close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

anoca newsletter special bamako-1

IntégréTéléchargement
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
La zone II de l’ACNOA en action
La Zone II de l’ACNOA siège officiellement à Bamako
C
’est désormais la capitale malienne, Bamako, qui abrite le siège social de la Zone II de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA). Le document de l’Accord de siège,
signé le 23 avril 2015 entre le Gouvernement malien et la Zone II, a été officiellement remis,
le 19 décembre 2015 à Bamako, au président de l’ACNOA, l’Intendant Général Lassana Palenfo par le
ministre des Sports, Housseini Amion Guindo.
La remise de cet Accord de siège s’est déroulée à l’ouverture de la troisième session de l’Assemblée générale de la Zone II de l’ACNOA. Les délégués de 7 CNO membres de ladite zone ont également
pris part à cette cérémonie.
L’occasion était bonne pour le président de la Zone II, Habib Sissoko de saluer l’exemplarité des
rapports entre le Ministère des Sports et le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM).
Pour lui : « Les faveurs exceptionnelles consenties par l’Etat malien doivent être saluées et je
voudrais, en votre nom, demander à M. le ministre des Sports de transmettre aux autorités
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
maliennes, nos sentiments de profonde gratitude. Nous, nous engageons M. le ministre à
œuvrer pour le développement des activités sportives dans notre zone. ». Habib Sissoko a par
ailleurs précisé que: « Je sais que nous pouvons aussi compter sur l’accompagnement des Etats
et je voudrais solliciter votre heureuse entremise pour mobiliser vos collègues des différents
pays membres de la zone II ». Pour le président de la Zone II de l’ACNOA, le sport a toujours été un
élément catalyseur de la paix et de la cohésion sociale.
Quant au président de l’ACNOA, l’Intendant Général Lassana Palenfo, le geste du gouvernement malien n’est pas surprenant quand on sait que c’est une grande nation de sports. Pour lui, avec
cet Accord de siège « Le Mali vient une fois de plus d’honorer tout le continent... Avec cet acte
du Gouvernement malien l’agenda 2020 du CIO entretiendra d’un partenariat fécond avec
les mouvements sportifs et les Etats. Car les deux se préoccupent de l’éducation et de l’épanouissement du petit enfant mais aussi de l’environnement. ». Le président de l’instance faîtière
du Mouvement Olympique africain a, en outre affirmé que « Cette belle initiative des autorités
maliennes de doter la Zone II d’un siège prouve de la bonne collaboration entre le CNOSM et
le département des Sports. ». « Cela s’inscrit en droite ligne des objectifs de l’ACNOA », a-t-il
affirmé.
Il est à noter que le personnel en service au siège de cette zone est doté d’un statut diplomatique au Mali.
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
Zone II de l’ACNOA : Bamako abrite la 3ème session
de l’Assemblée générale de l’institution
L
a capitale malienne, Bamako, a abrité le 19 décembre 2015, la 3ème session ordinaire de l’Assemblée générale de la zone II de l’ACNOA. C’est l’hotel Massaley qui a servi de cadre à cette réunion qui a vu la présence de plusieurs personnalités dont le président de l’ACNOA, l’Intendant
Général Lassana Palenfo et le ministre malien des sports, Housseïni Amion Guindo. les délégués des
pays membres de la zone II ont par ailleurs pris part à cette session. Il s’agissait pour eux d’échanger
sur l’avenir du sport dans cette zone.
La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a connu deux temps forts. D’abord l’allocu
tion du président de la zone, Habib Sissoko, par ailleurs, premier responsable du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM). Saluant la présence des délégués, il a affirmé à leur
endroit que : « Par votre présence ici vous avez voulu marquer votre solidarité sans faille
à l’endroit du Mali et je voudrais vous témoigner en retour notre profonde reconnaissance. ». S’adressant au président de l’ACNOA, Habib Sissoko a indiqué que « A nos côtés
aujourd’hui comme ce fut le cas chaque fois que cela a été possible, vous incarnez une des
valeurs cardinales de l’idéal olympique qu’est la solidarité et le partage. Merci de nous
assister». Faisant allusion aux assises du jour, le président de la zone II a mentionné que : « La
solennité des représentes assises, marquée par la présence de monsieur le Ministre et du
Président de l’ACNOA est un défi que nous devons relever par des résultats à hauteur de
souhait. Les décisions qui seront prises de nos délibérations doivent donner élan à nos
activités qui s’inscriront dans le cadre d’un développement du sport dans notre zone. ».
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
Quant au président de l’ACNOA, l’Intendant Général Lassana Palenfo qui a pris part aux travaux, il a affirmé que : « Le monde est en changement. C’est pour cette raison que le CIO a
établi l’agenda 2020 dont les recommandations permettent de s’adapter à l’évolution du
monde. Et dans cet agenda 2020 une particularité a été précisée ; le partenariat avec les
mouvements sportifs, les Fédérations Internationales et les CNO. Et j’assiste donc ce matin
à un cas bien précis de partenariat ; le fait que le Gouvernement du Mali cède un siège à la
zone 2 ; cela montre la particularité et l’intérêt que portent les autorités maliennes à l’éducation de la jeunesse. ».
Le deuxième temps fort de la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée générale a été la remise
de l’Accord de siège par le Ministre des Sports du Mali au président de l’ACNOA.
Par la suite, les travaux de Bamako ont été ponctués par plusieurs points inscrits à l’ordre du
jour dont la présentation du Rapport d’activités, la présentation du projet programme 2016-2017,
l’exposé du Rapport financier et la présentation du projet de budget 2016-2017. Sur ce dernier
point bien précis, il faut signaler que le fait marquant de cette prévision budgétaire est l’entrée en
vigueur de l’Accord de siège entre le Gouvernement malien et la zone II de l’ACNOA. En effet, la subvention qui découle de cet accord est estimée à 63 803 000 francs CFA. Elle couvre l’investissement,
soit 33803000 francs CFA et le fonctionnement, soit 30 000 000 francs CFA.
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
Zone II de l’ACNOA : Le Mali remporte la 2ème édition
du Championnat de taekwondo
L
a 2ème édition du Championnat de taekwondo de la Zone II de l’ACNOA a été organisée le 20
décembre 2015 au Palais des sports de l’ACI 2000 à Bamako en marge de l’Assemblée générale
de cette institution olympique. Co-organisée par la Fédération Malienne de Taekwondo (FEMAT)
et le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOMS), cette 2ème édition a regroupé 63 combattants issus de 6 pays : le Mali (16 combattants), le Sénégal (16 combattants), la Guinée (13 combattants), la Sierra Leone (4 combattants), la Mauritanie (7 combattants), et la Gambie (7 combattants).
A l’issue de ce tournoi, le Mali s’est classé premier avec 15 médailles dont 8 médailles d’or, 6 médailles d’argent et 1 médaille de bronze, devant le Sénégal qui a totalisé le même nombre de médailles
(15) mais avec moins de métal précieux (7, contre 5 médailles d’argent et 3 médailles de bronze).
La troisième place de ce tournoi est revenue à la Guinée qui a remporté 1 médaille d’or, 5 médailles
d’argent et 8 médailles de bronze.
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
Les combattants se sont affrontés dans 16 catégories, soit 8 chez les garçons (-54 kg, -58 kg, -63
kg, -68 kg, -74 kg, -80 kg, -87 kg et +87 kg) et autant du côté des filles (-46 kg, -49 kg, -53 kg, -57 kg,
-62 kg, -67 kg, -73 kg, +73 kg). La première médaille d’or du tournoi a été remportée par la Malienne
Rokia Traoré qui a surclassé la Sénégalaise Astou Konaté (26-14) dans la catégorie de +73 kg.
Pour le directeur technique de la Fédération Malienne de Taekwondo, cette 2ème édition du Championnat de la Zone II a été tout bénéfice pour le taekwondo malien. Pour lui : «Cette compétition a
été vraiment une réussite, soulignera Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire 7è dan. Les
athlètes et les arbitres tirent énormément de profits de ce genre de compétitions. Leur niveau
s’améliore et ça leur permet de préparer les grandes échéances.
La fête a été belle, il n’y a eu ni couacs, ni blessure et l’arbitrage a été parfait. Sur le plan sportif
le résultat a été à la hauteur des attentes parce que le Mali s’est classé premier avec 8 médailles
d’or».
Les finales se sont disputées en présence du président du CNOSM et président de la Zone II de
l’ACNOA, Habib Sissoko, du Secrétaire général de la Zone II de l’ACNOA, le Sénégalais, Seydina Oumar
Diagne et de plusieurs responsables sportifs du pays.
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
Zoom sur la 6ème Nuit du Mérite Sportif
6ème Nuit du Mérite Sportif : un événement riche en déclarations
L
e Centre International de Conférences de Bamako (CICB) a servi de cadre à la 6ème édition de
la Nuit du Mérite Sportif organisée le 19 décembre 2015. Cet événement, initié en 2010, et
organisé par le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) était présidé cette
année par le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo. Plusieurs personnalités ont également assisté à cette édition 2015 dont l’Intendant Général Lassana Palenfo, parrain de l’événement, le président de l’Assemblée générale, Issaka Sidibé, le président du Comité national
olympique et sportif Habib Sissoko et la première Dame du Mali, Mme Keïta Aminata Maïga. Les
responsables de la Zone II de l’ACNOA présents à Bamako pour leur Assemblée générale y étaient
également présents.
La cérémonie, riche en couleur, a débuté par l’allocution du président du CNOSM. Habib
Sissoko a rappelé que la Nuit du Mérite Sportif est un moment solennel de reconnaissance de
l’excellence et du mérite sportif. Pour lui : «Cette cérémonie revêt une grande importance
pour le Comité national olympique et sportif. D’une part, elle permet de récompenser les
athlètes qui se sont distingués au cours de la saison et d’autre part, offre l’opportunité de
rendre hommage aux anciens...Cette reconnaissance est témoignée à l’endroit des associations sportives nationales, des dirigeants et sympathisants du sport, à l’endroit des
athlètes et à celui des personnalités ayant contribué à la promotion et au développement du sport de notre pays. ».
Au cours de son allocution, Habib Sissoko a également témoigné sa reconnaissance au
directeur général de Sotelma-Malitel Mohamed Morchid pour «son soutien et son accompagnement» et au parrain de cette 6ème édition de la Nuit du Mérite Sportif, Lassana Palenfo, par
ailleurs président de l’ACNOA.
Dans son intervention, l’Intendant Général Lassana Palenfo, le parrain de cette édition a indiqué
que «Le Mali est d’une grande tradition sportive qui inspire et fascine.». Il a par ailleurs
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
salué cette initiative qui permet d’évaluer à «leur juste valeur, les efforts et les sacrifices
consentis par ceux qui font la noblesse et la fierté du Mali». Tout en exhortant les décideurs
politiques à faire de «l’activité physique et sportive une priorité», le président de l’ACNOA a
salué les efforts que le gouvernement malien ne cesse de consentir à ce niveau. Il s’est aussi félicité de la bonne entente entre le Ministère chargé des sports et le CNOSM. Un Comité olympique
qui, a avoué le parrain de cette Nuit du Mérite Sportif, fait «un travail remarquable» et dont
«les efforts méritoires en font une référence pour les autres CNO de l’Afrique».
Dans son allocution, le ministre des Sports a d’abord félicité le président du Comité National Olympique et Sportif du Mali, Habib Sissoko, pour son rôle dans le développement du sport
malien avant de témoigner sa reconnaissance au parrain de l’événement le Général Lassana Palenfo. Pour lui «On ne peut parler de la Nuit du Mérite Sportif sans évoquer l’arrêté ministériel qui a été adopté la semaine dernière par le gouvernement pour instaurer la reconnaissance du mérite sportif. Je salue l’organisation de cette manifestation qui contribue
à l’atteinte de l’objectif de la stratégie nationale de développement et de promotion du
sport, composante essentielle du projet de société du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta».
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
6ème Nuit du Mérite Sportif : les meilleurs récompensés
L
a deuxième grande articulation de cette 6ème Nuit du Mérite Sportif a été la séquence consacrée à
la remise des diplômes de reconnaissance aux anciens sportifs méritants. Cette année, le trophée
du Meilleur dirigeant sportif du Mali a été décerné à Me Jean Claude Sidibé, le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), tandis que le président du Réseau national de management
des organisations sportives (RENMOS) Abdel Kader Sangho a reçu le prix Fair-play qui récompense les
personnes qui se sont distinguées par leur courage à mettre fin aux conflits au sein du sport malien.
Pour les prix spéciaux encore appelés «Devoir de mémoire», ils ont été décernés à feue Mme Maïga
Aminata Fofana «la Panta» ancienne joueuse de basket, feu Amadou Touré (plusieurs fois champion
du Mali du lancer de poids), feu Mamadou Libo Diarra, ancien champion du Mali et ancien vice-président de la Fédération malienne de boxe (FMB), Drissa Traoré «Poker» l’homme aux 96 sélections
en Equipe nationale de football les Aigles et notre collaborateur et ancien président de l’Association
des journalistes sportifs du Mali (AJSM), Mamadou Diarra «Mad Diarra». Le prestigieux trophée du
Meilleur sportif de l’année a été enlevé quant à lui par Adama Traoré, médaillé de bronze et meilleur
joueur de la dernière Coupe du monde U20, Nouvelle Zélande 2015. La 2ème place est revenue à Ismaël
Coulibaly, médaillé d’or aux 11èmes Jeux africains de Brazzaville et 17ème au classement mondial de
ANOCA Newsletter - Spécial Bamako
taekwondo sur un total de 335 athlètes. Mariam Diarra, championne du Mali et médaillée d’argent
des -66 kg aux Jeux de Brazzaville complète le podium. Adama Traoré a reçu 1 million de F cfa, contre
750.000 Fcfa pour Ismaël Coulibaly et 500.000 F cfa pour Mariam Diarra.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
2 289 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler