close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

arts martiaux, sports de combat et self défense

IntégréTéléchargement
Arts Martiaux, Sports de Combat
et
Self-Défense
A l’origine les arts martiaux étaient des techniques guerrières dont le but premier était l’auto
défense ou la formation de soldats pour le champs de bataille. Puis ils ont évolué pour la plupart vers
des disciplines sportives, ou vers des exercices de santé ou de recherche sur le développement intérieur.
Les plus grosses critiques que l’on pourrait faire aux disciplines sportives, au point de vue de la
self défense, sont leurs spécialisations dans une, ou au maximum deux distances de combat ( corps à
corps pour le judo, que les poings pour la boxe anglaise…), les catégories de poids, les règles, le combat
un contre un, les combattants sont à mains nues ou alors tous les deux dotés de la même arme…
Contrairement au sports de combat où l’on peut préparer psychologiquement un combattant
pour une rencontre, car l’on connaît la date, le lieu, l’adversaire et les règles. Il est quasiment
impossible d’effectuer une préparation mentale pour la self défense, l’agression sera toujours une
surprise, et l’on ne peut être prêt 24 h sur 24.
Malgré tout, la plupart des techniques enseignées peuvent servir à se défendre, c’est l’esprit de
leurs applications qui change. Les disciplines sportives permettent le développement de qualités
physiques (force, vitesse, endurance…), de notions universelles pour le combat comme la distance , le
timing… La compétition reste l’un des meilleurs tests de confrontation ( légale !! ), elle permet de
travailler la confiance en soi et la gestion du stress, face à un adversaire ou un événement.
Les disciplines avec contact comme les différentes formes de boxes sont très intéressantes pour
la self défense, car elles permettent de s’habituer au contact physique, à recevoir et donner des coups.
Un coup faisant moins mal dans la réalité si ce n’est pas le premier que l’on reçoit ; le choc
psychologique étant souvent plus violent que la conséquence physique du coup.
Aucun art martial n’est plus efficace qu’un autre, certaines disciplines sont mieux adaptés à
une morphologie, une personnalité ou aux aspirations d’un individu.
Néanmoins certaines disciplines sont plus adaptées à la self défense, soit parce qu’elles sont
entièrement destinées à cela ( Krav Maga, Tonfa Sécurité, techniques de police et close-combat…),
soit par leur éclectisme technique, et leur capacité à travailler dans toutes les distances de combat,
debout et au sol, avec ou sans armes, et sans limites sportives ( Kali, Jeet Kune Do, Penchak Silat…).
Quoi qu’il en soit et quelque soit la discipline, il y aura toujours une différence entre le combat
de rue et l’entraînement en salle.
Dans la salle le sol est lisse, il y a parfois un tapis. Les murs sont protégés, il n’y a pas d’objets
dangereux, ni d’angles. Dans la rue, le sol est glissant, avec des objets, il y a des murs, des voitures, des
poteaux… Tous ces éléments peuvent gêner, mais aussi constituer des avantages si l’on sait les utiliser
en sa faveur.
Autre grande différence : l’élément humain, au club on est le plus souvent en forme ( ou alors
on reste chez soi ), on s’entraîne entre amis, souvent avec un partenaire de même corpulence et
utilisant le même style.
Tout art martial peut s’appliquer à la self défense. Cependant pour rendre la pratique plus
réaliste et plus efficace, il faut se désencombrer l’esprit des stéréotypes, oublier certaines idées sur
l’invulnérabilité de certaines techniques ou style, il faut se préparer à toutes les éventualités et
expérimenter des applications dans des situations de combat les plus diverses et les plus proches de la
réalité, tout en restant humble et l’esprit ouvert.
Eric Laulagnet
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
178 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler