close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chronique boursière

IntégréTéléchargement
Chronique boursière
JULIEN YERLY
Gestion de fortune
Fribourg
026 350 74 78
15.01.2016
MAUVAISES NOUVELLES AUX ÉTATS-UNIS
MARCHES INTERNATIONAUX
En Europe, les principales places boursières
plongent dans le rouge dès l’ouverture des
marchés. Cette chute des cours s’est amplifiée
en milieu d’après-midi suite à la publication de
données conjoncturelles aux Etats-Unis. L’indice
Empire State Manufacturing, indicateur de
l’activité industrielle de la région de New York,
tombe ainsi de -4,6 à -19,37 points entre les mois
de décembre et janvier, du jamais vu depuis la
faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.
Contrairement aux attentes, les ventes au détail
aux Etats-Unis ont reculé au mois de décembre
pour terminer l’année 2015 sur un recul de 2,1%,
leur plus mauvaise performance depuis 2009. En
fin d’après-midi, l’indice DJ Eurostoxx 50 des
valeurs les plus importantes cotées en euros
recule de 2,81% à 2'938,89 points et, à New York,
l’indice Dow Jones Industrial Average perd
2,29% à 16'003,25 points.
MARCHE SUISSE
A la clôture, le Swiss Market Index (SMI) perd
2,39% à 8'107,13 points alors que l’indice élargi
Swiss Performance Index (SPI) recule de 2,37% à
8'364.62 points. Dans ce contexte, l’action Syngenta fait figure d’exception en terminant la
journée sur une hausse de 1,79% à 376,30 francs.
Le géant de l’agrochimie est à nouveau porté
par des rumeurs d’acquisition. Après l’américain
www.bcf.ch/bourse
Monsanto, dont Syngenta avait rejeté les
avances en fin d’année dernière, c’est au tour
du groupe China National Chemical (ChemChina) de se profiler comme acheteur potentiel. Sur le marché élargi, Autoneum est récompensé pour la nette progression de son chiffre
d’affaires en 2015 et voit son cours bondir de
4,36% à 196,20 francs. Malgré les défis posés par
le franc fort, l’équipementier automobile peut
s’enorgueillir d’une croissance de ses ventes de
6,7% en 2015.
DEVISES
Les statistiques décevantes publiées outreAtlantique ont également eu un impact sur le
marché des changes, où le dollar américain
s’affaiblit. Le franc suisse reste stable face à la
monnaie européenne et s’échange à 1,0940
francs pour un euro. Contre le dollar, le franc
suisse se négocie à 0,9995 en fin de journée.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
153 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler