close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

174.1 ko

IntégréTéléchargement
AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE
------
SERVICE DE PRESSE et DE COMMUNICATION
Revue hebdomadaire de la presse
allemande
POLITIQUE INTERIEURE
Série d’agressions à Cologne lors de la nuit du Nouvel
An/durcissement législatif
« Accord sur les expulsions d’étrangers criminels », titre en milieu de semaine la
Frankfurter Allgemeine Zeitung qui, comme l’ensemble de la presse, fait état de
l’accord annoncé par les ministres fédéraux de l’intérieur (CDU) et de la justice
(SPD), destiné à faciliter les expulsions d’étrangers condamnés à des peines de
prison, même avec sursis.
Dans leurs commentaires, les journaux relèvent, non sans étonnement, la rapidité avec laquelle les partenaires de la coalition sont parvenus à s’entendre après
les faits survenus à Cologne la nuit de la Saint Sylvestre. La presse conservatrice
(Die Welt) y voit un « double signal positif » qui, d’une part, envoie à la population le message que les responsables politiques ont reconnu l’urgence de la
situation et agissent et, d’autre part, signifie à des délinquants potentiels que
leurs délits ne resteront pas sans conséquence, y compris au regard de leur droit
de résider en Allemagne. Plus sceptique, la presse de gauche fait valoir que durcir le droit pénal ne résout pas les problèmes (Tagesspiegel) et ne contribue en
rien à une meilleure intégration (Berliner Zeitung).
Dans leurs comptes rendus de la conférence de presse conjointe, mardi 12 janvier, entre la chancelière et le Premier ministre algérien, les journaux notent
qu’Angela Merkel a exprimé le souhait que puissent être plus rapidement reconduits les demandeurs d’asile originaires d’Algérie, nombre d’entre eux résidant
illégalement en Allemagne. A ces fins, l’Allemagne et l’Algérie ont convenu d’une
plus étroite coopération en matière policière, note la FAZ qui mentionne également que le gouvernement bavarois souhaite faire inscrire l’Algérie, le Maroc et
la Tunisie comme pays d’origine sûrs. Parmi les suspects de la nuit de la Saint
Sylvestre à Cologne figurent une majorité de Marocains, signale la Süddeutsche
Zeitung.
Excédent budgétaire record et progression du PIB en 2015
Semaine du 8 au 15 janvier 2016
Plusieurs journaux commentent le fait que l’Allemagne a terminé l'année 2015
avec un excédent budgétaire estimé à 12,1 milliards d'euros, deux fois plus important que ce que laissaient entrevoir les prévisions, comme le souligne Die
Welt. Pour la presse, il n’y a cependant pas de quoi se réjouir car le plus gros
risque est encore à venir, à savoir le « coût exorbitant » de l’accueil des réfugiés.
Les contribuables ne sauraient donc espérer le moindre allègement fiscal et la
réduction de la dette va devoir, elle aussi, attendre car nul doute qu’il sera déjà
suffisamment difficile en 2016 de parvenir à tenir l’objectif d’un budget à
l’équilibre.
« L’économie allemande brave les crises », titre en fin de semaine la Süddeutsche Zeitung. L’ensemble des journaux font état de la bonne santé de l’économie
allemande qui a vu son PIB progresser de 1,7% en 2015, en dépit notamment du
ralentissement de la demande chinoise. La presse note que la consommation intérieure, la chute des prix du pétrole et la bonne santé du marché de l’emploi ont
soutenu cette croissance.
POLITIQUE EUROPEENNE ET INTERNATIONALE
Dix Allemands parmi les victimes de l’attentat d’Istanbul
Les médias ont largement couvert l’attentat d’Istanbul qui a coûté la vie à dix
ressortissants allemands – principalement des retraités, selon le tabloïd Bild qui
dresse le portrait de certains d’entre eux –. L’ensemble des quotidiens relaient
les déclarations du ministre fédéral de l’Intérieur Thomas de Maizière, qui s’est
rendu sur les lieux à Istanbul et selon lequel rien ne prouve que le terroriste a
volontairement ciblé des Allemands.
Se demandant si l’Allemagne a été spécifiquement visée et, si oui, pour quel motif, les quotidiens s’alarment d’un nouvel acte terroriste visant une fois encore
une capitale cosmopolite et des touristes occidentaux dans un pays musulman,
comme le souligne le Tagesspiegel, pour lequel l’attentat rappelle que « les terroristes veulent tous nous atteindre » et que « c’était une illusion de croire que
l’Allemagne pouvait être épargnée ». Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ce
nouvel attentat avait « clairement deux objectifs, la Turquie et l’Allemagne, et
« il ne peut pas s’agir d’un hasard que le terroriste ait visé un groupe de touristes allemands quatre jours après le début du déploiement des avions de
reconnaissance Tornado » pour lutter contre Daech. Les autres journaux se montrent plus prudents, relevant avec circonspection pour certains d’entre eux que
les autorités turques ont été particulièrement promptes à attribuer l’attentat à un
Syrien de 28 ans agissant au nom de Daech. L’inquiétude domine sur la réaction
turque. La FAZ redoute une nouvelle déstabilisation de la Turquie et « un recul
de la démocratie ». Plusieurs journaux régionaux mettent en cause la spirale de
violence dont le pouvoir turc serait responsable et qui lui reviendrait « en boomerang » (Frankfurter Rundschau).
Nombreux sont les quotidiens pour qui la politique menée par les autorités
turques est en grande partie responsable d’une situation dans laquelle Daech a
pu prospérer. La Süddeutsche Zeitung juge ainsi que c’est la Turquie qui était
visée, mais qu’il n’y aura toutefois de sécurité nulle part tant que la guerre en
Syrie se poursuivra. C’est cette guerre qui est la même cause des attaques de
Paris, des violences de Cologne, estime le quotidien qui se demande en tournant
son regard vers Washington et Moscou « ce qu’il faut encore pour qu’une coaliSemaines du 8 au 15 janvier 2016
2
tion des puissances se mette en place » après cinq années de guerre, l’emploi
d’armes chimiques et de la famine. Pour la FAZ, le message est clair : « la Turquie paie à prix fort sa politique syrienne ». Le quotidien redoute que « Daech ait
seulement commencé à exporter son terrorisme » pour créer des situations de
guerre civile en Europe et regrette que l’Occident « en ait pendant longtemps
sous-estimé l’ampleur ». Pour Die Welt, il faut néanmoins renforcer la lutte
contre le terrorisme, « que ce soit avec Erdoğan, Poutine ou même Assad, aussi
douloureux que cela soit ». La Süddeutsche Zeitung se demande pour sa part si
cet attentat n’est pas susceptible de modifier le concept de la chancelière sur
l’idée d’aider la Turquie, moyennant une aide financière notamment, à garder sur
son territoire un maximum de réfugiés. Le tabloïd Bild juge que s’il était avéré
que l’attentat visait précisément l’Allemagne, ce serait pour Berlin une véritable
mise à l’épreuve de son sang-froid. Le tabloïd met en garde contre toute tentation d’instrumentalisation par les personnes hostiles en Allemagne à l’accueil des
réfugiés. Le Tagesspiegel appelle à rendre hommage aux victimes et espère voir
apparaître « des signes de solidarité, à l’image de ceux que la France a montré
pendant les heures où elle a souffert ».
Lancement par l’UE d’une procédure contre la Pologne
Les quotidiens accueillent favorablement le lancement par la commission européenne d’une procédure contre la Pologne, soupçonnée de contrevenir à l'Etat de
droit sur deux réformes controversées, l’une concernant les médias, l’autre la
justice. Die Welt se félicite ainsi que l’UE rappelle par cette action qu’elle n’est
pas seulement une entité économique mais aussi une communauté de valeurs.
Les journaux sont toutefois nombreux à considérer qu’il ne faut pas s’attendre à
de grandes conséquences (Süddeutsche Zeitung), des sanctions s’avérant peu
probables (Tagesspiegel). Pour la FAZ, l’expérience prouve que les pressions
susceptibles d’être exercées par Bruxelles ne produisent des effets que sur des
pays qui ont des attentes concrètes à l’égard de l’UE. Or, ce n’est actuellement
pas le cas de la Pologne, ce qui ne manquera pas de rendre le dialogue d’autant
plus difficile avec Varsovie.
Attentats de Jakarta
Dans leurs comptes rendus des attaques terroristes à Jakarta, les journaux
s’interrogent sur les raisons pour lesquelles Daech, qui a revendiqué les attentats, a frappé l’Indonésie. Die Welt estime que le groupe terroriste est à la
recherche de cibles « plus faciles » que les démocraties occidentales et que
l’Indonésie est « par bien des aspects une cible avantageuse », car une « filiale
de Daech » en Asie du Sud-Est représenterait « un grand succès de propagande » pour les djihadistes. Pour la FAZ, ces nouvelles attaques montrent
encore une fois qu’ « il n’y a plus aucun endroit où l’on puisse vraiment échapper
à Daech (à part peut-être en Corée du Nord) ». Le quotidien juge toutefois que la
capacité des autorités à obtenir rapidement des informations complètes sur les
terroristes et à coopérer au niveau international est un « signe d’espoir en ces
moments tristes et tragiques »./.
Semaines du 8 au 15 janvier 2016
3
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
174 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler