l’arachide. Ces cultures là
ont donné des bons rendements de telle sorte que
nous n’avons aucune crainte
à passer le cap de l’année en
toute quiétude.
Qu’en est-il de la question
de l’arrivée des éleveurs
transhumants dans la
zone ?
A ce niveau nous avons
certes des craintes. Plus les
années passent, plus nous
faisons face à l’invasion des
troupeaux qui nous viennent
du nord et même du Nigeria
voisin et nous sommes toujours en état d’alerte. Nos
Forces de Défense et Sécurité font un travail gigantesque pour essayer de
contrecarrer cette invasion
avant la libération des
champs et ou pour la faire
canaliser au niveau des couloirs de passage. Heureusement jusqu’ici, il n’y a pas eu
de bagarre, en tout cas depuis mon arrivée à la tête du
département en 2011 et
nous avons fait un travail de
sensibilisation intense qui a
fait que même en cas d’invasion, les agriculteurs préfèrent porter plainte plutôt que
de riposter avec violence ou
de faire de règlement de
compte. On n’a pas eu un
seul cas de bagarre entre
agriculteurs et éleveurs,
mais actuellement nous
sommes envahis du sud, du
nord et de l’est. Ce qui fait
que nos FDS sont en permanence en patrouille pour essayer de contenir cette
invasion.
Comment se présente la
situation sécuritaire dans
votre département ?
Notre proximité avec le voisin du sud fait que notre département a été, à un certain
moment de son histoire, un
foyer d’un banditisme résiduel. Il y a un peu plus de
quatre ans quand je suis arrivé ici, il ne se passe
presque pas une semaine
sans qu’on enregistre des attaques à mains armées.
Mais par la grâce d’Allah et
avec toutes les dispositions
prises par les autorités de la
7ème République à travers les
patrouilles rurales départementales, nous pouvons
aujourd’hui dire que la quiétude est revenue dans notre
département. Les bandes organisées qui sévissaient et
hantaient le sommeil des populations avant ont été
anéanties. Mais de temps en
temps, il y a des petites
incursions des bandits du
Nigeria bénéficiant de la
complicité des malfrats
locaux qui viennent furtivement. C’est un phénomène
très marginal qui se produit,
pour me répéter, très rarement. Avec l’installation des
nouveaux commissariats à
Aguié et à Tchadoua, les patrouilles en ville sont devenues quotidiennes et les
petits larcins commis par certains éléments égarés sont
bien combattus. On peut
vraiment dire que la sécurité
des personnes et des biens
est bien assurée dans le département d’Aguié tout
comme elle l’est dans l’ensemble du pays.
l
Réalisée par Mahamane
Siradji Sanda et
Zabeirou Moussa
ANNONCES
8
Cellule Union Européenne,
265, Avenue du Gouverneur
Jules Brévié,
BP : 13854 Niamey
République du Niger
AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX
DAO/N° 001/2016/TX/ON-FED/CUE
Travaux de construction et d’extension de la salle d’archives et
l’aménagement de la Cellule Union Européenne à Niamey-Niger
1.Référence de publication:
DAO/N° 001/2016/TX/ON-FED/CUE
internationales. Toutes les fournitures achetées dans le cadre
de ce marché doivent avoir pour origine un ou plusieurs de
ces pays.
2.Procédure: Ouverte
3.Programme:
Programme d’Appui à l’Ordonnateur National (AON)
4.Financement:
Convention de financement : 024-089
5.Pouvoir adjudicateur:
Le Ministre de l’Economie et des Finances, Ordonnateur
National du FED
SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ
6.Description du marché
Le présent document a pour objet la description des travaux
à exécuter dans le cadre du projet de Construction et
d’Extension de la Salle d’Archives et l’Aménagement de la
Cellule Union Européenne.
Ces travaux comprennent:
-Le Réaménagement et l’Extension du bâtiment Archives ;
-Le Réaménagement et la Réhabilitation du bâtiment
Principal ;
-La construction d’un Portique et la Réhabilitation du mur de
clôture en façade principale ;
-Les Aménagements extérieurs et VRD.
L’entreprise chargée de l’exécution des travaux sera réputée
avoir pris connaissance de la totalité du dossier et s’être
rendue compte sur place des contraintes du site, du transport
et de l’acheminement des matériaux.
Les travaux à réaliser sont constitués en lot unique et seront
donc réalisés en entreprise générale.
7.Nombre et intitulés des lots
1 lot unique.
•Construction et Extension de la Salle d’Archives et
Aménagement de la Cellule Union Européenne.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
8.Éligibilité et règle de l’origine
La participation au marché est ouverte à égalité de conditions
à toutes les personnes physiques et morales participant
individuellement ou dans le cadre d'un groupement
(consortium) de soumissionnaires, qui sont établies dans un
Etat membre de l'Union Européenne, dans un Etat ACP, ou
dans un pays ou sur un territoire autorisé par l'accord de
partenariat ACP-CE en vertu duquel le programme est
financé (voir également le point 22 ci-après).
La participation est également ouverte aux organisations
9.Situations d’exclusion
Les soumissionnaires doivent fournir une déclaration signée,
incluse au formulaire de soumission pour un contrat de
travaux, selon laquelle ils ne se trouvent dans aucune des
situations énumérées au point 2.3.3 du Guide pratique.
10.Nombre d’offres
Les soumissionnaires peuvent soumettre seulement une
offre. Les offres ne portant que sur une partie d’un lot ne
seront pas prises en considération. Tout soumissionnaire peut
indiquer dans son offre qu’il consentira une remise au cas où
son offre serait retenue. Les soumissionnaires ne peuvent
pas soumettre une offre pour une variante en plus de leur
offre pour les travaux requis dans le dossier d’appel d’offres.
11.Garantie de soumission
Les soumissionnaires doivent fournir une garantie de
soumission de 6000000 FCFA lors de la remise de leur offre.
Cette garantie sera restituée aux soumissionnaires non
retenus une fois que l’appel d’offres aura été mené à terme,
et à l’attributaire ou aux attributaires après la signature du
contrat par toutes les parties.
12.Garantie de bonne exécution
Il sera demandé à l’attributaire de fournir une garantie de
bonne exécution égale à 5% de la valeur du marché à la
signature du contrat. Cette garantie doit être fournie avec le
contrat contresigné dans un délai de 30 jours à compter de la
réception par le soumissionnaire du contrat signé par le
pouvoir adjudicateur. Si l’attributaire ne fournit pas la garantie
requise dans le délai imparti, le contrat sera frappé de nullité;
un nouveau contrat pourra être établi et adressé au
soumissionnaire ayant présenté la deuxième offre conforme
la moins disante.
13.Réunion d’information et/ou visite de site
Aucune réunion d’information n’est prévue.
14.Validité des offres
Les offres sont valables pendant une période de 90 jours à
compter de la date limite de remise des offres.
15.Période de mise en oeuvre des tâches: 180 jours
CRITÈRES DE SELECTION ET D’ATTRIBUTION
16.Critères de sélection
Capacité économique et financière + capacité technique et
professionnelle en accord avec les critères utilisés à la
Mardi 12 Janvier 2016
ANNONCES
section 12.2 des Instructions aux Soumissionnaires.
17.Critères d’attribution
Prix : l’offre techniquement conforme et la moins disante.
SOUMETTRE UNE OFFRE
18.Comment obtenir le Dossier d’Appel d’Offres?
Le Dossier d’Appel d’Offres est disponible à « Cellule Union
Européenne, 265, Avenue du Gouverneur Jules Brévié,
BP : 13854 Niamey – République du Niger.
Tel : (227) 20 72 21 27/ 20 72 51 86 Fax : (227) 20 72 35 20»,
moyennant le paiement de (livraison postale exclue et à la
charge du candidat) de 150 000 FCFA par lot.
Il est également disponible auprès du pouvoir adjudicateur.
Les offres doivent être rédigées uniquement au moyen du
formulaire type de soumission pour les marchés de travaux
inclus dans le dossier d’appel d’offres, dont les dispositions et
la présentation doivent être strictement respectées.
Toute question concernant le présent appel d’offres doit être
adressée par courrier à Monsieur le Coordonnateur de la
Cellule Union Européenne, 265, Avenue du Gouverneur Jules
Brévié, BP: 13854 Niamey – République du Niger. (Avec
mention de la référence de publication indiquée au point 1) au
moins 21 jours avant la date limite de remise des offres
9
figurant au point 19.
Le pouvoir adjudicateur doit répondre aux questions au moins
11 jours avant la date limite de soumission des offres. Des
éclaircissements ou des changements mineurs au Dossier
d’Appel d’Offres sont communiqués par courrier par le
pouvoir adjudicateur au plus tard 11 jours avant la date limite
de soumission des offres.
19.Date limite de soumission des offres
10 heures, le 29/02/2016
Le pouvoir adjudicateur ne prendra pas en considération les
offres reçues après la date limite.
20.Séance d’ouverture des offres
10h 30 mn, le 29 /02/2016 à la Cellule Union Européenne,
265, Avenue du Gouverneur Jules Brévié, BP : 13854 Niamey
– République du Niger.
21.Langue de la procédure
Toutes les communications écrites de cet Appel d‘Offres
doivent être faites en français.
22.Base juridique
Accord de Partenariat ACP – EC signé à Cotonou le 23 juin
2000 tel qu'amendé le 25 juin.
Merci d’indiquer toute spécificité pouvant avoir un impact sur les règles de participation
(par exemple spécificité géographique, thématique, court terme ou long terme).
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’AGRICULTURE
PROJET DE DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS ET DES MARCHES AGRO SYLVO PASTORAUX PRODEX
Crédit : 5532NE
AVIS D’APPEL D'OFFRES NATIONAL
N°04/TRAVAUX/PRODEX 5532 NE
Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un crédit de l'Association
Internationale pour le Développement pour financer le Fonds Additionnel du
Projet de Développement des Exportations et des Marchés Agro Sylvo
Pastoraux (PRODEX), et a l'intention d'utiliser une partie de ce crédit pour
effectuer des paiements éligibles au titre du Marché AON
N°04/TRAVAUX/PRODEX/5532 NE relatif aux travaux de construction des
marchés à bétail dans les régions d'Agadez, Dosso et Tillabéri.
prescriptions spéciales sont les clauses du Dossier Type d'Appel d'Offres,
Passation des Marchés de Travaux (Droit Civil) Août 2012, publié par la
Banque Mondiale.
4.L'Appel d'Offres se déroulera conformément aux procédures d'Appel
d'Offres International spécifiées dans la publication de la Banque « Directives:
passation des marchés financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits de
l'IDA édition de mai 2004 révisés en octobre 2006 et mai 2010 et est ouvert à
tous les soumissionnaires des pays qui répondent aux critères tels que définis
dans le Dossier d'Appel d'Offres.
5.Les soumissionnaires intéressés éligibles peuvent obtenir de plus amples
renseignements auprès de M. Bola Moussa Coordonnateur du PRODEX
et examiner le Dossier d'Appel d'Offres à l'adresse ci-dessous du lundi au
jeudi de 8h30 mn à 17h30 et le vendredi de 8h30mn àl3h30mn.
Projet de Développement des Exportations et des Marchés AgroSylvo-Pastoraux BP: 507 Niamey Tel: 20 35 00 68
E-mail: niger_prodex@yahoo.fr ou moussabola@yahoo.fr
Un soumissionnaire peut soumissionner pour un ou l'ensemble des lots
et peut être adjudicataire d'un maximum de 2 lots.
1.Le Ministre de l'Agriculture, invite, par le présent Appel d'Offres, les
soumissionnaires intéressés à présenter leurs offres sous plis fermés, pour la
réalisation des travaux ci-dessus.
2.Le Dossier d'Appel d'Offres pourra être retiré par les candidats à l'adresse
ci-dessous, sur présentation du reçu de paiement de cent mille (100 000)
francs CFA correspondant au prix de vente non remboursable du dossier.
3.Les clauses des Instructions aux soumissionnaires et celles du Cahier des
Mardi 12 Janvier 2016
6. Toutes les offres doivent être déposées au Ministère de l'Agriculture au
plus tard le 08 février 2016 à 10h00 et être accompagnées d'une garantie
de soumission d'un montant de :
Lot 1: 3.000.000 FCFA
Lot 2: 3.000.000 FCFA
Lot 3: 3 000 000 F CFA
7.Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires
qui souhaitent être présents à l'ouverture, le 08 février 2016 à 10h30 mn, dans
la salle de réunion du Ministère de l'Agriculture.
Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Toutefois les offres seront
acceptées séance tenante par la Commission d'ouverture des offres.
NATION
10
l
Evolution des prix à la consommation à Niamey en novembre 2015
Hausse de 0,1% du niveau général des prix
e bulletin souligne que
la hausse du niveau général des prix en novembre 2015 par rapport au
mois d'octobre 2015 est induite par l'augmentation des
prix des produits composant
les fonctions : «Produits alimentaires et boissons non
alcoolisées» (+0,1%) et «Logement, eau, électricité, gaz
et autres combustibles»
(+0,2%). Toutefois, la même
source a précisé que cette
hausse du niveau général
des prix a été atténuée par le
repli des prix de certains pro-
L
l
duits composant les fonctions : « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants»
(-1,2%) et «santé» (-0,3%).
S'agissant particulièrement
de la fonction «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées», l’IHPC a noté
que les produits concernés
par la hausse des prix sont
les légumes frais en feuille
(+17,7%), les poissons et autres produits sèchés ou
fumés (+9,0%), les condiments (+7,9%), les charcuteries, conserves, autres
viandes et préparation à
l
DR
Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l'Indice
Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est en hausse de
0,1% en novembre 2015 par rapport à son niveau du mois d'octobre
2015. En glissement annuel (novembre 2015 par rapport à
novembre 2014), le taux d'inflation est ressorti à +1,9%. En moyenne
annuelle, le taux d'inflation s'est établi à +0,8% en novembre 2015.
Il se situe ainsi largement en dessous de la norme communautaire
fixée à 3% maximum par la Commission de l'UEMOA dans le cadre
du suivi des critères de convergence. Le niveau des prix des
céréales non transformées est ressorti en baisse de 0,3% en
novembre 2015 par rapport à la même période de l'année dernière.
Fruits et légumes sur un marché de Niamey
base de viande (+6,9%), les
poissons frais (+2,5%), les
autres fruits frais (+2,3%),
les
pains(+1,0%),
les
œufs(+0,3%) et les tubercules et plantain (+0,1%).
Pour l'autre fonction qui a
contribué à la hausse du niveau général des prix, l'on
note les prix des combustibles solides et autres, notamment le bois de chauffe
vendu au tas (+20,1%).
Les prix des céréales non
transformées, sont ressortis,
selon l'Indice Harmonisé des
Prix à la Consommation, en
baisse de 0,6% en novembre
2015 par rapport à leur niveau du mois précédent.
Cette baisse est le résultat
d'un repli concomitant des
prix des sacs de 50 kg de riz
(-0,6%) et de 100 kg de mil
(-1,5%) et de maïs(-2,3%).
Ainsi les prix de ces produits
sont passés respectivement
de 20.560 FCFA, 19.375
FCFA et 19.625 FCFA en octobre 2015 à 20.429 FCFA,
19.083 FCFA et 19.167 FCFA
en novembre 2015. En revanche, le prix du sac de 100
kg de sorgho a augmenté de
0,1% en novembre 2015
pour s'établir à 20.528 FCFA
contre 20.514 FCFA en octobre 2015.
Enfin, le bulletin a relevé que
pour les produits pétroliers à
la pompe, les prix sont restés
inchangés en novembre
2015. Ils sont ainsi ressortis
à 540 FCFA pour le litre d'essence super 91 sans plomb,
à 538 FCFA pour le litre de
gaz oil, à 649 FCFA pour le
litre d'essence mélange et à
496 FCFA pour celui du
pétrole lampant.
Mamane Abdoulaye
(Source INS)
Congrès statutaire du Syndicat National des Agents de Santé du Niger (SYNASNI)
n prononçant son discours, le directeur général des ressources
humaines, représentant le
ministre de la Santé Publique, M. Issa Yahaya a
rappelé que le militantisme
syndical implique une très
grande responsabilité vis-àvis des partenaires et des
militants, avec tout ce que
cela comporte comme défis.
Selon lui, le client du secteur de la santé est de plus
en plus roi. Il n’hésite plus à
dire ce qui ne va pas du
point de vue des prestations
de services. Chacun doit
veiller sur la qualité des
soins et la pratique du métier qui sont autant de facteurs relevant de l’éthique et
de la déontologie. Ce sont
des prérogatives qui sont inculquées à l’école.
«Je vous invite à de la responsabilité. La santé n’est
pas un secteur comme les
autres. Vous avez en main
des vies humaines, des malades qui ont besoin d’être
soulagés, souvent dans les
minutes et les secondes qui
suivent. Si vous ne répon-
E
dez pas à ces exigences,
vous avez failli. Certes les
moyens ne sont pas toujours réunis. Néanmoins, ce
n’est pas une raison pour
baisser la garde. Il faut
dans ce cas innover, surtout
au niveau de l’accueil. Un
bon accueil est déjà un soulagement, une piste de guérison. Vous mettez ainsi le
patient dans un état de
communication, qui va lui
permettre de vous dire en
réalité de quoi il souffre. Les
autorités et les usagers
vous reprochent souvent le
mauvais accueil. Profitez de
ce congrès pour partager
vos difficultés et vos espoirs, dans la responsabilité» a ajouté le directeur
général des ressources humaines du ministère de la
Santé Publique, M. Issa Yahaya.
Pour sa part, le Secrétaire
général du Bureau exécutif
national du SYNASNI, M.
Fatoulaye Kio, a indiqué
qu’il y a des moments faciles et d’autres difficiles
dans toute organisation. A
ce titre, il a demandé à ses
camarades de faire preuve
de courage pour affronter
ensemble les périodes difficiles et les adversaires de
taille qui occupent actuellement le terrain, et qui sont
prêts à tout prix à déstabiliser le SYNASNI par des
manœuvres
sournoises.
«Faisons preuves de maturité syndicale et prouvons
leurs que le SYNASNI est
un et indivisible. Notre syndicat a besoin d’hommes
forts, compétents, dynamiques, aguerris, soucieux
de l’avenir, pour réfléchir sur
les moyens de résoudre
certaines préoccupations de
notre cahier de charge » a-til dit.
Ces préoccupations poursuit le SG du BENSYNASNI sont entre autres
le paiement des rappels sur
salaire à tous les camarades, le recrutement de
nos camarades agents de
santé communautaires en
perceptive grâce aux efforts
du SYNASCOM, la finalisation de la titularisation de
tous les camarades intégrés
à la fonction publique des
années 2009, 2010, 2011 et
enfin le recrutement à la
fonction publique de tous
les jeunes diplômés et tant
d’autres problèmes non
l
Le Syndicat National des Agents de Santé du Niger (SYNASNI) a
tenu, dimanche dernier au centre Iman Malik de Niamey, son
premier congrès statutaire. Le thème retenu à l’occasion de ces
assises est : ‘’Ethique et déontologie pour les prestataires de
soins’’.
DR
‘’Ethique et déontologie pour les prestataires de soins’’, thème retenu
La table de séance à l’ouverture du congrès
moins importants qui ont
besoin d’une attention particulière. Fatoulaye Kio
d’ajouter qu’à la veille des
élections professionnelles
qu’envisage le gouvernement, l’heure est de se mettre au travail, en recrutant
plus de militants tout en
évitant les haines, les querelles, les murmures et tous
autres actes ou comportements visant à déstabiliser
la cohésion, la solidarité
syndical, le respect mutuel,
l’esprit bienveillant qui ont
toujours prévalu au sein de
ce syndicat.
Quant au secrétaire général
de l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs
(USPT), M. Chaïbou Tankari, il a expliqué que
l’USPT est partenaire avec
tout gouvernement, tout en
s’attachant à son indépendance, et en reconnaissant
que chaque militant et
chaque citoyen a le droit
d'adhérer au parti politique
de son choix. «Je vous
conseille de retenir que, ce
dont nous avons de commun, c'est le travail, la production au niveau des
entreprises ou de l’Etat.
Aussi, notre ennemi commun c'est tout système
fondé sur l'exploitation de la
force du travail, tout système économique ou social
contraire aux intérêts supérieurs
du
Niger,
ou
contraire aux intérêts des
travailleurs», a dit M. Chaïbou Tankari.
Samira Sabou
Mardi 12 Janvier 2016
SOCIÉTÉ
l
11
3ème journée du Sabre National, Dosso 2016
De grosses pointures ont déjà mordu la poussière
D’autres grands lutteurs ont aussi mordu la poussière
l
Elh. Zakari A. Gado/ONEP
H
l’arène Salma Dan Rani a totalement retenu son souffle jusqu’à la
11ème minute où est arrivée la
délivrance avec la chute de Bindigaou. Le colosse de Dosso continue ainsi sa marche vers un
deuxième sacre. Dosso s’impose
donc par 7 victoires contre 3 pour
Maradi.
En deuxième heure, au cours de
la rencontre Tahoua Agadez, deux
combats ont surtout retenu l’attention du public. Il s’agit de l’opposition Souley RabagardamaLaminou Maidaba. Un duel au
l
ier matin, deux rencontres
ont constitué le menu de
l’arène Salma Dan Rani :
Dosso-Maradi d’une part, et de
l’autre, Agadez –Tahoua. Triste
matinée que celle du lundi pour
l’écurie de Maradi qui a enregistré
l’élimination de son leader incontesté Oumarou Ali Bindigaou. En
effet, c’est dans un duel héroïque
contre le champion en titre Kadri
Abdou alias Issaka Issaka, que le
colosse de Maradi a plié l’échine.
Pendant ce combat digne de
grands gladiateurs, le public de
Elh. Zakari A. Gado/ONEP
Les combats entrant dans le cadre du 37ème Sabre National se
poursuivent intensément et activement dans l’arène Salma Dan
Rani de Dosso. Les victoires se succèdent aux victoires pour les
uns, et les défaites s’accumulent pour les autres, rendant pour ces
derniers, de plus en plus illusoire la prétention au Sabre. Ces
fortunes diverses ponctuent le déroulement normal des
compétitions de lutte traditionnelle dans une ambiance de
fraternité et de cohésion entre lutteurs de différentes régions du
Niger.
Le champion en titre Issaka Issaka a écrasé l’un des espoirs de Maradi Bindigaou
l
sommet, finalement remporté par
le leader de l’écurie de l’Aïr, qui a
usé de sa fine technique pour
faire mordre la poussière à Rabagardama. C’est d’ailleurs à un
scénario identique qu’on a assisté
dans l’autre combat qui opposait
Saley Daouda d’Agadez à Yahaya
Kaka de Tahoua. La force
physique de Saley a été contrariée par la finesse technique de
Yahaya Kaka qui a infligé une
chute mémorable à son adversaire. Agadez s’impose au finish
par 6 victoires contre 4 pour
Tahoua.
Auparavant, dimanche après
midi, pour le compte de la deuxième journée, les géants de
l’écurie de Tahoua, et ceux de la
redoutable écurie de Niamey se
sont affrontés dans des joutes à
couper le souffle aux spectateurs
passionnés de lutte. C’est
Adamou Abdou, le colosse de
Niamey qui ouvre le bal, en réus-
sissant à déséquilibrer l’expérimenté Issoufou Gado de Tahoua,
avant de le plaquer magistralement au sol. Une victoire qui
sonne comme un véritable coup
d’envoi sur la marche à suivre
pour les lutteurs de Niamey. Et
cela d’autant plus que répondant
à cette invite, Yacouba Adamou,
le leader de l’écurie de Niamey,
ne fait pas de détail devant Mahamadou Anafi de Tahoua, qu’il
envoie au sol après avoir
longtemps tergiverser.
Cependant, les lutteurs de
Tahoua, très alertes, décident
aussitôt d’arrêter cette décente
aux enfers en bloquant la machine infernale mise en marche
par Niamey. Et c’est Lawali Dan
Tambaye qui sonne la révolte. En
effet, en 2 minutes 32 secondes,
le jeune prodige de l’Ader parvient
à terrasser, et de fort belle
manière Sabo Abdoulaye, une
pièce maîtresse du dispositif tech-
nique de Niamey. Du coup, il le
prive de la course au Sabre dans
laquelle il était pourtant bien engagé. Tassiou Ibrahim n’a pas eu
beaucoup de chance devant
Souley Rabagardama, qui dans
un combat -éclair a réussi à le
mettre au sol. Yahaya Kaka et Abdousalam Soumaila en ont fait autant face à leurs adversaires. Au
bout du compte, Tahoua remporte
la rencontre par 5 victoires contre
4 plus un nul.
En deuxième heure, l’écurie hôte,
de Dosso a affronté celle d’Agadez. Une rencontre très riche
en suspens et qui a commencé
par le combat très attendu du détenteur actuel du Sabre, Kadri
Abdou Issaka Issaka. Le champion 2015 a souffert le martyr
avant de l’emporter au terme des
20 minutes de combat par avertissement. Pour le reste,
Soumaila Abdou, Mahamadou
Abdou, Issoufou Inoussa et
Badamassi Assoumane ont assuré leurs victoires. Du côté d’Agadez, le double champion
national, Laminou Maidaba est
sorti indemne de son combat contre Dosso. A l’issue de cette rencontre, les deux équipes ont fait
un match nul de 5 victoires
partout.
Demain mardi pour le compte de
la 4ème journée, dans la matinée
Tillaberi affrontera Niamey, et
Diffa s’opposera à Zinder. Dans
l’après midi il y aura les chocs
Dosso-Tahoua, et AgadezMaradi.
l
Oumarou Moussa
Envoyé spécial
Portrait de lutteur/Sabre national de lutte :
alme, mais impitoyable dans l’aire de
combat,
Mansour
Issa, est âgé de seulement
19 ans. Il est marié et père
d’un enfant. Selon ses dires,
il a découvert la lutte traditionnelle depuis sa tendre
enfance et a nourri l’ambition
d’évoluer dans un cadre
sportif structuré. Il a ainsi embrassé ce sport qu’il aime
tant et qu’il pratique avec
beaucoup de sérieux et d’engagement. Avant de rentrer
dans le cercle des célébrités
de la lutte traditionnelle, il a
enregistré un parcours extraordinaire à travers des rencontres qui s’effectuaient
dans les villages de la région
de Diffa, de l’intérieur du
pays et du Nigeria voisin.
Cette étape importante pour
tout lutteur qui espère pros-
C
pérer dans les grandes
arènes du pays, a permis à la
coqueluche du Manga de capitaliser un certain nombre
d’expériences et de techniques qui font de lui un technicien gênant du milieu de la
lutte. En outre, il a avoué être
entrainé par Saley Danja à
Diffa avant d’intégrer l’équipe
régionale. Mansour Issa a
une corpulence sportive acceptable et capable de créer
la surprise face à tout adversaire. Contrairement à d’autres lutteurs, il traite tous ses
adversaires au même titre
que n’importe quel lutteur par
crainte d’être surpris et humilié. Ce qui importe pour lui,
c’est la victoire. ‘’Je prends
tous mes adversaires avec
sérieux’’ dit-il.
En trois (3) années d’intégration Mansour a pris part aux
Mardi 12 Janvier 2016
rencontres régionales
en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Nigeria. Le
Niger a d’ailleurs été
représenté au tournoi
de lutte traditionnelle
de la CEDEAO qui
s’est déroulée l’année
dernière à Dakar, par le
jeune Mansour dans la
catégorie de 75 kg.
Mansour a remporté la
médaille d’or après
avoir surclassé ses 13
adversaires de la catégorie. La vedette de
Diffa a indiqué avoir
participé à deux (2) reprises à la coupe Balla
Harouna et a toujours figuré parmi les quatre
premiers. Malgré son jeune
âge, Mansour s’est dit prêt à
affronter tout adversaire, l’essentiel dit-il, c’est d’être sûr
de soi, de sa détermination et
de son engagement face à
l’adversaire.
La seule ambition qu’il nourrit
est de ramener le sabre à
Diffa. Mansour Issa reconnait
l
Depuis trois ans, le nom de Mansour Issa est devenu familier pour
les amateurs de la lutte traditionnelle. Entré en scène en 2013, lors
de la 34eme édition du Sabre national (tenue à Niamey) au titre de la
région de Diffa, Mansour Issa s’est imposé de par ses qualités
techniques. Depuis lors, ce jeune lutteur est incontestablement un
animateur incomparable des arènes des jeux de lutte traditionnelle.
Elh. Zakari A. Gado/ONEP
Mansour Issa la nouvelle coqueluche de Diffa
Mansour Issa
la qualité des autres animateurs incontestables des
arènes notamment yacouba
Adamou, Tassiou Ibrahim et
Adamou Abdou. Ce qu’il apprécie chez ces lutteurs,
c’est surtout leur sérieux
dans les combats. «Ils savent ce qu’ils font et ce qu’ils
cherchent », confie-t-il. En
termes d’avantages, Man-
sour Issa reconnaît que la
lutte lui permet d’avoir beaucoup de choses lui permettant d’entretenir sa famille et
d’apporter assistance à ses
proches et amis. Au regard
de ses prestations de la première et de la 2ème journée,
on peut dire que Mansour a
des potentialités pour faire
vibrer l’Arène Salma Dan
Rani de Dosso et livrer un
spectacle inédit à ses supporters qui attendent d’ailleurs beaucoup de sa part.
A côté des activités sportives, Mansour Issa excelle
dans le transport. Il travaille
comme chauffeur sur l’Axe
Diffa-Zinder. C’est un métier
qu’il exerce avec enthousiasme. Il profite des temps
d’inactivité sportive pour faire
son travail convenablement
afin
dit-il d’assurer le
bien-être de sa famille et
vivre décemment.
l Laouali Souleymane,
Envoyé spécial
ANNONCES
12
COMMUNIQUE DE PRESSE
SUIVI/EVALUATION DES PROGRAMMES
VIH/SIDA
Le CESAG, avec l'appui technique du Projet MEASURE
Evaluation, organise du 17 au 28 février 2016 au CESAG à
Dakar - SENEGAL, un séminaire sur «Le Suivi Evaluation
des Programmes VIH/SIDA ».
Public­cible :
Tous les professionnels de Suivi/Evaluation au niveau
national et sous-régional participant à la mise en œuvre des
programmes VIH/SIDA:
-Ministères de la Santé, des Finances et du Plan ;
-Responsables ou gestionnaires des programmes VIH ;
-Assistants et conseillers ;
-Organisations non gouvernementales.
La date limite des inscriptions est fixée au
vendredi 05 février 2015
Pour toute information, s'adresser à Madame
Habiétou SANE
Direction de la Recherche et de la Consultance :
Tél. : (221) 33.839.73.60 ­ Poste 379
Fax : (221)33.821 32 15
Email : aby.sane@cesag.sn/aby.sane@cesag.edu.sn
L'Assemblée Générale du Fonds de Solidarité Africain (FSA) a tenu sa 6ème
session ordinaire, le jeudi 07 janvier 2016 à Niamey, sous la présidence de
Monsieur Saidou SIDIBE, Ministre de l'Economie et des Finances du
Niger, Président en exercice de l'Assemblée Générale du FSA.
Après la cérémonie d'ouverture, l'Assemblée s'est réunie sous sa forme
statutaire.
Au cours de ses travaux, l'Assemblée Générale a examiné et approuvé les
comptes de l'exercice 2014, le Rapport du Conseil d'Administration sur les
activités du Fonds au titre de l'exercice 2014, le Rapport de l'audit général
du FSA et le Plan de Développement Stratégique à Moyen Terme du FSA
pour la période 2016-2020.
Elle a également décidé du renforcement des ressources financières du
Fonds à travers l'augmentation de son capital et l'abondement du Fonds
Spécial de Bonification.
En outre, elle a pris certaines décisions d'une importance capitale aussi
bien pour contribuer aux économies de ses Etats Membres que pour
renforcer l'envergure et la solidité du Fonds de Solidarité Africain lui-même.
A l'issue de ses travaux, l'Assemblée Générale exprime ses vifs remerciements
à son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la
République du Niger, Chef de l'État, à Monsieur BRIGI RAFINI, Premier
Ministre, Chef du Gouvernement, à Monsieur Saidou SIDIBE, Ministre de
l'Economie et des Finances, aux Membres du Gouvernement et au Peuple
Nigérien pour toutes les facilités accordées et l'accueil chaleureux dont ses
membres ont été l'objet.
Fait à Niamey, le 07 janvier 2016
Le Président en exercice de l’Assemblée Générale
Saïdou Sidibé
COMMUNIQUE DE PRESSE
RESULTATS DE L'ADJUDICATION DE L'EMISSION DE BONS
DU TRESOR DU SENEGAL DU 07 JANVIER 2016
L'Agence UMOA-Titres (AUT), en collaboration avec la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), a organisé le jeudi
07 janvier 2016, à la demande de la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor du Sénégal, l'émission de Bons du Trésor
à 3 mois portant sur un montant de 60 milliards.
Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'exécution du programme d'émissions de titres publics du Sénégal, en conformité avec la
stratégie à moyen et long terme de gestion de la dette, visant à garantir sa capacité à honorer ses échéances.
L'Appel d'Offres, lancé le 31 décembre 2015, suivant un système d'enchères à taux multiples, a enregistré les résultats ci-dessous :
Résultats de l'émission
Montant sollicité
:
60 000 millions de PCF A
Nombre de soumissions
:
57
Montant global des soumissions
:
83 225 millions de FCFA
Soumissions retenues
:
60 000 millions de FCFA
Taux de couverture du montant mis en adjudication :
138,71%
Prix marginal
:
4,5998%
Prix moyen pondéré
:
4,0298%
L'Agence remercie, au nom du Trésor Public du Sénégal, l'ensemble des investisseurs pour la confiance renouvelée et le soutien constant aux initiatives de
financement des actions de développement dans l'Union. La prochaine intervention du Trésor sénégalais sur le marché des titres publics de l'UMOA vous
sera communiquée lors de la publication du calendrier des émissions de titres publics du premier trimestre 2016.
Fait à Dakar, le 7 janvier 2016
Le Directeur de l'Agence UMOA-Titres
Adrien DIOUF
Pour plus d'informations, merci de contacter l'Agence UMOA-Titres
Email : adjudications@umoatitres.org /Tel : +221 33 839 1010/Fax : +221 33 8394557
Mardi 12 Janvier 2016
ANNONCES
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DU PLAN, DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT
COMMUNAUTAIRE
DIRECTION GENERALE DES INVESTISSEMENTS
PROJET D’ACTIONS COMMUNAUTAIRES POUR LA
RESILIENCE CLIMATIQUE
UNITE DE COORDINATION DU PROJET
AVIS DE RECRUTEMENT
TERMES DE REFERENCE D’AUDITEUR INTERNE DU PACRC
I.CONTEXTE
Le Gouvernement de la République du Niger a bénéficié d’un financement sur le Fonds
Stratégique pour le Climat (SFC/CIF) dans le cadre du Programme Pilote pour la
Résilience Climatique (PPCR). Ce financement d’un montant global de 110 millions de
$ US servira à la mise en œuvre de quatre (4) projets prioritaires préparés par le Niger
avec l’appui de la Banque Mondiale (BM), la Banque Africaine de Développement (BAD)
et la Société Financière Internationale (SFI).
Le Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatique (PACRC) a été
préparé en collaboration avec la BM pour un montant de 63 millions de $ US.
Le Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatiques comprend trois (3)
grandes composantes et six (6) sous-composantes :
Composante 1: Incorporer la résilience climatique dans les stratégies de
développement aux niveaux national et local
Les activités de cette composante visent essentiellement à rendre les politiques
sectorielles et locales plus sensibles aux changements climatiques et à définir et mettre
en œuvre une stratégie de communication compréhensive. Cette composante se
décline en deux sous composantes :
Sous composante 1.1 : Intégration systématique de la variabilité et du changement
climatique dans les politiques sectorielles et dans la planification locale
Sous composante 1.2 : Stratégie de communication et gestion des connaissances
Composante 2: Intégration des pratiques de résilience climatique dans les
systèmes agro-sylvo-pastoraux et de mesures de protection sociale des
populations locales
Les activités de cette composante visent à augmenter la résilience des systèmes agrosylvo-pastoraux face aux risques climatiques. Elle s’exécutera à travers un mécanisme
de financement qui canalisera les subventions vers les communes et les communautés
de base.
Sous-composante 2.1 : Amélioration de la résilience des systèmes agro-sylvopastoraux : les investissements concerneront des initiatives liés à l’agriculture,
l’agroforesterie, l’agro-pastoralisme et le pastoralisme.
Sous-composante 2.2 : L’intégration de mesures novatrices pour protéger les
ménages les plus pauvres et les plus vulnérables à travers (i) la protection et
réhabilitation des infrastructures; (ii) la mise en œuvre d’un système de transferts
monétaires en faveur des ménages; (iii) organisation de travaux saisonniers rémunérés;
et (iv) distribution de ‘bons d’achat’.
Composante 3: Coordination de toutes les activités du projet, y compris les
activités de suivi et évaluation, et la coordination du PSCR dans son ensemble
Les activités de cette composante visent à assurer une coordination efficace du
PACRC, comme aussi une coordination stratégique d’ensemble du PSCR. La
composante se décline en deux sous composantes :
Sous-composantes 3.1 : Coordination spécifique du PACRC: elle assurera la mise en
œuvre des activités suivantes: (i) la gestion financière; (ii) la passation des marchés;
(iii) le suivi-évaluation du projet; et (iv) le contrôle de qualité des investissements
réalisés.
Sous-composantes 3.2 : Coordination stratégique du PSRC : veillera à l’harmonisation
des normes et procédures de gestion, à la mise en place d’un cadre de collaboration
avec les coordinations des 4 projets du PSCR, à la promotion du partenariat pour la
synergie avec les principaux partenaires intervenant dans les changements climatiques.
Pour permettre à l’Unité de Coordination du Projet d’Actions Communautaires pour la
Résilience Climatique (PACRC) d’assurer une bonne gestion du projet, il a été prévu
qu’une partie des fonds sera utilisé pour le recrutement d’experts en charge de la mise
en œuvre des différentes actions du PACRC.
C’est dans ce cadre qu’il est prévu le recrutement d’un Auditeur Interne;
Les présents termes de référence fixent les missions à confier à l’Auditeur Interne.
1-Auditeur Interne
•Mandat
Placé sous la responsabilité du Président du Comité de Pilotage du PACRC, l’auditeur
Interne a pour mission principale de vérifier l’effectivité ou la matérialité des dépenses
réalisées sur le budget du programme. Il doit particulièrement :
-Contribuer à l’élaboration du plan annuel de travail et budgétaire (PTBA), en
collaboration avec le Responsable Administratif et financier, et le Spécialiste du Suivi
Evaluation du programme ;
-Valider le plan de trésorerie du projet établi à partir du plan annuel de travail et
budgétaire ;
-Rédiger des plans d’audit interne annuels à soumettre à l’approbation et à la validation
du Coordonnateur National et du Président du Comité de Pilotage, avec avis de nonobjection de la Banque mondiale ;
-Exercer un contrôle financier à priori et la vérification des comptes selon les procédures
financières et comptables, y compris celles des dépenses suivant lesquelles des retraits
de fonds des bailleurs sont effectués sur la base de relevés de dépenses ou de mémoire
de dépenses ;
-Procéder de façon régulière à des audits réguliers des systèmes de comptabilité et
des opérations, de l’utilisation des fonds et de la gestion des fonds ;
-Communiquer les résultats au Président du Comité de Pilotage, au Coordonnateur et
à la Banque mondiale en rédigeant des rapports détaillés et complets sur les résultats
des missions d’audit interne;
Mardi 12 Janvier 2016
13
-S’assurer du bon déroulement des activités en rapport avec les prévisions ;
-S’assurer que les achats et les marchés sont réalisés en conformité avec les
procédures et le plan de passation des marchés et que les dépenses sont conformes
aux budgets approuvés ;
-Vérifier le fonctionnement et l’utilisation effective des outils de gestion (codification
budgétaire et analytique, logiciel de gestion intégré, etc.) nécessaire à la définition et
au pilotage des objectifs, à l’élaboration des plans annuel d’activités et au suivi de leur
réalisations.
Si besoin il y a procéder à des ajustements en collaboration avec les services
concernés;
-Veiller au respect des procédures opérationnelles comptables, administratives,
informatiques, financières et techniques, et à leur mise à jour ;
-Contrôler la régularité des demandes de paiement sur la base des rapports financiers
intérimaires non audités (RFINA) et leur conformité au budget ;
-Evaluer en collaboration avec le Spécialiste du Suivi Evaluation, les coûts et les
performances d’exécution des travaux ;
-Veiller à la conformité de l’exécution des activités du PACRC par les partenaires selon
les clauses des conventions ou contrats ;
-Veiller au bon fonctionnement du matching-Grant ;
-Elaborer mensuellement un rapport de contrôle interne à transmettre au comité
National de Pilotage, avec copie au Coordonnateur National du PACRC; le rapport
comprendra entre autre les recommandations d’amélioration ;
-Participer à la préparation des états financiers consolidés d’audit ;
-Participer à la préparation des missions d’audit externe et des missions de supervision
des experts de la Banque mondiale ;
-Vérifier la mise en œuvre des recommandations des missions d’audits externes et de
supervision des bailleurs de fonds ;
-Assurer que les inventaires physiques des biens (immobilisations, caisse, bons-valeurs
de carburant…etc.) du Projet sont périodiquement effectués et présentés correctement
;
-Participer aux réunions organisées périodiquement par la cellule nationale de
coordination ;
•Profil
-Etre titulaire d’un diplôme supérieur (Bac+5 au moins), en gestion, audit et contrôle de
gestion, en comptabilité ou tout autre diplôme équivalent ;
-Avoir une expérience pratique d’au moins 5 années dont au moins trois (3) années
d’expérience au sein des projets de développement sous financement extérieur ;
-Avoir une expérience de deux (2) années au moins en cabinet d’audit et expertise
comptable ;
-Avoir une bonne connaissance des procédures de la Banque Mondiale ;
-Avoir une grande intégrité morale ;
-Avoir très bonne capacité rédactionnelle ;
-Avoir une très bonne connaissance de l’outil informatique;
-La connaissance du logiciel de gestion TOMPRO au tout autre logiciel de gestion
comptable des projets de développement serait un atout.
Statut du candidat
-L’Auditeur Interne aura un statut de consultant en conformité avec les directives «
sélection et emploi de consultants par les emprunteurs de la Banque Mondiale
des crédits et don de l’IDA Edition 2011».
Rapports et document à produire par l'auditeur interne
-Durant le 1er mois de son contrat, il effectuera entre autre, une mission de terrain pour
bien apprécier l’enjeu de sa mission et élaborera une charte d’audit qui présentera
notamment les grandes lignes et la finalité de l’audit interne, le rôle de l’auditeur, la
planification des missions, etc. et (ii) un plan de travail annuel comprenant une matrice
des risques et contrôles, la fréquence des visites, les moyens qui seront mis en œuvre,
les diligences relatives aux risques de fraude et corruption. Ces documents devront
être soumis à la validation de la coordination du projet et à l’IDA pour avis.
-Il produira également des rapports trimestriels de mission de contrôle. Ces rapports
devront être disponibles dans les 45 jours qui suivent la fin du trimestre et seront joints
aux rapports financiers intérimaires non audités à transmettre à la Banque mondiale.
Durée et localisation du poste
La durée du contrat pour le poste est d’un (01) an renouvelable après évaluation des
résultats par le supérieur hiérarchique. La première comportera une période probatoire
de six (6) mois. Le poste à pourvoir est situé à Niamey, avec des déplacements dans
les régions couvertes par le Projet.
Composition du dossier de candidature
Le dossier de candidature sera composé de :
1.Une demande manuscrite adressée à Monsieur le Coordonnateur National du
PACRC;
2.Une lettre de motivation ;
3.Un curriculum vitae détaillé ;
4.Une copie légalisée des diplômes et des attestations de travail.
Les candidats intéressés et remplissant les conditions citées doivent faire parvenir leurs
dossiers de candidature au plus tard le 5 février 2016 à l’Unité de Coordination du
Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatique (PACRC) sise à
l’immeuble du Programme Stratégique de Résilience Climatique PSRC-Niger route de
Ouallam en face du Ministère de la Justice.
ANNONCES
14
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’AGRICULTURE/ DIRECTION GENERALE DU GENIE RURAL
Projet de Mobilisation des Eaux pour le Renforcement de la Sécurité Alimentaire dans les
régions de Maradi, Tahoua et Zinder (PMERSA-MTZ)
Secteur : Agriculture et agro-industries
Référence de l’accord de financement : Don GAFSP N°5570155000051 du 29 Novembre 2011
N° d’Identification du Projet : P-NE-A00-004
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
N°AON : 009/2015/TRV/PMERSA-MTZ/DGGR/MAG
1. L’invitation à soumissionner suit l’avis général de passation des marchés qui a été publié sur UNDB
Online sous le N°AfDB122-819/12 du 21 mars 2012 et sur le site Web du Groupe de la Banque africaine de
développement.
2. Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un don du Fonds GAFSP pour financer certaines
activités du Projet de Mobilisation des Eaux pour le Renforcement de la Sécurité Alimentaire dans les régions
de Maradi, Tahoua et Zinder (PMERSA-MTZ). Il est prévu qu’une partie des produits de ce Prêt soit appliquée
aux règlements éligibles faisant partie du contrat pour la réalisation des travaux de fonçage de 500 mini
forages agricoles dans la région de Tahoua.
3. Le Ministère de l’Agriculture invite par la présente des offres sous pli fermé de la part des soumissionnaires
éligibles pour l’exécution des travaux de fonçage de 500 mini forages agricoles dans la région de
Tahoua (Zone d’intervention du PMERSA-MTZ). Le délai d’exécution des travaux est de huit (08) mois pour
chacun des lots. Les travaux seront exécutés en cinq (5) lots. La consistance des travaux est spécifiée
dans le cahier des spécifications techniques, le bordereau des prix unitaires et le cadre du devis
estimatif. Il s’agit des travaux suivants :
Une entreprise ou groupement d’entreprises peut soumissionner pour un ou l’ensemble des Lots, mais ne
peut être adjudicataire de plus de deux (2) lots.
4. Les soumissionnaires éligibles intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires et inspecter
le Dossier d’Appel d’Offres aux bureaux de la Cellule Nationale de Coordination du Projet, BP : 478 à Maradi,
Tel : 20 411 958, Email : pmersa2012@yahoo.fr ou à la Direction Générale du Génie Rural à Niamey, sis
au 2ème étage de l’immeuble du Ministère de l’Agriculture, BP : 241 Niamey, Tél : 20 73 21 48 - Fax : 20 73
20 16.
5. Un jeu complet de Dossier d’Appel d’Offres peut être acheté par les soumissionnaires intéressés sur
soumission d’une demande écrite à l’adresse indiquée ci-dessus et suite au règlement d’un droit non
remboursable de cent cinquante mille (150 000) Francs CFA en espèce ou au moyen d’un chèque certifié
libellé au nom du PMERSA-MTZ.
6. Les dispositions dans les instructions aux soumissionnaires et dans les conditions générales du contrat
sont les dispositions du Dossier type d’Appel d’Offres pour l’acquisition des travaux de taille moyenne, Edition
septembre 2010, mis à jour en juillet 2012, publié par la Banque Africaine de Développement.
7. Les offres doivent être déposées au plus tard le 15 février 2016 à 10 heures à la Direction Générale du
Génie Rural à Niamey, sis au 2ème étage de l’immeuble du Ministère de l’Agriculture, BP : 241 Niamey,
Tél : 20 73 21 48 - Fax : 20 73 20 16 et doivent être accompagnées d’une garantie de soumission d’une
valeur d’ un million cent mille francs (1 100 000 FCFA) pour chacun des lots 1, 2, 3, 4 et 5.
La durée de la validité des offres est de 120 jours à compter de la date limite de réception des offres.
8. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des soumissionnaires qui désirent être présents
et ce le 15 février 2016 à 10 h 30 mn dans la salle de réunion du Ministère de l’Agriculture (MAG)
BP : 241 Niamey, Tél : 20 73 21 48 - Fax : 20 73 20 16.
Le Coordonnateur du Projet
AVIS DE PERTE
AVIS DE PERTE
II est donné avis, de la perte de l'acte de cession de la parcelle N°B sise à Niamey de l'ilot N°10552 du Lotissement
CITE 2010 au nom de Monsieur ZAKARI ISSOUFOU.
Prière à toute personne qui l'aurait retrouver de bien vouloir le déposer à l'Etude Maître SOULEYMANE GARBA,
Notaire à la résidence de Niamey (Niger), Quartier Cité Poudrière Avenue du Damergou, Boite Postal : 11.167,
Tel : 20.74 1 264 ou au service des affaires domaniales de Niamey.
POUR AVIS MAITRE SOULEYMANE GARBA
Avis est donné par l'Etude de Maître BIZO MATSAHI LIMANE, Notaire à la résidence de Konni
Tel 20640183, 96.97.91.63 ; de la perte du l'acte cession de la parcelle n°E de l'ilôt 238 du lotissement
extension Nord-Sud-Ouest de Konni, au nom de Monsieur MAMAN BARTHE demeurant à Konni,
établi par la Mairie de Konni
Toute personne qui l'aurait retrouvé, est priée de bien vouloir le déposer à l'Etude ci-dessus indiquée
ou à la Mairie de Konni.
Me BIZO MATSAHI LIMANE
MOTION DE
REMERCIEMENT
L'Assemblée Générale du Fonds de
Solidarité Africain (FSA) a tenu sa sixième
session à Niamey, République du Niger, le
07 janvier 2016.
A l'issue de ses travaux, qui se sont
déroulés dans une atmosphère
conviviale et fraternelle, l'Assemblée
Générale du Fonds de Solidarité
Africain tient à exprimer à son
Excellence, Monsieur ISSOUFOU
MAHAMADOU, Président de la
République du Niger, Chef de l'État,
à Monsieur BRIGI RAFINI, Premier
Ministre, Chef du Gouvernement, à
Monsieur Saïdou SIDIBE, Ministre
de l'Economie et des Finances, aux
Membres du Gouvernement et au
Peuple Nigérien, sa profonde
gratitude et ses sincères sentiments
de reconnaissance pour l'accueil
chaleureux et l'hospitalité légendaire
dont ses membres ont été gratifiés
durant tout leur séjour à Niamey,
ainsi que ses vifs et chaleureux
remerciements pour toutes les
facilités qui leur ont été accordées et
qui ont permis un bon déroulement
de leurs travaux.
L’Assemblée Générale du FSA
Mardi 12 Janvier 2016
ECONOMIE
15
l Monnaie
La Banque de Chine s'engage à nouveau sur une stabilité du yuan
La banque centrale chinoise prévoit de maintenir la
stabilité du yuan par rapport à un panier de devises
mais ses fluctuations vis-à-vis du dollar vont s'accroître, a déclaré lundi l'économiste en chef de la
Banque populaire de Chine (BPC), Ma Jun.
ette déclaration publiée
sur le site internet de la
BPC intervient dans un
contexte d'interrogations sur la
gestion par les autorités chinoises du taux de change et
plus largement des marchés financiers, après une accélération de la dépréciation de la
devise au début de l'année. "Le
l
DR
C
nouveau régime du panier (de
devises)", a dit Ma. "La mise en
place d'un régime relativement
transparent, crédible, de panier
de devises aidera à stabiliser
les anticipations des marchés."
Ma a toutefois ajouté que le
yuan ne serait pas strictement
lié à un panier de devises, sans
donner plus de précisions. Les
Les marchés chinois sont volatiles
renminbi (dénomination officielle
du yuan-NDLR), ne connaîtra
pas de mouvements à sens
unique contre le dollar dans le
autorités chinoises avaient auparavant relevé le cours pivot
du yuan qui s'est nettement apprécié dans les transactions
offshore, soutenu selon des
cambistes par des interventions
massives de la banque centrale.
En revanche, les Bourses chinoises ont à nouveau lourdement chuté.
La BPC a fixé lundi le cours
pivot du yuan à 6,5626 pour un
dollar, au-dessus du cours pivot
de vendredi et nettement supé-
L'Arabie Saoudite confirme "la parité" de sa monnaie par rapport au dollar
’Arabie saoudite, confrontée à de sérieuses difficultés économiques en
raison de l'effondrement des
cours du brut, a confirmé lundi
"la parité" de sa monnaie nationale par rapport au dollar américain.
Le riyal saoudien reste indexé
sur la monnaie américaine avec
une parité fixe de 3,75 riyals
(0,91 euro) pour un dollar, a déclaré le gouverneur de la
Banque centrale saoudienne
Fahad Ben Abdallah al-Moubarak, cité par l'agence officielle
Spa. La monnaie nationale "est
soutenue par une série d'instruments de politique monétaire,
dont les réserves en devises
étrangères", a-t-il ajouté.
La Banque centrale a noté "une
récente volatilité sur le marché
futur du riyal saoudien contre le
dollar à la suite d'une mauvaise
L
Mariage
Les grandes familles
YAYE AMADOU à Dosso, Hamdallahi, Natitingou; (Bénin), Samboukoira,
Touroutourou Koira, Tidirka, Guiribani Koira, Abidjan (RCI), Kouré, Tombo Banda
La Grande famille
HAMANI DIOFFO à Niamey, Kollo, Liboré, Hamdallahi, et Gamkallé
Toutes ces familles ont la joie de vous faire part du Mariage de leurs enfants :
Mr Boube Yayé, Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération, Africain et
des Nigériens à l’extérieur avec Melle Sadi Hamani, l’Hotel de Ville de Niamey
Les cérémonies religieuses auxquelles vous êtes cordialement invités auront lieu
Inch’Allah le samedi 16 janvier 2016 à 08h 30 au domicile de Mr Hamani Dioffo
sis au quartier château 9 dans le couloir qui fait face à la station Total château
9. La semaine traditionnelle débutera le même jour chez le jeune marié.
AVIS DE VENTE AUX ENCHERES
ARAMINE NIGER S.A met en vente un véhicule Toyota Hilux Double
cabines en bon état.
L’accès à la visite du véhicule est autorisé du 11/01/2016 au 14/01/2016
de 09h00 à 17h00 au niveau du bureau ARAMINE NIGER rue NB-49 Quartier
Terminus.
L’offre ainsi que l’adresse et le n° de téléphone du soumissionnaire doivent être
adressés sous plis fermés au secrétariat de ‘’ARAMINE NIGER’’ BP : 12014
Niamey, avec la mention « vente aux enchères » au plus tard le 14/01/2016
à 17h00.
La valeur fixée est de 3.500.000 FCFA
Condition de vente :
1. Le véhicule est vendu en état, et sans garantie, ni remboursement ;
2. ARAMINE NIGER se réserve le droit de rejeter toute offre qu’elle juge
insuffisante ;
3. Mode de paiement : versement dans le compte d’ARAMINE NIGER à
Ecobank après adjudication.
L’acquéreur doit présenter le reçu bancaire avant enlèvement du véhicule.
Mardi 12 Janvier 2016
rieur au précédent cours de clôture indicatif au comptant de
6,5938. Le yuan peut évoluer à
l'intérieur d'une fourchette de
plus ou moins 2% autour de son
cours pivot.
Les marchés boursiers chinois
sont volatiles depuis le début de
l'année avec deux séances
écourtées par une suspension
des cotations la semaine dernière et une accélération de la
dépréciation du yuan.
Après avoir fait chuter les marchés mondiaux pendant la première semaine de 2016, la
Chine va rester au centre de
l'attention avec la publication
mercredi des chiffres de la balance commerciale pour le mois
de décembre, qui risquent de
confirmer les craintes sur le ralentissement de la deuxième
économie mondiale.
(Reuters)
appréciation de la situation économique générale en Arabie
saoudite par certains acteurs du
marché", a dit M. Moubarak. Il a
souligné "la stabilité" des indicateurs financiers et économiques
dans le royaume.
Premier exportateur mondial de
pétrole, le royaume a annoncé
un déficit record de 98 milliards
de dollars (environ 89,9 milliards
d'euros) en 2015 après l'effondrement des cours du brut sur
les marchés internationaux.
Pour son budget 2016, l'Arabie
saoudite s'est résignée à réduire les généreuses subventions sur les carburants, des
mesures qui auront un impact
douloureux sur une partie de la
population habituée à l'Etat-providence.
Pour financer son budget, le
royaume saoudien, engagé
dans la guerre au Yémen, a
puisé dans ses énormes réserves financières et emprunté
sur le marché local. Ces réserves sont tombées à 632 milliards de dollars (579 milliards
d'euros) en novembre, alors
qu'elles atteignaient 732 milliards de dollars fin 2014. Les
autres monarchies du Golfe, à
l'exception du Koweït, indexent
leurs monnaies respectives sur
le dollar américain.
Les prix du pétrole, qui évoluaient à plus de 100 dollars le
baril au premier semestre 2014,
plongeaient sous les 33 dollars
lundi. Les cours de l'or noir
continuent de dégringoler en
raison d'une offre de brut excédentaire, que ne parvient plus à
absorber une demande mondiale morose.
(AFP)
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE
SECRETARIAT GENERAL
DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PROGRAMMATION
Projet d’Appui au Renforcement du Système de Santé (PARSS )
Avis d’Appel d’Offres International (AOI)
NER 218/CTB/PARSS/2015
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis
général de passation de marchés publié dans le Sahel
n° 8880 du 19/02/2015 et le Sahel n°8886 du
03/03/2015.
2. Dans le cadre de l’exécution du projet il est prévu la
construction et la réhabilitation des Hôpitaux de
District dans les régions de Dosso, Tillabéri et Zinder,
sur financement du Royaume de Belgique. Le Maître
d’ouvrage, tel que spécifié aux Données Particulières
de l’Appel d’Offres (DPAO) lance un appel d’offres
international pour les travaux tels que décrits ci-après:
Travaux de réhabilitation de l’Hôpital de District de
Loga (Région de Dosso), constitués d’un ensemble
d’Ouvrages en un lot unique.
Budget prévu : 295 000 000 FCFA.
3. La participation à la concurrence est ouverte à
toutes les personnes physiques ou morales ou
groupements desdites personnes en règle vis à vis de
l’Administration (voir détails dans les DPAO) pour
autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de
liquidation des biens.
Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir des
informations supplémentaires et consulter
gratuitement le dossier d’appel d’offres auprès du
projet PARSS, porte 2-35, deuxième étage du
nouveau bâtiment du Ministère de la Santé Publique.
Le délai d’exécution des travaux est de douze (12)
mois pour l’ensemble d’ouvrages.
4. Tout soumissionnaire éligible, intéressé par le
présent avis, doit acquérir un jeu complet du Dossier
d’Appel d’offres, auprès du projet PARSS, porte 2-35,
deuxième étage du nouveau bâtiment du Ministère de
la Santé Publique (tel que spécifié aux DPAO)
moyennant paiement d’un montant non remboursable
de 150 000 F CFA.
5. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de
courrier, les frais y afférents sont à la charge du
soumissionnaire et le maître d’ouvrage ne peut être
responsable de la non réception du dossier, après que
le Président de la séance d’ouverture des offres ait
déclaré la séance ouverte.
6. Les offres seront présentées en un (1) original et
trois (3) copies accompagnées d'une version
électronique respectant le format et le contenu remis
à l'achat du dossier d’appel d’offres pour les Devis
Quantitatif et Estimatif, conformément au DPAO, et
d’une garantie de soumission d’un montant de trois
millions (3 000 000) de francs CFA.
7. Les offres devront parvenir ou être remises au
PARSS, porte 2-35, deuxième étage du nouveau
bâtiment du Ministère de la Santé Publique le
mercredi 9 février 2016 à 10 heures, heure de
Niamey. L’ouverture des plis sera faite à la même date,
soit le mercredi 9 février 2016 à 11 heures, heure de
Niamey, en présence des représentants des
soumissionnaires qui souhaitent y assister, dans la
salle de réunion du 3ème étage du nouveau bâtiment
du Ministère de la Santé Publique. Les offres reçues
après que le Président de la séance d’ouverture des
offres ait déclaré la séance ouverte ne seront pas
acceptées.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs
offres pour un délai de cent-vingt (120) jours, à
compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le
droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du
présent Appel d’offres.
DR IDRISSA MAIGA MAHAMADOU
ANNONCES
16
MINISTERE DES FINANCES
DIRECTION GENERALE DES IMPOTS
DIRECTION DES AFFAIRES DOMANIALES
ET CADASTRALES
SERVICE DE LA CONSERVATION FONCIERE
Toutes les personnes intéressées sont invitées à
assister ou se faire représenter par un mandataire nanti
d’un pouvoir régulier, aux bornages contradictoires des
immeubles ci- après:
Le mercredi 13 janvier 2016 à 10 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble consistant
au lotissement Cité Rayane, sis à Niamey,
Arrondissement Communal Niamey IV, d’une
contenance de 100 hectares 00 are, 00 centiare, terrain
appartenant à l’Entreprise G A I, limité de tous les
côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 13393 du 16
janvier 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 11 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble consistant
au lotissement Cité Salwa, sis à Niamey,
Arrondissement Communal Niamey IV, d’une
contenance de 100 hectares 00 are, 00 centiare, terrain
appartenant à l’intreprise G A I, limité de tous les côtés
par des terrains non immatriculés, dont l’immatriculation
a été demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 13394 du 16 janvier 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 08 heures 30 minutes,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Dosso
au village de Malgorou , Commune Rurale de Yélou, en
zone non lotie, d’une contenance de 06 hectares, 51
ares, 70 centiares, terrain appartenant à M. Maman
Bello Elh Oumarou, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14297 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 09 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Dosso
au village de Koré Mairoua , Commune Rurale de Koré
Mairoua, en zone non lotie, d’une contenance de 03
ares, 00 centiare, terrain appartenant à M. Ousseini
Chaibou, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14298 du vendredi 23 octobre 2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 08 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage des parcelles A de l’ilot 01 du
lotissement Toulweye Plateau, sis à Hamdallaye,
Commune Rurale de Hamdallaye, d’une contenance de
05 ares, 00 centiare, terrain appartenant à M.Soumaila
Alphari dit Tondi, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14299 du vendredi 23 octobre
2015.
Le vendredi 15 janvier 2016 à 09 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage des parcelles A1 de l’ilot 216
du lotissement Karma Plateau, sis à Karma, Commune
Rurale de Karma, d’une contenance de 01 hectare 00
are, 00 centiare, terrain appartenant à la Société
Atlantique Telecom Niger, limité de tous les côtés par
des terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a
été demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14300 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 08 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage des parcelles A de l’ilot 37 du
lotissement Sabon Gari, sis à Maradi, Commune
Urbaine D’Aguié, d’une contenance de 03 ares, 00
centiare, terrain appartenant à M. Ibrahim Abalam
Yahaya, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14301 du vendredi 23 octobre 2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 09 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage des parcelles K de l’ilot 17 du
lotissement 2007, sis à Maradi, Commune Urbaine
D’Aguié, d’une contenance de 04 ares, 00 centiare,
terrain appartenant à M.Elhadji Mahaman Tsahirou
Albagi, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14302 du vendredi 23 octobre 2015.
Le vendredi 15 janvier 2016 à 10 heures 00 minute,
AVIS
DE
BORNAGE :
LA CONSERVATION DE LA PROPRIETE ET DES DROITS FONCIERS DU NIGER
A NIAMEY
il sera procédé au bornage des parcelles A1 de l’ilot 20
du lotissement Kokouarey, sis à Kouré, Commune
Rurale de Kouré, d’une contenance de 05 ares, 00
centiare, terrain appartenant à M.Harouna Oumarou
Amadi, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14303 du vendredi 23 octobre 2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 09 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tillaberi
au village de Sona, Commune Rurale de Kourtheye, en
zone non lotie, d’une contenance de 16 ares, 00
centiare, terrain appartenant à M. Hassane Boubacar,
limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14304 du vendredi 23 octobre 2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 10 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tillaberi
au village de Kakassi, Commune Rurale de Dargol, en
zone non lotie, d’une contenance de 06 ares, 00
centiare, terrain appartenant à la Société Atlantique
Telecom Niger, limité de tous les côtés par des terrains
non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14305 du vendredi 23 octobre
2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 11 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tillaberi
au village de Darey Kouara Tegui, Commune Rurale de
Dantiandou, en zone non lotie, d’une contenance de 01
hectare, 00 are, 00 centiare, terrain appartenant à la
Société Atlantique Telecom Niger, limité de tous les
côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14306 du vendredi
23 octobre 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 09 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tahoua
au village de Tazalit , Commune Rurale de Tassara, en
zone non lotie, d’une contenance de 01 hectare, 00 are,
00 centiare, terrain appartenant à M. Sidi Ahmadou
Bakaye, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14307 du vendredi 23 octobre 2015.
Le jeudi 14 janvier 2016 à 09 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Dosso
au village de Dan Kassari , Commune Urbaine de
Dogondoutchi, en zone non lotie, d’une contenance de
01 hectare 17 ares, 10 centiares, terrain appartenant à
M. Amadou Matankari, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14308 du vendredi 23 octobre
2015.
Le vendredi 15 janvier 2016 à 10 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tillaberi
au village de Gabou, Commune Rurale de Dessa, en
zone non lotie, d’une contenance de 04 ares, 00
centiare, terrain appartenant à M. Abdoulaye
Hassoumi, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14309 du vendredi 23 octobre 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 09 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tahoua
au village de Doukou - Doukou , Commune Rurale de
Madaoua, en zone non lotie, d’une contenance de 01
hectare, 00 are, 00 centiare, terrain appartenant à M.
Harouna Maigari, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14310 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 15 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au quartier de Karadjé , Arrondissement Communal
Niamey V, en zone non lotie, d’une contenance de 01
hectare, 96 ares, 00 centiare, terrain appartenant à M.
Ali Amadou Moussa, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14311 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 12 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage de la parcelle D de l’ilot 794
du lotissement Extension Cimetière, sis à Birni N’Konni,
Commune Urbaine Birni N’Konni, d’une contenance de
04 ares, 00 centiare, terrain appartenant à M.Elhadji
Hachimou Mahamadou, limité de tous les côtés par
des terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a
été demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14312 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 12 heures 30 minutes,
il sera procédé au bornage des parcelles G, H, I, J de
l’ilot 788 du lotissement Extension Cimetière, sis à Birni
N’Konni, Commune Urbaine Birni N’Konni, d’une
contenance de 04 ares, 00 centiare, terrain appartenant
à M.Elhadji Hachimou Mahamadou, limité de tous les
côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14313 du vendredi
23 octobre 2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 12 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage de la parcelles B de l’ilot
13852 du lotissement Extension Route Kongou Gorou,
sis à Niamey, Arrondissement Communal Niamey III,
d’une contenance de 04 ares, 00 centiare, terrain
appartenant à M. Halirou Ibrahim, limité de tous les
côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14314 du vendredi
23 octobre 2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 13 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage de la parcelle U de l’ilot 13134
du lotissement Cité 2010, sis à Niamey, Arrondissement
Communal Niamey IV, d’une contenance de 04 ares,
00 centiare, terrain appartenant à Mme. Aissata Sylla,
limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14315 du vendredi 23 octobre 2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 08 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Tondigamey, Arrondissement Communal
Niamey IV, en zone non lotie, d’une contenance de 08
ares, 26 centiares, terrain appartenant à M.
Abdourahamane Boubacar Alhadi, limité de tous les
côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14316 du vendredi
23 octobre 2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 09 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Losso Goungou, Arrondissement
Communal Niamey I, en zone non lotie, d’une
contenance de 03 ares, 00 centiare, terrain appartenant
à Mme. Djima Ibrahim, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14317 du vendredi 23 octobre
2015.
Le lundi 18 janvier 2015 à 08 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Karey Gorou, Arrondissement Communal
Niamey V, en zone non lotie, d’une contenance de 05
ares, 26 centiares, terrain appartenant à M. Amadou
Ibrahim Yayé, limité de tous les côtés par des terrains
non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14318 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 10 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Liboré
au village de Banigoungou, Commune Rurale de
Liboré, en zone non lotie, d’une contenance de 01
hectare 85 ares, 36 centiares, terrain appartenant à M.
Doulla Moussa, limité de tous les côtés par des
terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14319 du vendredi 23 octobre
2015.
Le mardi 19 janvier 2016 à 15 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tillaberi
au village de Daibéri, Commune Urbaine de Tillabéri,
en zone non lotie, d’une contenance de 29 ares, 22
centiares, terrain appartenant à M. Oumar Soli, limité
de tous les côtés par des terrains non immatriculés,
dont l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14320 du vendredi
23 octobre 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 09 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tahoua
au village de Koufan-Tahoua , Arrondissement
Communal Tahoua II, en zone non lotie, d’une
contenance de 02 hectares, 56 ares, 70 centiares,
terrain appartenant à M. Issa Ibrahim, limité de tous
les côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14321 du vendredi
23 octobre 2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 09 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Saga Gorou, Arrondissement Communal
Niamey IV, en zone non lotie, d’une contenance de 03
hectares 04 ares, 01 centiare, terrain appartenant à M.
Djibo Ganda, limité de tous les côtés par des terrains
non immatriculés, dont l’immatriculation a été
demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14322 du vendredi 23 octobre
2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 10 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Kossey, Arrondissement Communal
Niamey I, en zone non lotie, d’une contenance de 14
ares, 45 centiares, terrain appartenant à M. Zakari
Oumarou, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14323 du vendredi 23 octobre 2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 10 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Lamoudi (Kourtéré), Arrondissement
Communal Niamey V, en zone non lotie, d’une
contenance de 01 hectare, 06 ares, 21 centiares,
terrain appartenant à M. Boureima Djoronto, limité de
tous les côtés par des terrains non immatriculés, dont
l’immatriculation a été demandée par Monsieur le
Conservateur de la propriété et des droits fonciers du
Niger à Niamey, agissant au nom et pour le compte de
l’Etat du Niger suivant réquisition n° 14324 du vendredi
23 octobre 2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 11 heures 00 minute, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Zinder
au village de Rigal Sarkin Foulani, Arrondissement
Communal Zinder II, en zone non lotie, d’une
contenance de 04 hectares, 46 ares, 35 centiares,
terrain appartenant à Mme. Fatouma Harouna Dan
Koko, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14325 du vendredi 23 octobre 2015.
Le mercredi 13 janvier 2016 à 11 heures 00 minute,
il sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Tahoua
au village vallée de Tadis, Arrondissement Communal
Tahoua II, en zone non lotie, d’une contenance de 02
hectares, 17 ares, 11 centiares, terrain appartenant à
Mme. Aissata Malam Sani, limité de tous les côtés par
des terrains non immatriculés, dont l’immatriculation a
été demandée par Monsieur le Conservateur de la
propriété et des droits fonciers du Niger à Niamey,
agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Niger
suivant réquisition n° 14326 du vendredi 23 octobre
2015.
Le lundi 18 janvier 2016 à 11 heures 30 minutes, il
sera procédé au bornage d’un immeuble sis à Niamey
au village de Saga, Arrondissement Communal Niamey
IV, en zone non lotie, d’une contenance de 59 ares, 27
centiares, terrain appartenant à M. Goudbo Chétima
Malam, limité de tous les côtés par des terrains non
immatriculés, dont l’immatriculation a été demandée
par Monsieur le Conservateur de la propriété et des
droits fonciers du Niger à Niamey, agissant au nom et
pour le compte de l’Etat du Niger suivant réquisition n°
14327 du vendredi 23 octobre 2015.
Niamey, le 11 janvier 2016
HAROUNA SOUMANA
Mardi 12 Janvier 2016
ETRANGER
17
l Burkina Faso
L’économiste Paul Kaba Théiba nommé au poste de Premier ministre
Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a
nommé, jeudi dernier, l'économiste Paul Kaba Thieba au poste de
Premier ministre, une semaine après avoir pris ses fonctions à la
suite de son élection le 29 novembre.
aul Kaba Thieba, 55
ans, a peu d'expérience politique. Il a
travaillé pendant des années à la Banque centrale
des Etats d'Afrique de
l'Ouest, basée en Côte
P
d'Ivoire. Il est chargé de diriger le premier gouvernement
post-transition
démocratique qui a fait
suite au renversement du
président Blaise Compaoré en octobre 2014,
après 27 ans au pouvoir.
L'économie du Burkina
Faso a souffert de l'instabilité politique, qui a pesé sur
les investissements, et de
la chute des cours mondiaux des matières premières -- le pays produit
notamment du coton et de
l'or. Roch Marc Christian
Kaboré a fait de l'accès à
l'eau, à la santé et à l'éducation les priorités de son
gouvernement.
Paul Kaba Thieba devra
aussi gérer des dossiers
politiques délicats, notamment celui des poursuites
judiciaires
engagées
contre Blaise Compaoré et
contre le général Gilbert
Diendéré, auteur d'une
tentative de putsch avortée
en septembre dernier, tous
deux accusés de l'assassinat de l'ex-président Thomas Sankara lors du coup
d'Etat de 1987 qui avait
porté Compaoré au pouvoir.
(Reuters)
l USA/Corée du Sud
Démonstration de force de Washington face à Pyongygang après l'essai nucléaire
L
vidéo non datée censée représenter un nouvel essai de missile balistique tiré à partir d'un
sous-marin (SLBM). Des médias sud-coréens ont laissé
entendre qu'il s'agissait en fait
d'un montage combinant des
séquences de précédents
tests.
Les Etats-Unis ont comme toujours une "volonté de fer"
quand il s'agit de défendre l'allié sud-coréen, a souligné le
général Terrence J. O'Shaughnessy, commandant de la 7th
Air Force et commandant adjoint des forces américaines
en Corée du Sud. Il s'agit en
particulier d'offrir à Séoul "la
dissuasion élargie apportée
par nos forces conventionnelles et notre parapluie nucléaire", a-t-il déclaré dans un
communiqué. "Les forces aériennes américaines et sud-coréennes travaillent ensemble
de
manière
rapprochée
chaque jour et nous sommes
totalement prêts à faire face à
toute menace contre notre al-
l
l
'annonce du quatrième
essai nucléaire nordcoréen a suscité une
cascade de condamnations internationales, bien que la plupart des experts doutent que
l'engin testé ait effectivement
été une bombe à hydrogène,
comme l'affirme Pyongyang.
Les tensions avec le voisin
sud-coréen sont remontées
d'un cran, avec la reprise par
Séoul de sa guerre de propagande à la frontière intercoréenne.
Le bombardier B52 Stratofortress, qui peut transporter des
armes nucléaires, a brièvement survolé la base aérienne
militaire d'Osan, à environ 70
kilomètres au sud de la frontière intercoréenne, ont expliqué l'armée américaine et un
témoin. Puis le bombardier à
long rayon d'action, qui était
accompagné d'un avion sudcoréen et d'un autre appareil
américain, est retourné vers la
base aérienne Andersen sur
l'île de Guam, dans l'océan
Pacifique, après cette mission
destinée "à répondre à une récente provocation de la Corée
du Nord", selon l'armée américaine.
Ce type d'appareil est fréquemment utilisé lors des
exercices militaires annuels
conjoints des Etats-Unis et de
la Corée du Sud décriés par
Pyongyang, mais leurs sorties
sont rarement rendues publiques. Le dernier cas remonte à 2013, après le
troisième essai nucléaire nordcoréen. L'armée américaine
avait alors déployé un B52
ainsi qu'un bombardier furtif
B2 pour démontrer sa puissance face à la Corée du
Nord.
Le test de mercredi est le quatrième essai nucléaire de la
Corée du Nord, à qui les résolutions existantes de l'ONU
font interdiction de développer
tout programme nucléaire ou
balistique. La Corée du Nord a
également publié samedi une
DR
L'armée américaine a déployé un bombardier lourd au dessus de
la Corée du Sud dimanche, démonstration de force après l'essai
de bombe H revendiqué par la Corée du Nord et que son dirigeant
Kim Jong-Un a justifié comme un acte d'autodéfense.
Le bombardier B52 Stratofortress
liance". Environ 28.000 soldats
américains sont stationnés en
Corée du Sud.
Techniquement, les deux Corées sont en conflit, car la
guerre de Corée (1950-1953)
a pris fin avec un simple cessez-le-feu, qui n'a jamais été
formalisé par un traité de paix
en bonne et due forme. La
presse nord-coréenne a d'ailleurs appelé dimanche à un
accord de paix pour stabiliser
la situation et qualifié l'arsenal
nucléaire nord-coréen d'"épée
chérie". "L'époque ou les
Etats-Unis pouvaient menacer
(la Corée du Nord) avec des
armes nucléaires est à jamais
révolue", a dit le journal du
parti unique, Rodong Sinmun.
Kim Jong-Un a soutenu que le
dernier essai nucléaire mené
par son pays était destiné à
éviter une guerre nucléaire
avec les Etats-Unis. Il s'agissait des premières déclarations du dirigeant nord-coréen
depuis le test. C'était "une mesure d'autodéfense pour défendre la paix de manière
efficace dans la péninsule coréenne et la sécurité régionale
face aux risques de guerre nucléaire provoqués par les impérialistes emmenés par les
Etats-Unis", a-t-il déclaré. "Il
s'agit du droit légitime d'un
Etat souverain, d'une action
juste que personne ne peut
critiquer", a-t-il ajouté, selon
l'agence officielle KCNA.
Pyongyang accuse régulièrement les Etats-Unis et la
Corée du Sud de bellicisme.
Ces déclarations font écho à
un commentaire officiel publié
vendredi par KCNA, qui expliquait que le sort de Saddam
Hussein en Irak et de Mouammar Kadhafi en Libye montrait
ce qui arrive quand un pays renonce à ses ambitions nucléaires.
Après l'essai nucléaire, de
nombreuses consultations diplomatiques ont été lancées,
dans la foulée d'une réunion
d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a promis
d'alourdir la panoplie de sanctions pesant déjà sur la Corée
du Nord à la suite de ses précédents essais (2006, 2009 et
2013). L'allié le plus important
de la Corée du Nord, la Chine,
a également fait part de sa
colère.
(AFP)
Allemagne
Hitler se serait enfui en Argentine, affirme un ex-agent de la CIA
Selon un ancien agent de la CIA spécialisé dans l’espionnage, Adolf
Hitler ne s’est pas suicidé en 1945 comme le dit la version officielle:
le dictateur nazi aurait organisé la mise en scène de sa mort avant
de prendre la fuite en Amérique latine.
epuis plusieurs années,
de nombreuses voix se
sont élevées pour démentir la version officielle du
suicide d'Adolf Hitler, le 30 avril
1945. Ce jour-là, alors que l'Armée rouge avance irrémédiablement vers leur bunker, Hitler
et sa femme se seraient donné
la mort, le dictateur d'une balle
dans la tête et elle en avalant
du cyanure.
Cette version, enseignée dans
les livres d’histoire, est cette
fois contestée par un ancien
agent de la CIA. Bob Baer a pu
consulter 700 documents déclassifiés du FBI et, selon lui,
D
Mardi 12 Janvier 2016
Hitler aurait organisé la mise
en scène de son suicide avant
de partir à bord d'un sousmarin vers Tenerife, en Espagne, avant de rejoindre
l’Argentine.
Aucune preuve de son
suicide en 1945
"Ce que l'on fait, c'est que l'on
réexamine une histoire, la version d'une histoire qui affirme
qu'Hitler est mort dans son
bunker, mais plus on creuse,
plus il me semble évident que
nous n'avons aucune preuve
que cela se soit déroulé ainsi",
explique Bob Baer. Selon lui,
non seulement les documents
déclassifiés et épluchés par
son équipe n'apportent jamais
la preuve que le corps du dictateur a bien été identifié à
l'époque, mais au contraire, le
FBI semble s'interroger sur les
circonstances de son suicide :
"l'armée américaine en Allemagne n'a jamais réussi à localiser le corps d'Hitler et n'a
jamais eu de preuve irréfutable
qu'il était bien mort", est-il écrit
dans l'un de ces documents.
Déjà retrouvé au Brésil
En 2014, une thésarde brésilienne avait affirmé avoir retrouvé Hitler au Brésil, sous
l'identité d'un homme blanc,
Adolph Leipzig, mort en 1984
à l'âge de 95 ans.
Récemment aussi, un homme
de nationalité grecque a affirmé dans un documentaire
avoir aidé plusieurs dignitaires
du régime nazi, dont Hitler, à
fuir l'Allemagne à la fin de la
guerre pour se réfugier en
Amérique latine.
Il y a quelques jours, Adolf Hitler, le père de l’idéologie nazie
et de la solution finale pour exterminer les juifs a aussi refait
parler de lui avec la réédition
polémique de son ouvrage
"Mein Kampf" en Allemagne.
En France, l’ouvrage devrait
revenir dans les librairies dans
le courant de l’année, sans
autre précision pour le moment.
(Source : M6info)
ANNONCES
18
BANQUE INTERNATIONALE POUR L'AFRIQUE AU NIGER
SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE FCFA 14 000 000 000
Siège social : Avenue de la Mairie BP 10 350 Niamey
RCCM : NI-NIM 2003- B0038 NIF 1184
Immatriculation Banque UMOA : NE 040
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
(Republication)
SELECTION DE PRESTATAIRE
CONVOCATION A LA REUNION DE L'ASSEMBLEE
GENERALE MIXTE MARDI 26 JANVIER 2016 A 9H
Le Président du Conseil d'Administration de la Banque
Le Système des Nations Unies (SNU) au Niger lance un avis à
manifestation d’intérêt en vue de sélectionner de prestataires capables
de lui fournir des biens et services au Niger dans les domaines
suivants :
Internationale pour l'Afrique au Niger a l'honneur
1. Maintenance des installations électriques des bâtiments des agences
du Système des Nations Unies (SNU) ;
2. Maintenance des splits des agences du Système des Nations Unies
au Niger (SNU) ;
mardi 26 janvier 2016 à partir de 9 heures dans la
Les entreprises intéressées peuvent dès le lundi 11 janvier 2016,
s’adresser auprès de la Réception du Bureau de la Représentation du
Programme Alimentaire Mondiale (PAM) à Niamey pour récupérer
gratuitement les appels à proposition dont la date limite de dépôt est
fixé au mercredi 20 janvier 2016 à 12 h 00 .
Adresse du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) à Niamey :
188, Rue Y.N. 12, avenue Djermakoye, Quartier Yantala, Commune 1.
BP : 10 113 Niamey, Niger, Téléphone +227-20 72 27 26, +227-20 72
58 90, +227 - 20 72 58 91, +227-20 72 58 92.
Important : Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ne perçoit
aucun frais en relation avec cet avis à manifestation d’intérêt.
L’appel à proposition est gratuitement fourni par le PAM.
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DU PLAN, DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT
COMMUNAUTAIRE
DIRECTION GENERALE DES INVESTISSEMENTS
PROJET D’ACTIONS COMMUNAUTAIRES POUR
LA RESILIENCE CLIMATIQUE
UNITE DE COORDINATION DU PROJET
d'inviter Madame et Messieurs les Actionnaires à la
réunion de l'Assemblée Générale Mixte, qui se tiendra le
salle habituelle de réunion (1er étage) au siège de la BIANiger sis avenue de la Mairie, en vue de délibérer sur les
points suivants :
A­ ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE
Point 1 : vote des résolutions sur l'augmentation de
capital par apport en numéraires avec suppression du
droit préférentiel de souscription.
B­ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE
Point 1 : Démission d'administrateurs
Point 2 : Nomination de nouveaux administrateurs
AVIS DE RECRUTEMENT
TERMES DE REFERENCE POUR L’ASSISTANT (E) ADMINISTRATIF (E)
DE L’UNITE DE COORDINATION DU PAC-RC
Introduction
L’objectif de développement du PACRC est de contribuer à l’amélioration de
la résilience des systèmes agro-sylvo-pastoraux et la résilience des
populations face aux changements et variabilité climatiques dans les
Communes d’intervention.
Le projet a une Unité de Coordination Nationale basée à Niamey qui assure
la coordination générale du projet. Cette Unité est composée d'un
Coordonnateur national et des experts ainsi que du personnel d'appui dont
un(e) Assistant (e) au Coordonnateur du Projet.
Fonction
L’Assistant (e) de direction recherché(e) devra appuyer le Coordonnateur du
projet, les experts de l’UCP et les consultants en mission ponctuelle, dans
l'administration, les communications, la liaison avec les Cellules Régionales
de Coordination (CRC), les agences d’exécution et ainsi contribuer de façon
essentielle à faciliter leur travail.
Tâches
Sous la responsabilité du Responsable Administratif et Financier le (la)
secrétaire aura à assurer :
•la gestion du courrier (réception et envoi)
•la gestion des communications (téléphone, fax, E-mail) et de l’information
•la préparation des courriers, la rédaction et la saisie informatique des
correspondances (lettres, bordereaux, fiches de transmission)
•le classement méthodique de la documentation (rapports, procès-verbaux,
courrier etc.) et la tenue des archives
•la tenue de la caisse qui sert à financer les menues dépenses
•la participation effective à l’édition, la multiplication, la reliure et la diffusion
des différents rapports et autres documents du projet
•l’accueil et l’information des visiteurs
•la préparation des rencontres de travail et réunions (rendez-vous,
correspondance) en collaboration avec le Coordonnateur, les cadres
nationaux et les consultants du programme
•la tenue du registre des jours de congés et absences
•l’établissement des ordres de mission
•participer à des réunions et prendre note des réunions
•toute tâche que lui confie le Coordonnateur.
Profil
•Nationalité nigérienne, être titulaire d’un diplôme BTS de secrétariat de
direction ou équivalent (BAC+2)
•Avoir au moins 3 ans d'expérience comme Secrétaire ou Assistant de
Direction, de préférence dans un projet ou organisme sur financement
extérieur, dans une entreprise ou un bureau d'étude
•Avoir une bonne aptitude dans l’organisation des tâches administratives du
secrétariat.
•Avoir une maîtrise parfaite des outils de télécommunications (système
téléphonique, fax, E-mail) ainsi que les logiciels de traitement de texte et
tableur (Word, Excel, etc..)
•Avoir une excellente maîtrise du français parlé et écrit
•Avoir d'excellentes références professionnelles
•Disposer d'un bon esprit d'équipe, d'une bonne aptitude à planifier et
organiser, et des bonnes relations interpersonnelles
•Etre de bonne moralité, discrèt(e), courtois(e) et avoir un sens aigu de
responsabilité
•Etre disponible immédiatement.
Dépôt des dossiers
Les dossiers de candidatures contenant obligatoirement les copies certifiées
conformes des diplômes, un curriculum vitae, une lettre de motivation avec au
moins trois références récentes (nom/téléphone), doivent parvenir au
Coordonnateur National du PACRC B.P. 12 946 Niamey, le 5 février 2016
avant 12h.
Mardi 12 Janvier 2016
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
Vous fumez ? Mangez
du miel pour protéger
(un peu) votre santé
Pour limiter la prolifération des radicaux libres dans l’organisme et
booster son taux d’antioxydants,
des chercheurs conseillent aux
fumeurs de consommer du miel.
Intéressant, mais pas suffisant
pour contrer les effets du tabac.
Notre corps produit naturellement
des radicaux libres : c’est le résultat
de différents processus chimiques et
électriques irréversibles. Ces molécules instables sont notamment impliquées dans le vieillissement
cutané et le développement de certaines pathologies dégénératives,
comme la maladie d’Alzheimer.
Heureusement, les radicaux libres
sont produits de manière naturelle
en toute petite quantité… C’est
lorsque l’on est accro à la cigarette
que les choses se corsent : le tabac
accélère en effet ce processus, provoquant l’apparition d’un grand nombre de radicaux libres dans
l’organisme. Ce qui peut – par exemple – favoriser l’apparition de cancers.
Une étude publiée le 8 janvier 2016
dans la revue scientifique Toxicological and Environmental Chemistry
vient cependant de montrer que le
miel pourrait être un bon complément alimentaire pour les personnes
qui fument.
Du miel bio de Tualang
Pour le vérifier, une expérience a été
menée sur deux groupes de volontaires – tous fumeurs. Le premier
groupe devait consommer 20 g de
MAIS VRAI
Sophrologie : 4 exercices
pour mieux digérer
Le ventre est un peu notre second
cerveau. Bien digérer est essentiel pour être au top de notre
santé. Ces exercices vont nous y
aider.
Dénouer les tensions par le mouvement
Pivoter le haut du corps engage la
colonne vertébrale à partir de la taille
et contribue à évacuer ce qui reste
sur l'estomac : aliments… et contrariétés. Car l'abdomen est aussi une
zone de tensions émotionnelles. Le
matin, à jeun, cette torsion nettoie
l'organisme. Le soir, en position couchée, elle soulage.
Allongée sur le dos,bras en croix,
paumes vers le bas, les jambes
jointes et repliées, amener les genoux contre la poitrine, puis les pencher lentement sur le côté. Assise en
équerre,jambes tendues, orteils vers
Manger en pleine conscience
Les aliments se digèrent d'abord
dans la bouche, puisque la salive
prépare leur bonne assimilation.
Manger en pleine conscience, en ralentissant la cadence et en étant à
l'écoute de ses sensations, va donc
améliorer la digestion.
Pour cela, voici quelques astuces.
Reposer ses couverts sur la table
garder le contrôle de vos
émotions.
S A G I T TA I R E
Faites des projets pour les enfants. Un abonnement au
théâtre pour les littéraires, à la
piscine pour les sportifs.
Ou le contraire !
Mardi 12 Janvier 2016
qui organisent votre
quotidien.
CAPRICORNE
Quand quelque chose vous
fait envie, vous avez beaucoup de mal à résister.
22 juin - 22 juillet
21 mai - 21 juin
les petites habitudes
permettre de ressentir
une certaine élévation.
BALANCE
Le sport calmera les
Pratiquer le “regard intérieur”
Le système digestif est très sensible
aux émotions ! Le ventre contient un
grand nombre de fibres nerveuses
dépendant des systèmes nerveux
sympathique et parasympathique
(qui régulent les grandes fonctions
de l'organisme, comme la digestion).
Après le repas, Il est utile de se ménager une pause détente faisant
appel à la visualisation.
Fermer les yeux et prendre
conscience de sa respiration abdominale, calme et régulière.
Relâcher tous les muscles, de la tête
jusqu'au bout des pieds.
Imaginer que l'on se promène dans
un jardin aux odeurs agréables de
thym et d'oranger.
Placer les mains à plat sur le ventre
pour ressentir la douce chaleur des
paumes.
Imaginer qu'un rayon de soleil, survole le trajet des aliments dans le
corps. Il passe par l'œsophage,
l'estomac, le foie, la vésicule biliaire,
le pancréas, l'intestin…
Laisser pénétrer sa lumière, sa
chaleur pour mieux digérer.
plus excités.
VERSEAU
préparé son dossier.
tre la morosité ambiante. Et
c’est contagieux : votre attitude confiante encouragera les
ment de mélancolie
avec des souvenirs qui
remontent
brusque-
ment à la surface...
POISSONS
Vous savez inspirer la
Toutes les démarches se
passent mieux si on a bien
CANCER
L’optimisme est une arme con-
autres.
SCORPION
Peut-être un petit mo22 oct. - 21 nov.
peu âpre, il faudra
choisi.
VIERGE
Vous serez rassuré par
GEMEAUX
La musique pourrait vous
19 fev. - 20 mars
nouvelles relations.
L I O N
Lors d’une discussion un
important de garder le cap
22 sept. - 22 oct.
Ouvrez la porte à de
TA U R E A U
Il faudra persévérer. C’est
21 janv, - 18 fevrier
des vieux copains.
20 avril - 20 mai
et n’invitez pas que
22 aout - 21 sept.
BELIER
Organisez un dîner
22 dec. - 20 janvier
21 mars - 19 avril
La police indienne a employé une
technique peu commune pour
retrouver une chaîne en or,
contraignant un voleur à ingérer 40
bananes pour restituer le précieux
bijou qu'il avait avalé lors de sa
course poursuite avec les policiers.
L'homme avait démenti avoir arraché
la semaine passée une chaîne que
portait une femme dans une rue à
Bombay mais la radio effectuée à
l'hôpital a prouvé le contraire.
Les médecins ont alors suggéré une
opération, mais la police a estimé que
ce serait trop coûteux et opté plutôt
pour l'ingestion forcée de bananes.
"Il a dû manger plus de 40 bananes
dans la journée", a expliqué lundi un
haut responsable de la police de
Bombay, Shankar Dhanavade, à
l'AFP.
"La chaîne a finalement été
retrouvée. Nous l'avons obligé à la
laver et à la désinfecter", a ajouté le
policier.
Le suspect de 28 ans a comparu
vendredi devant un tribunal et est
toujours en garde à vue, a précisé M.
Dhanavade.
23 juillet - 21 aout
Inde: un voleur contraint de
manger 40 bananes pour
restituer le bijou qu'il avait ingéré
Faire un massage anti-ballonnements
Le massage du ventre relance la microcirculation et favorise les
échanges cellulaires. Il a un effet relaxant et facilite le transit.
En position semi-allongée,placer un
coussin au bas des reins.
Chauffer ses mains l'une contre l'autre pour ressentir l'énergie de chaleur qui se dégage.
Tapoter le ventre doucement avec le
poing fermé dans le sens des aiguilles d'une montre, comme pour
frapper à une porte. Commencer en
haut du ventre, entre les côtes, puis
poursuivre le tapotement en comptant une dizaine de petits coups à
chaque fois, espacés de quelques
centimètres. Effet immédiat : le ventre se dénoue.
Achever cette petite séance en respirant à fond, puis, lors de l'expiration, appuyer fortement avec le poing
entre les deux côtes.
Cet exercice qui dure une dizaine de
minutes permet de détendre le côlon
et de relancer la digestion.
entre deux bouchées afin de se forcer à ralentir le rythme.
Essayer de mâcher chaque bouchée
au moins cinq fois de suite le plus
lentement possible, dans le calme.
Être conscient de ce que l'on mange.
Observer, sentir, goûter, saliver… il
faut laisser nos sens apprécier pleinement la nourriture.
Ne serait-ce qu'en prenant le temps
de savourer par anticipation, notre
corps sécrète des sucs digestifs et
se prépare à une meilleure digestion.
H O R O S C O P E
22 nov. - 21 dec.
I N C R O YA B L E
le ciel et mains derrière soi, plier le
genou droit. Tourner le tronc et la
tête vers la droite, coller le bras
gauche à l'extérieur du mollet droit.
Changer de côté.
miel par jour (du miel bio, de la variété Tualang), tandis que le second
groupe, lui, n’y avait pas droit.
Résultat ; au bout de 3 mois d’observation, les chercheurs ont observé que les volontaires du groupe
1 avaient des taux significativement
plus faibles de radicaux libres dans
leur organisme et significativement
plus élevés d’antioxydants, des molécules dont le rôle est (justement)
de lutter contre les radicaux libres.
Évidemment, une consommation
quotidienne de miel (même massive…) ne suffit pas à contrer les effets du tabac sur la santé. L’idéal,
cela reste quand même d’arrêter !
(Topsanté)
19
confiance et c’est pour
cette raison que l’on vous
apprécie.
(Topsanté)
PHARMACIES DE GARDE
Du Samedi 09 Janvier
Samedi 16 Janvier 2015
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
Mutualiste
Plateau
Point D
Nouveau Marché
Complexe
Ecole Mission
Couronne Nord
Pont Kennedy
2ème Forage
Lako
Route Tillabéri
Route Filingué
La Patience
Talladjé Est
Bobiel
Terminus
OUA
Populaire Soni Ali Ber
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
NUMEROS UTILES
Renseignements :
Réclamations:
SAMU:
Police Secours:
Sapeurs Pompiers :
Hôpital :
Médecins de nuit:
12
13
15
17
18
20 72 22 53
20 73 47 37
SPORTS
20
l
Buteurs africains
Ben Yedder s’éclate en L1, Bakambu roule en Liga
l
Jérémy Boga, ont permis à
Rennes de revenir à la marque.
A Bordeaux, c’est le Malien
Cheick Diabaté, en mode renard, qui a été décisif en donnant la victoire (1-0) à son
équipe face à Montpellier.
Monaco a eu chaud à Louis II
par la faute du Franco-Marocain Khalid Boutaib et du
Congolais John Tshibumbu,
buteurs pour GFC Ajaccio en
Principauté (2-2).
A Lille, le 5e but de la saison du
Le Congolais Cedric Bakambu, attaquant de Villarreal, célèbre
son doublé face au Sporting Gijon
Franco-Algérien Yassine Benzia n’a pas suffi contre Nice (11).
ESPAGNE / Liga – 19e
journée
Le Congolais Cédric Bakambu
s’est offert un magnifique dou-
Football
Zidane gagne 5-0 pour ses débuts avec le Real Madrid
LE SAHEL
Place du Petit Marché ;
BP 13182 Niamey (R. Niger)
Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90
Courriel : onep@intnet.ne
Site : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
MAHAMADOU ADAMOU
Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR)
Directeur : Assane Soumana ; 20 73 99 86
Rédacteur en chef: Idé Fatouma
Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda
Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali
Direction Technique (DT)
Directeur: Issa Madougou ; 20 73 99 87
Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou
Direction Commerciale (DC)
MOTS
C
R
O
I
S
E
S
Directeur: Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila
Direction Administrative et Financière (DAF)
du
Si le Français Karim Benzema a
été le premier buteur de la rencontre, l’homme du premier
l
driguez pour le poste de milieu
gauche.
La transformation n’a pas été
extraordinaire, mais le Real de
Zinédine Zidane a paru plus
joueur, en tout cas moins calculateur dans ses phases offensives. Les latéraux, Carvajal et
Marcelo, ont beaucoup participé
au jeu, et la liberté d’Isco a
causé beaucoup de soucis aux
adversaires et permis aux
Madrilènes d’être plus déstabilisateurs dans le jeu.
Zinédine Zidane, encourageant un de ses joueurs, Pepe, lors
du match Real Madrid-Deportivo La Corogne, 5-0
match de Zidane est sans conteste le Gallois Gareth Bale, auteur d’un triplé face aux
Galiciens. Le meilleur buteur du
club, Cristiano Ronaldo (14
buts), n’a pas été en réussite
samedi devant le Depor.
VE
HORIZONTALEMENT
1.Devenir dépendant de quelque chose (S’..) ;
R
2.Langue de troubadour - Sommet montagneux le plus T
élevé de l’Afrique (RC..) ;
I
3.Femelle porcine- Soldat américain ;
C
4.Aber- Chlore;
AL
5.Atrocités ;
E
6.Milieu de la grippe- Lentilles- L’esprit de corps ;
7.Niais - Divisé en parcelles (Inversé) ;
M
8.Emetteurs de chèques - Sigle panafricain ;
E
9.Cri d’aficionado (Inversé) - Né de.. ;
N
10.Ne sont donc pas titulaires des sièges.
T
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Avec ce succès, le Real, un
match en plus, est 3e de la Liga
avec, respectivement, un et
deux points derrière l’Atletico
Madrid et le FC Barcelone
leader.
(RFI)
1.Disposés naturellement à aider leur prochain ;
2. Pouffé - Vélu ;
3.Fausse note qui pertube une harmonie - Terme d’excès ;
4.Organisation pan-islamique - Note ;
5.Amateur de noisetes ;
6. Célé - Fatigué - Fin de la controverse ;
7.Système de stérilisation du lait - Prénom masculin ;
8. Lettre grecque- Nation -Chiffre ;
9.Etendue sablonneuse - Oiseau coureur ;
10. Parcourais la plaine en longs filets.
1
2
3
4
5
6
7
Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane. 20 73 99 85
8
Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou
9
Composition : ONEP
Tirage : 5000 exemplaires
10
d u
Intronisé mardi en remplacement de Rafel Benitez, Zinédine
Zidane n’a pas manqué ses
débuts comme entraîneur du
Real Madrid samedi 9 janvier
2016. Opposé à domicile au
Depor, 6e avant cette 19e
journée, le Real a dominé la
rencontre grâce à des buts de
Karim Benzema (doublé) et
Gareth Bale (triplé).
Pour sa première, l’entraîneur
français, a fait deux choix forts
en comparaison à l’équipe-type
de son prédécesseur : relancer
Carvajal au poste d’arrière droit
au détriment de Danilo, et
préférer Isco à James Ro-
DR
Pour son premier match officiel à la tête du Real Madrid,
l’entraîneur français a vu ses hommes battre le Deportivo La
Corogne (5-0) au stade Santiago Bernabeu lors de la 19e journée
du Championnat d'Espagne.
S o l u t i o n
FRANCE / Ligue 1 – 20e
journée
Alors que Reims menait 1-0 en
première période, le triplé de
Wissam Ben Yedder a remis
Toulouse à l’endroit (3-1). Le
Franco-Tunisien a désormais 7
buts à son compteur après un
début de saison difficile. Alors
qu’on évoque son départ lors
du mercato, le TFC, 18e à un
point du premier non relégable,
serait bien inspiré de garder encore son buteur qui sera son
meilleur atout dans sa quête de
maintien.
A Lyon, l’Algérien, Rachid
Ghezzal, a participé à l’inauguration du nouveau stade de
l’Olympique Lyonnais en marquant, d’une frappe du gauche
en pleine lucarne, le deuxième
but du festival des Gones (4-1)
face à Troyes qui a magnifiquement sauvé l’honneur par le Tunisien Fabien Camus.
Festival de buts également à
Roazhon Park avec des réalisations 100% africaines lors de
Rennes-Lorient (2-2). Le premier but, malheureux, est pour
le défenseur sénégalais Fallou
Diagne qui marque contre son
camp. Le Ghanéen Majid
Waris croyait mettre son
équipe à l’abri en marquant le
second but des Merlus, mais le
Franco-Sénégalais Ousmane
Dembélé et le Franco-Ivoirien,
DR
Les buteurs africains ont bien retrouvé le chemin des filets pour la
reprise du Championnat de Ligue 1 française : triplé pour Wissam
Ben Yedder, et pas moins de huit buteurs différents. En Espagne, le
Congolais Cédric Bakambu s’est offert un doublé synonyme de
quatrième place pour Villarreal.
blé et a donné la victoire à Villarreal face à Gijon (2-0). Ses
huit réalisations, depuis le
début de la saison, ont participé
à la belle saison de Villarreal
désormais 4e derrière l’intouchable trio de tête : Atletico Madrid, FC Barcelone, et Real
Madrid. Arrivé cet été en Espagne, le Simba n’a pas perdu
de temps pour s’adapter à la
Liga.
Italie / Serie A – 19e journée
Le Sénégalais Dioa Baldé
Keïta, a ouvert la voie à la
Lazio en marquant le premier
but de la rencontre remportée
par les Romains 3-1 face à la
Fiorentina. C’est seulement le
deuxième but de la saison pour
le joueur de 20 ans qui a déclaré vouloir jour pour les Lions
du Sénégal.
(RFI)
numéro précédent
A T T E L A G E S A
L S D A I R A N U I
T A A F V V A A R F
R A S U R A M T A E
U R I N E A E R A R
I E R E A O N I G O
S U
A S T N O P A U
M S A T E C K A L A
E S S E S A A D E N
A I N S T A L L E E
Mardi 12 Janvier 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
4 367 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler