close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Actualité - tribunelecteurs

IntégréTéléchargement
C M
J N
C M
J N
Gardes communaux,
patriotes et GLD
réagissent à la révision
de la constitution :
" NON À NOTRE
EXCLUSION "
Page 2
Au lendemain
de son exclusion
des rangs du RCD
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2091 - JEUDI 14 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
NOREDINE AÏT
HAMOUDA CHARGE
SON PARTI
Page 3
LES "HALLABA"
DÉCONTENANCÉS
Page 4
Afin d'éviter
le scénario de la pénurie
et la flambée des prix
PRÉS DE 40.000
TONNES DE
POMME DE TERRE
EN STOCK
Page 5
Relations
algéro-allemandes
MERKEL APPUIE
LES RÉFORMES
DE BOUTEFLIKA
Page 7
Grine à propos de
l'introduction de l'article
41 dans la révision
constitutionnelle :
" LA NOUVELLE
CONSTITUTION
ENTÉRINE LA
LIBERTÉ
D'EXPRESSION "
Page 8
Conférence nationale
sur l'évaluation
du système LMD
LA FUITE EN AVANT
SE POURSUIT
Page 8
Arabie saoudite
LA SOEUR
DU BLOGUEUR
BADAOUI ARRÊTÉE
ET EMPRISONNÉE
Page 9
Sept morts dans
l'incendie d'un
complexe touristique
Page 3
www.tribunelecteurs.com
SALE TEMPS POUR LES
CONCESSIONNAIRES
Page 2
Hausse des prix
des carburants
PLUSIEURS
COUPS DE
FILET OPÉRÉS
LE QUOTA DES VÉHICULES À IMPORTER CETTE
ANNÉE FIXÉ À TOUT JUSTE 152.000 UNITÉS
Situation sécuritaire
au Mali et en Libye
LA " NEUTRALITÉ
POSITIVE " DE
L'ALGÉRIE SALUÉE
LUTTE
ANTITERRORISTE
Page 5
" AUCUN
CHANGEMENT
TARIFAIRE "
L'ARPT REND
SON VERDICT
À PROPOS DE LA
TÉLÉPHONIE
MOBILE
Une sorte de " tempête
dans un verre d'eau ",
pour reprendre
l'expression d'une
source proche du
plus sérieux et
efficace opérateur
de téléphonie
en Algérie, a été
déclenchée via les
réseaux sociaux.
Heureusement,
tout est bien
qui finit
bien…
Lire en Page 5
DRAME
À AZUR-PLAGE !
Page 24
C M
J N
C M
J N
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
É ditorial
Asseggasse
Ameggasse
Par Wassim Benrabah
L
ouisa Hanoune, depuis qu'elle
a changé d'attitude et de ligne
politique, ne développe pas
que des non-sens. La rectitude morale et
journalistique, d'ailleurs, me pousse à
rappeler, ici, que son parti a été l'un des
rares, des très rares, à s'être toujours
battu pour l'officialisation de tamazight.
Il est donc tout à fait normal qu'on soit
suspendus aux lèvres de cette pasionaria
sur ce sujet. Et, très franchement, ce
qu'elle dit est plus que digne d'intérêt.
Avant d'enchaîner sur les commentaires
faits, ici même, au lendemain de la
publication du contenu du projet de
révision de la constitution, il convient
de s'appesantir sur la réaction de la
secrétaire générale du PT. Selon elle,
donc, aux fins de crédibiliser cette
démarche et être en phase avec ses
intentions, il aurait déjà fallu décréter
férié le premier jour de l'an berbère.
Cela n'a pas été le cas. Nous l'avons,
tant bien que mal, célébré, hier. Mais
sans que notre journée n'ait été décrétée
" chômée et payée ". Cela est d'autant
plus anormal que même le nouvel an
chrétien bénéficie de ce précieux " privilège ". Toutes les fêtes musulmanes,
bien sûr, sont fériées. Il n'est, dès lors,
pas normal que le premier jour de l'an
du peuple berbère, représentant la culture ancestrale du peuple autochtone de
la région maghrébine,
soit
" Il n'en
ignoré. Il est
demeure
pas
vrai qu'on en
moins
qu'on
est
parle un peu
quand même
plus qu'avant.
Qu'il n'est plus "
obligé de se
interdit " de le traîner au boulot
célébrer. Et que
le lendemain de
même
les fêtes, après avoir
médias publics
fait ripaille. Ce
tartinent dessus
qui n'est
jusqu'à l'overfranchement
pas
dose. Il n'en
normal ".
demeure
pas
moins qu'on est
quand même
obligé de se traîner au boulot le lendemain de fête, après avoir fait ripaille. Ce
qui n'est franchement pas normal.
Revenons à présent au projet de révision
de la constitution. Puisqu'il s'agit, en
somme, d'une refondation assez poussée
du précédent texte, n'aurait-il pas été
plus judicieux que les deux langues,
arabe et amazighe, figurassent dans le
même article, le numéro 3, au lieu de
placer la seconde dans un hasardeux
article 3-bis ? Et ce n'est pas là la moindre des interrogations et/ou motif de
suspicion. Il est clairement demandé de
quelle langue il s'agit, ou plutôt quelle
langue faudrait-il décréter officielle,
alors qu'il existe sous nos cieux plusieurs dialectes usités selon les régions.
Ce n'est donc pas demain qu'on s'entendra sur une terminologie commune. Si
tamazight est décrété langue officielle,
il ne le sera que sur papier.
Concrètement sur le terrain, pas mal de
chemin reste à faire. A commencer par
décréter le premier jour de Yennayer
chômé et payé. Chiche !
W. B.
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Gardes communaux, patriotes et GLD réagissent
à la révision de la constitution :
" Non à notre exclusion "
Par Nabila Abada
es gardes communaux, patriotes et
GLD (groupes de
défense légitime) se rassemblent sous l'Alliance
nationale patriotique, en
vue, disent-ils, de dénoncer une " énième exclusion
de leur sacrifice durant les
années noires qu'a connu
l'Algérie ".
Pour cause, ils considèrent que le nouveau projet
de révision de la constitution ne valorise pas les
sacrifices de ces catégories qui ont tant donné
pour
sauvegarder
la
République. " L'avant-projet de la constitution vient
de consacrer la réconciliation nationale.
Une constitution qui ne dit
mot de notre résistance
face au terrorisme " a-t-on
dénoncé.
" Il y a absence de valorisation de notre lutte. C'est
le monde à l'envers, ceux
L
qui étaient montés au
maquis pour faire terreur
ont eu tous les avantages
au point d'y déposer leur
empreinte dans la nouvelle
constitution " a déploré le
porte-parole des gardes
communaux,
Lahlou
Aliouet. Au cours d'un
point de presse animé,
hier, au siège du MDS à
Alger, le représentant de
cette catégorie n'a cessé
de dénoncer un " deux
poids deux mesures " dans
le traitement des dossiers
liés à la tragédie nationale.
" Nous voulons constitutionaliser notre résistance,
celle-ci que nous voulons
laisser en héritage à nos
enfants. Sans quoi, nous
considérons cette constitution comme étrangère à
notre combat " souligne-til. Les membres de cette
l'Alliance nationale patriotique, ont indiqué, qu'ils
vont procéder dans les
prochains jours à la distribution de cet appel à tra-
vers les différentes wilayas
du pays. " Notre combat
n'a pas cessé tant qu'on
n'a pas eu encore gain de
cause. Nous avons établi
un programme d'actions
pacifiques contre un "
détournement " visant nos
sacrifices " renseigne pour
sa part, M. Thaam Allah
Mourad, représentant des
patriotes.
" Il est de l'irrationnel à ce
que des gens qui ont
défendu la patrie se retrouvent marginalisés, lorsque
d'autre part un repenti est
considéré comme une personnalité nationale et est
consulté sur la loi fondamentale " regrette Hmidani
Lila, membre de l'organisation pour la défense des
droits des patriotes, poursuivant : " allez voir dans
quelles
conditions
se
retrouvent aujourd'hui les
patriotes. C'est honteux
que de voir notre sort
après tant de sacrifices.
Nous demandons à l'Etat
d'améliorer les conditions
de toutes ces catégories
comme elle l'a faite pour
les repentis ". Enfin, les
membres de l'Alliance ont
tenu à rappeler que leur
principale revendication
celle relative à une reconnaissance officielle de leur
sacrifice durant la décennie noire.
Estimant que la " résistance " n'a pas eu sa part
de reconnaissance dans le
nouveau projet sur la révision de la constitution, ils
revendiquent sa constitutionnalisation à l'instar de
la réconciliation nationale.
" Sans notre résistance
jamais les institutions n'auraient été préservées " liton dans leur déclaration
commune, dont plusieurs
copies seront distribuées
ces jours-ci notamment au
niveau du Conseil constitutionnel, les membres du
Parlement, les partis politiques et les associations.
N.A.
Au lendemain de son exclusion des rangs du RCD
Nordine Aït Hamouda charge son parti
oici le texte intégral du brûlot
rendu public par le fils du colonel
Amirouche au lendemain de son exclusion d'un parti dont il est un des membres fondateurs. " On ne peut pas être
un homme des grands moments et de
basses combines. En me déchargeant
de toutes fonctions organiques lors du
dernier congrès du RCD, j'ai choisi de
rester simple militant et ne pas m'immiscer dans son fonctionnement afin
de libérer les compétences que recèle
mon parti. J'ai refusé de transgresser
les orientations du dernier congrès
pour le rajeunissement et la compétence. Pour les sénatoriales, j'étais
contre la participation et puisque le
conseil national, l'instance souveraine
- même parasitée -, avait approuvé la
participation, il fallait choisir un jeune
V
intellectuel et non pas un vieil illettré.
Sur ce, j'ai décidé de ne pas m'impliquer et j'ai refusé de faire campagne
après les primaires. La direction a
assimilé cela à un acte d'insubordination. La cabale est lancée et pour ne
pas m'affronter ils ont trouvé la parade
en disant que je ne suis plus militant,
alors que je suis militant dans la section Iboudrarene à jour de mes cotisations depuis le renouvellement de ma
carte bloquée délibérément. La preuve
est que pas loin que le 1er novembre
2015 j'ai animé une conférence au
bureau de section Tizi Ouzou à la
demande de la direction régionale
avec des affiches conçues par ce
même BR. La réalité est que le RCD
est en voie d'allégeance au FLN et moi
je refuse de cautionner tout rapproche-
ment avec le pouvoir après les accolades avec les islamistes. Maintenant
contrairement aux allégations des
rédacteurs du message non signé,
personne ne pourra m'empêcher de
parler en ma qualité de membre fondateur du RCD et deux fois député et exvice président de l'APN.
Je serai bientôt sur le terrain pour combattre encore une fois ces pratiques
staliniennes que je croyais révolues et
porter la voix de tous ces militants et
cadres sincères frappés de suspicions.
Les échecs et accointances des uns et
des autres devront être assumés publiquement.
Nordine Ait Hamouda
Membre fondateur du RCD
Ex député et vice président de
l'APN "
Affairisme politique
La section FFS de Tadmait dénonce
par Roza Drik
ans une déclaration
rendue publique hier
par la section FFS de la
commune de Tadmait dont
on détient une copie dans
laquelle elle descend en
flamme les gestionnaires
de l'APC qu' elle qualifie "
d' affairisme politique". Les
militants de la section, à
leur tête, Rachid Kaced ,
dénoncent l'immobilisme de
cette " alliance de première
heure qui n'a pas daigné
faire de bilan après trois
années de gestion catastrophique ". " Absence
d'Internet dans les écoles
primaires et point de
mariage collectif". L'affaire
des 70 millions des intempéries n'est toujours ni
réglée, ni élucidée et les
militants FFS écrivent : "
Aujourd'hui, le maire ayant
D
constaté la lenteur dans la
gestion du dossier " des
affaires à l' approche de la
fin de mandat a procédé au
divorce avec le FLN pour
se mettre en couple avec le
RND" et les dénonciateurs
expliquent à la population
le pourquoi de ce changement de veste et ce brusque revirement : " tout est
dicté par le désir de régler
certaines affaires au plus
vite". Des exemples sont
donnés par les rédacteurs
qui citent : " le changement
de gabarits aux lotissements 1 et 2, RHP et d'autres poches de terrains restes à l'abri de la prédation.
". La section FFS n' a pas
été tendre avec le maire et
son exécutif et avertit : " la
population de Tadmait doit
s'attendre au pire et au
retour aux années 1997,
quoique la situation de la
commune est déjà alarmante sur le plan développement" et cite environ une
dizaine de points et autant
laissés en instance et qui
constituent des projets qui
ne sont pas lancés ou en
attente de l'être depuis des
mois: " projets PCD, un
parc roulant dans un état
alarmant, le marché de
proximité reste fermé par
manque d'imagination et
d'initiative du maire ,,
absence d'éclairage public,
le gaz de ville dans les villages et dont les travaux
sont à l'abandon, le tronçon
de route vers la cité
Baghdad , impraticable à
cause d'une fuite d'eau qui
date depuis trois ans "
alors que les coupures
d'AEP sont fréquentes et
récurrentes à Tadmait où la
population est souvent privée de ce liquide précieux
qu'on laisse partir dans la
nature sans que l'ADE ne
s'en soucie. Les rédacteurs
de ce document dénoncent
également " l'absence du
maire au siège mais prend
la précaution de changer
de look à l'environnement
en optant pour les couleurs
de son parti. Il a équipé la
mairie de caméras de surveillance " et de s'interroger
" Que va-t-il surveiller ?
Est-ce une priorité ? " La
section FFS, forte des
leçons /apprises ne se
démarquera pas des principes et idéaux légués par le
défunt Hocine Ait Ahmed,
conclut : " nous continuerons à faire barrage avec la
population à tous les prédateurs du foncier qui
s'amusent à squatter les
biens de la population de
Tadmait !"
R.D.
2
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Lutte antiterroriste
Plusieurs coups de filet opérés
Les troupes de l'ANP, plus aguerries et déterminées que jamais, multiplient des opérations de qualité, traquant les ultimes criminels jusqu'au fin
fond de leurs retranchements.
Par Kamel Zaïdi et APS
n dangereux terroriste,
qui avait rallié les groupes terroristes en 1996,
a été "neutralisé" mardi par un
détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), relevant du
secteur opérationnel de Jijel,
indique
le ministère de la
Défense nationale (MDN) dans
un communiqué. "Dans le cadre
de la lutte antiterroriste, un détachement de l'Armée nationale
populaire relevant du secteur
opérationnel de Jijel/5ème
Région militaire a neutralisé
suite à une embuscade tendue
aux
environs
de
ZiamaManzouria, ce jour 12 janvier
2016 à 14h00, un dangereux terroriste dénommé "F. Farid", qui
avait rallié les groupes terroristes
en 1996", précise la source.
"L'opération s'est soldée par la
saisie d'un pistolet mitrailleur de
type Kalachnikov, 2 chargeurs de
munitions, une paire de jumelles,
U
79 balles et 7 téléphones portables", ajoute le communiqué.
"Dans le même contexte et grâce
à la permanente vigilance des
éléments de l'ANP, déployés tout
au long des frontière du pays, un
autre détachement relevant du
secteur
opérationnel
d'InAmenas/4ème Région militaire a
arrêté, le même jour, 7 terroristes, suite à une embuscade tendue près de la localité de HassiKiyout", souligne la même
source. "Aussi 4 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, 4
fusils à pompe, un fusil à lunette,
une paire de jumelles, une importante quantité de munitions et 3
véhicules tout-terrain ont également été récupérés". "L'enquête
est en cours pour identifier les
terroristes arrêtés", note le communiqué du ministère. En outre,
un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de
Médéa a arrêté ce lundi un terroriste et récupéré une quantité de
munitions, une paire de jumelles
et d'autres objets, indique un
communiqué du MDN. "Dans le
cadre de la lutte antiterroriste, un
détachement de l'ANP relevant
du secteur opérationnel de
Médéa (1ère Région Militaire) a
arrêté, le 11 janvier 2016, un terroriste près de la ville de Tablat.
L'opération s'est soldée, également, par la récupération d'une
quantité de munitions, une paire
de jumelles et d'autres objets",
précise la même source. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte
contre la criminalité organisée,
"des
éléments
de
la
Gendarmerie Nationale de
Tlemcen (2e Région Militaire) ont
arrêté 2 narcotrafiquants et ont
saisi 65.5 kilogrammes de kif
traité", est-il ajouté. De même,
un autre narcotrafiquant a été
intercepté et 15.25 kilogrammes
de kif traité ont été saisis à
Béchar (3e Région Militaire).
K.Z.
Tablat
Un criminel éliminé
Par Mohamed Zerouat
es éléments de la police de
Tablat ont réussi à tuer,
dans la nuit de lundi à mardi
vers 20h30 mn, un terroriste, et
en ont arrêté un autre, au lieudit
Theniat El-had dans la sortie de
la ville, indique une source
locale. Le terroriste tué, lors
d'une attaque contre les éléments de la police au niveau du
barrage fixé, impliqué dans des
L
attaques meurtrières contre les
éléments de la sécurité. Les
même éléments ont pu blesser
un autre terroriste, et ce, après
un échange de tirs, les éléments
du groupe terrorise se sont dissous dans la nuit, mais en abandonnant deux des leurs qui portaient des blessures antérieures
à l'accrochage. Toujours selon
nos sources, le corps sans vie
du premier terroriste et l'autre
blessé étaient convoyés vers
l'hôpital de la ville. Les éléments
de la police ont également saisi
des armes automatiques, des
instruments de télécommunications utilisés par les activistes.
Cet horrible acte, qui confirme
encore une fois que les groupes
terroristes activant dans la
région est sont capables de frapper à n'importe quel moment.
Car cet acte s'est répété plusieurs fois au niveau de cette
région.
Z.M.
Situation sécuritaire au Mali et en Libye
La " neutralité positive " de l'Algérie saluée
ensemble des chercheurs,
experts et universitaires
ayant participé mardi à Alger au colloque sur le "Mali-Libye, initiatives
de paix et de sorties de crise: quelles perspectives pour la stabilité
régionale?", ont salué la position
de "neutralité positive" de l'Algérie
s'appuyant sur le dialogue politique, la coordination sécuritaire, et
le développement durable. Au
cours des travaux du colloque, qui
a pris fin dans la soirée, organisé
par
l'Institut
militaire
de
Documentation d'Evaluation et de
Prospective (IMPED), des experts
L'
en relations internationales, civils et
militaires sont intervenus pour évaluer et étudier la pertinence des différentes initiatives de paix et de
sorties de crises, par des solutions
pacifiques et durables aux crises au
Mali et en Libye. Dans ce contexte,
le professeur en relations internationales à l'Université d'Alger-3-, le
Docteur Abdelouahab Benkhelif , a
focalisé sur l'approche de l'Algérie
dans la résolution des crises "dans
son environnement régional", se
basant sur la "neutralité positive", la
"solution politique plutôt que militaire", l'"intégrité territoriale des
Par Ammar Zitouni
a chute du prix du baril en cours
de semaine à 30 dollars
menace directement l'économie
nationale, surtout que les experts prédisent un baril à 20 dollars dans les prochains mois. L'Algérie, comme d'autres
pays producteurs de pétrole, découvre
l'implacable loi de l'économie et des
cours pétroliers. L'économie nationale
goûte à l'amère réalité de l'inanité des
efforts pour augmenter la production et
de la détérioration du commerce extérieur, de même qu'on assiste impuissants à la constante et vertigineuse
diminution des revenus, et partant, du
pouvoir d'achat. En ce début d'année,
les Algériens n'ont d'yeux que pour une
gestion rigoureuse de leur bourse, dans
le but de réguler leur consommation
pour éviter la misère mais aussi pour
l'honneur de vivre. De fait, le pouvoir
L
pays", et "la coordination sécuritaire". Pour sa part, le Professeur
Mustapha Benabdelaziz, spécialiste en développement et économie politique internationale, a souligné que "la stabilité politique de
tout pays est intimement liée à sa
conception du développement".
Selon le spécialiste, il est essentiel
d'axer le développement durable
sur les exportations des matières
premières pour reproduire des rapports asymétriques entre le Nord et
le Sud. L'universitaire Mustapha
Benchenane, a quant à lui, évoqué
les conséquences "désastreuses"
des interventions militaires dans
certains pays notamment en Libye
et au Mali. Pour le conférencier, les
interventions s'"éloignent totalement des objectifs visés et attendus, plongeant ainsi les pays dans
une situation chaotique, et laissant
libre cours au trafic d'armes, ce qui
renforce davantage les groupes
terroristes qui déstabilisent toute la
région y compris jusqu'à l'Europe".
C'est dans ce sens qu'une proposition pour la "réconciliation nationale" a été faite par le Professeur
Azeddine Abdennour, spécialiste
en économie internationale, qui
considère que la réconciliation
nationale est "un processus vertueux d'établissement des règles
d'une nouvelle coexistence sociale
à l'exemple des expériences de
l'Algérie et de l'Afrique du Sud".
Pour le Professeur Abdennour
Benantar, "il est question d'analyser
le phénomène de prolifération de
processus régionaux qui se développe plus ou moins au rythme de
l'instabilité accrue dans la région
ainsi que l'impact sur la sécurité
régionale". Quant au Professeur
Yahia Zoubir, directeur de recherche en géopolitiques et relations
internationales, il a mis en lumière
l'"impact des crises malienne et
libyenne sur la sécurité et la stabilité de la région", tout en analysant
les rôles joués par les "puissances
extérieures".
L'approche
de
l'Algérie dans la résolution des
conflits a été mise en exergue tout
au long du colloque. En effet, le
Général-major Zerrad Cherif, Chef
du
département
EmploiPréparation de l'Etat-major de
l'Armée Nationale Populaire, a
estimé à l'ouverture du colloque
que l'"approche algérienne qui
repose sur le dialogue entre les différentes parties, est la solution
appropriée pour résoudre les
Eclairage
Habitudes stériles
d'achat sombre dans l'abime, on prédit
même que la solidarité nationale s'effondrera au fur et à mesure de la persistance de la mauvaise situation économique touchant le pays.
C'est dire combien les conséquences
de la crise pétrolière sont extrêmement
sérieuses. De l'aveu du discours officiel,
même.
Les mirages d'un avenir fuyant sont à
craindre, une inflation galopante, une
récession possible là où le gouvernement ne prendra pas les mesures qui
s'imposent. La situation de l'économie
mondiale ajoute à ce tableau noir. Cette
brève rétrospective appelle à une
remise en cause de l'économie natio-
3
nale. Le passé, ce sont notamment le
modèle de développement, la croissance, la technologie, caractérisés par
l'absence d'une véritable planification,
volontairement ou non ignorée ou tenue
à l'écart des grandes décisions à même
de constituer l'alternative à la rente des
hydrocarbures.
Dans ce cadre, il fallait dès le début
s'éveiller et prendre des précautions
pour éviter les conséquences d'une
économie mondiale perpétuellement
défavorable aux pays détenteurs de
matières premières, en particulier, les
pays producteurs de pétrole. La preuve
en est que des valeurs ajoutées substantielles sont obtenues par les pays
conflits". Selon le Général-major, le
terrorisme "ne reconnait pas les
frontières géopolitiques et la détérioration de la situation en Libye et
au Mali représente un obstacle de
développement et de sécurité pour
la région en général et l'Algérie en
particulier". Pour sa part, le Général
Berkani Bachir, directeur de l'Institut
militaire de Documentation et
d'Evaluation et de Prospective
(IMDEP), a relevé que l'approche
de l'Algérie qui appelle au dialogue
est une "référence" surtout que les
interventions militaires dans certains pays ont engendré des conséquences "désastreuses". "L'Algérie
a une approche plus politique pour
résoudre les conflits entre les belligérants pour instaurer la paix et la
stabilité dans la région", a-t-il soutenu, réaffirmant la position
constante de l'Algérie, qui consiste
à ne pas s'ingérer dans les affaires
internes des Etats. A travers l'organisation de cette manifestation
scientifique, l'ensemble des participants ont essayé d'évaluer la situation régionale, et permettre à
l'Algérie d'aider au rétablissement
de la paix et de la sécurité en Libye
et au Mali.
R.N.
industrialisés à partir de la baisse du
prix du baril et sur d'autres matières
premières au prix anormalement bas.
C'est ce que disait il y a quelques
années Henry Kissinger : " Contrôlez le
pétrole et vous contrôlerez les nations,
la nourriture et la population ". Tandis
que Gandhi disait : " La terre fournit
assez pour satisfaire les besoins de
chacun, mais pas assez pour satisfaire
les convoitises de chacun ".
A présent, l'Algérie, prenant en main sa
destinée, il lui est indispensable d'effacer les erreurs du passé, les habitudes
stériles de l'improvisation pour consolider son élan sur la voie du développement, en ne comptant que sur ses ressources. Une politique de développement intégré, valorisant l'économie
nationale et permettant de créer sur de
nouvelles activités, de la richesse et de
l'emploi.
A.Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Procès Sontrach 1
Pour faire face à la baisse du baril de pétrole
Le premier
groupe
de témoins
à la barre
La production nationale
à la rescousse
Par : Imen.Hamadache
„ Le tribunal criminel d'Alger
continue d'écouter les témoins,
sur l'attribution des marchés de
télésurveillance au groupement
Contel Fenkwerk et de celui de la
rénovation du siège Ghermoule
attribué au bureau d'études CAD.
L'un des avocats n'a pas manqué
de rappelé que les témoins qui
ont convoqué avant-hier était
déconnectées " il n'avait aucune
information sur le dossier de l'affaire de Sontrach ". La passassions des marché à cré à gré, la
consultation restreinte a fait l'objet
hier au niveau du tribunale, ou la
juge et les avocats, la partie civile
et même le procureur se sont
basées sur les cinq marché impliqué dans cet affaire. Parmi les
témoins qui on été entendu hier
par le juge le président d'exultions
des projets qui a informé le juge
que les réserves ont été levé sur
la formation et la documentation
techniques et aussi sur l'impression des badges, ajoute-t-il qu'ils
y avaient des réserves réels. Le
juge interroge le témoin sur les
rapports finals des projets qui
n'ont pas été préparés. Le président des projets affirme qu'en
2010 quand l'affaire c'est éclater
les techniciens allemands qui
étaient entrain de construire la
base de 24 février à Hassi
Messaoud ont quittés le lieu et ils
ont arrêté le projet vus que les
comptes ont té gelé, et en mars
2010 on avait reçu un fax de la
direction des finances et de
comptabilité qui nous ordonnent
de suspendre tous les contrats.
Bouchem Mouhamed le président
des services juridique au niveau
la direction de la réalisation, le
responsable juridique sur le marché de CIS et celui de la base de
24 février.Lors de l'étude du
contrat de Contel Frun work il
avait constaté que l e contrat va
expirer après quelques jours, à
cette effet ils ont signalé le problème après une réunion de finalisation du contrat. Sur ce point le
juge interroge le témoin, " vous
avez remarqué la date d'expiration du contrat, et vous n'avez
pas sus que Bachir Mohamed
Faouzi le fils de l'ex PDG de
Sonatrach est actionnaire dans
Conter Frunk work. La repense du
témoin était négative. " Les associés ils n'ont aucun pouvoir, sauf
quand -t-ils reçoivent une décision
pour mentionner le nom ".
Interrogé sur la relation du service
juridique d'afficher les contrats
dans le
BAOUCEM. " On a
aucune relation avec le Baoucem
" a indiqué Bouchem Mouhamed.
. Le juge revient sur l'instruction
de la R15qui stipule que l'entreprise la moins distante devrait être
choisit, mais, dans le marché
avec le groupe Contel Frunk work
dans
la
télésurveillance
Sonatrach n'a pas respecter la
R15, et elle choisit la passation du
marché à gré à gré.L'avocat :
quand il ya une demande spécifique du PDG, la demande d'opportunité elle provient de quel hiérarchie : le témoin " le maitre d'ouvrage " .Restant dans le même
ordre d'idée, l'avocat : qui signe le
pouvoir de dérogation c'est le
PDG qui signe.
I.H.
Jeudi 14 janvier 2016
La surabondance de l’offre, qui a dépassé la demande sur le marché international du pétrole, s’est répercutée
directement sur les pays producteurs de pétroles, qui n’ont pas tous développé une politique économique
diversifiée afin d’assurer la pérennité de leur politique économique dans le temps et dans l’espace.
Par Amar CHEKAR
oursuivant sa dégringolade qui risque de
plonger le monde économique dans une situation
des plus critiques de l’histoire
du marché du pétrole, la
baisse du prix du baril n’a pas
d’autre solution que de compter sur les ressources naturelles du pays, tout en réduisant
au maximum la facture d’importation. « Les pouvoirs
publics sont tenus de réagir le
plus vite possible. La loi de
finance 2016, qui s’est basée
sur 37 dollars pour le prix du
baril, doit être revue pour éviter
les conséquences négatives
provenant de la persistance de
la chute du prix du baril »,
selon Mustapha Mekideche,
expert en économie, dans un
entretien téléphonique.
Le déficit de la situation budgétaire du pays, ces derniers
temps, incite les Algériens à
serrer la ceinture et à rationaliser leurs dépenses pour éviter
le pire, indiquera-t-il.
Ecartant tout retour au prix
antérieur avant 2020, citoyens,
experts et pouvoirs publics,
préoccupés par cette crise,
appellent au maintien d’une
stabilité sociale et politique,
base de toute sortie allant dans
l’intérêt national. Si ça continue ainsi, la situation économi-
P
que sera plus préoccupante en
2017, puisque le pays n’aura
pas ni rente ni minimum provenant des recettes pétrolières
ou de la production nationale,
encore très faible par rapport à
la demande du marché, et ce,
malgré les mesures prises
pour pallier la baisse des recettes d’hydrocarbures. Le programme économique engagé
pour parer à la situation ne
sera pas opérationnel d’ici 3 ou
4 ans en raison du retard accablant enregistré dans les réformes économiques. Pouvoir
publics, chefs d’entreprises,
experts ou travailleurs sont
tenus de rationaliser les
dépenses et consommer national afin de permettre aux
entreprises
algériennes
d’écouler leur production sur le
marché national et international, d’autant plus que le peuple
n’a plus le droit de compter sur
le pétrole mais plutôt sur le travail productif ainsi que revoir
leurs habitudes de consommation.
Le gaspillage étant un des
phénomènes récurrents frappant l’Algérien, la conjoncture
économique exige de chacun
de trouver de nouvelles ressources hors hydrocarbures.
Le développement du secteur
agricole et transformations des
produits, peuvent présenter
une des solutions idoines qui
vont garantirent au moins, la
satisfaction des besoins alimentaires.
La surabondance de l’offre qui
a dépassé la demande dans le
marché
international
du
pétrole, s’est répercutés directement sur les pays producteurs des pétroles eux même
qui n’ont pas tous développés
une politique économiques
diversifiés, afin d’assurer la
pérennité de leurs politiques
économique.
Venu pour montrer une fois de
plus, le retour de manivelle de
la politique de la mondialisation qui montré ses limites à
travers une crise économique
et politique surprise, l’OPEP et
de l’OPEC qui ne s’attendaient
pas du tout à une situation de
crise aussi importante en plus
des répercussions négatif qui
proviennent des changements
climatiques qui frappent la planète, la guerre au moyen orient
d’un coté qui influent sur le
cours du pétrole, a laissés les
décideurs de l’avenir du pays
ou de la planète dans une
autre donne dimensions de
réflexions, qui devra aller dans
le sens des équilibres économique et politiques.
A.C.
Hausse des prix des carburants
Les "hallaba" décontenancés
par Amirouche El Hadi
a dernière hausse des prix
des carburants semble
avoir
très
sérieusement,
ébranlé le milieu de la contrebande. L'annonce des nouveaux prix a eu l'effet d'une
douche froide pour les hallaba'.
Avant l'adoption de la nouvelle
loi des finances, ils étaient
relativement, peu soucieux de
cette hausse qui était annoncée, autour de 3 dinars par
litre.
Le 1er janvier 2016, jour de
l'application des nouveaux prix
des carburants, considérée
comme brusque, c'est la stupeur chez les automobilistes.
Pour ces derniers, les hausses
dépassent
l'entendement.
Chez les hallaba' c'est le
chaos. En prenant en compte
les ajustements des différents
carburants,
la
hausse
moyenne du prix du litre est de
7.29 DA, soit +36.25% comparé aux tarifs 2015, une augmentation qui n'est pas sans
effets pour le trafic du carburant. Les hallaba' qui étaient
loin de se douter d'une telle
augmentation des prix des carburants, se retrouvent subitement déroutés et ne réalisent
jusqu'alors pas ce qui leur
L
arrive. A la croisée des chemins, les hallabs' revoient leurs
comptes et se rendent à
l'amère évidence que désormais ce trafic ne nourrit plus
son homme… et pour cause. A
titre indicatif, bakchich inclus,
le jerrycan de 30 litres d'essence (unité de référence dans
ce milieu) qui, avant la hausse,
revenait à la pompe à une
moyenne de 750 DA, passe,
actuellement, à plus de
1.000DA. Pour ceux qui l'ignorent, le trafiquant d'essence
cède le jerrycan aux collecteurs à la frontière au même
prix que celui d'avant la
hausse: de1250 DA à 1600
DA. Le gain du hallab' de ce
plein d'essence tournait autour
de 1.250 DA et à 2.125 DA
pour ceux qui s'aventuraient
jusqu'à la frontière pour l'écouler. Malgré toutes les contraintes du déplacement, les risques encourus, l'usure du
moyens de transport, les hallaba', se montrent, relativement, satisfaits car ceci leur
permet d'assurer le minimum
vital pour leurs familles.
Actuellement,
avec
une
hausse moyenne de plus de
36.61% sur le litre d'essence,
le bénéfice soutiré, chute à 790
DA pour les moins téméraires,
4
un gain considéré insignifiant,
au regard des risques encourus et de la grande difficulté de
ce métier. Si une minorité
(moins de 15%) a déjà décroché, le reste tente de s'accrocher en attendant d'éventuelles concessions de la part des
trafiquants de l'autre côté de la
frontière qui leur permettraient
d'augmenter quelque peu la
marge
bénéficiaire.
Jusqu'alors les "collecteurs"
marocains se montrent, étrangement, impassibles et indifférents à ce réajustement des
prix du carburant et maintiennent le même prix d'achat initial d'avant la crise. A la question de savoir pourquoi les collecteurs marocains n'ont pas
affiché une volonté de redresser leur prix d'achat du carburant afin d'améliorer la marge
bénéficiaire de leur vis-à-vis
algériens, au risque de voir disparaître ce créneau, l'on nous
explique qu'actuellement, les
grosses pointures marocaines
de la contrebande sont absorbées par le commerce illicite
d'autres produits qui présentement sont plus porteurs tels
l'habillement. L'on comprend,
par ailleurs, qu'en plus de cela,
cette période est considérée
comme creuse, pour le trafic
de carburant, car celle estivale
où la mobilité est maximum est
encore loin et également que
cette saison est particulière,
par le fait que la région-est du
royaume connaît la sécheresse, d'où la baisse de la
demande en gasoil, habituellement importante car nécessaire aux labours. Ceci est à
l'origine, au lendemain de la
hausse des prix, d'un recul du
prix de vente de l'unité de
gasoil aux Marocains de 100
DA, ce qui a davantage
aggravé la situation des hallaba'. Les collecteurs marocains, faut-il le souligner,
paient le carburant en dinar,
jamais en dirham où le troque
contre diverses marchandises
de qualité médiocre tels l'habillement ou les produits agricoles ou encore prohibés. Avec
les dernières hausses des prix
des carburants, au Maroc à
savoir 17 centimes pour le
gasoil lequel est passé 7,96
dirhams et 30 centimes pour
l'essence qui frôle les 9,50 dirhams, le litre, et vu le taux de
change au marché parallèle du
dirham qui dépasse les 11
dinars, le gain, dans ce trafic,
est de loin, largement, favorable aux trafiquants marocains.
A.E.H.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
L'ARPT rend son verdict à propos
de la téléphonie mobile
" Aucun changement
tarifaire "
Une sorte de " tempête dans un verre d'eau ", pour reprendre l'expression d'une source proche du
plus sérieux et efficace opérateur de téléphonie en Algérie, a été déclenchée via les réseaux
sociaux. Heureusement, tout est bien qui finit bien…
Par Rafik Bakhtini
ucun opérateur de téléphonie
mobile "n'a introduit" de changement au tarif de détail de sa
minute de télécommunication, a fini par
conclure l'Autorité de régulation de la
Poste et des Télécommunications
(ARPT), dans un communiqué. L'ARPT
"porte à la connaissance du public qu'aucun opérateur de téléphonie mobile
GSM et 3G, n'à introduit de changement
au tarif de détail de sa minute de télécommunication sur ses différentes
offres", lit-on dans le communiqué. Cette
précision fait suite aux "plaintes" d'usagers, via la presse, sur des "changement
tarifaires" appliqués au début de cette
année, par des opérateurs, a expliqué
l'autorité de régulation, affirmant que des
"investigations auprès des opérateurs et
moult essais ont été effectués par ses
propres équipes, afin de s'assurer que
les opérateurs n'ont pas contrevenu à
cette obligation". "Le seul changement
A
qui a affecté cette matière est l'introduction sur leurs offres " prépaid " par les
deux opérateurs de téléphonie mobile
Djezzy et Ooredoo, d'un nouveau système de taxation pour la seule première
minute qui devient indivisible alors qu'il
appliquaient jusque là, à l'initiative de
l'appel voix, une tarification par palier de
30 secondes", a clarifié l'ARPT. Ainsi, un
appel de "moins d'une minute est désormais facturé au tarif d'une minute. Au
delà de la première minute, le système
de taxation par palier de 30 seconde
reste inchangé", est-il expliqué.
L'ARPT a indiqué, à ce titre, avoir été
informée par les opérateurs concernés
de "leur intention d'opérer ce changement de leur système de taxation relatif à
la première minute indivisible", et qu'elle
les a "enjoints d'en informer préalablement les usagers au moyen de tout support".
Par ailleurs, l'autorité a tenu à informer
que "les prix de détail des services de
télécommunications sont libres et fixés
par le jeu de la concurrence". "Les
cahiers des charges de la téléphonie
mobile GSM et de la téléphonie mobile
3G annexés aux décrets exécutifs d'approbation des licences, édictent respectivement dans leurs articles 20 et 18 que
l'opération dispose de la liberté de fixer
les prix des services offerts à ses abonnés", a-t-elle ajouté. En vertu des
mêmes articles, les opérateurs sont, toutefois, tenus de "notifier tout changement
tarifaire à l'ARPT, 30 jours avant son
application".
"Les usagers sont informés à ce sujet
que les articles précités du cahier des
charges des opérateurs de téléphonie
mobile n'imposent pas de mode de taxation aux opérateurs, mais leur accorde
au contraire la liberté de fixer le système
global de tarification", est-il ajouté.
L'ARPT saisit, enfin, cette occasion pour
rappeler aux usagers qu'un espace de
réclamation leur est dédié sur son site
internet (www.artp.dz).
R.B.
Le quota des véhicules à importer cette année fixé à tout juste
152.000 unités
Sale temps pour les concessionnaires
es contingents quantitatifs des licences d'importation
des véhicules, du
ciment et de l'acier rond à
béton ont été fixés pour l'année 2016, a appris l'APS
auprès d'un membre du
Comité chargé de délivrance
de ces licences. Ainsi, le
contingent des véhicules a
été fixé à 152.000 unités sur
l'année 2016, alors que le
nombre des véhicules importés en 2015 a été de l'ordre
de 300.000 unités (contre
439.637 unités en 2014). Ce
contingent concerne les véhicules automobiles pour le
transport de dix personnes
L
ou plus (chauffeur inclus), les
véhicules de tourisme et
autres véhicules automobiles
principalement conçus pour le
transport des personnes (y
compris les voitures de type
"break" et les voitures de
course) et les véhicules automobiles pour le transport de
marchandises. Concernant le
contingent quantitatif du
ciment portland gris, il a été
fixé à 1,5 million de tonnes,
précise la même source.
Quant à l'acier rond à béton
(comportant des indentations
bourrelets, creux ou reliefs
obtenus au cours du laminage ou ayant subi une tor-
sion après laminage), son
contingent a été fixé à 2 millions de tonnes. Selon la
même source, tout opérateur
économique, personne physique ou morale, remplissant
les conditions conformes à la
législation et à la réglementation en vigueur, peut introduire une demande de
licence d'importation d'un produit ou d'une marchandise.
L'avis d'ouverture des contingents est à compter du 14
janvier jusqu'au 3 février
2016. L'opérateur doit déposer le formulaire dûment renseigné, à téléchargé sur le
sire web du ministère du
5
Commerce, auprès de la
direction du commerce de
wilaya territorialement compétente. Cette demande doit
être accompagnée d'une
copie du registre du commerce, une facture pro forma
indiquant le produit, la qualité,
la valeur et l'origine du produit, un extrait de rôle, une
attestation de mise à jour
avec la Cnas ou la Casnos et
un questionnaire d'identification de l'opérateur économique à renseigner. Cette liste
peut éventuellement être élargie à d'autres produits et marchandises.
R.N.
Jeudi 14 janvier 2016
Afin d'éviter le scénario de la
pénurie et la flambée des prix
Prés de 40.000
tonnes de pomme
de terre en stock
Par : AMEL.SENOUSSI
Comme Chaque année l'Algérie
parle de stockage des milliers de tonnes de pomme de terre pour invité le
houssé des prix mais le c'est toujours
le même scénario qui se répète à
cause de l'absence du contrôle.
Le ministre de l'agriculture, du développement rural et de la pêche, Sid
Ahmed Ferroukhi a affirmé, lors d'une
visite dans la wilaya de Boumerdes
qu'en vue de régulariser le marché, le
gouvernement a pris, depuis une
dizaine de jours, des mesures pour le
stockage de près de 40.000 tonnes de
pomme de terre d'arrière saison à
l'échelle nationale.
" Le volume de pomme de terre, destinée au stockage jusqu'à mars prochain, s'ajoutera à près de 10.000
autres tonnes, actuellement en stock,
sur un total de 123.000 tonnes de
pomme de terre stockée depuis juin
dernier ", a indiqué le ministre. Cette
quantité de pomme de terre stockée,
a-t-il dit, a été derrière la stabilisation
du marché et des prix.
Selon le conseiller du premier responsable de l'agriculture, Omar Cherif,
cette quantité de pomme de terre, fait
partie d'une production prévisionnelle
globale de près de deux millions de
tonnes de pomme de terre d'arrière
saison, attendue à la récolte à
l'échelle nationale, entre décembre et
mars prochains.
A cet effet, le ministre a insisté sur
l'impératif de " dépasser l'étape de
stockage " des produits agricoles,
pour aller, explique-t-il, vers " l'investissement dans l'infrastructure de
base, qui permettra le tri et l'emballage des produits sur les lieux mêmes
de leur production, tout en facilitant
leur commercialisation ".
D'autre part, Ferroukhi a annoncé
l'établissement d'un soutien, à hauteur de 50 % de la valeur de tous les
produits entrants dans la production
des semences de fourrages, en
réponse aux préoccupations exprimées par les agriculteurs, au vu de
leur rareté et leur cherté. " Une
mesure, mise en œuvre dernièrement,
dans l'objectif de soutenir la production du lait frais, à l'échelle nationale ",
a-t-il expliqué.
Cette action de soutien économique
englobera, selon Ferroukhi, les producteurs de semences de fourrages,
les éleveurs et les laiteries. Il a
appelé, dans ce sens, à l'impératif de
s'orienter davantage vers la formation
de la main d'œuvre, qui permettra la
modernisation des processus de production et, partant, une amélioration
du rendement.
Notons que la visite du ministre de
l'Agriculture, du Développement Rural
et de la Pêche à Boumerdes a été
consacrée à l'exploitation agricole privée Abdi Menouar, spécialisée dans la
production d'agrumes, pomme de
terre et produits maraîchers. Pour se
rendre à Ouled Moussa, où il a visité
le Groupe Haouchine spécialisé dans
le stockage et réfrigération des
semences de pomme de terre et de
céréales, avant de procéder, à
Boudouaou, à l'ouverture d'un guichet
unique de la CASNOS, au niveau de
la Caisse régionale de mutualité agricole, puis l'inspection de deux exploitations agricoles à Corso.
Ferroukhi est, également, attendu à
Zemmouri pour une visite d'inspection
du projet d'aménagement d'une zone
d'activité dédiée à l'aquaculture, puis
celui de la station d'expérimentation
agricole des Issers.
A.S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Relations algéro-allemandes
Merkel appuie les réformes de Bouteflika
Par Assia Mekhennef
e Premier ministre, Abdelmalek
Sellal, a achevé sa visite à Berlin,
où il s'est entretenu avec la chancelière allemande, Agela Merkel er le
Président fédéral, Joachim Gauk ainsi
que le Président de Bundestag Nobert
Lammert en évoquant des questions
bilatérales, régionales et internationales
d'intérêt commun.
Lors d'une conférence de presse animée
conjointement avec Merkel au siège de
la Chancellerie allemande, Sellal avait
réaffirmé la volonté de l'Algérie de combattre " l'insécurité " sous toutes les
formes.
" L'Algérie continuera à combattre l'insécurité sous toutes les formes", a déclaré Sellal lors d'une conférence de presse
qu'il a animée conjointement avec la
Chancelière allemande Angela Merkel
au siège de la Chancellerie allemande.
Interrogé par la presse au sujet des violences commises le soir du Nouvel an à
Cologne en Allemagne, où seraient
impliqués plusieurs étrangers dont prétendument des Algériens, le Premier
ministre a indiqué " ne pas disposer suffisamment d'information au sujet de
l'identité des agresseurs ".
" Une chose est sûre, si ce fait venait à
être confirmé, nous ne pouvons l'accepter en aucun cas ", précisant que " cela
relevait des principes de l'Etat algérien
qui a combattu le terrorisme et rétabli la
paix grâce à la Charte de
la
Réconciliation nationale ".
" Les services de sécurité algériens et
allemands oeuvrent actuellement à
identifier les suspects ", a-t-il souligné.
Pour sa part, la Chancelière allemande
avait exprimé son appui au processus
de réformes politiques en Algérie engagées par le président de la République,
Abdelaziz Bouteflika.
" Nous apportons un soutien aux
L
est une preuve de plus qui témoigne du
grand intérêt accordé par les deux parties au développement et à l'élargissement des opportunités de partenariat et
d'investissement.
" Ensemble, nous souhaitons développer ces relations dans tous les
domaines y compris le domaine culturel
où nous avons convenu de conclure un
accord qui ouvrira la voie à une coopération fructueuse ", a encore soutenu le
Premier ministre soulignant que les
mécanismes communs de coopération
et de concertation dont nous disposons
et qui se réunissent régulièrement
autour de questions politiques, sécuritaires et économiques confortent davantage notre optimisme.
Il a encore fait savoir que les entretiens
" positifs " qu'il a eus avec la chancelière fédérale ont permis d'évoquer tous les
dossiers bilatéraux en axant sur la possibilité de développer les relations entre
réformes politiques engagées en Algérie
par le président Abdelaziz Bouteflika,
notamment le projet de révision de la
Constitution ", avait-elle déclaré.
Dans une allocution prononcée, le
Premier ministre Abdelmalek Sellal a
appelé les partenaires allemands à saisir les " grandes " opportunités qu'offre
l'économie algérienne exprimant l'espoir
de voir les relations entre les deux pays
se hisser au rang d'un partenariat fort.
Il a invité les partenaires allemands à
saisir ces opportunités notamment dans
le domaine des PME capables de contribuer à l'investissement productif et à la
création de richesses et de postes d'emploi, au transfert de technologie et à la
promotion de la formation professionnelle.
Pour Sellal, le forum économique algero-allemand qui a été inauguré, mardi, et
qui a enregistré une participation record
des hommes d'affaires des deux pays
les deux pays et les hisser au rang d'un
partenariat fort.
Sellal a mis en avant le climat de
confiance mutuelle qui a toujours marqué les relations entre l'Algérie et
l'Allemagne.
" Nous avons évoqué de nombreuses
questions internationales ainsi que des
questions d'intérêt commun ", a poursuivi le Premier ministre qui s'est félicité de
la convergence de vues entre les deux
pays, notamment en ce qui concerne la
nécessité de privilégier, dans tous les
cas, la voie pacifique dans le règlement
des différends et conflits et de trouver
les moyens d'asseoir la paix et la stabilité dans toutes les contrées du monde.
" Nous sommes très optimistes voire
convaincus d'atteindre cet objectif car
nous avons la volonté politique et les
moyens d'y parvenir. Nos relations
jalonnées d'expériences multiples, réussies et constantes, consolident cette
conviction ", a-t-il soutenu.
La visite du Chef de l'exécutif qui s'inscrit
dans le cadre des consultations politiques, a permis aux responsables des
deux pays de procéder à une évaluation
" globale " des relations bilatérales et de
l'état de la coopération entre l'Algérie et
l'Allemagne, notamment dans le domaine économique.
A cette effet, Sellal a procédé à l'inauguration du forum d'affaires algéro-allemand, la séance au cours de laquelle il
a appelé les partenaires allemands à
saisir les grandes opportunités qu'offre
l'économie algérienne, tout en exprimant
l'espoir de voir les relations entre les
deux pays se hisser au rang d'un partenariat fort.
Une trentaine de contrats vont être
signés dans les prochains mois dans différents secteurs d'activité à la faveur du
forum algéro-allemand tenu mardi à
Berlin.
A.M.
Finale internationale du Arab Mobile Challenge à Alger
Ooredoo contribue à l'émergence des jeunes talents algériens
idèle à son engagement
dans la promotion de l'innovation et de l'esprit entrepreneurial auprès des jeunes
talents, Ooredoo est le partenaire technologique de la 3ème
finale régionale du Arab Mobile
Challenge AMC (2016), qui
s'est déroulée les 11 et 12 janvier 2016 au niveau de l'incubateur sis au siège de Ooredoo à
Alger.
La cérémonie de remise des
prix aux lauréats de cette 3ème
édition
du Arab
Mobile
Challenge s'est déroulée dans
la soirée du mardi 12 janvier
2016, en présence d'invités de
marque, dont le Ministre de
l'Enseignement Supérieur et de
la Recherche Scientifique, Pr.
Tahar Hadjar, le Ministre de la
Jeunesse et des Sports, M. El
Hadi Ould Ali, d'ambassadeurs
et de représentants diplomatiques des pays arabes ainsi
que des partenaires de
Ooredoo.
Organisée par IMTIAZ MIDDLE
EAST, cette compétition AMC
regroupe vingt-quatre (24)
équipes représentant une dizaine de pays de la région MENA
(Middle East and North Africa),
à savoir : l'Algérie, le Qatar, la
Tunisie, le Liban, la Palestine,
le Kuwait, la Jordanie, l'Egypte,
le Sultanat d'Oman et le
Soudan, visant à promouvoir
l'entrepreneuriat des jeunes
talents, la création des start-up
et le développement d'applica-
F
PH. Hafida H
tions innovantes dans différents
domaines tels que l'éducation,
la santé et l'entreprenariat
social…etc.
Lors de la finale de cette 3ème
édition du AMC, 24 équipes ont
présenté et exposé leurs projets
devant un jury de professionnels, qui a examiné et évalué
les plans d'affaires et prototypes préparés par les candidats. Les noms des lauréats ont
été annoncés lors d'une cérémonie grandiose organisée
durant la soirée du mardi 12
janvier 2016 à Alger.
Les deux meilleures équipes
ont été primées par des récompenses financières, à savoir :
VISIONGEEKS du Soudan et
BOOKR du Koweït. Aussi, cinq
autres équipes lauréates sont
qualifiées au World Mobile
Congress, en l'occurrence
SYNOOS d'Algérie, DOHA
GUIDE du Qatar, MY U TEAM
du Koweït, GRAVILOG de
Palestine et RAYE7 d'Egypte.
Cette compétition, qui sera
organisée du 22 au 26 février
2016 à Barcelone, réunira des
équipes du monde entier.
A noter que cinq équipes algériennes ont participé à la 3ème
finale régionale de Arab Mobile
Challenge AMC, à savoir : Aklm
, FuturisTIC , Suitit , Synoos
Studio et Yed F Lyed.
A cette occasion, le Directeur
Général de Ooredoo, M.
Joseph Ged a affirmé : " Nous
sommes fiers d'accueillir tous
ces jeunes talents à cette 3ème
édition du AMC 2016, qui ont
grandement contribué à la réussite de cette finale ici en Algérie.
Je réitère l'engagement indéfectible de Ooredoo à poursuivre sa politique d'encouragement des talents et compétences nationales à travers ses
différents programmes, notamment iStart, tStart, Oobarmijoo
et Injaz. Ooredoo œuvre à créer
un écosystème et une industrie
du contenu basée sur l'intelli-
7
gence et les compétences
locales. Notre stratégie s'inscrit
dans la politique du Groupe
Ooredoo quant à l'encouragement des jeunes talents à aller
au bout de leurs ambitions et
réaliser leurs projets. "
De son côté, Melle Dana
Shaddad, Présidente Directrice
Générale de IMTIAZ MIDDLE
EAST, a notamment affirmé : "
Nous sommes extrêmement
enthousiastes pour la 3ème
finale régionale du Challenge
Mobile Arabe qui se tient en
Algérie, notamment après avoir
rencontré plusieurs talents
algériens durant les trois dernières années du programme et
en reconnaissant le potentiel
indéniable et l'enthousiasme
qu'ils apportent. Nous sommes
privilégiés d'avoir le soutien de
Ooredoo Algérie. Cela nous
permettra d'être capables de
rendre cela possible, non seulement pour soutenir et valoriser
les talents locaux, mais aussi
pour attirer l'attention de la
région quant à la croissance de
l'écosystème en Algérie et en
Afrique du Nord. "
L'engagement aux côtés des
jeunes talents algériens est une
tradition pour Ooredoo qui a
pris part à plusieurs concours
nationaux et internationaux, à
l'image du " Challenge Me ",
une compétition régionale de
création de start-up technologiques, organisée par Intel
durant le mois de novembre
dernier au Liban ; le DZBot, une
compétition robotique organisée conjointement par Ooredoo
et New Things Company et le "
Devoxx4kids " qui promeut l'initiation à la programmation robotique
destinée
aux
enfants…etc.
A travers son soutien et son
accompagnement des start-up
algériennes, Ooredoo poursuit
sa politique unique de valorisation du potentiel novateur des
jeunes algériens en apportant
son savoir-faire et son expertise
technologique pour aider les
jeunes entrepreneurs algériens
à exprimer leurs ambitions et à
réaliser leurs rêves.
APERÇU SUR ARAB MOBILE
CHALLENGE
Il y a lieu de préciser que Arab
Mobile Challenge est un programme social développé pour
répondre aux besoins spécifiques des jeunes arabes. Il a
été créé en 2013 pour donner la
chance aux jeunes du monde
arabe de valoriser l'esprit de
l'innovation et le leadership
dans les affaires, cela leur
donne l'opportunité de cerner le
concept de leadership de l'entreprenariat et les aidera à se
frayer un chemin dans le
monde des affaires. Le Arab
Mobile Challenge est considéré
comme étant l'un des programmes les plus importants de
la région MENA.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Grine à propos de l'introduction de l'article 41 dans la révision constitutionnelle :
" La nouvelle constitution entérine
la liberté d'expression "
Par D.A et APS
e ministre de la communication,
Hamid Grine, a salué mardi à
Béjaïa en marge de sa visite, l'introduction de l'article 41, portant sur la
dépénalisation du délit de presse dans
l'avant projet de la révision de la constitution ,annoncé récemment et adopté
lundi dernier par le Conseil des ministres. C'est une avancée extraordinaire",
a-t-il souligné, relevant que "quel que
soit le motif, l'outrance, l'insulte, la diffamation, l'attaque à le journaliste, désormais, n'ira plus en prison". Le ministre,
n'a pas manqué cependant de déplorer
que cette "avancée" n'ait donné lieu à
un débat et traitement à la hauteur de
l'enjeu alors que l'exigence a été porté
des années durant autant par la corpora-
L
Et qui, tous font l'objet de chantiers
concomitants, dont l'objectif, ne vise
rien d'autres, dira-t-il que la réorganisation du secteur et sa mise à niveau.
Les chantiers les important pour 2016,
étant la mise en place de l'autorité de
régulation de la presse, l'installation du
conseil d'éthique ainsi que le conseil
permanent de délivrance de la carte professionnelle.
tion que par les citoyens."Je n'ai pas vu
de gros titres, ni de focalisation sur le
sujet", a-t-il relevé, interrogatif sur la tiédeur qui lui a été réservé avant de tenter une réponse :
Les journalistes pensent que c'est déjà
un acquis, une espèce d'effet de barrière psychologique ", a-t-il déduit invitant les professionnels à remettre le
curseur au bon endroit, celui de l'avancée qu'autorise l'article 41, très, très
importante ". Animant une conférence de
presse, Hamid Grine a tenu a rebondir
sur une kyrielle de sujets qui agitent le
milieu de la presse, qu'il s'agisse de la
délivrance de la carte de presse, de la
distribution de la publicité de l'ANEP, de
l'aide aux journaux, de la professionnalisation du métier, du statut du journaliste,
etc.
Grine inaugure le nouveau
siège de la "Radio
Soummam"
Le ministre de la communication, Hamid
Grine, a procédé mardi à Bejaia à l'inauguration du nouveau siège de la radio
locale "radio Soummam", un immeuble à
quatre niveaux, situé au cœur de la
ville, et conçu de sorte à répondre aux
exigences de performance et de qualité
attendues de sa mission.
Implanté sur le boulevard Krim
Belkacem, ce nouveau siège, au-delà
de son empreinte architecturale aux
lignes modernistes, offre une foule de
commodités propres à offrir des conditions de travail optimales aux journalistes, voire à l'accueil de leurs invités. Sa
dotation technique se compose de trois
studios distincts, dédiés à la production,
au montage et à la diffusion, assortis
d'un réseau local de diffusion sur DigiMedia ", un poste d'audition sur le web
(Streaming), et d'un studio mobile.
Ce qui tranche entièrement avec les
anciens locaux, un héritage de l'ex
musée Cazaubon " de Bejaia, et peu
adaptés au travail médiatique.
Le projet a été réalisé sur la base d'un
financement tripartite, ayant impliqué le
ministère de la communication, l'ENRS
et la wilaya. Sa mise en chantier et son
suivi ont marqué le pas des mois durant
pour divers contraintes mais qui ont du
s'accélérer vigoureusement depuis l'été.
Le ministre, à l'origine de cette accélération, notamment à l'occasion d'une
visite effectuée en mai dernier, s'est félicité de sa mise en service, ne manquant
pas d'inviter ses journalistes à plus d'efforts pour améliorer la grille et la qualité
de ses programmes ainsi que l'augmentation des volumes horaires de leur diffusion.
A ce titre l'idée de diffuser de 06H55 à
minuit, a déjà été prise.
Le ministre, accompagné des directeurs
généraux de l'ENRS et de l'ENTV , pour
l'inauguration de ce nouveau siège, en a
profité pour s'associer aux festivités
locales célébrant, Yennayer ", le nouvel
an berbère, en visitant un salon, dédié
à l'apiculture et au miel.
Hamid
Grine, a également, saisi l'opportunité
de ce crochet " pour rendre visite à la
famille de feu Saddek Lebdjaoui et rendre hommage au maître de la chanson
arabo- andalouse, disparu en janvier
1995.Considérée comme une première
d'un ministre en fonction, la visite a
réjoui et ému la famille de l'artiste, qui
ne s'attendait pas à une telle surprise.
Conférence nationale sur l'évaluation du système LMD
La fuite en avant se poursuit
Par Doudou Abdelaziz
a guerre des chiffres que
semble menée actuellement le ministre de l'enseignement supérieur Tahar Hadjar ,
au palais des nation ou se
déroule la conférence nationale, sur l'évaluation du système LMD , suffira t- elle autant
à cautionné une nouvelle fois
ce système, dont ses limites et
carences, ont été visiblement
mis à nu dix ans après sa mise
en place. ? En effet, le ministre
de l'enseignement supérieur
s'adonne au jeu des mots des
chiffres pour éviter de traiter et
débattre le fond du problème.
N'est t- il pas que le niveau de
l'enseignement supérieur a graduellement baissé des derniers
temps, et l'université algérien
forme en réalité que analphabètes ? N'est t- il pas que la grogne et les mouvements de protestations signalés, ces derniers mois dans les campus et
autres universités du pays,
L
exprime un certain malaise ressenti chez la communauté
unversitaire. Tahar Hadjar, qui
ne cesse de leurrer derrière
l'universalité de Lmd à travers
le monde, pour cautionné ce
système, ne sais pas autant
donner la peine d'évoquer les
problèmes des méthodes d'enseignement et les conditions
pédagogiques, soulevées par
différents experts et les syndicalistes du secteur. S'ajoute à
ceux-ci les autres points négatifs à titre d'exemple : La surcharge des programmes, la
didactique d'enseignement, le
problème de calcul des notes et
coefficients, celui-ci est devenu
par la force des choses très
récurent à chaque fin d'année
et rentrée universitaire, générant même des rixes entre étudiants et professeurs, ou bien
déclencher carrément des mouvements de protestation, qui
affecteront par la suite lourdement sur l'achèvement des programmes. Sans omettre le pro-
blème de l'équivalence des
diplômes , en témoigne leur non
insertion dans la fonction publique. "Nous allons nous arrêter
sur les points positifs et les
points négatifs de ce système
pour corriger les dysfonctionnements et renforcer les acquis,
mais le système LMD est un
système universel, nous n'allons pas faire marche arrière,
mais seulement l'améliorer pour
répondre au développement du
secteur et au besoin du marché
du travail", a indiqué hier le
ministre de l'Enseignement
supérieur et de la Recherche
scientifique, Tahar Hadjar, en
marge de la conférence nationale des universités, élargie au
secteur socioéconomique et
dédiée à l'évaluation de la mise
en œuvre du système LMD.
D'après lui, le système a montré
quelques dysfonctionnements
dans son application, à l'exemple du nombre "excessif" de
licences. Après une révision
des programmes de formation,
8
le nombre de licenciés est
passé de 5 000 en 2005 à 176
diplômes en 2015. Une opération similaire est en cours d'application pour les diplômes de
master dont le nombre avoisine
les 5 000 intitulés dont les résultats seront connus prochainement, selon le ministre. Selon
lui, il y aura aussi une révision
dans les spécialités. "Nous n'allons pas revoir le système en
lui-même, ce sont les méthodes, la didactique et les moyens
employés qui vont être changés", a indiqué Hadjar. L'autre
grief retenu contre les spécialités de ce système, c'est leur
non-adéquation avec le marché
du travail. A ce propos, le ministre du secteur a rappelé que les
acteurs économiques ont été
conviés à participer à cette
conférence afin d'établir les profils recherchés pour les inclure
dans les programmes. Pour
rappel, l'application de la
réforme de l'enseignement
supérieur avec son déduction le
LMD a été mise en place dès
l'année universitaire 20042005, au niveau de dix établissements pilotes, qui regroupaient un effectif global de 7
000 étudiants environ. La mise
en place progressive de ce système s'est poursuivie jusqu'à
2011, date de sa généralisation
à l'ensemble des établissements
universitaires.
Aujourd'hui, le nombre cumulé
de diplômés de ce système, en
licence et master a dépassé le
million.
Enfin, on se demande à quoi
bon servira les recommandations des experts, qui seront
mises, en pratique lors de la
clôture de cette conférence,
tant que la classification de
l'université algérienne demeure
toujours dans les profondeurs
des classements mondiaux, et
tant que les acteurs socio -économiques demeurent loin de
l'environnement de l'université
et de la recherche réelle !
D.A
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Défense de la cause palestinienne
L'Algérie à l'avant-garde
exprimant sur le soutien
apporté par les pays
arabe au combat du
peuple Palestinien contre l'occupation sioniste, M. Erekat a mis en
avant le rôle de l'Algérie et "son
poids aux plans régional et international", ainsi que son soutien "indéfectible" à la cause palestinienne.
Il a lancé à ce propos :"L'Algérie a
toujours été présente et n'a jamais
manqué d'honorer ses engagements financiers au profit du peuple palestinien", et d'allouer la compréhension des autorités algériennes vis-à-vis aux attitudes des responsables palestiniens, indiquant
dans ce sillage :"tout ce que nous
avons présenté au président de la
République, Abdelaziz Bouteflika et
aux hauts responsables algériens
a été favorablement accueillis, et ils
nous ont exprimé leur soutien
Pour rappel, l'Algérie vient de verser sa cotisation estimée à 26 millions de dollars au budget de
l'Autorité palestinienne au titre de
l'exercice 2016.
S'agissant du regain de tension au
Proche- Orient ces, derniers
temps, le Secrétaire général du
Comité exécutif et chef du département
des
négociations
de
l'Organisation de libération de la
Palestine (OLP), Saeb Erekat a
affirmé mardi que "les soubresauts
qui frappent notre région, et l'instabilité qui y règne sont dus à l'absence d'un Etat palestinien, face à
un Etat israélien qui se maintient
par ses crimes, et violations commis contre le peuple palestinien",
soulignant ,à cet égard, que les
S'
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Israéliens visent, à travers "la
guerre criminelle" qu'ils mènent
contre le peuple palestinien désarmé à travers les assassinats
sommaires, le blocus et l'implantation de nouvelles colonies- à
exclure la Palestine de la nouvelle
carte mondiale, et à remplacer le
principe de l'instauration deux Etats
sur la base des frontières de 1967
par celui de l'Etat aux deux systèmes", a soutenu M. Erekat.
A ce titre , Saeb Erecat a soutenu
lors d'une conférence animée à
l'Institut diplomatique des relations
internationales au ministère des
Affaires étrangères : "Nous devons
venir à bout du bourbier israélien
qui commet de graves violations
contre le peuple palestinien, et des
tentatives d'aliénation du conflit
palestino-israélien pour le présenter comme étant un conflit religieux", et d'appeler à la lutte contre
le terrorisme, et l'extrémisme en
mettant fin à l'occupation de la
Palestine, qui doit avoir son Etat
conformément aux frontières de
1967 avec Al-Qods pour capitale.
Il a rappelé, dans ce contexte, les
efforts des Palestiniens couronnés
par l'adhésion de la Palestine à
l'ONU en qualité de membre observateur, et la reconnaissance de
son Etat par 138 pays outre les
résolutions, et décisions contraignantes pour les Israéliens.
Quant à la mise en œuvre de la
stratégie d'action palestinienne ,le
Secrétaire général du Comité exécutif et chef du département des
négociations de l'Organisation de
libération de la Palestine (OLP),
Saeb Erekat a affirmé lundi que "
L'Algérie sera à l'avant-garde de la
mise en œuvre d'une grande partie
de la stratégie d'action palestinienne dans le domaine diplomatique, aux niveaux africain, international et arabe", a indiqué M.
Erekat, lors d'une conférence de
presse animée dans le cadre de la
visite de travail qu'il effectue depuis
dimanche à Alger.
Comptant davantage sur la contribution de l'Algérie à la conjugaison
des efforts des paya arables, en
vue d'élaborer un plan d'action face
à la recrudescence des violences
de la part d'Israël le même responsable palestinien a fait savoir :
"Nous avons décidé, de concert
avec plusieurs Etats et organisations arabes et occidentaux, que
l'Algérie soit informée des détails
pour qu'elle puisse peser, de tout
son poids diplomatique, dans ces
questions", et d' estimer qu' "En
dépit de l'absence d'une stratégie
arabe claire, nous espérons toujours aboutir à un projet arabe".
Evoquant la création d'un comité
arabe mixte, Erikat a encore
affirmé que le "comité de suivi de
l'initiative arabe de paix"est composé de 18 ministres des affaires
étrangères, dont celui de l'Algérie.
Sur un autre registre, Saeb Erikat
a exprimé solennellement sa certitude que l'unité palestinienne est
la meilleure solution pour contrer la
politique israélienne, et ce
"
Pour réussir à replacer la Palestine
sur la nouvelle carte mondiale ", at-il conclu.
Synthése de A.H.M
Arabie saoudite
La soeur du blogueur Badaoui
arrêtée et emprisonnée
Amnesty International a dénoncé hier l'arrestation par
l'Arabie saoudite de la soeur du blogueur saoudien Raef
Badaoui, condamné par Ryad à 10 ans de prison et
1.000 coups de fouet, y voyant un "nouveau recul alarmant des droits de l'Homme" dans ce pays. Samar
Badaoui a été arrêtée mardi matin à Jeddah avec sa fille
de deux ans, avant d'être interrogée par la police pendant quatre heures, puis incarcérée à la prison de
Dhahran, a indiqué l'ONG sur son site internet. Selon
l'épouse de Raef Badaoui, Ensaf Haidar, elle "a été arrêtée sous l'accusation d'avoir animé le compte Twitter
@WaleedAbulkhair" de son ex-mari, militant des droits
de l'Homme qui purge lui une peine de 15 ans de prison.
"Samar Badaoui a été transférée à la prison centrale de
Dhahran, où Raef Badaoui et Waleed Abdulkair se trouvent aussi", a écrit sur son compte Twitter Ensaf Haidar,
réfugiée au Québec avec ses trois enfants, deux fillettes
et un garçon. Cette arrestation "est un nouveau recul
alarmant des droits de l'Homme en Arabie Saoudite et
démontre l'extrême détermination des autorités à mener
leur campagne impitoyable de harcèlement et d'intimidation contre les défenseurs des droits de l'Homme pour
les contraindre au silence", a déclaré Philip Luther, en
charge du Moyen-Orient pour la branche américaine
d'Amnesty International. Selon l'ONG, Samar Badaoui
doit comparaître mercredi devant un juge. Elle faisait
l'objet d'une interdiction de quitter le royaume wahhabite
depuis décembre 2014, émise par le ministère saoudien
de l'Intérieur, a précisé en outre Amnesty. Emprisonné
depuis 2012, Raef Badaoui avait reçu ses 50 premiers
coups de fouet en janvier 2015 mais cette punition a été
suspendue après une vague de protestations internationales. Animateur du site internet Liberal Saudi Network,
Raef Badaoui a obtenu le 29 octobre le Prix Sakharov
pour la liberté d'expression décerné par le Parlement
européen, qui avait alors appelé à sa libération "immédiate".
Célébration de Yennayer à Tizi Ouzou
Des milliers de citoyens
dans la rue
Une parade regroupant plusieurs wilayas du pays
Oran, Béchar, Tamanrasset, Aurès entre autres , s'est
ébranlée de la place de l'Olivier, face à l'ex gare routière,
jusqu'à la Maison de la culture Mouloud Mammeri dans
la matinée d'hier . Le lancement de ce grand Carnaval "
Ayrad" de fraternité, venus célébrer entre Algériens cette
journée mémorable, historique et symbolique de tout le
peuple Amazigh, ici à Tizi-Ouzou, dans une très grande
ambiance pour célébrer ensemble la fête de Yennayer
coïncidant avec le 12 Janvier de chaque année. Tout au
long du trajet, des troupes Idhebalen , musiciens et
autres ont animé le centre ville de Tizi Ouzou.
L'ambiance est telle que plus d'un auraient voulu que le
trajet soit plus long. L'arrivée à la Maison de la culture
Mouloud Mammeri fut encombrante car tous les espaces
furent occupés et se sont avérés exiguës pour contenir
tout ce monde. La waada est attendue. La quantité de
couscous au poulet n'a pas suffi à satisfaire tout le
monde. Dans l'après- midi, les responsables de la direction de la culture ont prévu un gala artistique " spécial
Yennayer" avec une pléiade de jeunes artistes venus se
frotter aux ainés. Une occasion qui leur permet de se
mettre en contact avec les autres pour se corriger et
apporter un plus tant à la chanson kabyle qu'à la chanson arabe populaire . L'intérieur du même établissement
est occupé par des exposants de plusieurs wilayas en
plus des visiteurs venus des quatre coins de la wilaya.
La dégustation des plats de chaque région a été appréciée.
R.D
Le péage autoroutier en vigueur cette année
Automobilistes à vos poches !
es automobilistes seront tous
concernés par le péage de l'autoroute Est-ouest. Selon des sources, les
tarifs seront corrects et étudiés et les
recettes seront consacrées à la maintenance des tronçons de cette autoroute.
Le ministre des Travaux publics a indiqué
récemment que " les préparatifs pour le
péage de l'autoroute se déroulent dans
de bonnes conditions " sans donner le
moindre aperçu sur les montants que
doivent payer les automobilistes. Mais
une source proche de ce dossier affirme
que " les tarifs seront corrects " et seront
étudiés en fonction du kilométrage et la
distance parcourue. Pour se préparer à
cette initiative, le ministre fait savoir que
d'abord il faut créer une entité qui devra
gérer l'argent qui découle du péage. La
L
fusion de l'agence nationale des autoroutes (ANA) et l'algérienne de gestion des
autoroutes (AGA) devront se fusionner
en une seule entité pour ne pas créer
d'embarras.
Ensuite, il y a lieu de mentionner la
nécessité de certains équipements
comme radars, caméras de surveillance
et postes de péages afin de faciliter la
tâche à l'opération prévue au courant de
cette année.
En plus des unités de surveillance et d'intervention relevant des travaux publics,
en charge de la maintenance rapide du
réseau routier, a ajouté le ministre. De
plus, Abdelkader Ouali a précisé que " la
moitié des revenus de cette nouvelle
agence des autoroutes qui sera chargée
de la réalisation et la gestion du réseau
autoroutier, sera destinée, entre autres, à
la maintenance, à la rénovation et au
développement de ses infrastructures et
équipements.
L'autre moitié des recettes sera péage
est destinée à rembourser les crédits
octroyés par les banques ".
Les modalités de paiement seront aussi
étudiées dans ce cadre.
Les chèques et cartes de paiement
seront acceptés comme moyen de paiement même si pour un tronçon effectué
les usagers peuvent s'acquitter de leur
redevance en argent liquide.
Il reste à savoir si les usagers peuvent
payer l'intégralité des tronçons parcourus
où seulement s'il y a la possibilité d'établir des forfaits par kilomètre parcouru.
En tous cas, cela promet en rebondisse-
9
ments sur le péage qui, annonce-t-on,
sera intégré selon les standards internationaux. Pour ce qui est des aires de
repos, le ministre fait savoir que les
négociations pour des équipements de
stationnement, stations d'essence et
motels, se fait à tous les niveaux.
Seulement, les automobilistes habitués à
l'autoroute Est-ouest ne constatent rien
de visu sauf les radars et les postes de la
Gendarmerie nationale qui veille au grain
sur la sécurité routière.
Il est fort probable que l'année prochaine
verra l'implantation de quelques stations
d'essence de Naftal qui a toujours affirmé
être prête pour ce genre d'opérations. Le
reste peut attendre.
Farid Larbaoui
Régions
Jeudi 14 janvier 2016
Relizane
Le gaz de ville dans les
agglomérations de Zemmoura
Il semble que l’hiver de cette
année 2016, sera moins rude
pour les habitants de Zemala,
Touafir et Cheouala, des
agglomérations relevant toutes
de la commune de Zemmoura,
située au Sud, à une
quarantaine de kilomètres du
chef-lieu de Relizane, et cela,
dans la mesure où quelques
cent foyers desdites localités
ont été raccordés récemment
au réseau du gaz de ville.
Par A. Lotfi
orénavant, les habitants de cette
région n’auront plus à se servir
de la bonbonne de gaz qui leur
causait tant de soucis pour se la procurer.
L’opération de raccordement de ces
D
foyers au réseau de gaz naturel entre
dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des citoyens de la commune.
D’autres opérations similaires seront lancées incessamment et concerneront les
bourgades de la commune d’Oued
Djemaa. Rappelons que les habitants de
ces agglomérations susmentionnées ont
manifesté une liesse indescriptible le jour
de la mise en service du gaz de ville.
D’autant que cette opération de branchement du gaz de ville a été réalisée
presque en même temps que le goudronnage des rues et routes ainsi que le raccordement de leurs demeures au réseau
d’alimentation en eau potable.
Relizane
Sans mosquée, ni lycée, ni marché,
ni espaces verts
omme toujours, délaissée et abandonnée à son triste sort, Rehailia
deux est peut-être la seule cité qui ne dispose pas d’un lycée pour accueillir ses
enfants qui sont obligés d’emprunter
deux moyens de transport pour rejoindre
l’infrastructure scolaire du secondaire qui
se trouve au chef de lieu de commune .
L’image de ces groupes d’enfants, souvent avec des cartables trop chargés, qui
font la navette matin et soir pour rejoindre
leur lycée n’est guère reluisante. La mosquée de la zone est dans une situation
inédite. Construite depuis plus de trente
ans, elle a été détruite pour être recons-
C
truite en dur. Constatant des défauts de
réalisation, elle a été détruite une seconde fois mais, malheureusement, les travaux de reconstruction connaissent
beaucoup de retard et les habitants n’arrivent toujours pas à comprendre les lenteurs de ces travaux. En attendant, et
faute de places, les fidèles accomplissent
leurs prières à l’extérieur de cette enceinte sacrée. Faute de marché, les habitants
de Rehailia deux sont obligés d’aller faire
leurs courses en ville, ou de se diriger
vers le marché d’El Matmar, pour ne pas
subir le diktat des prix pratiqués par les
commerçants de cette cité. La qualité des
produits laisse à désirer, et les prix sont
loin des petites bourses. Un contrôle plus
fréquent de la part des services du commerce est souhaité par les citoyens. En
attendant des jours meilleurs, Rehailia
deux rêve de devenir une cité propre,
accueillante, d’avoir son marché pour
que les habitants puissent choisir en
toute aisance leurs fruits, et légumes et
sentir l’arôme de la coriandre et du persil,
des oranges, et du citron. Elle veut avoir
des moyens de transport plus réglementés, et faire disparaitre cette notion
de«naql».
A. L.
Relizane
Des équipes mobiles en renfort
pour les écoles
e nouvelles équipes
mobiles sont mobilisées
depuis le premier jour de la
reprise pour le dépistage et la
prise en charge médicale des
enfants scolarisés au niveau
des établissements scolaires
répartis au niveau de la daïra
d’El Matmar, selon la direction
de la santé. Ces équipes formées de médecins généralistes, de psychologues, de
chirurgiens-dentistes et de
paramédicaux sont venues
renforcer le dispositif de prise
en charge de la santé de l’enfant en milieu scolaire au
niveau de la daïra d’El
Matmar, a déclaré à notre
journal le chargé de la santé
scolaire à la DSP, B.B.Il a précisé, à ce propos, que le dispositif en question était formé
jusque-là de trois équipes
mobiles qui assurent la prise
en charge médicale des
enfants scolarisés au niveau
de la dite daïra. Le bilan de
D
l’année 2015-2016 fait état de
plus de 2000à enfants scolarisés de la wilaya de Relizane,
qui ont été pris en charge
médicalement par 25 équipes
médicales mobiles et 45 unités de soins (UDS) fixes pour
les trois paliers (primaire,
moyen et secondaire). Les
données statistiques de la
santé scolaire récentes de la
wilaya de Relizane font état
de 2000 enfants asthmatiques, de 491 épileptiques,
de cinq cent cas de cardiopathies, 20000 cas de baisse
d’acuité visuelle et 250 cas
de déformation de la colonne
vertébrale «à cause du port
du cartable», a-t-on ajouté.
A.L.
Logements occupés par d’anciens fonctionnaires à Relizane
La direction de l’Education saisit la justice
pour les déloger
La direction de l’Education de la wilaya de Relizane veut coûte que coûte récupérer ses
biens, notamment les logements de fonction occupés par des fonctionnaires à la retraite. Après
avoir adressé des mises en demeure aux occupants, la direction de l’Education passe à la vitesse supérieure en saisissant la justice pour les déloger de force. Ces anciens fonctionnaires refusent en effet de quitter les logements qu’ils occupent depuis de longues années, en dépit de
l’annulation des arrêtés d’attribution par la tutelle. Ils avancent comme argument le fait qu’ils
n’ont pas où aller. Environ une cinquantaine de logements sont occupés par d’anciens fonctionnaires, notamment des enseignants, directeurs, surveillants, etc. La direction de l’Education
de la wilaya de Relizane justifie cette décision par le fait que des chefs d’établissements, enseignants, et surveillants généraux font quotidiennement des dizaines de kilomètres pour se
rendre sur leurs lieux de travail, alors que des logements de fonction existent, et peuvent permettre d’améliorer la situation sociale de ces fonctionnaires en activité.
A.L.
10
De nombreux
cas d’asphyxie
enregistrés
à Relizane
Sensibilisation
aux dangers
du gaz naturel
Une caravane de sensibilisation aux risques liés à l’utilisation des appareils fonctionnant au
gaz naturel s’est ébranlée samedi
pour sillonner l’ensemble des
communes de la wilaya de
Relizane , selon la Société de
distribution de l’électricité et du
gaz- Ouest (SDO) de la wilaya de
Relizane . La mission essentielle
de cette caravane est d’expliquer
aux citoyens les «risques mortels» qu’ils encourent en cas d’inhalation de monoxyde de carbone provenant d’un appareil de
chauffage ou d’un chauffe-eau,
notamment, a précisé S.B., chargée de la communication à la
SDO. Les meilleures façons d’utiliser sans danger les appareils
fonctionnant au gaz naturel
seront présentées lors de cette
caravane qui ciblera, en particulier, les populations du nord de la
wilaya de Relizane, nouvellement
raccordées au réseau de gaz
naturel, selon la même responsable. Des séances de sensibilisation suivies d’explications illustrées sont également prévues
dans le cadre de cette caravane,
afin de permettre à tout un chacun d’«utiliser le gaz naturel sans
risque», a ajouté notre interlocutrice qui a estimé que cette campagne était devenue «vitale» au
regard du nombre d’accidents
enregistrés ces derniers temps et
compte tenu du fait que 80 %
des cas d’asphyxie sont dus,
dans cette wilaya, à une mauvaise utilisation des radiateurs à
gaz.A ce titre, il est à signaler
quatre cas d’asphyxie létale qui
ont été enregistrés l’année dernière dans les communes de
Relizane, et Ammi Moussa, rappelant que près de cinq mille
foyers, répartis sur la zone Sud
de Relizane ont été récemment
raccordés au réseau du gaz
naturel.
A.L.
Ain-Temouchent :
Arrestation d’un
grand trafiquant
avec 500 kg
de drogue
Exploitant une information
qui leur est parvenue, signalant
qu’un réseau organisé de narcotrafiquants se permet de commercialiser la drogue à partir de
la frontière ouest du Pays. les
éléments de la brigade de lutte
contre de la drogue relevant du
Service de Wilaya de la Police
Judiciaire de la Sureté de wilaya
d’Ain-Temouchent, ont entreprises des recherches, et des
investigations qui se sont soldées
par la localisation d’un dépôt
situé sur la bande frontalière de
l’ouest du Pays abritant une
quantité de 500 kg de drogue
avec l’interpellation et l’arrestation d’un grand trafiquant de
drogue et la restitution de deux
(02) véhicules automobiles utilisés dans le trafic de drogue.
C’est la deuxième saisie de
drogue en laps d’une semaine
effectuée par ces services de
Police judiciaire.
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Relizane
Tizi Ouzou
er
Le rituel du 1 jour de l’an
amazigh mis en exergue
La symbolique, la
signification et le rituel du
premier jour de l’an
Amazigh a été abordé
dimanche par les
participants à une rencontre
sur Yennayer, à la maison
de la culture Mouloud
Mammeri de Tizi-Ouzou.
Par Roza Drik
propos de ce rituel,
l’écrivain Drici Kamel,
qui a animé
une
conférence sur “Yennayer,
présages et célébration”, a
rappelé que le dîner de la
A
veille de ce premier jour de
l’an Amazigh est composé,
entre autres et selon les
régions, de céréales sèches
bouillies, de couscous aux
sept légumes, de couscous au
coq et haricots kabyles, ou de
Berkoukes. Ces plats sont
préparés à base de viande,
principalement le coq. “Outre
le repas, cette fête est habillée
d’un rituel millénaire, telle que
l’utilisation des encens provenant de la nature pour chasser
les démons et les mauvais
sorts”, sur la table et autour du
repas est posée la cuillère de
l’absent, ou du “génie gardien
de la maison”, et on effectue
un grand nettoyage de la maison pour bien accueillir le nouvel an et augurer de bons présages. Le conférencier fera
remarquer que le sacrifice du
coq pour le repas de Yennayer
symbolise la protection de la
famille du mauvais sort durant
toute la nouvelle année. “Le
coq est aussi le symbole de la
fertilité et de la lumière puisque
c’est lui qui annonce le lever
du jour. Il donne les œufs qui
incarnent la fécondité symbole
d’abondance des vivres pour
toute l’année”, a-t-il expliqué.
R.D.
Constantine
Relance des chantiers
de réhabilitation des anciennes
mosquées de la vieille ville
es chantiers de réhabilitation des
anciennes mosquées implantées
dans la vieille ville de Constantine, à l’arrêt depuis plusieurs mois, ont été relancés, ont indiqué dernièrement les services
de la wilaya. “Le problème technique”
résultant d’un vide juridique dans le code
des marchés publics algérien, et le cas
des entreprises mixtes (bureaux d’études
étrangers et nationaux) n’a pas été prévu
“a été débloqué” ont précisé les mêmes
sources. La situation financière de vingt
(20) bureaux d’études chargés des travaux de réhabilitations des lieux de culte
de la ville des ponts a été réglée, suite à
l’intervention du Premier ministre, instruisant le ministère de la Culture de ‘‘prendre les dispositions nécessaires”, selon
les mêmes sources. La présence de ces
L
mosquées dans un secteur sauvegardé,
soumis à des règles particulières a contribué à ‘‘compliquer la situation’’, précisant
que l’approbation du ministère de la
Culture dans toute démarche à entreprendre était nécessaire. Les opérations de
réhabilitation d’une partie de la mémoire
de l’antique Cirta sont effectuées sur ‘‘la
base des orientations et des cartes
d’aménagement du Plan permanent de
sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés (PPSMVSS)”. Il s’agit
de onze (11) mosquées et huit (8)
zaouïas sont concernées par les travaux
de réhabilitation, lancés en 2014, et chapeautés par l’ Office national de gestion et
d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC).
L’opération s’ inscrit dans le cadre du
programme d’accompagnement de la
manifestation
‘‘Constantine, capitale
2015 de la culture arabe’’.A cet effet,un
budget de près de deux (2) milliards de
dinars a été alloué pour la réhabilitation,
et la mise en valeur de ces lieux de culte.
La mosquée Sidi El Kettani, construite par
Salah Bey en 1776 figure parmi les sites
concernés par les travaux de réhabilitation, ainsi que la mosquée Sidi Lakhdar,
considérée comme une des mosquées à
grande valeur architecturale, et historique
à l’échelle nationale. La mosquée de Sidi
Affane, datant de l’époque Ziride (XIIe siècle), située dans la basse Souika, et celle
de Djamaa Lekbir, de la rue Larbi Ben
M’hidi, édifiée en 1756 par Ahmed Bey El
Kolli figurent aussi parmi les chantiers de
réhabilitation mentionnés.
Ain-Temouchent
Découverte et saisie de 357 bouteilles
de boisson alcoolisée
es éléments de la Brigade
de
Recherches
et
d’Investigations relevant du
Service de Wilaya de la Police
Judiciaire de la Sureté de
wilaya d’Ain-Temouchent ont
découvert, et saisi, une quantité de 357 bouteilles de bois-
L
son alcoolisée de différentes
marques, dissimulés, et transportés à bord d’un véhicule
automobile stationné couvert
d’un plastique. Ce véhicule
suspect a attiré l’attention des
policiers qui ont procédé à sa
fouille laquelle a permis la
découverte, et la saisie de
cette marchandise.
Le
conducteur dudit véhicule se
dénommant N.Ch,âgé de 34
ans, demeurant à AinTemouchent , a été interpellé,
et arrêté avant d’être soumis à
la procédure d’usage , et pré-
senté par devant l’autorité
judiciaire territorialement compétente qui l’a mis en détention préventive pour détention,
et commercialisation de boisson alcoolisée sans autorisation .
B.A.
Relizane
L’aménagement urbain, une priorité
pour le nouveau conseil
a toute nouvelle assemblée populaire communale semble décidée à
prendre le taureau par les cornes, elle
vient de s’attaquer de front à l’aménagement urbain de la ville ,totalement
dégradé et négligé Souvent reporté aux
calendes grecques, l’aménagement du
chef-lieu a fini par être décrié par les
citoyens, qui l’ont à maintes reprises,
L
Jeudi 14 janvier 2016
évoqué aux élus et ont sollicité son
réaménagement.
En ce sens, et juste après un mois de
son installation, le nouveau conseil vient
de lancer une opération consistant à
l’aménagement urbain du centre de la
ville, les travaux ont atteint un taux satisfaisant de sa réalisation, et offrent déjà
toute une nouvelle image, riche en cou-
11
leurs de la ville, qui paraissait si mal
entretenue. D’autres actions similaires
ciblant l’amélioration du cadre de vie,
vont être menées dans les prochains
jours et toucheront à la rénovation de
l’éclairage public, et l’entretien des espaces verts, et les établissements publics.
A. L.
Création prochaine
d’un espace
numérique
de communication
Le responsable de l’office des
établissements de jeunes de la cité
résidentielle, a indiqué que son
établissement prévoit d’organiser
un espace numérique de communication destiné aux jeunes au début
de l’année 2016.Encadrée par des
informaticiens de cet office, cette
initiative vise à informer les jeunes,
de différents niveaux scolaires, sur
tous les domaines, a indiqué notre
source .L’espace, qui sera ouvert
au centre-ville de Relizane, sera
doté de neuf écrans diffusant chacun des données se rapportant
aux secteurs de l’enseignement,
de la formation professionnelle,
des métiers, de la santé des
sports, des loisirs, et de tout ce qui
touche la vie des jeunes. D’autre
part, l’espace d’information et de
communication des jeunes relevant
de l’office a lancé une expérience
depuis six mois, en mettant à la
disposition des demandeurs de
petits écrans numériques permettant d’obtenir des données sur les
secteurs qui intéressent cette couche de la société, comme l’emploi,
la formation, le sport, les divertissements et la santé, selon notre
interlocuteur . Cette expérience,
qui a connu un grand succès au
niveau de quatre établissements
juvéniles, sera élargie durant le
premier semestre 2016 aux 38
structures de jeunes de jeunes
issues des trente-huit communes
que compte la wilaya de Relizane.
A.L.
Relizane
Perturbation dans les
horaires de transport
Y a-t-il une loi qui régit le
transport collectif des voyageurs ?
Telle est la question que se posent
les habitants d’Attba, ceux travaillant à Relizane en particulier. Ces
derniers se plaignent en effet du
manque dessertes entre leur ville,
et Relizane au-delà de 17h. Les
ouvriers qui terminent leur travail à
17h dans les différents chantiers
ou dans les administrations à
Relizane peinent pour rentrer chez
eux. Nombre de fois, ils ont dû
faire appel aux transporteurs de
Yellel , ou de Belacel Bouzegza
pour les emmener à destination.
Les transporteurs assurant la liaison Attba-Relizane sont au nombre de vingt au moins, le dernier
quitte la gare routière de Relizane
aux environs de 16h 30.
Les travailleurs sont obligés de
quitter leurs postes de travail un
peu plus tôt pour pouvoir se rendre
chez eux, les familles qui se rendent au marché ou dans les magasins pour acquérir ce dont elles ont
besoin risquent de rater le bus
juste après 16h 30. Les microbus
et autres J9 circulent donc en
fonction des intérêts de leurs propriétaires… et de la masse de
gens à transporter. Car au-delà de
17h, il est vrai que l’animation faiblit, et que les bus ne se remplissent pas très vite. Les usagers de
ces moyens de transport sollicitent
qui de droit d’entreprendre les
mesures nécessaires pour leur
assurer le transport. Ils souhaitent
surtout l’établissement d’une permanence, qui soit respectée par
les transporteurs.
A. L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Jeudi 14 janvier 2016
REPORTAGE
NEUFS ALLEMANDS PARMI LES VICTIMES
Neuf ressortissants allemands ont été tués
dans l'attentat suicide qui a visé mardi le
cœur touristique d'Istanbul faisant au
moins dix morts, selon les médias turcs.
Une violente explosion sur la place Sultan Ahmet
au cœur d'Istanbul a fait dix morts, le 12 janvier. La
plupart des victimes sont des touristes allemands.
Une attaque contre l'histoire commune à l'Occident
et l'Orient, estime la presse allemande.
ans la logique perfide des organisateurs, c'était l'endroit parfait
pour un attentat ", écrit
Hasnain Kazim sur Spiegel
Online. L'attaque qui a eu
lieu ce 12 janvier sur la
place Sultan Ahmet dans le
centre historique d'Istanbul
a fait 10 morts et 15 blessés. " Sainte-Sophie,
anciennement une église,
puis une mosquée, et
aujourd'hui un musée jouxte
la Mosquée bleue ", un
endroit où circule quasiment
tout touriste qui vient visiter
la métropole turque, surtout
un mardi matin après le jour
de fermeture hebdomadaire
des musées le lundi.
Le djihad des islamistes
contre Sainte-Sophie
Vers 10h20, un kamikaze
s'est fait exploser au milieu
d'un groupe de touristes. "
Neuf des dix victimes
étaient des Allemands ",
affirme le site. " Le Premier
ministre turc Ahmet
Davutoglu en a informé
Angela Merkel par téléphone ", rapporte le quotidien turc Today's Zaman.
L'attaquant serait un
homme d'origine syrienne
de 28 ans, a indiqué le président du pays, Recep
Tayyip Erdogan. L'attentat
n'a pas été revendiqué.
En Allemagne, l'information
fait la une de tous les sites
d'information. Pour SpiegelOnline, il s'est produit " ce
que la Turquie craignait
depuis longtemps. Cet
attentat devrait être le plus
lourd en conséquences
pour le pays. " C'est une
attaque au cœur, à un lieu
symbolique. Le tourisme est
une des branches les plus
dynamiques de l'économie
du pays émergeant. Une
branche qui a déjà souffert
de la destruction d'un jet
militaire russe par l'armée
turque en novembre 2015.
Après les Russes, d'autres
touristes devraient marquer
leur absence maintenant. "
La Süddeutsche Zeitung
souligne le message symbolique de l'endroit. " Dans
ce quartier de la métropole
turque qui portait auparavant les noms de Bysance
et de Constantinople se serrent des monuments de
l'histoire millénaire "
d'Istanbul. C'est " un attentat contre l'héritage commun
de l'Occident et l'Orient ",
estime le quotidien de
Munich.
ANALYSE
e Premier ministre turc
Ahmet Davutoglu a préalablement annoncé par téléphone à la chancelière allemande Angela Merkel que la plupart
des personnes tuées lors de cette
attaque étaient des touristes allemands, selon les médias turcs. Au
moins 10 personnes ont été tuées
mardi dans une explosion d'origine
inconnue survenue dans le quartier
touristique de Sultan Ahmet, à
Istanbul, selon un nouveau bilan officiel. L'explosion survenue près de la
basilique Sainte-Sophie et de la
Mosquée bleue, a également fait 15
blessés. Un précédent bilan faisait
état de plusieurs blessés. La raison
de l'explosion est en cours d'étude, at-on indiqué alors que les médias
turcs évoquent la thèse d'un attentatsuicide. La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte depuis le
double attentat suicide qui a fait 103
morts le 10 octobre 2015 devant la
gare centrale d'Ankara.
Cette attaque, la plus meurtrière
jamais survenue sur le sol turc, a été
attribuée par les autorités au groupe
terroriste autoproclamé Etat islamique
(EI/Daech).
Par ailleurs le porte-parole du ministère des Affaires étrangères,
Abdelaziz Benali Cherif, a condamné
" avec force " l'attentat terroriste per-
L
a Turquie, une nouvelle fois,
est touchée par le terrorisme.
Après le sanglant attentat qui
avait fait 103 morts en octobre à
Ankara, une violente explosion a tué
au moins 10 personnes dont 9
Allemands et blessé 15 autres mardi
matin dans le quartier de Sultan
Ahmet, le cœur historique et touristique d'Istanbul, près de la basilique
Sainte-Sophie et la Mosquée bleue.
La violente déflagration est due à "
un attentat-suicide commis par une
personne d'origine syrienne ", a
déclaré le président turc islamoconservateur Recep Tayyip Erdogan
lors d'un discours public à Ankara,
L
es métastases du conflit syrien gagnent
de plus en plus la Turquie. L'attentat,
mardi, dans un haut lieu touristique d'Istanbul,
à Sultan Ahmet - au moins 10 morts dont 9
touristes - vient rappeler tragiquement que ce
pays, pilier du flanc sud-est de l'Otan, est
aujourd'hui en première ligne. Longtemps, les
islamo-conserva-teurs turcs au pouvoir ont
considéré que les djihadistes étaient de très
efficaces combattants contre le régime de
Bachar al-Assad, dont le renversement était
leur priorité, mais aussi contre les Kurdes.
Depuis l'été dernier seulement, Ankara a vraiment commencé à combattre l'Etat islamique,
après avoir sous-estimé le danger. Les autorités clament se trouver face à un double défi
terroriste, celui de l'Etat islamique, comme ses
alliés occidentaux, mais aussi celui des rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du
Kurdistan), en lutte contre Ankara depuis
1984, un conflit qui a déjà fait 40 000 morts.
Les affrontements ne cessent de s'intensifier
dans le Sud-Est, y compris à Diyarbakir, la
capitale de la région, peuplée en majorité de
Kurdes (15 à 20 % de la population du pays)
et dont le centre est devenu une zone de
guerre (lire page 4). Plus de 10 000 hommes
sont engagés dans la région dans une opération d'une ampleur sans précédent depuis les
années 1990. "Même si heureusement,
jusqu'ici, il n'y a pas eu d'affrontements ethniques entre Kurdes et Turcs, c'est déjà une
guerre civile larvée avec des combats entre
les forces de l'ordre et les combattants du
PKK, qui veulent créer des zones sous leur
contrôle en Turquie et avec la volonté de l'Etat
de briser par la force la rébellion", souligne
l'universitaire Ahmet Insel.
pétré mardi au centre historique
d'Istanbul, en exprimant la solidarité
de l'Algérie avec la Turquie et
l'Allemagne. " Nous condamnons
avec force l'attentat terroriste perpétré
aujourd'hui au centre historique
d'Istanbul, ayant fait de nombreuses
victimes parmi de paisibles passants
et d'innocents touristes ", a indiqué
Benali Cherif, dans une déclaration à
l'APS. Il a ajouté que cette attaque "
lâche et meurtrière lève encore une
fois le voile sur le visage horrible et
hideux du terrorisme et interpelle l'ensemble de la communauté internationale sur la nécessité d'agir prestement et efficacement à travers une
démarche solidaire et coordonnée
pour endiguer et éradiquer ce fléau,
dont l'onde de choc n'épargne décidément aucun pays, ni aucun peuple ". "
Face à ce crime, qu'aucune cause ne
peut justifier, nous assurons de notre
solidarité autant les familles des victimes que les gouverne-ments et les
peuples amis de Turquie et
d'Allemagne ", a-t-il affirmé. Au moins
10 personnes ont été tuées mardi
matin dans l'explosion d'origine
inconnue survenue dans le quartier
touristique de Sultan Ahmet, à
Istanbul, selon un bilan officiel.
L'explosion survenue près de la basilique Sainte-Sophie et de la Mosquée
bleue, a également fait 15 blessés.
ajoutant que " la Turquie est la première cible de toutes les organisation terroristes actives dans la région
". Mardi après-midi, le Premier
ministre turc a affirmé que le terroriste était un djihadiste de Daech.
Ce nouvel attentat intervient alors
que la Turquie est en état d'alerte
maximum depuis l'attentat perpétré
en octobre 2015 devant la gare centrale d'Ankara, le plus meurtrier survenu sur son sol. Attribué à Daech
(l'acronyme en arabe du groupe djihadiste Etat islamique), il avait fait
103 morts et plus de 500 blessés.
En outre, la Turquie avait été la cible
d'autres attaques en 2015. En janvier, une kamikaze s'était fait exploser devant un poste de police sur le
même site de Sultan Ahmet, blessant deux policiers. Le 23 décembre, l'aéroport Sabiha Gökçen, sur la
rive asiatique d'Istanbul, a également été la cible d'une attaque au
mortier, qui a fait un mort et un
blessé. " Il y a une double menace
en Turquie parce qu'il y a un double
conflit ", décrypte Ulysse Gosset,
éditorialiste international de BFMTV,
" la guerre extérieure en Syrie " et "
la guerre intérieure, avec le conflit
face aux Kurdes ".
La menace syrienne
Pour Ulysse Gosset, c'est en Syrie
12
après avoir bénéficié de beaucoup
de bienveillance de la part d'Ankara
", juge-t-il, tout en invitant à " rester
très prudent ". " La Turquie a été
accusée par les Occidentaux d'avoir
une attitude très ambiguë vis-à-vis
d'un certain nombre de groupes djihadistes en Syrie.
Les Américains ont donc insisté pour
que la Turquie ait une attitude très
claire vis-à-vis de Daech, et rompe
tout lien de collaboration, notamment les trafics de pétrole ", rappelle-t-il. La Turquie a dû adopter un
langage très clair vis-à-vis de Daech
et l'organisation avait clairement
désigné Istanbul comme une cible
prochaine ".
que se situerait la principale
menace, et plus précisément du
côté des djihadistes de Daech. " Il
est clair qu'aujourd'hui tous les
regards se tournent vers Daech car
Daech a déjà commis des attentats
en Turquie ", explique notre spécialiste. De plus, il est relativement
facile de franchir la frontière avec ce
pays voisin, rongé par la guerre
depuis plus de quatre ans. " Assad
(le président syrien, Ndlr) est toujours au pouvoir, le nombre de réfugiés a grandi de plusieurs millions
(...) Il y a eu de très fortes pressions
pour que la Turquie soit plus stricte
et plus efficace pour lutter contre
Daech ", énumère-t-il. " Et il faut le
rappeler, la frontière est poreuse.
Les djihadistes français qui vont en
Syrie passent par la Turquie, par les
aéroports, par la frontière sans être
inquiétés, même si parfois ils passent clandestinement ". Christian
Makarian, directeur délégué de
L'Express et grand spécialiste des
questions internationales, juge lui
aussi cette hypothèse crédible. "
Daech se vengerait " avec cet attentat " d'avoir été lâché par la Turquie
La menace kurde
Si, pour l'heure, elle ne semble pas
privilégiée, l'hypothèse d'une vengeance de la minorité kurde peut
également être envisagée. Après
plus de deux ans de cessez-le-feu,
des combats meurtriers ont repris
depuis l'été entre les forces de sécurité turques et les rebelles du Parti
des travailleurs du Kurdistan (PKK).
Ces affrontements ont fait voler en
éclats les pourparlers de paix engagés en 2012 pour mettre un terme à
un conflit qui a fait plus de 40 000
morts depuis 1984. " Près d'une
quinzaine de millions de Kurdes
Quotidien national d’information
LA CONTAGION SYRIENNE
En première ligne dans le conflit voisin, le
pays, touché par un attentat-suicide ce
mardi, est aux prises avec les djihadistes
et la rébellion kurde. Victime de l'autoritarisme croissant de son président islamiste,
Ankara inquiète les Occidentaux.
L
POURQUOI ANKARA EST-ELLE SI EXPOSÉE ?
Une violente explosion
s'est produite mardi
matin dans un quartier
touristique d'Istanbul,
faisant au moins 10
morts dont 9
Allemands, et 15
blessés. Selon le
Premier ministre turc,
le terroriste qui a
commis cet attentatsuicide est un
djihadiste de Daech.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
ECLAIRAGE
ATTENTAT TERRORISTE EN TURQUIE
CAUCHEMAR
AU CENTRE
HISTORIQUE
D'ISTANBUL
"D
Jeudi 14 janvier 2016
vivent en Turquie et, pour Ankara,
réprimer toute tentative d'autonomie
et de sécession kurde est essentiel.
On est en véritable guerre civile
ouverte sur ce plan ", explique
Christian Makarian. Les rebelles kurdes visent en priorité militaires et
policiers mais l'attaque au mortier du
23 décembre dernier qui avait fait un
mort avait été revendiquée par une
organisation armée kurde, les
Faucons de la liberté du Kurdistan
(TAK). Recep Tayyip Erdogan a promis à plusieurs reprises d'éradiquer
le PKK. Toutefois, le peuple kurde
vivant à cheval sur quatre pays, la
question est complexe et difficilement dissociable du conflit syrien. "
La Turquie frappe aussi les Kurdes
en Syrie, or les Kurdes sont aussi
des alliés principaux des
Occidentaux contre Daesh", pointe
Christian Makarian. "Il y a là, sur le
front kurde et sur le front antiDaesh, une politique d'Erdogan qui
a montré clairement ses limites et
clairement les risques et les dangers
qu'elle fait courir à la Turquie ",
résume-t-il. " Il est très probable que
cet attentat, dont on ne connaît pas
encore la revendication, provienne
de ces entrelacs de politique étrangère et d'implication dans le conflit
syrien dans lequel Erdogan s'est
définitivement enfoncé ".
Revanche
Longtemps considérée par les Occidentaux
comme un modèle combinant islam, démocratie et dynamisme économique, la Turquie de
Recep Tayyip Erdogan semble peu à peu dériver vers le pire entre violences et autoritarisme croissant du pouvoir. Leader charismatique pour cette Turquie pieuse et conservatrice
rêvant de revanche sur la laïcité imposée par
la République après la Première Guerre mondiale, le fondateur de l'AKP (Parti de la justice
et du développement), au pouvoir depuis
2002, porte une grande part de responsabilité
dans cette situation qui inquiète ses parte-naires, notamment l'Union européenne, avec qui
Ankara a commencé les négociations d'adhésion en octobre 2005.
Celui que ses adversaires surnomment "le
nouveau sultan" est désormais rattrapé par les
conséquences de sa politique de boutefeu,
aussi bien sur le conflit syrien que dans la
question kurde. Une escalade encore accentuée ces derniers mois pour assurer à l'AKP
une majorité lors des législatives du 1er
novembre après le semi-échec de juin.
Erdogan, qui avait été élu chef de l'Etat en
août 2014 dès le premier tour, a délibérément
attisé toutes les tensions. D'un côté le "nous" les croyants, les conservateurs, les vrais
patriotes -, de l'autre les
ENTRE
LES
LIGNES
RONDE
- Dis papy...
- oui fiston?
- pourquoi la Terre est ronde?
- eeuuhh... pour que ses habitants
puissent se rencontrer
- pourquoi certains construisent
des murs?
- ...!?
13
"eux" - les laïcs, la gauche, les Kurdes, les
alévis (fidèles d'une secte moderniste issue du
chiisme). Le facteur kurde était fondamental
dans cette stratégie. Alors Premier ministre,
Recep Tayyip Erdogan avait eu le courage
politique, en 2012, d'ouvrir des négociations
directes avec le leader historique du PKK,
Abdullah Ocalan, condamné à la prison à vie,
pour amorcer un processus de paix. "Pour
regagner l'électorat nationaliste, il décida de
façon brutale et unilatérale de l'interrompre et
de miser sur la répression", analyse Ahmet
Insel, soulignant que la fuite en avant du président turc et celle du PKK s'alimentent, y compris pour mettre hors jeu le HDP, le Parti
démocratique des peuples, de Selahattin
Demirtas, formation prokurde longtemps vitrine
du PKK mais qui avait pris une certaine autonomie. Ce parti prêt à jouer le pari de la paix
avait pour la première fois, en juin puis en
novembre, franchi le seuil des 10 %, permettant d'être représenté au Parlement.
Alliés de la coalition
Désormais, la parole est aux armes. "Il n'y a
pas de problème kurde mais seulement un
problème de terrorisme", répète Erdogan.
Mais cette option militaire est une impasse,
alors même que la population kurde exige de
voir pleinement reconnus ses droits collectifs,
dont sa culture et une certaine autonomie.
Jamais depuis quarante ans, l'Etat turc n'a
réussi à "éradiquer" le PKK. Or aujourd'hui, ce
parti est militairement et politiquement renforcé
par la nouvelle donne créée par le conflit
syrien. Les combattants kurdes y sont pour le
moment les seuls réels alliés au sol de l'aviation de la coalition engagée contre l'EI.
"L'espace kurde, aussi bien en Turquie qu'en
Irak, en Syrie ou en Iran, est infiniment plus
fort que dans le passé et il est au centre du
débat public dans les pays occidentaux", note
aussi Hamit Bozarslan, de l'EHESS (Ecole des
hautes études en sciences sociales). Après la
victoire de son parti en novembre, Erdogan
peut paraître plus fort que jamais. "Il ne doit
affronter aucune échéance électorale majeure
d'ici à 2019, l'opposition est réduite à l'impuissance, les grands médias sont sous contrôle
ou tétanisés à l'idée de déplaire au pouvoir,
les jeunes des classes moyennes urbaines de
l'ouest du pays, qui s'étaient mobilisées au
printemps 2013, ne font plus de politique ou
pensent à quitter le pays", notait récemment
Özgür Ünluhisarcikli, du German Marshall
Found. Convaincu de son propre génie politique, fier d'avoir propulsé son pays au premier
rang de la scène régionale et d'avoir triplé le
revenu par habitant, Erdogan est pris par l'hubris de son propre pouvoir. Mais il sent aussi
qu'il est fragile et il est prêt à tout pour le garder. Alors même que les Européens lui tendent la main parce qu'ils ont besoin de la
Turquie, qui héberge 2,2 millions de réfugiés
syriens, pour en freiner le flot, il durcit la
répression. En premier lieu contre ceux qui le
défient, à commencer par la presse trop critique. En témoigne notamment l'arrestation, le
26 novembre, de Can Dündar, directeur de
Cumhuriyet, le grand journal de gauche créé
par Mustafa Kemal, le fondateur de la
République (lire page 5).Et face à la rébellion,
l'homme fort d'Ankara tente de plus en plus de
s'appuyer sur les courants les plus conservateurs et islamistes de la popu-lation kurde
contre les "mécréants du PKK".
Économie
Jeudi 14 janvier 2016
Sonatrach à Biskra
De nouvelles découvertes
en cours d’évaluation
De nouvelles
découvertes ont été
réalisées par
Sonatrach seule, ou
avec d’autres
partenaires étrangers
mais la majorité reste
le fait du groupe
pétrolier national, a
affirmé mardi à
Biskra le Président
Directeur Général
(PDG) de la
Sonatrach, Amine
Mazouzi.
C
e dernier a déclaré, en
marge d’une visite de
travail à Biskra, en
réponse à des questions de
journalistes : “Il n’y a pour l’instant aucun chiffre du fait que
nous n’avons pas encore procédé à l’évaluation”, affirmant
que “toute la production hydrocarbure se trouve actuellement
en cours d’évaluation”. Il a également relevé que “l’objectif,
comme précédemment indiqué,
est d’augmenter la production
durant 2016”. Rappelant que
les projets structurants du plan
d’investissement pour le quinquennat (2015-2019) demeurent maintenus, le PDG de
Sonatrach a affirmé que des
efforts ont été faits pour réduire
les coûts. M.Mazouzi qui venait
de Batna, a inscrit sa visite à
Biskra dans le cadre de l’inspection des projets du groupe
dans le domaine des affaires
sociales bénéficiant aux travailleurs dont les centres médicosociaux. La direction des
affaires sociales de Sonatrach
(zone Biskra) a bénéficié ainsi
d’un centre médicosocial réalisé à la cité Benyakoub et inauguré par M. Mazouzi qui a également inspecté le siège de la
zone des affaires sociales des
travailleurs du groupe, situé
dans la banlieue ouest de la
capitale des Ziban. M. Mazouzi
a insisté à l’occasion sur l’importance accordée dans le
groupe à la ressource humaine
placée “en tête des préoccupations”. Il a également souligné
que ces projets profitent à l’ensemble des travailleurs du
groupe, leurs ayants-droits et
même aux citoyens riverains.
Le PDG de Sonatrach devait
également, conformément au
programme de la visite, inspecter le siège de la direction de
maintenance du groupe, qui se
trouve dans la zone industrielle
de la banlieue Ouest de la ville
de Biskra.
Pétrole aux Etats-Unis
Un tiers des compagnies risquent la faillite
a chute prolongée des prix du pétrole pourrait déboucher sur la faillite
de nombreuses compagnies pétrolières
américaines, selon une étude publiée
mardi sur la presse locale.
Une compagnie pétrolière américaine
sur trois risque de faire faillite d’ici 2017,
rapporte le Wall Street Journal s’appuyant sur une étude du centre de
recherche Wolfe Research. Mardi, le
cours de baril de Brent a chuté sous les
31 dollars, atteignant son plus bas
niveau depuis onze ans. Selon les prévisions de Morgan Stanley, Goldman
Sachs et Citigroup,
trois grandes
L
banques d’investissement, la chute
pourrait se poursuivre et propulser le
baril aux alentours de 20 dollars. Parmi
les causes de cette chute libre, les
experts citent toujours le ralentissement
économique en Chine et la surproduction de pétrole.
Dans ce contexte, selon l’étude de la
société de conseil AlixPartners, les
compagnies pétrolières nord-américaines perdent environ 2 milliards de
dollars chaque semaine. Une autre
société, Cowen&Co, estime que les producteurs énergétiques
américains
seront finalement contraints de réduire
leurs budgets jusqu’à 89,6 milliards de
dollars, soit 51% de moins qu’en 2014.
Ce serait donc la plus importante réduction budgétaire depuis les années 80.
Pour les producteurs de pétrole, la situation actuelle est encore plus grave qu’en
1986, quand le prix du baril de pétrole
avait atteint un minimum de 10 dollars,
expliquent les analystes de Morgan
Stanley.
La société juridique Haynes & Boone,
citée par le quotidien américain, indique
que plus de 30 compagnies pétrolières
ont déjà annoncé leur faillite, en raison
de leur dette totale qui s’élève à 13 mil-
liards de dollars. D’après le WSJ, de
nombreuses sociétés énergétiques lourdement endettées ne sont toutefois pas
prêtes à réduire leur production de
pétrole malgré la
conjoncture
actuelle.Le 19 décembre, Washington a
levé l’embargo sur les exportations
pétrolières, qui avait été en vigueur
depuis 1975, soit déjà 40 ans. Il avait été
instauré à titre de mesure de rétorsion
face aux actions des pays arabes, qui
avaient annoncé l’adoption de leur
propre embargo sur les livraisons de
pétrole brut en Europe occidentale et
aux USA.
Logements préfabriqués à Alger
Une short-list de 19 entreprises d’habitat
ne short-list de 19 entreprises et groupements
étrangers présélectionnés a
été établie par le ministère de
l’Habitat, de l’urbanisme et de
la ville pour les études et réalisation de cités préfabriquées,
indique un avis publié mardi
par ce ministère dans un quotidien national. Il s’agit de douze
(12) entreprises étrangères et
de sept (7) groupements d’entreprises étrangers ou mixtes
présélectionnés pour effectuer
“les études et réalisation de
cités intégrées avec VRD et
équipements d’accompagnement à travers le territoire
national dont le mode de réalisation est basé sur la préfabrication en usine fixe ou foraine
(mobile)”, précise le ministère
dans son avis de publication.
Les entreprises et les groupements d’entreprises de cette
short-list établie après un avis
de présélection nationale et
internationale restreinte, lancé
en mai dernier, sont de nationa-
U
lités chinoise (8), turque (2),
émiratie (1), italienne (1), française (1), indienne (1), azerbaïdjanaise (1) et australienne
(1) ainsi que deux (2) groupements algéro-italiens et un (1)
groupement algéro-espagnol.
Face à la nécessité d’accélérer la mise en place des
moyens devant accompagner le
programme public de logement,
une refonte du secteur de la
construction a été initiée par le
ministère à travers, entre
autres, la réorganisation des
entreprises de réalisation et l’introduction de procédés industriels. Cette nouvelle stratégie
devra permettre une amélioration de la capacité de réalisation des entreprises publiques
qui est de 4.600 logements/an
actuellement à 32.400 logements/an à l’horizon de 2025.
A la différence des anciens
systèmes de préfabrication, la
nouvelle approche en la matière consiste à passer à une préfabrication-industrialisation
moderne assurant non seulement l’accélération de la cadence de préfabrication mais aussi
une réalisation de qualité et une
maîtrise des coûts.
En outre, une usine algéroespagnole de fabrication de
panneaux pour la réalisation
des logements préfabriqués,
d’une capacité de 2.000 unités
par an, avait été mise en exploitation en décembre dernier
dans la zone industrielle d’El
Harrach (Alger).
Cette usine est le fruit d’une
joint-venture créée entre le
groupe public algérien Alrecc et
le groupe espagnol Ortiz, selon
la règle 51/49%.La capacité de
production de cette nouvelle
structure est de 250.000 m3 de
panneaux en béton armé pour
être montés sur chantiers en
bâtiments.
Chute des prix pétroliers
Le président de l’Opep souhaite une réunion
extraordinaire
Le président de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Emmanuel Ibe
Kachikwu, a déclaré, mardi à Abou Dhabi, souhaiter une réunion extraordinaire de l’organisation
début mars pour examiner la chute des prix du pétrole. Egalement ministre d’Etat nigérian pour les
Ressources pétrolières, M. Ibe Kachikwu a estimé, lors d’une conférence, nécessaire une réunion
extraordinaire de l’Opep sur les cours, qui ont atteint leur plus bas niveau en 12 ans. Il a également
dit : “Nous avions dit que si le (prix) atteignait 35 (dollars le baril), nous commencerions à examiner la convocation d’une réunion extraordinaire”. Mais, M. Kachikwu a souligné qu’il fallait encore
vérifier la disposition de tous les Etats membres, parmi lesquels figurent les exportateurs menés par
l’Arabie saoudite, qui ont refusé jusqu’ici de réduire la production afin de conserver leurs parts du
marché. Les cours du pétrole ont atteint mardi un nouveau plus bas depuis 12 ans à cause de l’excès d’offre, de l’appréciation du dollar et de la demande morose. Le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en février, cédait 47 cents à 31,08 dollars. Le baril de “light sweet
(WTI) également pour livraison en février reculait mardi matin de 45 cents à 30,96 dollars dans les
échanges électroniques en Asie.
15
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
LIGUE 2 MOBILIS :
16e journée de la ligue 1 Mobilis :
Programme de la 16e
journée
Vendredi :
15h00 :
USMBA-PAC
OM-USMMH
CABBA-ABS
ASK-OMA
JSMB-JSMS
CAB-USC
Samedi:
15h00:
ASO-CRBAF
USM Alger-NA Hussein-Dey
en vedette aujourd'hui
Par Ahmed Amine B.
a première journée de la phase
retour du championnat d'Algérie
de football débutera ce jeudi avec
le derby opposant l'USM Alger au NA
Hussein-Dey au stade de Bologhine
alors que deux matchs sont au programme de demain à savoir RCR-DRBT
et le choc MCO-ESS. Quant aux autres
matchs de cette journée dont l'autre
derby algérois entre le CRB et le MCA,
ils auront lieu samedi prochain.
La phase aller du championnat de Ligue
1 Mobilis de football a connu une domination outrageuse de l'USM Alger,
championne d'hiver incontestée, avec
un bilan de 11 victoires, 3 nuls et 1
défaite seulement. Et justement cette
unique défaite des Rouge et noir durant
la phase " aller " a été enregistré contre
le NA Hussein-Dey. Et c'est donc
aujourd'hui que les supporters de
l'USMA attendent la revanche de leur
équipe face aux Sang et or à partir de
18 heures au stade de Bologhine. Ce
stade qui va certainement s'avérer exigu
pour contenir la masse des supporters
des deux équipes pour ce derby entre
algérois.
Le NAHD lui, caracole dans le ventre
mou du classement en partageant la
8eme place avec deux autres formations
à savoir la JS Saoura et l'ES Sétif avec
un total de 19 points chacun.
Si sur le plan du classement la différence entre les Rouge et Noir et les
Sang et Or est remarquable, ce soir sur
le terrain personne n'est capable d'émettre le moindre pronostic dans ce derby
ouvert justement à tous les pronostics.
Côté effectif, le milieu de terrain de la JS
Kabylie Ilyes Seddiki s'est engagé pour
deux ans et demi avec le NA HusseinDey.
Un des dirigeants du NAHD a souligné
que le club est "derrière la piste de
joueurs susceptibles de donner le plus",
après l'officialisation du transfert du
milieu du terrain de la JS Kabylie Lyes
Seddiki.
En revanche, le club s'est passé cet
hiver des services d'Aymen Madi alors
que Salim Boukhanchouche a fait l'objet
d'un prêt de six mois au CA Batna (Ligue
2).
Du côté des Rouge et noir, l'USMA a
enregistré, lors de l'actuel mercato d'hiver, le retour de prêt de l'attaquant
Djamel Eddine Chettal, qui a évolué
pendant une saison au
MO Béjaia avec lequel il avait remporté
L
Rappel du classement
1 ). USM Bel-Abbès
2 ). CA Batna
- ). JSM Béjaïa
4 ). O. Médéa
5 ). ASO Chlef
6 ). MC El Eulma
- ). Paradou AC
8). A Boussaâda
- ). CABB Arréridj
10). JSM Skikda
11). OM Arzew
12). US Chaouia
--). AS Khroub
--). CRB Aïn Fekroun
15). MC Saïda
16). USMM Hadjout
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Pts
28
26
26
25
23
21
21
20
20
19
17
16
16
16
14
11
J
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15.
CAN-2017 (U-20) :
La sélection
égyptienne le
24 janvier à Alger
La sélection égyptienne de football
des moins de 20 ans (U-20) est attendue à Alger le 24 janvier en cours pour
disputer deux rencontres amicales face
à son homologue algérienne dans les
cadre des préparatifs des deux équipes
pour les éliminatoires de la Coupe
d'Afrique des nations (CAN-2017) de la
catégorie en Zambie.
Les deux matchs sont prévus le 26 et le
28 courant, dans des stades qui restent
à désigner, a appris l'APS mercredi
auprès de la Fédération algérienne de
la discipline (FAF).
L'équipe algérienne, qu'entraîne
Mohamed Mekhazni depuis une année,
se trouve actuellement en stage au
Centre technique de la FAF à Sidi
Moussa (Alger).
Le tirage au sort des éliminatoires de la
CAN aura lieu le 5 février prochain en
marge du championnat d'Afrique des
joueurs locaux (CHAN-2016) programmé au Rwanda, avait annoncé le
président de la FAF, Mohamed
Raouraoua, au cours de sa conférence
de presse samedi.
la Coupe d'Algérie. Le nom du milieu de
terrain offensif Akram Djahnit, qui vient
de résilier son contrat avec Al-Arabi
(division 1 koweïtienne) a été évoqué
dans l'entourage du club algérois, mais
aucune offre n'a été formulée, pour le
moment, à l'agent du joueur.
Pour demain vendredi, deux matchs
sont au programme : le premier entre le
premier relégable le RC Relizane et le
DRB Tadjenanet qui se trouve en haut
du tableau et l'ES Sétif, champion
d'Algérie en titre qui effectuera un déplacement périlleux à Oran pour y rencontre le Mouloudia local.
Si pour Relizane la victoire est impérative à domicile pour tenter de s'extirper
de la zone rouge, pour le MC Oran une
victoire est aussi recommandée pour ne
serait-ce qu'améliorer son classement
d'autant que deux points séparent les
deux formations en lice à Zabana.
Le MCA est 7e avec 21 points alors que
l'ESS est 8e avec 19 points. C'est dire
que le match s'annonce des plus intéressants à suivre d'autant que les deux formations pratiquent du beau football.
Enfin, les autres matchs de cette 16e
journée de la Ligue 1 Mobilis sont programmés pour samedi prochain. On y
reviendrait dans notre prochaine édition.
A.A.B.
Programme complet de la journée :
Aujourd'hui :
5 juillet à 18 h00: USMA-NAHD
Vendredi :
15h00 :
Relizane : RCR-DRBT
16h00 :
Zabana : MCO-ESS
18h00 :
20 Août de Bechar : JSS-USMH
Samedi :
15h00 :
Brakni : USMB-ASMO
20 Août (Alger) : CRB-MCA
16h00 :
Béjaia : MOB-RCA
Constantine : CSC-JSK
Rappel du classement :
1). USM Alger
2). CR Belouizdad
3). MC Alger
4). MO Béjaïa
--). USM El-Harrach
6). DRB Tadjenanet
7). MC Oran
8). JS Saoura
--). NA Hussein-Dey
--). ES Sétif
11). JS Kabylie
12). USM Blida
13). CS Constantine
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Pts
36
26
24
23
23
22
21
19
19
19
18
17
16
15
13
8
J
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15.
Les buteurs africains d'Europe:
Les Algériens Slimani et Mahrez sur le podium
es internationaux algériens,
Islam Slimani (Sporting
Lisbonne/Portugal) et Riyad
Mahrez (Leicester/Angleterre)
sont sur le podium des buteurs
africains évoluant dans les
championnats
de
football
d'Europe, selon le classement
établi par Radio France internationale (RFI).
Les deux joueurs algériens se
partagent la troisième place
avec 13 buts chacun en compagnie de l'ex-international camerounais d'Antalyaspor Samuel
Eto"o.
Auteur d'un 13è but en championnat avec le Sporting
Lisbonne, lundi lors de la victoire face à Praga (3-2), Slimani
L
se pointe à la deuxième position des meilleurs artilleurs du
championnat portugais, à cinq
unités de l'attaquant brésilien
de Benfica, Oliveira Jonas (18
buts) .
De son côté, Riyad Mahrez, a
été laissé au repos par son
entraîneur Claudio Rainieri
cette semaine à l'occasion du
match de la Coupe de la Ligue
contre Tottenham (2-2).
Pour sa part, le joueur algérien
de Malines/ Belgique, Sofiane
Hanni occupe la 11è place au
classement RFI des meilleurs
buteurs africains avec 9 buts.
Le classement est dominé par
l'international gabonais du
Borussia Dortmund et meilleur
joueur africain-2015, PierreEmerick (18buts), suivi du
Nigerian
Odion
Ighalo
(Watford/Angleterre), avec 14
buts.
Ce classement prend en
compte seulement les joueurs
évoluant dans les douze meilleurs championnats d'Europe
(selon l'indice UEFA 2015-
2016), sélectionnés ou sélectionnables par une équipe
nationale A africaine.
Les joueurs binationaux sont
inclus.
Voici le classement complet:
1. Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund/Gabon)
2. Odion Ighalo (Watford/Nigeria)
3. Islam Slimani (Sporting Portugal/Algérie)
-- Riyad Mahrez (Leicester/Algérie)
-- Samuel Eto'o (Antalyaspor/Cameroun)
6. Benjamin Moukandjo Lorient/Cameroun)
7. Hakim Ziyech (Twente/Maroc)
-- Abdoulay Diaby (Cercle Bruges/Mali)
-- Mbaye Leye Zulte (Waregem/Sénégal)
-- Gohi Bi Cyriac (Ostende/Côte d'Ivoire)
11. Sofiane Hanni (Malines/Belgique-Algérie)
16
18 buts
14buts
13buts
13buts
13buts
11 buts
10 buts
10 buts
10 buts
10 buts
09 buts.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Football
Koweït :
Djahnit résilie
son contrat
avec Al-Arabi
Mellouli quitte
Al Qadissiyah
e milieu de terrain algérien Akram
Djahnit a résilié son contrat le liant à
la formation d'Al-Arabi (division 1 koweïtienne de football), au moment où les
clubs de Ligue 1 algérienne : le CS
Constantine, l'ES Sétif et l'USM Alger sont
à l'affût, a appris l'APS auprès de son
entourage. Le joueur, arrivé durant l'intersaison au Koweït pour un contrat de deux
ans en provenance de l'ESS, a décidé de
mettre fin à son aventure avec Al-Arabi en
raison d'un "problème d'adaptation", précise la même source.
Le CS Constantine a fait une offre au
joueur pour l'enrôler lors de l'actuel mercato d'hiver qui prendra fin vendredi, alors
que l'Entente de Setif et l'USM Alger sont
également intéressés par les services du
joueur, souligne la même source.
Djahnit (24 ans) s'est illustré avec le club
sétifien notamment lors de la Ligue des
champions d'Afrique remportée par l'ESS,
ce qui lui a valu l'intéret de plusieurs équipes étrangères dont Al-Arabi.
Au cours de sa courte expérience au
Koweït, le meneur du jeu formé à l'ESS, a
inscrit 2 buts en championnat avec AlArabi.
L
e défenseur algérien de la
formation
saoudienne
d'Al Qadissiya (première
division de football) Farid
Mellouli a résilié son contrat ce
mardi pour signer un bail de 18 mois
avec le CS Constantine (Ligue 1
Mobilis), a appris l'APS auprès de
l'entourage du joueur.
L'ancien capitaine de l'ES Sétif
L
s'était engagé en juin 2015 pour
deux ans avec la formation d'Al
Qadissiya, une expérience dans le
championnat d'Arabie Saoudite qui
a finalement tourné court.
Agé de 31 ans, Mellouli est désormais la première recrue du CS
Constantine lors du mercato d'hiver
qui sera clôturé dans trois jours.
Le défenseur algérien avait contri-
bué à la consécration de l'ES Sétif
en Ligue des champions d'Afrique
en 2014 . Il a également remporté la
Super coupe d'Afrique face à Al Ahly
et le titre de champion d'Algérie en
2015. Il a aussi joué la Coupe du
Monde des clubs 2014 au Maroc.
Durant sa carrière, Mellouli a évolué
à l'ASO Chlef, au MC El Eulma, à
l'OM Ruisseau et à l'USM Sétif.
Publicité
17
Jeudi 14 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Yennayer en France
L’année 2966 célébrée
à l’hôtel de Ville
de Paris
Une foule
nombreuse est
venue, mardi soir à
l’Hôtel de Ville de
Paris, célébrer
Yennayer 2966, le
nouvel an berbère,
avec au
programme un
riche spectacle en
musique, et danses
traditionnelles de la
culture amazigh.
rganisée
par
l’Association de culture berbère de
Paris dans une somptueuse
salle de l’Hôtel de Ville de
Paris, la soirée s’est déroulée en présence de la maire
de Paris, Anne Hidalgo, et
de l’ambassadeur d’Algérie
en France, Amar Bendjama.
En accueillant les invités, la
maire de Paris a affirmé,
dans une allocution, que la
communauté d’origine algérienne à Paris est ½extrêmement importante», soulignant notamment que les
O
Berbères sont porteurs
d’une culture ½très forte».
½Nous
avons
travaillé
ensemble pour arriver à
doter prochainement Paris
d’un centre culturel berbère,
un lieu qui vas nous permettre de partager et
d’échanger nos cultures», at-elle dit, notant qu’elle
appréciait la présence de
l’ambassadeur d’Algérie qui
est naturelle et évidente, a-telle souligné. Et d’ajouter :
« Nous sommes ici, des
femmes et des hommes de
bonne volonté qui avons
envie de reconnaître l’autre
dans sa différence». Avant le
début du spectacle, les organisateurs ont salué l’inscription de l’officialisation de
tamazight dans le projet de
révision constitutionnelle, initiée par le président de la
République,
Abdelaziz
Bouteflika, et rendu un
vibrant hommage à l’un des
chefs historiques de la révolution algérienne, Hocine Aït
Ahmed, décédé à la fin de
décembre,
un
homme
½épris de paix, de droit et
d’égalité». Le spectacle a
débuté par la suite avec un
achwiq de Na Aldjia, mère
du défunt chantre de la
chanson Kabyle, Matoub
Lounès. Avant de céder la
scène une pléiade d’artistes
berbères, une troupe de
danse traditionnelle des berbères marocains s’est produite devant un millier de
personnes.
Alger
L’OSN anime la clôture
des célébrations de yennayer
Orchestre symphonique national
(Osn), dirigé par le maestro
Amine Kouider a animé, mardi soir à
Alger, la clôture des célébrations du
nouvel an amazigh Yennayer 2966,
dans une ambiance festive, où s’est
mêlée la musique classique universelle aux airs et rythmes du patrimoine
amazigh. Le public nombreux présent
au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria,
aura eu droit à un concert d’exception
de l’Osn qui a présenté une heure et
demie durant, un répertoire diversifié
fait de pièces émanant des différentes
régions amazighophones d’Algérie.
Préludant le concert, la troupe “Imzad
Tindi” d’Illizi, qui est intervenue en solo
avec ses cinq vocalistes assis à même
le sol, a entonné des airs en Tamacheq
(une des variantes de la langue amazighe) dans des rythmes ternaires joués
sur l’”Ajermani” (jerrycan aux sonorités
veloutées) et en tapant des mains.
Dmoumen Lalla, Tehmir Mabrouka,
Slimani Itta, Ali Belkheir et son père
Brahim Belkheir, aux commandes du
groupe, ont rendu, dans un rituel marqué par des youyous et des cris de
joie, huit pièces du patrimoine dont
“Izalem”, “Ilouhem”,
“Hinayna”,
“Inchahem” et “Ilihalmi ighayacha”.
L’
Donnant le ton de l’universalité, l’Osn
est ensuite entré en scène, interprétant
“Le poète et le paysan” du compositeur
autrichien Franz Von Suppé (18191895) et la pièce, bande originale du
film “Le pirate des Caraïbes” (2003) de
l’Allemand Klaus Badelt, avant d’enchaîner des pièces dans les genres
kabyle, tergui, mouzabite et chaoui, en
présence du Secrétaire général du Hca
Si El Hachemi Assad. Ahcène N’Ath
Zaïm, chanteur kabyle et premier invité
de l’Osn, a interprété la pièce “Adhyili
Rabbi Dhemmi”, en hommage au
regretté Taleb Rabah, disparu le 22
décembre dernier, enchaînée en
musique à la pièce “Win Azizen” de la
grande chanteuse des années 1970
Anissa. Sonia Amrani et Zoheir Mazari,
intervenant en duo, ont ensuite rendu
“El Dzaïr inch’Allah Atahlou” de l’icône
de la chanson algérienne d’expression
kabyle, Chérif Kheddam (1927-2012),
suivie de la chanson populaire “C’Dah a
Taous”, suscitant du bon répondant
chez le public. Après un interlude musical de l’Osn reprenant la pièce “Yemma
Gouraya”, le chanteur targui Mohamed
Miloudi Choghni est apparu devant le
public pour entonner “ Amine Amine”,
et “Ayethma N’Nagh”, au plaisir des
spectateurs venus en famille assister à
la clôture des célébrations de Yennayer
2966. Les chanteurs Mouzabite Salah
Assekkar et chaoui Zahi Cheraïti se
sont succédé ensuite, rendant “Lachi
N’Zoua” et “Ekkerd A N’Ugir” respectivement, avant d’être rejoints par l’ensemble des intervenants pour chanter
en choeur la pièce d’El Hadj Rabah
Deriassa “Yahia Ouled Bladi”, accompagnés dans l’euphorie par le public
avec des claquements saccadés des
mains et des youyous. Crée en 1992,
l’Orchestre symphonique national a été
lancé en 1997 sous la direction du
regretté maestro Abdelwahab Salim,
disparu le 26 novembre 1999.
Regroupant actuellement plus de 80
musiciens, l’Osn est dirigé depuis 2001
par Abdelkader Bouazzara. Un vaste
programme organisé depuis samedi
par
le
Haut
commissariat
à
l’Amazighité (Hca), a marqué les célébrations de yennayer 2966, à travers
des caravanes culturelles déployées
sur 14 villes du pays, une grande exposition au Palais de la Culture MoufdiZakaria et des activités de proximité
dans des établissements scolaires.
18
Jeudi 14 janvier 2016
Le patrimoine culturel
matériel et immatériel
Mme Tagabou affirme
l’engagement de l’Etat
à le protéger
La ministre déléguée, chargée de
l’Artisanat, Aïcha Tagabou, a affirmé
mardi “l’engagement de l’Etat” à protéger
le patrimoine culturel matériel et immatériel que recèle l’Algérie. Dans une déclaration à la presse, en marge d’une cérémonie organisée à l’occasion du nouvel
an amazigh (Yennayer), la ministre a
souligné “la nécessité de consolider le
rôle de l’artisan dans la préservation du
patrimoine culturel national, en veillant à
le transmettre aux nouvelles générations”. A cette occasion, Mme Tagabou a
salué l’officialisation et la promotion de
la langue amazighe dans le projet de
révision de la Constitution, appelant à la
coordination des efforts et à l’appui de la
coopération avec toutes les parties
concernées par la préservation et la promotion de cette langue nationale. Le
ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi
a appelé, de son côté, à la nécessité de
préserver “le patrimoine culturel algérien
authentique, estimant que Yennayer “est
une occasion pour démontrer l’attachement de la famille algérienne à ses traditions, et à leur transmission à travers les
générations”. M. Mihoubi a souligné la
poursuite de la coopération avec le secteur de l’Artisanat afin de “trouver les
formules adéquates pour la préservation
et le classement et du patrimoine national”. A cette occasion, des artisans de
plusieurs régions du pays ont été distingués après leur participation à une exposition de costumes, et de plats traditionnels, tenue à la maison de l’artisan à
Oued Koreich.
Cinéma à Oran
Le premier tour
de manivelle du film
“Ahmed El Wahrani”
Le tournage des premières
séquences du long métrage "Ahmed El
Wahrani" a été lancé cette semaine à
Oran, a-t-on appris du réalisateur et scénariste Belfadel Sidi Mohamed.
Cette œuvre cinématographique produite
par l'association culturelle "El Amel",
comme première expérience dans la
catégorie des longs métrages, est filmée
à Oran dans des sites historiques dont le
marché de Medina Jdida, et à Tlemcen.
Le film de 80 minutes raconte une histoire d'amour entre un jeune, Ahmed
d'Oran et Marie d'une famille française
qui résidait en Algérie durant la période
coloniale et qui y retourne avec un objectif de récupérer de prétendus biens. En
découvrant l'horreur des crimes abominables perpétrés par le colonisateur
français à l'encontre du peuple algérien,
elle renonça au but de son retour en
Algérie. Après une ballade touristique à
travers Oran et des visites à des vieilles
connaissances en compagnie d'Ahmed
l'oranais, Marie fut fascinée par la beauté
de cette ville et l'hospitalité de ses habitants. Interprété par une pléiade d'acteurs dont Gouissem Youcef au rôle
d'Ahmed, Linda Kinane (Marie), Boudahri
Samir et Sayah Farah, ce film sera prét
à la fin avril prochain, selon la même
source. Le metteur en scène tente à
travers cette £uvre de mettre en exergue
des sites touristiques, des coutumes et
traditions et les valeurs de la société
algérienne. L'association culturelle "El
Amel", qui active dans le 4ème art, espère particper avec le film "Ahmed El
Wahrani" à la prochaine édition du festival international du film arabe d'Oran, a
souligné Belfadel Sidi Mohamed. Son
court métrage "El Moudmina" (toxicomane) a obtenu le prix du jury au festival
national du court métrage à Sidi BelAbbès en 2015, a-t-il ,enfin, rappelé.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Quotidien national d’information
CUISINE
COIN
Page animée par Cylia Tassadit
Le miel et le citron
Des vertus pour la santé,
les cheveux et la peau
e miel et le citron
sont deux ingrédients très utilisés
de diverses manières
dans le monde entier. En
effet, ils s'intègrent dans
de nombreuses préparations, et disposent tous les
deux de propriétés bénéfiques pour la santé, ainsi
que pour la beauté des
cheveux et de la peau. La
combinaison de ces deux
ingrédients peut permettre
de décupler leurs effets
antioxydants et antibactériens, et de profiter de tous
leurs nutriments.
Réduire la graisse
abdominale et
combattre l'obésité
Le citron est faible en
calories, et sa forte teneur
en antioxydants aide à
désintégrer les cellules de
graisses. De son côté, le
miel ne contient absolument aucune graisse, et
donne de l'énergie à l'organisme pour améliorer
son rendement physique.
De plus, le sucre qu'il
contient est très facile à
digérer.
Comment procéder?
Mélangez une cuillerée de
miel (7,5 g) avec 3 cuillerées de jus de citron (45
ml), et diluez ce mélange
dans de l'eau tiède (200
ml). Consommez cette
boisson à jeun, tous les
Jeudi 14 janvier 2016
PÂTES AU POULET
L
Ingrédients
500g de pâtes
300g de blanc de poulet haché
1 oignon coupé en petits morceaux
4 tomates
1 poivron rouge
1 boîte de thon d'huile
1 boîte de champignons
20 cl de crème fraîche
2 cuillères à café de beurre
1/2 cuillère à café de poivre
Un peu de safran
4 gousses d'ails coupés en petits morceaux
Sel
Préparation :
jours, pour profiter des
bienfaits de ces deux aliments.
Combattre les
problèmes des voies
respiratoires
Le jus de citron et le miel
peuvent combattre les
bactéries et les microorganismes responsables
de la grippe, du rhume, de
l'asthme, des maux de
gorge, et de bien d'autres
affections des voies respiratoires. Ces deux ingrédients peuvent former un
excellent sirop pour venir
à bout de tous ces problèmes de santé.
Comment procéder?
Mélangez une cuillerée de
miel (7,5 g) avec deux
cuillerées de jus de citron
(30 ml), et diluez-les dans
un verre d'eau tiède (200
ml). Buvez ce mélange
plusieurs fois par jour pour
bénéficier de tous ses
bienfaits.
Traiter la grippe et le
rhume
Même si le remède précédent peut être utilisé pour
combattre les symptômes
de la grippe et du rhume,
cet autre traitement naturel est également une
bonne option pour venir à
bout des virus.
Comment procéder?
Faites bouillir un litre d'eau
dans lequel vous ajoutez
deux rondelles de gingembre frais.
Ensuite, ajoutez trois cuillerées de jus de citron (45
ml) et trois cuillerées de
miel (75 g). Buvez cette
boisson trois ou quatre
fois par jour.
Conseils pratiques
Enlever une tache de sang
Éplucher les tomates et couper-les en
petits morceaux. Laver et épépiner les
poivrons, couper-les en lanières. Faire
cuire les pâtes dans une grande quantité
d'eau salée avec une goutte d'huile d'olive,
égoutter-les. Faire chauffer le beurre dans
une grande poêle et y faire revenir les
oignons et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient
translucide, ajouter le poulet haché et
remuer avec une cuillère en bois, ajouter
les lanières de poivrons, les tomates et les
champignons en boîte, assaisonner de sel,
poivre et safran, laisser cuire quelques
minutes, ajouter le thon égoutté, continuer
la cuisson à couvert jusqu'à ce que la
préparation soit cuite, ajouter la crème
fraîche et laisser cuire pendant 4 minutes,
ajouter les pâtes cuites, bien mélanger.
FLAN À L'ORANGE
valable uniquement pour
les tissus un tant soit peu
résistant, sinon prenez
garde.
out d'abord, quel que
soit le type de tissu,
ne nettoyez surtout pas la
tache de sang en la
diluant avec de l'eau tiède
ou chaude ! Le sang risquerait de coaguler et
serait ainsi très difficile,
voire impossible, à enlever.
Sur du synthétique
Frottez doucement le
tissu avec du papier
absorbant. Trempez le
tissu dans de l'eau froide
diluée avec une faible
quantité de savon ou de
lessive. Si la tache est
T
toujours présente, faites
dissoudre un cachet d'aspirine dans un verre
d'eau. Trempez un chiffon
dans cette solution. Puis,
tapotez le chiffon sur l'endroit souillé de votre
tissu. Et si vraiment la
tache persiste, utilisez un
morceau de coton imbibé
de sérum physiologique.
Terminez par laver le
tissu en machine avec
votre lessive habituelle.
Sur des tissus délicats
(soie, laine)
Si l'accident est récent et
la tache de sang encore
fraîche, commencez par
frotter délicatement votre
tissu avec de l'amidon
humide. Si vous n'en
n'avez pas, de l'eau
froide et du savon suffiront. Rincez puis séchez
votre tissu. Si la tache est
incrustée depuis longtemps, tamponnez doucement de l'eau oxygénée là où il y a la marque.
Nettoyez le tout à l'eau
froide. Dans le cas d'une
tache tenace, utilisez de
l'ammoniaque diluée puis
trempez le tissu à l'eau
froide. Cette astuce est
19
Sur un tissu type coton
et autre fibre naturelle
Plongez le tissu dans de
l'eau froide, puis essayer
de nettoyer à l'eau savonneuse.
Puis
rincez.
N'utilisez de l'eau de javel
que si la tache est vraiment difficile à enlever. Il
faut savoir que ce produit
pourrait décolorer votre
tissu. Une autre méthode
existe. Il s'agit de tremper
le tissu rapidement dans
de l'eau froide additionnée de sel pour qu'il
absorbe le sang. Cela
fonctionne aussi avec de
la fécule de pomme de
terre humide ou encore
du vinaigre incolore. Une
fois le trempage terminé,
procédez à un lavage
normal.
Astuce : faites bien
attention à frotter doucement vos tissus, sinon
vous risqueriez de les
abîmer.
Ingrédients
1litre de jus d'oranges
4 cuillères à soupe de maïzena
4 cuillères à soupe de sucre
2 pommes
2 bananes
Jus de fraise
Préparation :
Éplucher les bananes et les pommes,
couper-les en cubes. Mettre dans une
casserole le jus d'orange, la maïzena et le
sucre, bien mélanger. Faire cuire sur feu
doux en remuant avec une cuillère en bois
jusqu'à ce que le mélange soit épais.
Répartir les morceaux des fruits dans des
coupes, y verser le mélange d'orange audessus, réserver au réfrigérateur jusqu'au
moment de servir, garnir avec le jus de
fraise.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
Sudoku N ° 393
Mots fléchés N° 393
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Mots croisés N° 393
Horizontalement
1 - Frémissement audible
2 - Décentralisée
3 - Mouvements spontanés - Filles du beau-frère
4 - Dépouillaient
5 - Désinence verbale - Tangible
6 - Panier de pêcheur - Changea d'atmosphère
7 - Spectacle familial - Rapport de cercle - Bien dans le
coup
8 - Présélection - Incorrectes
9 - Voyantes
10- Couverte de pouder abrasive
Verticalement
A - Sorte de saucisse
B - Cherchera à attirer l'attention - Mémoire vive
C - Pair - Tige de fougères
D - Odeur d'ivrogne - Symbole d'un gaz rare
E - Coloré par l'émoi - Réduit chez l'ébéniste
F - Vague rapporteur - Pour la fin du premier groupe Espaces de temps
G - Casser les pieds - Ecole sauvage
H - Gratin social - Attitude de modèle
I - Copine d'antan - Vêtement pour temps frais
J - Lieu de relâche - Existe
K - Sortie de l'organisme - Nom de lac
L - Procédé d'évaluation - Criques
SOLUTIONS
Mots croisés N° 392
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 392
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 392
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Léo Matteï,
brigade des mineurs
21:55 : Léo Matteï,
brigade des mineurs
23:00 : Léo Matteï,
brigade des mineurs
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Envoyé spécial
22:40 : Complément
d'enquête
23:50 : Dans quelle étagère
23:55 : Bivouac
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
Jeudi 14 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Léo Matteï, brigade
des mineurs
Deux employés d'une société de nettoyage découvrent un
nouveau-né dans les toilettes d’un lycée. Léo Mattéï part
à la recherche de la mère qui a peut-être fait une
hémorragie. Une seule élève manque à l'appel : Sophie
Legendre, une adolescente exemplaire. Mais lorsque la
brigade des mineurs la retrouve, la jeune fille de 15 ans
déclare qu'elle n'a jamais eu de rapports sexuels...
Sur France 2 - 22h35
Envoyé spécial
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
Marine le Pen : la bataille des mots ? Depuis le mois
de septembre, la présidente du Front national est
omniprésente, de la crise des réfugiés aux élections
régionales. Chacune de ses petites phrases sur
l'actualité fait le buzz. Certains disent même qu'elle
serait la seule à parler vrai. Décryptage de ses
discours depuis son investiture à la tête du parti en
2011 • USA : les devins du crime. Prédire où et quand
auront lieu les prochains crimes et délits : aux EtatsUnis, c’est déjà la réalité. Cela s’intitule la police
prédictive. Des scientifiques, des entreprises
établissent les futures cartes de la délinquance en
utilisant algorithmes et formules mathématiques. Des
journalistes ont enquêté, de Los Angeles à Chicago,
chez les devins du crime.
Sur M6 - 20h55
Once Upon a Time
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Once Upon a
Time
21:45 :Once Upon a
Time
22:40 :Once Upon a
Time
23:30 :Nouveau look
pour une nouvelle vie
21
Pour son premier rendez-vous galant avec Emma,
Crochet souhaite retrouver sa main. Il va voir Gold,
qu'il parvient à convaincre de l'aider en le menaçant
de révéler à Belle qu'il détient toujours la vraie
dague. Celui-ci le prévient : en récupérant son
membre, le pirate pourrait également voir son
ancienne personnalité, plus agressive, resurgir...
C M
J N
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Jeudi 14 janvier 2016
Quotidien national d’information
MIEUX VAUT EN RIRE…
Le geste auguste
d'Obama
T
- Hadjar a décidé de maintenir en
l'état le système LMD en dépit de ses
résultats catastrophiques.
- Attends, c'est pas du tout catastrophique.
- Ah bon !
- Bah, on a déjà plus d'un million de
LMDistes.
- Je vois.
- Tu vois quoi ?
- Du temps de Benbouzid, il se cachait
aussi derrière son énorme échec, avec
un système basé sur le dressage et le
réflexe conditionné chez nos malheureux potaches, en accordant le bac, la
sixième et le BEM à presque tout le
monde. La quantité au détriment de la
qualité. Aujourd'hui, même les " étudiants scientifiques " apprennent les
maths, la physique et les sciences naturelles par cœur.
- Et alors ?
- C'est pas demain qu'on verra une "
robe trop courte " dans un campus…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
h_abdoun@yahoo
mo
:
se
Une seule adres
ous les
élus ne
sont
pas
millionnaires, loin de
là. Et Joe
Biden, sénateur depuis
1972, a toujours revendiqué fièrement ses origines modestes. Aussi, quand
son fils a été diagnostiqué avec un cancer au
cerveau, le vice-président et sa femme ont
envisagé de vendre leur maison pour payer
les frais d'hôpital si Beau était contraint de
démissionner. Barack Obama a alors proposé de les aider financièrement, a raconté
Biden sur CNN. " Il va m'en vouloir de
raconter ça ", commente Biden. " Il m'a dit
: " Promets-moi que tu ne vendras pas la
maison. Je vais t'aider. Tout ce dont tu as
besoin, je te donnerai l'argent, ne vends pas
la maison." Finalement, Beau Biden a pu
terminer son mandat d'avocat général du
Delaware. Il s'est éteint trois mois plus tard,
en mai 2015, et les Biden n'ont pas eu à vendre leur maison ou à accepter l'offre
d'Obama. Lors des funérailles, le président
a rendu un hommage touchant au fils de son
" frère " Joe Biden.
" La dépénalisation du délit de
presse dans le projet de
révision de la Constitution est
une avancée extraordinaire ",
Hamid Grine, ministre de la
Communication.
Un grand acquis pour la
presse, en effet…
" Nous apportons un soutien aux
réformes politiques engagées en
Algérie par le président
Abdelaziz Bouteflika, notamment
le projet de révision de la
Constitution ", Mme Angela
Merkel, chancelière allemande.
Voilà qui va démoraliser à bloc les
adversaires de cette révision…
Les syndicats marocains montent au créneau
D
es manifestants affiliés
aux quatre principaux
syndicats du Maroc
ont protesté ce mardi contre
l'adoption de projets de loi sur
une réforme des retraites par le
gouvernement. Les syndicats et
le gouvernement négocient
depuis plusieurs années sur une
réforme du régime des retraites,
à bout de souffle, mais le gouvernement a adopté le 7 janvier
une série de projets de loi, suscitant la colère des syndicats.
Les projets de loi doivent être
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : redactionlecteurs@yahoo.fr
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
encore approuvés par le
Parlement.
Mardi soir, les
manifestants affiliés aux quatre
principaux syndicats, l'Union
marocaine du travail (UMT), la
Confédération démocratique du
travail, l'Union générale des travailleurs au Maroc et la
Fédération démocratique du
travail, ont protesté devant le
siège du Parlement à Rabat, a
constaté un journaliste
de
l'AFP. " Nous protestons contre
l'attitude du gouvernement qui
rejette les négociations et le dia-
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
logue social ", a déclaré à l'AFP
Miloudi El-Mokharik, le secrétaire général de l'UMT, le plus
grand syndicat en terme de
représentativité. Le gouvernement " veut faire payer aux
employeurs et aux employés le
prix " de cette réforme, a-t-il
dénoncé, ajoutant que les syndicats allaient " lutter contre ces
décisions politiques impopulaires ". Les syndicats menacent de
mener une grève générale si la
réforme est
définitivement
adoptée.
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
23
C M
J N
C M
J N
Pages 01-24
C M
J N
C M
J N
Q Pas moins de 23 individus
dont deux jeunes filles ont
été arrêtés par les éléments
de la police judiciaire de la
Sûreté de la wilaya d'Alger
pour formation d'une bande
de malfaiteurs ayant agressé
les habitants du quartier Climat de France. L'opération qui a duré
plusieurs heures est intervenue suite à des appels de secours lancés
par des habitants du quartier dans la nuit de lundi à mardi vers 03:00
via le numéro vert 15-48 pour demander une intervention des
services de sécurité suite à des agressions commises par des jeunes
âgés entre 20 et 30 ans. Les malfaiteurs ont été arrêtés mardi vers
14:00 par les services de sécurité qui ont récupéré une quantité de
drogue, des armes blanches prohibées, deux fusils de chasse, des jeux
pyrotechniques, des sabres et des bombes lacrymogènes.
CLIMAT DE FRANCE
UN DANGEREUX
GANG NEUTRALISÉ
TRIBUNE
Des Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:26 12:55 15:31
17:50 19:20
Quotidien national d’information
ÈME
8
ANNÉE - N° 2091 - JEUDI 14 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
COMMENT-TAIRE
Mohamed Abdoun
Hors heure et horreur
- La voix de la conscience, qui peut bien l'entendre de
- Les intérêts étroits pervertissent les humains.
" J'ai couru la fleur et le chant (champ) /
nos jours !
- Et qu'en est-il des intérêts larges ?
J'aurais dû me faire méchant "
- Ne me dis pas que sa voie est bouchée aussi…
- Question de dimension, ou de géométrie si tu pré- A ton avis ?
fères.
Anaya
- Je dirais plutôt qu'elle est étroite.
- Y a une différence ?
Vous pouvez me frapper en voici la saison /
- En principe aucune.
Lorsque je ne dis rien c'est que j'ai mes raisons " - Comme les intérêts des humains ?
- Non ! plutôt comme des ondes incolores, inodo- Alors, pourquoi cette différenciation ?
Louis Aragon
res… inaudibles donc.
- Histoire de faire durer le jeu. Car, après tout, la vie
- J'en déduis que la conscience doit être transpan'est qu'un jeu.
rente.
- L'enjeu, quel en est-il ?
- Au contraire. Elle est tellement translucide que même
- Des intérêts (et désintérêts) étroits aussi.
les rayons X ou gamma ne peuvent la traverser.
- Donc, t'es pas (très) différent de ceux que tu décris.
- Impénétrable ?
- Là n'est pas la question.
- Sauf en cas de subit réveil de la conscience.
- Ni la réponse non plus, je suppose.
- Et ça arrive quand ?
- Tu supposes bien.
- A l'approche de la mort.
- J'en reste sans voix. Sans voie aussi, d'ailleurs.
- Ne me dis pas que ceux qui sont en train de s'écharper
- Y a intérêt (étroit). Car toutes les issues sont bouchées.
comme des chiffonniers et de balancer des " vérités " à
Bouclées. Fermées. Obstruées. Claquemurées.
l' " en-veux-tu-en-voilà ", le savent déjà.
- Et avec ça, ya toujours cette histoire d'intérêt qui refait
- Je ne le pense pas. Non.
surface.
- Alors ?
- Qui peut empêcher un humain d'être ce qu'il est ?
- La vie suivra son cours. Mais la mort aussi…
- Sa conscience…
- Ayhouh !
- Intéressant. Très intéressant même.
M. A.
- Mais ?
L'IRAN INTERCEPTE
DEUX NAVIRES
MILITAIRES
AMÉRICAINS DANS SES
EAUX TERRITORIALES
NOUVELLE TENSION ENTRE
WASHINGTON ET TÉHÉRAN
Voilà qui tombe mal pour
Obama. A quelques heures
de son discours sur l'état
de l'Union. Téhéran a
intercepté deux petits
navires américains avec
10 marines à bord
qui patrouillaient dans
le Golfe, mais la situation a
quand même été résolu hier.
nterrogé brièvement par
CNN à son arrivée au
Congrès, le secrétaire d'Etat
John Kerry a assuré que les
Etats-Unis récupèreraient "très
bientôt" leurs marines. Les
Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique,
ont confirmé la saisie des
bateaux qui étaient entrés dans
les eaux territoriales iraniennes
dans le Golfe, selon un communiqué publié par leur site
I
es hommes armés ont tué
mardi deux journalistes
irakiens au nord de Bagdad
alors qu'ils rentraient d'un
reportage avec un haut responsable de la sécurité, a indiqué
leur chaîne de télévision. "Des
miliciens armés ont assassiné
le correspondant Saïf Tallal et
son caméraman Hassan alAnbaki près de Baqouba" le
chef-lieu de la province de
Diyala, a annoncé en direct un
présentateur de Sharqiya
News. L'Irak est l'un des pays
au monde les plus risqués pour
les journalistes, surtout pour
les nationaux, plus exposés
aux attaques que leurs collègues étrangers. Les deux journalistes ont été tués alors qu'ils
rentraient à Baqouba après un
reportage avec le lieutenant
général Mizher al-Azzawi, chef
D
C M
J N
Pages 01-24
Sepahnews. "Les deux bateaux
de guerre américains avec 10
marines armés sont entrés dans
les eaux territoriales iraniennes
mardi à 16H30 dans les environs de l'île Farsi et ont été saisis par des unités de guerre des
forces navales des Gardiens de
la révolution et ont été emmenés sur l'île", affirme le communiqué qui ajoute que les marines
sont "en bonne santé". " Plus tôt
dans la journée, nous avons
perdu le contact avec deux
petits navires militaires qui naviguaient entre le Koweït et
Bahreïn. Nous avons été en
contact avec les autorités iraniennes qui nous ont informés
que notre personnel était en
sécurité ", a indiqué à l'AFP un
responsable sous couvert d'anonymat, sans dire ce qui était
arrivé précisément à ces deux
Irak
bres du conflit confessionnel".
En janvier 2015, le gouvernement avait déclaré libérée
Diyala, province religieusement
et ethniquement mixte, contrôlée en partie par l'EI l'année
précédente.
Les jihadistes, qui considèrent
les chiites comme hérétiques,
n'ont plus de bases fixes dans
cette province, mais ont repris
leurs anciennes techniques qui
consistent à y faire exploser
des voitures piégées et mener
des attentats suicide. L'EI
s'était emparé de vastes territoires au nord et à l'ouest de
Bagdad en juin 2014 mais les
forces irakiennes, soutenues
par les raids aériens de la
coalition internationale menée
par Washington ont depuis fait
subir d'importantes défaites aux
jihadistes.
Deux journalistes
assassinés
du commandement de la sécurité dans la province. Selon un
porte-parole de la sécurité, les
deux hommes revenaient de
Mouqdadiyah, au nord-est de
Bagdad, où 20 personnes ont
péri lundi dans un café dans un
double attentat revendiqué par
le groupe Etat islamique (EI).
A la suite de cette attaque, des
maisons et une mosquée ont
été incendiées. Le représentant
de l'ONU en Irak Jan Kubis a
condamné l'attaque contre la
mosquée, accusant les assaillants de "vouloir inciter aux violences confessionnelles, dans
une tentative désespérée de
ramener le pays aux jours som-
navires. " Nous avons reçu des
assurances selon lesquelles les
marins seraient rapidement
autorisés à poursuivre leur
voyage ", a-t-on poursuivi de
même source. Aucune explication n'a été fournie sur les raisons pour lesquelles les navires
se trouvaient dans cette zone,
située dans les eaux territoriales
iraniennes. " Nous ne savons
pas ce qui s'est passé ", a
admis ce responsable, qui évoqué un " incident mécanique "
parmi les hypothèses possibles.
" Ils sont sur l'île (…) ils ont le
droit de poursuivre leur chemin
mais il fait noir ", a-t-il ajouté,
jugeant qu'étant donnée la petite
taille des bateaux, il était plus
prudent " d'attendre le lever du
jour ". Par ailleurs, un avion militaire d'entraînement s'est écrasé
le même jour dans la province
de Sistan Balouchistan dans le
sud-est de l'Iran, tuant ses deux
occupants, a rapporté la télévision iranienne.
R.N.
Sept morts dans
l'incendie d'un
complexe touristique
DRAME
À AZURPLAGE !
ept personnes sont mortes
et une a été blessée dans
un incendie qui a ravagé dans
la nuit de mardi à mercredi une
partie d'un complexe touristique
dans la banlieue d'Alger, a
annoncé la protection civile. Le
sinistre s'est déclaré vers
02H30 dans un bungalow du
complexe touristique Azur,
dans la station balnéaire de
Zeralda, à une vingtaine de
kilomètres à l'ouest de la capitale, a indiqué cette source,
citée par l'agence APS. La protection civile a précisé avoir
mobilisé sept véhicules pour
maîtriser le feu et dix ambulances pour évacuer les victimes.
Elle n'a pas donné d'indications
sur l'origine de l'incendie qui a
été éteint vers 04H00.
S
Mieux vaut en rire
C M
J N
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
27
Taille du fichier
1 905 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler