close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communiqué de presse .indd

IntégréTéléchargement
DOSSIER
DE PRESSE
- Rencontres publiques avec
Nor Zartonk en France
(Paris, Arnouville, Marseille, Lyon)
Solidarité avec les luttes des Arméniens de Turquie
21 Janvier - 29 Janvier
Comité de soutien français à Nor Zartonk
NOR ZARTONK
LES JEUNES MILITANTS ARMENIENS D’ISTANBUL,
A LA RENCONTRE DES ARMENIENS DE FRANCE
Le Comité de soutien français à Nor Zartonk est heureux de vous présenter la tournée des
conférences qui se dérouleront dans plusieurs villes de France, du jeudi 21 janvier au vendredi 29 janvier 2016. Ce comité de soutien, constitué à la demande de Nor Zartonk, est formé
d’anciens militants actifs des organisationsde jeunesse arménienne et a pour objectif de faire
connaître en France les initiatives prises par ces jeunes Arméniens en Turquie.
Nor Zartonk, qui signifie « Le Renouveau » en arménien, est un groupe de jeunes qui s’est constitué après l’assassinat de Hrant Dink (le journaliste arménien de Turquie) en 2007 et s’inscrit pleinement dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui « le réveil des Arméniens de Turquie ».
C’est ainsi que ces jeunes agissent au quotidien afin de faire vivre la culture et les revendications arméniennes en Turquie. Ce combat s’est illustré en 2015 par l’occupation du « Camp Armen », cet ancien orphelinat bâti par des survivants du génocide des Arméniens qui était menacé de destruction suite
à l’expropriation de ses propriétaires par le gouvernement. Cette lutte de 175 jours, ponctuée d’agressions de la part de groupuscules nationalistes, s’est soldée par la victoire de Nor Zartonk. L’orphelinat a été restitué à une fondation arménienne. Ce succès intervient l’année du centenaire du génocide des Arméniens et le bâtiment rendu aux Arméniens de Turquie va devenir un lieu de mémoire
.
Si Nor Zartonk organise des manifestations le 24 avril à Istanbul, enseigne le génocide des Arméniens
aux nouvelles générations, son combat se situe surtout dans la durée, avec la création d’un journal mais
aussi d’une radio qui émet en 18 langues. Ce réveil des jeunes Arméniens de Turquie fut également remarqué lors des manifestations de Gezi Park et de la place Taksim contre Recep Erdogan en 2013. Lors
de ces protestations contre le gouvernement turc, les jeunes de Nor Zartonk avaient notamment rebaptisé les rues et les places du nom d’intellectuels et d’artistes déportés durant le génocide des Arméniens.
En ce début d’année 2016, suite à sa tournée aux États-Unis, Nor Zartonk vient en France présenter son travail, par la voix de son porte parole, Sayat Tekir. La lutte pour la restitution
du « Camp Armen », la vie militante arménienne en Turquie, l’espoir pour ces luttes dans un État autoritaire qu’est la Turquie constituent, entre autres, les thèmes qui seront abordés lors de ces conférences.
DATES & LIEUX DES CONFERENCES
(entrée libre)
JEUDI 21 JANVIER 2016 20h PARIS
Péniche Anako / 61 quai de la Seine / 75019 Paris
VENDREDI 22 JANVIER 2016 20h ARNOUVILLE
Salle de l’Association Sassoun / 3 rue de la Paix / 95400 Arnouville
MERCREDI 27 JANVIER 2016 19h MARSEILLE
Majc / 12-14 rue Saint Bazile / 13001 Marseille
JEUDI 28 JANVIER 2016 20h LYON
Église arménienne de Lyon / Salle Garbis Manoukian /
42 rue d’Arménie / 69003 Lyon
Contact Presse / Yériché Gorizian /
06 27 48 60 81 / comitesoutiennorzartonk@gmail.com
NOR ZARTONK
Mouvement créé en 2007 par de jeunes Arméniens de Turquie suite à l’assassinat de Hrant Dink, Nor Zartonk
(Nouvelle Renaissance) s’attelle à contribuer au développement de valeurs d’universalité et de liberté en Turquie.
Ses membres, fortement attachés aux valeurs que représentent l’égalité, la justice, la démocratie et la paix sont de
tous les combats.
Viscéralement opposés au sexisme, à l’homophobie, au militarisme ou encore au racisme, les chantiers et projets de Nor Zartonk embrassent la culture, la science, l’éducation, l’art, le sport. Dans tous ces domaines, le mouvement s’allie avec toutes les bonnes volontés si tant est qu’elles épousent la même vision humaniste du monde.
Créé et ancré à Istanbul, Nor Zartonk fédère des activistes et citoyens épris de justice qui se réunissent autour de programmes visant à développer des activités telles que des manifestations de rue, des rencontres avec
d’autres associations œuvrant dans le même sens, l’organisation de conférences et de cours de langue arménienne. Le tout est relayé par «Nor Radio», une station de radio qui émet ses programmes en 18 langues.
Attaché au HDK (Congrès Démocratique des Peuples), Nor Zartonk s’est fixé pour but de rompre le silence afin de permettre un jour aux Arméniens de vaincre ce sentiment de peur, ancré depuis des décennies.
Se battre contre le silence et la peur, se faire entendre, revendiquer les droits de la communauté arménienne de Turquie, se réapproprier les biens spoliés au cours de l’histoire, pour que change la société civile turque, voilà le message
véhiculé par Sayat Tekir, porte-parole de l’association.
CAMP ARMEN
L’orphelinat arménien de Tuzla, construit dans les années 60 et situé dans un quartier à l’extrême est d’Istanbul sur la rive asiatique a été saisi par l’État dans les années 80. En effet, la Cour suprême avait émis un arrêt rendant nulle et non avenue l’acquisition des biens par les fondations religieuses minoritaires après 1936.
Aidée par les habitants du quartier et des citoyens venus de tout le pays, l’association Nor Zartonk s’est mobilisée et ce, dès les premiers jours de l’annonce de la démolition des bâtiments
par les autorités turques, en occupant les lieux, forte d’un enthousiasme jamais retombé pendant les 175 jours d’un véritable siège dans l’enceinte même du lieu, devenu depuis lieu de mémoire.
Malgré deux attaques physiques contenues par les militants sur place, le courage et la persévérance l’ont emporté et cette détermination sans faille a abouti à la restitution du titre de propriété.
Le fait que Hrant Dink ait été pensionnaire de l’orphelinat ainsi que le soutien du
Parti démocratique des peuples (HDP) ont contribué à l’important élan médiatique qui a fait connaître ce
combat auprès de la communauté arménienne de Turquie et de diaspora.Cinq jours avant les dernières
élections législatives, autour du 22 octobre 2015, le Camp Armen a été restitué à la communauté arménienne.
Sayat Tekir, porte-parole de l’association Nor Zartonk, en parle comme d’un mémorial qui raconte l’histoire et
qui, à ce titre, doit être préservé. Fort de ce succès, Nor Zartonk se bat sans relâche pour que les biens,
nombreux et en cours de recensement, ayant appartenu aux Arméniens leur soient restitués.
CREATION DU COMITE DE SOUTIEN
a nor zartonk en france
Solidarité avec les militants Arméniens de Turquie
Le comité de soutien français à Nor Zartonk s’est créé en janvier 2016 afin de faire connaître en
France le travail de ces militants arméniens d’Istanbul, et pour soutenir par divers moyens les
luttes entreprises par ce mouvement.
A la demande de Nor Zartonk et en collaboration avec ses membres basés à Istanbul, ce comité s’est constitué d’anciens militants des associations Arméniennes de France qui ont souhaité prêter assistance à ce mouvement qui a
émergé en 2007, suite à l’assassinat du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink.
Nor Zartonk, qui signifie « Le Renouveau », est un acteur majeur de la nouvelle dynamique engagée par les jeunes
Arméniens en Turquie et s’inscrit pleinement dans ce qu’il est de coutume d’appeler « le réveil des Arméniens » dans
le pays.
Afin de porter les revendications arméniennes consécutives au génocide et pour que vive la culture arménienne dans un pays qui n’a pas rompu avec son passé génocidaire, les jeunes de Nor Zartonk ont lancé un
mouvement aujourd’hui soutenu par l’ensemble des forces progressistes du pays. Régulièrement, Nor Zartonk organise des manifestations dans les rues d’Istanbul afin de contester la politique négationniste du gouvernement turc et revendiquer des droits pour tous les groupes discriminés en Turquie. C’est ainsi que Nor Zartonk rejette avec force et pacifiquement le militarisme et le système patriarcal qui ont créé un système qui
opprime notamment les femmes, les populations LGBT, les Kurdes, les Alévis et bien sûr les Arméniens.
Ce réveil de la jeunesse arménienne d’Istanbul est sans précédent depuis le génocide qui avait plongé les Arméniens dans un long silence maintenu par la violence de l’État turc.
Les Arméniens de diaspora doivent donc jouer leur rôle en matière de solidarité envers ces jeunes qui militent sur place en faveur de la restitution des biens spoliés pendant et après le génocide de 1915.
Le Comité de soutien organisera en France des événements afin de faire connaître l’action de Nor Zartonk, de récolter des aides indispensables à la longévité de ce mouvement et de faciliter les contacts entre ces militants arméniens de Turquie et le mouvement associatif français.
La première série d’actions débute le jeudi 21 janvier 2016 avec
une série de rencontres / conférences à Paris, Arnouville, Marseille et Lyon et ce, jusqu’au 29 janvier 2016.
«DEFENSE DE LA
CAUSE
ARMENIENNE
& ACTIVISME A
ISTANBUL»
JEUDI 21 JANVIER 2016 20h PARIS
Péniche Anako / 61 quai de la Seine / 75019 Paris
VENDREDI 22 JANVIER 2016 20h ARNOUVILLE
Salle de l’Association Sassoun / 3 rue de la Paix / 95400 Arnouville
MERCREDI 27 JANVIER 2016 19h MARSEILLE
Majc / 12-14 rue Saint Bazile / 13001 Marseille
JEUDI 28 JANVIER 2016 20h LYON
Église arménienne de Lyon / Salle Garbis Manoukian /
42 rue d’Arménie / 69003 Lyon
Contact Presse / Yériché Gorizian / 06 27 48 60 81 /
comitesoutiennorzartonk@gmail.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
1 789 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler