close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

cahier des charges à télécharger ici

IntégréTéléchargement
Cahier des charges
Réalisation d’une étude socio-économique du
Chemin de Stevenson - GR®70
Projet porté par l’association Sur le chemin de
R.L. Stevenson
2016
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
1
SOMMAIRE
I.
Robert Louis Stevenson, le chemin et l’association................................................... 3
Un personnage ..................................................................................................................... 3
Son voyage avec un âne dans les Cévennes ................................................................. 3
Le chemin de Stevenson ..................................................................................................... 4
Un territoire ouvert dépassant les frontières administratives, au cœur du Massif
central .................................................................................................................................... 5
Une association .................................................................................................................... 5
II.
Contexte de la réalisation de l’étude ........................................................................ 6
Etudes déjà réalisées sur le chemin de Stevenson .......................................................... 6
1.
2003 : étude d’impact économique...................................................................... 6
2.
2010 : étude d’impact des retombées économiques......................................... 7
3.
De 2011 à 2014 : études « observatoire randonneurs » ....................................... 8
Ce que ces études nous ont appris sur le chemin de Stevenson, ses randonneurs et
ses pratiques ......................................................................................................................... 8
1.
Fréquentation du chemin de Stevenson ............................................................... 8
2.
Profil des randonneurs .............................................................................................. 9
3.
Une diversité de pratiques sur le chemin de Stevenson ...................................... 9
III. Objectifs et attentes de l’étude de 2016 .................................................................. 11
Objectifs .............................................................................................................................. 11
Attentes & besoins ............................................................................................................. 12
Perspectives et développement ..................................................................................... 12
IV. Moyens proposés et plan d’actions ......................................................................... 13
Moyens proposés et engagements de l’association.................................................... 13
Calendrier............................................................................................................................ 13
V.
Appel à candidature ................................................................................................. 14
VI. Partenaires du projet ................................................................................................. 15
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
2
I.
Robert Louis Stevenson, le chemin et l’association
Un personnage : Robert Louis Stevenson, 1850, Ecosse – 1894, Samoa.
Robert Louis Stevenson, l’homme d’écriture
L’Île au trésor et Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde sont des bestsellers universels, réédités et traduits chaque année, adaptés en films et en
bandes-dessinées. L’œuvre de cet écrivain ne se réduit pas à ces livres, Le
Maître de Ballantrae, Enlevé ! et La flèche noire sont aussi des succès de
librairie, comme l’ensemble des nouvelles, des poésies et des contes des
mers du sud.
Robert Louis Stevenson, l’homme des voyages
En quête d’un climat propre à calmer ses douleurs respiratoires, l’écrivain s’éloigne de
l’Écosse où il naît en 1850 pour finir sa vie, à 44 ans, parmi les habitants de Samoa, en
Océanie. Entre temps, il a parcouru l’Europe, en canoë d’Anvers à Pontoise, la France, à
pied dans les Cévennes, avec Modestine, son ânesse. Il a séjourné non loin de Fontainebleau
où il a côtoyé les colonies d’artistes entre Barbizon, Grez-sur-Loing et Châtillon-sur-Loire. Il a
aussi écrit en Suisse, vécu aux Etats-Unis et navigué dans le Pacifique.
Robert Louis Stevenson, l’homme des rencontres
Pour Stevenson, le voyage n’est pas un prétexte ou une fuite mais l’occasion de rencontres.
Les récits de ses voyages en Europe sont considérés comme de véritables descriptions
ethnographiques des populations et des pays. Arrivé dans les îles du Pacifique, Stevenson
écrit des nouvelles et des contes qui renouvellent profondément la vision des sociétés
océaniennes, jusqu’alors marquée par les mythes du colonialisme.
Son voyage avec un âne dans les Cévennes
Le 22 septembre 1878, le jeune écrivain écossais
Robert Louis Stevenson part à pied du Monastier-surGazeille (Haute-Loire) avec l’ânesse Modestine.
Douze jours, 220 km et beaucoup d’aventures plus
tard, il arrive à Saint-Jean-du-Gard.
Fanny Osbourne, la belle américaine dont Robert
Louis Stevenson est tombé amoureux lors d’un séjour à
Barbizon, est repartie pour la Californie laissant seul le
jeune écossais de 28 ans.
Malade et quelque peu déprimé par cet amour
impossible (la dame étant mariée à un riche américain), Robert Louis Stevenson a besoin de
se retrouver. La marche reste pour lui le seul moyen de réfléchir et d’atténuer les effets de
phtisie dont il est atteint depuis l’enfance.
Deux autres raisons le poussent à partir en direction des Cévennes, la première étant de faire
quelques économies tout en rédigeant un prochain ouvrage et la seconde étant de partir à
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
3
la rencontre du pays des Camisards dont l’histoire fait écho à celle des Covenanters et à
l’éducation protestante de Stevenson.
C’est ainsi que l’écrivain se retrouve au Monastier-sur-Gazeille, une petite ville du Velay où il
passe environ un mois avant de s’élancer vers le sud en direction des Cévennes.
Après une minutieuse préparation et le rassemblement d’objets aussi divers que variés,
inutiles ou encombrants pour une telle expédition, Robert Louis Stevenson fait l’acquisition
d’une ânesse qu’il nomme rapidement Modestine.
Son journal de route fut publié un an plus tard, en 1879, sous le titre de Voyage avec un âne
dans les Cévennes et précéda de quelques années ses œuvres les plus connues : L’île au
trésor et L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde.
Cet ouvrage a permis de retracer son itinéraire, devenu le Chemin de Stevenson (GR ®70) qui
offre aux randonneurs la possibilité de suivre les traces de cet aventurier écossais amoureux
de la France et précurseur de la randonnée pédestre…
Le chemin de Stevenson
Balisé en GR®70 en 1993 par la Fédération
Française de la Randonnée (FFRandonnée), le
chemin fait partie aujourd’hui des itinéraires de
randonnée les plus connus en France et à
l’échelle européenne.
L’itinéraire historique fait 220 km. Les
randonneurs peuvent suivre l’itinéraire historique
de Stevenson au pas près, ou le morceler voire
le rallonger en partant du Puy-en-Velay pour
arriver à Alès, de gare à gare.
Les secteurs traversés sont de la moyenne
montagne, avec des dénivelés présents, mais
pas insurmontables (rarement plus de 500 m /
étape). Le balisage est assuré par la
FFRandonnée et entretenu régulièrement par
des bénévoles.
Le GR®70 traverse très régulièrement des
villages où l’on trouvera approvisionnement et
eau potable.
L’ensemble de ces éléments font du chemin de
Stevenson une randonnée très accessible, y
compris pour les débutants.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
4
Un territoire ouvert dépassant les frontières administratives, au cœur du Massif
central
4 départements : Haute-Loire, Ardèche, Lozère, Gard,
3 régions : Auvergne, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon.
Le chemin est un lien entre des territoires et leurs habitants, mais aussi une ouverture sur
d'autres mondes, d'autres humains, d'autres cultures. Le chemin ouvert par Robert Louis
Stevenson apporte chaque jour au randonneur son lot de découvertes.
Les territoires traversés dévoilent tour à tour leurs paysages et leur architecture, et les
populations rencontrées, leur histoire, leurs gastronomies, leurs religions, leurs cultures…
Une association : Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson, créée en 1994
Groupement de prestataires touristiques et de passionnés de l'écrivain,
l'association Sur le chemin de R.L. Stevenson veut être une entreprise humaine,
coopérative et solidaire. Elle puise son énergie dans des valeurs humanistes
incarnées par R.L. Stevenson.
156 adhérents en 2015 : organisateurs de séjours, transporteurs de personnes et de bagages,
loueurs d’ânes, organisateurs de randonnée équestre, hébergeurs – restaurateurs,
intervenants et sites culturels, Amis de Stevenson.
Missions de l’association :
- Mise en réseau des prestataires de service aux randonneurs sur le chemin,
- Promotion de l’itinéraire – GR®70 – Chemin de Stevenson,
- Accompagnement des randonneurs dans la préparation de leur aventure,
- Contribution à la valorisation culturelle et environnementale du chemin et des
territoires traversés.
Les actions de l’association découlent de la singularité de ce chemin qui allie sport de nature
et littérature, passé et présent, patrimoines naturel et culturel.
Une démarche partenariale et démocratique
Le projet mis en place par l’association Sur le chemin de R.L. Stevenson est fondé sur un
partenariat fort avec des acteurs publics et privés. L’association est un réseau de prestataires
de services aux randonneurs (entreprises privées, collectivités territoriales, etc.). Elle agit pour
la promotion concertée des territoires, via la thématique du chemin de Stevenson.
L’association est administrée par un conseil d’administration d’une vingtaine de membres,
adhérents à l’association situés tout au long de l’itinéraire (Haute-Loire, Ardèche, Lozère et
Gard). Les membres du conseil d’administration sont élus démocratiquement par
l’assemblée générale de l’association.
La mise en œuvre des projets est ensuite assurée par
l’équipe salariée de l’association, composée de deux
personnes (1,8 ETP). Celles-ci sont accompagnées dans
leurs missions par des bénévoles actifs, membres du conseil
d’administration ou non.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
5
II.
Contexte de la réalisation de l’étude
Plusieurs études ont été réalisées depuis la création de l’association, il y a 20 ans. Cela a
permis de mettre en valeur la fréquentation du chemin, le profil des randonneurs et leurs
pratiques.
Etudes déjà réalisées sur le chemin de Stevenson
1. 2003 : étude d’impact économique
Réalisée par Cathie O’Neill, avec la participation d’une salariée de l’association.
Objectifs de l’étude :
- Faire le point sur le développement du chemin, depuis la création de l’association en
1994 (10 ans auparavant) : obtenir un regard objectif et critique de ses actions,
- Evaluer et recadrer l’action de l’association,
- A partir des résultats : reconnaître concrètement l’impact du chemin de Stevenson,
pour obtenir un plus grand soutien des partenaires financiers.
Hypothèse de l’étude :
« Le chemin de Stevenson fait ses preuves en tant que vecteur de développement
touristique ; la fréquentation augmente, la saison touristique est ainsi étalée, les prestataires
en bénéficient. L’association, à travers ses actions, est un des acteurs principaux de ce
développement ».
Hypothèse développée suite à une enquête réalisée auprès des prestataires touristiques de
l’association.
Méthode :
- 1 questionnaire,
- Enquête menée auprès de 54 prestataires, sur 6 semaines, entre juin et juillet 2003,
- Traitement des questionnaires de façon anonyme, utilisation du logiciel Sphinx + Excel,
- Résultats divisés en deux parties : activité professionnelle du prestataire touristique et
lien entre son activité et le chemin de Stevenson (résultats quantitatifs) / attentes et
avis sur l’association, points forts et points faibles (résultats qualitatifs),
- Comptage approximatif des nuitées et repas (estimations par les hébergements) : pas
de comptage réel,
- Résultats présentés aux adhérents et partenaires en AG en novembre 2003.
Particularité de l’étude :
- 1ère fois que des chiffres donnent une idée de l’importance d’un « produit Stevenson »
chez les prestataires en termes notamment de chiffre d’affaires.
A retenir :
- La mise en réseau et la promotion doivent rester au centre des objectifs de
l’association.
- La mise en place par l’association d’une démarche de qualité « Stevenson » (qualité
des services, qualité / prix, accueil, harmonisation des services, spécificité
Stevenson ») est nécessaire.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
6
-
Hypothèse vérifiée : « Le chemin de Stevenson fait ses preuves en tant que vecteur de
développement touristique ; la fréquentation augmente, la saison touristique est ainsi
étalée, les prestataires en bénéficient. L’association, à travers ses actions, est un des
acteurs principaux de ce développement ».
2. 2010 : étude d’impact des retombées économiques
Etude réalisée par le Cabinet Traces Tpi, en collaboration avec deux salariées de
l’association.
Objectif de l’étude :
- Mesurer sur une année le volume et le type de dépenses réalisées par les randonneurs
au sein des communes concernées par l’itinéraire et utiliser ces éléments pour
renforcer la reconnaissance du chemin par les élus / institutionnels / commerçants
comme outil de développement local et celle de l’association comme acteur de ce
développement.
Objectifs sous jacents :
- Créer un outil d’évaluation de la fréquentation réutilisable d’une année sur l’autre de
façon à pouvoir faire chaque année un bilan de saison avec les prestataires,
- Savoir qui sont les randonneurs Stevenson via une étude de profil,
- Connaître la répartition des retombées par territoire (départements ou communes) et
par type de prestation (hôtel, gîte, chambres d'hôtes, accompagnement, location
d'ânes...),
- Evaluer la demande des marcheurs en termes de contenu culturel sur le chemin,
- Identifier les problèmes rencontrés par les marcheurs dans l’organisation de leur
séjour, notamment en termes de transports en commun.
Données attendues à l’issue de l’étude :
- Nombre de randonneurs fréquentant l’itinéraire,
- Profils et comportement des randonneurs,
- Profils des groupes,
- Nombre et types de nuitées,
- Nombre, volume et types de dépenses auprès des acteurs socio-économiques
locaux,
- Localisation des dépenses par commune / par type de prestation,
- Importance de la demande des marcheurs en termes de contenu culturel,
- Identification des problèmes rencontrés par les marcheurs et importance du facteur
« transports en commun ».
Méthode :
- Enquêtes en face-à-face auprès des randonneurs (sur le parcours et dans les lieux
d’étape),
- Diffusion de carnets d’enquête auto-administrés auprès des randonneurs (sur le
parcours et dans les lieux d’étape),
- Création d’un outil (papier et informatique) de collecte des nuitées Stevenson auprès
des hébergeurs adhérents (carnet de nuitées Stevenson),
- Pose et suivi de comptage par éco-compteurs.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
7
Nature des résultats :
- Chiffres sur les dépenses des randonneurs / les retombées économiques du chemin
de Stevenson,
- Données sur le profil des randonneurs (Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Raisons de leur
voyage ? Pratique du chemin de Stevenson ? Satisfaction ? Attentes et besoins ?),
- Données de fréquentation du chemin.
3. De 2011 à 2014 : études « observatoire randonneurs »
Réalisées par une salariée de l’association.
Méthode :
- Dispositif de comptage avec 4 éco-compteurs,
- Questionnaires de satisfaction distribués aux randonneurs tout au long de la saison,
- Utilisation du logiciel Sphinx pour traiter les questionnaires randonneurs.
Résultats :
- Profils, satisfactions, attentes des randonneurs sur le chemin de Stevenson et
fréquentation du chemin.
Remarques :
- Un éco-compteur de l’association a été endommagé en 2014.
- A partir de 2012, il y a eu un focus sur l’environnement. Un système de veille
environnemental du chemin est mis en place pour évaluer l’état de santé du chemin,
être en alerte sur les actualités qui animent le tracé et pouvoir les annoncer,
sensibiliser les randonneurs à l’environnement qu’ils traversent et avoir une base solide
pour faire des propositions d’amélioration du sentier.
- Aucune étude n’a été menée pour la saison 2015.
Ce que ces études nous ont appris sur le chemin de Stevenson, ses
randonneurs et ses pratiques
1. Fréquentation du chemin de Stevenson
Ils sont chaque année plus de 6 000 à parcourir le chemin de Stevenson, Français, Anglais,
Australiens, Coréens, Hollandais, Espagnols, etc., de mi-avril à mi-octobre.
Estimation du nombre de randonneurs sur les dernières années :
2010
2011
2012
Nombre de
6 142
6 180
6 120
randonneurs
Sources
Etude d’impact
des retombées
économiques –
Cabinet Traces TPi
Observatoire
« randonneurs »
de l’association
Observatoire
« randonneurs »
de l’association
2013
5 023
2014
6 023
Observatoire
« randonneurs »
de l’association
Observatoire
« randonneurs »
de l’association
La fréquentation du chemin de Stevenson, restée stable depuis 2010, a baissé en 2013 pour
se renforcer en 2014. Il faut noter que la fréquentation tend à se renforcer sur les ailes de
saison en mai / juin et fin août / septembre.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
8
La saison de pratique reste allongée et régulière en termes de niveau de fréquentation. En
effet, elle s’étale principalement du mois de mai au mois de septembre inclus. Globalement
le dimanche est la journée de départ de randonnée privilégiée (22%). Les mois d’avril, de
septembre et d’octobre connaissent des départs répartis sur l’ensemble des jours de la
semaine.
Au cours des mois de juin, juillet et août les départs sont plus marqués les dimanche, lundi et
mardi. Le mois de mai est lui marqué par une incidence des ponts avec des départs plus
marqués les 4 derniers jours de la semaine.
Bien que les départs puissent être étalés entre avril et octobre, la répartition des randonneurs
sur la saison n’est pas uniforme. Ainsi, sur certaines journées en mai et juin, notamment lors
des week-ends de « ponts », des hébergements peuvent être complets longtemps à l’avance
et bloquer l’arrivée de nouveaux randonneurs. L’association a identifié quelques points noirs
sur le chemin où il manquerait d’hébergements, notamment à Cheylard l’Evêque, Luc et
Cassagnas.
2. Profil des randonneurs
Le randonneur type est un Français de 53 ans, qui randonne à pied sur 9 jours, en couple ou
groupe d’amis. Il vient entre mai et septembre, choisit la demi-pension, et utilise le topoguide.
En 2010, suite à l’étude d’impact des retombées économiques réalisé sur le chemin de
Stevenson par le cabinet lyonnais Traces TPi, il a été constaté que :
82% des randonneurs sont français, en général originaires de la région Rhône-Alpes (20%), Îlede-France (15%) et PACA (10%). 21 régions françaises sont représentées, et 14 nationalités
étrangères : les Belges sont les plus présents (4,4%) devant les Allemands (4,2%) et les Anglais
(2,6%).
Ils randonnent en groupe (50%), en couple de conjoints (30%) ou seuls (20%). La taille
moyenne des groupes est de 4,45 personnes. 11% de ces groupes sont accompagnés par
une personne ne randonnant pas et, dans ce cas, la taille moyenne du groupe est de 7,6
personnes. On dénombre un peu plus d’hommes que de femmes (55% / 45%).
La catégorie socioprofessionnelle la plus représentée est celle des retraités (38%) devant les
cadres (23%) et les employés (18%).
3. Une diversité de pratiques sur le chemin de Stevenson
En 2014, 95,40% des randonneurs pratiquaient le chemin de Stevenson à pied, 3,5%
accompagnés d’ânes et 0,90% à VTT (sources : observatoire randonneur 2014). L’association
répond quotidiennement aux sollicitations des randonneurs en amont de leur voyage. Grâce
à ces contacts, le constat a été fait que les pratiques du chemin de Stevenson évoluent. Par
exemple, les demandes pour parcourir le chemin à vélo ou à cheval augmentent. De plus,
nombreuses sont les demandes de randonneurs qui souhaitent parcourir seulement un
tronçon du chemin de Stevenson, ne disposant que d’un week-end voire de 3 jours pour
marcher.
Par ailleurs, selon l’étude réalisée en avril 2014 par la FFRandonnée et Sportlabgroup intitulée
« État des lieux de la randonnée pédestre en France », 29% des pratiquants estiment que les
nouvelles technologies pourraient les aider dans leur pratique et 13% sont à la recherche de
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
9
nouveaux matériels et technologies. 77% des randonneurs itinérants possèdent un
smartphone.
Pour aller plus loin, nous pouvons aujourd’hui identifier 4 types de randonneurs, chacun ayant
des attentes et des besoins différents :
• Le randonneur « performeur » : suréquipé de cartes, topoguides, dont les étapes sont
programmées au plus serré ; il est dans la performance physique, l'accomplissement
personnel, le « physique en scène ». Celui pour lequel l'accroche se fera par une
proposition « sportive », de type « Trail », course d'endurance ou chasse au trésor.
• Le curieux sensible, l'esthète : attiré par l'expérience intellectuelle et spirituelle plutôt
que physique, celui qui se prête à l'expérience, à la rêverie, qui prend le temps de lire,
écrire et dessiner, et s'intéresse à l'autre sur le chemin. Celui pour qui la proposition
devra comporter une forte dimension artistique.
• Le « tendance », celui qui se laisse attirer par l'effet de mode sans trop réaliser ce à
quoi il s'expose, notamment physiquement. Une accroche pour l'aventure sans y être
préparé. Celui pour qui le mot d'accroche suffit à retenir l'attention : Stevenson ou
Cévennes. On peut aussi parler de « randonneurs novices », c’est-à-dire, non préparés
à la randonnée, ne sachant pas lire une carte et peu conscients de leurs capacités
physiques. Le nombre d’abandons et d’appels au secours est croissant depuis
plusieurs années avec de type de public.
• Les nouveaux publics du chemin : les nouvelles « niches touristiques » des praticiens
des techniques sportives de randonnée (trail, marche nordique, marche consciente,
etc.) ; aux personnes à mobilité réduite (développement des équipements de type
joëlette) ; et aux divers « intolérants » alimentaires et / ou aux ondes
électromagnétiques (demandeurs de zones blanches, indemnes d'ondes), etc.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
10
III.
Objectifs et attentes de l’étude de 2016
L’association Sur le chemin de R.L. Stevenson souhaite mener une nouvelle étude
prospective du chemin, afin :
- de mieux connaître la fréquentation du GR®70 et ses pratiques,
- d’actualiser et de parfaire la connaissance des publics et des retombées
économiques sur le chemin.
Cette étude permettra à l’association, aux territoires, aux partenaires (notamment les
collectivités territoriales), au réseau des Grands Itinéraires Pédestres et au réseau européen
Sur les traces de R.L. Stevenson de comprendre les évolutions et d’optimiser la dynamique de
développement du chemin de Stevenson et des territoires.
Les résultats de l’étude permettront de positionner et de repositionner l’action de
l’association et de ses partenaires dans une perspective de développement durable des
territoires traversés.
Objectifs
Fréquentation du chemin de Stevenson
- Étudier la fréquentation du chemin (nombre de randonneurs, saisonnalité, jours et
périodes de départ, parcours du chemin dans sa totalité ou par tronçons, utilisation
d’itinéraires bis, etc.).
Connaissance des utilisateurs et de leurs pratiques
- Profil des randonneurs : origines, nationalité, catégorie socioprofessionnelle, âge,
motivations, origine du choix de l’itinéraire, origine de la connaissance du
chemin (quel média ?),
- Pratiques du chemin : randonneurs pédestres, avec âne, à vélo, à cheval, pratique
avec quel budget ?, etc.
- Appréciation des nouvelles pratiques des randonneurs afin d’adapter les services et
les équipements le long du chemin.
Connaissance des territoires traversés
- Études des caractéristiques de la destination « Chemin de Stevenson » (points forts,
spécificités, points de vigilance) et de son appropriation par les acteurs locaux en
tant que levier de développement des territoires,
- Diagnostic et inventaire des équipements et services sur le chemin, hébergements,
restauration, ravitaillement, aménagements, transports, animation et autres services,
actuels ou en projet.
Connaissance des responsabilités sur le chemin par les différents acteurs impliqués
- Fédération Française de la Randonnée, offices et comités du tourisme, communes,
prestataires de services, randonneurs, ainsi que les actions de l’association Sur le
chemin de Robert Louis Stevenson.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
11
Attentes & besoins
Randonneurs
- Qualité du chemin : accessibilité, signalétique, confort du chemin, équipement,
accueil, informations, services, environnement naturel,
- Nouvelles aspirations et besoins en termes de connectivité, régimes alimentaires,
allergies, zones blanches, expériences, etc.,
- Attentes particulières concernant ce qu’offre l’association Sur le chemin de R.L.
Stevenson.
Prestataires de services
- Appréciation du travail de l’association Sur le chemin de R.L. Stevenson : points
positifs, points de vigilance et attentes pour l’avenir.
Perspectives et développement
Association :
- En fonction des conclusions de l’étude : possibilité de propositions d’évolutions dans
l’organisation de l’association, dans le but de s’adapter et de mieux répondre aux
exigences de développement futur et durable du chemin (prestations, services, et
seuils de fréquentation).
Amélioration du chemin
- Définition des points noirs en termes de balisage, de proportions d’asphalte, de
traversée de routes, de saturation des hébergements, etc.
- Questionnement sur la nécessité de mettre en œuvre des actions d’animation et de
sensibilisation à l’environnement, au patrimoine, à la culture.
Société
- Pertinence de l’activité de randonnée itinérante répondant aux critères de
développement durable dans la société actuelle ?
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
12
IV.
Moyens proposés et plan d’actions
Moyens proposés et engagements de l’association
L’association Sur le chemin de R.L. Stevenson souhaite atteindre les objectifs présentés cidessus par l’engagement d’un cabinet d’études pour la mise en place du protocole
d’enquête, la réalisation des enquêtes, l’exploitation des résultats et la présentation de ceuxci. Deux personnes de l’équipe permanente de l’association accompagneront le cabinet
d’études dans la réalisation de sa mission, avec l’aide de bénévoles de l’association.
L’association s’engage à assurer la sensibilisation des randonneurs et des prestataires de
services du chemin à cette démarche.
Calendrier
2016
-
2017
-
Semaine du 18 janvier : lancement de l’appel à candidature pour le recrutement
d’un cabinet d’étude,
Début février : validation du choix du cabinet d’étude,
Février et mars : préparation avec le cabinet du protocole d’enquête et de la
méthode à mettre en place pour la réalisation de l’étude,
8 mars : présentation du cabinet d’étude et des avancées du protocole d’enquête et
mobilisation des adhérents hébergeurs et des partenaires pour le suivi de l’étude, à
l’occasion de l’assemblée générale de l’association,
Avril à octobre : réalisation de l’étude,
Automne : exploitations des données et synthèse des résultats.
Mars : présentation des résultats de l’étude en AG 2017.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
13
V.
Appel à candidature
Le Pont-de-Montvert, le 20 janvier 2016
LANCEMENT DE L’APPEL A CANDIDATURE
Réalisation d’une étude socio-économique du chemin de Stevenson - GR®70
L’association Sur le chemin de R.L. Stevenson souhaite mener une nouvelle étude
prospective du chemin, afin :
- de mieux connaître la fréquentation du GR®70 et ses pratiques,
- d’actualiser et de parfaire la connaissance des publics et des retombées
économiques sur le chemin.
Cette étude permettra à l’association, aux territoires, aux partenaires (notamment les
collectivités territoriales), au réseau des Grands Itinéraires Pédestres et au réseau européen
Sur les traces de R.L. Stevenson de comprendre les évolutions et d’optimiser la dynamique de
développement du chemin de Stevenson et des territoires.
Les résultats de l’étude permettront de positionner et de repositionner l’action de
l’association et de ses partenaires dans une perspective de développement durable des
territoires traversés.
Cet appel à candidature s’adresse à des cabinets d’études.
Comment y répondre ?
La réponse à cet appel doit comprendre la méthodologie proposée pour répondre au
cahier des charges ainsi que la proposition financière.
Candidature et dépôt du dossier
Lancement de l’appel à candidature : le 20 janvier 2016
Date limite de dépôt des candidatures : le lundi 8 février 2016 à 12h00, par voie électronique
Décisions du comité de sélection : vendredi 12 février 2016
Aucune candidature arrivée après la date limite ne pourra être prise en compte.
Modalités de dépôt des dossiers
Par voie électronique à l’adresse suivante : asso.stevenson@gmail.com, à l’attention de
Madame Béatrice Tardieu, co-présidente de l’association.
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
14
VI.
Partenaires du projet
3 départements :
2 régions :
Le Massif Central, l’Etat et l’Europe :
Le Parc national des Cévennes :
Cahier des charges – Etude socio-économique 2016
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – 48220 Le Pont-de-Montvert – Tél. 04 66 45 86 31
asso.stevenson@gmail.com – www.chemin-stevenson.org
15
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
820 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler