close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

catalogue complet des formations 2016 proposées par le CRA Nord

IntégréTéléchargement
2016
CATALOGUE DES
FORMATIONS
www.cra-npdc.fr
INTRODUCTION
Nos formations font le lien étroit entre la pratique et la théorie à partir de situations
rencontrées par les participants.
En particulier, nos programmes proposent :
 une actualisation de la compréhension de l’autisme et autres troubles envahissants
du développement/TSA (aspects cliniques, scientifiques, de « fonctionnement »
autistique), en référence à l’état actuel des connaissances publié par la Haute Autorité
de Santé en 2010 ;
 une appropriation des méthodes et outils d’évaluation et de prise en charge dans
les aspects thérapeutique, éducatif et pédagogique, de manière coordonnée, en
référence aux recommandations de la Haute Autorité de Santé de mars 2012 :
« Interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées des enfants et adolescents »
et des autres recommandations de bonne pratique HAS-ANESM.
Les méthodes pédagogiques permettent un partage des savoirs et savoir-faire, et
font un lien permanent entre eux pour faciliter la mise en œuvre des connaissances
acquises.
Les formations sont délivrées dans le respect de la culture professionnelle de chaque
participant.
La prise en compte de la singularité de chaque personne est un axe prioritaire qui
appelle des modalités d’accompagnement personnalisées.
Nous faisons intervenir les professionnels du C.R.A. et des acteurs régionaux et
nationaux.
Ce catalogue présente notre offre de formation en « inter » mais nous pouvons la
décliner de manière personnalisé par des interventions in situ (voir page 52).
Les formations s’adressent à tous les professionnels des secteurs social, médicosocial, sanitaire, éducatif, aux aidants familiaux, aux étudiants.
Olivier MASSON
Directeur
2
Formations 2016
SOMMAIRE
LES FORMATIONS AU CENTRE RESSOURCES AUTISMES
 Etat des connaissances. Fonctionnement cognitif spécifique
et particularités sensorielles
Page 4
Les évaluations
 Sensibilisation et entraînement à la cotation ADOS
Page 6
 De l’évaluation à l’élaboration du projet éducatif de l’enfant/adolescent en
tenant compte de la structure de personnalité
 Mieux évaluer la communication pour intervenir : sensibilisation et
entraînement à la cotation COMVOOR
Page 8
Page12
Les programmes coordonnés
 Education structurée pour les enfants et les adolescents (approche TEACCH)
Page 14
 Analyse appliquée du comportement
Page 18
 Comment soutenir la scolarisation des enfants ou adolescents avec autisme
ou syndrome d’Asperger
Page 22
 Gestion non violente des comportements problèmes
Page 26
Les interventions ciblées et coordonnées
 Autisme et approche sensori-motrice A. BULLINGER
Page 28
 Troubles de l’oralité et des conduites alimentaires de la personne avec autisme
Page 30
 Développement des habiletés sociales dans l’autisme et les troubles
envahissants du développement
Page 32
 L’insertion professionnelle des personnes avec autisme
Page 36
 Particularités psychomotrices et sensorielles dans l’autisme : comprendre,
évaluer et prendre en charge
Page 38
 La communication avec les personnes avec autisme
Page 42
 Système de communication par échange d’images
Page 46
MODALITES D’INSCRIPTION
Page 50
EVALUATION DES ACQUIS
Page 51
CENTRE DE DOCUMENTATION ET D’INFORMATION
Page 51
LES FORMATIONS EN ÉTABLISSEMENT
Page 52
LES ACTIONS A DESTINATION DES AIDANTS FAMILIAUX
Page 53
Les intervenants du Service Formation
Page 54
Formation en partenariat avec l’IRTS
Page 58
NOUS CONTACTER
Page 59
Formations 2016
3
ETAT DES CONNAISSANCES. FONCTIONNEMENT COGNITIF
SPÉCIFIQUE ET PARTICULARITES SENSORIELLES
DURÉE : 2 jours (13h)
DATES : 05 & 06 avril
2016
PUBLIC : Cette formation s’adresse
aux professionnels s’occupant de
personnes présentant un trouble envahissant du développement.
TARIF : Professionnel: 250€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi : 175€
Contexte
L’actualisation des connaissances en matière d’autisme et d’accompagnement des publics concernés se révèle indispensable. Le 3ème plan autisme 2013-2017 met l’accent sur la formation des professionnels et incite à diffuser largement les recommandations de l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la
qualité des Etablissements et Services sociaux et Médico-sociaux (ANESM) et de la Haute Autorité de Santé
(HAS).
Ces recommandations doivent faire référence pour l’ensemble des professionnels. Cette formation
constitue un levier fondamental pour changer les pratiques professionnelles et ainsi améliorer la qualité de
l’accompagnement et de la prise en charge des personnes avec autisme ou autres troubles envahissants
du développement.
Objectifs




Dresser un état des lieux des connaissances sur les troubles envahissants du développement
Connaître la réactivité particulière des personnes avec autisme aux stimulations sensorielles
Connaître les différentes interventions spécifiques et programmes globaux dans
l’accompagnement des personnes TED
Comprendre comment « fonctionne » une personne TED : tenir compte des spécificités de la
personne avec autisme, de sa manière d’appréhender l’environnement pour en dégager des
actions adaptées
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
4
Formations 2016
Programme

Présentation théorique des troubles envahissants du développement (donner aux participants
une culture « de base » commune sur la personne présentant un trouble envahissant du
développement)
Qu’entend-t-on par TED ? Données générales, échanges et discussion avec les
participants
S’entendre sur les définitions : Aspects cliniques des TED :
La triade autistique
Altérations qualitatives des interactions sociales
Caractère restreint, répétitif et stéréotypé du comportement, des intérêts
et des activités
Les classifications de référence
Données épidémiologiques et troubles associés
Présentation de l’avancée des recherches sur l’autisme et autres TED

Les aspects sensoriels chez les personnes TED
Les particularités des sensibilités sensorielles (visuel , auditif , olfactif , vestibulaire,
proprioceptif…)
Les sens et leur fonctionnement en hypo , hyper, fluctuation Etc ..
Présentation des échelles sensorielles : mesurer l'impact des troubles sensoriels de
l'enfant sur sa vie quotidienne DE W. DUNN (2001) et de l’ ESAA (échelle d‘évaluation
sensorielle pour adultes avec autismes) Claire DEGENNE

Les approches neurobiologiques (les imageries fonctionnelles ,présentation des travaux de
Monica Zilbovicius , les neurones miroirs …)

La connaissance du fonctionnement cognitif et spécifique de la personne avec autisme ou
TED :
Comment « pense une personne avec autisme ? » : Spécificités cognitives
Un défaut de cohérence centrale : absence de lien entre les différentes situations
Un défaut de théorie de l’esprit : difficulté à penser ce que pense l’autre
Déficits des fonctions exécutives : difficulté à décomposer une activité en plusieurs
étapes

Présentation des différentes interventions spécifiques recommandées et des programmes
globaux
Les différentes interventions éducatives et
thérapeutiques
Accompagner de manière coordonnée
Adapter, rendre clair et prévisible l’environnement de
la personne
L’aménagement de l’environnement
FORMATEUR(S) :
Christine BLANCHATTE,
conseillère technique &
Julie PERRIN, psychologue
La structuration
Les aides visuelles
Formations 2016
5
SENSIBILISATION ET ENTRAINEMENT A LA COTATION ADOS
(AUTISM DIAGNOSTIC OBSERVATION SCHEDULE)
DURÉE : 3 jours (19.5h)
DATES : 30, 31 mai &
1er juin 2016
PUBLIC : Cette formation s’adresse
aux professionnels s’occupant de
personnes présentant un trouble envahissant du développement, concernés par la question de l’évaluation
diagnostique.
TARIF : Professionnel: 570€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi : 400€
Contexte
L’ADOS est une échelle d’observation initialement destinée au diagnostic (en combinaison avec
d’autres outils). C’est un outil d’observation semi-structuré pour l’évaluation de la communication, des interactions sociales réciproques, du jeu, des comportements stéréotypés et des intérêts restreints.
Dans le cadre de la procédure d’évaluation diagnostique, l’utilisation de cet outil permet de vérifier la
présence actuelle de perturbations. L’ADOS est un outil recommandé, standardisé et reconnu internationalement. En dehors et en complément de cet usage diagnostique, cette échelle est d’un grand intérêt et
donne de précieux renseignements dans les domaines des compétences sociales, de la communication, du
jeu symbolique, de l’expression des émotions, des praxies.
Objectifs
Cette session permettra aux participants de se familiariser avec les modalités de passation et de
s’entraîner à la cotation.
L’objectif de cette session est de permettre aux participants de pouvoir pratiquer les évaluations
en ayant une connaissance suffisante de l’outil.
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Jeux de rôles
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
6
Les évaluations
Programme





Présentation de l’outil
Entraînement à la cotation à partir de vidéos concernant les différents modules
Comprendre les manifestations de l’autisme afin d’améliorer la compréhension des signes
cliniques des enfants, adolescents et adultes présentant un trouble envahissant du
développement
Echanges à partir des questionnements des participants concernant les différents modules
Jeux de rôles
Jour 1




Principes généraux de l’ADOS et son contenu
Le rôle de l’évaluateur et sa façon d’administrer l’évaluation
Présentation du matériel et manipulation
Présentation du module 1
Celui-ci s’adresse aux enfants non verbaux ou dont le niveau de langage ne dépasse pas celui de
phrases rudimentaires.
Visionnage d’une vidéo du module 1.
La cotation est ensuite effectuée avec les participants.
Les items sont discutés et argumentés afin d’effectuer une
cotation commune.
Jour 2

Présentation du module 2
Celui-ci s’adresse aux enfants accédant à un niveau de langage qui va des petites phrases de
trois mots y compris des verbes, utilisées de manière régulière et spontanée, à des phrases
dépassant le contexte immédiat et comportant des connexions logiques.
Visionnage d’une vidéo du module 2.
La cotation est ensuite effectuée avec les participants.
Les items sont discutés et argumentés afin d’effectuer une
cotation commune.

Présentation du module 3
Celui-ci s’adresse aux enfants ou aux adolescents qui utilisent un langage fluide.
Visionnage d’une vidéo du module 3.
La cotation est ensuite effectuée avec les participants.
Les items sont discutés et argumentés afin d’obtenir une
cotation commune.
Jour 3
Présentation du module 4
Celui-ci s’adresse aux adolescents et aux adultes dont le langage est
élaboré.
Visionnage d’une vidéo du module 4.
La cotation est ensuite effectué avec les participants.
Les items sont discutés et argumentés afin d’obtenir
une cotation commune.

FORMATEUR(S) :
Christophe SERTA,
éducateur spécialisé &
une psychologue du CRA
Evaluation des acquis à partir de vignettes vidéo de différents
modules.
Les évaluations
7
DE L’EVALUATION A L’ELABORATION DU PROJET EDUCATIF DE
L’ENFANT/ADOLESCENT
EN TENANT COMPTE DE LA STRUCTURE DE PERSONNALITE
DURÉE : 3 jours (19.5h)
DATES : 10, 11 & 12
mai 2016
PUBLIC : Psychologues, personnels
de SESSAD, d’IME, d’Hôpitaux de
jour, de CMP, CMPP… quelle que
soit leur profession, amenés à
construire un PEI pour les enfants
accueillis.
TARIF :
Professionnel: 440€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
310€
Contexte
Face aux interrogations que suscite l’autisme, tous les outils mis à notre disposition méritent notre
attention.
Les échelles psychométriques nous permettent d’évaluer les capacités intellectuelles d’un enfant ou
adolescent à un âge donné. Celles-ci sont à utiliser en complément des autres examens cognitifs. Ces indications vont nous permettre de proposer des perspectives de prise en charge adaptée. Il est parfois nécessaire de proposer des épreuves projectives afin d’affiner le diagnostic. Elles permettent de rendre compte
des mouvements psychiques, des modalités défensives, des angoisses prévalentes…
Ces différentes évaluations, en complément du PEP 3, nous permettront d’élaborer un projet éducatif individuel.
Objectifs
Selon nos connaissances de la personne avec autisme et de son fonctionnement, il semblerait que des
spécificités puissent se dégager des résultats aux épreuves cognitives et projectives. Les épreuves
projectives vont contribuer à la meilleure compréhension de la personne avec autisme.





Permettre aux professionnels de comprendre l’intérêt des outils d’évaluation
Contribuer à une meilleure prise en charge globale
Comprendre le lien entre l’évaluation et le projet
Améliorer la construction des PEI
Analyser les besoins des enfants
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Etude de cas et ateliers de mise en pratique
Prérequis
Une connaissance des troubles envahissants du développement et des évaluations est nécessaire.
8
Les évaluations
Programme
Jour 1
Quel rôle pour l’évaluation psychologique ?




Une observation clinique
Identifier un profil de personnalité
Evaluer l’efficience intellectuelle
Proposer une perspective de suivi externe (si besoin)
Wisc 4 : échelle d’intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents








Le plus couramment utilisé dans les établissements, le Wisc 4 va permettre de
proposer un profil de l’individu selon quatre indices.
Présentation du cadre théorique
Présentation des différents subtests
Etude de l’indice de compréhension verbale
Etude de l’indice de raisonnement perceptif
Etude de l’indice de mémoire de travail
Spécificité de la personne avec trouble envahissant du développement
Aide à la rédaction du compte rendu
Epreuves projectives
L’étude des épreuves projectives sera axée sur le Rorschach, le CAT et le TAT. C’est la
complémentarité de l’épreuve figurative et de l’épreuve non figurative qui va permettre de
proposer un profil de personnalité.

La psychopathologie à travers les épreuves projectives : les différentes structures de
personnalité

Aspects théoriques du Rorschach
Analyse des planches
Psychogramme et cotation
Aide à l’interprétation

Aspects théoriques du CAT et du TAT
Analyse des planches : contenu latent et manifeste
Analyse de la feuille de dépouillement
Aide à l’interprétation

Spécificité de la personne avec autisme ou syndrome d’Asperger
EFI et TTAP : Présentation des Outils
FORMATEUR(S) :
Catherine LEROY,
enseignante spécialisée &
Julie PERRIN, psychologue
Les évaluations
9
Jour 2
Intérêt de l’évaluation pour une équipe :




Outil prenant en compte le fonctionnement particulier des enfants TED
Travail avec l’enfant ajusté à ses besoins (à partir des zones d’émergence)
Travail facilité avec la famille
Motivation du personnel (on repère plus facilement les progrès de l’enfant)…
Présentation de l’outil PEP 3
Le PEP 3 est l’évaluation fonctionnelle la plus couramment utilisée en établissement pour
dégager des pistes de prise en charge et définir le projet éducatif individuel.



Les différents domaines
La cotation
Les pistes de prise en charge
Manipulation du matériel
Mise en relation items et matériel
Le projet Individualisé





Comment le définir?
Comment le rédiger ?
Travail commun à partir du compte rendu de la passation du PEP3
Proposition d’une trame
Comment dégager les pistes de travail à prioriser et comment fédérer l’équipe sur
des objectifs communs
Jour 3
Ateliers de réflexions autour de 3 cas différents :
Un profil autiste déficitaire
Un profil Asperger
Pour approfondir le diagnostic différentiel :

Un profil psychotique


Présentation de différents bilans que nous analyserons ensemble pour dégager les hypothèses
diagnostiques et construire le projet éducatif individuel.
FORMATEUR(S) :
Catherine LEROY,
enseignante spécialisée &
Julie PERRIN, psychologue
10
Les évaluations
Les évaluations
11
MIEUX ÉVALUER LA COMMUNICATION POUR INTERVENIR :
SENSIBILISATION ET ENTRAINEMENT À LA COTATION DU COMVOOR
DURÉE : 1 jour (7h)
DATES : 08 mars 2016
PUBLIC : Cette formation est destinée
aux professionnels s’occupant d’enfants, d’adolescents ou d’adultes avec
autisme ou troubles envahissants du
développement avec peu ou pas de
langage.
TARIF :
Professionnel: 200€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
140€
Contexte
La mise en place d’outils de communication alternatifs et/ou augmentatifs avec la personne (enfant
ou adulte) présentant un trouble envahissant du développement avec peu ou pas de langage est recommandée. Dès lors, se pose une question fondamentale : quel outil de communication mettre en place ?
Le ComVoor permet d’évaluer le niveau de communication réceptive de la personne et de donner des
informations sur son niveau de représentation. Il permettra de déterminer si l’outil de communication augmentatif et/ou alternatif doit prendre une forme tridimensionnelle (objets) ou bidimensionnelle
(photographies, images, pictogrammes…) et à quel niveau de représentation le mettre en place ?
Objectifs
Connaître et comprendre les stades de communication
Elaborer un projet de mise en place de l’outil de communication
Modalités pédagogiques
Apports théoriques et méthodologiques
Supports vidéos
Présentation de cas cliniques
Ateliers de mise en pratique
Manipulation du matériel
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
12
Les évaluations
Programme
Matin :

Particularités de la communication chez les personnes présentant un trouble envahissant du
développement :
Qu’est-ce que communiquer? Comment bien communiquer?
Développement de la communication et du langage chez l’enfant avec autisme
Spécificités d’aide à la communication chez la personne avec autisme
Stratégies d’aide à la communication

Présentation de l’outil ComVoor :
Quelle finalité?
Quel objectif?
Quelles indications?

Présentation des stades de communication
Stade de la sensation
Stade de la présentation
Stade de la représentation
Stade de la méta-représentation

Méthodologie de l’outil COMVOOR :
Passation
Cotation
Elaboration du projet
Après-midi :

Ateliers de mise en pratique :
Entraînement à la passation
Entrainement à la cotation et à l’élaboration du projet (Présentation de vignettes
cliniques)

Communiquer concrètement avec la personne avec autisme :
Aménagement de l’environnement à l’aide d’outils visuels (emploi du temps visuel,
schéma d’activité…)
Moyens de communication (images/pictogrammes, gestes, téléthèses…)
FORMATEUR(S) :
Mélanie DELSAUT
& Maud LE BAR,
orthophonistes
Les évaluations
13
ÉDUCATION STRUCTURÉE
POUR LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS (APPROCHE TEACCH)
DURÉE : 4 jours (26h)
DATES : 07, 08, 09 et
10 juin 2016
PUBLIC : Tout professionnel ou aidant
familial s’occupant de personnes avec
trouble envahissant du développement
TARIF :
Professionnel: 695€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
490€
Contexte
Le programme TEACCH (Treatment and Education of Autistic and related Communication Handicapped
Children) est une approche développementale qui repose sur les théories cognitivo-comportementales
(Recommandations de bonne pratique de Mars 2012 HAS/ANESM). Elle a pour objectif d’améliorer la qualité
de vie des personnes avec autisme.
Les fondements reposent sur une connaissance approfondie de la personne avec autisme, de son fonctionnement cognitif particulier, son besoin de routine, ses difficultés à traiter des informations verbales et ses
meilleures compétences à suivre des informations visuelles.
Le programme TEACCH met à disposition des outils permettant d’optimiser les compétences de la personne
et de développer son potentiel. Les stratégies proposées permettent aux personnes avec autisme une meilleure maitrise de leur environnent et une évolution vers une plus grande autonomie.
Objectifs
Fournir des stratégies pour soutenir la personne avec autisme durant toute sa vie
S’adapter aux besoins individuels de la personne avec autisme
Permettre à a personne avec autisme de s’insérer dans son environnement naturel en favorisant le
développement de sn autonomie
Faire progresser la personne dans les domaines de l’autonomie, la communication, les apprentissages
Développer l’autonomie de la personne dans trois contextes différents :
Le milieu familial
Le milieu scolaire
Le milieu social et professionnel
Modalités pédagogiques
Apports théoriques, présentation Power Point
Supports vidéos
Ateliers de mise en pratique
Tout au long de la formation, des photos seront prises pour illustrer les ateliers. Un dossier regroupant ces
clichés sera remis à chaque stagiaire à l’issue de celle-ci.
Pour chaque atelier l’ensemble des stagiaires aura à disposition le matériel nécessaire pour une mise en
pratique
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
14
Les programmes coordonnés
Programme
Les bases du programme TEACCH :
Une approche développementale et généraliste :


Rappel historique : comment s’est mis en place le programme TEACCH et pourquoi ?
Comprendre le fonctionnent cognitif :
Le défaut de théorie de l‘esprit
Le déficit des fonctions exécutives
Le défaut de cohérence centrale

Présentation des concepts clés :
La collaboration des parents et des professionnels
Présentation des outils d’évaluation spécifique : le PEP, le TTAPP, l’EFI
L’enseignement structuré
La généralisation des compétences

Les principes de l’éducation structurée :
L’organisation physique
Les emplois du temps visuels
Structurer la communication
Le travail individuel
L’organisation visuelle
Les méthodes d’enseignement
La généralisation
Atelier 1 : Structuration de l’espace, du temps et des activités


Présentation théorique des principes fondamentaux
Mises en situation par petits groupes
Elaboration d’un schéma journalier adapté au niveau de représentation symbolique de
la personne avec autisme
Aménagement d’un espace de travail
Organisation d’une activité
Atelier 2 : Etablir le programme éducatif individualisé, en tenant compte de l’évaluation
développementale


Présentation théorique des principes fondamentaux
Mises en situation par petits groupes
L’évaluation développementale et les observations directes
L’analyse de tâches
Définir des objectifs précis, des compétences adaptées,
fonctionnelles et utiles
Penser et préciser des moyens adaptés
Comportement attendu, contexte et critères de réussites
à déterminer en amont
Evaluation, réévaluation et réajustement des objectifs
transversaux
Les programmes coordonnés
FORMATEUR(S) :
Christine BLANCHATTE,
conseillère technique &
Karine VAN-LIERDE,
psychologue - chef de
service
15
Atelier 3 : Les stratégies de gestion des comportements difficiles




Présentation théorique des principes fondamentaux
Réflexion collective sur des situations difficiles
Les troubles du comportement liés aux conditions environnementales
Mises en situation par petits groupes à partir de situations difficiles
Sensibilisation au modèle fonctionnel d’observation de comportements difficiles
Identifier les facteurs en cause
Repérer les fonctions du comportement dans certaines situations
Proposer des stratégies de modification du comportement adaptées aux réalités
institutionnelles
Atelier 4 : Communiquer concrètement avec une personne avec autisme


Présentation théorique des principes fondamentaux
Mises en situation par petits groupes
Communiquer concrètement lors d’une activité d’apprentissage sur table
Apprentissage de la demande d’aide
Faire un choix
Atelier 5 : Les méthodes d’enseignement, les aspects de généralisation



Présentation théorique des principes fondamentaux
Mises en situation par petits groupes à partir de situation d’apprentissage
Guidance
Estompage
Généralisation
Le travail de collaboration avec les familles
FORMATEUR(S) :
Christine BLANCHATTE,
éducatrice spécialisée &
Karine VAN-LIERDE,
psychologue
16
Les programmes coordonnés
.
Les programmes coordonnés
17
ANALYSE APPLIQUÉE DU COMPORTEMENT
DURÉE : 5 jours (32.5h)
DATES : 26, 28, 29 avril,
26 & 27 mai 2016
PUBLIC : Tout professionnel ou aidant
familial s’occupant de personnes avec
trouble envahissant du développement
TARIF :
Professionnel: 755€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
530€
Contexte
Il est essentiel que les interventions proposées respectent la singularité de la personne et de sa famille, et tiennent compte des priorités de celles-ci (Recommandations mars 2012 HAS-ANESM). L’hétérogénéité des profils cliniques et de l’évolution des enfants/adolescents avec TED au cours de leur développement nécessite que les réponses éducatives, pédagogiques et thérapeutiques soient diversifiées, qu’elles
soient proposées en milieu ordinaire ou en établissement, et que les interventions pluridisciplinaires mises
en œuvre soient complémentaires, coordonnées et adaptées aux besoins singuliers de chaque enfant/
adolescent. Les approches développementales et comportementales ne doivent donc pas être présentées
comme exclusives l’une de l’autre (Recommandations mars 2012, HAS-ANESM). L’Analyse appliquée du
comportement comporte un programme de techniques de modification du comportement et de développement de compétences. Il s’agit d’enseigner à l’enfant comment apprendre en portant attention aux habiletés suivantes : être attentif, imiter, développer le langage réceptif et expressif, les habiletés préacadémiques et d’autonomie personnelle.
Objectifs
Favoriser le développement de l’enfant/adolescent dans différents domaines fonctionnels
(communication et langage, interactions sociales, cognitif, …).
Favoriser sa participation sociale et scolaire, son autonomie, son indépendance, ses apprentissages et
ses compétences adaptatives.
Modalités pédagogiques
Apports théoriques, présentation Power Point
Supports vidéos
Ateliers de mise en pratique
Prérequis
Une connaissance du fonctionnement cognitif de la personne avec autisme est nécessaire.
18
Les programmes coordonnés
Programme
Jour 1
Généralités et principes de renforcement
Matin : Présentation générale

L’analyse appliquée du comportement

Généralités, historique

Définitions, principes, études

Champs d’application, éthique

L’intervention comportementale intensive versus les principes de modification
comportementale

L’intervention intensive dans le cadre de l’autisme : la démarche comportementale

L’utilisation des principes de modification comportementale dans une démarche
globale : exemples de programmes
Après-midi









Les notions de « comportement » et de « trouble du comportement »
Qu’est-ce qu’un comportement ?
Quand peut-on parler de trouble du comportement ?
Les déterminants des troubles du comportement
Les fonctions des troubles du comportement
Les renforçateurs et le renforcement
Qu’est-ce qu’un renforçateur ?
Evaluer le choix des renforçateurs
Administrer le renforçateur- La procédure de renforcement
Jour 2
Les troubles du comportement et l’analyse fonctionnelle
Matin







Le principe de renforcement et de punition
Le principe de renforcement positif et négatif
Le principe de punition positive et négative
L’analyse fonctionnelle : présentation et utilisation
Définition et indications
Les différentes étapes de l’analyse fonctionnelle
Les grilles d’analyse fonctionnelle, exemples et création de grilles
Après-midi


Atelier - réaliser une analyse fonctionnelle
Echange de pratiques
FORMATEUR(S) :
Sabrina ALVAREZ,
Mary BEGHIN
Sabrina JONVEL &
Emeline VERSCHUEREN,
psychologues
Les programmes coordonnés
19
Jour 3
Les procédures de modification du comportement
Matin



Procédures pour apprendre un nouveau comportement : guidances, renforcement,
chaînage, façonnement, etc.
Procédures pour maintenir et généraliser un comportement appris : estompage de
guidances, renforcement intermittent, apprentissage incident, etc.
Procédures pour réduire les comportements inadaptés et augmenter les
comportements adaptés : renforcement différentiel
Journée à visée théorique et pratique. Illustrations vidéo et mise en pratique
Après-midi
Atelier - Etablir des procédures





Chainage
Renforcement
Façonnement
Guidances
Estompage
Jour 4
L’Analyse Appliquée du Comportement dans les établissements
Matin

L’Analyse Appliquée du Comportement comme prise en charge intensive des enfants
avec autisme : témoignage du Centre Camus- Villeneuve d’Ascq
Après-midi

L’analyse Appliquée du Comportement comme outil au cœur d’une prise en charge
pluridisciplinaire : exemple d’une pratique en établissement pour adultes
Jour 5
Applications concrètes
Matin



Reprise des notions fondamentales
Analyse fonctionnelle, étude de cas, analyse vidéo
Procédures comportementales, étude de cas, analyse vidéo
Après-midi
Ateliers - Comment estomper les renforçateurs pour aboutir à
une situation naturelle?
L’objectif de cette journée sera d’échanger avec les stagiaires sur leurs pratiques au sein des établissements et de réfléchir à leurs problématiques en rapport avec les apports de l’ABA
(analyse fonctionnelle, analyse de tâche, procédures comportementales, etc.). Les stagiaires seront donc sollicités pour faire
part de leurs expériences et problématiques rencontrées dans
l’application de l’ABA. Les supports vidéo pourront être analysés.
20
Les programmes coordonnés
FORMATEUR(S) :
Sabrina ALVAREZ,
Mary BEGHIN
Sabrina JONVEL &
Emeline VERSCHUEREN,
psychologues
Les programmes coordonnés
21
COMMENT SOUTENIR LA SCOLARISATION DES ENFANTS ET
ADOLESCENTS AVEC AUTISME OU SYNDROME D’ASPERGER
DURÉE : 3 jours (19.5h)
DATES : 02, 03 et 04
mars 2016
PUBLIC : Personnels de SESSAD,
d’IME, d’Hôpitaux de jour, de CMP,
CMPP… quelle que soit leur profession, amenés à soutenir et accompagner la scolarisation du public accueilli.
TARIF :
Professionnel: 375€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
265€
Contexte
La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté
des personnes handicapées renforce les actions en faveur de la scolarisation. Elle affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et
adapté. Cette scolarisation est parfois « compliquée » et de réelles difficultés apparaissent sur le terrain :
comment peut-on aider les enseignant(e)s à comprendre ces élèves, à adapter leur pédagogie et à mettre
en place des outils adaptés aux besoins de l’élève ? Et comment aider l’élève à comprendre ce qu’on attend de lui et à progresser dans ses apprentissages ?
Objectifs
Comprendre les particularités cognitives des élèves, les exigences et les attentes des enseignants
Améliorer l’adaptation pédagogique et l’accueil des élèves
Analyser le pourquoi des difficultés scolaires de l’enfant ou de l’adolescent
Aider à une meilleure intégration des élèves dans le système ordinaire ou à une réorientation si besoin
Modalités pédagogiques
Alternance apports théoriques et cas concrets
Support pédagogique : power point, vidéos
Mise en situation (ateliers) : 1 jour
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
22
Les programmes coordonnés
Programme








Le fonctionnement cognitif des élèves avec autisme
Conditions préalables à une « bonne » scolarisation
Où scolariser ? Quand ? Comment ?
Importance de l’évaluation préalable
Comment évaluer et quoi ?
Stratégies pédagogiques (à mettre en place avec l’enseignant)
Remédiation cognitive (à travailler avec l’enfant ou l’adolescent)
Coordination avec les parents (comment les aider à accompagner et soutenir la
scolarisation de leur enfant)
Jour 1
Matin
Développement du fonctionnement cognitif particulier :

Théorie de l’esprit et aspect émotionnel

Fonctions exécutives

Approche segmentée de l’information ; Particularités sensorielles
Après-midi
L’évaluation d’un fonctionnement cognitif autistique

Quels sont les aspects à évaluer pour comprendre la manière dont l’élève entre dans
les apprentissages ?

Comment peut-on le faire ? proposition de tâches permettant d’évaluer les différentes
particularités pouvant entraver les apprentissages
Nous partirons des particularités cognitives.

Théorie de l'esprit:
Lecture de photos d'émotions, parler des émotions; Epreuves de Baron Cohen, planches des
scénari mettant en scènes des sentiments à analyser

Approche fragmentée:
Lecture de planches imagées de plus en plus complexes (lecture littérale, inférences logiques,
inférences pragmatiques...)
Conceptualisation à partir d'images, catégorisation adaptée à l'âge des élèves
Capacités de mises en lien (images séquentielles, lecture)

Fonctions exécutives
Capacité de planification des actions (organisation) dans l'expression écrite, les problèmes
mathématiques...
Capacités de mémorisation des consignes
Capacités d'élaboration à partir de matériel abstrait.
Jour 2
Matin
Reprise des exemples d’évaluation et mise en place des différentes
adaptations possibles (évaluation en termes de besoins humains, besoins organisationnels, besoins en termes d’adaptations pédagogiques, besoins des parents pour soutenir la scolarisation)…
Les programmes coordonnés
FORMATEUR(S) :
Catherine LEROY,
enseignante spécialisée
23
Après-midi
Que faut-il travailler en parallèle pour soutenir la scolarisation
Exemples en fonction de l’évaluation :



Soutien méthodologique: (remédiation cognitive pour exercer les compétences de
réflexion, de généralisation et d’abstraction)
Soutien pédagogique : comment aider l’enseignant à modifier sa manière de
présenter le travail, de donner le cours…
Soutien aux habiletés sociales : groupe d’habiletés sociales, scénarii sociaux…
Jour 3
Mises en situation à l’aide de cas concrets présentés en vidéo et avec un compte rendu de
l’évaluation du fonctionnement cognitif.
Travail en groupes de travail (2 ou 3 groupes pour 1 cas).
Matin
Un élève de maternelle : comprendre ce qu’on attend de lui, participer aux activités de groupe
sans le perturber, accepter le travail imposé…
Un élève de primaire (CP) : l’accès à la lecture, l’accès au sens du nombre…
Après midi
Un élève de CM2 ou 6ème : apprendre à apprendre les leçons pour les comprendre, apprendre à
repérer les ''non-dits'' porteurs de sens en expression écrite et dans le discours, apprendre à
schématiser une problématique mathématiques...
Exercer la pensée déductive et la mise en lien
Un élève de 4ème : apprendre à aller à l'essentiel (discours, expression écrite), apprendre à agir
étape par étape, apprendre à expliquer...
FORMATEUR(S) :
Catherine LEROY,
enseignante spécialisée
24
Les programmes coordonnés
Les programmes coordonnés
25
GESTION NON VIOLENTE DES COMPORTEMENTS PROBLEMES
DURÉE : 1 jour (7h)
DATES : 18 mars 2016
PUBLIC : Tout professionnel ou aidant familial s’occupant de personnes avec trouble envahissant
du développement.
TARIF :
Professionnel: 170€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
120€
Contexte
De plus en plus de personnes atteintes de troubles du spectre autistique fréquentent nos établissements et l'une des difficultés la plus souvent rencontrée est la gestion des comportements problématiques
ou défis. Ce module a pour but de démontrer comment l'organisation en amont (de la maison, d'un service...) permet d'éviter les situations source d'incompréhension et donc les agissements problématiques.
L'autre aspect est d'apporter un soutien logistique pour éviter les risques de glissement vers la maltraitance
de la personne TSA ainsi que de son entourage (familial, autres résidents, professionnels).
La gestion des comportements problématiques est une thématique globale, incluant tous les acteurs
(famille, encadrants, cadres...), dans tous les contextes de vie et à chaque séquence de la crise (avant /
pendant / après). Dans le cadre d'une politique sociale de bientraitance, il est aujourd'hui primordial de se
former ou du moins de s'informer sur les solutions alternatives existantes.
Objectifs
Des comportements-problèmes peuvent demeurer ou apparaître : il est impératif d’apprendre à analyser
leur fonction sans interprétation, à identifier les causes, à mettre en place des stratégies de prévention
et de traitement, à gérer les situations de violence (tant du point de vue de la personne que des
accompagnants) tout en gardant une posture éducative.

Aider la personne et aider son entourage à faire face à ces situations, en outillant les
accompagnants. Là aussi c’est lutter contre les risques de maltraitance des personnes et d’usure
pour leur entourage

Comprendre l’enchaînement d’un comportement problème/ « violent »/d’une crise

Identifier les faits à l’origine de ce comportement

Prévenir, gérer efficacement et de manière non violente les comportements problèmes par la mise
en place de techniques spécifiques
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Apports méthodologiques
Jeux de rôles
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
26
Les interventions ciblées et coordonnées
Programme
Matin
Comment définir un comportement problème / « violent » / une crise ?
Certains comportements problèmes / « violents » / de crise sont liés aux conditions
environnementales.
Un certain nombre de facteurs peuvent influer sur l’apparition de ces comportements :

L’absence de repères pour la personne avec autisme

Une incompréhension des règles sociales

Des difficultés de communication

Des sensibilités particulières

Un apprentissage inadapté

Identifier la fonction du comportement difficile pour mieux l’accompagner
Comment identifier et répondre aux signes qui annoncent un comportement problème /
« violent » / une crise ?
Après-midi
Comment agir en situation de comportement problème / « violent » / de crise

Quand faut-il intervenir ? de quelle manière ?

Comment désamorcer la situation ?

Comment gérer ses propres émotions ?

Posture à adopter ?
La gestion de l’ « après » : temps d’échange avec l’équipe pour une analyse objective de la
situation
FORMATEUR(S) :
Graziella FAZIO LESAFFRE,
psychologue
& Frédéric PILON,
directeur
Les interventions ciblées et coordonnées
27
AUTISME ET APPROCHE SENSORI-MOTRICE
A. BULLINGER
DURÉE : 3 jours (19.5h)
DATES : 10, 11 et 12
octobre 2016
PUBLIC : Les professionnels des secteurs social, médico-social, sanitaire,
éducatif, les parents, les étudiants.
Personnel intervenant auprès des personnes avec autisme (médecins, psychologues, orthophonistes, psychomotriciens, éducateurs, infirmières...)
TARIF :
Professionnel: 375€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
265€
Contexte
La pathologie autistique débutant avant trois ans, il est important de bien connaître les enjeux développementaux des premiers moments de vie.
L'approche sensori-motrice proposée par le Professeur André Bullinger (centrée sur la période 0 - 18
mois) permet aux professionnels de comprendre comment l'enfant construit les bases nécessaires à son
évolution et comment il s'organise pour interagir avec son milieu.
Ainsi, cette compréhension de l'enfant permet de repérer les premiers signes autistiques et d'adapter au
mieux les stratégies d'aide.
Conformément au 3ème plan autisme 2013 - 2017, un effort pour une évaluation précoce des troubles doit
être fait et les travaux du Professeur Bullinger s'inscrivent parfaitement dans cette optique.
Objectifs
Comprendre le développement de l'enfant durant la période sensori-motrice (0 - 18 mois)
Améliorer les capacités d'observation et d'évaluation des enfants avec autisme
Analyser les comportements sensori-moteurs des personnes avec autisme
Aider à la mise en place des stratégies de soins adaptés aux personnes avec autisme
Modalités pédagogiques
Support pédagogique : power point, vidéos
Apports concernant les théories du développement de l'enfant selon Henri Wallon, Jean Piaget, Julian de
Ajuriaguerra
Apports de la Théorie sensori-motrice André Bullinger
La mise en situation se fera par des analyses de situations cliniques des participants.
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
28
Les interventions ciblées et coordonnées
Programme



Jour 1
Les arrières fonds théoriques de l'approche sensori-motrice
Le développement sensori-moteur et ses particularités dans le cas de l'autisme
Spécificités sensori-motrices de la personne avec autisme
Les arrières fonds théoriques
1. Les précurseurs





Piaget
Wallon
Spitz
Ajuriaguerra
L'école russe
2. André Bullinger
3. Les concepts de base

La perspective sensori-motrice

Organisme et Corps

La niche écologique

L'équilibre sensori-tonique

La fonction tonique et les quatre modes de régulation
Niveaux de vigilance
Les flux sensoriels
Le dialogue tonico-émotionnel
Les représentations

La boucle archaïque et la boucle cognitive

La fonction instrumentale
Jour 2
Le développement sensori-moteur et ses particularités chez l'enfant avec autisme
1. Les espaces corporels

Utérin

Pesanteur

Oral

Buste

Torse

Corps
2. Axe de développement et les troubles du développement
Jour 3
Spécificité du fonctionnement sensori-moteur de l'enfant avec autisme
1. Gestion des flux sensoriels
2. Les objets de connaissance

Interactions

Espace des gestes

Effet spatial des gestes
3. Systèmes archaïques et récents
4. Regard croisés (G.Haag, P.Delion, ...)
5. Analyse clinique
FORMATEUR(S) :
Bernard MEURIN,
psychomotricien, chargé de
cours et membre de l’équipe
pédagogique à l’approche
sensori-motrice et au bilan
sensori-moteur
Les interventions ciblées et coordonnées
29
TROUBLES DE L’ORALITE ET DES CONDUITES
ALIMENTAIRES DE LA PERSONNE AVEC AUTISME
DURÉE : 2 jours (13h)
DATES : 22 &
septembre 2016
23
PUBLIC : Cette formation s'adresse
aux professionnels ou aidants naturels prenant en charge des personnes
avec autisme avec troubles de la fonction orale et troubles des conduites
alimentaires.
TARIF :
Professionnel: 315€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
220€
Contexte
Essentiellement associé aux troubles des conduites alimentaires, l'investissement de la zone orale va
bien au-delà (ou en deça) du fait de manger et les personnes avec autisme nous montrent que c'est véritablement une histoire complexe. Cet investissement résulte d'une lente élaboration qui débute dès le début
de la vie et ses enjeux dépassent la seule question de l'alimentation.
Objectifs
Nous proposons au cours de cette formation de décliner l'ensemble des facteurs impliqués dans la mise
en place de l'oralité et ses conséquences sur le développement de l'enfant pour ensuite comprendre les
enjeux pour la personne avec autisme. Cette compréhension est nécessaire car elle permet :

d'ajuster les conduites thérapeutiques

mieux répondre aux besoins des personnes avec autisme
Modalités pédagogiques
Power Point
Vidéos
Textes
Analyse des pratiques
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
30
Les interventions ciblées et coordonnées
Programme
Jour 1
Matin
Les facteurs somatiques
Facteurs biologiques
Facteurs Physiologiques
Les troubles :
- Reflux Gastro Œsophagien
- Mérycisme
Après-midi
Approche sensori-motrice de l'oralité
Données générales sur la fonction orale
Place de l'oralité dans le développement sensori-moteur de l'enfant
Conditions instrumentales de la zone orale
Fonction tonique et oralité
Jour 2
Matin
La psychopathologie
Troubles de la fonction orale et autisme
Troubles de la fonction orale et langage
Apports cliniques
Après-midi
Approche sensori-motrice de l'autisme
Implications de la zone orale dans les troubles autistiques (agrippement, exploration,
stéréotypies ...)
La prise en charge : Que proposer ?
Analyse des pratiques cliniques
FORMATEUR(S) :
Emmanuel DAMVILLE,
pédopsychiatre &
Bernard MEURIN,
psychomotricien, chargé de
cours et membre de l’équipe
pédagogique à l’approche
sensori-motrice et au bilan
sensori-moteur
A. Bullinger
Les interventions ciblées et coordonnées
31
DEVELOPPEMENT DES HABILETES SOCIALES DANS L’AUTISME ET
LES TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT
DURÉE : 4 jours (26h)
DATES : 11, 12, 28 et
29 janvier 2016
PUBLIC : Cette formation est destinée
aux professionnels s’occupant d’enfants et/ou d’adolescents avec autisme ou trouble envahissant du développement, avec ou sans déficience
intellectuelle.
Médecins, paramédicaux ou autres
professionnels dont enseignants).
TARIF :
Professionnel: 665€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
465€
Contexte
La question du développement des habiletés sociales dans l’autisme est l’une des plus régulièrement soulevées par les familles et les professionnels. En effet, toutes les personnes avec autisme ou trouble envahissant du développement sont confrontées, de manière plus ou moins importante, aux difficultés de gestion des émotions, d’interactions sociales, d’adaptation et d’ajustement à l’environnement social.
Objectifs
Qu’entendons-nous exactement par habiletés sociales ? Quelles sont les étapes du développement
social chez l’enfant et les prérequis au développement de certaines compétences ?
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Ateliers pratiques
Prérequis
Une connaissance du fonctionnement cognitif de la personne avec autisme est nécessaire afin
de mettre du sens sur les outils proposés et de pouvoir ajuster leur utilisation en fonction des
besoins et des spécificités de la personne avec autisme.
32
Les interventions ciblées et coordonnées
Programme
Jour 1
Matin
Les habiletés sociales : définition - champs d’intervention. Les termes « habiletés sociales » et
« développement des habiletés sociales » sont de plus en plus utilisés pour décrire les besoins
des personnes avec Trouble Envahissant du Développement. Mais qu’entendons-nous par
« habiletés sociales », qu’est-ce que cela comprend et qu’est-ce que cela ne comprend pas ?
Le développement « normal » des habiletés sociales chez l’enfant. Du regard au pointage, du
sourire à l’imitation, quelles sont les étapes du développement social chez le tout-petit ?
Pourquoi parle-t-on tant de l’importance de l’attention conjointe ? Doit-on utiliser ce référentiel
lorsqu’on travaille avec des personnes avec autisme ?
Le développement des habiletés sociales dans l’autisme, en lien avec les spécificités cognitives
(théorie de l’esprit, cohérence centrale, fonctions exécutives, spécificités sensorielles). Comment
peut-on comprendre et expliquer les difficultés dans les interactions sociales présentes dans
l’autisme ? En quoi la connaissance des spécificités cognitives peut-elle nous aider à adapter les
outils de travail des compétences sociales ?
Après-midi
Evaluer les compétences sociales, échelles d’évaluation des habiletés sociales
Définir les priorités et les objectifs en fonction des besoins repérés et du contexte de vie
Développer les compétences sociales : les guidances
Cet après-midi aura pour but d’évaluer les forces et les faiblesses dans les compétences sociales
des personnes avec autisme et donc de définir les priorités et objectifs de travail qui en
découlent. Chaque personne ayant ses propres particularités, il s’avère dès lors nécessaire
d’évaluer chaque situation de manière individuelle.
Jour 2
Matin
La matinée sera consacrée à la présentation et à l’appropriation d’outils connus et efficaces pour
développer les compétences sociales chez les personnes avec autisme.
Développer le regard, l’attention conjointe et l’imitation
Outils et méthodes pour apprendre à reconnaître et exprimer les émotions
Outils et méthodes pour apprendre à gérer ses émotions : thermomètre à émotions, exercices
de relaxation, etc.
Adapter la distance sociale : les cercles d’amitié
Après-midi (Ateliers pratiques)
Les groupes d’habiletés sociales. Qu’entendons-nous par
« groupes d’habiletés sociales » ? Qu’est-ce qui les différencie
d’autres groupes ? Comment sont-ils organisés ? Quels sont les
outils utilisés ? Comment démarrer un groupe ?
Les interventions ciblées et coordonnées
FORMATEUR(S) :
Christine BLANCHATTE,
conseillère technique,
Christelle CALLEJA,
Coordinatrice,
Dr Anne-Yvonne LENFANT,
pédopsychiatre
Marie-Christine LITTERI &
Emeline VERSCHUEREN,
psychologues
33
Jour 3
Matin (Ateliers pratiques)
Les scénarios sociaux. Présentation et atelier de mise en pratique. Cet outil créé par Carol Gray se
montre particulièrement efficace pour aider les personnes avec autisme à mieux comprendre et
appréhender les situations sociales. Après une présentation de ce dernier, les professionnels
seront invités à s’entraîner à créer leurs propres scénarios.
Après-midi (Ateliers pratiques)
Les compétences sociales. Les professionnels seront invités à s’entraîner à imaginer leurs
propres stratégies (outils, groupes, ateliers) et à adapter ces dernières au public qu’ils accueillent
(avec ou sans déficience).
Jour 4
Matin (Ateliers pratiques)
Adaptation des outils de développement des habiletés pour un public déficitaire. Les outils
développés sur le sujet l’ont surtout été pour un public avec « autisme de haut niveau » ou « sans
déficience intellectuelle ». Nous consacrerons la journée à l’adaptation de ces outils pour des
personnes avec autisme avec déficience intellectuelle.
Après-midi (Ateliers pratiques)
Maintien et généralisation des compétences sociales : les étapes de généralisation et le travail
dans l’environnement naturel. Beaucoup de structures proposent des sorties ayant pour objectif
de développer les compétences sociales. Mais comment pouvons-nous faire pour que celles-ci
répondent réellement aux attentes, à savoir permettre à la personne avec autisme de s’ajuster
aux situations sociales rencontrées. Comment passer de la situation d’apprentissage structuré à
la généralisation dans le milieu naturel ?
FORMATEUR(S) :
Christine BLANCHATTE,
conseillère technique,
Christelle CALLEJA,
Coordinatrice,
Dr Anne-Yvonne LENFANT,
pédopsychiatre
Marie-Christine LITTERI &
Emeline VERSCHUEREN,
psychologues
34
Les interventions ciblées et coordonnées
Les interventions ciblées et coordonnées
35
L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES PERSONNES AVEC AUTISME
DURÉE : 4 jours (26h)
DATES : 15, 16, 17 et
18 novembre 2016
PUBLIC : Cette formation est destinée
aux professionnels accompagnant des
personnes avec autisme.
TARIF :
Professionnel: 700€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
490€
Contexte
L’accès à l’emploi est un des droits fondamentaux, inscrit dans la Convention des Nations Unies relative
aux droits des personnes en situation de handicap. Pourtant, pour les adultes avec autisme, le taux de chômage peut attendre 90 %. Bien souvent, les difficultés des personnes avec autisme à trouver un emploi et
de s’y maintenir peuvent être surmontées, si un soutien spécifique et des aménagements raisonnables
sont réalisés.
Objectifs
Comprendre le contexte de l’insertion professionnelle
Améliorer ses connaissances quant aux dispositifs de l’emploi de droit commun (15-25 ans, 26 ans et +)
Améliorer ses connaissances sur les dispositifs spécifiques innovants (français et étrangers)
Améliorer ses connaissances sur les outils spécifiques d’accompagnement dans l’emploi (job coaching,
groupe d’habilités professionnelles, outils d’évaluation..)
Aider à construire des stratégies de présentation devant un possible employeur
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Ateliers pratiques
Supports pédagogiques type glossaire, contacts, fiches, présentation PowerPoint
Témoignage entreprise employant une personne avec autisme
Prérequis
Une connaissance du fonctionnement cognitif de la personne avec autisme est nécessaire
36
Les interventions ciblées et coordonnées
Jour 1
Le contexte de l’emploi des personnes avec autisme
Définition de l’insertion professionnelle (point législatif et conjoncture économique)
Les services de l’emploi publics et privés, la MDPH
Les aides et incitations pour les entreprises
Les spécificités de fonctionnement de la personne avec autisme et les difficultés rencontrées
dans le contexte professionnel
Les personnes avec autisme : des aptitudes et des talents très utiles pour les employeurs
Les dispositifs de l’emploi innovants français – expériences des autres pays (Spécialisterne,
SAP, Informatik, le programme européen, ..)
Atelier : application des aides mobilisables sur une étude de cas / lister des qualités des
personnes avec autisme
Jour 2
L’orientation professionnelle
Zoom sur l’orientation , la pré-professionnalisation et les dispositifs existants (PMSMP, FIJ,
les prépa alternance, PSOP,VPP, .. )
Les outils d’évaluation de la personne (EFI, TTAP, ECBA..)
La définition du projet professionnel
Travail rémunéré - activités para-professionnelles (le projet S-TEAM )
La montée en compétences de la personne avec autisme :

insertion sociale - insertion professionnelle

compétences sociales – compétences professionnelles

les groupes d’habilités professionnelles
Atelier : structuration d’un groupe d’habilités professionnelles
Jour 3
L’accompagnement et le maintien dans l’emploi
Le job coaching

Avant (définition du projet professionnel, évaluation du poste de travail,
sensibilisation de l’employeur à l’autisme, l’entretien d’embauche, etc.)

Pendant (le rôle du tuteur, adaptation de l’environnement, de l’espace, du temps,
gérer les relation sociales, le temps formels et informels, etc.)

Après (fil conducteur, les signes d’alerte, etc.)
Atelier : grilles d’analyse, fiches d’aide, d’aménagement du poste
Jour 4
L’accompagnement et le maintien dans l’emploi



L’accompagnement vers l’emploi : vers une PPS
(Prestation Ponctuelle Spécifique) ?
Le maintien dans l’emploi : outils, aides, ..
Témoignage entreprise / milieu protégé / secteur
sanitaire
FORMATEUR(S) :
Ana PELLEREAU,
Chargée de mission insertion
professionnelle
& Formateurs régionaux
Atelier : mise en pratique des adaptations pour un poste de
travail
Les interventions ciblées et coordonnées
37
PARTICULARITES PSYCHOMOTRICES ET SENSORIELLES DANS
L’AUTISME : COMPRENDRE, EVALUER ET PRENDRE EN CHARGE
DURÉE : 3 jours (19.5h)
DATES : 22, 23 et 24
février 2016
PUBLIC : Psychomotriciens, psychologues, éducateurs, enseignants,
AMP, aidants familiaux… tout public
ayant des bases sur l’autisme.
TARIF :
Professionnel: 505€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
355€
Contexte
L'autisme reste sujet à de nombreuses interrogations où il semble important de mailler différentes
approches pour comprendre et accompagner au mieux les personnes avec autisme. L'approche sensorielle
mérite notre attention.
Il semble toujours nécessaire d'évaluer à l'aide d'outils et ensuite de dégager et de mettre en place
des pistes de travail permettant d'améliorer la qualité de vie de la personne, ainsi que de lui permettre dans
un environnement sensoriel adapté de s'ouvrir à la relation et aux apprentissages.
Pour cela différentes théories et propositions sont faites dans le sens d'un travail sur les particularités sensorielles dans l'autisme.
Objectifs
Comprendre à l’aide de concepts théoriques
Evaluer par le biais de grilles d’observation et d’échelles d’évaluation
Découvrir des outils standardisés permettant de donner un profil sensoriel de la personne avec autisme
Agir par la mise en place de prises en charge adaptées
Adapter l’environnement sensoriel pour diminuer les comportements problèmes
Favoriser la communication et l’apprentissage
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports cliniques, études de cas
Supports vidéos
Ateliers pratiques
Prérequis
Une connaissance des notions de base de la personne avec autisme est nécessaire
38
Les interventions ciblées et coordonnées
Jour 1
Matin
Connaissance générale sur le développement et l’intégration sensorielle et parallèle avec les
particularités psychomotrices

Comprendre les mécanismes sensoriels chez les enfants/adolescents/adultes présentant de
l‘autisme : les hyperréactivités et les hyporréactivités, la réactivité paradoxale.

Impact des troubles sensoriels dans la vie quotidienne

Repérage et évaluation de la symptomatologie sensorielle :
Présentation du profil sensoriel de Dunn dans sa forme abrégée, longue, autoquestionnaire ados adultes
Présentation de l’échelle ESAA (Evaluation Sensorielle de l’Adulte avec Autisme) de
Claire Degenne
Après-midi
Atelier : Comment aménager l’environnement physique et social ?

Etude de cas d’une situation clinique concrète
Repérer les particularités pour élaborer un programme d’intervention sensorielle
Jour 2
Matin

Évaluer, comprendre, adapter l’environnement et la prise en charge aux particularités
sensorielles des personnes avec autisme

Présentation du PSP-R de Olga Bogdashina. Évaluation des 7 sens au travers d'un arc en ciel

La notion de particularité sensorielle versus dysfonctionnement sensoriel

Les fonctions du comportement (défensive, automutilatoire, compensatoire, expérience
agréable)

Les notions de perception périphérique, agnosie, cécité mentale, traitement retardé, rêves
éveillés, pensée en image, compensation par d'autres sens...

Comment adapter l’environnement naturel (expérience en SESSAD avec des enfants), en
établissement (expérience en FAM avec des adultes)
Après-midi

Atelier : Étude de cas

Cotation, analyse et interprétation des résultats,
recommandations d’adaptation et de prise en charge.
Les interventions ciblées et coordonnées
FORMATEUR(S) :
Audrey KELLER,
psychomotricienne,
Delphine SOLLER &
Stéphanie LEFEBVRE,
psychologues
39
Jour 3
Matin:
Prise en charge : Snoezelen comme piste de travail :

Origine, Histoire, Concepts

Recherches actuelles et lien avec l'Autisme

Présentation des stimulations sensorielles proposées

L'utilisation de la démarche Snoezelen dans le cadre de l'autisme Sévère :
Stéréotypies motrices
Agressions (auto agressivité, hétéroagressivité...)
Après midi:

Mise en place au sein d'une institution de séance Snoezelen (support vidéo) :
Objectif
Besoins matériels
Besoins humains
Comment construire une salle ou un lieu Snoezelen…

Création d'un outil de repérage des stimulations recherchées par la personne autiste et
d'évaluation de l'accompagnement snoezelen
FORMATEUR(S) :
Audrey KELLER,
psychomotricienne,
Delphine SOLLER &
Stéphanie LEFEBVRE,
psychologues
40
Les interventions ciblées et coordonnées
Les interventions ciblées et coordonnées
41
LA COMMUNICATION AVEC LES PERSONNES AVEC AUTISME
DURÉE : 2 jours (13h)
DATES : 18 & 19 janvier
2016
PUBLIC : Orthophonistes ou autres
professionnels collaborant à la prise
en charge de la communication.
TARIF :
Professionnel: 380€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
265€
Contexte
Les troubles de la communication et du langage sont toujours présents, à différents degrés, dans
la symptomatologie autistique. Leur prise en charge représente un enjeu majeur en termes de socialisation et d’autonomie. Comprendre et évaluer ces troubles permet d’ajuster au mieux les stratégies
d’aides à la communication et de mettre en place le projet thérapeutique.
Objectifs
Comprendre les troubles de la communication chez la personne autiste
Evaluer la communication, l’expression, la compréhension
Mettre en place des stratégies d’aides à la communication
Soutenir le développement du langage
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Ateliers de mise en pratique
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
42
Les interventions ciblées et coordonnées
Jour 1
Apports théoriques : autisme, langage et communication

Généralités
Autisme
Communication

Particularités de la communication chez la personne autiste
Les compétences socles
Communication non verbale
Communication verbale
Pragmatique
Présentation de vignettes cliniques
Ateliers pratiques
Evaluation de la communication
 Généralités sur le bilan orthophonique avec la personne autiste
Modalités d’évaluation
Entretien avec les parents (anamnèse, grilles…)
Observation qualitative
Utilisation d’outils
 Evaluer la personne avec peu ou pas de langage
 Evaluer la personne avec langage
Présentation de vignettes cliniques
Présentation de grilles et d’outils d’évaluation…
Ateliers pratiques
Jour 2
Communiquer concrètement avec la personne autiste
 Aménagement d’une séance
 Aménagement de l’espace
 Aménagement du temps
 Utilisation de supports visuels
 Moyens augmentatifs
 Outil alternatif et/ou augmentatif de communication (exemple : PECS, Makaton, B.A.BAR…)
Présentation d’outils
Présentation de vidéos
Ateliers
FORMATEUR(S) :
Mélanie DELSAUT &
Maud LE BAR,
orthophonistes
Les interventions ciblées et coordonnées
43
Prise en charge orthophonique

Travail avec les aidants

Prise en charge individuelle
Principes généraux
Mise en place des axes de rééducation
Travail spécifique des compétences socles
Travail de l’oralité
Travail spécifique de la communication non verbale, de la prosodie, de la
compréhension, du lexique, de l’informativité, des compétences narratives et
argumentatives, des métaphores, des inférences, de l’implicite, de l’humour…

Accompagnement en groupe
Groupe thérapeutique
Groupe socialisation
Groupe d’habiletés pragmatiques
Présentation d’outils et de matériels de rééducation
Présentation de vignettes cliniques
Ateliers pratiques
FORMATEUR(S) :
Mélanie DELSAUT &
Maud LE BAR,
orthophonistes
44
Les interventions ciblées et coordonnées
Les interventions ciblées et coordonnées
45
SYSTÈME DE COMMUNICATION PAR ECHANGE D’IMAGES
DURÉE : 4 jours (26h)
DATES : 22, 23, 24 & 25
mars 2016
PUBLIC : Tout professionnel ou aidant familial s’occupant de personnes avec trouble envahissant
du développement.
TARIF :
Professionnel: 730€
Aidant familial, étudiant et
demandeur d’emploi :
510€
Contexte
La mise à disposition le plus tôt possible dans le cadre de tout projet personnalisé d’outils de communication alternative ou augmentée est recommandée, en veillant à la généralisation de leur utilisation dans
les différents lieux de vie de l’enfant/adolescent/ adulte.
A l’instar des approches éducatives recommandées, la communication par échange d’images va permettre l’émergence d’une communication efficace entre les personnes avec autisme et le monde extérieur.
Dans une perspective de communication, elle va leur permettre d’amorcer l’interaction par euxmêmes.
Objectifs
A l’issue de la formation, les participants seront en capacité de :

Aider la personne présentant un trouble envahissant du développement à initier spontanément
des interactions communicatives

Mettre en pratique les différentes phases d’apprentissage de la communication par échange
d’images

Connaitre les notions complémentaires à la communication expressive/réceptive : demande
d’aide, « non », « attendre » et « pause »

Mettre en pratique ces différentes notions

Etre en capacité d’élaborer des outils d’évaluation et de suivi à la mise en place d’un outil de
communication
Modalités pédagogiques
Apports théoriques
Supports vidéos
Ateliers de mise en pratique (mise à disposition du matériel pour chaque groupe)
Prérequis
Cette formation ne nécessite pas de prérequis.
46
Les interventions ciblées et coordonnées
Jour 1
Présentation des principes fondamentaux
Origine
Indications
Objectifs

Présentation et manipulation du matériel

Présentation de séquences vidéo

Méthodologie d’application :
La phase préparatoire (identification des objets désirés et évaluation)
De la phase 1 à la phase 6 :
Phase 1 : apprendre l’échange d’image
Phase 2 : mettre de la distance
Phase 3 : le travail de la discrimination
Phase 4 : utilisation de la « bande phrase »
Phase « attributs »
Phase 5 : répondre à la question : « qu’est-ce-que tu veux »
Phase 6 : apprendre à faire des commentaires
Pour chaque phase :
Rôle du partenaire de communication
Rôle de l’incitateur physique
Les modalités d’échange
Les critères d’acquisition
Atelier Evaluation des renforçateurs par groupes
Jour 2 & 3
Ateliers de mise en situation
Chaque groupe dispose du matériel nécessaire.
Ateliers d’entraînement des phases suivantes, par groupes de 3 personnes :







Phase 1 : apprendre l’échange d’image
Phase 2 : mettre de la distance
Phase 3 : le travail de la discrimination
Phase 4 : utilisation de la « bande phrase »
Phase « attributs »
Phase 5 : répondre à la question : « qu’est-ce-que tu veux »
Phase 6 : apprendre à faire des commentaires
Pour chaque phase :
Manipulation
Séquences d’apprentissage
Auto-évaluation – correction
Echanges collectifs
FORMATEUR(S) :
Fatima SAMOURI ,
psychologue &
Karine VAN-LIERDE,
psychologue—chef de service
Les interventions ciblées et coordonnées
47
Jour 4
Matin
Ateliers de mise en situation par groupes des différentes notions complémentaires :

Demande d’aide

« Non »

« Attendre »

« Pause »
Après-midi
Ateliers de réflexion et d’élaboration de grilles d’observation et d’évaluation :

Construire une grille d’évaluation des renforçateurs

Elaborer un carnet d’observation et d’évaluation de la mise en place des différentes
phases de la communication par échange d’images, adapté au fonctionnement
institutionnel

Réaliser une fiche « mémo » reprenant les éléments essentiels de la mise en place de
l’outil afin de le généraliser dans les différents milieux de vie de l’enfant/ adolescent/
adulte.
FORMATEUR(S) :
Fatima SAMOURI et
Karine VAN-LIERDE,
Psychologues
48
Les interventions ciblées et coordonnées
Les interventions ciblées et coordonnées
49
Modalités d’inscription
Les bulletins d’inscription doivent être retournés au plus tard un mois avant le début de
chaque formation. Les inscriptions sont validées dans la limite des places disponibles.
Inscription par l’employeur : une convention de formation est établie avec l'établissement employeur. L'inscription est effective à réception de cette convention signée.
Inscription individuelle : une convention de formation est établie avec le bénéficiaire. L'inscription est effective à réception de cette convention signée accompagné du règlement et du justificatif.
Le centre ressources autismes Nord-Pas de Calais se réserve le droit d’annuler ou de
reporter la formation si le nombre d’inscrits est insuffisant.
Le centre ressources autismes Nord-Pas de Calais se réserve le droit de refuser une inscription si celle-ci est incomplète ou si le nombre maximum de participants est atteint.
Le groupe en formation est composé de 15 personnes.
Tarifs
Le tarif de chaque module comprend les frais d’inscription et la documentation pédagogique remise à chaque participant.
Les tarifs sont modulés en fonction du nombre d’intervenants, certaines sessions comprenant des ateliers, mises en pratique.
Lieu
centre ressources autismes, 1 Boulevard du Professeur Jules Leclercq, 59000 LILLE
Horaires
Formation 1 journée : 09h00 - 12h30 // 13h30 - 17h00
Formation supérieure à 1 journée : 09h00 - 12h15 // 13h15 - 16h30
50
Formations 2016
EVALUATION DES ACQUIS
Depuis 2005, les organismes de formation ont obligation de contrôler les
connaissances acquises par les participants.
L’évaluation des connaissances nouvelles se fera à l’aide d’un questionnaire à choix
multiples, portant sur chacun des domaines travaillés en formation. Ce Q.C.M. sera rempli
en fin de session. Les corrections seront remises ensuite pour que chacun puisse se situer.
La loi du 24 novembre 2009 relative à la formation d’adultes donne obligation aux
organismes de remettre à chaque participant une attestation de présence mentionnant le
résultat obtenu à l’évaluation. Cette attestation est adressée à l’employeur sous pli cacheté
à remettre au participant.
Un questionnaire d’évaluation du stage permettra de mesurer la satisfaction des
participants concernant leurs attentes sur les méthodes pédagogiques, le rythme, les
contenus abordés.
CENTRE DE DOCUMENTATION
Le C.R.A. Nord-Pas de Calais met à votre
disposition un centre de documentation ouvert du lundi
au vendredi :
lundi : 14h00-17h00
mardi et mercredi : 10h00-17h00
Jeudi : 10h00-19h00
vendredi : 10h00-16h00
Vous pourrez y être accompagné dans vos
recherches, obtenir des références bibliographiques et
de la documentation sur tout support : livres,
magazines, vidéos, articles, plaquettes…
La documentation peut également être
empruntée : 4 documents pour une durée d’un mois.
Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de :
Gwénaëlle DELEROT (documentaliste):
g.delerot@cra-npdc.fr
Hugo
SOCKEEL
(assistant
documentaliste)
h.sockeel@cra-npdc.fr
:
Tél : 03 20 60 62 54
Formations 2016
51
LES FORMATIONS EN ÉTABLISSEMENT
Les modules organisés au centre ressources autismes peuvent être déclinés au
sein de votre établissement.
Consultez-nous pour toute formation in situ adaptée à vos besoins : proposition
de programme et devis sur demande.
Exemples de formations sur mesure :
52

Actualiser ses connaissances pour adapter la prise en charge des enfants/
adultes présentant un trouble envahissant du développement

Troubles envahissants du développement : fonctionnement cognitif,
spécificités sensorielles et recommandations de bonnes pratiques, en lien
avec les pratiques institutionnelles existantes

Penser et harmoniser les pratiques institutionnelles au regard des
recommandations de la HAS et de l’ANESM

Le Syndrome d’Asperger

Guide à l’usage des structures d’accueil d’adultes avec autisme sévère
(guide CEAA)

L’accompagnement de l’adulte avec autisme : spécificités et stratégies
éducatives

Connexion et complémentarité des acteurs (sur les plans éducatif,
thérapeutique et pédagogique) : vers un accompagnement cohérent et de
qualité

Accompagner les familles
Formations 2016
ACTIONS A DESTINATION DES AIDANTS FAMILIAUX
Dans le cadre du 3ème plan autisme, des formations ont été co-élaborées par les associations de
familles et le centre ressources autismes Nord Pas-de-Calais, à destination des aidants familiaux.
Elles sont gratuites.
(financements par la CNSA et l’ARS)
L’objectif principal est d’offrir les connaissances et outils permettant de faire face aux Troubles
du Spectre de l’Autisme en disposant de repères et d’informations fiables et en connaissant les droits et
démarches à effectuer.
TROUVONS DES
STRATEGIES POUR L’
AUTISME
Modules de formations

« Compréhension de l’autisme et ses implications sur la vie quotidienne »

« Les principes de l’éducation structurée »

« Les troubles du comportement »

« Les applications pour tablettes numériques »

« Asperger / Autiste de haut niveau : parcours, orientation, habiletés sociales /
habiletés professionnelles »
Week-ends familles
Demi –journées

« Jeunes parents »

« Accompagner les fratries »

« Parcours et orientations »

« Vie affective, puberté, sexualité »
POUR TOUT RENSEIGNEMENT, contactez nous au 03 20 60 62 59
Formations 2016
53
LES INTERVENANTS
BEGHIN Mary : Psychologue, IME La Sapinière et FAM, Croix Rouge Française, St-Jans Cappel
BERTIN Orane : Orthophoniste, IME Denise Legrix, Seclin - Cabinet paramédical, Wattignies interventions ponctuelles en région
BLANCHATTE Christine : Conseillère technique, Unité d’Accompagnement et d’Information du
CRA Nord-Pas de Calais - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
BRUNET CARDON Estelle : Directrice adjointe du Pôle enfance de la Gohelle, Association La Vie
Active - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
CALLEJA Christelle : Coordinatrice SESSAD Odyssée, Fourmies
CASTELAIN Aurélien : Chef de service au FAM La Ferme au Bois, Association Autisme 59-62 Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
CHEVRIER Bruno : Directeur Général, URAPEI Nord-Pas de Calais
DACOSSE Mickaëlla : Enseignante spécialisée en ULIS TED - Formateur Régional Autisme pour
l'ARS Nord Pas de Calais
DAMVILLE Emmanuel : Pédopsychiatre, Service de pédopsychiatrie, CHRU de Lille
DELEROT Gwenaëlle : Documentaliste, Unité d’Accompagnement et d’Information du CRA NordPas de Calais
DELSAUT Mélanie : Orthophoniste, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais
DEPIERRE LEROY Catherine : Enseignante spécialisée, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA
Nord-Pas de Calais - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais - Formateur
Education Nationale
54
Formations 2016
LES INTERVENANTS
DESMETTRE Fabien : Psychologue, Unité d’Accompagnement et d’Information et Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais
DESOBRY Claudine : Pédopsychiatre, Centre Hospitalier Hénin-Beaumont - Formateur Régional
Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
DESPREZ Rémi : Chef de service, IME Le Relais, Tourcoing - Formateur Régional Autisme pour
l'ARS Nord Pas de Calais - Crisis Prévention Institut
EMAILLE François : Educateur spécialisé, IME Léonce Malécot, Saint Amand les eaux
GOMES SANTCHEV Murielle : Pédopsychiatre, EPSM Lille Métropole - Formateur Régional Autisme
pour l'ARS Nord Pas de Calais
HERMANT DELESALLE Chrystelle : Educatrices de Jeunes Enfants, SESSAD Le Pourquoi Pas, Lens
- EDAP Lens-Hénin - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
JANATI IDRISSI Majda : Pédopsychiatre, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de
Calais et CHRU de Lille
JONVEL Sabrina : Psychologue, Unité d’Accompagnement et d’Information du CRA Nord-Pas de
Calais - Coordinatrice nationale actions formations aidants familiaux, ANCRA
KECHID WATTINNE Géraldine : Pédopsychiatre, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas
de Calais et CHRU de Lille
KELLER Audrey : Psychomotricienne, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais
et CHRU de Lille - Hôpital de jour Mosaïques, Lille
LE BAR Maud : Orthophoniste, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais et
CHRU de Lille
LEFEBVRE LOPES Stéphanie : Psychologue, SESSAD Pinoccho, Arras - FAM La Ferme au Bois,
Genech
Formations 2016
55
LES INTERVENANTS
LEMOINE BROQUET Elodie : Psychologue, SESSAD Pinoccho, Arras - Unité d'enseignement maternelle, St-Nicolas les Arras - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais Université de Lille II Droit et Santé, Lille - Université de Sciences Humaines Lille III, Lille Crisis Prévention Institut
LENFANT Anne-Yvonne : Pédopsychiatre, Cabinet libéral - Formateur Régional Autisme pour
l'ARS Nord Pas de Calais
LESAFFRE FAZIO Graziella : Psychologue, Psychopédagogue, Foyer de vie Les Cattelaines - EDI
Formation - EESTS Lille et Saint-Omer
LITTERI Marie-Christine : Psychologue, SESSAD Moulins, Lille
LONGUEPEE Marie : Educatrice spécialisée, IME Léonce Malécot, Saint Amand les Eaux
MASSA Laurent : Chef de service des SESSAD de La Liane et Boris Vian, Association La Vie
Active
MASSON Olivier : Directeur du GCMS CRA Nord-Pas de Calais, Directeur Général de l’associa
tion Autismes Ressources Nord-Pas de Calais
MEURIN Bernard : Psychomotricien, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais
et CHRU de Lille - Chargé de cours – ABSM - Membre de l’équipe pédagogique à l’approche
sensori-motrice et au bilan sensori-moteur - Ecoles de psychomotricité, Paris
NEF LAPEERE Fanny : Educatrice spécialisée, IME Léonce Malécot, Saint Amand les Eaux
PALSTERMANS ALVAREZ Sabrina : Psychologue Coordinatrice au Service d’accompagnement
comportemental spécialisé Camus, Villeneuve d’Ascq.
PAMART Vincent : Directeur pédagogique du SESSAD Le Chemin, APEI de Douai - Formateur
Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
PELLEREAU Ana : Chargée de mission insertion professionnelle, Unité d’Accompagnement et
d’Information CRA Nord-Pas de Calais
56
Formations 2016
LES INTERVENANTS
PERRIN Julie : Psychologue clinicienne, Unité d’Accompagnement et d’Information du CRA Nord
-Pas de Calais - Cabinet libéral, Lys Lez Lannoy
PILON Frédéric : Directeur du FAM "l'Orée de la forêt", Attiches - Formateur Régional Autisme
pour l'ARS Nord Pas de Calais - Intervenant à L.I.F.A.S de Seclin, à l'I.U.T B "carrières sociales",
au lycée horticole de Genech - Centre de formation régionaux (IRTS, CREFO ...)
PROUVOST CATRY Domitille : Educatrice spécialisée, EPSM Lille Métropole
SAMOURI M’CHAKLEB Fatima : Psychologue, Unité d’Accompagnement et d’information CRA Nord
- Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais-Pas de Calais
SERTA Christophe : Educateur spécialisé, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de
Calais et CHRU de Lille
SOLLER ARNOUX Delphine : Psychologue, FAM Jules Mousseron, Fenain - Formatrice régionale
VAN LIERDE Karine : Psychologue, Chef de service, Unité d’Accompagnement et d’Information du
CRA Nord-Pas de Calais - Formateur Régional Autisme pour l'ARS Nord Pas de Calais
VERMET MONET Joëlle : Educatrice spécialisée, Unité d’Accompagnement et d’Information du
CRA Nord-Pas de Calais
VERPOORT Noémie : Psychomotricienne, Unité d’Evaluation Diagnostique du CRA Nord-Pas de Calais et CHRU de Lille
VERSCHUEREN DAUTREAUX Emeline : Psychologue, Unité d’Accompagnement et d’Information du
CRA Nord-Pas de Calais - Cabinet libéral
VERSCHUEREN Sébastien : Directeur Cabinet Aptitude Humaine
Formations 2016
57
L’IRTS Nord-Pas de Calais propose à partir de 2015, en
partenariat avec le CRA Nord –Pas de Calais, une formation
de spécialisation « Troubles Envahissants du Développement »
Lieu : Loos
Durée : 231 heures de formation (33 jours) / 105 heures de
stage (15 jours)
POUR TOUT RENSEIGNEMENT, contacter l’IRTS au 03 20 62 53 85
58
Formations 2016
NOUS CONTACTER
centre ressources autismes Nord-Pas de Calais
1 Boulevard du Professeur Jules Leclercq
59000 LILLE
Tél : 03 20 60 62 59 - Fax : 03 20 60 62 50
autismes.ressources@cra-npdc.fr
www.cra-npdc.fr
Contact pour les formations : Layla CHELLOTT
03 62 26 31 53 / l.chellott@cra-npdc.fr
Coordinatrice du Service Formation : Florence COFFINIER
03 20 60 62 53 / f.coffinier@cra-npdc.fr
Directeur du Groupement de Coopération Médico-Sociale : Olivier MASSON
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux
Groupement de Coopération Médico-Sociale centre ressources autismes Nord-Pas de Calais
Association Autismes Ressources Nord-Pas de Calais – C.H.R.U. de Lille (pédopsychiatrie)
SIRET : 503 735 003 00017
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 31 59 06969 59
auprès du Préfet de la région Nord-Pas de Calais en avril 2009
Formations 2016
59
centre ressources autismes
Nord-Pas de Calais
Bâtiment Paul Boulanger
1 bd du Professeur Jules Leclercq
59000 LILLE
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
2 052 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler