close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Cette conférence est prévue pour se tenir à Djibouti les 15 et 16

IntégréTéléchargement
UNION PARLEMENTAIRE AFRICAINE
UPA
2ème Conférence parlementaire africaine sur la migration
Djibouti, 15 et 16 février 2016
Organisée avec la contribution de l’Union interparlementaire (UIP)
Thème : La contribution des migrants africains au développement des pays
d’origine et de destination .
PROGRAMME PROVISOIRE
Dimanche 14 février
Arrivée des participants
Lundi 15 février
9 : 00
Inscription des participants et distribution des documents
9 : 30
SEANCE INAUGURALE
10 : 00
Pause-café
10 : 15
DISCOURS DE PRESENTATION : MISE EN PERSPECTIVE DE LA
MIGRATION ET DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE
D’ICI A 2030
Cette présentation introductive vise à circonscrire le cadre des discussions
de cette Conférence et à permettre aux participants de formuler et d’inscrire
leur contribution dans le contexte général de la mise en œuvre du
programme de développement durable d’ici à 2030. Adopté le 25 septembre
dernier, ce programme ambitieux intègre la migration et la mobilité humaine
dans 4 de ses 17 objectifs et reconnait les contributions positives des
migrants et leur rôle déterminant dans le développement durable.
11 : 00
PARTIE I : MIGRATIONS AFRICAINES : ETAT DES LIEUX
Cette session a pour objectifs d’informer les participants des dernières
données récentes sur l’articulation des migrations inter et intra africaines et
de ses nouveaux enjeux. Cette mise à jour préalable permettra aux
participants de proposer des solutions ciblées et adaptées dans la gestion
de cette question.
13 : 15
Déjeuner
2
14 : 30
PARTIE II : CADRE JURIDIQUE ET POLITIQUES INTERNATIONALES
REGISSANT LA MIGRATION
Dans cette partie, on informera et/ou rappellera aux participants les normes
et politiques internationales existantes en matière de la migration. Ce bref
tour d’horizon offrira aux participants la possibilité d’évaluer la pertinence de
certaines politiques face aux nouveaux contours de la migration, et si
inadaptées, de formuler des recommandations en vue de leur mise à jour.
Cette partie traitera aussi la dimension droits de l’homme de la migration et
sensibilisera les participants à en tenir compte dans l’élaboration et/ou la
reformulation des politiques.
Cette partie abordera enfin le rôle des différents acteurs, notamment des
parlementaires, dans la mise en place de législations répondant aux normes
internationales en vigueur,
et leur mise en application à travers
l’harmonisation des stratégies.
16 : 30
Pause – café
16 : 45
PARTIE III : MIGRATION ET DEVELOPPEMENT : QUELS LIENS POUR
QUELS EFFETS ?
Dans cette partie, l’on discutera des liens intrinsèques entre migration et
développement, des facteurs de la migration et de la contribution, souvent
méconnue et parfois sous-estimée, des migrants dans leur pays d’origine et
de destination. L’on abordera également les mesures devant permettre de
maximiser cette contribution.
Une étude de cas illustrera l’ensemble des dispositions devant soutenir la
contribution des migrants.
18 : 30
Fin de la première journée
Mardi 16 février
9 : 00
PARTIE III (Suite)
10 : 45
Pause - café
11 : 00
PARTIE IV : RENFORCEMENT DE LA
COOPERATION INTERNATIONALE POUR CONTENIR L’INSECURITE
COMME NOUVEL ENJEU DE LA MIGRATION
La filière de la migration est devenue un moyen pour le terrorisme et le
crime organisé de faciliter le déplacement des criminels et d’échapper à la
vigilance des autorités en place. Face à ce nouvel enjeu préoccupant, il est
nécessaire d’intensifier la coopération internationale pour des actions
concertées afin d’identifier et d’arrêter les éventuels criminels.
13 : 30
Déjeuner
18 : 30
Adoption du Communiqué Final
Clôture de la Conférence
Mercredi 17 février
Départ des participants
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
623 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler