close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

27 01 2016 ctrpn declaration prealable

IntégréTéléchargement
ALTERNATIVE Police 11 rue des Ursins 75004 PARIS Adresse postale : 9 Bld du Palais 75195 PARIS CEDEX 04 0153733508 – 0153733509 secretariat@alternativepn.fr – www.alternativepn.fr Déclaration préalable au CTRDGPN du 27 janvier 2016 par Denis JACOB, membre titulaire Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les représentants de l’administration Mesdames et Messieurs les représentants du personnel Chers Collègues, Le 22 octobre 2015, le Président de la République recevait les syndicats de police issus des confédérations représentatives au sein du Ministère de l’Intérieur dont la CFDT, première organisation syndicale française en termes d’adhérents. A l’issue, un engagement présidentiel et ministériel a été pris avec un calendrier fixé à la fin du mois de mars 2016 pour signer un protocole d’accord. Depuis, des annonces ont été faites tant sur les effectifs que sur les moyens et depuis le 25 janvier, la DRCPN a engagé le chantier des concertations catégorielles indiciaires et indemnitaires avec un calendrier qui sera prochainement communiqué. A ce jour, nous ne pouvons préjugés de l’aboutissement des réunions de travail à venir et pourtant…pourtant, ceux qui sont censés montrer l’exemple par leur représentativité crient déjà au loup, au scandale en faisant croire que le pire est proposé pour ensuite lancer une vaste opération de propagande et une course à l’échalote pour dire qui de l’un ou de l’autre aura demandé plus, encore plus, toujours plus afin de donner le sentiment d'avoir agi. Il est temps d’être responsables, temps d’arrêter cette mascarade, temps de mettre un terme à la surenchère et de stopper cette façon insidieuse de tromper et de mentir afin de ne pas perdre un adhérent. La situation que nous connaissons aujourd’hui avec l’ASA en est un bon exemple où, après avoir appelé à faire des recours, certains syndicats s’offusquent, gesticulent au point d’encourager nos collègues à la désobéissance les exposant à la sanction la plus lourde dans notre administration : la révocation ou encore de les inciter à demander une mutation vers une circonscription classée ASA en donnant l’espoir d’un jour meilleur alors que nous savons tous pertinemment que cela n’aboutira pas ! Vérité, honnêteté et transparence. Telle doit être le comportement de l’ensemble des organisations syndicales et, pour une fois, de travailler en commun dans l’intérêt de tous les policiers en mettant de côté tout clivage et toute démarche mercantile en période de renouvellement de cotisations car, en finalité et une fois de plus, ce sont les policiers qui seront les grands perdants ! Le plan présidentiel consiste à transposer le parcours professionnel carrières et rémunérations signés entre autre par la CFDT mais rejeté par Force Ouvrière dont la position au sein de notre institution à pour le mérite d’être clair à contrario d’un autre syndicat membre de la CFE CGC signataire du PPCR. D’autres mesures annexes importantes seront également concertées et, je l’espère, négociées car en l'état certaines ne sont pas acceptables. Je pense notamment au travail de nuit des Ads qui sera officialisé avec le risque d'être la règle et non l'exception avec une rémunération horaire de 0,97 centimes alors que cela fait des décennies que les syndicats demandent la revalorisation du taux horaire. Je pense également aux OPJ dont la proposition de 20 euros en plus par mois ne répond pas à leur investissement au regard de l'alourdissement de leur travail suite aux différentes réformes pénales qui entraînent une défection de plus en plus importante au sein des services de renseignements et d'investigation. Je pense enfin à la problématique des avancements dont celui au grade de brigadier qui nécessite une remise à plat complète au delà des premières propositions que vous nous avez présentées. Mais d’autres mesures doivent être abordées. A ce jour, elles ne font pas partie des discussions et je pense plus particulièrement au règlement du stock des heures supplémentaires. Enfin, la remise à plat de la prime de fidélisation que vous avez abordée en réunion bilatérale ne doit pas conduire à une rupture d’égalité entre les agents et surtout à ne pas aboutir au même point que l’ASA par une exclusion de certains agents. S’agissant des réunions de concertation à venir et de la méthodologie qui sera mise en œuvre à savoir des concertations par corps et par organisation syndicale policière, je mets en garde les autorités du ministère de l’intérieur sur le risque qu’elles prennent à ne pas associer la CFDT à toutes les négociations avant le rendez‐vous présidentiel. Il serait en effet paradoxal d'écarter la 1ère confédération signataire du PPCR des négociations qui en découlent et d'attendre une signature sur les autres sujets pour lesquels toutes les composantes de la CFDT n'auraient pas été associées. Pour revenir à ce qui nous intéresse plus directement aujourd’hui à l’occasion de ce CTRPN, et qui s’inscrit dans le cadre des annonces présidentielles et ministérielles, je tiens à souligner les dispositions qui vont être prises par l’administration quant à la réduction de la durée de la formation pour les élèves gardiens de la paix d’une part, notamment pour les promotions composées d’anciens adjoints de sécurité et de donner la qualité de stagiaires à ces jeunes à l’issue de la formation réduite d’autre part. Je m’en félicite d’autant plus, que j’avais exprimé cette demande dans ma déclaration préalable lors du CTRDGPN du 30 novembre 2015 et qui se traduit concrètement aujourd’hui. Je vous remercie de votre attention et vous demande de bien vouloir annexer cette déclaration au procès‐verbal de la séance. 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
94 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler