close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

107 Mag` n°73 : Cahier d`informations générales

IntégréTéléchargement
N°73 #janvier/février 2016
www.cmcasmarseille.fr
SLV,
ACTIVITÉS ET
PROXIMITÉ
POUR TOUS
>>DOSSIER
LE
28 JANVIER 2016
ÉLECTIONS DES SECTIONS LOCALES DE VIE
>>ÉVÉNEMENT
ESCAPADES SOUS
LA MER AVEC LA SECTION PLONGÉE – ASSE
> cahier détachable
LA CMCAS FÊTE LES FEMMES
JEUDI 3 MARS – 19H30
ESPACE DE L’HUVEAUNE - LA PENNE-SUR-HUVEAUNE
4
ACTU
5
ACTU
6
DOSSIER
8
ZOOM
ESCAPADES SOUS LA MER
Une activité au goût de
paradis avec la Section
plongée ASSE
DÉPISTAGE DES TROUBLES
AUDITIFS…
Un acte essentiel à tous
les âges !
LA LAÏCITÉ POUR BIEN
VIVRE ENSEMBLE !
ÉLECTIONS DES SECTIONS
LOCALES DE VIE
Expression des organisations
syndicales
ÉLECTIONS DES ÉLUS DES
SECTIONS LOCALES DE VIE
Marche à suivre pour voter
ÉDITO
L’année qui vient de s’écouler marquera
sans doute l’histoire de notre pays
d’une page assombrie par les violences
barbares dont il a été la cible et qui ont
causé tant de victimes innocentes et
tant de souffrances.
Aujourd’hui la France est en « état
d’urgence » pour des raisons de sécurité invoquées par le gouvernement,
soit ! Mais la prolongation indéfinie
d’une telle mesure exceptionnelle fait
débat, à juste titre, car nos libertés individuelles et collectives en maints domaines pourraient fortement en pâtir…
La République doit être défendue sans
faille contre tous les obscurantismes
et non défigurée au gré de lois de circonstance.
Par contre, c’est bien au niveau social
que des mesures d’urgence s’imposent,
tant la situation n’a cessé de se dégrader, affectant de plus en plus les conditions et la qualité de vie de la grande
majorité de la population.
Dans les IEG, les salariés n’acceptent plus les choix des employeurs et du
gouvernement concernant l’austérité qui leur est imposée sur leurs salaires
ou dans le financement du 1% des Activités Sociales.
Le rythme et le nombre des actions – le plus souvent unitaires – conduites par
les agents dans le pays témoignent d’une combativité constante qui reste indispensable pour faire infléchir ces choix antisociaux.
et
cahier détachable
d’activités-loisirs
PENSIONNÉS ET TARIF AGENTS
Lors de la déclaration des revenus
de 2014, vous avez constaté que
la valeur fiscale des avantages
en nature a considérablement
augmentée. La CNIEG nous indique
que cette revalorisation est due à
une directive de la Direction Générale
des Finances Publiques. À ce jour,
aucune explication n’a été transmise
par la direction en charge de la gestion
des inactifs, ni sur les modalités de
calcul, ni sur la notion de composition
familiale qui majorent le montant. De
plus, la situation familiale est celle
constatée en novembre 2013 pour
chaque foyer. Afin de ne pas être
indûment imposé, il est maintenant
nécessaire de déclarer auprès du
Service Pensionnés tout décès survenu
dans la cellule familiale par l’envoi de
l’acte de décès à l’adresse suivante :
Service des Pensionnés
Immeuble le Patio B.P. 914
13254 MARSEILLE CEDEX 06
Ces actions ont été menées pour :
•É
viter le démantèlement des entreprises et les destructions massives
d’emplois.
• Dénoncer la poursuite des gels de pensions.
• Refuser une augmentation – trop dérisoire – de 0,2%... du salaire national
de base.
•C
ondamner la volonté de Bruxelles de liquider le Groupe EDF, notamment
par la privatisation des concessions hydrauliques.
• S’opposer à l’étouffement des Activités Sociales par la baisse du
financement du 1%.
C’est bien l’ensemble des salariés qui doit réagir pour défendre : outils et
conditions de travail, garanties collectives et statutaires, salaires et pensions.
Nous ne devons pas laisser casser le modèle énergétique français au détriment
de l’intérêt national, des usagers et des agents des IEG qui ont contribué à sa
notoriété et son efficacité.
Après les actions du 24 novembre et du 9 décembre, la mobilisation va crescendo et nécessite de s’élargir encore.
Le 21 janvier prochain, un nouveau rendez-vous d’action devrait trouver
l’écho le plus large, dans le rassemblement. C’est l’avenir de nos entreprises,
de notre Statut National et des Activités Sociales qui est en jeu. Dans cette
période où le renoncement et la peur s’étendent, les électriciens et gaziers
peuvent refuser de subir les évènements donnés comme inéluctables, et agir
ensemble pour changer l’Histoire.
Au nom du Conseil d’Administration de la Cmcas Marseille, nous vous souhaitons une bonne année 2016, faite de justice, de dignité et de solidarité
pour tous.
107 MAG • JOURNAL D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION
ÉDITÉ PAR CMCAS MARSEILLE DES IEG
23, avenue de Corinthe - 13291 Marseille cedex 6
tél. 04 91 17 54 54 - fax : 04 91 17 54 59
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION / Jean-Louis ALLO
RÉDACTION, CONCEPTION, RÉALISATION, PILOTAGE / Groupe Esprit Libre
PHOTOS / Éric RAZ, DR
PHOTOGRAVURE, IMPRESSION / CCI Marseille
DIFFUSION / Esprimail - La Ciotat
Tirage : 11 300 exemplaires.
Dépôt légal février 2015 ISSN 1625-547 X
10-31-2255
Certifié PEFC
pefc-france.org
Jean-Louis ALLO
Président de la Cmcas Marseille
© Eric RAZ
ÉVÉNEMENT
S OMMA IRE
3
ÉVÉN EM EN T
ESCAPADES SOUS LA MER
UNE ACTIVITÉ AU GOÛT DE PARADIS
AVEC LA SECTION PLONGÉE ASSE
Rien de tel que la beauté incomparable des fonds sous-marins pour apporter plaisirs, émotions et
bien-être. À ce titre, la baie de Marseille recèle dans ses profondeurs marines de nombreux sites
pittoresques (secs, tombants, épaves) où évolue une riche diversité pélagique… De quoi faire le
bonheur des plongeurs, des débutants aux plus expérimentés.
A
vec la section subaquatique de
l’ASSE, les bénéficiaires de la
Cmcas Marseille (ouvrants et
ayants droit) peuvent profiter pleinement de cette activité dont l’attrait
réside également dans la convivialité,
l’ambiance fraternelle et l’esprit d’équipe
participatif qui y règnent.
La section, basée au Centre d’activités Cmcas/Léo L agrange de la
Pointe-Rouge, bénéficie de locaux,
équipements et matériels de qualité
nécessaires à son bon fonctionnement.
Le bateau de la Cmcas, « Le Solidaire »,
type barge aluminium de 20 places permet d’accueillir beaucoup de monde
pour chaque sortie. Et si sa rapidité
ne peut rivaliser avec le traditionnel
« Zodiac » généralement utilisé par les
plongeurs, il est par contre bien plus
confortable et propice à la convivialité.
« Cela correspond bien à ce que nous
recherchons souligne Anaïs, responsable
animation. D’ailleurs, nos sorties ne se
résument pas à la seule plongée. Nous ne
sommes pas dans l’esprit d’une pratique
de club commercial. L’avantage du cadre
associatif dans lequel se déroule notre
activité, permet que la plongée dure plus
longtemps ; de consacrer du temps et de
l’importance à l’échange, au débriefing à
bord durant le retour, autour d’une collation, dans une ambiance détendue. C’est
très bénéfique. »
Grâce à une gestion rigoureuse, dynamique et au soutien du fonds du 1%, la
section apporte à ses adhérents des
atouts appréciables, comme le précisent Guillaume et son épouse Laurine :
« La plongée ça coûte cher. En appliquant des tarifs très accessibles, voire
imbattables (par exemple, 10 € la plongée au lieu de 30 € et plus, comme cela
© Romain LAMARCHE
Les membres de l’encadrement et du
bureau directeur sont tous bénévoles.
La section est animée par les adhérents qui s’impliquent et participent
avec enthousiasme : collègues agents
des IEG, leurs proches, des extérieurs
(admis dans la limite de 30% selon les
règles de l’ASSE). Une vingtaine de
moniteurs qualifiés composent l’équipe
pédagogique.
se pratique le plus souvent), notre section facilite les possibilités de s’adonner
largement à la diversité des activités de
plongée, selon les goûts… Et elle favorise
l’accès aux projets de formations pour
les adhérents qui souhaitent franchir
des niveaux de progression… Le prêt de
l’équipement complet est gratuit pour
les formations N1, N2 et exploration 1. »
Avec ses 120 adhérents, cette section
de l’ASSE présente une belle vitalité.
Équipe dirigeante dévouée et compétente; renouvellement régulier des
cadres; confiance envers les jeunes;
soutien à la formation.
Ce dynamisme s’exprime aussi par des
initiatives originales (sorties week-end
sur la côte varoise, en Espagne ; en
voyage etc.). Ou encore comme récemment le 9 décembre dernier, par une
conférence avec diaporama sur les
secrets de la Mer Rouge, animée par
Henri Mennella, agent en inactivité,
spécialiste en biologie sous-marine.
Pour Romain Lamarche, secrétaire,
responsable de la communication,
praticien de la photo sous-marine à
qui l’on doit les images qui illustrent
notre article : « L’environnement subaquatique marseillais est exceptionnel ;
on peut plonger pratiquement toute
l’année et d’ailleurs nous le démontrons
bien par l’activité continuelle de notre
section. Évidemment en été, avec 8 sorties dans la semaine, dont les fameuses
plongées du jeudi soir à partir du 21 mai,
l’activité a un goût de paradis. Cet environnement que nous apprécions tant,
doit continuer d’être protégé. Nous
avons déjà participé à des actions de
nettoyage et nous avons un projet en
gestation sur un évènement de dépollution. »
Pour adhérer à la section plongée de
l’ASSE, il suffit d’être ouvrant ou ayant
droit de la Cmcas et âgé de plus de 14
ans. Une bonne forme physique est
requise et un certificat médical de non
contre-indication à cette activité est
demandé. Contactez la section pour
vous informer, l’accueil chaleureux qui
vous sera réservé est assuré.
En savoir plus
ASSE SUBAQUATIQUE
Mail : contact@cmcasplongee.com
Site internet :
http:// www.cmcasplongee.com
La section est présidée par
José Ruiz Arnedo
Le bureau est composé de :
Laurent Cruchaudet - Anaïs Dominici
– Pascal Eyraud - Romain Lamarche –
Roland Seimandi
La section est affiliée à la FFESSM
et la FSGT
107 m a g ’ N ° 7 3 # j a n v i e r - f é v r i e r 2 0 1 6 /
P. 3
ACTU
PRÉVENTION SANTÉ AVEC VOTRE CMCAS
DÉPISTAGE DES TROUBLES AUDITIFS…
UN ACTE ESSENTIEL À TOUS LES ÂGES !
En France, la déficience auditive est le handicap qui touche le plus de personnes.
De la naissance au plus grand âge, tout le monde est concerné. C’est un vrai problème de santé publique.
Depuis de nombreuses années, la Cmcas Marseille développe des actions de dépistages des troubles auditifs à
destination de ses bénéficiaires, enfants et seniors.
[ Dès la naissance, la vigilance
des parents s’impose ]
Plus de 80% des surdités de l’enfant
existent dès la naissance, mais ne
peuvent être identifiées que par un
dépistage effectué par des professionnels de santé à l’aide de méthodes
objectives.
Pour autant, bien souvent, ce sont les
parents qui détectent les signes d’un
trouble de l’audition chez leur enfant,
après avoir été alertés par certains de
ses comportements : agressif ou au
contraire trop calme, trop réservé ; difficulté de langage ; s’il fait répéter sans
cesse, a des otites successives, etc. Ou
encore lorsqu’il va à la crèche et a fortiori lorsqu’il entre en maternelle, ces
troubles peuvent être décelés par les
personnels d’accueil et les enseignants.
Mais dans tous les cas, soumettre l’audition des enfants à un dépistage précoce,
à une surveillance régulière de la part
du pédiatre-médecin traitant, reste une
démarche parentale essentielle.
[ Prévention et dépistages
soutenus par la Cmcas ]
C’est d’ailleurs pour répondre aux
besoins en la matière, exprimés par
des parents parmi ses bénéficiaires,
107 m a g ’ N ° 7 3 # j a n v i e r - f é v r i e r 2 0 1 6 /
que la Cmcas Marseille, avec sa commission santé, développe depuis 2007
des campagnes annuelles de dépistages des troubles auditifs pour les
enfants.
Organisées sur quatre centres mutualistes (La Feuilleraie, Bonneveine,
G a rda n n e, M a r tig u es) et à la Slv
d’Aix-en-Provence, ces actions sont
réalisées avec un partenaire local, le
RESAL (Réseau pour l’audition et le
langage) affilié au GERAPS* association nationale. Les dépistages sont
effectués par un orthophoniste.
Depuis 2008, ces interventions ont
été élargies, proposées aux seniors,
notamment lors de la fête de la libre
activité et lors des colloques sur « le
bien vieillir ».
Sébastien Lazzarotto* orthophoniste,
acteur des dépistages auditifs pour la
Cmcas, précise :
« Parce que la surdité, “pathologie
invisible”, peut apparaître à n’importe
quel âge, l’audition nécessite une
surveillance constante – dès la naissance – et tout au long de la vie… Les
divers niveaux de la malentendance se
soignent généralement, notamment
par des rééducations appropriées. Mais
évidemment, une surdité diagnostiquée
tardivement est plus longue à rééduquer. La prise en charge précoce des
troubles de l’audition, suivie par des
mesures d’accompagnement adaptées
au cas par cas, permettent de réduire
des souffrances et l’importance de
conséquences, voire d’en éviter. »
Concernant les adolescents et jeunes
gens, une urgence s’impose. Environ
10% des jeunes de moins de 25 ans
présentent une perte auditive pathologique.
La prévention à développer passe
par une information sur les niveaux
sonores dangereux à éviter, en particulier pour la musique amplifiée.
« À force d’écouter la musique trop
fort, on finit par l’entendre à moitié »…
Ce thème d’une campagne nationale
préventive développée vers la jeunesse, en… 2008 ! mérite d’être enfin
entendu. Il n’est jamais trop tard pour
prendre soin de sa santé.
P. 4
© Eric RAZ
L
es chiffres sur la surdité sont
extrêmement difficiles à obtenir,
mais l’on estime aujourd’hui que
cela concerne près de 6 millions de personnes, à des degrés divers.
La déficience auditive est le déficit sensoriel le plus fréquent à la naissance. Il
est aussi le plus lourd car il a des retentissements multiples sur l’apprentissage et la compréhension du langage,
le développement corporel, moteur,
fonctionnel. Ce déficit peut conduire à
un isolement psychologique, à des difficultés d’insertion sociale, un retard ou
un échec scolaire.
En effet, il est indispensable de bien
entendre pour bien comprendre et pour
pouvoir communiquer avec soi-même,
avec les autres et son environnement.
DÉPISTAGES CMCAS 2015
> ENFANTS
- 1er semestre campagne Printemps
- 2e semestre campagne Automne
- 4 centres mutualistes et Slv d’Aix
- 756 enfants (de 6 mois à 6 ans)
invités par courrier
- 88 enfants dépistés
- 82 : audition normale
- 4 : à revoir ultérieurement
- 2 : audition à contrôler,
voir médecin traitant
> SENIORS
Fête de la libre activité
1er octobre à Tourves
- 53 bénéficiaires dépistés
- 27 : rien à signaler
- 26 : audition à contrôler,
voir médecin traitant
(*) GERAPS : Groupe d’étude et de recherche
pour l’aide aux personnes sourdes et malentendantes.
(*) Sébastien Lazzarotto, orthophoniste. Doctorant en santé publique et maladies chroniques EA 3279 – Aix Marseille Université.
Président du GERAPS.
ACT U
LA LAÏCITÉ POUR
BIEN VIVRE ENSEMBLE !
L’année 2015 devait marquer pour la France le 110e anniversaire d’un idéal universel : la Laïcité. Inscrite dans
la loi de séparation des Églises et de l’État depuis le 9 décembre 1905, c’est bien la Laïcité, par ses valeurs et
ses principes, qui a apporté à notre société, comme à bien d’autres de par le monde, les conditions favorables
pour vivre ensemble.
O
n aurait pu penser que cet anniversaire consisterait simplement
en la célébration d’un des plus
prestigieux fait de mémoire de notre
République… Mais hélas, par une triste
ironie de l’Histoire, notre pays a subi
des actes barbares, commis au nom et
au prétexte d’un intégrisme religieux qui
entend imposer par la violence la remise
en cause de cet idéal universel.
Aujourd’hui la Laïcité est à nouveau
confrontée à des défis parce qu’elle
garantit et protège les libertés : religieuse ; de culte ; de conscience et de
pensée.
Beaucoup plus qu’une simple tolérance
qui permettrait seulement une cohabitation minimaliste, la Laïcité est une
valeur humaniste essentielle, un bien
commun transmissible, une garantie juridique individuelle et collective.
Sur toutes les questions de société où
elle peut être concernée, elle offre des
réponses « ouvertes » contraires à tout
obscurantisme de la pensée qui favorise la radicalisation et la violence. La
Laïcité est un rempart à la constitution
d’espaces communautaires excluants
et xénophobes, de même qu’elle fait
barrage à toute religion qui entend jouer
un rôle dans la conduite des affaires
publiques, voire des affaires d’État.
La France a été pionnière en matière
de laïcité et la loi de 1905 a marqué,
en quelque sorte, l’achèvement d’une
entreprise libératrice commencée
avec la Révolution de 1789.
Mais au fil du temps, la défense et le
développement de cet idéal ne permet
aucun relâchement.
La Laïcité est une alchimie qui permet
de vivre bien ensemble !
En ce sens, elle invite les porteurs d’une
identité à ne pas revendiquer celle-ci
par la force ou en opposition aux autres ;
mais avant tout à défendre la complexité de la vie, la liberté des individus
et à reconnaître l’identité des autres,
pour négocier une histoire commune,
équitable, harmonieuse, dans un avenir
commun partageable.
LES ÉTAPES DE LA LAÏCITÉ FRANÇAISE
Révolution et Empire :
Liberté de conscience et
de culte
séparation des Églises et de
l’État et déclare propriété
nationale les biens des
congrégations.
• 1789
Déclaration des droits de
l’homme et du citoyen.
• IIIe République
À l’État de droit divin et à
l’union du trône et de l’autel
est substitué un État laïc
séparé de l’Église. Nul ne
devra être inquiété pour ses
opinions religieuses pourvu
que leur manifestation ne
trouble pas l’ordre public
établi par la loi.
• 1882 – 1886
Jules Ferry et Goblet.
Enseignement primaire
obligatoire ; enseignements,
établissements et
personnels sont laïcisés.
Le droit au divorce est
rétabli en 1884.
Suppression des prières
publiques à l’ouverture des
sessions parlementaires.
• 1790
L’Assemblée vote
la Constitution civile
du clergé.
• 1791-1792
Liberté des cultes
Transfert des registres
d’état civil des prêtres aux
municipalités. Permet aux
Juifs et aux Protestants
de devenir citoyens à part
entière. Instauration du
mariage civil et du divorce.
• 1795
Le Directoire organise une
première séparation de
l’Église et de l’État.
• 1801-1802
Le Concordat.
Signé entre Napoléon et
le pape, il rétablit l’Église
catholique dans une partie
de ses privilèges, ministres
du culte salariés par
l’État. Le monopole de
l’enseignement est attribué
– en principe – à l’État.
• 1814-1880
La Restauration.
Le catholicisme redevient
religion d’État. Le divorce
est à nouveau interdit. Les
congrégations catholiques
affirment leur présence
dans l’enseignement et
accumulent une fortune
considérable. La Commune
de Paris en 1871 décrète la
• 1901-1904
Loi sur le droit d’association.
Les congrégations
progressivement interdites
d’enseignement.
• 9 décembre 1905
Loi de séparation des
Églises et de l’État.
La République ne reconnaît,
ne subventionne ni ne salarie
aucun culte. Néanmoins la loi
garantit la liberté des cultes.
• IVe et Ve Républiques
La Laïcité, principe
constitutionnel.
Durant la seconde guerre
mondiale, la politique
d’exclusion discriminatoire
décrétée par le régime de
Vichy à l’encontre des Juifs
remet en cause pour la
première fois les principes
de 1789.
• 1946
Le principe de laïcité
est inscrit dans la
Constitution. La France
est une République laïque
et l’organisation de
l’enseignement public et
laïc à tous les niveaux est un
devoir d’État.
• 1958
Ve République
La Constitution ajoute que la
République respecte toutes
les croyances.
• 1959
La loi Debré permet le
financement des écoles
privées sous contrat avec
l’État.
• 1984
Grande manifestation pour
« la défense de l’école
libre ». Retrait du projet
gouvernemental voulant
intégrer les écoles privées
dans un service laïc unifié.
• 1989
Première affaire de « foulard
islamique » au collège de
Creil.
• 1994
Manifestation laïque
qui aboutit au retrait du
projet gouvernemental de
déplafonner les subventions
aux écoles privées.
• 2003 -2004
Le voile à l’école.
Une commission
gouvernementale est créée.
Loi sur le respect de la laïcité
interdisant la tenue, le port de
signes religieux ostentatoires
dans les établissements
scolaires publics. En 2005,
une circulaire s’applique
pour les établissements de
santé. 2007, création de
l’observatoire de la laïcité.
• 2010 et la suite
Loi du 11 octobre interdisant
la dissimulation du visage
dans l’espace public et
au sein des hôpitaux. En
2012, loi visant à étendre
l’obligation de neutralité aux
structures privées en charge
de la petite enfance et aux
assistantes maternelles.
2013, installation de
l’observatoire de la laïcité
créé en 2007. En 2013,
charte de la laïcité affichée
à l’école.
En janvier 2015,
l’observatoire a présenté 11
propositions pour renforcer la
« cohésion nationale »…
En cours d’étude.
Gerhard JACQUET
107 m a g ’ N ° 7 3 # j a n v i e r - f é v r i e r 2 0 1 6 /
P. 5
ÉLECTIONS DES SECTIONS LOCAL
L’EXPRESSION DES ORGANISATIONS SYNDICALES
Pour 107 Mag, les représentants des organisations syndicales qui siègent au Conseil d’administration de la CMCAS Marseille s’expriment sur le sujet en termes d’enjeux, bilans et perspectives.
EXPRESSION CGT
EXPRESSION CFDT
Activités Sociales et de santé en proximité :
La CGT veut continuer à construire un terrain de liberté et de
créativité permettant la participation de toutes les catégories
de Personnel.
Les candidats CFDT, pour des sections locales de VIE, l’énergie
d’avancer, pour vous, avec vous !
Janvier 2016 approche à grands pas et vous devrez élire vos
candidats aux bureaux de SLVies, vos délégués, titulaires et suppléants, qui représenteront VOTRE regard social lors des assemblées générale de la CMCAS Marseille.
Les SLV se répartissent les 23198 bénéficiaires du territoire de la
CMCAS Marseille. Ce sont 5347 Inactifs et Veuves d’agents mais
aussi, 6003 Actifs dont 1747 Jeunes de 18 à 35 ans avec davantage d’Ingénieurs, Cadres et Techniciens supérieurs, sans oublier
leurs familles.
Avec les départs massifs en retraite, l’embauche de jeunes diplômés Bac +2 à Bac +5 doit être prise en compte dans l’évolution du
contenu des activités sociales proposées. De fait, les personnels
d’encadrement représentent une part de plus en plus importante
des Actifs. Les besoins sont différents et il n’est pas toujours facile de concilier vie familiale et vie professionnelle. C’est d’autant
plus vrai pour les femmes, tiraillées entre les exigences des entreprises, leur légitime attente de reconnaissance professionnelle
et leurs obligations familiales qui représentent bien souvent une
deuxième journée de travail.
Pour la CGT, la SLV est un lieu de vie, de proximité, de démocratie,
qui appartient à tous ; c’est un moyen pour les bénéficiaires de
faire vivre leurs projets de façon concertée, en privilégiant le lien
intergénérationnel.
Dans certaines SLV, cette synergie est en route. Notamment par
le fonctionnement sur site d’activités physiques où chacun y
trouve son compte (durant la pause méridienne, après la journée
de travail ou pour nos inactifs, tout au long de la journée).
Votre SLV avec l’aide de la CMCAS peut vous aider à construire
un projet : week-end « montagne », opération « prévention-santésolidarité », convention avec un partenaire sportif ou culturel, etc.
De plus en plus d’Actifs issus de l’Encadrement participent à la
vie de nos sections sportives ou culturelles ; contrairement aux
idées reçues, les activités sociales ne sont pas qu’une affaire de
spécialistes. Il est donc indispensable de vous faire connaître et
de contacter vos élus CGT au Bureau de votre SLV pour faire part
de vos projets innovants et fédérateurs.
Pour s’adapter en permanence aux attentes, besoins et nouveaux
modes de vie, la CGT veut donc développer en proximité ce terrain
de liberté et de créativité permettant la participation de toutes et
tous. Cela nous incite à renforcer les liens que nous entretenons
quotidiennement avec l’ensemble des salariés.
Des espaces de rencontres et de partages sont nécessaires, les
Activités Sociales de proximité doivent y répondre. Donnez-vous
les moyens de satisfaire vos attentes en votant CGT.
Pour la CGT, c’est par la proximité et avec les Sections Locales
de Vie que doivent émerger les Activités de demain et les nouveaux projets d’activités en lien avec l’ensemble des Bénéficiaires.
107 m a g ’ N ° 7 3 # j a n v i e r - f é v r i e r 2 0 1 6 /
P. 6
Le bureau de SLVie : structure de proximité qui vous est dédiée,
dans le but d’entreprendre des activités sociales, culturelles,
sportives, la CFDT, vous propose de vous accompagner et de vous
guider dans vos projets, d’impulser une nouvelle dynamique. Un
correspondant et des membres à votre écoute !
Notre projet, vous informer, promouvoir vos besoins d’activités
indépendantes, collectives et solidaires, mais aussi dans la protection sociale, auprès de la CAMIEG et MUTIEG et des réseaux
partenaires…
La CFDT s’engage, à une écoute de proximité active, à vous informer sur toutes les nouvelles prestations MUTIEG, être à vos cotés
pour vous expliquer le parcours santé de la CAMIEG (notamment
pour les nouveaux arrivants, mais pas seulement, pour nos retraités souvent en manque d’accompagnement devant l’ampleur des
modifications du système, exemple : le partenariat optique mis
en place auprès des opticiens mutualistes pour les agents IEG,
porté par la CFDT auprès de la CMCAS Marseille et qui a vu le jour,
permet aux agents qui le souhaitent, d’acquérir un équipement
optique de qualité, a des tarifs négociés pour eux.
Orienter les agents en difficultés vers les commissions sociales
de la MUTIEG ou de la CMCAS selon les besoins (handicap, solidarité, …).
Pour la CFDT, les SLVies, 1er vecteur d’animation locale et de lien
social de proximité, ses interlocuteurs, doivent vous accompagner et faciliter vos démarches administratives auprès des organismes centraux (sans les remplacer pour autant).
Notre volonté, construire une équipe proche de vous et pour
vous, à travers des projets d’activités collectives, accessibles au
plus grand nombre, vous offrir une diversité, intégrant les souhaits des agents.
Développer l’action culturelle pour tous, favoriser le rassemblement des agents afin de rompre la solitude ou la servitude au travail et promouvoir le lien intergénérationnel.
Sans perdre de vue l’action sanitaire et sociale, les SLVies doivent
se consacrer au repérage, à l’alerte et au soutien des situations
sociales difficiles, en recrudescences dans nos entreprises.
Pour instaurer plus de pluralité syndicale, il est important que vos
candidats CFDT soient présents et vous représentent.
Seul, il est difficile d’entreprendre, mais ensemble, nous avons les
moyens d’avancer et mettre en œuvre de nouvelles perspectives.
Donnons du sens et de la couleur à nos échanges, à vos sections
locales de vie !
S’engager pour chacun, agir pour tous, votez CFDT.
ES DE VIE LE 28 JANVIER 2016 (*)
Tous les ouvrants droit, actifs, inactifs, veuves et veufs d’agents, inscrits sur les listes
électorales de chaque SLV sont appelés à participer à cet important scrutin.
Voir dans le Zoom de ce numéro la marche à suivre pour voter.
EXPRESSION FO
EXPRESSION CFE-CGC
En choisissant d’être libre et indépendant, les représentants cgtFO Energie et Mines se sont résolument placés en dehors de
toute forme d’allégeance.
Les élections au Conseil d’Administration de novembre 2014,
moment fort et important des activités sociales, ont permis à la
CFE-CGC d’être la seule organisation syndicale augmentant son
nombre d’administrateurs et d’afficher la plus forte progression
en voix. Les élections déterminant la composition des bureaux de
l’ensemble des SLV du territoire de la CMCAS Marseille doivent
en être une continuité. Elles auront lieu en janvier 2016. Certaines
CMCAS ne font pas ainsi.
Les élections de SLVie sont encore une bonne occasion de manifester notre indépendance et de refuser les dictats d’une organisation syndicale majoritaire qui entendrait nous imposer un
cahier des charges cadenassé servant à vanter les mérites d’une
gestion hégémonique et sans partage.
Notre propos aurait pu être une démonstration concrète et démocratique du moyen écrit de communication de notre Cmcas,
même et surtout, après qu’un sondage téléphonique ait, malgré
tout, laissé entrevoir que les bénéficiaires, interrogés, de notre
Cmcas souhaitent une pluralité dans l’information du 107 mag.
Par ces quelques lignes et en forme de résistance, les représentants cgt-FO Energie et Mines ont donc décidé, de manifester
leur désaccord sur la multiplication d’actes autocratiques émaillant les instances décisionnelles de notre Cmcas.
Quel est l’enjeu de ce scrutin ? Pour la CFE-CGC, il s’agira de mener une réflexion collective et choisir sous quelles formes peuvent
perdurer les sections locales, dont le but est la proximité, le service et une réponse satisfaisante aux attentes des bénéficiaires.
Des antennes de SLV existent dans des zones éloignées, ou pour
des populations spécifiques comme les inactifs qui souhaitent
conserver ce lien social important. Ces antennes doivent pouvoir ouvrir plus souvent, dans plus de secteurs. Les besoins ne
sont pas les mêmes dans les SLV selon les populations qui y sont
rattachées. Il faudra se réinterroger sur les souhaits spécifiques
des bénéficiaires de chacune d’entre elles, afin d’être plus pertinents. Ces structures ne doivent pas seulement être un relais
de la CMCAS, elles doivent aussi être le relais des agents : actifs,
inactifs récents et anciens, zones isolées, familles, jeunes parents
et permettre les remontées réelles des besoins.
Des difficultés sont apparues ces dernières années dans certaines
SLV, et n’ont pas permis de répondre correctement aux attentes.
Pourquoi ? Par manque de pluralisme dans la composition des bureaux ? Par une absence d’ouverture des syndicats locaux ? Par
crainte de se remettre en question et de faire des adaptations ?
Mais aussi, certaines SLV fonctionnent de façon satisfaisante et
nous devons nous en inspirer.
Pour la CFE-CGC, les SLV ne doivent pas être le relais des organisations syndicales qui ont d’autres moyens d’expression, et nous
devons proposer de nouvelles formes d’organisation répondant
réellement aux besoins des agents et non à ceux des organisations syndicales. Les SLV ont été créées avec cet objectif, alors
ces élections doivent être l’opportunité de réaffirmer ces engagements.
Avec les mêmes moyens qu’aujourd‘hui, nous pouvons faire
mieux, aller plus loin, ensemble.
(*) Pour le vote par correspondance, ouvert à tous les électeurs et toutes les électrices, matériel de vote adressé au domicile, entre
le 28 décembre et le 4 janvier.
NDLR : L’espace dévolu à ces expressions a été augmenté, passant de 1500 à 2500 caractères pour chaque organisation.
L’ordre de leur positionnement correspond à leur représentativité issue des dernières élections de CMCAS.
107 m a g ’ N ° 7 3 # j a n v i e r - f é v r i e r 2 0 1 6 /
P. 7
ZOOM
28 JANVIER 2016 ÉLECTIONS DES ÉLUS DES SECTIONS LOCALES DE VIE
MARCHE À SUIVRE POUR VOTER
Le 28 janvier prochain, vous êtes appelé à voter pour les deux scrutins suivants :
- Élections des membres du Bureau de votre Section Locale de Vie.
- Élections des délégués à l’Assemblée Générale de la CMCAS Marseille (titulaires et suppléants).
Pour ces deux votes distincts, vous
recevrez à domicile un courrier contenant les documents nécessaires à votre
expression :
COMMENT VOTER ?
- Les professions de foi des
organisations syndicales se portant
candidates.
À l’occasion des élections des Élus des Sections Locales de Vie, vous avez la
possibilité de voter par correspondance ou de voter physiquement.
- Les listes des candidats à l’élection
des membres du Bureau de Slv
(bulletins roses).
> MODALITÉS DU VOTE PHYSIQUE
Le vote se déroulera le 28 janvier 2016 de 7h30 à 17h00.
Les électeurs doivent se rendre dans le bureau de vote indiqué sur le courrier.
(Voir adresses ci-dessous).
- Une enveloppe de scrutin Bureau Slv
(couleur rose).
> MODALITÉS DU VOTE PAR CORRESPONDANCE
- Les listes des candidats à l’élection
des Délégués à l’Assemblée Générale
(bulletins verts).
-G
lisser dans l’enveloppe rose le bulletin de vote rose correspondant
à la liste de votre choix.
- Glisser dans l’enveloppe verte le bulletin de vote vert correspondant
à la liste de votre choix.
- Déposez vos enveloppes de scrutin dans l’enveloppe T fournie
(ne pas affranchir).
- Une enveloppe de scrutin Délégués
Slv (couleur verte).
- Une enveloppe de retour T.
- Une étiquette autocollante
identifiant chaque électeur.
Collez au dos de l’enveloppe T, à l’endroit indiqué, l’étiquette autocollante se
trouvant au recto du courrier et SIGNEZ-LA impérativement (attention : toute
enveloppe non signée ne sera pas ouverte et le vote sera déclaré nul).
Envoyez votre enveloppe T par la Poste. Pour être pris en compte, votre vote
doit être parvenu à l’adresse d’expédition au plus tard le 28 janvier 2016 à
midi.
© DR
LES BUREAUX DE VOTE
Rappel du règlement particulier de la
Cmcas Marseille art. 18 [...]
- L’Ouvrant Droit actif votera aux élections de Slv pour la liste correspondant à son lieu de travail.
- L’Ouvrant Droit inactif ou pensionné
de tout ordre, votera pour les élections de Slv pour la liste correspondant à son lieu de domicile.
Rappel du règlement électoral :
« Le vote par correspondance est
ouvert à tous les ouvrants droit. Les
électeurs ne peuvent voter que pour
une liste déposée, sans radiation ni
adjonction de noms [...] Tout bulletin ne
remplissant par ces conditions ou portant un signe de reconnaissance sera
déclaré nul. Si un électeur est amené à
utiliser conjointement les deux procédures, le vote physique prime sur le vote
par correspondance. »
Pour tout renseignement, vous pouvez
contacter votre Slv ou la CMCAS Marseille au 04 91 17 54 54.
1
ALLAR
7 Rue André Allar - 13015 Marseille
2
CALANQUES
76 Traverse de la Gaye - 13009 Marseille
3
MERLAN
30 Rue Nogarette - 13013 Marseille
4
PATIO
29 Rue Jean-Baptiste Reboul - 13006 Marseille
5
CANTINI
212 Avenue Cantini - 13008 Marseille
6
SEXTIUS
345 Avenue Mozart - 13100 Aix-en-Provence
7
SERVAL
205 Rue Gustave Eiffel - 13100 Aix-en-Provence
8
SAINT-JERÔME
68 Avenue Saint-Jérôme - 13100 Aix-en-Provence
9
AUBAGNE Agence
Agence EDF - Avenue Antide Boyer - 13400 Aubagne
10
AUBAGNE Garlaban
Agence Exploitation Garlaban - Chemin des Gallègues - 13400 Aubagne
11
AGENCE des ETANGS
Agence ERDF - Boulevard de Vauranne - 13800 Istres
12
SALON DE PROVENCE
Agence ERDF - Boulevard du Roy René - 13300 Salon de Provence
13
MANOSQUE
Agence ERDF - Allée de la Ponsonne - 04100 Manosque
14
PERTUIS
Agence ERDF - 37 Chemin du Moulin - 84120 Pertuis
15
GRT GAZ
Rocher Saint-Hilaire - Campus Bât A - 595 Rue Pierre Berthier - 13290 Aix-en-Provence
16
FOS-SUR-MER
Terminal Méthanier - Route des Plages - 13270 Fos-sur-Mer
17
VITON
10 Avenue Viton - 13009 Marseille
18
ELSA TRIOLET
46 Avenue Elsa Triolet - 13008 Marseille
19
MALLEMORT
Atelier de Mallemort - 31 Rue de la Fontaine - 13370 Mallemort
20
MARIGNANE
ERDF - Chemin Saint-Pierre - 13700 Marignane
21
MARTIGUES
Mairie de Martigues - Hôtel de Ville - 13500 Martigues
22
VITROLLES
Agence ERDF Lou Roucas - 650 Route de la Seds - 13127 Vitrolles
23
PONTEAU
Cycle Combiné Gaz - Route de Ponteau - 13500 Lavéra
24
D.I.P.D.E. (ex C.I.P.N.)
140 Avenue Viton - 13009 Marseille
25
SAINTE-TULLE - GEH
EDF - GEH - Les Bastides Blanches - 04220 Sainte-Tulle
26
SAINTE-TULLE - EDF
ERDF - UOF - Site de Sainte-Tulle - Les Portes de Haute Provence - 04220 Sainte-Tulle
27
GARDANNE
Agence Exploitation Val de l’Arc - 14 Avenue de Nice - 13120 Gardanne
28
SNET
Centrale de Provence - 13590 Meyreuil
29
BOUC BEL AIR
GMR RTE - 251 Rue Lépine - ZAC Les Chabauds - 13320 Bouc Bel Air
30
GAVOTTE
5 Chemin de la Bédoule - 13170 La Gavotte
Ce journal est le vôtre. Ecrivez, e-mailez, faxez-nous vos impressions, réactions, humeurs, doutes ou encore vos encouragements.
107 mag’ - CMCAS Marseille - 23, av. de Corinthe 13006 Marseille - fax : 04 91 17 54 79 - e-mail : contact@cmcasmarseille.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
427 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler